Lundi, 03 Août

Dernière mise à jour02/08/2015 06:17:10 AM GMT

Vous êtes ici Articles Périphériques Steelseries 7H : Un casque gamer de luxe ?

Steelseries 7H : Un casque gamer de luxe ?

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}

Introduction

Cliquez pour agrandir l'imageOn ne présente plus Steelseries qui a su se faire une place de choix dans l’univers du périphérique gaming en sponsorisant de nombreuses équipes et en proposant du matériel de qualité. Tous les joueurs connaissent notamment le casque Syberia V2, un des modèles phares de la marque.

Nous allons vous présenter aujourd’hui le casque Steelseries 7H .Il existe deux déclinaisons: le modèle standard que nous allons présenter dans ce test et un modèle avec une carte son USB 7.1 (7.1 virtuel Surround). Proposé à 100 euros on peut s’interroger sur la pertinence d’un tel achat pour un casque qui se destine principalement à une utilisation vidéo ludique. Mais Steelseries a souvent su nous proposer du matériel de qualité, alors avant de juger à la hâte, examinons ce 7H de plus près.

Spécifications 

Casque
    - Fréquences : 10 - 28.000 Hz
    - Impédance: 32 Ohm
    - SPL@ 1 kHz, 1 Vrms (intensité acoustique): 112 dB
    - Longueur du câble : 1,0 + 2,0 = 3,0 m
    - Jacks: 3,5 mm

Microphone
    - Fréquences : 50 - 16.000 Hz
    - Unidirectionnel
    - Sensibilité  -38 dB

{mospagebreak}
{menu Présentation}

Présentation:

Un fois sorti de sa boîte imposante, le contenu du bundle fait plaisir à voir : le casque bien sûr avec les écouteurs fermés simili cuir, deux coussinets semi ouverts en mousse de remplacement, une rallonge de câble de 2 m, un sticker pour faire croire à vous amis que vous êtes sponsorisé, un catalogue et une notice vous attendent.

10501st17cw3es88dd8g.jpg

Des matériaux de qualité sauf la télécommande
Cela ne fait aucun doute, le Steelseries 7H a bénéficié d’une attention particulière quant à la qualité des matériaux choisis. Le plastique gris anthracite employé est du plus bel effet et rehaussé par les touches métallisées aux extrémités du bandeau serre-tête et autour des écouteurs.
L’arceau réglable sur neuf positions présente la particularité d’être légèrement aplati sur le dessus du crâne avec un renfort en mousse arrondi pour assurer une bonne stabilité sur la tête. 

vo196kx58rqn7ef4zk3j.jpg7pb471jpzq9sncnff17v.jpgkskhn9lgju7wh21hfh0l.jpg

Le câble détachable via USB sur le casque est recouvert de nylon tressé et se termine sur deux prises jack 3.5 mm gold platted micro/casque. Si le cordon d’un mètres est trop court pour votre installation, Steelseries a pensé à vous en fournissant une rallonge de deux mètres. Idéalement située sur le câble, la télécommande vous permet de régler le son du casque et d’activer le micro ; difficile de trouver une explication, mais la qualité de la télécommande n’est clairement pas à la hauteur du reste du casque, notamment à cause du bouton micro qui flotte légèrement et de l’aspect bon marché du plastique utilisé.

1qxv30flc7e7dxzi8aj2.jpg

Steelseries se préoccupe des joueurs nomades puisqu’en plus du câble détachable et du micro rétractable, les écouteurs du 7H sont démontables pour un gain de place significatif. Il ne manque qu’une sacoche ou un étui dans le bundle pour transporter ces quatre parties.

Des écouteurs interchangeables
Ecouteurs fermés en similicuir ou semi-ouverts en mousse ? Steelseries nous laisse le choix puisque le 7H dispose des deux séries de coussinets d’excellentes qualités  avec un rembourrage dense.  L’opération pour les changer se révèle assez simple mais il faudra prendre garde à les ôter avec délicatesse pour éviter tout risque de déchirure.
Afin de s’adapter à la forme de votre crâne, les écouteurs pivotent sur l’axe du serre tête sur une dizaine de degrés et verticalement sur quatre vingt dix. Les coques sont entièrement fermées à part trois très fines ouvertures pour assurer un minimum de circulation d’air.
Le micro se situe au bout d’un perche flexible d’environ 10 cm et rétractable dans l’écouteur gauche. Rien de particulier à signaler, Steelseries propose ce système qui a fait ses preuves sur d’autres références de sa gamme.

p99yfkto041t0bas38mm.jpgxzmk9yf3d3lhy2g3rhse.jpg
Mis à part la télécommande, Steelseries nous propose un casque très bien fini, avec un design sobre, élégant et des matériaux haut de gamme. Si l’utilisation est du même niveau, nous aurons un casque qui pourrait se placer parmi les meilleurs du segment.

{mospagebreak}
{menu Ergonomie et confort}

Ergonomie et confort

Avant de découvrir les qualités sonores du 7H, nous avons gardé le casque sur les oreilles pendant quelques heures afin de vous livrer nos impressions sur le confort.

ysw6tjvgfw8c070obwpz.jpg

Un arceau trop rigide
Premier point intéressant, le méplat sur le dessus permet de vraiment bien le maintenir position sur la tête, et il faut vraiment une grosse cession de ">headbanging pour le faire choir.
Le casque est léger, la mousse utilisée sur l’arceau est vraiment épaisse, aucune partie en plastique ne vient toucher et irriter nos précieux chefs. Cependant, sur la durée, la rigidité du bandeau du casque provoque un sentiment d’inconfort, comme une légère compression au niveau du crâne.

Des écouteurs interchangeables sans grande différences sonores .
Comme nous vous l’avions présenté dans la première partie, Steelseries propose deux jeux d’écouteurs, un en simili cuir fermé et un en mouse semi-ouvert. Au niveau de l’isolation sonore, la différence entre les deux est légère.
Nous avons effectué des tests sensitifs avec différentes sources de son extérieur : conversation, chaîne hifi, et en effectuant un test de fréquence sur un portable situé à 1 mètre. Beaucoup de tests pour des résultats mitigés : le seuil d’audibilité est certes différent mais avec seulement quelques décibels d’écart. Globalement, les deux jeux permettent de bien atténuer les sons environnants et assurent une bonne immersion.
 Le choix sera donc essentiellement guidé par le confort. Avec le set en skaï on commence à ressentir une sensation de chaleur au niveau des oreilles au bout de quelques dizaines de minutes, qui s’explique certainement du manque d’aération au niveau de la coque des écouteurs.

Vous l’aurez compris, notre préférence se porte sur le set d’écouteurs en mousse qui assure une bonne insonorisation et apporte le meilleur confort, mais nous n’avons pas été franchement convaincu par l’ergonomie du casque, qui peut se révéler incommodant en cas d’utilisation prolongée.

{mospagebreak}
{menu Son et utilisation}

Le Son

N’oublions pas que c’est la fonction principale d’un casque ! Certains pourraient faire de très beaux objets de décoration, mais nous n’allons pas débattre des potentiels esthétiques des différents modèles…

6ikr8tgvtxxobcp8vokk.jpgc2ydhf940bg5lkycjwl0.jpg

Des fréquences respectées
Pour le test de la partie son, nous avons commencé par nous pencher sur  la fréquence de réponse des écouteurs. Ne disposant pas de matériel élaboré, nous avons utilisé les logiciels Eartest et Audacity, ainsi que différents tests disponibles sur Internet. Il faut rappeler que la perception des très hautes fréquences au dessus de 20 KHz est liée à l’âge, l’ouïe se dégradant au fur et à mesure des années. Quoiqu’il en soit les haut parleurs de 50 mm 7H semblent parfaitement répondre à toutes les fréquences annoncées, nous les avons capté sans difficulté jusqu’à 18 000 Hz malgré nos grands âges !

Un son clair et puissant mais une qualité perfectible
Poursuivons avec des tests audio effectués sur plusieurs supports. Nous avons écouté des MP3 et des .WAV sur le PC, branché le casque sur la télé et sur notre chaîne stéréo.
Le niveau sonore général est très bon,  on peut pousser le volume à fond sans saturation. Mais il ressort clairement que le 7H possède des véritables lacunes au niveau des basses. Ces dernières et les bas médiums semblent compressés sur un même niveau de fréquence et il faudra jouer très finement avec les équaliseurs pour parvenir à un résultat convaincant. Nous avons d’ailleurs comparé avec un autre casque hifi (Sennheiser SH 202) et la différence est prononcée, notamment sur des MP3. En revanche les haut médiums et le aigus sont très présents et les sons se détachent parfaitement. Il semble vraiment difficile de conseiller ce 7H pour écouter de la musique mais il reste satisfaisant pour une utilisation avec des jeux vidéo ou des films.

Un micro irréprochable
S’il est important de profiter d’un son de qualité, il est également essentiel de pouvoir être entendu par ses petits camarades au cœur de l’action pour se coordonner, ou les chambrer gentiment selon les situations. Soyons clair, le micro du 7H est tout à fait satisfaisant. Comme nous l’avions évoqué précédemment, avec la perche déployée, le micro arrive au coin de la bouche, qui est la position idéale pour enregistrer la voix sans entendre la respiration. Le son rendu est très clair et distinct. A noter que sur nos configurations de test (2 notebooks), nous n’avons pas eu de modifications à apporter sur les réglages des logiciels de communication.

Une fois encore, le bilan est plutôt mitigé. Même si le son n’est pas globalement mauvais et le micro efficace, le manque de basses évident ne nous convainc pas totalement et on ne peut s’empêcher d’être un peu déçu.

{mospagebreak}
{menu Conclusion}

Conclusion

 

66t1htysprfbf0gmkmxd.jpg

On peut accepter un certain nombre de défauts sur un casque dont la fonction principale reste le jeu. Mais à 100 euros, la qualité sonore aurait du être exemplaire.
S’il est vrai que la  fabrication du 7H est quasiment irréprochable et que la possibilité de le démonter vous promet une très longue durée de vie, l’ergonomie quelque peu fatigante la rend incompatible avec des cessions de jeu prolongée.

Définitivement, le Steelseries 7H n’est pas un mauvais casque mais son prix élevé ne nous semble pas justifié.

azsxLa qualité des matériaux
azsxLe démontage complet
azsxLa puissance du son
azsxLe microphone

azsxLa Télécommande
azsxL'ergonomie sur la durée
azsxLe manque de basses
azsxLe prix

Share

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir