Mardi, 28 Février

Dernière mise à jour27/02/2017 02:29:54 PM GMT

Vous êtes ici Articles Mémoire vive

Mémoire Vive

Crucial Ballistix Sport LT 16 Go

Envoyer Imprimer

Crucial n’a eu aucun mal à obtenir tous les suffrages sur les composants comme les SSD ou la RAM grâce à un niveau de performances plus élevé ou une fiabilité renforcée et c’est au tour de la DDR4 Ballistix Sport LT de montrer ce dont elle est capable en version 16GB 2400MHz.

IMGP0999

A la sortie du chipset Intel X99, le seul compatible à ce jour avec la DDR4, Crucial avait su nous convaincre totalement avec son kit Ballistix Sport, le plus accessible sur le plan tarifaire dans sa gamme.

Crucial Ballistix Sport 16 Go

Envoyer Imprimer

La déferlante DDR4 poursuit sa route sur le marché des modules mémoire et c'est Crucial qui poursuit l'aventure avec son nouveau kit Ballistix Sport 16Go.

IMGP0439

Les tarifs semblant être à la hausse d'une manière générale, les fêtes de fin d'années serait bien une des dernières occasions d'en profiter et donc d'anticiper une évolution défavorable pour les utilisateurs finaux.

Le kit Crucial Ballistix 16GB se constitue de quatre barrettes de 4GB chacune offrant ainsi une capacité des plus confortable. Car même si Windows 7, le système d'exploitation le plus utilisé de Microsoft fonctionne de manière optimale avec 8GB, les derniers jeux les plus récents ainsi que les applications de retouche photo et vidéos sauront toujours exploiter une mémoire importante, rapide et performante.

Grâce à sa fréquence de 2400MHz, le récent kit de Crucial sera le compagnon idéal des plateformes actuelles reposant les pateformes Intel X99.Les Crucial Ballistix présentent la particularité de pouvoir fonctionner à basse tension avec seulement 1.2V.

Enfin le dernier avantage de taille concernant ce kit est sa faible hauteur. Car nombreux sont ceux à s'être retrouvés coincés lors de l'installation de leur ventirad CPU faute de radiateurs de RAM trop hauts.

Les Ballistix sont parfaitement étudiées pour prendre place sur absolument toutes les plateformes y compris les PC compacts dont les systèmes de refroidissement sont particulièrement bas et envahissants.

Les Crucial Ballistix Sport16Go sauront-elles se démarquer des autres modèles concurrents grâce à ses qualités?

crucial-logoCrucial est spécialisée dans la mémoire dont la priorité est définitivement la compatibilité. En effet, la filiale de Micron Technology s’emploie à ce que leurs produits puissent être supportés par la gamme de matériel la plus large possible.

D’ailleurs la marque ne s’arrête pas aux modules mémoire car elle propose en outre une gamme de SSD particulièrement convaincante. Elle fût parmi les premières à proposer un tel périphérique de stockage compatible SATA 6GB avec son modèle phare, le C300 et depuis, la gamme M4 est tout aussi plébiscitée.Mais revenons à nos modules mémoire.

Crucial distingue ses modèles selon trois catégories distinctes :

Sport
Tactical
Elite

La première gamme Sport vise les joueurs comme les passionnés souhaitant un premier kit de mémoire vive abordable. La gamme Tactical est un peu plus avancée puisqu’elle intègre des radiateurs évolués pour un meilleur refroidissement.

Enfin la gamme Elite se veut être purement et simplement la meilleure grâce à une appellation des plus éloquentes. Leurs radiateurs sont désormais en aluminium extrudé et bénéficient d’une sonde thermique intégrée consultable par exemple via l’application Ballistix MOD téléchargeable gratuitement sur le site du constructeur.

Elle s’adresse donc aux joueurs avancés et aux overclockers désirant des performances toujours  plus élevées. On notera également que l’intégralité de ces produits est garantie à vie.

IMGP0440

Notre kit Crucial Ballistix est donc un modèle performance livré dans un blister en plastique rigide renfermant quatre modules de 4GB chacun. Le PCB noir embarque des puces de 512MB chacune refroidies via un élégant système de refroidissement composé de deux dissipateurs en aluminium brossé.

wPrime 1024

shoot_wprime

wPrime 1024 est similaire à Super Pi mais calcule cette fois une fonction mathématique. wPrime est multi threads mais par défaut il est limité à quatre threads. Nous laissons cette configuration sans la modifier. Le résultat étant donné en secondes, le résultat le plus petit est le meilleur.

wprime

Les Ballistix Sport 16Go prennent l'avantage mais seulement de 0.5s.

ScienceMark

shoot_sciencemark

Ce dernier logiciel de calcul brut se spécialise dans les domaines scientifiques comme les opérations sur les matrices ou sur les molécules. Les résultats sont donnés sous forme de scores.

sciencemark

Les Ballistix Sport 16Go montrent tout leur potentiel sous Sciencemark en frôlant les 3400 points.

Aida64

 

aida-memoryNous utilisons Aida64 pour mesurer la bande passante de la mémoire vive.

aida

En étant proche des 20 000 Mo/s, les Ballistix Sport 16Go sont les plus rapides.

POV-Ray

povray_sh

POV-Ray est l'application la plus représentative en termes de rendu 2D. Le benchmark livré avec le logiciel se charge de calculer une image pré définie. Le temps pour achever le calcul est exprimé en secondes et le plus court est donc le meilleur.

povray

Les Ballistix Sport 16Go permettent de gagner 2s sous POV-Ray.

7Zip

shoot_7zip

7Zip est le meilleur logiciel de benchmark concernant la compression de données. Il est multi thread et ses résultats sont exprimés en MIPS (opérations par seconde).

7zip

Les Ballistix Sport 16Go sont les seules à être capables de dépasser les 40 000 points sous 7Zip.


X264 Benchmark

shoot_x264

X264 Benchmark encode une vidéo au célèbre format X264 très lourd en puissance de calcul. Il se déroule selon deux passes. La première analyse la vidéo et la seconde procède à l’encodage proprement dit.

x26

 Les gains sont surtout intéressants lors de la première passe avec 10FPS de gagnées.

Il y a quelques mois, nous avions pu constater que les kits mémoires Crucial en DDR3 présentaient des caractéristiques alléchantes et un niveau de performance enthousiasmant grâce à un rapport qualité prix des plus attractif. Désormais la marque compte bien s'imposer comme référence dans la catégorie DDR4 grand public et professionnelle.

IMGP0441

La marque fait donc évoluer judicieusement sa gamme avec une déclinaison des plus intéressante pour les plateformes Intel X99, un atout indéniable pour les utilisateurs de systèmes de refroidissement CPU imposants jusque là souvent obligés de condamner grand nombre de ports mémoire notamment dans les PC les plus compacts.

Grâce à un niveau de qualité de fabrication et de finition des plus satisfaisants, ce tout dernier kit mémoire n'aura aucun mal à rencontrer un succès mérité chez tous ceux pour qui les performances sont une priorité.

Bénéficiant d'un très bon niveau de performance, les Ballistix Sport en DD4 n'auront aucun mal à convaincre les amateurs de performances tout comme les joueurs.

Disponible pour une centaine d'euros, l'accès à une capacité de 16GB de mémoire vive de très haute qualité est désormais envisageable et serait de plus une réelle opportunité à saisir.

fleche Rapport performances prix
fleche Esthétique
fleche Garantie à vie

 

Kingston Fury 8GB 1866 MHz

Envoyer Imprimer

Les Fury sont les toutes dernières mémoires produites par Kingston et ont pour ambition de conquérir le titre de meilleur choix actuel.

IMGP9088

En effet la DDR3 a encore de longues années à vivre car la DDR4 ne sera pas disponible avant de longs mois et il faudra encore plus de temps pour qu’elle soit optimisée et intéressante aussi sur le plan financier.

Kingston HyperX Beast

Envoyer Imprimer

C'est au tour de Kingston de nous démontrer tout son savoir faire en la matière de mémoire vive grâce à son dernier kit dénommé HyperX Beast.

IMGP8741_1

Derrière ce nom bestial, se cache une mémoire haut de gamme, rapide et performante. Ce test nous permettra de découvrir tout le potentiel d'une capacité de 32GB répartie sur huit modules.

G.Skill Ripjaws SO-DIMM 16BG 1866MHz

Envoyer Imprimer

G.Skill ne cesse de voir son succès se développer grâce à ses modules mémoire performantes et la société s'attaque désormais au domaine des PC portables avec sa nouvelle gamme Ripjaws DDR3 SO-DIMM.

IMGP8190

Afin de découvrir tout le potentiel de cette dernière génération de mémoire vive, nous avons sélectionné la référence F3-1866C10D-16GRSL.

G.Skill TridentX 2x4GB 2666MHz

Envoyer Imprimer

Les voici les modules mémoires haut de gamme de chez G.Skill : les TridentX en version 2x 4GB 2666MHz.

Après avoir fait tombé six records mondiaux lors du Computer 2013, G.Skill sait décidemment faire parler de lui et compte bien en profiter pour gagner des parts de marché.

 

IMGP6511

Patriot Viper 3 Series Black Mamba 2x 4GB - 2133MHz - C9

Envoyer Imprimer

Patriot Memory est un fabricant incontournable de modules mémoire pour tous ceux souhaitant équiper leurs PC de composants de grande qualité et ils proposent le kit Viper 3 Series « Black Mamba ».

http://www.59hardware.net/images/test/test_642/Patriot-Viper-3-Series-Black-Mamba-2x-4GB.jpg

Il y a quelques mois, nous avions testé un excellent kit Viper Xtreme Division 4 faisant partie du haut de gamme de la marque et que nous recommandions.

Corsair Vengeance Pro Series 2x8GB 1866MHz C9

Envoyer Imprimer

Le Computex 2013 a été l’occasion pour Corsair de dévoiler ses nouveaux kits de RAM dénommés Vengeance Pro Series conçus plus spécialement pour les processeurs Intel Core de troisième et quatrième génération (Ivy Bridge et Haswell).

Les modules mémoire Corsair Vengeance Pro Series ont été pensés et conçus pour offrir un fort potentiel en overclocking et profitent d’une qualité de fabrication supérieure.

IMGP7014

Crucial Ballistix Tactical LP 16GB 1600MHz CL8

Envoyer Imprimer

La déferlante Low Profile poursuit sa route sur le marché des modules mémoire et c'est Crucial qui poursuit l'aventure avec son nouveau kit Ballistix Tactical 16GB 1600MHz CL8 LP.

IMGP5286

Les tarifs semblant être à la hausse d'une manière générale, les fêtes de fin d'années serait bien une des dernières occasions d'en profiter et donc d'anticiper une évolution défavorable pour les utilisateurs finaux.

Le kit Crucial Ballistix 16GB se constitue de deux barrettes de 8GB chacune offrant ainsi une capacité des plus confortable. Car même si Windows 7, le système d'exploitation le plus utilisé de Microsoft fonctionne de manière optimale avec 8GB, les derniers jeux les plus récents ainsi que les applications de retouche photo et vidéos sauront toujours exploiter une mémoire importante, rapide et performante.

Grâce à sa fréquence de 1600MHz, le récent kit de Crucial Low Profile sera le compagnon idéal des plateformes actuelles reposant tant sur les architectures Intel que AMD.Les Crucial Ballistix présentent la particularité de pouvoir fonctionner à basse tension avec seulement 1.35V même si elles sauront supporter 1.5V sans le moindre problème.

Enfin le dernier avantage de taille concernant ce kit est sa faible hauteur. Car nombreux sont ceux à s'être retrouvés coincés lors de l'installation de leur ventirad CPU faute de radiateurs de RAM trop hauts.

Les Ballistix sont parfaitement étudiées pour prendre place sur absolument toutes les plateformes y compris les mini-ITX dont les systèmes de refroidissement sont particulièrement bas et envahissants.

Les Crucial 16GB 1600MHz CL8 LP sauront-elles se démarquer des autres modèles concurrents grâce à ses qualités et seront-elles capables de faire profiter de gains éventuels en overlocking?

crucial-logoCrucial est spécialisée dans la mémoire dont la priorité est définitivement la compatibilité. En effet, la filiale de Micron Technology s’emploie à ce que leurs produits puissent être supportés par la gamme de matériel la plus large possible.

D’ailleurs la marque ne s’arrête pas aux modules mémoire car elle propose en outre une gamme de SSD particulièrement convaincante. Elle fût parmi les premières à proposer un tel périphérique de stockage compatible SATA 6GB avec son modèle phare, le C300 et depuis, la gamme M4 est tout aussi plébiscitée.Mais revenons à nos modules mémoire.

Crucial distingue ses modèles selon trois catégories distinctes :

Sport
Tactical
Elite

La première gamme Sport vise les joueurs comme les passionnés souhaitant un premier kit de mémoire vive abordable. La gamme Tactical est un peu plus avancée puisqu’elle intègre les profils XMP facilitant la reconnaissance par les cartes mères. De plus leurs radiateurs évoluent pour un meilleur refroidissement et leur PCB passe du vert au noir.

Enfin la gamme Elite se veut être purement et simplement la meilleure grâce à une appellation des plus éloquentes. Leurs radiateurs sont désormais en aluminium extrudé et bénéficient d’une sonde thermique intégrée consultable par exemple via l’application Ballistix MOD téléchargeable gratuitement sur le site du constructeur.

Elle s’adresse donc aux joueurs avancés et aux overclockers désirant des performances toujours  plus élevées. On notera également que l’intégralité de ces produits est garantie à vie.

IMGP5279

Notre kit Crucial Ballistix est donc un modèle performance livré dans un blister en plastique rigide renfermant deux modules de 8GB chacun. Le PCB noir embarque size puces de 512MB chacune refroidies via un élégant système de refroidissement composé de deux dissipateurs en aluminium brossé.

IMGP5298

Les Ballistix LP sauront donc séduire les utilisateurs pour qui l'esthétique du matériel à une importance. Le niveau de finition est excellent et ne présente aucun défaut. On appréciera surtout une hauteur particulièrement faible avec seulement 24.5 mm.

IMGP5294

C'est donc seize pour cent de moins qu'un kit traditionnel. Un avantage indéniable pour tous les PC qui pourront ainsi optimiser le flux d'air indispensable au refroidissement de l'ensemble. Cet avantage permet également à la nouvelle RAM Crucial de pouvoir s'intégrer dans absolument toutes les machines dont celles équipées de systèmes de refroidissement très encombrants.

IMGP5302

En effet, il était devenu courant de condamner certains ports DIMM inaccessibles aux mémoires vives standard et la marque pourrait mettre fin à ces soucis d'incompatibilité. Toujours dans le but d'optimiser la dissipation thermique, les Crucial Ballistix LP fonctionnent à très basse tension avec seulement 1.35V permettant aussi une légère économie sur la consommation électrique.

Cadencés à 1600MHz soit une vitesse effective de 12800GB/s pour un timing donné de 8/8/8/24, les Ballistix sont parées pour offrir un niveau de performance élevé capable de répondre aux exigences les plus poussées sans pour autant entrer dans des investissements colossaux.

La configuration de ces nouveaux modules mémoires s'effectuera sans heurts car compatibles avec les profils XMP, les cartes mères sauront définir la vitesses et les timings optimums.

Au cas où la fiabilité serait un soucis récurant pour les plus malchanceux, Crucial à prévu pour ses modules mémoire une garantie à vie, preuve d'un réel savoir-faire et d'une qualité réelle des produits proposés.

 



Dans le but de mesurer au mieux les écarts entre les différents modules mémoires testés, nous commençons par trois tests synthétiques: Aida64, Super PI Mod et Cinebench.

Enfin nous utilisons deux tests pratiques : x264 benchmark et Winrar afin de mesurer les éventuels gains entre les différents matériels testés mais aussi lors de nos tentatives d’overclocking.

Désormais nous intégrons un nouveau benchmark visant toujours la compression de fichiers : 7zip dans le but de consolider nos résultats sur ce domaine.
Nous avons mesuré chaque kit à leur fréquence initiale mais également overclocké afin de mettre en évidence les différences de performances engendrées.

Aida 64

aida 

 On dépasse les 20 000Mo/s grâce à notre Crucial Ballistix sous Aida64 une fois nos modules overclockés. A vitesse de base, les performances sont également au rendez-vous.

SuperPI mod

pi 

 Sous Pi nous le savons bien, la puissance CPU prime sur la vitesse mémoire mais les Crucial Ballistix permettent de grapiller quelques points en passant à 1866MHz.

X264 benchmark

x264 

 Les encodeurs de vidéos sont les premiers concernés par la mémoire rapide car si quelques FPS semblent sans importance sur une courte durée, la RAM Crucial permet de gagner de nombreuses heures sur des travaux bien plus longs.

Winrar

rar 

 Le traitement des fichiers lui aussi exige de la RAM rapide et la Crucial Ballistix accélère de façon significative le niveau de performances car on approche les 9500Mbps une fois notre kit de test sur-cadencé.

7zip

7zip 


7Zip confirme les résultats de Winrar. On gagnera donc de préciseuses secondes grâce aux Crucial Ballistix.

Il y a quelques mois, nous avions pu constater que les kits mémoires Crucial présentaient des caractéristiques alléchantes et un niveau de performance enthousiasmant grâce à un rapport qualité prix des plus attractif que vous pouvez redécouvrir ici.

IMGP5284

La marque fait donc évoluer judicieusement sa gamme avec une déclinaison des plus intéressante dénommée LP soit Low Profile, un atout indéniable pour les utilisateurs de systèmes de refroidissement CPU imposants jusque là souvent obligés de condamner grand nombre de ports mémoire notamment dans les PC les plus compacts tels que les plateformes mini-ITX.

Grâce à un niveau de qualité de fabrication et de finition des plus satisfaisants, ce tout dernier kit mémoire n'aura aucun mal à rencontrer un succès mérité chez tous ceux pour qui l'esthétisme est une priorité.

Bénéficiant d'un très bon niveau de performance et de capacités en overclocking des plus bienvenues, les Ballistix LP n'auront aucun mal à convaincre les amateurs de performances tout comme les joueurs.

Disponible pour une centaine d'euros, l'accès à une capacité de 16GB de mémoire vive de très haute qualité est désormais envisageable et serait de plus une réelle opportunité à saisir rapidement car le prix de la mémoire semble bel et bien suivre celui des carburants.

fleche Des Low Profile des vraies!
fleche Overclocking
fleche Garantie à vie
fleche Couleur orange pas toujours adaptée
 

G.Skill Ares kit RAM 8GB 2133MHz

Envoyer Imprimer

Introduction

Leader sur le marché de la mémoire vive pour PC, G.Skill introduit une nouvelle gamme de modules de RAM dénommée Ares dont le kit 8GB cadencé à 2133MHz pour un timing de 9-11-10-28 et une tension de 1.65V.

G.Skill-Ares-kit-RAM-8GB-2133MHz1

Ces G.Skill Ares 8GB 2133 se composent de deux barrettes de 4GB chacune et sont développées en priorité pour les plateformes reposant sur le chipset Intel Z77 même si elles restent compatibles avec toutes les autres machines.

Kit mémoire 16GB Patriot Viper Xtreme Division 4 2133MHz

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}
Introduction

Après avoir testé des kits de mémoire vive économiques PNY ou les Crucial Ballistix orientées performances, nous découvrons aujourd'hui les modules Patriot Viper Xtreme Division 4 dédiées aux plateformes utilisant le chipset Intel X79 soit les machines équipées des dernier processeurs Intel Ivy Bridge.

59hardware

Les Viper Xtreme division 4 sont donc proposés par kit de quatre modules afin de bénéficier du quad channel supporté par les chipset Intel X79 même si rien n'empêche de les utiliser sur  n'importe quelle machine.

Bien entendu qui dit quatre barrettes laisse entendre grosses capacités et c'est peu de le dire car notre kit de test permet de bénéficier de 16GB de mémoire vive. Et afin de satisfaire les besoins des plus exigeants, les Patriot Viper Xtreme supportent des fréquences de 2133MHz soit la vitesse la plus haute supportée officiellement par les dernières plateformes Intel.

Et toujours pour atteindre les performances les plus élevées, le kit Patriot Viper Xtreme Division 4 est aussi proposé avec des timings serrés de 9-11-10-27 pour une tension de 1.65V.

Alors en vue des tarifs pratiqués sur la RAM qui n'ont jamais été aussi bas, est-il le moment venu de craquer pour le kit Patriot Viper Xtreme paré pour l'avenir d'autant plus que l'arrivée du nouveau système d'exploitation de Microsoft, Windows 8 est sur le point d'arriver?
{mospagebreak}
{menu Patriot Viper Xtreme Division 4 - 2133MHz}
Kit Patriot Viper Xtreme Division 4 2133MHz Low Latency 1.65V

qy72s3v9iqgx0wfxzygr.pngPatriot a-t-il encore besoin de prouver et de confirmer sa notoriété après avoir proposé aux utilisateurs  des produits phares tels que les SSD Torqx ou les clés USB Xporter XT Boost aux rapports performances prix incroyable?

Depuis, la marque renouvelle fréquemment son catalogue toujours dans le but d'innover mais aussi de répondre précisément aux attentes de ses fidèles utilisateurs.

De nos jours le SSD Wildfire a pignon sur rue. Intéressons nous désormais aux modules de mémoire vive de Patriot dont l'offre est réellement conséquente. Du côté de la DDR3 pour PC de bureau, on retrouve la populaire gamme Viper divisée en quatre  catégories:

Viper Xtreme Series Division 4 Edition
Viper Xtreme
Viper 3 Series
Viper 3 Intel

Chaque déclinaison comporte toutes les capacités à des  fréquences plus ou moins élevées mais aussi à des timings plus ou moins serrés. Les premiers kits actuels démarrent à 8GB pour finir à 16GB de 1600 à 2133MHz chez les Viper Xtreme.

Chez les Viper Xtreme, on démarre à 4GB et à 1600MHz pour atteindre jusqu'à 24GB et 2400GHz. Rien que dans cette gamme, on se sentirait facilement perdus parmi les 19 kits proposés tant les déclinaisons sont nombreuses et incluant 2 ou 3 modules par kit.

Les Viper 3 sont disponibles entre 4 et 32GB de capacité pour des fréquences comprises entre 1600MHz et 2133MHz.
Enfin Patriot propose également les gammes Signature line DIMM et SODIMM puis la ligne AMD Memory dont les radiateurs utilisent la couleur rouge chère à la marque.

jkhvg3t6l8dmljvh629g.jpg

Le Kit Patriot Viper Xtreme Series Division 4 Edition inclut quatre modules de 4GB chacun soit un total de 16GB capable de fonctionner à 2133MHz mais aussi à des timings relativement serrés de  9-11-10-27 pour 1.65V.

Malheureusement Patriot ne fait aucune mention sur la norme des profils XMP que ce kit respecte. GPUZ permettant de prendre connaissance des profils supportés par nos modules de  test, nous sommes étonnés de découvrir que le profil le plus élevé indique 2000MHz et non pas 2133MHz comme annoncés.

Il vise donc les très hautes performances tant en termes d'overclocking que de jeux. D'ailleurs la marque certifie pour ce kit une sélection des puces manuelle et donc des plus rigoureuse.  Enfin niveau fiabilité, aucun soucis ne sera à se faire car ce kit est garanti à vie.
gtzf7ik4xw3wboduqx9u.jpg

Afin de refroidir les puces mémoire, les Viper Xtreme gagnent un superbe radiateur en aluminium extrudé noir accompagné d'une base en cuivre. Le soin apporté à ce dernier est digne des meilleurs ventirad processeurs tant la finition est de qualité. D'ailleurs ce dernier n'empêchera pas l'installation des systèmes de refroidissement les plus imposants car les Viper Xtreme mesurent seulement 4,1cm. Elles n'ont eu aucun mal à se placer sous notre modèle, un Be Quiet! Shadow Rock Pro.

Une fois physiquement installées les mémoires Patriot devront probablement être configurées dans le bios de la carte mère car sur notre plateforme de test, leur profil XMP pourtant en deçà des spécifications annoncées n'ont pas su être lues ce qui est fréquemment le cas avec grand nombre de fabricants. Toutefois en configurant manuellement la fréquence de la RAM ainsi que les timings, le kit Viper Xtreme Series Division 4 Edition n'a aucun mal à fonctionner.
{mospagebreak}
{menu Performances}
Performances

Dans le but de mesurer au mieux les écarts entre les différents modules mémoires testés, nous commençons par trois tests synthétiques: Aida64, Super PI Mod et Cinebench.

Enfin nous utilisons deux tests pratiques : x364 benchmark et Winrar afin de mesurer les éventuels gains entre les différents matériels testés mais aussi lors de nos tentatives d’overclocking.

Désormais nous intégrons un nouveau benchmark visant toujours la compression de fichiers : 7zip dans le but de consolider nos résultats sur ce domaine.
Nous avons mesuré chaque kit à leur fréquence initial mais également selon des timings plus bas afin de mettre en évidence les différences de performances engendrées.

Puis dans un second temps, nous avons mesuré les performances en poussant les modules dans leurs derniers retranchements tout en respectant une stabilité parfaite.

Aida 64

Bien entendu, les différences entre les marques à fréquences égales sont quasi inexistantes. Les Viper Xtreme demeurent toutefois un petit peu en dessous de ses concurrentes même si ce résultat n'aura aucun impact sur les performances globales.

Super PI mod

cwvzkezb70w5zx8afoxr.png
Sous SuperPI, en 2133MHz, les Viper Xtreme reste en dessous des 11 secondes. Les écarts entre les différents kits n'excèdent pas 0.01 seconde.

 

Cinebench

brg35n8mgtoiquk5fpc7.png

La encore sous Cinebench, difficile de faire la différence lorsque l'on compare les kits à fréquences égales. Par contre face à des mémoires certifiées 1333Mhz, les gain deviennent intéressants même s'ils exigent un investissement plus important.

X264 benchmark

Avec X264 Benchmark, les Viper Xtreme font 2FPS de moins sur la première passe face aux G-Skill. La encore en pratique cette différence ne sera pas perceptible.

Winrar

Utilisons à présent le benchmark intégré à Winrar. Les Patriot reste tout juste au dessus des 4100 points.

7zip

ezz8ox57x91s9bcto3di.png
Enfin sous 7zip, les Viper Xtreme se placent à mi chemin entre les G-Skill et lers Crucial Ballistix. avec 2816 points.


{mospagebreak}
{menu Overclocking}
Overclocking

Les gains de performances à espérer sur nos plateformes de tests à base de processeur Intel Core I7 2600K accompagné du chipset P67 rev3 en abaissant les timings étant négligeables, nous nous concentrons sur la montée en fréquence des modules.

8tv55baoixq62nu4312f.jpg

En raison de limitations sur le contrôleur mémoire utilisant des fréquences par palier, il n’est donc pas possible d’affiner précisément leur réglage. Nous devons alors nous contenter des options proposées par le bios de notre carte mère : 1333, 1600, 1866, 2133 et 2400MHz.

Malheureusement malgré tous nos efforts, les Viper Xtreme ne seront toujours pas les premières à savoir tenir la fréquence de 2400MHz même en augmentant la tension de la RAM, celle du contrôleur mémoire et les timings. Nous avons seulement pu baisser les timings à 9-10-9-24 au lieu des 9-11-10-27 certifiés même si cela n'a aucun impact mesurable par nos benchmarks.

{mospagebreak}
{menu Conclusion}
Conclusion

Les Patriot Viper Xtreme Division 4 bénéficient d'excellentes performances et surtout permettent d'atteindre une capacité de mémoire vive permettant de faire face à absolument toutes les situations. Même si 8GB semblent devenir la norme, il ne fait aucun doute qu'en raison de la baisse de la RAM, cette capacité sera rapidement remplacée en doublant pour atteindre 16GB.
ve9g0q8fxhvv5yuym3u7.jpg

Certes la capacité n'influe pas sur les performances globales d'une machine et seuls les habitués d'énormes fichiers tels que les photos ou rendu 3D en profiteront réellement. Les jeux actuels ne réclament pas encore autant de mémoire.
Et comme la DDR4 ne se démocratisera pas avant de nombreux mois, les plateformes à base de DDR3 ont encore de beaux jours devant elles.

Les Patriot Viper Xtreme Division 4 ont bien des atouts en leurs faveurs. Même si leur PCB reste vert, ils sont quasiment intégralement cachés par un superbe système de dissipation alliant l'aluminium ainsi que le cuivre: c'est une exclusivité signée Patriot. Et même si elles ne sont pas correctement détectées par notre carte mère de test, il suffira de configurer la fréquence et les timings, opération à la portée de tous pour pouvoir bénéficier du plein potentiel de ces barrettes. Elles gardent toutefois le mérite de s'installer sous la majorité des ventirad CPU les plus imposants.

Bien sûr la garantie à vie, la sélection "à la main" par le constructeur des puces mémoires ainsi qu'une capacité hors norme à des vitesses supérieures ont un prix. Il faut en effet compter 190 euros pour s'offrir les Patriot Viper Xtreme Division 4 ce qui en fin de soit reste parfaitement envisageable pour une configuration  ultra véloce puisqu'elles sont désignées pour servir les processeurs les plus puissants actuellement: les Intel Ivy Bridge en socket 2011 résolument tournés pour effectuer d'énormes tâches de calculs.

 Il est bien sûr possible de trouver les premiers kits de qualité dès 130 euros mais les timings seront bien sûr plus souples et ne bénéficieront pas des mêmes atouts des Patriot Viper Xtreme Division 4. C'est pourquoi elles demeurent finalement un excellent choix que nous recommandons sans retenue car le rapport performances prix est très bon même si malheureusement leur disponibilité sur nos contrées reste très limitée.

fleche Esthétique
fleche Garantie à vie
fleche Performances
flecheCompatibilité avec les gros ventirads

fleche PCB vert
fleche Overclocking limité
fleche les profils XMP améliorables

2 kits mémoires Crucial Ballistix Sport 1600MHz et Elite 1866MHz 2x4GB

Envoyer Imprimer
{menu Introduction}
Introduction

Les premières mémoires de type DDR4 commencent à faire parler d’elles mais il faudra encore patienter probablement quelques mois avant qu’elles soient disponibles dans le commerce. Ce n’est pas pour autant qu’il faille prématurément enterrer la DDR3 dont les capacités et les performances ne cessent de s’accroître alors que les tarifs sont des plus attractifs.
 59hardware  kp3w4on1e9t7rnse0uni.jpg

Crucial spécialiste renommé des modules mémoire mais aussi des SSD inclut dans son catalogue de nombreuses références et nous avons sélectionné deux modèles : les kits Crucial Ballistix Sport et Elite. Ils sont tous deux composés de deux modules de 4GB chacun pour ainsi bénéficier d’une capacité totale de 8GB.
La gamme Sport de la marque vise les utilisateurs souhaitant un premier kit abordable capable de répondre aux exigences des jeux toujours plus gourmands en espace mémoire.

La gamme Elite fait partie du haut de gamme des produits proposés par Crucial. Elle se distingue grâce à d’imposants systèmes de refroidissement en aluminium extrudé. De plus elle embarque une sonde de température exploitable grâce à l’application Ballistix Utility MOD. Ce type de mémoire se dédie donc aux joueurs avancés mais également aux overclockers.

Alors les mémoires Crucial réputées pour le compatibilité et leur fiabilité restent elles des modèles de premier choix ? Permettent-elles d’atteindre des fréquence suffisamment élevées pour obtenir des gains réels et concrets pour un tarif attractif ?
{mospagebreak}
{menu Présentation}
Présentation

qnsdlq2ceenkcl14ksdn.jpgCrucial est spécialisée dans la mémoire dont la priorité est définitivement la compatibilité. En effet, la filiale de Micron Technology s’emploie à ce que leurs produits puissent être supportés par la gamme de matériel la plus large possible.
D’ailleurs la marque ne s’arrête pas aux modules mémoire car elle propose en outre une gamme de SSD particulièrement convaincante. Elle fût parmi les premières à proposer un tel périphérique de stockage compatible SATA 6Gb avec son modèle phare, le C300. Depuis la gamme M4 est tout aussi plébiscitée et vous pourrez également très prochainement en découvrir les qualités dans un très prochain test.
Mais revenons à nos modules mémoire. Crucial distingue ses modèles selon trois catégories distinctes :

flecheSport
flecheTactical
flecheElite

efarrqg73jmguzgo9ud0.jpgLa première gamme Sport vise les joueurs comme les passionnés souhaitant un premier kit de mémoire vive abordable. La gamme Tactical est un peu plus avancée puisqu’elle intègre les profils XMP facilitant la reconnaissance par les cartes mères. De plus leurs radiateurs évoluent pour un meilleur refroidissement et leur PCB passe du vert au noir.

Enfin la gamme Elite se veut être purement et simplement la meilleure grâce à une appellation des plus éloquentes.  Leurs radiateurs sont désormais en aluminium extrudé et bénéficient d’une sonde thermique intégrée consultable par exemple via l’application Ballistix MOD téléchargeable gratuite sur le site du constructeur.
Elle s’adresse donc aux joueurs avancés et aux overclockers désirant des performances toujours  plus élevées. On notera également que l’intégralité de ces produits est garantie à vie.
{mospagebreak}
{menu Kit Crucial Ballistix 8GB Sport (2x4GB) DDR3 1600 CL9 1.5V}
Kit Crucial Ballistix 8GB Sport (2x4GB) DDR3 1600 CL9 1.5V

Notre premier kit Crucial Ballistix Sport est donc un modèle entrée de gamme mais bénéficiant toutefois de quelques raffinements bienvenus.
Ce kit comme c’est souvent le cas se présente dans un blister en plastique rigide renfermant deux modules de 4GB chacun. Le PCB garde l’antique couleur verte mais les modules bénéficient d’un radiateur sur chaque face doté de surfaces réfléchissantes.
dunvpwqfv0av3sspp3iy.jpg

Le sticker reprenant les caractéristiques des mémoires indique une fréquence nominale de 1600MHz, d’un CL de 9/9/9/24 pour 1.5V seulement. Il sera donc probablement possible de gagner quelques MHz en augmentant légèrement la tension ce que nous ne manquerons pas de tester plus loin dans cet article.

Les Crucial Ballistix Sport utilisent donc un PCB vert commun à la majorité des kits entrée de gamme. Les diffuseurs de chaleur comme la marque aime les nommer sont des radiateurs assez fins fixés simplement grâce à une pâte thermique autocollante ce qui leur procure une allure discrète. Alors que les G.Skill pour ne pas les nommer ont tendance à jouer les « Monsieur muscles », nos Crucial Ballistix évoqueront plutôt un effet « taille de guêpe ».
tsnw3xli1a5iuo84watm.jpg

Sous le radiateur, on découvre sur chaque face huit puces de 256MB chacune référencées 256MX8 de chez Micron.
Les Crucial Ballistix 8GB Sport sont également compatibles avec l’application Ballistix Utility MOD disponible sous Microsoft Windows tant en version 32 qu’en 64 bits. Elle permettra alors de prendre connaissance de toutes les informations concernant son paramétrage : fréquences, capacité mais aussi timings et profils JEDEC ou XMP.
{mospagebreak}
{menu Kit Crucial Ballistix 8GB Elite (2x4GB) DDR3 1866 CL9 1.5V}
Kit Crucial Ballistix 8GB Elite (2x4GB) DDR3 1866 CL9 1.5V

Notre second  kit Crucial Ballistix 8GB Elite fait partie de la gamme la plus avancée de la marque. Elle se voue naturellement à dispenser d’excellentes prestations dans tous les domaines. La marque affirme proposer les meilleurs modules adaptés aux besoins exigeants tout en étant dédiés à l’overclocking.
qrznghulvbub3zcurdcr.jpg

En effet, le kit dispose d’imposants radiateurs en aluminium extrudé capables de dissiper un maximum de dégagement thermique. Toujours dans un souci d’assurer un maximum de sécurité, les Crucial Ballistix 8GB Elite embarquent une sonde de température toujours accessible grâce à l’application Ballistix Utility MOD.  Notre modèle testé est donné pour une fréquence de 1866MHz et des timings de 9/9/9/27 pour 1.5V.

Toutefois attention au montage car le dissipateur demeurant au passage d’excellente facture atteint les 5cm de hauteur. Par conséquent au cas ou l’on utilisera un ventirad pour le processeur de grande dimension, elles seront dans de nombreux cas trop hautes.
32ux8w9dagj1xbygoav0.jpg

Sous ce radiateur, on retrouve les huit puces mémoires par face soudées sur un PCB noir se rapprochant plutôt du marron foncé. Elles sont estampillées BX pour Ballistix et portent la référence 583N.

0xc2jri7b28lq6ljo2ty.jpgL’application Ballistix Utility MOD se chargera de donner la capacité des modules installés, les fréquences ainsi que les timings.

A l’instar de modules de la gamme Sport, les Elite disposent d’une sonde de température.

Le logiciel peut si on le souhaite enregistrer un journal d’activité et même un widget s’affichant sur le bureau peut être activé.
{mospagebreak}
{menu Performances}
Performances

Dans le but de mesurer au mieux les écarts entre les différents modules mémoires testés, nous commençons par trois tests synthétiques: Aida64, Super PI Mod et Cinebench.

Enfin nous utilisons deux tests pratiques : x364 benchmark et Winrar afin de mesurer les éventuels gains entre les différents matériels testés mais aussi lors de nos tentatives d’overclocking.

Désormais nous intégrons un nouveau benchmark visant toujours la compression de fichiers : 7zip dans le but de consolider nos résultats sur ce domaine.
Nous avons mesuré chaque kit à leur fréquence initial mais également selon des timings plus bas afin de mettre en évidence les différences de performances engendrées.

Puis dans un second temps, nous avons mesuré les performances en poussant les modules dans leurs derniers retranchements tout en respectant une stabilité parfaite.

Aida 64

b4nw2eyvkkfsmvpwa2oz.png

Comme prévu, on retrouve des valeurs très proches en fonction des fréquences utilisées quelque soit la marque des modules.
Ici nos Crucial Ballistix Sport obtiennent des débits en parfaite adéquation à nos attentes. Overclockées elles atteignent les performances des Crucial Ballistix Elite à leur fréquence de base. Ces dernières sont parfaitement stables à 2133MHz  en timings 10/10/10/30 avec 1.65V.

Super PI mod

20xrpvkj921kg6yeh55q.png

Super PI n’a aucun état d’âme pour nos différents modules mémoires et démontre bien que les différences de fréquences n’ont que très peu d’impact sur les résultats. Pour preuve, entre une RAM cadencée à 1333MHz et  une autre fonctionnant à 2133MHz, on « gagne » un magistral 0.1 seconde…

Cinebench
Cinebench propose un rendu 3D aboutissant à un score représentant les performances de la machine. Entre le modèle Sport et le Elite à fréquences nominales, on constate un gain de 0.03 points.

X264 benchmark

pax47k4awerql9u5ia2k.png

X264 Benchmark retient bien plus notre attention que les autres tests car les gains peuvent s’avérer utiles. Lors d’un encodage vidéo de la première passe (analyse), nous obtenons un bonus de trois images par seconde. Sur la seconde passe (encodage), nous n’obtiendrons qu’une demi-image par seconde.

Winrar

6vuro91719pnyagn560d.png

Winrar permet aux modules Crucial Elite de dépasser les 4000 points alors que la gamme sport atteint presque 3700 points.

7zip

sgs5vxhd8jugci4d95u1.png

Nous intégrons 7zip dans nos tests pour confirmer nos mesures sous Winrar. Sans surprise, Les Crucial Ballistix Sport rejoignent les modèles Elite à fréquence nominale.
Entre des modules cadencés à 1600MHz et d’autres à 2133MHz, les scores parlent d’eux même et ne permettent pas de gagner plus de cent points.
{mospagebreak}
{menu Overclocking}
Overclocking

Les gains de performances à espérer sur nos plateformes de tests à base de processeur Intel Core I7 2600K accompagné du chipset P67 rev3 en abaissant les timings étant négligeables, nous nous concentrons sur la montée en fréquence des modules.
tppjx9ng78n4835dwrnv.png

En raison de limitations sur le contrôleur mémoire utilisant des fréquences par palier, il n’est donc pas possible d’affiner précisément leur réglage. Nous devons alors nous contenter des options proposées par le bios de notre carte mère : 1333, 1600, 1866, 2100 et 2400MHz.

Nous avons apprécié la possibilité d’augmenter les fréquences d’origine des modules Sport de Crucial à 1866MHz alors que la vitesse prévue est de 1600MHz à condition de revoir la tension à la hausse pour 1.65V au lieu de 1.5V. Les timings aussi sont passés de 9/9/9/24 à 10/10/10/30.

Concernant le kit Elite, nous aurions vraiment apprécié pouvoir atteindre les 2400MHz mais même avec 1.8V et des timings de 11/11/11/33, notre carte mère n’a rien voulu savoir.
{mospagebreak}
{menu Températures Crucial Ballistix Elite}
Températures Crucial Ballistix Elite

Atout indéniable du kit Crucial Ballistix Elite, ces modules disposent d’une sonde température accessible grâce à l’application Ballistix Utility MOD.
Notre première mesure consiste à faire fonctionner les modules à leurs tensions et vitesses nominales soit 1866MHz pour 1.5V et des timings de 9/9/9/27.
Notre seconde mesure concerne ces mêmes modules mais cette fois overclockés. Ils passent alors de 1.5V à 1.65V pour une fréquence de 2133MHz et des timings de 10/10/10/30.
4etpp7ady3hzs82hbjtj.png

On constate une amplitude de deux degrés lorsqu’elles sont overclockées. Elles passent donc de 35°C à 37°C au repos.
Une phase de dix minutes du benchmark Linx sollicitant fortement la RAM fait atteindre une température de 41°C aux valeurs nominales et 43°C lorsqu’elles sont overclockées.

A noter que notre carte mère disposant également d’une sonde au niveau des ports DIMM nous ont indiqué une valeur de 31°C au repos et 34°C en activité. Les radiateurs surdimensionnés du Kit Crucial Elite remplissent donc parfaitement leur rôle en dissipant efficacement la chaleur émise.
{mospagebreak}
{menu Conclusion}
Conclusion

Les kits Crucial Ballistix Sport et Elite ont su se montrer convaincantes sur bien des points. Les modules sont d’excellente qualité et rares sont les modèles à bénéficier d’une esthétique réussie sans pour autant tomber dans le « flashy ».

8bnr2dx1j6lshorkpvqe.jpgMême si le PCB des modules Sport reste vert qui ne sera peut-être pas au goût de tous, leur dissipateur offre un excellent compromis et pour cause, proposés sur le site du fabricant à 43.04 euros frais de port compris, ils peuvent s’acquérir dès 35 euros chez d’autres enseignes.

Elles représentent donc une excellente alternative au cas où les G.Skill sembleraient trop voyantes. De plus elles sont garanties à vie, preuve que Crucial propose des produits à la fiabilité certaine.

vy4x9wx5behc7s2xrw1i.jpgConcernant le Kit Crucial Ballistix Elite, même si leurs radiateurs imposants limitera éventuellement quelques utilisateurs d’énormes ventirad processeur, on les retiendra surtout pour leur sonde de température embarquée, leur potentiel d’overclocking et surtout leur excellente qualité grâce à l’aluminium extrudé des radiateurs  ainsi que le PCB noir.

Même si leur tarif avoisine les 75 euros, force est de constater qu’elles sont les seules disponibles dans les enseignes les plus reconnues en couleur noire intégralement. Corsair aime ajouter une touche de rouge et Kingston optant pour le bleu.
fleche Esthétique
fleche Garantie à vie
fleche Performances
fleche Sonde température des Elite
fleche Application Ballistix MOD
fleche PCB vert
fleche Hauteur des radiateurs

2 Kits Modules mémoire PNY DDR3 XLR8 Overclocked 1600MHz 8.8.8.24 & Optima 1333MHz 2x2GB

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}
Introduction 

Les modules mémoires n’ont jamais atteint des tarifs aussi bas mais aussi des performances en nette hausse grâce à des fréquences toujours plus rapides et des timings de plus en plus serrés.

59hardware

C’est donc l’occasion idéale pour tous ceux qui utilisent encore des modules d’ancienne génération plus lentes mais aussi aux capacités moindres. PNY présente depuis vingt cinq ans propose aujourd’hui deux kits de mémoires avancés respectivement nommés XLR8 Overclocked et Optima.

Le premier composé de deux modules mémoire de 2GB vise les amateurs d’overclocking grâce à sa fréquence de base de1600MHz mais qui devrait être capable d’atteindre des vitesses plus hautes.

Le second kit conviendra davantage à un public souhaitant de la mémoire performante plus conventionnelle.

La marque d’origine américaine ayant prit l’habitude de distribuer certains de ses produits dans les réseaux de grande distribution saura-t-elle se montrer convaincante grâce à ses deux kits ? Sont-elles performantes et les possibilités d’overclocking sont-elles vraiment au rendez-vous ? Et surtout bénéficient-elles d’un rapport qualité prix intéressant ?

{mospagebreak}
{menu Présentation}
Présentation

PNY

oiz06g7gdq2d1cztihyz.jpgPNY spécialiste des puces mémoires étend ses produits au stockage au format flash tels que les cartes mémoires flash.
Sont disponibles aussi au catalogue de la marque des SSD embarquant le contrôleur SandForce 2281, un 'Professional 120 Go" est d'ailleurs martyrisé par Gaylord en ce moment.

On retrouve également chez le fabricant des cartes graphiques grand public mais aussi des solutions graphiques professionnelles telles que les Nvidia Quadro.

En se focalisant sur les modules mémoires dédiés à nos PC de bureau, nous découvrons différents produits disponibles allant du module vendu seul dont les fréquences démarrent pour la DDR3 à 13333MHz. Il existe également la version overclocked à 1600MHz et enfin une ultime version cadencée à 2000MHz.

PNY DDR3 Optima 1333MHz 2x2GB


y76bftckpx5bp1203ijj.jpg


Nous commençons par les modules mémoire économiques de la gamme Optima conçus pour fonctionner à la vitesse de 1333MHz. Notre kit se compose de deux modules de 2GB chacun pour ainsi disposer d’un total de 4GB.

Nulle mention n’est faite sur l’emballage plastifié concernant les timing comme les tensions requises ce qui reste compréhensible puisqu’elles s’adressent plutôt aux utilisateurs novices. Il ne faudra cependant pas espérer en apprendre plus grâce au sticker collé sur les modules puisqu’il n’est pas plus précis. Toutefois CPU-Z nous permettra d’apprendre que les PNY Optima utilisent par défaut des timing de 8/8/8/24 pour une tension de 1.5V.

uyis8hwiwfhoons46olf.jpg


Les PNY Optima utilisent un classique PCB vert sur lequel est collée une fine plaque en aluminium sur chaque face chargées de dissiper la chaleur dégagée par les puces mémoires. A défaut d’être réellement indispensable, elle gardera toutefois le mérite d’améliorer l’aspect esthétique du produit.

 nzgy9o0lmcyrlpvouvbb.jpg  oje0jpoj8hopegs5lv7g.jpg


Sous ce dissipateur, nous découvrons sur une première face les huit chipsets de la marque BRAVO et leur modèle est référencé AFN258TM-25. Sur la seconde face, le PCB reste intégralement vide puisqu’il s’agit de modules simple densité permettant d’utiliser des puces de capacités plus importantes tout en maitrisant les couts.

Si les caractéristiques devraient être respectées, les capacités en overclocking devraient être fortement limitées. Disponible pour un tarif avoisinant les vingt euros, elles sont garanties dix ans et répondent à la gamme la plus économique du marché actuel.

PNY DDR3 XLR8 Overclocked 1600MHz 8.8.8.24

x5vianqxi260213tgxih.jpg


Alors que les modules PNY Optima optaient pour une dominante argentée sur leur packaging, les XLR8 overclocked bénéficient de l’or en plus d’une dénomination particulièrement attractive : « XLR 8 overclocked » ce qui laisse présager d’excellentes performances et des fréquences revues à la hausse.

x650fpszourp2bgwkpif.jpg


Notre kit inclut deux modules de mémoires de 2GB chacun pour bénéficier d’un total de 4GB. Cette quantité de mémoire reste optimale pour la majorité des utilisateurs et opter pour des capacités supérieures reste inutile sauf cas particuliers où l’on manipule d’énormes fichiers.
Dans le cas des XLR8, PNY prend le soin d’afficher les timings ainsi que la tension recommandée. On apprend donc en plus des 1600MHz certifiés qu’elle est capable d’assurer des CL de 8/8/8/24 pour 1.65V.

gamhmmycim51puf7bodx.jpg


Nos PNY XLR8 Overclocked utilisent un PCB vert même si la couleur noire aurait amélioré l’esthétique du produit. Elles bénéficient en outre d’un vrai dissipateur agrémenté de deux fixations pinçant chaque face des radiateurs.

030ic23sdjumtzukwt66.jpg


La qualité de finition n’est certes pas du niveau des noms les plus prestigieux spécialistes en modules mémoires mais elle demeure suffisante pour quiconque ne témoignant pas d’un intérêt flagrant concernant le look de leur mémoire.

jaqwzu3ipdk6p2aq394h.jpg


Notre curiosité nous poussera a démonter le dissipateur afin de vérifier si PNY utilise des chipsets plus convaincants que ceux utilisés dans leur modèle économique Optima. Et nous sommes rassurés de retrouver des composants estampillés de la marque. Ils sont référencés 128X8S4HF8J et devraient nous offrir une marge sur les fréquences accessibles en overclocking.

4b7nchoylkzzqmqvfycm.jpg


Les PNY XLR8 Overclocked 1600MHz 8.8.8.24 sont également garanties pour une période de dix ans et sont proposées au tarif de 38 euros environ ce qui correspond aux prix pratiqués sur cette gamme de produit.

{mospagebreak}
{menu Protocole de test}
Protocole de test

Afin de nous assurer de la pertinence de nos résultats, nous optons délibérément pour une plateforme de test relativement atypique. Conscients que nos applications utilisées sont très largement dépendantes des ressources processeur, nous désactivons le mode Turbo de ce dernier ainsi que l’option Speedstep technology.

Nous paramétrons aussi manuellement le BCLK à 100MHz. Ainsi le CPU garde une constance influençant au minimum nos mesures. Nous effectuons systématiquement nos mesures trois fois pour ne retenir que la meilleure.

Plateforme de test

8ro8eah6kwuav2c6972f.jpg


Notre RAM est installée sur la machine suivante :

Hardware

fleche Boitier : Antec Solo 2 doté de deux ventilateurs 120mm Be Quiet ! Shadow Wings SW1 PWM dont un en façade puis un autre en extraction à l’arrière.
fleche Alimentation : Be Quiet ! Straight Power E9 680W CM
fleche Carte mère : Asus Sabertooth P67
fleche Processeur : Intel Core I7 2600K
fleche Ventirad Be Quiet ! Shadow Rock PRO SR1
fleche Stockage: 1 SSD Crucial M4 64Go, 1 SSD Intel 510 64Go et 2HDD Western Digital 1.5To Caviar Green 5400RPM.

Applications de test

fleche Super PI mod1.5 XS
fleche Cinebench 11.529 64bits
fleche X264 Benchmark v4.0
fleche Aida Extreme Edition 1.80.1450
fleche Winrar 4.10 beta 4 64 bits
fleche Windows 7 édition familiale Premium X64 SP1

{mospagebreak}
{menu Performances}
Performances

Dans le but de mesurer au mieux les écarts entre les différents modules mémoires testés, nous commençons par trois tests synthétiques: Aida64, Super PI Mod et Cinebench.

Enfin nous utilisons deux tests pratiques : x364 benchmark et Winrar afin de mesurer les éventuels gains entre les différents matériels testés mais aussi lors de nos tentatives d’overclocking. Nous avons mesuré chaque kit à leur fréquence initial mais également selon des timings plus bas afin de mettre en évidence les différences de performances engendrées.

Puis dans un second temps, nous avons mesuré les performances en poussant les modules dans leurs derniers retranchements tout en respectant une stabilité parfaite.

Aida64

f31udj92d2uigg89j645.png


Aida permet de mesurer précisément les capacités tant en lecture qu’en écriture de la RAM. Les modules PNY Optima permettent de frôler les 17000MB par seconde en écriture et un peu plus de 16800 en lecture.

Les PNY XLR8 grâce à une fréquence plus élevée permettent de dépasser les 18000MB par seconde en écriture et plus de 21000 en lecture. Nos mesurent permettent de constater que les puces Bravo sont moins efficaces en lecture qu’en écriture mais la XLR8 connait également le meme phénomène lorsqu’on opte pour des timings plus serrés avec un CL de 7/7/7/21.

Super PI mod & Cinebench

wcwgkrm1cox9fyxhrwxx.png


Super PI comme Cinebench nous ont également permis de mesurer des écarts de performances selon les fréquences et timings employés.

Concernant les résultats obtenus sous Super PI Mod, ils sont donnés en secondes donc le plus court est le meilleur. Les résultats de Cinebench sont synthétisés en un score donc le meilleur est le plus élevé.

Ainsi, on constate que les gains sont on ne peut plus négligeables car dans le cas de Super PI Mod, sont de l’ordre de quelques centièmes de seconde. Concernant Cinebench , nous mesurons également des différences inférieures au dixième de point.

x264 Benchmark

v9e8ou2271h0jeyofqh4.png


L’encodage vidéo étant particulièrement gourmand en termes de bande passante mémoire, nous utilisons x264 Benchmark qui réalise une courte conversion en deux passes.

La première étant une analyse de la vidéo originale et la seconde étant la compression vidéo. Nous remarquons que la phase d’analyse exploite parfaitement les hausses de fréquences car les gains deviennent intéressants.

On peut ainsi gagner une dizaine d’images par seconde. Par contre, la phase d’encodage proprement dite n’observe pas les mêmes gains que lors de la première passe.

Winrar

4z8thnziczg8p5h3rmd2.png


Enfin notre dernière batterie de mesure utilise l’outil de benchmark intégré au plus célèbre logiciel de compression de fichiers. Bien que cette application soit capable de démontrer une hausse de performances en augmentant la fréquence de la RAM, en utilisation concrète, les bénéfices à espérer ne seront pas perceptibles dans le cadre d’une utilisation courante.

{mospagebreak}
{menu Overclocking}
Overclocking

Les gains de performances à espérer sur nos plateformes de tests à base de processeur Intel Core I7 2600K accompagné du chipset P67 rev3 en abaissant les timings étant négligeables, nous nous concentrons sur la montée en fréquence des modules.

En raison de limitations sur le contrôleur mémoire utilisant des fréquences par palier, il n’est donc pas possible d’affiner précisément leur réglage. Nous devons alors nous contenter des options proposées par le bios de notre carte mère : 1333, 1600, 1866, 2100 et 2400MHz.

izkhtjrivmt48hfdtorw.png


Notre kit PNY Optima n’aura pu supporter le moindre sur cadencement ni même atteindre le CL 7/7/7/21. Par contre le kit XLR8 Overclocked a su dépasser ses certifications en atteignant la fréquence de 2100MHz pour un CL de 10/10/10/30 toujours avec une tension de 1.65V.

Il reste de ce fait un excellent élève en terme d’overclocking et mérite ainsi son appellation. Notre tableau récapitulatif compare en pourcentage les gains acquis en augmentant les fréquences et en resserrant les timings. Nous avons volontairement écarté les gains indiqués par Aida car ils ne reflètent en aucun cas une utilisation pratique.

Ainsi on constate qu’entre sa fréquence initiale et celle overclockée, la PNY XLR8 permet de gagner environ un pour cent de performances sous Super PI Mod et Cinebench. Lors de la première passe d’une compression vidéo grâce au codec x264, nous gagnons concrètement deux pour cent. Winrar dont les résultats ne sont pas réellement représentatifs indique un gain de l’ordre de quatre pour cent.

2mitr4xx1l4biy5352d3.png


Enfin, nous synthétisons les différences observées entre les modules Optima et les XLR8 overclockés. Sous Super PI, les gains restent identiques avec 0.29%. Cinebench dépasse à peine les 1%. Par contre la première passe de x264 benchmark indique une hausse de 6%.

{mospagebreak}
{menu Conclusion}
Conclusion  

cgu5fmpsb9ibfxvqabye.jpgLes kits mémoires PNY bénéficient d’un certain nombre d’atouts non négligeable. Premier point positif : leur disponibilité. Elles sont distribuées en grande surface et même si cette distribution peut sembler péjorative, il n’en demeure pas moins intéressant de pouvoir trouver des kits mémoires de qualité dans ce type d’enseigne.

De plus les kits PNY sont garantis dix ans. Ils permettent donc d’envisager sereinement les prochaines années à venir. Même si la version Optima ne permet pas d’atteindre des sommets en termes de performances grâce à des possibilités d’overclocking limitées pour ne pas dire inexistantes, les modules XLR8 ont parfaitement su répondre à nos attentes.

t20zguq1k1s7xfc3ufbh.jpg

Car proposées à moins de quarante euros les quatre giga, elles font aussi bien que nos modules de référence G-Skill certifiées 2000MHz CL9-9-9-27 payées cinquante euros.

 Par conséquent, si le PCB vert devenu esthétiquement « has been » n’est pas le centre de vos préoccupations, les PNY XLR8 sauront satisfaire les attentes des overclockers tout en restant dans des budgets serrés.

Enfin, si des gains de l’ordre de cinq pour cent ne peuvent définitivement pas justifier un cout des modules deux fois plus élevé, la version Optima bénéficie d’un excellent rapport qualité prix que nous recommandons également.

Mémoire Corsair Vengeance CMZ8GX3M2A1600C9

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}

Introduction. 

59hardware
La compagnie Corsair à été fondée en 1994. À l’origine, ce fabricant américain développait des modules de mémoire cache L2 pour les OEM. Après qu’Intel est incorporé le cache L2 aux processeurs, Corsair commença alors à concentrer son activité sur les modules de DRAM pour les serveurs. En 2002, Corsair introduisit ses premiers modules mémoires spécialement développés pour satisfaire les demandes des overclockeurs.
 
Au fil du temps, le fabricant américain agrandit sa gamme de produits. Elle inclut maintenant en sus des modules mémoires des alimentations, des boîtiers, des disques SSD, des ventirads mais aussi des kits watercoolings… Tout cela avec le succès que nous lui connaissons aujourd’hui. Le kit mémoire que 59H se propose de tester pour vous aujourd'hui est issu de la gamme Vengeance du fabricant.
C'est un kit comprenant deux modules de 4Gb soit 8Gb au total. Il est cadencé à une fréquence de 1600Mhz avec des timings de 9-9-9-24, pour une tension de 1.5v. Les lecteurs les plus avisés parmi vous l'auront compris, ce kit est donc dédié aux plateformes i3, i5 et i7 dual channel. Mais trêve d'introduction, comme d'habitude suivez le guide !

{mospagebreak} 
{menu Présentation} 

Présentation.

08.jpg
 Corsair Vengeance CMZ8GX3M2A1600C9

fleche Spécifications : DDR3 1600 (PC3-12800) 800 MHz
fleche Support Carte Mère : Supporte toutes les cartes mères i3, i5, i7 dual channel
fleche Type Mémoire : DDR3 240-pin DIMM non-ECC
fleche Capacité : 2 x4 Gb (8Gb)
fleche Timings : 9-9-9-24-2T
fleche Tension : 1.5v
fleche Garantie : à vie
fleche
 Prix : Entre 35€ et 42€ selon les magasins

fleche Source : Corsair

09.jpg 10.jpg

Avec ses dissipateurs thermiques tout de noir vêtu, le design de ce kit est assez réussi. Il se mariera à merveille avec la majorité des thèmes couleurs présents sur les cartes mères du marché. Que ce soit avec le noir et rouge utilisé par Asus pour ces cartes R.O.G. ou encore le bleu et noir des cartes mères MSI.

11.jpg 13.jpg
Sur le haut des dissipateurs thermiques sont découpés des ailettes qui donnent un aspect "racing" à ce kit, voir même "militaire". De part et d'autres du module sont présents différents autocollants portant tantôt les spécifications du kit, tantôt l'inscription Vengeance ou tout simplement Corsair. Bref tout ceci n'est pas pour nous déplaire mais un point noir à ce tableau tout de même : Ce kit mémoire arbore un horrible PCB de couleur VERTE ! :o Même si celui-ci est en partie caché par les dissipateurs thermiques, il aurait été de bon ton qu'il soit assorti au reste du kit.
14.jpg 15.jpg
Pour terminer, bien que ce kit ne soit pas de type "low-profile" il ne nous a posé aucun problème pour le montage de gros ventirads tel que notre Thermalright HR02. 

{mospagebreak} 
{menu Protocole et configuration de test}

Protocole et configuration de test.

Nous allons mettre à l’épreuve le kit mémoire de Corsair à travers un panel de tests. Ils nous permettront, chacun à leur manière, de mesurer les performances du kit mémoire dans différentes conditions d'utilisation.

Logiciels de test : 

fleche AIDA64 Extreme Edition 2.0 
fleche 
Super Pi 1.5 Mod XS (32M)
fleche MaxxMem² Preview  
 
fleche LinX 0.6.4 
fleche Gigabyte Easy Tune 6
fleche CPU-Z 1.59 64bits 
fleche HWMonitor 1.18.5 64bits 
fleche Windows 7 Edition Intégrale 64bits (AHCI)


Les différents benchmarks ont tous été effectués à une fréquence de 4000 MHz pour le processeur, Hyper Threading activé. Pour la mémoire, quelle que soit la fréquence, les timings primaires, secondaires et tertiaires sont fixés manuellement. Ces réglages sont pour nous le meilleur compromis permettant d'émuler l'ensemble des utilisateurs moyens actuels. Chaque benchmark est exécuté trois fois. Entre chaque run, nous redémarrons le système. Pour chaque bench, c'est la moyenne des trois runs qui est retenue. Avant chaque article, nous restaurons une image "neuve" de notre système d'exploitation. Dans la mesure du possible, nous essayons de garder les mêmes pilotes entre les tests. Autrement, ce sont les derniers disponibles qui sont installés. Bien entendu, nous réglons notre système de façon à obtenir des résultats les plus cohérents possibles.

Plateforme de test : 

fleche Table de bench Cooler Master Lab v1.0
fleche Alimentation Cooler Master Silent Pro Gold 1200w
fleche Carte mère Gigabyte Z68XP-UD4
fleche Processeur Intel Core i7 2600K ES
fleche Ventirad Thermlright HR02 + Ventilateur 140mm Thermalright
fleche Mémoire DDR3 Corsair Vengeance CMZ8GX3M2A1600C9 
fleche Carte graphique Asus GeForce GTX580 DirectCU II
fleche SSD 40Gb Corsair F40 
fleche Ecran iiyama B2409HDS
 

{mospagebreak}
{menu Tests de performances et overclocking}

Tests performances et overclocking.
 

Aida64:

aida64.png

MaxxMem²:

maxxmem.png

Super Pi 32M: 

spi32m.png

Comme vous pouvez le constater sur les trois graphiques ci-dessus, les performances de ce kit Corsair Vengeance CMZ8GX3M2A1600C9 n'ont pas à rougir. Les débits en écriture, lecture et copie sont excellents et les latences sont dans la moyenne de ce que l'ont retrouve sur ce type de kit. Malgré sa fréquence de fonctionnement assez modeste de 1600Mhz et des timings relâchés (9-9-9-24), ce kit mémoire offre des performances très correctes pour le commun des utilisateurs PC.

Overclocking:

oc.png

Nous n'avons pas fait de tests à 1,7v, notre exemplaire de test refusant tout simplement de booter à cette tension. Côté overclocking, les purs et durs resteront probablement sur leur faim, mais tout les autres y trouverons leur compte. En effet, ce kit dispose d'un potentiel d'overclocking moyen. 
 
À la tension nominale, c'est quasiment 100mhz de plus que nous avons pu obtenir (47Mhz réels). Toutefois, la marge d'overclocking en augmentant la tension de 1,5 à 1.65v nous a déçus, avec seulement 38Mhz d'écart (soit 19Mhz réels).
Cependant, on obtient de bien meilleurs résultats dès lors que l'on abaisse le tRCD à 10. En effet, en cas 9-10-9-24 à 1,65v il nous a été possible d'obtenir pas moins de 1886Mhz stables. Une belle progression par rapport à la fréquence nominale (+ 286Mhz soit 143Mhz réels).

{mospagebreak}  
{menu Conclusion}

Conclusion.

 En conclusion, Corsair nous livre comme à l'accoutumée un produit bien fini, avec un design sobre et agréable. Ce kit mémoire est donc réussi, même si nous avons été quelque peu déçu par l'overclocking aux premiers abords. Il faut bien évidemment relativiser : dès lors que l'on abaisse le tRCD de 9 à 10 (cas 9-10-9-24 donc) la fréquence du kit s'envole à 943Mhz réel. Tout cela en restant parfaitement stable bien entendu. Ce qui, pour un kit 2x4Gb vendu entre 35€ et 42€ s'avère être plus qu'honorable. Pour ces raisons nous lui décernons un label "59H Economie".

ul6n0exok8w5arin6q4j.jpg

 Avec ses 8Gb embarqués, ses performances très correctes et son prix réduit, ce kit dispose d'un excellent rapport performances/prix. Il conviendra donc parfaitement à la majorité des utilisateurs. De plus, les dissipateurs thermiques de ce kit ne gênent en aucun l'installation de gros ventirads, un point trop souvent négligé à notre sens. Pour ces raisons, nous lui décernons un label "Recommandé par 59H".

 

fleche Design sobre et réussi
fleche Performances
fleche Overclocking en cas 9-10-9-24 
fleche Prix
fleche Dissipateurs thermiques "low-profile"
fleche Marge d'overclocking cas 9-9-9-24 faible.
fleche La couleur du PCB

Mémoire G.Skill RipjawsZ F3-17000CL9Q-16GBZHD

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}

Introduction.

G.Skill, célèbre fabricant taïwanais de mémoire vive pour ordinateurs de bureau et portables, mais aussi de SSD, fut créée en 1989. Depuis 2003, G.Skill a acquis une solide réputation auprès des overclockeurs, power users, et autres gamers. Cela notamment grâce à des kits mémoires au fort potentiel d'overclocking et au look soigné. Aujourd'hui, la marque fait régulièrement parler d'elle en proposant des kits mémoires certifiés aux fréquences les plus hautes du marché. Le kit mémoire en test aujourd'hui est issu de la nouvelle gamme RipjawsZ.
 
Cette gamme est dédiée à la toute récente plateforme Intel X79. Vous l'aurez compris il s'agit d'un kit quad channel, celui-ci est composé de quatre modules de 4Gb chacun, il totalise donc 16Gb. Mais trève d'introduction, comme d'habitude suivez le guide !

59hardware

{mospagebreak} 
{menu Présentation}

Présentation. 

ripjawsz-001.jpg

[RipjawsZ] F3-17000CL9Q-16GBZHD

fleche Spécification : DDR3 2133 (PC3-17000) 1066Mhz
fleche Carte Mère Desktop : Intel support X79
fleche Type Mémoire : DDR3 240-pin DIMM non-ECC
fleche Capacité : 4x4Gb (16Gb)
fleche timings : 9-11-9-28-2T
fleche Tension : 1.65v
fleche Garantie : à vie

fleche Source : G.Skill

ripjawsz-004.jpg ripjawsz-005.jpg
Ce kit RipjawsZ embarque sous ces dissipateurs des puces mémoires provenant du célèbre fabricant coréen Hynix. La plupart des modules mémoires 4Gb disponibles pour la plateforme X79 embarquent généralement le même type de puces. 
ripjawsz-007.jpg ripjawsz-008.jpg

Comme à l'accoutumée avec G.Skill, la nouvelle gamme RipjawsZ embarque des dissipateurs thermiques au design soigné. On aime ou on n’aime pas, mais pour notre part le style de ce kit mémoire ne nous a pas laissé indifférent !
ripjawsz-002.jpg ripjawsz-003.jpg
Le ventilateur fourni ne change pas, il s'agit du même modèle livré précédemment avec certains kits du fabricant. Il s'avère pratique et peu bruyant, pour peu qu'on utilise une carte mère triple ou dual channel ! En effet, lorsqu'un ventirad comme le Thermalright HR02 utilisé dans ce test est monté, il est impossible d'utiliser le ventilateur fourni par G.Skill. De même que, contrairement à ce que vous pouvez voir sur les photos ci-dessous, sur la plateforme X79 la mémoire s'installe de part et d'autre du processeur. Ainsi, il aurait été nettement plus judicieux d'inclure non pas un mais deux ventilateurs adaptés à la plateforme à laquelle ce kit est dédié...
ripjawsz-009.jpg ripjawsz-010.jpg
{mospagebreak}
 
{menu Protocole et configuration de test}

Protocole et configuration de test.

Nous allons mettre à l’épreuve le kit mémoire de G.Skill à travers un panel de tests. Ils nous permettront, chacun à leur manière, de mesurer les performances du kit mémoire dans différentes conditions d'utilisation.

Pour ce faire, nous utiliserons les logiciels suivants : 

fleche AIDA64 Extreme Edition 2.0 
fleche
Super Pi 1.5 Mod XS (32M)
fleche MaxxMem² Preview  
fleche LinX 0.6.4
fleche Asus R.O.G Mem TweakIt
fleche Asus R.O.G CPU-Z 1.59 64bits 
fleche HWMonitor 1.18.5 64bits 
fleche Windows 7 Edition Intégrale 64bits (AHCI)

Les différents benchmarks ont tous été effectués à une fréquence de 4000Mhz pour le processeur, Hyper Threading activé. Pour la mémoire, quelle que soit la fréquence, les timings primaires, secondaires et tertiaires sont fixés manuellement. Ces réglages sont pour nous le meilleur compromis permettant d'émuler l'ensemble des utilisateurs moyens actuels. Chaque benchmark est exécuté trois fois. Entre chaque run, nous procédons à un nettoyage, défragmentation (sauf s'il s'agit d'un SSD) puis redémarrage du système.
 
Pour chaque bench, c'est la moyenne des trois runs qui est retenue. Avant chaque article, nous restaurons une image "neuve" de notre système d'exploitation. Dans la mesure du possible, nous essayons de garder les mêmes pilotes entre les tests. Autrement, ce sont les derniers disponibles qui sont installés. Bien entendu, nous réglons notre système de façon à obtenir des résultats les plus cohérents possibles.

Afin de surmonter les rudes épreuves que nous infligerons au kit mémoire de G.Skill pour vous, il se verra épaulé par les éléments suivants : 

Plateforme de test :  

fleche Table de bench Cooler Master Lab v1.0
fleche Alimentation Cooler Master Silent Pro Gold 1200w
fleche Carte mère Asus Rampage IV Extreme + Asus O.C. Key
fleche Processeur Intel Core i7 3960x ES
fleche Ventirad Thermlright HR02 + Ventilateur 140mm Thermalright
fleche Mémoire DDR3 G.Skill RipjawsZ F3-17000CL9Q-16GBZHD 
fleche Carte graphique Asus GeForce GTX580 DirectCU II
fleche SSD 40Gb Corsair F40 
fleche Ecran iiyama B2409HDS

{mospagebreak} 
{menu Tests de performances et overclocking}

Tests performances et overclocking. 

AIDA64 :

aida64.png

MaxxMem²

maxmem.jpg

SuperPi 32M

spi32m.png

Comme vous le montrent ces trois graphiques, les performances de ce kit RipjawsZ F3-17000CL9Q-16GBZHD sont excellentes. En effet, grâce à sa fréquence de fonctionnement élevée de 1066Mhz, ce kit ne s'en tire pas trop mal quel que soit le test. Et ce, malgré des timings plutôt relâchés de 9-11-9-27. À titre de comparaison, à même fréquence, notre kit SuperTalent 4x2Gb en 8-8-8-24, pourtant équipé de véloces puces Elpida Hyper MGH-E, termine plus d'une seconde derrière au Super Pi 32M sur X79 !
Deux choses expliquent cela : premièrement, l'obligation de relâcher la plupart des timings tertiaires sur le kit SuperTalent. En effet, les puces Elpida Hypers tant prisées des overclockeurs, ont bien du mal à fonctionner sur X79. Leurs SPD ne sont plus du tout adaptés à cette plateforme, et cela a un impact direct sur leurs performances. Deuxièmement, la quantité de mémoire supérieure du kit G.Skill (8Gb vs 16Gb), lui permet de prendre une légère avance de plus.

Overclocking

oc.png

Passons maintenant à l'overclocking. Nous avons choisi trois voltages de référence. À savoir 1,65v (voltage nominal du kit); 1,7v (voltage intermédiaire); et 1,75v (voltage maximum toléré par le kit). Puis nous avons réalisé un test d'overclocking maximum stable à chacune de ces tensions. Ces tests ont été effectués en cas 9-11-9-27 et 10-11-10-27. Nous avons volontairement abaissé le tRAS à 27, le kit mémoire atteignant strictement les même fréquences qu'en 28.

Comme vous pouvez le voir sur le graphique ci-dessus, il y a très peu d'écart en cas 9-11-9-27, seulement 28Mhz (14Mhz réels) séparent le test en 1.65v de celui en 1.75v. Cependant, ce kit réalise tout de même une belle performance. C'est pas moins de 100Mhz d'overclocking qui sont disponibles après légère augmentation de la tension (0,5v) et timings à stock.

En cas 10-11-10-27, même si la encore les écarts de fréquences entre les différentes tensions restent faibles, c'est un tout autre son de cloche. Là où nous étions limités à 2222Mhz @1.65v en cas 9, ce n’est pas moins de 2342Mhz qui sont atteints en cas 10 au même voltage ! Au voltage maximal d'1,75v, nous avons pu atteindre une fréquence maximale de 2371Mhz, contre 2250Mhz en cas 9 ! De plus, cette fréquence maximale est en fait la limite de notre contrôleur mémoire intégré au processeur (IMC). En effet, même en abaissant tout les timings primaires en cas 12, il nous fut impossible de dépasser les 2371Mhz précedemment atteints. Signe que cette limite ne provient pas du kit mémoire. Aux dires de G.Skill, et d'après notre confrère Thomas Kerrinckx (pt1t) qui a eu ce même sample entre les mains, il est possible d'atteindre une fréquence de 2400Mhz @1.75v de manière benchable, voire stable sur ce kit. Vous l'aurez donc compris, cela vous sera possible seulement si l'IMC de votre 3960x ou 3930K le permet.
{mospagebreak} 
{menu Conclusion}

Conclusion.

ripjawsz-005.jpgAvec ce premier kit F3-17000CL9Q-16GBZHD de la nouvelle gamme RipjawsZ, G.Skill nous livre comme à son habitude un excellent produit. Encore une fois, le fabricant Taiwanais ne démord pas de la recette qui a fait son succès : Un look agressif, des performances de premier ordre et un fort potentiel d'overclocking. Trois ingrédients réunis dans ce kit, raison pour laquelle nous lui décernons un label "59H Performance".

De plus ce kit quad channel totalise 16Gb. Une quantité de mémoire vive non négligeable, qui peut s'avérer être un atout dans les applications gourmandes en la matière ou tout simplement en multitâches intensif. Pour cette raison, nous décernons à ce kit G.Skill RipjawsZ un label "Recommandé par 59H". 

Finalement, seul ombre au tableau, le ventilateur fourni est inadapté à la plateforme X79. En revanche, on appréciera le fait que les dissipateurs thermiques de ce kit ne sont aucunement une gêne lors d'utilisation de ventirads massifs. 

Enfin, comme tout les kits mémoire de la marque, ce kit G.Skill RipjawsZ F3-17000CL9Q-16GBZHD dispose d'une garantie à vie. En revanche, il n'est pas encore disponible dans l'hexagone. La faute à une pénurie provisoire de puces mémoire Hynix pouvant tenir ce type de fréquences/timings. Le problème devrait être réglé rapidement selon G.Skill, mais à cause de cela, le prix de vente du kit en test n'a pas pu nous être communiqué. Pour cette raison, il nous est impossible de nous prononcer sur le rapport qualité/prix de celui-ci. Le Wait & See habituel est donc de rigueur...

arrow Kit mémoire en 16Gb
arrow Bonnes performances
arrow Gros potentiel d'overclocking
arrow Dissipateur thermique compatible avec les gros ventirads.
arrow Look
arrow Ventilateur fourni inadapté à la plateforme X79

 

Mémoire Patriot Viper II Sector 7

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}

Introduction

Lepa G700-MA

Patriot Memory est un acteur important dans le secteur des produits mémoire de stockage de données. Fondée en 1985 et basée a Fremont, en Californie (Etats Unis), cette société conçoit, fabrique et commercialise ses produits à base de mémoire haute performances comme les barrettes de type DDR3, Clé USB 3.0 plus particulièrement en France.  
La gamme destinée aux « power users » que nous allons découvrons est la fameuse série « Viper  II» reconnaissable avec son dissipateur thermique spécifique.

{mospagebreak}
{menu Présentation}

Présentation

myke8s2zz8gxeg8rgvcm.jpgPatriot nous a fournis un kit 6 Go dont voici les spécificités :
fleche DDR3 1800 (Pc 14400) 900MHz
fleche Carte Mère Desktop : Intel support X58 Chipset
fleche Type Mémoire : DDR3 240-pin DIMM non-ECC
fleche Capacité : 3 x 2 Go (6 Go)
fleche Timings : 9-9-9-27 avec profil XMP
fleche Tension : 1.65v
fleche Prix : 163 euros environ, garantie à vie.

Un emballage soigné avec les couleurs spécifiques à cette série « Viper II », le noir, bleu et une touche de blanc sont présents sur la boite ainsi que sur les barrettes de mémoire. Le nom du modèle « Sector 7 » est mis en évidence afin de différencier des autres modèles de la marque (à savoir la Sector 5 qui est destiné aux chipsets Intel de moyenne de gamme).

28hudk084fd21g9mstsj.jpg 7ym0pbcx5fqs47dsn3s5.jpg

Patriot a misé sur une présentation agressive de ses dissipateurs thermiques qui sont en forme de dents et qui sauront parfaitement se marier avec les cartes mères X58 avec une couleur de PCB Noir comme sur les modèles de EVGA , Gigabyte , Asus , MSI  orientés pour les joueurs.

Le dissipateur est en aluminium, ce qui lui assure une légèreté et une bonne dissipation thermique si vous n’avez qu’une faible source de refroidissement sur les barrettes (ce qui est assez souvent le cas des utilisateurs de watercooling). La hauteur de ces dissipateurs (4.5 cm) risque de vous poser problèmes avec certains refroidisseurs processeur mais elles passent très bien avec un Coolermaster V8. L’autocollant qui est sur une face de chaque barrette vous indique certaines informations tels que le modèle, les timings, la tension ainsi que le numéro de série, en cas de défaillance de celle-ci pour le service après vente.

531mvhe1d3y3q4rta7fh.jpgrnl1hyw78hz3xa9oo5ep.jpg

Nous avons enlevé ce dissipateur afin de vérifier le modèle de puces mémoire utilisés (attention cela annule la garantie). Il s’avère que Patriot a choisi d’utiliser des puces Powerchip mais les a renommé avec son logo (nous le constatons à la vue d’une série de numéro qui est spécifique a Powerchip). Rien d'étonnant de trouver les puces de ce fabricant car elles sont  très utilisées avec Elpida pour des modèles 2 Go.

{mospagebreak}
{menu Protocole de test}

Le protocole de test

Plateforme de test :
fleche Processeur : Intel Core i7 990X 3.46GHz Socket 1366
fleche Refroidissement : Coolermaster V8
fleche Carte mère : Foxconn BloodRage X58
fleche Mémoire : Patriot Viper II Sector 7 1800Mhz 9-9-9-27
fleche Carte Graphique : Gigabyte HD4870x2
fleche Disque Dur : Intel SSD X25-V 40 Go
fleche Alimentation : Corsair HW1000w
fleche Support Boitier : Coolermaster LAB Test Bench v1.0

Pour ce test, nous avons testé le potentiel d'overclocking suivant quatre timings différent (7/7/7/24, 8/8/8/24, 9/9/9/27 et 9/11/9/27) avec des tensions allant de 1.5v a 1.75v. Tout ceci a été validé par le logiciel de stabilité Linx en version 0.64 durant 1 heure.

h2aq8cfj2z5lp1ypcx3z.jpg

{mospagebreak}
{menu Les tests}

Les tests

Malheureusement, nous n’avons pas réussi à stabiliser les différentes fréquences mémoire avec une même fréquence processeur (Coefficient/Base Clock/Uncore) et donc il n’était pas possible d’avoir des résultats cohérents pour mesurer l’impact des diverses fréquences/latences comme sur l’article de la Kingston Genesis 2133Mhz.

niniw6zujplt4fpni1lr.jpg

A l’ouverture de CPU-Z, nous constatons bien le profil XMP, vous pouvez le régler dans le bios de votre carte mère (si elle vous le permet), il vous donnera les spécifications constructeur de ce kit Patriot qui est bien de 900MHz 9-9-9-27 1T à 1.65v.

dczycolozxak4q43rdly.png

Première constatation qui saute aux yeux une différence nulle quelque soit la tension. Bien que nous les ayons testé avec différents ratios mémoire/uncore/bclk, nous avons toujours cette limite étrange. Nous pouvons nous satisfaire qu’avec seulement 1.5v, les barrettes sont aussi stables qu’avec la certification d’origine qui est de 1.65v pour rappel.

bpeiha80znkny7jn708t.png

Nous augmentons cette fois ci les latences d’un cran au dessus et toujours le même constat !! aucun gain notable avec la tension mais nous arrivons presque aux certifications d’origine a 900Mhz  mais en 8/8/8/24 au lieu de 9/9/9/27.

nwzawd8blicyvyzlv2sk.png

Toujours et encore cette limitation de fréquence malgré cette hausse de tension mais nous avons tous de même une augmentation de 100Mhz avec seulement 1.5v comparé aux données constructeurs ce qui est plutôt intéressant et démontre que ces puces sont bien faites pour des kits dit « éco ».

8cttxndw5k72t8t2pwe7.png

Nous allons pousser ces puces dans ces derniers retranchements en augmentant le TRCD qui souvent limite la montée en fréquence de ces puces Powerchip. A 1.5v le gain est très faible aux latences constructeur mais a partir de 1.65v, nous constations un gain non négligeable pour aller culminer à 1170 MHz à 1.75v tous de même. Il a été possible d’avoir de 1235Mhz à 1.8v mais instable  avec le logiciel Linx.

{mospagebreak}
{menu Conclusion}

Conclusion

1yqdunbk6fon0yc56hlc.jpgAvec cette série Viper II Sector 7, Patriot se lance dans les barrettes hautes performances qui concurrencent directement les Corsair Dominator et autres Gskill. Son design de refroidissement est plutôt séduisant et concorderait parfaitement avec une carte mère comme  la MSI Big Bang (pour ses couleurs noires et bleues). La hauteur du dissipateur peut être un inconvénient quoique'elle ne soit pas trop excessive comparativement à des modèles concurrents tel que la Kingston HyperX T1.
 
Ces puces en provenance du fabriquant Powerchip ne lui permettent pas d’obtenir des fréquences avec des latences faibles mais est ce bien nécessaire ? Sincèrement non, les fréquences obtenues sont satisfaisantes et il n’est pas donné à tout le monde de trouver les réglages optimals afin d’exploiter au maximum les capacités des ces barrettes.
 
Le principale point négatif et cela depuis de nombreuses années n'est autre que la disponibilité en France de la marque. Il est assez difficile de trouver quelques modèles que ce soit à l'entète Patriot dans le commerce et ce vue les compétiteurs qui sont implantés sur le marché. Vous trouverez plus facilement des SSD ou autres clés USB que ses propres barrettes. Donc il est difficile pour nous de vous donner un prix précis ou conseiller cet achat, néanmoins si vous avez craqué sur le look et que vous avez la chance de les trouver, n’hésitez pas car vous serrez surement l’unique possesseur dans votre entourage, une sorte de collector.

Mémoire Kingston Hyper X Genesis 4 Go 2133 MHz

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}
Introduction

Kingston Technology Company est le premier fabricant de mémoire indépendant au monde. Cette société fondée il y a 24 ans cette année propose aujourd’hui pas moins de 2000 produits basés sur la mémoire. Depuis janvier avec le lancement du nouveau chipset P67 d’Intel, Kingston en a profité pour introduire une nouvelle gamme de mémoire destinée aux « power users » sous le nom de Hyper X Genesis.

Lepa G700-MA Kingston-HyperX-Genesis-bleu

Avec cette nouvelle gamme optimisée pour le chipset P67, Kingston propose deux fréquences certifiées : 1600 et 2133 MHz en kit de 4 Go (2 x 2 Go), elles seront reconnaissables à leur couleur grise.

{mospagebreak}
{menu Présentation }

Présentation

Kingston nous a fournis un kit 4Go de 2133MHz dont voici les spécificités :
fleche Spécification : DDR3 2133 (Pc 17066) 2133MHz
fleche Carte Mère Desktop : Intel support P67
fleche Type Mémoire : DDR3 240-pin DIMM non-ECC
fleche Capacité : 2 x 2 Go (4 Go)
fleche Timings : 9-11-9-27-1T
fleche Tension : 1.65v
fleche Garantie : à vie

Kingston-HyperX-Genesis-4

Pas de nouveauté au niveau de l’emballage, Kingston ne fait aucune différence entre son entrée et son haut de gamme dans le secteur de la mémoire vive.  On peut distinguer la référence du produit sur l’étiquette qui indique que nous avons en notre possession un kit DDR3 2133 en  4 Go (2 x 2 Go).

Kingston-HyperX-Genesis-5Ces Hyper X Genesis Gray (Grise) édition spéciale possède un nouveau dissipateur thermique de taille standard.  Facilement reconnaissable avec leur inscription HyperX Genesis DDR3, elles sont destinées à la plate-forme Intel P67 qui est néanmoins certifiée à 1.65v au lieu du 1.5v préconisé par Intel.

Kingston a choisi des puces Elpida BDBG qui sont en concurrence directe avec les puces de Powerchip et de Hynix sur la plupart des kits DDR3 supérieurs à 2000 Mhz. Ces puces destinées aux hautes fréquences sont détectables grâce à leur TRCD élevé (souvent entre 9 et 11) contrairement aux puces de type Elpida Hyper qui sont certifiées entre 7 et 8.
Les dissipateurs thermiques sont de taille équivalente comparée aux anciennes Hyper X bleues de type DDR2/DDR3. Le modèle T1 (bleu ou noir) est bien plus haut et provoque des incompatibilités avec les imposants radiateurs de processeur.

{mospagebreak}
{menu Protocole de test}

Protocole de test

Plateforme de test :
fleche Processeur : Intel Core i7 2600K 3.4Ghz Socket 1155
fleche Refroidissement : Coolermaster V8
fleche Carte mere : Gigabyte P67A-UD3
fleche Mémoire : Kingston Hyper X Genesis 2x2 Go 2133MHz Cas 9
fleche Carte Graphique : Gigabyte HD4870x2
fleche Disque Dur : Intel SSD X25-V 40 Go
fleche Alimentation : Corsair HW1000w
fleche Support Boitier : Coolermaster LAB Test Bench v1.0

conso.jpg

Logiciels de test :
fleche Aida 64 Extrême Edition
fleche Sandra Sisoft Lite 2011c
fleche X264 HD Encoder v 4.0
fleche PcMark Vantage 1.0.10 1901
fleche SuperPi 32M
fleche 7 Zip
fleche Resident Evil 5 (Démo Jeu)
fleche Lost Planet 2 (Démo Jeu)

Kingston-HyperX-Genesis-3Nous avons choisi cinq fréquences de fonctionnement afin de comparer les performances de la DDR3 sur ce nouveau chipset P67. Bien entendu, elles ont toutes été validées avec ce même kit à 1.65v sous le logiciel LinX 0.64 durant 1h.
fleche 1333MHz 7-7-7-24 à 1.65v (i7 2600K à 34x100)
fleche 1600 MHz 7-9-7-24 à 1.65v (i7 2600K à 34x100)
fleche 1866 MHz 8-10-8-27 à 1.65v (i7 2600K à 34x100)
fleche 2133 MHz 9-11-9-27 à 1.65v (i7 2600K à 34x100)
fleche 2200 MHz 9-11-9-27 à 1.65v (i7 2600K à 33x103)

Une partie overclocking et undercloking ainsi qu’une analyse de la consommation en Watts de la configuration sera développée à la fin de l’article.

{mospagebreak}
{menu Les tests}

Les tests

Aida 64 Extrême Edition :

aida-64-e.png

A 1333 MHz, les performances sont en retrait bien que les timings soient plus bas. A partir de 1600 MHz la bande passante, que cela soit en lecture, écriture, copie ou même latence devient intéressante pour obtenir les meilleures performances à 2200 MHz.  Entre 2133 et 2200 Mhz et malgré un « base clock » supérieur, les performances ne se démarquent pas de la certification d’origine.

Sandra Sisoft Lite 2011c :

Sandra Sisoft

Avec Sisoft, la différence est moins notable entre 1333 et 1600 MHz mais nous constatons toujours la rapidité en fréquence de fonctionnement à 2133 Mhz. A 2200Mhz, l’amélioration est visible mais de seulement quelques points de pourcentages.

Dans ces deux benchmarks spécialisés sur la performance de la bande passante, la fréquence primera toujours sur les timings.  La configuration en 1600 et 1866 MHz offre déjà des performances honorables mais il semble qu’en 1333 MHz, elle s’avère être sensiblement bridée malgré des latences de fonctionnement en 7-7-7-24. La hausse du base clock (bclk) vous permet d’augmenter votre fréquence mémoire mais attention à trouver les bons réglages pour être parfaitement stable ce qui n’est pas chose aisée avec le chipset P67.

X264 HD Encoder v4.0 :

x264hd.png

Pour ce benchmark, nous avons fait la moyenne des différents scores obtenus sur la 1ère et 2ème passe. Sur la 1ère passe, les résultats sont assez proches sauf en 1333 MHz où ils sont en léger retrait mais rien de dramatique. Pour la 2ème passe,  le gain n’est que très peu visible et les deux fréquences en 1866 MHz et 2200 MHz obtiennent le même score.

7-Zip :

7zip.png

Nous avons utilisé un Windows Seven Home familiale de 2.95 Go que nous avons décompressé et compresser. Avec  sept secondes de différence entre la configuration en 1333 MHz et 2133/2200 MHz, le gain n’est pas flagrant mais il est présent en compression. Pour la décompression, le temps reste identique sur les cinq fréquences de fonctionnement. L’overclocking de la mémoire ne semble avoir que peu d’impact sur ce logiciel

Sur HD 264 HD Encoder, l’amélioration est visible mais réellement sur la 1ère passe, alors que 2ème passe se joue en dixième de seconde entre les différentes configurations des fréquences/timings mémoire. Avec 7-Zip, là encore nous constatons un faible écart de performance en compression de fichier mais qui est totalement nul en compression pour avoir le même temps pour les cinq fréquences. 

Superpi 32M :

superpi.png

Avec  20 secondes de différence entre la plate-forme à  1333 MHz et à 2200 MHz, Superpi est toujours dépendant de la fréquence mémoire et particulièrement avec les timings.  C’est à partir de 1600 MHz que les performances seront mises en valeur si vous avez la possibilité d’avoir des latences de fréquences basses (pas dans le cas d’un 8-8-8 par exemple).

PcMark Vantage :

pc-mark-vantage.png

Dans ces tests mémoire et musique, il a été très difficile d’avoir des scores cohérents.  Les scores obtenus sur le test mémoire semblent avantager les fréquences au dessus de 2000 MHz. Pour le test musique,  la fréquence à 1866 MHz semble être meilleure qu’à 2133 Mhz au vu des latences des timings plus haut. C’est à 2200 MHz que nous retrouvons les meilleurs scores obtenus dans ces deux tests.

Comme à son habitude, Superpi est très dépendant de la fréquence/timing mémoire afin d’obtenir des performances de premier ordre. Pour ce qui est de PcMark Vantage, la performance au dessus d’une fréquence de 1866 MHz semble donner de bonnes performances sur les deux tests choisis pour ce benchmark.

Resident Evil 5 (DirectX 10) :

resident-evil.png

En résolution 1680x1050, le gain est d’environ d’une dizaine de Fps entre les plates-formes en 1333 et 2200 MHz. Une fois activé l’Antialiasing 8x, l’écart se réduit avec seulement trois fps de différence. Peu d’écarts entre les fréquences de 2133 et 2200 MHz.

Lost Planet (DirectX 9) :

lost-planet.png

Toujours avec la même résolution  de 1680x1050, la différence entre le test A et B est de moins en moins visible avec seulement deux à trois fps entre la moins bonne et la meilleure fréquence de DDR3.

La fréquence de fonctionnement de la DDR3 sur ce chipset P67 n’a que très peu d’impact de performance dans les jeux. Bien que selon des sources de confrères, Crysis serait le jeu qui optimiserait au mieux le gain apporté par les hautes fréquences en DDR3 (dans une fourchette d’une dizaine de fps). Overclocker une carte graphique ou votre cpu vous apportera plus de fps dans les jeux suivant votre matériel.

{mospagebreak}
{menu Tests overclocking et underclocking}

Test overclocking et underclocking

Avec un overclocking par le base clock limité sur ces nouveaux Cpu Sandy Bridge, il est très difficile d’arriver à des fréquences que nous avions eues sur un précédent article sur le chipset Intel P55. Nous avons obtenu un maximum de 105.5 MHz de Bclk ce qui a nous a permis d’arriver à une certification de 2250 MHz au lieu de2133 Mhz. La tension de la mémoire a été réglée à 1.66v bios (vu qu’il n’y a pas de tension à 1.65v dans les bios Gigabyte).

fleche DDR3-2250MHz-9-11-9-27

Au niveau de l’underclocking, nous voulions tester différentes tensions mais il s’avère que la encore nous avions quelques problèmes avec les tensions proposées par la carte mère Gigabyte. Il a été possible de tester la mémoire à 1.35v (1.36v bios) mais pour 1.5v, cela ne correspondait pas à la vraie tension dans les ports mémoire. Avec 1.5v réglé dans le bios, vous avez en réalité 1.48v et avec 1.56v dans ce même bios, vous n’avez que  1.53v. Pour descendre les fréquences de latences mémoire, nous avons augmenté jusqu'à 1.76v afin de stabiliser la fréquence certifiée de 2133 MHz par le constructeur. Deux fréquences ont été sélectionnées afin de comparer aux performances obtenues.

fleche 1600 MHz 8-8-8-24 à 1.36v contre 1600 MHz 7-9-7-24 à 1.65v
fleche 2133 MHz 7-11-7-27 à 1.76v contre 2133 MHz 9-11-9-27 à 1.65v

Aida 64 Extrême Edition :

aida-64-Eoc

Sandra Sisoft Lite 2011c :

sandraoc

X264 HD Encoder v4.0 :

x264hdoc

7-Zip :

7zipoc

Superpi 32M :

superpioc.png

PcMark Vantage :

pc-mark-vantageoc.png

Resident Evil 5 (DirectX 10) :

resident-eviloc

Lost Planet (DirectX 9) :

lost-planet-oc.png

La constatation qui saute aux yeux est le très faible écart avec la configuration en 1600 MHz, que vous ayez des latences de 7-9-7 ou 8-8-8, la différence est très faible globalement sur les performances de ce kit DDR3. En baissant les timings en 7-11-7, le gain n’est pas flagrant à cause du TRCD à 11 trop élevé. Nous avons testé un TRCD à 10 mais il est instable au dessus de 2000MHz sur ce contrôleur mémoire du Core i7 2600K contrairement aux  plates-formes en chipset P55 ou X58 où le TRCD à 10 est stable au dessus de 2000 MHz.

{mospagebreak}
{menu Consommation et conclusion}

Consommation et conclusion

Ceci est la consommation totale à la prise de la configuration.

conso.png

Au repos, la baisse de la tension à 1.35v apportera un gain de 3 watts par heure comparé à la certification constructeur à 2133 MHz à 1.65v. Une augmentation de 1 watt est visible en passant de 1.65v à 1.75v. Quand en pleine charge, vous aurez une augmentation de 7 watts et de 9 watts par heure entre les tensions de  1.35v et 1.75v. Autant dire que les barrettes de type écologique certifiées à 1.35v consommeront moins mais un processeur ou une carte graphique seront plus à même d’alléger votre facture d’électricité s’ils restent au repos

Conclusion :

Avec ce nouveau kit 2133 MHz, Kingston se positionne sur la nouvelle plate-forme du Sandy Bridge avec un kit 4 Go relativement performant malgré des latences élevées. Le contrôleur mémoire intégré du cpu semble poser quelques soucis, il s’avère que ces puces Elpida BDBG n’apprécient  guère le TRCD en dessous de 11 si la mémoire dépasse les 2 GHz. La certification à 1.65v semble un peu élevée mais il s’avère que le kit était parfaitement stable à 1.55v et non à 1.5v comme le préconise Intel sur son Sandy Bridge.  A noter que ce kit n’est pas disponible en 8 Go (2x4 Go) et seulement en Kit DDR3 1600 et 2133 MHz.
Kingston-HyperX-Genesis-1Avec un prix d’environ 100€ trouvable dans le commerce, ce kit est plutôt bien placé mais avec un rude concurrent comme Gskill avec ces RipJaws 4Go 2133 MHz 9-10-9-28 à 1.5v. Il faut saluer l’ergonomie de ces dissipateurs thermiques qui seront compatibles avec la plupart des imposants refroidissements des processeurs de nouvelle génération.

Pour ce qui est des performances, quel est l’intérêt d’un kit 2133 MHz ? Pour monsieur tous le monde, aucun !!! Pour la bonne et simple raison que l’impact des performances est tellement minime qu’un utilisateur lambda ne remarquera pas le faible pourcentage de gain. Un kit DDR3 de type 1600 cas 8 ou 1866 cas 9 sera plus à même de vous satisfaire pour vous offrir des performances plus qu’honorables. Si vous êtes un bencheur dans l’âme, ces kits haute performance sont faits pour vous mais ne cherchez pas à acheter des certifications plus hautes que 2200/2250 MHz car votre cpu vous limitera avant par sa montée du base clock (anciennement Fsb). Si vous avez une centaine d’euros à dépenser, ce kit est un bon choix mais son modèle en 1600 MHz cas 9 qui se trouve deux fois moins cher risque de remporter un plus grand succès si son potentiel d’overclocking est aussi bon que son aîné.

arrow Prix pour un kit 2133 MHz
arrow Taille des dissipateurs thermique
arrow Pas de Kit 8 Go
arrow Pas de certification à 1.5 v

Test : Mémoire Gskill Ripjaws F3-16000CL9D-4GBRH

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}

Introduction

Gskill, célèbre marque taïwanaise de mémoire vive fut créée en 1989 mais c'est seulement depuis 2003 que la marque s'est faite connaître au niveau de l'overclocking et des gamers. Aujourd'hui elle n'hésite pas à proposer des kits certifiés atteignant des fréquences les plus rapides au monde. Nous allons tester dans cet article un kit « plus abordable au commun des mortels», à savoir la nouvelle gamme Ripjaws et ce kit certifié DDR3-2000 (1000mhz) cas 9/9/9/27 à 1.65v.

9buf147zufbvgnlxxqzi.jpg

[ Ripjaws ] F3-16000CL9D-4GBRH

fleche Spécification : DDR3 2000 (Pc 16000) 1000mhz
fleche Carte Mère Desktop : Intel support P55
fleche Type Mémoire : DDR3 240-pin DIMM non-ECC
fleche Capacité : 2x2go (4go)
fleche timings : 9-9-9-27-2T
fleche Tension : 1.6/1.65v
fleche Garantie : à vie
fleche Source :   G.Skill

G.SKILL

  {mospagebreak}
{menu Présentation}

Présentation

G.SKILLG.SKILLG.SKILL
G.SKILL

Une présentation basique avec un emballage de plastique transparent pour ce modèle Ripjaws, (qui a légèrement changé depuis que nous avons reçu ce kit), les descriptions du modèle sont indiquées au dos de l’emballage qui permet de connaître les spécifications de ce kit 2x2go.

G.SKILLG.SKILLG.SKILL
G.SKILLG.SKILLG.SKILL

Ce kit est de couleur noire avec des écritures rouges, cela confère un bien bel effet, très agressif avec ces heat spreaders en forme de dent  de crocodile, il est néanmoins facile a mettre en place sur les slots mémoires de votre carte mère. L’étiquette sur le côté de chaque barrette vous indique les spécifications de ce kit et vous préviens d’une rupture de la garantie si vous comptez enlever les radiateurs, tenez-vous le pour dit...

G.SKILLG.SKILLG.SKILL
G.SKILL

Nous avons tout de même vérifié  les puces  mais hélas elles sont rebadgées par Gskill. Difficile d’être sûr à 100% de quel  fabriquant elles proviennent, nous penchons pour de la Elpida BBSE qui est actuellement la meilleures puce avec les Hyper MNH-E & MGH-E utilisées dans les kits DDR3 pour l’overclocking.

{mospagebreak}
{menu Configuration de test }

Configuration de test 

Plateforme de test :

fleche Processeur : Intel Core i7 870 2.93 GHz Socket 1156
fleche Ventirad CPU : Thermalright 120 Extreme + 1x120mm
fleche Carte mère : Msi P55-GD80 (bios 1.55b)
fleche Mémoires : Gskill Ripjaws 2000 cas 9/9/9/27 2T
fleche Carte graphique : Gigabyte 260 GTX 896mo SuperOverclocking
fleche Disque dur : Vélociraptor 74Go 10000tr/min 16Mo
fleche Alimentation : Corsair HX1000w

Pour ce faire , nous avons décidé de prendre le logiciel SuperPi  32Mo afin de tester la stabilité de ce kit en cas 6 , 7 , 8 et 9 et toujours en 1T à différentes tensions, à savoir de 1.6v à 1.75v suivant le latence.

Alors que certifié Cas 9, ce kit permet de tenir des fréquences plus qu’honorables en cas 6/8/6/21 à savoir entre 885MHz et 965MHz suivant la tension. Ces puces ont besoin d’un TRCD de 8 pour que la fréquence soit proche des spécifications constructeurs, avec un TRCD 7 en 6/7/6/21, les fréquences étaient plus proches de 800MHz et donc moins performantes au final.

Voici la bonne et grosse surprise de ce kit, les 1000MHz en 7/8/7/21/74/1T sont possibles avec seulement 1.6v sous SuperPi 32mo !! Ce qui est une très belle prouesse pour un kit certifié à la même fréquence en 9/9/9/27/2T. Par contre  l’augmentation de la tension n’apporte que très peu de gain au niveau de la fréquence stable.

Passons maintenant en cas 8 pour se rapprocher un peu plus des spécifications constructeur, mais à notre grande surprise, quasiment aucun gain constaté avec les timings plus serrés en 7/8/7/21. Cela nous conforte dans l’idée qu'il sera préférable de rester en cas 7  plutôt qu'en 8 (ce qui peut changer d’un kit à un autre).

Pour finir passons en cas 9 mais avec un tras de 24 au lieu de 27, des fréquences en nette progression de plus de 100mhz à 1.65v comparé à ce que certifie GsKill. Pour finir à 1135MHz soit DDR3-2270 stable à seulement 1.7v sous Superpi 32mo en restant en 1T. Belle performance qui nous conforte dans l’idée que ce sont bien des puces Elpida de type « BBSE » que Gskill utilise.

Pour pousser ce kit dans ces derniers retranchements, nous avons décidé de passer notre i7 870 sous Froid , à savoir le système de phase change de type cascade 2 étages. Il permet de descendre à une température d’environ -105/-110° sur le processeur, et de passer les timings à 9/10/9/24/88/1T afin d’arriver à plus de 1200MHz, (DDR3-2400).

gt7ppo4lp7nds64yk52v.jpg
 32gtzmozw1j9zlx92yup.jpg
 polj882dyj9a9asnjrit.jpg

Ceci est chose faite et de manière stable sous SuperPi 32mo avec une fréquence de 1203mhz (DDR3-2406) et même 1250mhz (DDR3-2500) sous le 1Mo avec ainsi la validation cpuz (qui est d’environ 1270mhz au maximum atteint non validé). La tension du vdimm était entre 1.7v et 1.75v afin d’avoir une parfaite stabilité pour le 32mo.

G.SKILL

{mospagebreak}
{menu Conclusion }

Conclusion

G.SKILL

Un kit de très bonne facture que nous propose Gskill avec une bonne capacité d’overclocking, sans pour autant augmenter fortement les tensions. Le but principalement est  de descendre les timings si vous voulez rester dans un vdimm d’origine de 1.6/1.65v ou alors d’augmenter les fréquences tout en restant avec des timings proches de l’origine avec un vdimm de 1.7/1.75v. Les fréquences seront supérieures, (ce qui permettra d’augmenter par ailleurs le blck et le uncore), c’est à vous de juger ce qui sera le plus notable dans les applications que vous utilisez.

Pour un prix en moyenne de  115€ dans le commerce, ce kit 4Go Dual Channel cas 9 se situe dans les meilleurs prix actuellement et au vu de sa capacité d’overclocking, il n’a rien à envier aux kits concurrents en cas 8 souvent 50/60€ plus cher qui n’apporteront pas forcement un meilleur overclocking.

 

G.SKILL
arrow Look agressif.
arrow Prix.
arrow Performance en cas 6/7/9.
arrow Garantie à vie.
Pas de gain en cas 8 comparé au cas 7
Pas de version avec LED pour les gamers.

fleche Remerciement : Gskill Taiwan pour l’envoi de ce Kit.

Dossier : CPU Vs DDR2, influence des timings et de la fréquence

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}
Introduction

Un test sur la mémoire vive chez 59Hardware c’est relativement rare, d’ailleurs il n’y en a eu qu’un seul sur des barrettes atypiques équipées de caloducs, les OCZ Reaper X.  L'objet de ce dossier ne sera pas de s'attarder sur un kit en particulier, mais de regarder l'influence de la mémoire sur les performances de la machine.

Dans ce dossier l'ensemble CPU et carte mère restera toujours le même, seules les réglages de la mémoire vont changer : différentes vitesse (266, 400 et 533Mhz) avec différents timings (4-4-4-12 et 6-6-6-18). Nous mesurerons ainsi l'effet de chacun des paramètres sur les performances globales de la machine. Nous verrons à travers le test que les écarts vont être très grands suivant les tests et il sera intéressant de regarder de comparer certains couples comme 400Mhz en Cas 4 et 533Mhz en Cas 6. Quel sera le vainqueur ? La réponse dans notre dossier d'aujourd'hui.

Phenom II X4 955


{mospagebreak} {menu Protocole de test}
Protocole de test

Pour ce test, nous avons repris notre protocole de test des CPU, cela aura l’avantage de pouvoir comparer les différents modules sur différents CPU et de croiser les résultats.  Pour le moment nous nous concentrons sur les processeurs de chez AMD à travers le Phenom II X4 955. Un seul CPU, un jeu de barrettes mémoire mais au final cinq réglages différentes.

Trois fréquences mémoire : 266 Mhz, 400Mhz et 533Mhz, avec deux timings différents : 4-4-4-12 et 6-6-6-18. La seule combinaison que nous n'avons pas pu tester est une fréquence de 566Mhz avec des timings de 4-4-4-12, notre kit refusant de fonctionner avec ces réglages.

Récapitulatif des configurations testés :

Phenom II X4 955

DDR2-533 (266 Mhz) Cas 4-4-4-12
DDR2-533 (266 Mhz) Cas 6-6-6-18

DDR2-800 (400 Mhz) Cas 4-4-4-12
DDR2-800 (400 Mhz) Cas 6-6-6-18

DDR2-1066 (533Mhz) Cas 6-6-6-18

Plate-forme de test (AM2+) :

CPU : Phenom II 955
Carte mère : MA790GP-DS4
Carte graphique : Palit Radeon HD 4870
4giga de DDR2
Windows Vista SP1 64 bits

Phenom II X4 955
Phenom II X4 955

{mospagebreak} {menu Bench synthétique -- Super Pi 1.5 --}
Synthétique - Super Pi

Super Pi est le logiciel incontournable des benchs parties ! Il s’agit simplement de calculer des décimales de Pi. Nous l’avons intégré à notre panel de test plus pour sa popularité que son utilité. Les CPU de chez Intel ont toujours été largement devant à ce petit jeu-là.

SuperPi dans son test 1Mo ne fait que très peu de différence entre tous les kits mémoire.  Une 1/2 seconde d'écart entre le premier et le dernier c'est peu, trop peu pour être réellement significatif. Passons rapidement au test 8Mo.

Dans sa version 8Mo le test met à plus rude épreuve nos différents réglages. Le plus lent est logiquement la mémoire à 266Mhz en Cas 6. En tête, deux configurations sont au coude à coude : 400Mhz en Cas 4 et 533Mhz en Cas 6.

{mospagebreak} {menu Bench Imagerie -- Photoshop CS4 --}
Imagerie – Photoshop CS4

Nous utilisons la dernière version disponible à l’heure actuelle du logiciel de traitement d’image de chez Adobe : Photoshop CS4. Le test consiste à chronométrer le temps d’exécution d’un script prédéfini. L’image est un Jpeg de 3500*2333 pixels, viennent ensuite s’appliquer des changements de modes, des contours, des effets, des traitements par calques, … Le temps total est reporté sur le graphique.

Sous Photoshop très peu de différences entre tous les modes, à peine plus d'une seconde d'écart. Même si les écarts sont faibles Photoshop semble plus sensible à la fréquence qu'aux latences. Une 1/2 seconde de moins pour la DDR2 à 533Mhz tandis qu'en 400Mhz il y a une égalité entre Cas 4 et Cas 6.

{mospagebreak} {menu Bench Imagerie -- Cinebench R10 --}
Imagerie – Cinebench R10

Cinebench de chez Maxon possède un benchmark intégré. Deux modes sont disponibles : avec un seul core ou bien avec tous les cores présents (4 pour les quad et les X4 et 8 pour les Core i7). Les deux résultats sont reportés, c’est l’occasion de vérifier le bon fonctionnement des cœurs.

 En n'utilisant qu'un seul Core sur les quatre dont dispose le Phenom II X4. Encore une fois une égalité presque parfaite entre de la DDR2 à 533Mhz en Cas 6 et de la DDR2 à 400Mhz en Cas 4. Par contre avec de la mémoire à 266Mhz en Cas 6 c'est plutôt lent avec un écart pour le coup assez significatif.

Avec les quatre coeurs activés les deux premiers réglages sont à égalité : 533Mhz en Cas 6 et 400Mhz en Cas 6. En queue de tableau par contre nous retrouvons les deux réglages en cas 6.

{mospagebreak} {menu Bench Imagerie -- Blender --}
Imagerie – Blender

Sous Blender, nous mesurons le temps pour effectuer un rendu d’une scène que nous avons préparée. Petite précision, ce logiciel est Open source et disponible sur beaucoup de plates-formes : Windows, Linux, SGI , Beos, Solaris, FreeBSD et MacOSX. Nous reportons donc sur le graphique le temps d’exécution en seconde du rendu.

Blender semble être complètement insensible à nos différents réglages, 0.2 secondes d'écart au maximum entre tous les modes. Aucune différence significative donc, passons au test suivant.

{mospagebreak} {menu Bench compression -- DivX 6.8 --}
Vidéo - Compression DivX

Pour le compression DivX, nous avons utilisé Virtual Dub avec une source en Mpeg2. Le format de sortie était un DivX avec un bitrate de 1200 et une résolution HD de xxx par xxx. L’encodage à été fait en 1 seule passe. Le résultat est le temps en seconde pour réaliser cet encodage d’une vidéo de 5 minutes. Les optimisations multithreading et SSE2/4 étaient activées en fonction de ce qui était disponible suivant les CPU, SSE4 pour Intel contre SSE2 pour AMD en fait !

La compressions en Divx à l'aide de Virtualdub semble plus sensible à la vitesse de la mémoire qu'aux réglages des latences. Il y a en effet très peu d'écart entre les réglages à fréquences égales.

Encore une fois dans ce bench il y a une égalité presque parfaite entre de la mémoire à 533Mhz en Cas 6 et de la mémoire à 400Mhz en Cas 4.

{mospagebreak} {menu Bench compression -- X.264 --}
Vidéo - Compression X.264

Nous avons utilisé le X.264 plutôt que le H.264 car le premier a l’avantage d’être libre et d’offrir de très bons rendus. Pour l’encodage, nous avons utilisé un Avisynth et Megui, deux passes sont effectuées et le temps de chaque passe sera reporté sur le graphique.

Continuons avec la compression en utilisant cette fois le CoDec X.264. Ici encore une fois il semble que l'encodage vidéo soit plus sensible à la vitesse qu'aux timings. Autant le passage  de 266Mhz à 400Mhz fait gagner une seconde, autant il y a un léger tassement avec un passage de 400Mhz à 533Mhz. 

La deuxième passe reprend la même tournure que la première avec des résultats malgré tout plus resserrer. 

{mospagebreak} {menu Bench compression -- Winrar --}
Compression – Winrar

Sous Winrar, nous avons lancé la compression de plusieurs fichiers, la qualité de compression a, à chaque fois, été réglée sur "meilleur". Nous reportons le temps nécessaire dans le graphique.

Voilà donc un programme qui semble extrêmement sensible aux réglages mémoire. Des écarts très importants entre tous les modes, le plus rapide n'a mis que 125 secondes à compresser nos fichiers tandis que pour le plus lent il aura fallu presque 50% de temps en plus avec 179 secondes.

Que ce soit la fréquence ou les timings la compression tire profit à chaque fois des améliorations. Une fois n'est pas coutume mais un léger tassement commence à pointer son nez entre de la RAM à 533Mhz en Cas 6 et de la mémoire en Cas 4 à 400Mhz.

{mospagebreak} {menu Bench compression -- 7-Zip --}
Compression - 7-Zip

7-Zip possède un benchmark intégré, nous l’avons utilisé et rapporté l’indice de performance qu’il nous a donné pour chaque CPU. Ensuite une compression a été lancé avec le taux réglé sur "Ultra". Le temps nécessaire a de nouveau été reporté dans le graphique.

 Les résultats sous 7-Zip sont relativement ressemblant à ceux de Winrar avec des différences importantes entre tous les réglages. Une fois n'est pas coutume mais cette fois-ci  c'est le réglage à 400Mhz en Cas 4 qui passe devant, de très peu, la mémoire à 533Mhz en Cas 6. Par contre cette fois-ci les timings semblent plus importants puisque de la DDR2 à 266Mhz en Cas 4 passe devant de la mémoire à 400Mhz en Cas 6.

Encore une fois dans ce dossier les tests relatifs à la compressions sont ceux qui profitent le mieux de l'augmentation de la fréquence de la mémoire et de la baisse des timings.

Le benchmark intégré donne pour sa part des résultats légèrement différents de nos mesures en pratique puisque la vitesse de la mémoire semble être le point déterminant ; bien qu'a 533Mhz en Cas 6 la différence avec de la mémoire à 400Mhz en Cas 4 la différence n'est pas énorme.

{mospagebreak} {menu Bench calcul -- Maple 12 --}
Calcul - Maple 12

Sous Maple 12, nous avons utilisé deux feuilles de calcul différentes et mesuré le temps nécessaire pour la réalisation de chaque feuille. J’ai été chercher dans mes cours quelques restes d’exercices, le feuille 1 correspond aux entiers de Hammings tandis que la feuille 2 parlera des suites Conway.

Sous Maple, encore une fois, les feuilles de calculs ne réagissent pas de la même manière, loin de là. La première feuille fait la part belle à la vitesse tandis que la deuxième feuille semble relativement peu intéressée par la chose.

Les résultats sont tout de même intéressants et on arrive à des différences jusque 23 secondes sur le premier test. Encore une fois Cas 4 à 400Mhz et Cas 6 à 533Mhz sont au coude à coude.

{mospagebreak} {menu Bench calcul -- Hachage MD5 --}
Calcul - Hachage MD5

Dans ce test, nous avons mesuré le temps qu’aura mis l’ordinateur pour calculer les empreintes MD5 de 308915776 mots. Pourquoi 308915776 ? Eh bien d’abord pourquoi pas ! Nous avons choisi ici les possibilités de mot de 6 caractères n’utilisant que des minuscules.

Tiens un nouveau résultats identique à ce qu'on avait obtenu sous Blender, inutile d'épiloguer des heures le hachage MD5 n'a strictement rien à faire de la mémoire qu'il utilise.

{mospagebreak} {menu Bench calcul -- Cryptage DES --}
Calcul  - Cryptage DES

Ici, nous avons utilisé un logiciel de déchiffrage de mot de passe, il possède un benchmark intégré et nous avons récupéré l’indice de performance qui correspond aux codes DES.

Le décrypyage de clé DES n'est pas complètement insensible au changement, bien que les résultats restent très proches ; tellement proches qu'aux incertitudes de mesures près ils sont identiques.

{mospagebreak} {menu Bench Linux -- Programation PHP --}
Linux - serveur PHP

Passons maintenant quelques temps sous Linux, plus précisément sous Ubuntu Server. La version utilisée porte le doux nom de « Jaunty Jackalope », il s’agit de la version 9.04. Ce premier test consiste à mesurer le temps d’exécution d’un script PHP. Le script comporte plusieurs boucles avec des tests et des calculs mathématiques.

Cette fois-ci aucune différence entre tous nos réglages, les performances restent strictement identiques (aux incertitudes près).  Regardons les autres tests sous Linux voir un peu si la tendance reste la même.

{mospagebreak} {menu Bench Linux -- Serveur de BDD Mysql --}
Linux - serveur Mysql

Pour mesurer les performances du serveur Mysql, nous avons utilisé le benchmark intégré. Le résultat de ce bench sera donc le temps en seconde nécessaire à faire les 10 phases de ce bench qui utilise les fonctions courantes des bases des données.

 

Le temps d'exécution du test du serveur Mysql est légèrement plus rapide avec de faibles latences, par contre l'augmentation de la vitesse ne semble pas être vraiment déterminant.

{mospagebreak} {menu Bench Linux -- Nbench --}
Linux – Nbench

Nbench a été développé par le magazine Byte et effectue différentes mesures du CPU. Nous donnerons les trois indices finaux : mémoire, CPU et FPU. La version utilisée ici est le 2.2.3

Les scores sur les entiers ou sur les nombres à virgules flottantes ne changent pas malgré les différents réglages de la mémoire.

Le score mémoire change très légèrement avec la diminution des latences mais pas suffisemment pour être réellement significatif. Des résultats somme toute très proches les uns des autres.

{mospagebreak} {menu Bench Jeux -- Far Cry 2 --}
Jeux - Far Cry 2

Retournons à Vista pour mesurer les performances de nos CPU dans les jeux. Pour commencer Far Cry2. Nous avons utilisé le benchmark intégré au jeu, quatre modes ont été utilisés. Tout d’abord en 800*600 avec les détails au minimum pour laisser toute liberté au CPU de s’exprimer et éviter d’être limité par le GPU. Ensuite en 1280*1024 et 1680*1050 toujours avec les détails au minimum. Pour finir nous avons utilisé un mode plus adapté à la carte graphique avec du 1680*1050 et tous les détails au maximum. L’occasion de regarder qui limite qui et si un gros CPU arrange les choses.

Logiquement les basses résolutions, qui ne sont pas limitées par la carte graphique, sont plus sensibles aux performances de la mémoire.  Ici encore la vitesse semble être l'élément le plus déterminant, de la DDR2 à 533Mhz en Cas 6 donnant de meilleurs résultats que de la DDR2 à 400Mhz en Cas 4.

Encore une fois l'écart entre de la DDR2 à 400 en Cas 4 et de la DDR2 à 533Mhz en Cas 6 n'est pas énorme : 1 ou 2 images par seconde au maximum.

Dans une plus haute résolution avec les détails au maximum  les écarts se resserrent (comme c'était déjà le cas avec les comparatifs de CPU). La DDR2 à 533Mhz passe de justesse à 39 Fps (38.6Fps pour être précis) et les écarts sont donc trop faibles pour être réellement significatifs.

{mospagebreak} {menu Bench Jeux -- Crysis Warhead --}
Jeux : Crysis Warhead

Sous Crysis Warhead, nous avons repris le même protocole que pour Far Cry 2. Du 800*600 avec les détails au minimum, puis 1280*1024, 1680*1050 et enfin un mode plus réaliste avec des détails élevés.

Même topo avec Crysis Warhead qu'avec Far Cry 2 : dans les faibles résolutions des différences existent et la DDR2 à 533Mhz en Cas 6 est très légèrement supérieur à la DDR2 à 400Mhz en Cas 4. Avec plus de détails et des résolutions plus élevées les scores se resserrent et la différence n'est plus vraiment notable, en tout cas pas assez pour être significative.

{mospagebreak} {menu Indices de performances}
Indice de performances

Nous sommes arrivés au bout de tous nos tests, l'heure est venue de faire le point sur les résultats. Pour commencer un tableau récapitulatif ou chaque logiciel bencher compte pour 1.

Des gains existent et sont bien notables ! Le plus mauvais réglage est très logiquement de la mémoire à 266Mhz en Cas 6-6-6-18, difficile de faire pire. Ensuite se tiennent relativement proches deux autres réglages : 400Mhz en Cas 6 et 266Mhz en Cas 4 avec tout de même un avantage à la mémoire tournant la plus vite. Terminons par un phénomène que nous croisons souvent dans les benchs : une égalité entre de la mémoire à 533Mhz en Cas 6 et de la mémoire à 400Mhz en Cas 4.

Nous avons ici reporté les gains maximum apportés par les différents réglages. Sans aucune surprise l'ordre est le même que précédemment mais avec des différences largement plus grandes. L'écart monte jusque plus de 43% pour de la mémoire à 533Mhz en Cas 6. Tous ses gains ont été obtenus sur les tests de compression de fichiers, pour le reste les différences sont largement plus nuancés avec des gains (largement) plus faibles.

Nous avons refait un tableau récapitulatif en enlevant les benchs de compression de fichiers histoire de voir les résultats obtenus. Le but étant de limiter l'influence de ce bench mais pas d'en minimiser l'importance, tout le monde ne va pas régler ses barrettes juste pour compresser un série de fichiers... Voyons les résultats.

Les gains sont largement moins importants qu'avant, plusieurs pourcents partent en fumée sans les tests de compression de fichiers. L'ordre est même changé avec une importance des latences plus marquées. Par exemple de la mémoire à 266Mhz en Cas 4 devient, dans le cadre de ce comparatif, plus rapide que de la mémoire à 400Mhz en Cas 6. Idem pour de la mémoire à 533Mhz en Cas 6 qui passe derrière de la mémoire à 400Mhz en Cas 4 qui devient finalement la plus rapide dans ce récapitulatif partiel.

{mospagebreak} {menu Conclusion}
Conclusion

L'heure de la conclusion a donc sonnée, voyons ce que nous avons pu obtenir comme résultats à travers tous ces tests. Tout d'abord l'influence de la mémoire est loin d'être identique suivant les programmes, très loin même ! Dans certains cas le gain peut monter jusque plus de 40% tandis que d'en d'autres il restera à 0% avec des performances en tout points identiques.

Pour ce qui est de la pratique seuls les tests de compression ont donné des écarts très importants entre les kits, les autres tests restant avec des résultats somme toute assez proches.  Au final, et en moyenne dans notre pool d'applications testées, le meilleur réglage  ne donnera que 7% de mieux que de la mémoire à 266Mhz en Cas 6, pas de quoi transcender les foules plus que cela.

Même si les écarts ne sont pas énormes un autre résultat est intéressant à regarder : la différence de performances entre de la mémoire à 266Mhz en Cas 4 et de la mémoire à 400Mhz en Cas 6. De même pour de la mémoire à 400Mhz en Cas 4 et de la mémoire à 533Mhz en Cas 6. Dans les deux cas les résultats sont très très proches, et le passage à de la mémoire plus rapide mais avec des latences plus grandes n'apporte pas de gains significatifs supplémentaires (à part quelques benchs comme la compression encore une fois).

Phenom II X4 955

Test du Kit 4Giga OCZ Reaper X PC2 6400 : utiles les caloducs ?

Envoyer Imprimer
Articles > Memoires vives
{navigation}

Introduction.

Notre attention va se porter aujourd’hui sur un kit de mémoire, les OCZ PC2-6400 ReaperX HPC Enhanced Bandwidth 4GB Dual Channel. La particularité de ce kit réside dans son système de refroidissement composé de deux caloducs surmontés de petits radiateurs. Ce système est-il efficace ou bien est-ce à réserver aux amateurs de tuning ? La réponse dans ce test.

OCZ Reaper X PC2 6400

 

OCZ Reaper X PC2 6400OCZ est présent dans énormément de domaines et tend à se diversifier de plus en plus. On trouve maintenant des ventirads très compétitifs. Le Vandetta testé ici-même a reçu le label "Performance", gage de qualité. Mais ce n’est pas tout, OCZ fait également de la mémoire flash, des clés USB ou encore des SSD. OCZ a connu ses heures de gloire en séduisant les amateurs d’overclocking avec sa DDR1 souvent d’excellente qualité.
{mospagebreak}

Articles > Memoires vives
{navigation}

Présentation.

Caractéristiques techniques :
Kit 4Gigas (2*2) DDR2 PC2-6400
800Mhz en Cas 4-4-3-15 à 2.0Volts (EPP)
800Mhz en Cas 5-6-6-18 à 1.8Volts (JEDEC)
667Mhz en Cas 4-5-5-15 à 1.8Volts (JEDEC)
Fonctionnement garantie à 2.2Volts maximum.
Garantie à vie par OCZ

La première chose frappante sur ces barrettes de mémoire c’est incontestablement l'énorme système de refroidissement. Chaque radiateur des barrettes est composé de deux caloducs en aluminium qui sont surmontés de plusieurs lamelles ( en aluminium également) en forme de goutte d’eau.

OCZ Reaper X PC2 6400
OCZ Reaper X PC2 6400 OCZ Reaper X PC2 6400
OCZ Reaper X PC2 6400
OCZ Reaper X PC2 6400 OCZ Reaper X PC2 6400

Pour voir de plus près à quoi ressemble le système de refroidissement, nous avons entièrement démonté un radiateur. Comme on peut le voir, les deux caloducs sont complètement indépendants et chacun s’occupe d’un côté du PCB.

OCZ Reaper X PC2 6400
OCZ Reaper X PC2 6400 OCZ Reaper X PC2 6400
OCZ Reaper X PC2 6400
OCZ Reaper X PC2 6400

Les caloducs sont placés à la même hauteur que les puces mémoires, soit au milieu des barettes. Un pad thermique fait contact entre les deux et assure le transfert de la chaleur des puces vers les caloducs et par conséquent vers les ailettes placées sur le haut.

OCZ Reaper X PC2 6400
OCZ Reaper X PC2 6400 OCZ Reaper X PC2 6400

Un des avantages des kits de 2*2go, comme c’est le cas ici, est de permettre une évolution future en n’utilisant que deux slots mémoires contrairement à deux kits de 2*1 Giga qui utiliseraient les quatre slots. Le problème c’est qu’ici il ne sera pas possible d’installer quatre barrettes tellement elles prennent de place. Il ne restera que la place pour des modules sans radiateur, ou à la limite avec un radiateur extrêmement fin ; ce qui ne présenterait pas un grand intérêt.
Dommage aussi que le kit ne passe pas sous le radiateur Gemin II de chez Cooler Master prévu pour justement refroidir la ram en même temps que le CPU ; il est trop haut...

OCZ Reaper X PC2 6400
OCZ Reaper X PC2 6400

Au final l'évolution avec ce kit de 2*2 Gigas sera quasiment la même qu'avec deux kits de 2*1Giga. Dommage, car de manière générale les modules d’un Giga s’overclockent mieux que des modules de deux gigas composés de puces plus denses (bien que ce kit-là monte assez haut).

OCZ Reaper X PC2 6400
OCZ Reaper X PC2 6400 OCZ Reaper X PC2 6400

Il ne faut pas oublier une cible potentielle des OCZ Reaper X : les amateurs de tuning, qui seront ravis de pouvoir installer des modules orignaux avec un look agressif mais pas forcément déplaisant. En tout cas elles ne laissent pas indifférents...

{mospagebreak}

Articles > Memoires vives
{navigation}

Performances et overclocking.

Configuration utilisée pour ce test :
Carte mère : Gigabyte X38-DS4.
CPU : Intel C2D E6750.
Ventirad OCZ Vendetta.
Kit 4Gigas OCZ PC2-6400 ReaperX HPC Enhanced Bandwidth Dual Channel.
Ati Radeon HD 3850.
Alimentation : Etasis 850Watts.

Overclocking.

Commençons par un petit mot sur l'overclocking ; pourquoi un petit d'ailleurs ? Eh bien tout simplement d'une part parce que l'overclocking n'est pas une science exacte, et ce qui est valable sur un exemplaire ne l'est pas pour la totalité, et d'autre part parce que le kit utilisé ici nous a été envoyé directement par OCZ (que nous remercions) et il se peut donc que les puces aient été triées. Voici donc à titre informatif ce que nous en avons tiré.

Les fréquences données ici ne sont pas des screen max ou encore des max bootable, mais bel et bien des fréquences stables sous Memtest 0.86 avec, à chaque fois, deux passes sans aucune erreur. Signalons également que toutes les mesures ont été faites avec un Strapping fixé à 333Mhz dans le Bios de la Gigabyte.

Latences mémoires Fréquence Tension appliquée
Cas 4-4-3-12 450Mhz 2.3 Volts
Cas 5-5-5-15 560Mhz 2.6 Volts
Cas 6-6-6-18 610Mhz 2.6 Volts

Des overclocking relativement poussés, surtout qu'il s'agit ici de kits de 2*2Giga de DDR2 fonctionnant en Dual Channel ! Reste à vérifier si nous avons eu de la chance ou bien si une majorité de kits se retrouveront dans ce cas. En tout cas cela laisse présager de bonnes choses pour la suite.

Performances.

Commençons par rappeler que n’importe quel kit mémoire configuré exactement de la même façon sur une même carte mère aura exactement les mêmes performances, aux incertitudes de mesures près évidemment. Dans ce test nous avons donc d’abord voulu regarder les performances du système de refroidissement et essayer d’estimer le gain apporté.

Pour étudier les performances de ce système de refroidissement atypique (peut-être même excentrique ?) des barrettes, nous avons relevé les températures des puces mémoires lors de différents burns réalisés sous Memtest 0.86.Pour chaque mesure, nous avons tout d'abord vérifié la stabilité de la ram en laissant passer deux passes du test complet pour ensuite lancer en boucle le test 4 pendant une heure. Voici les relevés de température dans trois configurations différentes ; sans aucune ventilation, les barrettes étaient en dehors des flux d'air et le ventilateur du processeur était cloisonné. La ventilation légère était justement assurée par l'air brassé par le ventilateur du processeur et la ventilation forte était confiée à un huit centimètres qui soufflait l'air directement sur les mémoires.

Si nous regardons la première moitié du tableau, on peut voir l'efficacité des caloducs et des radiateurs ; sous un flux d'air les puces mémoires sont extrêmement bien refroidies et on arrive même à descendre à 34° (contre 48° sans ventilation) sous 2.6Volts avec un ventilateur soufflant dessus. On voit également qu'une faible (voire très faible) ventilation permet de faire diminuer énormément les températures surtout, et c'est normal, sous de gros survoltages (2.6 Volts).

Nous avons ensuite mesuré les températures de ces mêmes puces mémoires en les déshabillant complètement ; c'est dans la deuxième partie du tableau. Bien entendu nous n'avons pas fait les tests sous 2.6Volts sans radiateur, le but n'étant pas de montrer qu'on pouvait griller les barrettes. On remarque qu'avec 2.0Volts le radiateur n'offre que très peu d'intérêt avec seulement 3° de moins en moyenne ; les choses commencent largement à se corser avec 2.3 Volts puisque sans ventilation, ou avec une faible ventilation, on est à 10° de plus qu'avec le même kit équipé de radiateur.

Overclocking : le mot de la fin.

A la fin de ce test, nous nous sommes également demandé si la baisse des températures observées ne permettrait pas à nos barrettes d'être stables à des tensions moins élevées. Nous avons donc recommencé les tests de stabilité de Memtest en cherchant la tension minimale à appliquer pour ne pas obtenir d'erreurs et continuer à avoir un kit parfaitement stable.

Latences mémoires Fréquence Tension appliquée
Cas 4-4-3-12 450Mhz 2.0 Volts soit - 0.3V
Cas 5-5-5-15 560Mhz 2.0 Volts soit - 0.6V
Cas 6-6-6-18 610Mhz 2.4 Volts soit - 0.2V

A fréquences égales les baisses sont plus que remarquables ! Le système de refroidissement joue parfaitement son rôle. Baisser la tension permettra certainement d'augmenter la durée de vie du kit. Le seul regret sera finalement l'impossibilité de monter plus haut en fréquence malgré des puces plus froides ; en effet, même sous 3.0Volts (ce qui est énorme), nous n'avons pas pu augmenter significativement le FSB max de ce kit.

OCZ Reaper X PC2 6400

 

{mospagebreak}

Articles > Memoires vives
{navigation}

Conclusion.

OCZ Reaper X PC2 6400Comme on a pu le voir, ce kit montre de bonnes aptitudes à l'overclocking ; mais attention, il faudra vérifier que cela ne vient pas uniquement de notre kit "presse" qui aura peut-être été trié avant de nous parvenir. Nous nous sommes longuement attardés sur les performances du système de refroidissement et nous n'avons pas été déçus ! Les caloducs et radiateurs mis en place par OCZ fonctionnent parfaitement bien et sont même capables de capter le moindre souffle d'air et d'en profiter. Encore mieux, avec une ventilation en direct dessus, les températures dégringolent complètement avec seulement 34°C en burn sous 2.6Volts !

Vendu autour de 160€ les quatre gigas, le prix n'est pas excessif ; ajoutons à cela des timings assez serrés de 4-4-3 à 800Mhz (et une garantie à vie, mais comme souvent maintenant), on comprend alors pourquoi ce kit devient très intéressant. Il ravira les amateurs d'overclocking, ceux de tuning mais également tous les autres cherchant un kit de quatre Gigas à prix raisonnable avec de bonnes performances.

Pour toutes ces raisons nous avons décidé d'attribuer notre coup de coeur à ce kit OCZ PC2-6400 ReaperX HPC Enhanced Bandwidth 4GB Dual Channel.



Le système de refroidissement performant.
Prix de l'ensemble.
Overclocking (à vérifier).

L'impossibilité de mettre deux modules côte à côte.
L'encombrement.

OCZ Reaper X PC2 6400
OCZ Reaper X PC2 6400