Mercredi, 31 Août

Dernière mise à jour31/08/2016 12:56:09 PM GMT

Vous êtes ici Articles Cartes mères Gigabyte Z68X-UD4-B3 : Le Z68 tient-il ses promesses ?

Gigabyte Z68X-UD4-B3 : Le Z68 tient-il ses promesses ?

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}

Introduction.

Lepa G700-MA
Le 16 mai, Intel officialisait son nouveau chipset, le  Z68 Express. Aujourd'hui, 59Hardware vous en propose un aperçu au travers d'une nouvelle carte mère signé Gigabyte : la Z68X-UD4-B3. Ce chipset tient-il ces promesses ? "L'overclocking libre pour tous" est-il redevenu une réalité ? Qu'apporte ce Z68 par rapport à un P67 coté performances ?
 
Enfin quels sont les atouts et les faiblesses de la Gigabyte Z68X-UD4-B3 ? Autant de questions auxquelles nous avons tenté de répondre pour vous au travers de cet article. Suivez le guide...

{mospagebreak}
{menu Protocole de test}

Protocole de test.

Nous allons mettre à l’épreuve notre Gigabyte Z68X-UD4-B3 à travers un panel de tests. Ils nous permettront chacun à leur manière de mesurer les performances de la carte mère dans différentes conditions; Nous utiliserons pour ce faire les logiciels suivants :

fleche AIDA64 : Remplaçant de EVEREST, test de bande passante mémoire et cache processeur.

fleche WinRAR 3.93 : Test de compression de fichiers.
fleche HD Tune 2.10 : Test de débit et temps d’accès disque dur.
fleche Crystal Disk Mark : Test de débit et temps d’accès disque dur.
fleche Super Pi 1M/32M : Test de performances axé mémoire et processeur calculant les décimales de π.
fleche Pifast : Test de performances axé mémoire et processeur calculant les décimales de π.
fleche Wprime 32M/1024M : Test de performances axé processeur calculant des racines carrées en utilisant la méthode de Newton.
fleche X264 HD Benchmark 3.0 : Test de performances compression vidéo HD 720p.
fleche Cinebench Release 11.5 x64 : Test de performances graphiques (OpenGL) et vidéo (processeur).
fleche 3Dmark 2006 : Test de performances graphiques.
fleche 3Dmark Vantage : Test de performances graphiques.
fleche 3Dmark 2011 : Test de performances graphiques.
fleche Unigine Heaven 2.5 : Test de performances graphiques.
fleche CPU-Z : Logiciel regroupant des informations systèmes essentielles.
fleche Windows 7 Ultimate x64 : Système d'exploitation (Installation AHCI)

Les différents benchmarks ont tous été effectués à une fréquence de 4000 Mhz pour le processeur, Hyper Threading activé. Pour la mémoire, la fréquence est fixée à 1600 Mhz Cas 8-9-8-24-1T. Ces réglages sont pour nous le meilleur compromis permettant d'émuler l'ensemble des utilisateurs moyens actuels. Chaques benchmarks sont exécutés trois fois. Entre chaques run nous procédons à un nettoyage, défragmentation puis redémarrage du système. Pour chaques benchs, c'est la moyenne des trois runs qui est retenue. Avant chaque article, nous restaurons une image "neuve" de notre système d'exploitation. Dans la mesure du possible nous essayons de garder les mêmes pilotes entre les tests. Autrement ce sont les derniers disponibles qui sont installés. Bien entendu, nous réglons notre système de façon à obtenir des résultats les plus cohérents possibles.  

Afin de surmonter les rudes épreuves que nous lui infligerons pour vous, notre Gigabyte Z68X-UD4-B3 ce verra épaulée des éléments suivants :
fleche Table de bench Cooler Master Lab v1.0
fleche Alimentation Cooler Master Silent Pro Gold 1000w
fleche Processeur Intel Core i7 2600K ES
fleche Mémoire DDR3 Corsair Dominator GT 2x2 GB 2000 Cas 8-9-8-24
fleche Carte graphique ASUS nVidia GeForce GTX580 DirectCU II
fleche SSD 40Gb Corsair F40

 

{mospagebreak}
{menu Bundle et layout}

Bundle et layout.

Le package de cette Z68X-UD4-B3 arbore un thème de couleur noir et vert avec un motif carbone sur le devant de la boîte. Il est agrémenté de multiples logos en tout genres (un peut trop à notre gout), propriétaire de la marque ou pas. Au premier regard, l'ensemble est plutôt de bonne facture et nous évoque qualité et performance. Nous verrons ce qu'il en est plus loin dans cet article, au travers de nos tests.

z68x-ud4-038.jpgz68x-ud4-036.jpg

Voyons maintenant ensemble ce que contient le bundle, plutôt rudimentaire :

fleche 1x Manuel d’utilisateur et diverses notices
fleche 1x CD d'installation de drivers et utilitaires 
fleche 4x Câbles SATA 3
fleche 1x Pont SLI
fleche 1 x Cache E/S arrière 

z68x-ud4-004.jpgz68x-ud4-001.jpg


Récapitulatif des caractéristiques :

n3q5jbl0eqskun0mn4te.jpg

La Gigabyte Z68X-UD4-B3 est dors et déjà disponible dans la plupart des bonnes cremeries aux alentours de 185€ (prix boutique constaté).

Présentation de la carte :

Comme vous pouvez le voir sur la série de photos ci-dessous, cette Gigabyte Z68X-UD4-B3 reprend le nouveau thème de couleur déjà adopté sur sa série P67 par le fabricant Taiwanais. cela nous a séduit par ses couleurs noires, grises, blanches mais aussi et surtout par son magnifique PCB noir mat. Cela nous change un peu des thèmes de couleur rouge et noir dont tous les constructeurs font actuellement usage à outrance. Ce type de design et ces couleurs sont reprises sur l'ensemble des cartes Z68 milieu/haut de gamme de Gigabyte. Elles remplacent donc pour notre plus grand bonheur le sempiternel bleu auquel nous avait habitué la marque...
z68x-ud4-006.jpgz68x-ud4-012.jpg
z68x-ud4-014.jpgz68x-ud4-018.jpg 
Les dissipateurs thermiques sont en aluminium et quasiment identiques à ceux présent sur la série P67 de Gigabyte. Ils sont suffisamment efficaces pour refroidir les parties de la carte mère concernées. En outre, ils ne nous ont aucunement gênés lors de l'installation de notre Thermalright HR02. Ce qui n'est malheureusement pas le cas de toutes les cartes mères Sandy Bridge (ou autre).

z68x-ud4-020.jpgz68x-ud4-030.jpg

z68x-ud4-016.jpgz68x-ud4-027.jpg

Côté refroidissement, quatre ports sont présent pour ce charger d'alimenter vos ventilateurs. Un nombre dans la moyenne des cartes mères de ce segment. À noter qu'en cas d'utilisation d'une carte graphique double slot, vous condamnerez automatiquement l'un des ports PCI-E 1x ou PCI selon le slot choisi. Cela ne s'arrangera pas en cas de SLI puisque c'est cette fois un port PCI-E 1x, avec un port PCI classique qui seront condamnés. 

z68x-ud4-025.jpgz68x-ud4-032.jpg

z68x-ud4-024.jpgz68x-ud4-034.jpg

Fidèle à son programme Ultra Durable 3, le PCB de cette Gigabyte Z68X-UD4-B4 embarque exclusivement des condensateurs de type polymère solide en aluminium, ainsi que des Mosfet à faible RDS et des phases d'alimentation à cœur en ferrite. Comme vous le savez, tout ceci est un gage de  performance,de fiabilité et de longévité. Le PCB n'est pas en reste lui non plus puisque toutes les couches de cuivre qui le composent sont doublées. Le processeur est lui alimenté par pas moins de seize phases analogiques, un record sur une carte de ce segment. Trois ports d’extension USB sont présents, dont un compatible USB3. Il est ainsi possible d’étendre le total des ports USB à quatorze ports USB 2.0/1.1 et quatre USB 3.0/2.0. 

{mospagebreak}
{menu Tests de performances}

Tests de performances.

Rappel des fréquences de bench :

arrow Processeur à 4000 Mhz
arrow Base clock à 100 Mhz
arrow Mémoire à 1600 Mhz
arrow Timings mémoire primaires 8-9-8-24-1T (Timings secondaires et tertiaires fixés manuellement aux valeurs SPD)
arrow Carte graphique à 772 Mhz/1002 Mhz

AIDA64 sur Gigabyte Z68X-UD4-B3

aida64.jpg


AIDA64 sur Asus P8P67

aida64.png


arrow Commençons par les performances en bande passante mémoire de nos deux cartes. Sur les graphiques ci-dessus, on dénote un avantage plutôt significatif de la Gigabyte Z68X-UD4-B3 sur l’Asus P8P67 et par extension du Z68 sur le P67. Au niveau du cache processeur, les débits sont en hausse à tous les niveaux : Cache L1, L2 et L3. En revanche coté mémoire la P8P67 reprend l'avantage, creusant surtout l'écart en lecture et en copie, mais de peu cependant.   
 

WinRAR
sur Gigabyte Z68X-UD4-B3

winrar.jpg


WinRAR
sur Asus P8P67

winrar.jpg

arrow Pour ce qui est de la décompression RAR/ZIP, vous pourrez constater sur les graphiques ci-dessus que la Z68X-UD4-B3 accuse un énorme retard face à la P8P67. En effet, ce sont plus de 1600 Mo/s qui séparent nos deux cartes ! La faute à cette carte mère Gigabyte ou au Z68 ? Aucun des pilotes, systèmes d'exploitation ou réglages testés n'ont pu effacer cet écart. De plus amples tests comparatifs incluant d'autres modèles de cartes Z68 et P67 seront nécessaires avant de tirer toute conclusion.
 

HD Tune sur Gigabyte Z68X-UD4-B3

hdtune.jpg

HD Tune sur Asus P8P67

hdtune.png

arrow Passons maintenant aux performances SATA. Le chipset Intel Z68 de cette Gigabyte Z68X-UD4-B3 affiche des performances dans la moyenne de ce que l'on peut retrouver sur les cartes P67. Toutefois même si notre Asus P8P67 prend une légère avance de 6 Mo/s sur le débit moyen, le contrôleur GSATA/Marvell  de  cette  Z68X-UD4-N3, affiche lui des performances sans commune mesure avec ce que nous avions vu jusqu'à présent. En effet, les débits moyens de notre SSD Corsair F40 s'envolent aux alentours des 194 Mo/s, effectuant même des pointes frôlant les 246 Mo/s ! Tout simplement du jamais vu sur les différentes cartes  mères testées par 59Hardware !

CrystalDiskMark sur Gigabyte Z68X-UD4-B3

crystaldiskmark.jpg

arrow Nouveau venu dans notre protocole de test, CrystalDiskMark se chargera tout comme HDTune de mesurer les performances SATA. À ceci prêt qu'il ce concentre lui sur les débits en écriture, lecture et copie de fichiers 4K, 512K et séquentielle. Ici point de débits frôlant les sommets, mais on dénote toujours un net avantage du contrôleur Marvell sur le chipset Z68 de cette carte mère Gigabyte. Malheureusement, l’Asus P8P67 n'étant plus à notre disposition, nous n'avons pas pu l'inclure dans ce test.

Super Pi 1M/32M & Pifast sur Gigabyte Z68X-UD4-B3

superpi1m-32m_pifast.jpg

  Super Pi 1M/32M & Pifast sur Asus P8P67

superpi-1m_32m_pifast.png

arrow Aucune surprise pour les performances SuperPi. En effet, les cartes Asus sont généralement plus nerveuses que les cartes Gigabyte pour ce bench. Le léger écart que vous pouvez observer sur les graphiques ci-dessus, est fonction des réglages du bios et notamment des latences du chipset des deux fabricants, plutôt qu'aux différences entre les Z68 et P67. Toutefois pour ce qui est de Pifast, c'est la Z68X-UD4-B3 qui reprend l'avantage de peu.
 

WPrime 32M/1024M sur Gigabyte Z68X-UD4-B3

wprime32m-1024m.jpg

WPrime 32M/1024M sur Asus P8P67

wprime32m_1024m.png

arrow Pour ce qui est de Wprime, benchmark multithreads, la Z68X-UD4-B3 affiche un net avantage sur la P8P67. Ce test étant entre autre chose assez dépendant du cache processeur, on retrouve ici l'écart déjà constater plus haut sous AIDA64.

X264 HD Benchmark sur Gigabyte Z68X-UD4-B3

x264_hd_bench.jpg


X264 HD Benchmark sur Asus P8P67

x264-hd.png

arrow Au niveau des performances en compression vidéo, les résultats sont  assez balancés. En effet tantôt la Gigabyte Z68X-UD4-B3 prend l'avantage côté débit, tantôt l’Asus P8P67 reprend la tête côté FPS. Mais cela reste tout de même très proche.

Cinebench sur Gigabyte Z68X-UD4-B3

cinebench.jpg


Cinebench sur Asus P8P67

cinebench.png

arrow Passons à présent aux performances graphiques. Du côté de Cinebench, c'est la P8P67 qui reprend la tête sur la Z68X-UD4-B3,  cependant l'écart reste très faible : Moins de 1 FPS sur le test OpenGL et 0.03 pts d'avance pour le test CPU.

3DMark2006/Vantage/2011 sur Gigabyte Z68X-UD4-B3

3dmark06va11.jpg


3DMark2006/Vantage/2011
sur Asus P8P67

3dm06&vantage.png

arrow Comme vous pouvez le voir sur les graphiques ci-dessus, la Gigabyte Z68X-UD4-B3 n'a pas à rougir de ses performances 3D. En effet, que ce soit sur 3DMark06 où Vantage elle domine l’Asus P8P67. Ce ne sont pas moins de 360 marks qui séparent les deux cartes mères sous 3DMark Vantage.  Espérons que cette  avance  du Z68 sur le P67 se vérifie sur d'autres modèles de cartes mères. Vous l'aurez remarqué sur notre premier graphique, nous avons décidé d'ajouter 3DMark 2011 à notre protocole de test cartes mères. Néanmoins, comme précédemment, l’Asus P8P67 n'étant plus à notre disposition, nous n'avons pas pu réaliser ce nouveau test sur celle-ci.


Unigine Heaven sur Gigabyte Z68X-UD4-B3

unigine.jpg

Unigine Heaven sur Asus P8P67


unigine_p8p67.jpg

arrow Unigine Heaven est un bench 3D qui se charge de mesurer les performances DirectX11 de la machine. Dans ce domaine, la supériorité de l’Asus P8P67 sur la Gigabyte Z68X-UD4-B3 ne fait aucun doute. Sur le score final, la P8P67 devance la Z68X-UD4-B3 avec pas moins de 500 points d' écart. Ce n'est pas mieux du côté des FPS puisque c'est quasiment 20 FPS qui séparent les deux cartes mères.

{mospagebreak}
{menu Tests overclockings} 

Tests overclocking

Dans cette partie, nous allons tester les différents aspects overclocking de la carte, à savoir : 

arrow Fréquence MAX Base clock
arrow
Fréquence MAX DDR3
arrow
Fréquence MAX processeur

Tous les voltages seront mesurés au multimètre, directement sur le PCB de la carte mère. Pour ces tests, les voltages utilisés seront les suivants :

arrow Une tension maximale de 1,665v au vCore (processeur)
arrow Une tension maximale de 1.18v à l'IOH (controleur mémoire/IMC)

arrow Une tension maximale de 1.75v au vDimm (DDR3)

Fréquence Max Baseclock :

maxbclk.jpg

arrow La capture d'écran ci-dessus confirme enfin ce que nous pensions. À savoir que l'overclocking des processeurs Sandy Bridge n'était pas ou plus limité par les carte mères, mais bien par l'architecture des processeurs . En effet, le résultat est sans appel , seulement 0,2 Mhz de mieux que notre validation précédente sur Asus P8P67. Rien de bien transcendant donc pour ce qui est de l'overclocking de base clock "libre", ou tout du moins "débloqué", passez votre chemin !

Fréquence Max DDR3 :

maxddr3.jpg

arrow Une belle fréquence DDR3. Le Z68 se prête docilement, tout comme le P67, au jeu de l'overclocking mémoire. Avec une fréquence maximale de 1106.7 Mhz pour 1,75v sur notre kit Dominator GT 2000 CL8 (puces PSC), cet overclocking est dans la moyenne haute de ce que nous avons pu relever sur les différentes cartes mères P67 passées entre nos mains.

Fréquence Max processeur :

maxcpu.jpg

arrow Comme nous vous le précisions plus haut, le Z68 n'apporte strictement rien côté overclocking. La preuve en est cette capture d'écran ci-dessus : Notre fréquence maximale est restée la même sur quasiment toutes les cartes socket 1155 testées depuis la sortie du Sandy Bridge. Nous l'avons constaté maintes fois, aucune carte mère n'a été capable de dépasser cette fréquence sous notre Thermalright HR02. Sur ce processeur, seul l'apport d'un meilleur refroidissement (-10 ~ - 15°), ainsi que la désactivation de deux cores et du HT nous permettent de valider une fréquence supérieure (5570 Mhz).  

{mospagebreak}
{menu Conclusion}

Conclusion

  

shcov6o6omw6ve8veed1.jpgEn conclusion, cette Gigabyte Z68X-UD4-B3 regorge de qualités, mais elle n'est pas non plus sans défauts. En effet, on a du mal à voir l'apport, ou même l'intérêt du nouveau chipset Intel. Après ce premier test, les performances relevées restent balancées : La plupart du temps dans la moyenne du P67, voir meilleures dans certains cas, elles sont parfois complètement décevantes. Dés lors, on se demande à quoi sert ce nouveau chipset ? Quel est son intérêt face au P67 maintenant largement disponible en révision B3 ? Outre le SSD Caching (Intel Smart Reponse), et le Lucid Virtu, deux technologies intéressantes auxquelles nous consacrerons un article prochainement; ni les performances, ni l’overclocking n’ont évolués notablement. Reste l'apport de l'overclocking du chipset graphique intégré. Mais comme nous, vous le savez pertinemment : La majorité des acheteurs de processeurs Sandy Bridge appartenant à la série K, n'utiliseront jamais cette partie du processeur. Ils délaisseront le chipset graphique intégré, au profit d'une carte PCI-Express AMD ou nVidia plus performante.

À partir de la, on peut donc comprendre un peu mieux le choix de Gigabyte d'avoir scindé sa gamme en deux parties. D'un côté les cartes ATX sans sorties DVI/HDMI, et de l'autre les cartes Micro-ATX (hormis un modèle), embarquant la connectique et destinées quant à elle à un usage HTPC.
Cependant on aurait tout de même préféré voir la technologie Virtu intégrée aux cartes sans sorties vidéos. En effet, il aurait été ainsi possible de profiter des performances et de l'overclocking de l'IGP du processeur pour l'encodage vidéo (À l'instar de l'Asus P8Z68 Deluxe).

Néanmoins, certaines qualités de cette Z68X-UD4-B3 auront su nous séduire. Tout d'abord le nouveau look noir mat est tout simplement magnifique, ce coup de frais est plus que bienvenu et je dirais même nécessaire. Le design des dissipateurs thermiques est lui aussi bien choisi et assez soigné. Ces caloducs, peint en noir anodisé, séduirons les plus geeks d'entres nous. Ensuite le programme Ultra Durable 3 et la pléthore de technologie et composants électroniques haut de gamme qui l'accompagnent, est toujours un gage de fiabilité et de longévité. Citons aussi les seize phases analogiques, un record sur une carte de ce segment, qui inspirent surtout confiance quant à la stabilité de l'alimentation du processeur.

 D'excellentes performances SATA (à condition d'utiliser les ports du chipset Marvell), ainsi que des performances globales dans la moyenne haute des cartes socket 1155 sont les qualités majeures de cette Gigabyte Z68X-UD4-B3. De plus, l'overclocking de cette carte mère s'est avéré sans faille, égalant les meilleures cartes P67, voir les surpassant pour ce qui est de la facilité. Pour cette raison, nous décernons à la Gigabyte Z68X-UD4-B3 un label recommandé par 59H.

En revanche, les performances de cette Z68X-UD4-B3 sous WinRAR et Unigine Heaven sont très décevantes. À vérifier dans nos prochains articles s'il s'agit d'un cas isolé du à cette carte mère uniquement ou bien au chipset Intel Z68 Express. De plus, le support des disques +3 To et le logiciel Gigabyte TouchBios (fonctionnant sous windows); et même que bien pensé et pratique, ils ne suffisent pas à nous faire oublier l'absence d'un véritable bios EFI comme on les aime.
 
 
Enfin, même si le prix de 185€ reste dans la moyenne constatée pour une carte Z68 de ce type (eg. Asus P8Z68 Deluxe). L'apport du Z68 Express seul, reste bien maigre à notre gout, pour justifier la différence de prix avec un modèle de carte mère similaire en P67 vendu quelques 40€ de moins
.
arrow Nouveau look noir mat
arrow Performances globales
arrow Performances SATA sur Marvell
arrow Overclocking
arrow Logiciel TouchBios
arrow Pas de véritable BIOS EFI
arrow Absence de technologie Lucid Virtu
arrow Performances WinRAR
arrow Performances Unigine Heaven (DirectX11)
arrow Intérêt du Z68 face au P67 B3 ?
arrow Prix
Share

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir