Lundi, 26 Août

Dernière mise à jour23/08/2019 09:41:15 AM GMT

Vous êtes ici Actualité Stockage interne, SSD

Stockage interne, SSD

Brève : Corsair lance une nouvelle gamme de SSD, les Force Series LX.

Envoyer Imprimer

Corsair, le fabricant à multiples casquettes, dont nous avons par exemple testé nombre de boîtiers, présente en ce jour une série de SSD inédits, appartenant à la gamme Force Series LX, qui se veut à prix d’ami.

corsair

Bien qu’on ne dispose d’aucun détail sur la mémoire Flash NAND qu’ils intègrent, on tient par contre pour acquis qu’ils intégreront un contrôleur Silicon Motion, arborant de fait des taux de transfert de 560 MB par seconde en lecture et de 300 MB par seconde en écriture, sans toutefois fournir beaucoup plus de détails.

Nous parvenant suivant le facteur d’épaisseur 7 mm, leur permettant de s’illustrer à la fois dans les ordinateurs portables et dans les ordinateurs de salon, ils seront garantis trois ans.

Disponibles immédiatement dans le réseau de distribution Corsair en versions 128 et 256 GB, ils sont vendus respectivement environ 75 et 130 dollars US.

Sony dévoile une cassette capable de stocker jusqu’à 185 TB.

Envoyer Imprimer

Sony, dont on se souvient qu’il a fait cesser toute activité à sa division PC portables, s’est illustré récemment en annonçant une cassette capable de retenir l’équivalent de 185 TB d’informations.

cassette

Alors que le grand public croit la cassette magnétique morte et enterrée successivement par le CD, le DVD et le Bluray (ce qui est vrai au moins de son point de vue), le stockage sur cassettes magnétiques trouve toujours ses adeptes dans la sphère professionnelle, quand le besoin de stockage  de (très) grande capacité se fait sentir et surtout quand le temps d’accès à ces dites données n’est pas un facteur essentiel.

Alors qu’à titre de comparaison, la densité de stockage en 2010 d’une cassette était de 29.5 GB par inch square (1 inch square = 6.45 cm²), elle vient d’être portée à 148 GB sur la même surface, un gain tout de même considérable.

Ce qui représente au passage l’équivalent de 3 700 disques Bluray double couche, qui, empilés, représenteraient une pile de 4.4 mètres de haut.

Contre toute attente, le marché  de la cassette serait même en progression, de l’ordre de 13 % pour l’année 2012 et de 26 % pour l’année 2013.

Source : ExtremeTech, GNT

Asus montre l’Hyper Express.

Envoyer Imprimer

Parvenu entre les mains expertes de nos confrères du site Legitreviews, voici l’Hyper Express, boîtier externe au format SATA Express, né de la collaboration entre Asus et Kingston.

asus

OCZ lance le RevoDrive 350.

Envoyer Imprimer

OCZ Storage Solutions, qui est devenue une entité distincte dépendant de Toshiba depuis son rachat par celui-ci, dévoile une solution SSD pour station de travail mais pas seulement, le RevoDrive 350.

ocz

Plextor annonce la disponibilité européenne des M6S.

Envoyer Imprimer

Alors qu’il en parlait à la fin du mois dernier, en même temps que d’autres SSD aux formats PCI-Express et mSATA, Plextor vient d’annoncer la disponibilité européenne des M6S, ou PX-128M6S, PX-256M6S et PX-512M6S.

plextor

Figure de proue de la gamme SATA 3 du constructeur, ils se présentent sous la forme de SSD au format 2.5 pouces, ne mesurant que 7 mm de hauteur, le nouveau standard en vigueur. Comme prévu, on retrouve l’architecture contrôleur Marvell 88SS9188 (dual-core) qui est épaulé par soit 256, 512 ou 768 MB de cache DRAM DDR3 et de la mémoire NAND Toggle-Mode MLC 19 nm Toshiba dans des modèles de capacité variable.

En effet, alors qu’on pensait que le modèle 512 GB ne sortirait qu’un peu après les autres, il s’avère qu’il sera tout compte fait disponible en même temps que les modèles de 128 et 256 GB.

Plextor met en avant des taux de transfert de 520 et 440 MB par seconde (maximum, comprendre pour le modèle de 512 GB) en lecture séquentielle et 94 000/80 000 IOPS en lecture/écriture aléatoire 4K.

Ces M6S sont assortis d’une garantie constructeur de trois ans, on les trouvera à environ 82, 145 et 306 euros pour les versions 128, 256 et 512 GB.

Source : TechPowerUp

Seagate dévoile les premiers disques durs 3.5 pouces de 6 To.

Envoyer Imprimer

Alors qu’ils avaient été annoncés au mois de janvier dernier, les premiers disques durs de 6 To de Seagate ont commencé à apparaître dans le catalogue professionnel du constructeur.

seagate

Parmi les nouveautés de cette génération de disques durs, on notera que la limite de cinq plateaux qui résistait depuis un bon moment vient d’être franchie avec six plateaux d’un To chacun. Aussi, la nouveauté principale est le support natif des secteurs de 4 Ko, sous condition toutefois que vous possédiez un système d’exploitation compatible, Windows 8 par exemple.

Il existe en fait  quatre versions : une première version standard (avec secteurs de 512 octets), une deuxième avec des secteurs de 4 Ko (4Kn), une troisième SED (dotée d’options de chiffrement) et une dernière SED-FIPS (à chiffrement certifié).

Les quatre déclinaisons possèdent certaines caractéristiques en commun, telles que 128 Mo de mémoire cache, une vitesse de rotation de 7200 tours par minute, et un débit maximal de 216 Mo par seconde.

En ce qui concerne le prix (rappelons qu’il s’agit d’une gamme professionnelle qui de plus est encore en plein sous l’attrait de la nouveauté), on rencontre les versions standard et SED à environ 460 euros.

Plextor dévoile le M6e.

Envoyer Imprimer

Début de premier trimestre chargé pour le fabricant japonais Plextor qui aura dévoilé quasiment coup sur coup les M6S, M6M et maintenant le M6e …

plextor

Après un premier lâcher de M6S, au format mSATA, après les M6M, leur pendant au facteur de forme SATA 3 6 GBps 2.5 pouces 7 mm, voici aujourd’hui les M6e, déclinaison PCI-Express de la relève des M5M.

Révélés la première fois lors du récent CeBIT 2014, ils seront tout d’abord disponibles chez le e-détaillant américain NewEgg dès le 7 avril jusqu’au 13 avril prochain, date de la fin de l’exclusivité et date à laquelle les M6e seront effectivement disponibles partout et pour tous.

plextor

Plextor met immanquablement en avant des taux de transfert plus rapides qu’en version SATA 2.5 pouces, de l’ordre de 770 MB par seconde en lecture séquentielle et de 335/580/625 MB par seconde en écriture séquentielle, selon la capacité, de même qu’il avance respectivement les chiffres de 96 000/105 000 IOPS en lecture aléatoire 4K et 83 000 /100 000+ en écriture aléatoire 4K.

Disponible en versions 128, 256 et 512 GB (dotées d’un cache de taille variable selon la capacité, à savoir 128, 256 et 512 MB de DDR 3), le M6e se destine à couvrir l’entrée de gamme du SSD PCI-Express.

ADATA prépare une nouvelle série de SSD.

Envoyer Imprimer

ADATA, fabricant qui a choisi de se spécialiser dans le stockage, qu’il soit interne ou mobile, vient de dévoiler, par canal de presse, une nouvelle série de SSD, les Premier Pro SP920.

adata

Après le M6M, le M6S.

Envoyer Imprimer

Suite logique de l’annonce récente de la sortie de la nouvelle génération de SSD made in Plextor, au format micro SATA, voici aujourd’hui leur pendant au format SATA 2.5 pouces 7 mm, les M6S ou PX-128M6S, PX-256M6S et PX-512M6S.

plextor

Plextor dévoile le M6M.

Envoyer Imprimer

Plextor, spécialiste de la solution de stockage interne, qui bénéficie d’une solide réputation acquise avec les années, présente le successeur du M5M, le M6M.

plextor

Egalement au format micro SATA, tout comme son prédécesseur, le successeur du M5M, le M6M,  peut se vanter de quelques gains non seulement en performances brutes mais cela concerne aussi la consommation électrique.

Ainsi, alors que le M5M (version mSATA) affiche par exemple 80 000 IOPS en lecture, le M6M propose lui 94 000 IOPS (80 000en écriture) et dispose de taux de transfert séquentiels de 520 MB par seconde en lecture et de 440 MB en écriture.

Quant à sa consommation électrique, elle se monte à 2 mW en veille, dont on ne doute pas qu’elle aura des conséquences positives sur l’autonomie de la batterie. De la même manière, le M6M sort de veille en 100 ms.

La partie contrôleur sera assurée par le dernier contrôleur de Marvell, le 88SS9188, de la mémoire flash Toshiba et un firmware développé en interne par les équipes de Plextor.

De plus, par rapport à la génération précédente, le M6M sera disponible en versions 128 GB, 256 GB mais aussi enfin en version 512 GB (pas de 64 GB vraisemblablement, qui maintenant n’a plus vraiment son utilité du fait de la baisse généralisée des tarifs des SSD).

Les prix demeurent inconnus mais la date de sortie est prévue pour le deuxième trimestre.

Crucial annonce le SSD M550

Envoyer Imprimer

Crucial dévoile sa gamme de SSD pour 2014 avec les SSD M550, plus rapide et disposant d'une capacité élevée, ils sont également plus chers que la génération précédente.crucial_m550

Cette gamme se décompose en trois formats avec le traditionnel 2,5" en 7mm d'épaisseur (avec adaptateur 9mm d'épaisseur), le mSATA et le M2.SATA.

Intel préparerait des SSD au format PCI-Express.

Envoyer Imprimer

Intel, qui nous présentait tout récemment ses SSD 730 Series, overclockés, présente également son premier SSD à interface PCI-Express 8x, répondant au nom de code « August Ridge », les SSD 750 Series.

intel

Et apparemment, la précision n’est pas inutile car ce n’est pas forcément évident au premier  coup d’œil, mais Intel cible avec ces SSD 750 Series le marché grand-public plutôt que la sphère professionnelle.

La gamme 750, au format M2, comprendra des modèles dont la capacité s’élèvera à 180, 240, 360, 480 et 600 Go. Intel parle de taux de transfert en lecture de 1500 MB par seconde et de taux de transfert en écriture atteignant jusqu’à 600 MB par seconde, sans pour autant donner plus de détails.

Intel avance également les chiffres de 180 000/ 240 000 IOPS par seconde, respectivement en écriture et lecture aléatoires 4K.

intel

Au contraire des derniers SSD Intel qui incorporent de la mémoire Flash 19 nm, les SSD de la série 750 comportent des puces Flash NAND produites selon le procédé de gravure 20 nm, Intel ne  s’étendant cependant pas outre-mesure à propos du contrôleur.

La série 750 est attendue pour une fois à un prix relativement bas mais pas avant la fin de l’année, la date  du dernier semestre étant la plus crédible pour l’instant.

Sources : Hardzone.es, Tweaktown

Intel dévoile officiellement les SSD 730 Series.

Envoyer Imprimer

Intel, que l’on a vu récemment s’illustrer avec un nouveau processeur Atom (Merrifield), s‘apprête à lancer une gamme de SSD encore inédits, la 730 Series.

intel

Intel a préparé le 730 Series à destination de tous les amateurs de performance, qu’ils soient joueurs ou qu’ils appartiennent à la sphère professionnelle. Et, pour ce faire, Intel a eu recours à l’overclocking, avouant avoir « overclocké en usine les composants afin de repousser les limites des performances, avec 50 % d'augmentation sur la fréquence du contrôleur et 20 % sur celle du bus des puces de NAND », à vérifier maintenant en pratique, lors d’un test en bonne et due forme par exemple.

Ceci étant, le 730 Series affichent des taux de transfert de 550 MB par seconde en lecture et 270 MB par seconde dans le cas de la version 240 GB et de 470 Mo par seconde dans le cas de la version 480 GB. Du coup, le nombre d’IOPS s’élève respectivement à 86000 et 89000 IOPS en lecture et à 56000/74000 IOPS en écriture.

Intel parle d’un prix de 249 dollars US pour la version de 240 GB et de 489 dollars US pour la version 480 GB, prix bien sûr à comprendre pour 1 000 unités, accompagnés d’une garantie de cinq ans.

Toshiba dévoile la série HG6.

Envoyer Imprimer

Toshiba s’apprête à lancer une nouvelle gamme de SSD déclinés dans plusieurs formats, la série HG6.

toshiba

L’évolution du prix des SSD résumé dans un graphique.

Envoyer Imprimer

Graphique obtenu sur le site néerlandais Tweaker.net,  qui a compilé les données relatives au prix par giga des SSD, données relatives à l’Europe et principalement aux Pays-Bas.

ssd

Graphique interactif sur Tweakers.net

Le futur du stockage un peu tangible grâce à la découverte des chimistes de l’université d’Aberdeen.

Envoyer Imprimer

Les chercheurs de l’université d’Aberdeen, en Ecosse, viennent d’annoncer la découverte d’un nouveau matériau qui pourrait bien faire faire un énorme bond en avant au monde du stockage mécanique.

HDD

Samsung étend la gamme 840 EVO au micro SATA.

Envoyer Imprimer

Tout le monde connaît la gamme de SSD Samsung 840 Evo, forte d’un succès à la fois critique et commercial. Le constructeur coréen en présente aujourd’hui une version micro SATA, dont la capacité peut atteindre jusqu’à 1 To.

samsung

Point d’orgue d’une gamme dont le lancement a débuté l’été dernier, le SSD 840 Evo, grâce à la taille très réduite de son facteur de forme (2.75 mm d’épaisseur pour seulement 8.5 grammes), est conçu avec en point de mire une intégration dans un ultrabook par exemple, mais il sera tout aussi à son aise à l’intérieur d’un mini PC, un NUC notamment mais pas seulement.

samsung

Il a recours à quatre types de mémoire Flash NAND, gravée selon un procédé de gravure compris entre 10 et 20 nm. Samsung parle de performances de l’ordre de de 98000 IOPS et 90000 IOPS respectivement en lecture et écriture aléatoires. En ce qui concerne les vitesses de transfert, Samsung avance 540 et 520 MB par seconde, des débits assez proches de la version SATA.

On ne sait quasiment rien sur son contrôleur, mais on tient par contre pour acquis que le SSD 840Evo mSATA sera accompagné du logiciel Samsung Magician 4.3, compatible chiffrement AES 256 bits, TCG Opal et IEEE1667.

La version 1 To a été repéré en précommande  chez Grosbill à 529.99 euros.

OCZ dévoile le Vertex 460.

Envoyer Imprimer

OCZ présente par voie de presse le successeur du Vertex 450, le Vertex 460, qui lui-même succéda au Vertex 4.

ocz

OCZ, qui est récemment devenu propriété intégrale du groupe Toshiba, présente son SSD Vertex 460, SSD au format standard 2.5 pouces SATA 3 qui intègre, entre autres, de la mémoire flash NAND made in (ô surprise …) Toshiba, produite selon le procédé de gravure 19 nm et une puce contrôleur Barefoot 3 BF3 M10, elle aussi étant une solution interne au groupe, suite au rachat d’Indilinx par OCZ il y a quelque temps déjà.

OCZ/Toshiba avancent des taux de transfert de 545 MB par seconde en lecture séquentielle contre 525 MB en écriture séquentielle, 95000 IOPS en lecture aléatoire 4K et jusqu’à 90000 IOPS en écriture aléatoire 4K et un maximum de 23000 IOPS en écriture aléatoire 4K en mode soutenu.

La nouvelle génération de contrôleurs Barefoot 3 apporte le chiffrement AES 256 bits et sont conçus pour endurer jusqu’à 20 GB en écriture par jour, assortis qu’ils sont d’une garantie de trois ans.

La gamme Vertex 460 se déclinera en modèles de 120, 240 et 480 GB, tous, grâce à leur épaisseur de 7 mm, le nouveau standard, pourra prendre place dans n’importe quel ultrabook. OCZ rajoute un bundle d’une valeur de 55 dollars US (selon ses propres mots), incluant un adaptateur 3.5 vers 2.5 pouces et le logiciel Acronis True Image offert.

Vous comptez acheter un nouveau disque dur ? Lisez ceci.

Envoyer Imprimer

Grâce à Backblaze, hébergeur de données à distance, nous en savons un peu plus sur un sujet généralement passé sous silence, la fiabilité sur le temps des composants informatiques, soumis à rude épreuve, en l’occurrence ici les disques durs.

backblaze

L’hébergeur Cloud, du fait de sa grande « consommation » en disques durs, propose régulièrement des données chiffrées relatives à leur usage. Et ce pourrait être révélateur car il utilise quotidiennement quelques 27134 unités de stockage …

Evidemment, tous les composants informatiques ne réagissent pas de la même manière sur le long terme et les tableaux montrent bien qu’un certain constructeur, Seagate, se détache des deux autres, Hitachi et Western Digital et pas forcément pour les bonnes raisons …

C’est tout du moins ce qu’on peut penser en considérant tels quels les taux de survie après 36 mois annoncés par BackBlaze, 96.9 % pour Hitachi, 94.8 % pour Western Digital et 73.5 % seulement pour Seagate. Comprendre, qu’après 3 ans d’utilisation intensive (24/24, 7/7, soit 8700 et quelques heures), 96.9 % des disques Hitachi fonctionnaient toujours.

BackBlaze relativise toutefois en rappelant que les conditions d’utilisation des disques durs grand public sont très éloignées de celles de son activité d’hébergeur et, signe qui ne trompe pas, continue pourtant de se fournir en HDD chez Seagate, mettant en avant un rapport qualité-prix satisfaisant.

OCZ et le Vertex 460.

Envoyer Imprimer

Bien qu’en pleine période de transition due au rachat par le géant japonais Toshiba, OCZ a présenté lors du salon de l’électronique de Las Vegas le futur de son catalogue SSD, le Vertex 460.

ocz

Alors que, suite à des déboires financiers importants, le groupe OCZ est en phase de rachat par le daïbatsu Toshiba, il tient à faire savoir qu’il est toujours dans la course et, d’ailleurs, l’influence du groupe japonais à se faire sentir. Au moins dans le choix de la NAND qui équipera le Vertex 460, de la NAND MLC gravée en 19 nm, tout droit issue des ateliers de production de Toshiba.

On suppose que la partie contrôleur sera dévolue à la puce Indilinx Barefoot 3 M10, solution devenue interne consécutivement au rachat intervenu il y a quelques temps déjà.

OCZ a communiqué les taux de transfert de son petit nouveau et ils se montent à 550 MB par seconde, tant en lecture qu’en écriture séquentielle et affiche 95000 et quelques IOPS au maximum (sans plus de détails).

On sait également que le Vertex 460 existera en modèles d’une capacité s’échelonnant entre 120 et 480 GB.

Pas de prix annoncé mais une date de sortie, fixée aux environs de la troisième semaine de ce mois de janvier.

Source : article + photo : Legitreview

Page 8 sur 46