Mardi, 28 Juillet

Dernière mise à jour27/07/2015 06:11:37 AM GMT

Vous êtes ici Articles Refroidissement Test : Gemin II : refroidir le CPU et le reste ...

Test : Gemin II : refroidir le CPU et le reste ...

Envoyer Imprimer

Test réalisé par : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. le 9 Avril 2007

Introduction :

Les ventirads pour CPU ont maintenant adopté depuis longtemps les ventilateurs de 120mm pour refroidir mieux et avec moins de bruit. Même si certains acceptent deux ventilateurs installés l’un en face de l’autre, le Gemin II est le premier à avoir deux emplacements pour des ventilateurs de 120mm installés côte à côte.

Cooler Master est déjà bien connu dans le domaine du refroidissement en général et des ventirads en particulier. Plusieurs modèles ont déjà été testés ici même avec plus ou moins de succès à la clef. Une chose est sure, Cooler Master essaye d’innover sur ses produits à l’image du Mars et maintenant avec le Gemin II. Mais que donnera-t-il une fois installé ? Difficile de juger une telle bête de visu ; allons donc voir ça de plus près.

{mospagebreak}


Test réalisé par : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. le 9 Avril 2007

Présentation :

Socket : Intel LGA 775, AMD 754/939/940 et AM2
Dimensions : 175*124.6*81.5
Dimensions avec la plaque des ventilateurs : 240*124.6*81.5
Matériaux : cuivre pour la base et les caloducs, aluminium pour les ailettes.
Ventilateurs : 2 emplacements de 120mm
Poids : 850g sans ventilateurs.
Prix : environ 30€

La base du radiateur et les caloducs sont en cuivre, un métal qui a une bien meilleure conductivité de la chaleur que l’aluminium, mais qui est aussi bien plus cher malheureusement.

 
 

Une partie des ailettes du radiateur part directement de la base pour remonter jusqu'à l’emplacement des ventilateurs. Les autres ailettes ne font que cm de haut. Ce système permet de renforcer la solidité de l’ensemble et évite donc de faire reposer trop de poids sur les seuls caloducs.
On regrettera quand même une hauteur peut-être un peu faible des ailettes, mais il faut trouver le juste compromis entre le poids et les performances. Le radiateur faisant déjà 850g à vide, il aurait été difficile d’augmenter leur taille.

Le bundle fourni est complet, tous les accessoires nécessaires sont heureusement présents, mais deux détails attirent notre attention. Premièrement, les vis (8) pour les ventilateurs sont fournies dans le bundle et acheter deux ventilateurs en version OEM sera suffisant. Deuxièmement, une vis à main est présente pour installer et serrer les écrous de fixation des plaques du radiateur.

 {mospagebreak}


Test réalisé par : Gathor le 9 Avril 2007

Montage et finitions :

La première chose à faire est de bien identifier les pièces adaptées au processeur à refroidir. Les fixations pour socket LGA775, 939 et AM2 sont livrées toutes ensemble sans distinction. En effet, beaucoup de rondelles et de vis sont présentes et la notice n’est pas vraiment des plus explicites sur ce point.

Une fois le tri fait, la fixation de la plaque adaptatrice ne pose pas de problème spécifique ; enfin  tout du moins si vous disposez d’un tournevis cruciforme très petit, la tête de certaines vis étant ridiculement petite.
La vis à main pour les écrous est drôlement efficace et nous n’avons pas eu besoin de tournevis pour bien fixer le radiateur à la carte mère.

Les ventilateurs s’installent sans aucun problème sur leur système de coulisse. L’ensemble alors constitué se fixe facilement sur le radiateur à l’aide de quatre vis.

Les ventilateurs sont montés sur coulisse, comme on vous le disait précédemment, ce qui leur permet de venir se placer là où il y a besoin de refroidir. Comme ils sont 65mm plus longs que le radiateur, ils serviront à refroidir d’autres pièces de la carte mère comme l’étage d’alimentation du processeur, les barrettes de mémoire ou encore le Northbridge.

Jeu maximum possible une fois installé dans un boîtier

Attention cependant car, une fois la carte mère dans la tour, les marges de manœuvre de la glissière sont assez courtes. Dans notre cas on était  limité d’un côté par le ventilateur d’extraction de la tour et de l’autre par les emplacements des lecteurs 5.25. Ce n’est pas très grave puisque, quelle que soit la position des ventilateurs, ils seront toujours positionnés, au moins en partie, au dessus du radiateur.

{mospagebreak}


Test réalisé par : Gathor le 9 Avril 2007

Protocole de test et résultats :

Pour tester les capacités de dissipation du Gamin II nous avons utilisé la configuration suivante :

Carte mère : MSI P6N SLI Platinum
Processeur : Core2Duo E6600
Mémoire : MDT en 2*1Giga DDR2-800
Ventilateurs : 2* Noctua NH-1200 à 1200trs/min.
Carte graphique : Msi 7600GT
Alimentation : SilentMax 600Watts

 
Les ventilateurs utilisés sur le Gemin II sont deux Noctua … à 1200trs/min. Vous trouverez un comparatif de ventilateurs ici, les Noctua étant évidemment de la partie. Ce sont de très bons ventilateurs, dans la moyenne niveau performances, mais très silencieux.

Pour nous rendre compte des performances de ce Gemin II nous avons relevé la température du CPU à l’aide du logiciel Speedfan. Pour les montées en température nous avons utilisé OCCT qui a tourné pendant 1 heure minimum en burn. La température maximale a été relevée pour chaque test.

Le processeur a été testé dans trois cas différents :

Par défaut : Le processeur n’a pas été overclocké et tous les paramètres du Bios sont par défaut : aucune tension n’a été changée.
1er overcloking : L’E6600 tourne à 3.1Ghz et le Vcore a pris 0.1Volt supplémentaire.
2ème overcloking : L’E6600 tourne à 3.6Ghz et le Vcore a pris 0.25Volt supplémentaire.

Résultats :

La première chose à noter aura été l’impossibilité de laisser le Gemin II complètement en passif. En effet, au bout de 15 minutes de burn, le système s’est mis en sécurité car la température du processeur chauffait de trop, et dépassait les niveaux d’alerte. Le ventirad paye ici sa conception, avec des ailettes peut-être trop resserrées mais également trop courtes. En même temps, le Noctua n’a pas fait mieux et le système s’est mis en sécurité au bout de 13 minutes…

 

Les premiers résultats sont très bons, le Gemin II arrivant à faire jeu égal avec le Noctua. Il se paye même le luxe d’être à 2 degrés de moins en Burn. Un Core2Duo ne chauffant pas énormément, voyons ce que ça donne quand on commence à lui titiller le Vcore…

 

 

La tendance est confirmée lors de ce deuxième test avec le Gemin II qui tient toujours la dragée haute au Noctua : 4 degrés de moins en Idle, un très bon résultat. Le burn tend à uniformiser les températures, le Noctua revenant à 2 degrés du Gemin II.

 

 

Lors de ce dernier test le processeur a quand même pris 0.25Volt supplémentaire dans les dents. Le Gemin II continue de nous impressionner et reste meilleur de quelques degrés par rapport au Noctua.

Au final, le Gemin II se révèle impressionnant en faisant mieux que le Noctua, qui est pourtant une référence en la matière. Le Noctua n’était pourtant pas en reste avec lui aussi deux ventilateurs de 12cm, et des ventilateurs Noctua de surcroît ! Il faut dire qu’il aurait fait pâle figure si on ne lui avait mis qu’un seul ventilateur : il prend dans ce cas 6 degrés de plus en moyenne par burn.

Un point très intéressant maintenant : le bruit.

Bien que les deux radiateurs soient utilisés avec exactement les deux mêmes ventilateurs, le bruit lui est totalement différent d’un système à l’autre !

 

 

Le graphe parle tout seul, le Noctua fait 3 Db de plus que le Gemin II ! Le niveau de bruit entre le Noctua avec un seul ventilateur et le Gemin II est comparable, mais dans ce cas les températures du Noctua sont beaucoup plus éloignées que celles du Gemin II avec généralement plus de 8 degrés d’écart lors des burns.

{mospagebreak}


Test réalisé par : Gathor le 9 Avril 2007
Suite et fin des résultats :
Les performances en ventirad pur sont excellentes. Mais l’intérêt du Gemin II ne se limite en théorie pas là. Un de ses avantages est de pouvoir ventiler la Ram, le chipset et le reste des composants proches du CPU.
Voyons ce que ça donne. Nous avons pour cela placé des sondes de température sur l’étage d’alimentation, le Northbridge et le Southbridge.

Les résultats sont sans appel et sanctionnent fortement le Noctua : chaque composant perd entre 11° et 18°. La bonne conception de la PN6 SLI Platinum profite pleinement des ventilateurs de 12cm qui arrosent les radiateurs de l’étage de l’alimentation et du Northbridge.

Quand on voit le Gemin II, on se dit tout de suite que dans un boîtier équipé d’un ventilateur de 25cm sur le côté les performances doivent être autrement meilleures !

 

C’est effectivement le cas avec le Gemin II qui peut être cette fois-ci installé sans ventilateur, même avec le 1er overclocking à 3.1Ghz, le ventilateur de 25 cm arrosant copieusement le radiateur. Si vous devez acheter un boîtier en même temps que le Gemin II, ça peut être une bonne solution sur le plan du silence, des performances et du coût. Acheter deux bons ventilateurs de 12cm peut revenir chère, alors qu’un boîtier comme le nôtre, le Big Max de MIP, est trouvable à partir de 44€ ! Cette solution vous permettra d’ajouter des ventilateurs par la suite pour encore plus de performances.

 {mospagebreak}


Test réalisé par : Gathor le 9 Avril 2007

Conclusion :

Il est bon de commencer par rappeler les conditions de ce test pour mieux en apprécier la conclusion. Le Gemin II a été monté avec deux ventilateurs de 120mm. Pas des enermax (par exemple) à 3000trs/min (ou plus), mais des Noctua à 1200trs/min. Le Gemin II s’est révélé être plus performant que le Noctua NH-U12F en dissipation thermique, en bruit. Ce n'est pas tout avec en bonus un refroidissement extrêmement efficace de la carte mère et plus précisément du Northbridge, du Southbridge et de l’étage d’alimentation CPU.

Le revers de la médaille est son encombrement : deux ventilateurs de 12cm prennent de la place dans une tour. Le système de coulisse des ventilateurs se retrouve vite bloqué entre l’alimentation, la carte graphique, l’arrière du boîtier et les emplacements 5.25. Fort heureusement les ventilateurs refroidissent la totalité de la surface du radiateur, et ce quelque soit leur position.

Vendu pour 39€ (sans ventilateur), il vous faudra ajouter le prix des ventilateurs pour avoir un ensemble complet, ce qui fera quand même grimper le tarif sensiblement si vous prenez des ventilateurs de marque silencieux. Une autre solution peut aussi être de l’installer dans un boîtier avec un ventilateur de 25cm. Si vous devez acheter un boîtier prochainement, le prix de celui-ci ne sera que légèrement plus élevé par rapport au prix de deux bons ventilateurs de 12 cm.

Ce radiateur pourra convenir à tous ; les fans de silence prendront des ventilateurs silencieux alors que les mordus d’overcloking lui installeront des ventilateurs à décorner des bœufs. Une chose est certaine, tout le monde sera content de voir la température du chipset descendre de manière impressionnante, enfin si la carte mère est bien conçue…

 



Les très bonnes performances
Le système de rail pour les ventilateurs.
La facilité de montage.
La ventilation des composants proches du CPU.

 



La finition de la base cuivre.
Certaines vis difficiles à installer car très petites.
La taille imposante (trop ?) du radiateur


Nos autres tests de Ventirads : 59Hardware

Signaler une erreur 59Hardware

Share

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir