Vendredi, 24 Mai

Dernière mise à jour24/05/2019 08:09:02 AM GMT

Vous êtes ici Actualité Stockage réseau, NAS Synology : présentation du DSM 6.0

Synology : présentation du DSM 6.0

Envoyer Imprimer

Mardi dernier, sur Paris, le fabricant de NAS Synology a tenu une conférence sur ce que va sortir la marque d’ici la fin de l’année, mais aussi pour 2016.

Synology 2016 banner

Au menu donc, nous avons eu une présentation du prochain DSM 6.0 mais aussi quelques nouveautés produits. Etant donné la charge des annonces de Synology, nous vous proposons d’abord de découvrir les nouveautés logiciels apportées par DSM 6.0. Puis dans un second temps, les nouveautés produits qui sortiront pour la fin de cette année.

Pour mémoire, DSM 5 et ses différentes moutures ultérieures ont été l’occasion pour Synology de revoir son interface en proposant notamment une compatibilité avec les écrans tactiles ainsi que le support des écrans 4K. Toujours dans l’optique d’assurer une maintenance minimale par l’utilisateur, les applications et le DSM lui-même ont eu droit aux mises à jour automatisées. En d’autres termes, le gestionnaire d’applications installe seul (si l’on accepte ces mises à jour automatisées) la dernière version de l’application installée sur le NAS. En outre, DSM se met à jour aussi automatiquement, selon un créneau horaire choisi par l’administrateur du NAS.

Synology veut aussi une place parmi Coraid, IBM et les autres ténors du marché

Avec DSM 6, Synology veut viser plus activement le monde de l’entreprise. Aujourd’hui, la concurrence a un train d’avance sur la marque avec les systèmes de virtualisation. Mais ce retard va être comblé par le support d’un hyperviseur au sein même de DSM 6. Avec cet hyperviseur, l’administrateur pourra alors monter des instances de DSM 6 avec un profil plus ou moins restreint. Par exemple, au sein d’une école, il sera possible de créer une instance de dépôt de fichiers simple pour chaque étudiant, une autre avec un compte mail et donc l’accès au webmail par extension, et encore une autre, plus complète, pour des utilisateurs avancées. Lorsque d’une instance est compromise, le système permettra de la relancer pour retrouver son environnement, sans pour autant compromettre le système hôte.

 dsm6 interfacePlus d'informations affichées sur l'admin

En outre, Synology nous annonce que DSM 6.0 prend maintenant en charge BTRFS et son système de snapshot par bloc et incrémental. Seulement, tous les produits de la marque ne seront pas concernés. Pour en bénéficier, il faudra que le NAS dispose d’un processeur Intel d’une certaine gamme. Sur un autre registre, DSM 6.0 prendra en charge les processeurs 64 bits. Cela permettra aux machines compatibles de rajouter un peu de RAM supplémentaires.

C’est aussi l’occasion pour Synology de parler sécurité. DSM 6 ajoute la possibilité de configurer plus finement les droits d’accès au réseau pour chaque application installée. Un système de répartition de charge est également de mise dans cette nouvelle mouture. Ainsi, pour un NAS d’entreprise par exemple, il sera possible de donner des priorités d’accès au réseau pour le serveur mail et VPN, tout en réduisant ou en bloquant les accès de DS Download. Une nouveauté pas franchement anodine puisque l’on retrouvera complètement ce même système dans le nouveau routeur de la marque.

De nouvelles applications dans la lignée des interfaces épurées

Côté application justement, il sera question d’un nouveau serveur mail nommé MailPlus. Alors sous RoundCube jusqu’à aujourd’hui pour la partie webmail, le serveur Mail offrira une interface maison complètement retravaillée pour être plus en adéquation avec les besoins des utilisateurs. Si l’interface s’inspire fortement de ce que propose aujourd’hui Gmail, par exemple, Synology appuie sur le fait que les données stockées sont chez l’utilisateur du NAS et non chez un groupe dont on n’a pas le contrôle des données. Certes. MailPlus s’illustre aussi par la présence d’une version mobile que l’on trouvera sur l’AppStore d’Apple et sur le Play Store d’Android. Une version pour Windows Phone doit arriver prochainement avec le passage à Windows 10.

dsm6 mailplusMailPlus intègre également un système de label à la Gmail

Une autre application fait son entrée dans le Package Manager : Tableur. Pour la firme taïwanaise, il s’agit là de reprendre aussi un pan de la suite bureautique en ligne de Google. On trouvera le support complet des fichiers Excel de la suite Office de Microsoft, ou encore ceux de Google Drive. l’importation et l’exportation sera totalement transparente pour l’utilisateur. Espérons-le. Note Station a aussi droit à son petit coup de rafraichissement, avec le support de l’Apple Watch, pour afficher vos notes importantes, mais aussi pour en saisir d’autres sans taper au clavier. Il est également question d’une nouvelle révision de l’application mobile pour le téléchargement hors ligne des notes afin de pouvoir les consulter en déplacement ou lors d’une couverture réseau limitée.

DS Vidéo a complètement changé de visage. Lors de la démonstration, l’application vidéothèque de Synology est bien plus dans l’air du temps. On y retrouve un certain côté de Netflix par exemple sur le thème d’affichage utilisé. L’application proposera aussi le décodage matériel, sur les plateformes compatibles, des vidéos en H.265 (HEVC) ainsi que la 4K. Sur le pendant mobile, les utilisateurs pourront télécharger une version spécialement compatible avec leur appareil pour une lecture hors ligne. Pour mémoire, aujourd’hui, il faut lire la vidéo sur le réseau et avec un transcodage à la volée par le NAS lorsque l’appareil n’est pas compatible avec le codec utilisé dans la vidéo. Désormais, le NAS se chargera du transcodage au moment du téléchargement de la vidéo sur le mobile. DS Audio et DS Video seront compatibles avec Windows 10, et donc sur les smartphones compatibles également.

dsm6 ds videoOn attend aussi une meilleure stabilité concernant Google Cast...

Ca fait déjà pas mal de choses pour une version majeure de DSM, mais les ingénieurs de Synology tiennent à proposer des solutions techniques viables pour attirer les petites et moyennes entreprises dans son porte-feuille. Le système de réplication a été revu tout comme la haute disponibilité. File Station prendra en charge la réplication de données, mais aussi la restauration en quelques minutes via le système de snapshot. Les sauvegardes ne seront plus à intervalles fixes, mais selon les modifications des fichiers du volume sauvegardé. Ainsi, pour une restauration, il sera possible de choisir la meilleure version existante sur le volume de sauvegarde.

La première version beta test doit arriver sous peu. Ce sera l’occasion aux testeurs, et donc aux utilisateurs avertis dont les données stockées sur le NAS ne sont pas sensibles, de découvrir toutes les nouveautés de cette prochaine mouture. Une nouvelle version qui doit d’ailleurs prendre de l’âge puisque Synology nous annonce une maturation de six mois avant de livrer sa version finale pour le premier trimestre 2016.

Share