Mercredi, 28 Juin

Dernière mise à jour28/06/2017 05:05:56 AM GMT

Vous êtes ici Articles Stockage réseau, NAS Synology DSM 6.1

Synology DSM 6.1

Envoyer Imprimer

Synology reste toujours l’incontournable fabricant de NAS ou système de stockage réseau et depuis quelques mois, son système d’exploitation « DSM » est passé en version 6.1 avec de très intéressantes nouveautés.
Snap6Si les NAS restent encore peu utilisés chez les particuliers, ils apportent pourtant des services indispensables comme la centralisation des données et un espace de sauvegarde pour tous les PC et autres équipements mobiles du foyer.

Afin de configurer cet appareil qui reste un PC ultra compact, les utilisateurs se connectent à son interface de gestion via n’importe quel navigateur internet.
Si ce « Web Manager » était à ses débuts une simple application réservée aux experts, il est désormais devenu depuis quelques années un véritable système d’exploitation accessible à tous, y compris aux néophytes.
Snap1Parallèlement, les NAS sont aussi passés de systèmes de stockage à de véritables serveurs dont la majorité des outils restent réservés aux professionnels.
Pratiquement tous les ans, chaque marque présente une nouvelle version de son système d’exploitation. En effet chaque fabricant développe son propre système avec chacun leurs qualités et inconvénients.

Le plus populaire reste de loin DSM de Synology dont la particularité est d’être intuitif et à la prise en main quasi immédiate.
Synology DSM est basé sur un noyau Linux, un nom qui évoque à tort expertise, et difficulté extrême. Pourtant sa robustesse en fait le meilleur allié des systèmes informatique et l’itnerface graphique de DSM le rend très convivial.

Entrons dans les détails avec les nouveautés relatives à la nouvelle version DSM 6.1.
La principale est le système de fichier. SI EXT ou XFS sont les plus utilisés, BTRfs est le plus prometteur et le plus récent. Il prend en charge par exemple la réparation spontanée des fichiers ou permet d’effectuer des copies instantanées via le service de partage de fichiers Windows (SMB).

DSM 6.1 apporte plus de flexibilité en termes de chiffrement des données. Concrétement, il est possible via Key Manager de monter un volume « crypté » en branchant une clé USB « d’identification ».
Universal Search est le nouvel outil d’indexation. Il permet d’effectuer des recherches dans tout ou une partie des données présentes dans le NAS. Il offre notamment un apercu du document contenant les termes recherchés.
Snap7De son côté, USB Copy passe en version 2. Son rôle est de copier dans un sens comme dans l’autre des données entre un support de stockage USB et le NAS automatiquement. La Snap3sauvegarde s’effectue donc directement dès branchement du périphérique. Le moniteur de ressources évolue pour offrir un état de santé global du matériel comme des données avec plus de détails et il est évidemment capable d’alerter le ou les utilisateurs en cas de problème.

Parmi les avancées que nous estimons secondaires, la réplication ou « Snapshot » peut être dès à présent chiffrée en option quand les données sont sensibles.
Les professionnels pourront utiliser leur NAS comme contrôleur de domaine en déployant un serveur Active Directory. Pour rappel ce type de service permet par exemple d’installer automatiquement des applications sur des ordinateurs.

Snap4Synology met également en avant SMS-S Provider, une application ayant pour but de centraliser la gestion de plusieurs équipements en une unique interface de type SCVMM (System Center Virtual Machine Manager).
Notons la mise à jour du système de sauvegarde « Time Machine » propre aux appareils Apple, et l’apparition de IronWolf Health Management de Seagate.

DSM 6.1 prend en charge un nouveau type de RAID dénommé F1. il concerne les unités de stockage de type SSD. RAID F1 aténue les risques de perte de données liés aux pannes de disques à mémoire flash.
Le service de partage de fichiers Windows SMB passe en version 4.4. L’authentification via Radius est possible même si le service est indisponible. La migration pourra être effectuée depuis SHR1 vers SHR2 (Synology Hybrid Raid).
Et enfin les paquets (applications tierces) seraient capables de se réparer automatiquement en cas de défaillance.



Share

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir