Dimanche, 28 Août

Dernière mise à jour26/08/2016 10:32:18 AM GMT

Vous êtes ici Articles Cartes mères Test: Gigabyte 890GPA-UD3H

Test: Gigabyte 890GPA-UD3H

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}
Introduction

59hardware

Durant le dernier trimestre de l'année 2010, nous avons publié trois articles sur des cartes mères architecturées autour du chipset 890FX d'AMD et supportant les derniers processeurs hexacores du constructeur de Sunnyvale. Nous vous proposons aujourd'hui le test d'une carte mère Gigabyte supportant elle aussi les Phenom II X6, mais architecturée autour du 890GX.

Les cartes mères possédant le chipset 890GX se veulent par définition moins haut de gamme que leurs grandes soeurs au chipset 890FX. Cependant, elles possèdent elles aussi le SB850 et donc proposent malgré tout des cartes mères avec une connectique plus que correcte. Nous verrons ceci tout au long de l'article.

La principale différence entre le 890FX et le 890GX est la partie graphique que le 890GX possède. Cette partie graphique n'est ni plus ni moins qu'une Radeon HD4290. Pour plus de détails concernant le 890GX, nous vous proposons une des nos précédentes article.
{mospagebreak}
{menu Présentation de la carte mère : bundle et layout}
Présentation de la carte mère : bundle et layout

La boite de la carte mère est plutôt réussie, elle ressemble même à celle de sa grand soeur, la 890FXA-UD7, sans pour autant avoir le fenêtre que nous avions évoquée dans notre précédent article. Cependant, et comme nous en avons parlé dans l'introduction, cette 890GPA-UD3H n'est pas axée sur le haut de gamme et donc ceci se ressent dès l'ouverture de la boite de la carte mère. La boite ne contient  que le minimum syndical : le CD de drivers, le manuel d'utilisation (avec son guide rapide), un câble IDE, quatre câbles SATA et la backplate. Ici, aucune fioriture qui n'aurait pour effet que l'augmentation du prix de vente.

box.jpg

La carte mère et sa boite

Le design de la carte mère en revanche, n'a pas été délaissé. Le refroidissement des composants principaux de la carte mère semble être largement à la hauteur. L'étage d'alimentation du processeur reçoit un gros radiateur qui est relié à celui du Northbridge par un caloduc. Le radiateur du Northbridge est lui aussi surdimensionné, et comme vous pouvez le remarquer sur les images, les ingénieurs ont intelligemment positionné un port PCIe-1x en première position, de manière à faire empiéter un peu plus vers le bas de la carte mère le radiateur du Northbridge.

mobo_main.jpg

Vue globale de la carte mère

Les ports pour cartes filles sont malgré tout nombreux, et vous retrouverez trois ports PCIe-1x, placés à différentes hauteurs, deux ports PCIe-16x qui vous permettront de connecter deux cartes graphiques en Crossfire, même si vous ne pourrez pas profiter de la vitesse maximum car dans ce cas là, les deux ports seront limités à une vitesse de seulement 8x. Notez que ces ports PCIe-16x sont séparés par deux ports PCIe-1x, ce qui vous permettra de ne pas trop vous poser de questions quant au type de refroidissement que vous pouvez utiliser sur vos cartes graphiques. En deux mots : tous types! Sur le bas de la carte mère, Gigabyte à pensé à ceux d'entre nous qui possèdent encore des cartes en PCI, en positionnant deux ports.

cartesfilles.jpg

Vue sur les ports pour cartes filles

Nous pouvons féliciter les ingénieurs qui ont décidé de conserver un port IDE et un port floppy qui s'avèrent indispensables pour plusieurs personnes. En effet, combien d'entres nous préfèrent flasher un bios à partir d'un lecteur disquette ?

sata.jpg

usb_firewire.jpg

Ports SATA / ports USB & Firewire

Le reste des connecteurs est à la hauteur de ce que nous pouvons trouver sur du haut de gamme. Nous retrouvons donc en plus des traditionnels ports USB et Firewire, six ports SATA 3.0 orientés à 90° et deux ports SATA 2.0 orientés eux aussi à 90°. Les connecteurs pour ventilateurs sont au nombre de quatre, dont un évidemment réservé pour le ventilateur du processeur, ce qui sans être trop faible, ni extraordinairement élevé, permettra de refroidir correctement la plus grande majorité des configurations.

panel_io.jpg

Panel I/O assez complet de la Gigabyte 890GPA-UD3H

L'arrière de la carte mère est plutôt bien fourni lui aussi, les ports ne sont pas multipliés à outrance comme ceci peut se voir sur d'autres cartes mères haut de gamme, mais nous retrouvons l'essentiel avec tout de même six ports USB (dont deux USB 3.0), un port PS/2, un port réseau Gigabyt, un port Firewire, six ports audio et un port optique S/PDIF-OUT. En plus de ces ports classiques, nous retrouvons des ports spécifiques à cette carte mère, à savoir les ports graphiques. Avec un port VGA, un port DVI-D et un port HDMI, il était difficile de faire plus complet !

Nous finissons la description de la carte mère par un tableau récapitulatif assez exhaustif, détaillant les caractéristiques de la carte mère:

recap_1_2.jpgrecap_2_2.jpg

{mospagebreak}
{menu Le Bios}
Le Bios

Le bios de cette petite Gigabyte n'a rien à envier  à ceux de ses grandes soeurs. Non seulement la carte mère propose le système Dual Bios, mais mises à part les options très (trop?) avancées que proposent les cartes mères très haut de gamme, cette carte mère vous permettra sans aucun problème de paramétrer presque à volonté la carte mère. Mais aussi d'overclocker votre processeur et la mémoire vive, ainsi que régler le mode RAID si vous décidez à en construire un.

Voyez plutôt par vous-même avec ces quelques captures d'écran montrant les fonctions principales du bios.

bios_1.jpg
bios_3.jpg bios_6.jpgbios_4.jpgbios_2.jpg
bios_5.jpgbios_9.jpg
bios_7.jpgbios_8.jpg

Afin de vous proposer une vue plus simplifiée des fonctions du bios liées à l'overclocking, voici trois petits tableaux récapitulatifs :

bios_tableau_1.jpg bios_tableau_2.jpgbios_tableau_3.jpg
{mospagebreak}
{menu Protocole de test}
Protocole de test

De manière à pouvoir tester puis comparer les différentes cartes mères basées autour du NorthBridge AMD 890, nous avons utilisé strictement le même matériel, ainsi que les mêmes logiciels. Vous retrouvez donc la même configuration que pour le test des précédentes cartes mères la Gigabyte 890FXA-UD7, la MSI 890FXA-GD70 et l' Asus Crosshair IV Formula et cette configuration sera aussi utilisée pour les futurs tests qui seront publiés sur 59H.

Voici la configuration que nous avons utilisée pour le test de cette nouvelle Gigabyte 890GPA-UD3H:

arrow Processeur : AMD Phenom II X6 1050T (cadencé à 3.30 GHz)
arrow Mémoire Vive : Kingston HyperX 2 x 2Go DDR3 2000 MHz C9
arrow Carte Graphique : PNY 8800 GTX 768 Mo
arrow Alimentation : Seasonic S12 650W
arrow Disque Dur : Seagate 160 Go 7200 Tr/min SATA2
arrow Ventirad : Artic Cooling Freeze Xtreme Rev. 2.0
Comme système d'exploitation nous avons choisi Windows XP SP3 32 bits pour la simple et bonne raison qu'il s'agit encore du système d'exploitation le plus utilisé. De plus nous n'avons pas besoin d'un système d'exploitation qui autoriserait l'utilisation de la toute dernière version de DirectX ou qui encore permettrait de profiter d'une grosse quantité de mémoire vive pour pratiquer nos tests.

Pour mener à bien ce test nous avons utilisé une batterie de tests relativement complète.

Vous pourrez ainsi voir les performances pour des applications utilisant uniquement la puissance du processeur (Super Pi, Pifast, Wprime et compression H264), la mémoire vive (SiSoft Sandra), un test des performances du disque dur (HDTach) et finalement des tests complets (3DMark06, X3 : Terran Conflict, Street Fighter IV, Resident Evil 5, Far Cry 2 et Cinebench).

Chaque test a été effectué trois fois, puis une moyenne a été calculée de manière à éliminer les scores aberrants qui pourraient apparaître pour telle ou telle raison (e.g. processeur ou disque dur occupé pendant un court moment par un autre programme).
{mospagebreak}
{menu Résultat des tests}
Résultat des tests

Cette partie consacrée aux résultats des tests sera la première d'une série qui en compte deux. Dans cette première partie donc, nous avons effectué les mêmes tests que pour les autres cartes mères 890FX déjà testées. Dans la seconde partie, une partie sera dédiée à la caractéristique principale de cette Gigabyte 890GPA-UD3H, c'est à dire, sa partie graphique intégrée.
 
Benchmarks:

Nous commençons donc cette première partie par les résultats des benchmarks testant la puissance processeur. La référence constituée par la Gigabyte 790FXA-UD5P est représentée en bleu, et en rouge, vous retrouvez notre Gigabyte 890GPA-UD3H.

resultat_cpu.jpg

Résultats des tests "processeur"

La petite Gigabyte 890GPA-UD3H se défend bien face au haut de gamme de l'ancienne génération. Nous rappelons à ceux qui l'auraient oublié, que l'ancien haut de gamme Gigabyte nous avait particulièrement impressionné face aux cartes mères de l'époque. Le seul hic intervient pour le benchmark Super Pi 32M, mais cette baisse de performance dans ce benchmark avait aussi été remarquée pour les cartes mères équipées du 890FX. Ceci est dû principalement au fait que la latence mémoire sur 890FX (et 890GX) est moins bonne que sur 790FX.

La suite des tests fait intervenir les benchmarks 3D (jeux et autres).

resultat_gpu.jpg

Résultats des tests 3D


Même constat que pour les tests processeurs, ces résultats sont équivalents à ce que les cartes mères 890FX avaient réussi à faire. Les "grosses" différences sur X3 : Terran Conflict et Resident Evil 5 avaient déjà été  mesurées sur d'autres cartes mères.


La dernière partie est axée sur des tests que l'on pourrait qualifier de "globaux".

resultat_global.jpg

Résultats des tests globaux


Le 890FX est connu pour procurer une plus forte bande-passante et une latence plus lente de la mémoire vive, ceci, bien évidemment en comparaison avec le 790FX. Il s'avère, et ceci semble tout à fait logique, que l'histoire se répète pour le 890GX. La vitesse en burst un peu plus faible mesurée avec HDTach est elle aussi représentative de ce que le 890FX propose.
{mospagebreak}
{menu Analyse des performances de la partie graphique}
Analyse des performances de la partie graphique

Voici donc la seconde partie au sein de laquelle nous évoquerons les performances de la partie graphique du NorthBridge 890GX. Tout particulièrement, nous n'allons pas comparer ces performances là face à celle d'une carte graphique dédiée, mais nous allons nous intéresser à l'importance de la quantité de mémoire vive allouée à la partie graphique, en donnant un petit mot sur l'overclocking - et les gains qui y sont liés - du chipset graphique. Pour une analyse plus poussée de l'overclocking nous vous invitons à lire cette précédente article.

En effet, cette quantité de mémoire vive allouée à la puce graphique influera directement sur la quantité de ram que vous achèterez pour votre configuration. Certes la mémoire vive ne représente pas une partie très importante dans le budget global d'un ordinateur complet, et spécialement dans le cas d'une mémoire axée milieu de gamme qui ira parfaitement avec cette carte mère qui, encore une fois, ne se veut pas être haut de gamme. Toute économie est bonne à prendre.

Nous avons donc relancé les tests 3D, et testé les quantités de mémoire allouée suivantes : 128 Mo, 256 Mo, et 512 Mo. L'overclocking que nous avons réalisé atteint seulement 800 Mhz, soit 100 Mhz de plus que la fréquence d'origine. Nous voulons ici, juste montrer à quel point l'overclocking de ce chip graphique est aisé. Voici une présentation rapide des résultats, l'axe vertical représentant le nombre d'images affichées par seconde durant les tests.

gpu_x3.jpggpu_sfiv.jpg
gpu_re.jpggpu_fc2.jpg

Résultats des tests 3D de la partie graphique intégrée


Un bref coup d'oeil à ces quatre graphiques permet de se rendre compte qu'une fois overclocké, le 890GX permet d'afficher plus d'images par seconde. Ceci ne constitue pas la découverte du siècle, mais les chiffres montrent que la pratique de l'overclocking permet dans certains cas d'utiliser ce 890GX pour jouer à certains jeux.

Deuxièmement, nous pouvons voir que l'influence de la quantité de mémoire allouée au 890GX sur les performances obtenues est nulle, mis à part pour X3 - Terran Conflict qui apparemment demande plus de mémoire que les autres benchmarks.

Si vous décidez d'acheter cette carte mère et que vous ne souhaitez pas de carte graphique dédiée car vous ne jouez pas ou très peu, prenez donc garde à ne pas acheter une quantité importante de mémoire vive de manière à en redistribuer ultérieurement à la partie graphique du 890GX. Ceci serait totalement inutile ! Vous voyez très bien ici que dans la plupart des cas 128 Mo suffisent, et si vous voulez être tranquille, choisissez 256 Mo.
{mospagebreak}
{menu Conclusion}
Conclusion

Comme nous l'avions précédemment vu, il est difficile de vous fournir un classement, et de dire, telle carte mère est la meilleure. En termes de performances, toutes les cartes mères se tiennent dans un mouchoir de poche, et la différence se fera certainement plus sur l'image d'une marque, qui sera chère aux yeux de certains, les possibilités offertes par la carte mère (nombre mirobolant de ports pour cartes filles, de sorties USB, etc.) ou éventuellement, le bundle. Vous voyez donc de suite que le choix appartiendra donc à l'utilisateur final.

Cependant, notre rôle en tant que testeur et rédacteur pour la presse n'en est pas pour autant diminué, car il est de notre devoir de guider l'utilisateur qui ne connait pas le sujet, et pour ceux qui connaissent d'ores et déjà les moindres détails des cartes mères, il nous faudra leur procurer l'envie de lire notre prose.

Mais revenons à nos moutons.
34j4cxqm83earkd0urx6.jpg

Une carte simple certes

Cette carte n'est pas tape à l'oeil, elle ne possède pas de système de refroidissement hybride (aircooling + watercooling), elle n'offre pas quatre ports PCIe 16x pour un maximum de performances 3D, le nombre de ports USB n'est pas astronomique et le bundle est minimaliste. On pourrait donc croire que cette petite carte mère n'a rien pour elle... mais lisez plutôt la suite !

Mais suffisamment complète

Mais justement, en n'étant pointue sur aucun point précis, cette carte mère est ultra-polyvalente, en atteste label_eco.jpgplus particulièrement son chipset graphique intégré. Vous pourrez connecter tout type de cartes filles, vos périphériques externes pourront eux aussi sans aucun problème être intégrés à la configuration grâce aux différents ports présents au niveau du panneau arrière. Comme nous avons pu le remarquer, cette carte mère est plus complète que la plupart des cartes mères en 890FX, avec une mention spéciale pour le port IDE et le port floppy.

Et efficace !

Cependant, il ne faut pas croire que cette petite carte mère n'est pas efficace. En étant architecturée autourlabel_recom.jpg du 890GX qui reprend bon nombre de caractéristiques du 890FX, cette carte mère promet de bonnes performances. CrossfireX possible, RAID possibles, tout ceci montre bel et bien qu'elle n'a rien à envier aux grandes. Nous n'avons pas évoqué l'overclocking durant notre article, mais sachez que cette petite carte mère se défend très très bien, et nous avons réussi à atteindre des fréquences équivalentes à celles que les cartes mères en 890FX proposent.


aime.png

arrow Les très bonnes performances
arrow L'overclocking aisé
arrow Le petit prix
arrow Le chip graphique intégré
arrow La polyvalence

aimepas.png


arrow on cherche encore... 

Share

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir