Samedi, 04 Juillet

Dernière mise à jour03/07/2015 02:50:25 PM GMT

Vous êtes ici Articles Stockage réseau, NAS NAS D-Link DNS 325

NAS D-Link DNS 325

Envoyer Imprimer PDF

{menu Introduction}
Introduction

59hardware

25 ans que D-Link est présent dans les réseaux informatiques. La société taïwanaise ne cesse d’évoluer afin de proposer des produits tant dédiés aux professionnels qu’au grand public.

Non satisfaite d’exceller dans la connectivité grâce à ses routeurs et à ses commutateurs, D-Link diversifie ses compétences pour proposer notamment des systèmes de stockage réseau que sont les NAS.

Parmi une gamme complète de produits divers et variés, le D-Link DNS-325 alias Sharecenter Shadow se démarque en proposant une multitude de services orientés multimédias en plus d’héberger nos précieux fichiers en toute sécurité. {mospagebreak}
{menu Présentation}

Présentation

Le NAS D-Link DNS 325 est un équipement destiné à accueillir et à partager des fichiers sur un réseau. Son rôle est également d’apporter différents services orientés multimédias mais aussi tournés vers le téléchargement.

Grâce à ses deux emplacements pour disques durs, il peut alors stocker une quantité importante de données qu’on pourra éventuellement protéger contre d’éventuels risques de pannes matérielles grâce à la technologie RAID.

Cette fonction permet également d’augmenter de façon significative les débits de l’appareil si l’on souhaite privilégier les performances à la sécurité.

Le D-Link DNS 325 est bien sûr capable d’évoluer grâce à son système d’ajout d’applications supplémentaires.

Description des fonctionnalités

arrow Gestion du RAID 0 et 1
arrow Gestion du Jbod
arrow Serveur http
arrow Serveur Ftp
arrow Serveur Multimédia DLNA
arrow Port réseau Gigabyte
arrow Refroidissement actif
arrow Serveur d’impression
arrow Support des protocoles SMB, NFS et AFP
arrow Serveur de diffusion audio
arrow Support de modules d’applications supplémentaires

Bundle

 fza3d0kazr3lqdcsfyxy.jpg  lowmbo3gva1ds4guaefl.jpg

Le D-Link DNS 325 est livré dans un emballage orange caractéristique de la marque. Celui-ci indique clairement les quatre principales fonctionnalités du NAS comme la capacité de stockage, les avantages du réseau gigabyte, la diffusion de flux multimédias ou encore les possibilités de personnalisation.

On remarque également que la marque insiste également son égard concernant l’aspect écologique de son produit.

A l’arrière, on peut rapidement découvrir les nombreux avantages du NAS concernant les possibilités de partage et la centralisation des réseaux informatiques. s1u2982ojdjqb2cl4ei1.jpgOn peut enfin prendre connaissance des différentes connectiques embarquées sur la façade arrière du D-Link DNS 325 grâce à une photo.


Sont livrés avec le D-Link DNS 325, son alimentation, un câble réseau ainsi qu’un livret de garantie accompagné de la licence GPL.

Présentation extérieure

Le D-Link DNS 325 se présence sous la forme d’un bloc aux arrêtes arrondies et aux dimensions compactes. L’appareil mesurant à peine une vingtaine de centimètres de long, il trouvera naturellement sa place dans tous les environnements imaginables.

Nous avons été particulièrement été séduits par son apparence très réussie. Sa couleur noire mat lui offre une esthétique luxueuse à la finition superbe.

Sa façade bien qu’en plastique bénéficie d’un aspect aluminium comme on aimerait en voir plus souvent. On ne peut s’empêcher de faire la comparaison avec les marques de boîtiers PC les plus prestigieuses.

Nous avons donc l’avantage ici d’utiliser un produit d’apparence parfaite. Un seul bouton de marche/arrêt est présent en plus de 3 diodes  dédiées à l’activité des disques et de l’interface USB.
Sur le côté du châssis en plastique mais toujours d’apparence aluminium, on peut lire le logo gravé de la marque.

 n7007rd0zb9h54b155ei.jpg  z3mxgs63hu7c1iaq7u3i.jpg

plwjgbjiu4dn1cwl9ghu.jpgA l’arrière du D-Link DNS 325, toute la connectique nécessaire est présente en plus d’un petit ventilateur nécessaire au maintien de la bonne température à l’intérieur du boîtier. On notera aussi la présence de deux leviers facilitant l’extraction des disques durs installés.

En plus du connecteur réseau, de l’USB-2  et de celui d’alimentation, sont présents un bouton permettant le redémarrage du NAS ainsi qu’un autre dont la fonction est d’assurer le retrait du périphérique USB connecté en toute sécurité.
{mospagebreak}
{menu Présentation intérieure}

Présentation intérieure

Bien que l’ouverture du D-Link DNS 325 soit très simple, elle nous a semblé vraiment peu sécurisée. Il suffit en effet de la faire coulisser de bas en haut. Elle ne tient que grâce à quatre ergots en plastique dont la solidité ne semble pas éprouvée.

 y3ddytp3f6r4op242tid.jpg  woxzqi4nnk7im490scqc.jpg

Il faudra impérativement prendre garde à manipuler le D-Link DNS 325 avec précaution faute de quoi les risques de détériorations sont importants. Le constructeur aurait eu grand intérêt à inclure au minimum un système de blocage plus adapté.
Une fois la façade dissociée du châssis, on peut constater la présence de deux blocs dédiés à l’absorption des vibrations émises par les disques durs.

Bien que le D-Link DNS 325 soit compact, il semble qu’il aurait pu l’être encore plus notamment en largeur. En effet, on peut constater la présence d’un grand vide  entre les disques durs. Si les diodes comme l’interrupteur de mise sous tension avaient été déportées, trois disques durs auraient pu prendre place dans le boîtier.

Bien qu’enlever la plaque métallique de la façade ne soit pas nécessaire à l’installation des disques, nous avons souhaité l’extraire afin de nous assurer de la qualité du D-Link DNS 325.
Bien que de conception élémentaire, le D-Link DNS 325 bénéficie d’un agencement très bien pensé. La qualité de montage comme d’assemblage est exemplaire. Le circuit électronique principal est situé sous le dessous de l’emplacement des supports de stockage. On peut également remarquer la présence du petit ventilateur au fond du boîtier.

 0rnfh9j96z9fw690emz5.jpg  yz7dula9ac87byxy2v09.jpg

Ce ventilateur est de la marque américaine ADDA. Sa taille est de 40mm de côté pour 10mm de profondeur. Il fonctionne à une tension de 5V lui permettant d’atteindre la vitesse de 4800 tours par minutes. Son débit d’air maximal est de 5.7 CFM. Il est malheureusement très bruyant si celui tourne à plein régime.

gnlqx6dci9i3w6xxyr5x.jpgA l’arrière du D-Link DNS 325, une fois la plaque retirée, on constatera également une qualité d’assemblage démunie de tout défaut.

Le circuit principal bénéficie de la même qualité que l’ensemble du NAS. Ainsi la fiabilité devrait être au rendez-vous.
Le processeur embarqué est une puce de la marque Marvell 88F6281 dont la fréquence est de 1.5Ghz embarquant 16KB de mémoire cache L1 et de 256KB de mémoire cache L2. Elle est capable de gérer de la mémoire DDR2 à 800Mhz.

 19ox4t0rinvfwojsui6c.jpg  494cev08rzxenz330ef6.jpg

Le dos du circuit comporte également quelques composants ainsi qu’une pile nécessaire à la mémorisation de la configuration du matériel.
{mospagebreak}
{menu Installation}

Installation

Physique

arwmvo5s8zkn4mt35rf9.png

Peu commune, l’application d’installation du D-Link DNS 325 invite l’utilisateur à procéder à l’installation des disques. Or habituellement, ce sont des étapes que l’on réalise avant toute installation logicielle.

On veillera au préalable à connecter l’appareil en branchant le câble réseau puis son cordon d’alimentation.

Ensuite, on peut donc par faire coulisser la façade afin d’insérer le ou les disques durs. Pour une fois il n’est pas nécessaire de fixer les unités de stockage sur un quelconque support. On peut alors directement placer les disques à l’intérieur du NAS.

Logicielle

Afin que le D-Link DNS 325 soit détecté par le logiciel d’installation, , il est impératif d’attribuer une adresse IP dans le but de configurer les paramètres de base.
Dans le cas où l’on dispose d’un service DHCP généralement proposé par toutes les internet-box, la détection se réalisera sans encombre. Par contre sur des réseaux plus complexes, l’assistant n’arrivera pas à détecter l’appareil de lui-même.

 gv9mdbnd654kml6kn8fj.png  d1flqln4wirwgxdcutim.png

Une fois le D-Link DNS 325 détecté par l’assistant d’installation, on peut alors définir l’adressage IP soit via un service DHCP soit en l’adressant manuellement. On précisera alors le masque de sous-réseau, la passerelle puis les DNS.
Il sera également nécessaire de préciser le nom de groupe de travail commun à tous les réseaux Microsoft, la dénomination du NAS ainsi qu’une éventuelle description.

 do8jxky0yebyatqufrf5.png  3ibd1w0esw80a2zz5upu.png

L’assistant propose enfin à l’utilisateur de créer une redirection de DNS dynamique. Cette formalité permet d’utiliser le NAS via Internet sans avoir à se préoccuper de son adresse IP peu évidente à mémoriser. Or un nom de domaine sera plus pratique à retenir.
Bien que nous n’ayons pas validé la création de cette redirection, nous avons toutefois souhaité remplir les champs nécessaires afin de démontrer la simplicité de la tache.

96metadxqyjb1ty4z8rk.png ckkh53e48w0grtsie6al.png

Il nous est également offert l’opportunité de configurer la date et l’heure du D-Link DNS 325.
Elle peut être automatique grâce à un serveur de temps disponible sur Internet. Le cas échéant, on pourra alors réaliser cette configuration manuellement.
Si l’on souhaite obtenir recevoir les différents messages d’avertissement du D-Link DNS 325 par email, il faudra donc prendre soin de remplir les champs dédiés à ce système.

 l0zyt2isuafgtmz137qx.png  3t6lv85adfd0a9wf7rqs.png

Il est à présent temps de paramétrer notre espace de stockage.
Seul le choix du mode RAID est laissé à l’utilisateur. Cette méthode a ainsi le mérite d’être la plus simple possible.

ytbv2bscpcu7y1yegwh8.pngL’assistant propose même de mapper le NAS afin que ce dernier soit disponible directement depuis votre gestionnaire de fichiers.

Sans vouloir proposer une alternative de la documentation d’installation, nous souhaitions à travers ces différentes étapes démontrer la simplicité d’installation du D-Link DNS 325. Elle reste donc à la portée de tous sans qu’il soit nécessaire de posséder de lourdes compétences en réseaux

 

{mospagebreak}
{menu Management}

Management

u63bcbgckvxr3nkrca88.png

Le D-Link DNS 325 bénéficie d’une interface de gestion et de configuration simple et suffisamment intuitive pour ne pas avoir à consulter un manuel d’utilisation constamment.

Si lors de notre test, nous n’avons pas opté pour des menus en français, cette option reste néanmoins disponible via une mise à jour du NAS.

Nous avons apprécié la présence d’assistants à tous les niveaux de configuration facilitant la mise en service. Bien que l’organisation des menus soit perfectible, elle reste claire et facile à s’approprier.

Le grand atout de cette interface d’administration étant la possibilité de personnaliser son écran d’accueil en y plaçant les raccourcis des fonctions les plus sollicitées.

De plus cette console d’administration accessible depuis n’importe quel logiciel de navigation internet est agrémentée d’icones facilitant la compréhension des menus. Elle est accessible depuis l’adresse IP du NAS. Elle est notamment disponible via le protocole sécurisé SSL.

Nous n’avons pas relevé le moindre disfonctionnement ou instabilité.

Personnalisation

tmzygu4osz5bualqvmmf.pngLe premier onglet de l’interface d’administration du D-Link DNS 325 est intéressant car il permet de regrouper les raccourcis des fonctions les plus utilisées. Il suffit d’effectuer un clic droit avec sa souris sur le raccourci souhaité afin de le sélectionner pour qu’il s’affiche dans cet onglet « Mes favoris ».
Cet ingénieux système évite donc à l’utilisateur de mémoriser les nombreux menus pour y accéder rapidement.

Assistant

Dans le but de paramétrer les options élémentaires du D-Link DNS 325, un assistant est disponible. Celui-ci permet de configurer le mot de passe administrateur, l’heure, la date, différentes informations réseau et enfin le serveur d’envoi d’email de notifications. 

 mggpkrwvqn5195df2llh.png  gh5jk5rejycrglwywzj3.png

Ce mot de passe étant celui de l’administrateur, il conviendra d’opter pour une chaîne de caractères respectant plusieurs critères comme :

arrow 6 caractères minimum
arrow 1 majuscule
arrow 1 chiffre
arrow 1 ponctuation
arrow 1 caractère spécial (« @ »ou « % » par exemple)

Cette démarche reste indispensable afin de préserver la sécurité d’accès du NAS. Un nom commun étant susceptible d’être compromis trop rapidement.
Il est important sur ce type d’équipement de configurer correctement la date et l’heure de l’appareil. En effet, les sauvegardes s’effectuent via ces informations. Au cas où l’horloge du NAS serait incorrecte, ces opérations pourraient engendrer des résultats incohérents.

xzn8rqferxnm1kjlt3uj.png 20drvwr8es31erv96qwf.png

Une fois le fuseau horaire défini, la traditionnelle fenêtre de configuration de l’interface réseau s’affiche alors.
Comme tout équipement réseau, on pourra opter soit pour l’adressage via un serveur DHCP (fourni par toutes les internet-box), soit pour un adressage manuel.
On précisera alors l’adresse IP souhaitée, le masque de sous réseau, la passerelle et les serveurs DNS.
Avant dernière étape avant de pouvoir utiliser le D-Link DNS 325, la configuration du nom du NAS tel qu’il apparaîtra sur les réseaux Microsoft ainsi que le groupe auquel il appartiendra. On peut éventuellement inclure une description.

 adajfkeky5lwpbicvb47.png  2ftl6dgsv2kj3u9r6qd7.png

Si l’on souhaite bénéficier de la remontée d’alertes via email, il faudra obligatoirement paramétrer un compte d’adresse de courriel.
Une fois l’assistant terminé, on peut alors paramétrer notre espace de stockage.

{mospagebreak}
{menu Gestion des disques}

Gestion des disques

Le menu Gestion de disque est essentiel car il permet d’organiser l’espace de stockage disponible sur le réseau. Il est donc en principe impératif de planifier les besoins des utilisateurs, les limitations techniques et d’anticiper les futures extensions lorsqu’on configure ce type de service.
Fort heureusement le D-Link DNS 325 étant un NAS accessible et simple, il ne sera pas nécessaire d’élaborer une réflexion aussi poussée. Il suffira simplement de choisir le mode RAID souhaité.

Configuration des disques

Puisque le D-Link DNS 325 accepte jusqu’à deux disques durs au maximum, les différentes options proposées restent donc plus simples et plus compréhensives que d’autres modèles de capacité supérieure.
Ainsi dans cette section, nous avons accès à la configuration de l’espace de stockage ainsi qu’à divers outils de vérification de la santé des unités de stockage.

 2xhlcz7z9d8he26k4bhg.png  862vbjkwzepdj6gjq5ui.png

Pour le plus grand confort des utilisateurs novices, un assistant guide les différentes étapes de la configuration. Bien que six étapes soient nécessaires au déploiement de notre espace de stockage, seule une nécessite un choix à effectuer.
Il faudra bien sûr choisir pour quel mode RAID opter. Nous retrouvons les classiques niveaux 0, 1 mais aussi le mode Jbod ou le formatage standard.
Pour rappel, le mode 0 privilégie les performances et le mode 1 la sécurité. Le mode Jbod assure la concaténation des disques durs. Le formatage standard est identique à celui effectué sur les unités de stockage de PC conventionnels. Il est sur de type EXT3 pour ce NAS.
Alors que certains NAS peuvent nécessiter plusieurs heures pour devenir opérationnel, le D-Link DNS 325 sera utilisable en seulement quelques minutes. C’est une rapidité que nous avons grandement apprécié.

 tl4abhvtt8q55idmziwp.png  3ocnkvfwzcdhce7uxfdm.png

Certains modes RAID permettent une certaine tolérance de panne matérielle. Dans le cas du mode 1, si l’un des deux disques ne fonctionne plus, les informations contenues restent disponibles. Il suffit de remplacer l’unité défectueuse. Cependant ce changement nécessite une opération communément appelée reconstruction.
s2x80i8c0d748gc3a0we.pngDans le cas du D-Link DNS 325, cette resynchronisation des disques peut-être soit manuelle, soit automatique.
Bien que l’analyse puisse être déclenchée manuellement, il est également possible de la programmer selon un horodatage défini.
Elle peut être quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle. On précisera également l’heure de démarrage du test.

Test smart

axuovbubt3hp0ppdfl6g.pngLa technologie S.M.A.R.T (Self-Monitoring, Analysis and Reporting Technology) permet d’obtenir de précieuses informations concernant l’état de santé des disques durs. Cependant, des phases d’analyses doivent être effectuées pour que cette fonction soit utile.

Le menu SMART Test permet de sélectionner la ou les unités à contrôler. Le test peut être de type rapide ou étendu. Le résultat de cette analyse peut-être communiqué par email si le service adéquat a été paramétré.

Analyseur de disques

wrgqd4de9n39046xe4iy.pngLe Scan Disk est un autre outil d’analyse mais celui-ci est dédié au niveau logique puisque son test se concentre sur les fichiers et l’arborescence.
Cette analyse ne peut être effectuée que manuellement. 
 
 
  


 
{mospagebreak}
{menu Gestion des utilisateurs}

Gestion des utilisateurs

qpq8xj06fks5w1ll4gaj.png

La gestion des utilisateurs est un concept incontournable puisque le principe du réseau est le partage de données entre plusieurs personnes. Il peut être nécessaire voire indispensable d’attribuer des droits différents selon différents utilisateurs.

Si ces fonctions peuvent être accessoires sur les réseaux des particuliers, en milieu professionnel, la gestion des utilisateurs est fondamentale. On ne peut pas, de toute évidence permettre à un stagiaire d’accéder aux fichiers de la direction.

Dans le cadre d’un réseau privé, la gestion des utilisateurs peut apporter plusieurs solutions pratiques dans le but d’éviter par exemple les effacements accidentels.

Concrètement, on peut donc empêcher l’accès et/ou la suppression de fichiers par exemple au compte utilisateur « enfant ». Le compte « parent » lui aura bien sûr un accès total aux fichiers.

Utilisateurs

oelil1x8p6ki6esi213a.pngLa création d’utilisateurs passe par l’exécution d’un assistant efficace et compréhensible composé de cinq étapes :

arrowDéfinition du nom de l’utilisateur
arrow Attribution optionnelle à un groupe d’utilisateurs
arrow Attribution d’un espace de stockage
arrow Définition optionnelle d’un quota de restriction
arrowValidation


Dans cette première phase, on indique le nom de l’utilisateur puis on lui attribue un mot de passe. Cette authentification sera indispensable afin d’accéder aux données.

hwqq8f9lwza0ftgk52zd.png xov8vz1muadylfi2i74m.png

Une fois le compte utilisateur nommé, on peut lui attribuer un espace de stockage. Ce dernier devra malheureusement être effectué au préalable dans le menu adéquat. Cette procédure pourra éventuellement dérouter les utilisateurs les moins habitués à ce type de configuration.
L’idéal aurait été la possibilité d’effectuer cette configuration via de simples glissés/déposés.

Il est possible de définir quels seront les différents protocoles utilisables. Ainsi l’utilisateur peut accéder à ses fichiers via FTP, SMB, AFP ou WebDav.

 vut2ea5215s0droq9dtz.png  nk04r18x3xjt79q5edpo.png

Les quotas permettent de limiter la capacité de l’espace de stockage pour chaque utilisateur. Ainsi on peut donc empêcher un utilisateur spécifique d’encombrer le NAS au détriment des autres.

Quotas

Le menu  Quotas permet l’activation ou l’arrêt de ce service.

1x2czm317wgpy5ehifgz.png ba9qc80fmfyvprxvt06r.png

1llgh4knlp5jdfo91i8r.pngUn tableau récapitulatif regroupe les différents quotas attribués.
Les quotas pouvant également être définis sur les groupes d’utilisateurs, nous pouvons visualiser l’intégralité des quotas appliqués sur ces groupes.

Partages réseaux

L’onglet partage est également un des menus essentiels du D-Link DNS 325. Car une fois l’espace de stockage configuré (en mode RAID ou non), il est impératif de créer un partage réseau. Sinon, aucun dossier ne sera disponible depuis le voisinage réseau de Windows.

 rgtx9v9ehwmgp0n75ptb.png  hbq3qap9950kz6azwtfw.png

C’est toujours à l’aide d’un assistant que cette tache sera réalisée. Quatre étapes sont alors nécessaires :

arrow Sélection d’un espace de stockage
arrow Configuration des droits d’accès utilisateurs
arrow Options de configuration de partage
arrow Sélection des protocoles autorisés

La sélection de l’espace de stockage ne présente pas de difficulté particulière. On prendra simplement soin de choisir le dossier à partager.

 ln3uvqkdzpwgp1paav7t.png  c6ybqt6731ear6xne8kj.png

Lors de cette seconde étape, l’administrateur a le choix entre deux possibilités. Soit il accorde le partage à l’ensemble des utilisateurs, soit il spécifie celui qui bénéficiera du dossier. Cette attribution peut également être accordée à un groupe.

Enfin on procédera à la configuration des droits aux utilisateurs. Cette permission se divise en trois catégories.
On choisira entre la lecture seule, la lecture et l’écriture ou l’interdiction d’accès.

 spupiuadnepqkqyjyqq7.png  3zby1vbcpmyvggysd070.png

Nous pouvons également mapper le dossier partagé. Il est donc possible de réaliser un dossier comprenant différents espaces de stockage distincts via cette option. On obtient alors un dossier dans lequel sont regroupés divers raccourcis vers des dossiers partagés souhaités.
Comme lors de la création d’utilisateurs, il sera nécessaire lors de cette création de partage réseau de définir les protocoles exploitables.
Ce sont donc les mêmes services qui sont disponibles : SMB, FTP, AFP, NFS et WebDav.

 927402nbokq9lxfxq394.png  272wub4uo50067inov21.png

Si  le protocole FTP est sélectionné, une option supplémentaire sera disponible. Elle permet d’autoriser ou d’interdire l’accès au partage réseau aux connexions anonymes.
dv2zvcb4qav60xlov4eo.pngLe premier choix interdit la connexion anonyme, la seconde l’autorise en lecture uniquement alors que la dernière permet aussi l’effacement.
WebDav est une option particulièrement intéressante car elle permet à l’utilisateur d’accéder à ses fichiers depuis Internet. Il faut pour cela brancher le D-Link DNS 325 à un routeur puis de configurer ce dernier afin de translater les ports nécessaires.
 

Mot de passe Administrateur

86ctizjq6570ygm6h9oh.pngLe menu « Mot de passe Administrateur » permet de modifier le mot de passe de l’administrateur du D-Link DNS 325. Si le NAS est installé dans un environnement non sécurisé ou qu’il est accessible depuis Internet, il sera préférable sinon indispensable de veiller à le modifier régulièrement.
 
 

 

{mospagebreak}
{menu Configuration réseau}

Configuration réseau

Les internet-box se sont démocratisées chez les particuliers. Elles embarquent de puissantes fonctions dédiées au réseau comme le service DHCP.

Elles simplifient grandement l’installation de réseaux informatiques puisque grâce à elles, il n’est plus indispensable de réaliser des plans d’adressage réseau. On peut alors opter pour ce mode automatique ou le cas échant, utiliser une adresse IP spécifique

Configuration de l'interface

On précisera alors en plus de l’adresse IP, le masque de sous réseau, la passerelle puis les serveurs DNS.

 9jgle2fgfv78jom0au79.png  n9lo4rhscglmitlpe73z.png

Il est également possible de forcer le mode de connexion de l’interface réseau entre 100Mb ou Gigabyte. Nous constatons surpris que l’ancien mode 10Mb n’est pas proposé. On privilégiera le mode de détection automatique afin d’éviter tout problème de compatibilité.
bprrnzdwa3a6z9lti0mh.pngLLTD (Link Layer Topology Discovery) est un protocole permettant d’apporter différents services à la communication réseau. Cette technologie embarque notamment la qualité de service. Son but étant d’optimiser les transferts dans un réseau.

DNS dynamique

9e2x9oskmywc3xgc3xjs.pngAfin d’accéder à une ressource informatique en réseau, il existe deux possibilités.

arrow Soit on se connecte à l’équipement grâce à son adresse IP. Cette valeur composée de 4 nombres n’est pas toujours évidente à mémoriser.
arrow Soit on se connecte à cet appareil via un nom de domaine plus simple d’utilisation. C’est donc un serveur de DNS qui effectuera la correspondance entre l’adresse IP et le nom.

Comme les noms de domaines sont plutôt réservés aux professionnels qu’aux particuliers, D-Link propose toutefois un service de résolution de nom.

Ainsi l’utilisateur peut se connecter à son NAS non plus via son adresse IP mais grâce à un nom de domaine finissant par dlinkddns.com.

Il faut pour cela créer un compte directement depuis le D-Link DNS 325. Bien entendu celui-ci doit être connecté au net. Cette opération est simple et rapide car l’utilisateur opte pour un nom de préfixe de domaine et un mot de passe.

{mospagebreak}
{menu Gestion des applications}

Gestion des applications

hqi5q1y6l0yvkoqnugf1.png


Le titre de ce menu peut porter à confusion car à défaut de manager des applications, l’utilisateur ici gère en fait les services du NAS. Bien qu’il existe d’autres modèles plus riches en fonctions, le D-Link DNS 325 bénéficie d’un panel de services  répondant à la plupart des besoins. Nous pouvons donc y trouver l’incontournable serveur FTP, le serveur multimédia correspondant au protocole UPnP, le serveur Itunes, un gestionnaire de modules complémentaire, un service dédié aux réseaux Apple et enfin un service de partage de fichiers réservé aux réseaux de type Linux.

Serveur FTP

Le serveur FTP du D-Link DNS 325 est suffisamment complet pour satisfaire l’ensemble des besoins des utilisateurs.
On peut personnaliser divers paramètres comme le nombre maximum d’utilisateurs, le temps d’inactivité avant déconnection du client, le port d’écoute ou encore le mode passif.
D’autres fonctions également très utiles sont disponibles car on peut limiter le débit de transfert entre le D-Link DNS 325 et les personnes connectées.
Autre fonction essentielle, le cryptage des transferts peut être activé afin de sécuriser les téléchargements. Enfin, on peut également l’autoriser l’option « FXP » permettant le transfert direct entre deux serveurs FTP.

 ln114zpf1b8ntrdmcpvg.png  h45is62y0tur12ne57gw.png

Il est également possible d’interdire l’accès au serveur FTP grâce à un système de blocage d’adresse IP d’utilisateurs indésirables.
y1nbqd5dz01mq7alb7ow.pngLa dernière section du menu FTP est tout aussi indispensable car c’est dans celle-ci que l’on active le serveur. Sans cette manipulation, il sera impossible aux utilisateurs de se connecter au NAS via ce protocole. L’idéal aurait été de placer ce bouton d’activation dans la section principale du serveur.

Serveur UpnP

cbpy8abvfyyb7vmxtmu8.pngSous cette appellation obscure, l’utilisateur peut partager du contenu orienté multimédia soit des photos, de la musique et des vidéos . Ainsi les différents appareils tels que les télévisions et autres consoles de jeux peuvent accéder à ce contenu via une interface plus conviviale qu’un simple gestionnaire de fichiers.
Nous avons apprécié la simplicité de la configuration et la facilité de mise en œuvre. Nous avons simplement partagé via le menu Serveur UPnP un dossier contenant des photos. Puis nous avons accédé via Windows Media Player au D-Link DNS 325 détecté automatiquement.

Serveur Itunes

jvgwcs2be2xz595qzyy4.pngLe D-Link DNS 325 est capable d’héberger des fichiers gérés par le célèbre logiciel Itunes. Ce dernier sera donc capable de communiquer avec le NAS afin d’étendre sa bibliothèque.

Modules d'extensions

88luqigefoc16yv7dqrt.pngLes fonctions du D-Link DNS 325 peuvent être étendues grâce à l’installation de modules complémentaires. Il suffit alors de se rendre sur le site de la marque afin de télécharger les extensions souhaitées. Il est par exemple possible d’installer un générateur de galeries photos center, une plateforme de blog ou une solution de diffusion de musique. Il existe également d’autres alternatives plus spécialement dédiées aux téléchargements.

Bien que cette fonction soit riche et puissante, on regrettera cependant deux choses :
Il faut apparemment se rendre sur le site de D-Link mais en version américaine pour trouver ces modules. Il aurait été bien plus pratique d’intégrer ce lien directement dans le NAS évitant ainsi à l’utilisateur d’effectuer la recherche sur le site par ses propres soins.

Service AFP

cuujjbbg9k94np2l0rvz.pngAFP est le protocole réseau utilisé par les équipements de la marque Apple. Les utilisateurs de cette marque veilleront donc à activer ce service pour intégrer le D-Link DNS 325 à leur environnement réseau.

Serveur NFS

rffc71gfwhvu0aegiuai.pngComme pour AFP mais cette fois ci dédié aux systèmes d’exploitation de type Linux, le service NFS permet au D-Link DNS 325 de s’intégrer dans cet autre environnement réseau.



{mospagebreak}
{menu Administration du système}

Administration du système

mx8jrmshccoabx32u8sf.png

La section Administration du système permet de paramétrer les différentes options du D-Link DNS 325 comme la langue de l’interface, la date et l’heure, la gestion d’alimentation, la mise à jour du micro-logiciel ou encore la journalisation des événements.

Langue

5pnt4z881jtracotid1s.pngBien que l’anglais soit la langue par défaut du D-Link DNS 325, il est possible d’installer le français via une mise à jour logicielle disponible sur le site du fabriquant.

Date et heure

Comme nous aimons le rappeler, la configuration de la date et de l’heure des équipements dédiés aux réseaux est essentielle afin de garantir le bon déroulement des indispensables sauvegardes.

 45rc1xc6qd40nyao43uu.png  q6zzokbsvllcjtyc9g6n.png

Ces paramètres peuvent être entrés manuellement.
On prendra également soin d’indiquer le bon fuseau horaire car dans le cas d’utilisation de systèmes de sauvegarde en ligne, il est fort probable que les serveurs d’hébergement des fichiers copiés se situent sur un autre continent de la planète.

 isdiuinmgxx5d86qebxz.png  xo8ive5ih2dnlp7135ta.png

Si le D-Link DNS 325 est connecté au net, il sera probablement préférable de lui permettre de se synchroniser via un serveur de temps.

Device

8i6ll4tfu2meoumhpr0z.pngDans le menu « Device », il est possible de personnaliser le nom de groupe de travail familier aux réseaux Microsoft. L’utilisateur peut également modifier le nom courant du NAS. On peut également indiquer une courte description.

Paramètres système

Nous avons accès à différentes fonctions variées dans le menu « Paramètres systèmes ». La première section permet de redémarrer le NAS. 

 hsxzfei6ar6y4kgg2xuk.png  81ytugrl90q9g8g6cu0c.png

Il est également possible de restaurer les paramètres par défaut de l’appareil.
Au besoin, l’utilisateur peut arrêter le D-Link DNS 325 via ce menu au cas où l’appareil ne serait pas physiquement accessible.

 0vzbu61vs5nbyv660d5m.png  mjn4d7ouymiusswf0yw9.png

Comme pour les NAS haut de gamme, la configuration du D-Link DNS 325 peut-être sauvegardée. En cas d’erreur de paramétrage, il sera possible de revenir en arrière grâce à la restauration des nombreuses options personnalisées.

L’option déconnexion en cas d’inactivité permet de terminer automatiquement une session administrateur après une période définie.
Ainsi on évite en cas d’oubli ou d’absence prolongée de laisser l’accès aux paramètres système du NAS.

 xsidnx7l0cm61dkfr0bk.png  8gmniwcj1k4vuxp4vx35.png

Enfin il est possible de forcer l’arrêt du D-Link DNS 325 si la température dépasse un seuil défini par l’utilisateur.

Gestion de l’alimentation

Comme pour tout équipement constamment sous tension, on veillera à optimiser certains paramètres comme la mise en veille dans le but d’économiser l’énergie.
La première section de ce menu permet d’activer l’hibernation des disques durs embarqués dans le D-Link DNS 325. Si cette option est activée, on peut alors définir la durée d’inactivité après laquelle les disques durs s’arrêtent.

 4jzm0jm757xy3hc1z2kh.png  9qadbi70du5v3ec1mnfj.png

L’option de récupération de l’alimentation permet d’activer la mise sous tension automatique en cas de coupure de courant. On évite ainsi lors de ce type d’incident une indisponibilité des données prolongée.

Le refroidissement du D-Link DNS 325 est confié à un modeste ventilateur. Ce dernier reste toutefois paramétrable selon trois profils type : Toujours activé, compromis vitesse basse/élevée et état éteint/vitesse basse/maximale. Grâce à cette fonction le D-Link DNS 325 peut alors devenir très discret en termes de nuisances sonores.

 tqwqrcdvnwke424py6tu.png  w733xogzoulmrvivvmpn.png

Le D-Link DNS 325 bénéficie d’un avantageux système de planification d’extinction de l’appareil. Il peut être alors éteint selon un planning quotidien à une heure paramétrable.

Notifications

Bien que le D-Link DNS 325 soit un équipement de classe économique, il bénéficie toutefois d’un système d’avertissement complet.
L’utilisateur peut être averti selon différentes méthodes comme l’email ou le SMS.

 z1dxn1wx1um14nie2mhd.png  l4breqv6wb6mtvtjdyx8.png

Comme toujours, l’utilisation des SMS requiert un service payant pour être utilisé. C’est ici qu’on entrera les paramètres d’envoi des notifications.

dmpnwzar37sjjh3jsfyx.pngL’utilisateur a la possibilité d’affiner le type d’avertissements qu’il souhaite recevoir. Si certaines sont primordiales comme l’avertissement du changement de mot de passe administrateur, l’état des disques ou la température de l’appareil, d’autres peuvent être jugées accessoires.

Journaux d’activité

eivaz7o5d48afkif7udk.pngSi le D-Link DNS 325 est joint à un réseau bénéficiant d’un serveur Syslog, il est alors possible de remonter les journaux d’événements sur ce dernier.

Journaux locaux

lq94t0soluzufdjhyedu.pngBien entendu, les journaux sont également disponibles directement sur le NAS. Ils peuvent également être sauvegardés dans un fichier au format texte.

Mise à jour du micro code

vi733kqa35fkkdc28qu3.pngAfin de bénéficier des dernières mises à jour du D-Link DNS 325, il est possible d’installer un nouveau micro-code ou firmware. Il n’est malheureusement pas possible d’effectuer cette opération depuis le NAS puisqu’il est obligatoire de se rendre sur le site du constructeur afin de télécharger le fichier.


{mospagebreak}
{menu Informations système}

Informations système

Comme tout équipement matériel évolué, le D-Link DNS 325 embarque de précieuses informations concernant son paramétrage.

Réseau

ij0c5jrkc2j958f4mcba.pngLa première section de ce menu synthétise les informations dédiée à l’interface réseau du D-Link DNS 325.

Périphériques

ok9fyatpdkbo90a30fly.pngNous retrouvons ici diverses informations dédiées au matériel embarqué dans le D-Link DNS 325 comme sa température ou le nombre de paquets IP reçus et envoyés. La durée de mise sous tension est également disponible.

Volume de stockage

bvvoqm5kiclvih8atba0.pngSont regroupées ici les informations dédiées à l’espace de stockage. On peut donc prendre connaissance de l’espace utilisé et libre.

Informations des disques

03ujr2rkubm87ys4gdnf.pngL’intérêt principal de ce menu est de pouvoir prendre connaissance de la température des disques durs. On peut également au besoin récupérer la marque des unités de stockage ainsi que leur modèle.


{mospagebreak}
{menu Applications}

Applications

31low8yaebwq2rtklc8x.png

Sont regroupées ici quelques fonctions supplémentaires dont leur but est de répondre à des besoins plus spécifiques comme le gestionnaire de téléchargement ou le serveur WEB.

Gestionnaire de téléchargements

Les amateurs de téléchargements intensifs opteront probablement pour ce gestionnaire de downloads. Il devient donc possible de récupérer des fichiers depuis internet sans avoir besoin de laisser un PC constamment sous tension. Cette application est compatible avec le protocole http comme ftp.

Sauvegarde réseau

Le D-Link DNS 325 est capable d’être sauvegardé mais aussi de servir de support de sauvegarde pour les serveurs tiers de type Linux. Il suffit d’activer le service puis de définir un mot de passe. Ainsi le D-Link DNS 325 fera office de serveur de sauvegarde.

 cakg06z0hck9h2d3mtuw.png  ob9moij5gfnenmjkzips.png

L’onglet Remote backup permet de réaliser les opérations de sauvegarde. Comme tout logiciel de ce type, on définit les fichiers à sauvegarder, la destination de la sauvegarde et la fréquence des opérations.

Sauvegarde locale

Il est également possible de réaliser la sauvegarde du D-Link DNS 325 sur un périphérique de type USB ou sur le réseau local.
On prendra alors soin d’indiquer les fichiers à sauvegarder, la cible de destination puis la fréquence des opérations.

pcupuk0pfw4fr7q5a3ty.png dsywysehp9tq6t87c2om.png

Le D-Link DNS 325 prend également en charge la sauvegarde des matériels de la marque Apple. Il suffit alors d’activer le serveur Time Machine embarqué dans le NAS.

Gestionnaire Peer to peer

cz98eqm156takmdkdtua.pngLe D-Link DNS 325 est également capable de gérer les téléchargements répondant au protocole P2P. On peut donc planifier selon un planning les connexions des téléchargements souhaités.
Ce gestionnaire prend également en charge le protocole de téléchargement Torrent.

Serveur de fichiers WEB

b5v1b54zbzb9kbc3am4q.pngLe D-Link DNS 325 est capable d’héberger un site Web si ce service est activé. A défaut d’être complet, ce service a néanmoins le mérite d’être simple à configurer. On indiquera le cas échéant, le dossier destiné à héberger les fichiers du site web.
 
 

{mospagebreak}
{menu Performances}

Performances

Protocole de tests

Afin de mesurer les performances, nous avons utilisé notre PC de référence doté d’une interface réseau Intel 82579V compatible réseaux Gigabits.
Pour être certain de ne pas brider les transferts de données, nous utilisons une grappe raid 0 de deux SSD.
Nous équipons le D-Link DNS 325 de 2 disques durs Seagate Barracuda 7200 rpm doté de 12 Mo de mémoire cache et d’une interface  SATA 3Gb/s  pour une capacité d’un tera octet.
Nous allons donc comparer les performances des différents modes raid. Cela nous permettra de vérifier les qualités et défauts de ces différentes configurations et surtout de vous aider à opter pour la plus adaptée à vos besoins.
Nous utiliserons donc notre traditionnel fichier de 7769 Mo ainsi que notre ensemble de 2414 fichiers répartis dans 149 dossiers pour un volume de 3.08 Go (environ 1.3 Mo par fichier).
Les mesures seront effectuées via les protocoles de transfert SMB et FTP en lecture comme en écriture.

Jbod

Gros fichiers

hdh79tacjuymjyo8y9xn.png

Nous constatons que les débits sont plus élevés lorsque le D-Link DNS 325 est équipé de deux disques durs dans ce mode. Les performances sont globalement correctes car on dépasse 40Mo/s en écriture en moyenne.
En lecture, on peut même dépasser les 70Mo/s qui plus est en SMB. Le D-Link DNS 325 remplit donc correctement son rôle.
 
Petits fichiers

ydb1qlk2vm8g1d793h1r.png


Concernant les petits fichiers, le D-Link DNS 325 n’a pas à rougir face à des NAS haut de gamme puisqu’on reste très proche des 40Mo/s en moyenne.

Raid 0

Gros fichiers

g642f54uhs5jz8tzii7g.png


En général, les NAS sont capables de saturer une interface réseau Gigabyte en lecture pour atteindre 120Mo/s. Le D-Link DNS 325 s’approche des 90Mo/s ce qui est également très bon pour un appareil de classe économique.
En écriture, nous restons proche des 40Mo/s. Le DNS 325 gagnerait à être optimisé sur ce point.
 
Petits fichiers

bdmtv3y0htaad0ffruib.png


Nous mesurons au mieux 40Mo/s en lecture sur de petits fichiers. Pour un système configuré en mode 0, le D-Link DNS 325 ne pourra prétendre au titre de NAS performant.

RAID 1

Gros fichiers

nmmdrpamqa2fttxvpt69.png


Le RAID 1 engendre une synchronisation sur deux disques simultanément. Cette opération entraîne généralement une baisse des performances en écriture. Or cet impact est minime sur le D-Link DNS 325 puisqu’on reste proche des 40Mo/s.
En lecture, le comportement du NAS reste très correct avec des valeurs comprises entre 60 et 70Mo/s.
 
Petits fichiers

z0gyupy05ilo2lxkgvwg.png


La copie de petits fichiers sur le NAS en RAID 1 entraîne inévitablement des performances plus basses que la moyenne des résultats globaux obtenus. A 30Mo/s en écriture sur ce type de fichiers, le D-Link DNS 325 ne réalise pas de prouesses mais reste dans débits acceptables.

Consommation

Nous avons relevé une consommation moyenne de 15 Watts lorsque le D-Link DNS 325 était en activité alors qu’il embarque deux disques durs.

En veille la consommation passe à 6 Watts seulement. Si un seul disque est installé dans le D-Link DNS 325, la consommation moyenne est de 10 Watts en activité et toujours de 6 Watts si le disque dur est en hibernation.

{mospagebreak}
{menu Conclusion}

Conclusion

Disponible pour une centaine d’euros, le D-Link DNS 325 sorti début 2011 bénéficie de bien des atouts. En effet à ce tarif très agressif, ce NAS bénéficie de toutes les fonctions indispensables afin de partager des fichiers sur un réseau en toute sécurité. L’installation des disques durs s’effectue sans outil et donc sans supports dédiés. C’est un côté pratique que nous aimerions voir bien plus souvent.

odatabtar11fc1ijnvqh.jpg

A l’installation, nous avons apprécié le logiciel de mise en service agrémenté d’illustrations guidant parfaitement les utilisateurs néophytes sans risque d’erreur. Le paramétrage du D-Link DNS 325 est également accessible à tous. Les menus sont suffisamment bien pensés afin que l’utilisateur aboutisse rapidement au résultat souhaité. Visuellement, l’interface d’administration n’est pas la plus réussie que nous ayons pu tester mais elle reste agréable à utiliser.

Niveau performances, le D-Link DNS 325 reste en mesure de répondre aux attentes des utilisateurs même si elles pourraient être améliorées en écriture. Cependant les valeurs relevées restent suffisamment élevées pour ne pas engendrer de réelles limitations lors d’une utilisation concrète.
De plus sa faible consommation en énergie lui permet de rester sous tension sans pour autant générer de coût conséquent.

fifz8tqju4djv0tuw8qf.jpgCependant le DNS 325 n’est pas exempt de tout défaut. Nous regrettons que D-Link ait opté pour un système de partition de type EXT3 moins véloce que EXT4. Pourtant ce dernier est disponible sur d’autres modèles de la marque.

Nous aurions également apprécié pouvoir réaliser plusieurs volumes de stockage sur les disques installés. En effet, la création d’une grappe RAID occupe l’intégralité de l’espace des unités de stockage. Il aurait été intéressant de pouvoir segmenter cet espace en plusieurs volumes.

Finalement, le D-Link DNS 325 bénéficie d’un rapport qualité/performance/prix des plus intéressants. Bien qu’il ne soit pas parfait, ses atouts sont suffisants pour en faire une excellente solution de stockage réseau à coût réduit. Ses priorités étant orientées vers la simplicité et l’efficacité, il saura être un premier NAS de choix pour quiconque souhaite un équipement de stockage et de partage conséquent dédié au réseau.

alt
alt
arrow Design sobre et réussi
arrow Simplicité de configuration
arrow Rapport qualité/prix excellent
arrow Montage sans outil
alt Système de fixation de la façade
alt Performances en écriture
Share

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir