in

Alimentation Silverstone SST ST30SF : Test et Avis

Silverstone SST ST30SF (2)

C'est une alimentation au format SFX que nous vous proposons aujourd'hui, la Silverstone SFX SST ST30SF. Ce format est apparu il y a quelques temps déjà, il se destine au mini-boîtiers, c'est un format totalement encadré, largeur de 125 mm, hauteur de 63.5 mm et profondeur de 100 mm. A l'inverse de l'ATX où ne sont imposées que la largeur (150 mm) et la hauteur (86 mm), la profondeur est libre.

Silverstone est un fabricant basé en Allemagne, il a été créé en 2003. Ses productions touchent les boîtiers, le refroidissement et bien sur les alimentations. A ce niveau la proposition est disons large, 24 modèles en tout répartis sur 5 gammes.
Pour ce qui nous intéresse, la gamme SFX comporte 3 blocs, ST30 SF, ST35 SF, ces 2 produits sont labélisés 80 Plus bronze et affichent 300 et 350 Watts. Le dernier est labélisé 80 Plus or avec une puissance de 450 Watts.

format-SFX

Silverstone SST ST30SF (1)

C'est donc un bloc de petit format, 125 x 63.5 x 100 mm (la x H x P) avec un poids de 891 g. Une carrosserie noire satinée, les aérations disponibles sont sur le panneau arrière totalement ajouré, sur un des côtés et sous la sortie des cordons.

Silverstone SST ST30SF (6)Silverstone SST ST30SF (7)

La plaquette des spécifications se trouve sur le grand panneau, les cordons sont gainés mais pas dans le bloc, quelques centimètres après la sortie, c'est un peu dommage au niveau esthétique.

Silverstone SST ST30SF (3)Silverstone SST ST30SF (4)

Les cordons sont de courtes tailles, logique vue la destination de ce bloc, intégré des petits boîtiers, détaillons les.

connecteurs

Une dotation sommes toute logique, bien sur un seul PCI-e, 3 SATA et 2 MOLEX, largement suffisant.

Silverstone SST ST30SF (9)

Après démontage du bloc, un simple coup d'œil nous renseigne sur sa provenance, FSP. Il faut bien admettre que rares sont les fabricants de ce format très spécifique, FSP se taille donc la part du lion.
Cette alimentation est donc mono-rail, une seule et unique ligne en 12 Volts, le label 80 Plus bronze lui a été attribué cela sous entend un rendement de 82 à 85 % de 20 à 100 % de charge.

Il embarque les protection suivante,
Protection contre les surintensités (OCP),
Protection contre les surcharges (OPP)
Protection contre les surtensions (OVP),
Protection contre les sous-tensions (UVP),
Protection contre les courts-circuits (SCP)
Protection contre la surchauffe (OTP)

Une construction propre, des dissipateurs de petites tailles, c'est d'ailleurs assez étonnant…
Le refroidissement de ce bloc repose sur un ventilateur de 80 mm référencé MGA8012XB-A15, c'est un slim, 15 mm d'épaisseur, il est donné pour 3400 Tr/min avec un CFM de 30.92. Ses nuisances sonores sont annoncées à 37.2 dB(A), son guidage repose sur un roulement à bille (ball bearing).

Silverstone SST ST30SF (10)Silverstone SST ST30SF (11)

La Silverstone SFX SST ST30SF est annoncée comme étant semi passive, le ventilateur ne se lance que lorsqu'une certaine température interne est atteinte. Voila qui risque fort de faire le plaisir de nos oreilles, une petite astuce a été développée relier un des dissipateurs internes à la carrosserie du bloc, mine de rien cela permet de grappiller 3°C sur la température de ce dernier .

Silverstone SST ST30SF (12)Silverstone SST ST30SF (13)

C'est un bloc un peu particulier que ce Silverstone SST ST30SF, nous lui réservons donc une plateforme plus adaptés à sa destination sur base mini-ITX. Nous avons adjoint une carte graphique complémentaire pour assurer un niveau de consommation en accord avec nos tests, nous avons équipé le bloc avec un adaptateur MOLEX vers PCI-e 6 broches.

fleche Processeur : AMD A10 5800K
fleche Ventirad : AMD stock
fleche Carte mère : MSI MS 7792
fleche Carte graphique : PNY GTX 660 Ti

  • Mémoire : G.Skill ARES 2 x 4 Go
    fleche Ecran Iiyama Prolite B2409HDS

    Les relevés se feront après 30 minutes de mise en chauffe via OCCT en position “Power Supply” et une période de repos de 15 minutes, trois environnements représentant une utilisation standard seront alors lancés :
    fleche Le premier au repos sous Windows.
    fleche Le deuxième sous OCCT en position “Linpack”, c'est un logiciel de stress orienté processeur.
    fleche Le troisième OCCT en position “Power Supply”.

    L'intégralité des mesures sera effectuées trois fois de suite, une moyenne sera réalisée.

    Les relevés

    Pour les tensions nous nous attacherons au trois valeurs représentatives, le 3.3, le 5 et le 12 volts, cette dernière tension fera l'objet de deux mesures, une sur le connecteur ATX/EPS dédié au processeur, mais aussi sur un connecteur Pci-E de la carte graphique. Les autres tensions seront relevées sur le connecteur 24 broches de la carte mère.

    Le rendement

     Nous nous pencherons ensuite sur le rendement en mesurant la puissance réelle. C’est la partie dédié au 80 Plus, dans le cas d’un bloc labélisé Or cela sous-entend un rendement de 87, 90 et 87 % à 20, 50 et 100 % de charge.
    La meilleure valeur se situe à 50 %, l’idéal est donc d’évoluer dans cette zone le plus possible, cela sous-entend une machine qui consomme de 300 à 400 Watts en aval (environ 333 à 444 Watts en amont*) pour un bloc donné pour 700 Watts.
    Pour la position repos, la bonne valeur serait une consommation en aval de 140 Watts (155 Watts environ en amont*).
    *Puissance consommée à la prise sur la base d’un rendement de 90 %.

    Un rappel sur le label 80 Plus, il est basé sur le rendement et comme son nom le laisse présager il labellise les alimentations ayant un rendement de plus de 80 % à 20, 50 et 100 % de charge. D'autres classifications sont apparues, beaucoup plus exigeantes, valeur sous 115 Volts, alimentations standards :

    82%
    85%
    82%
    85%
    88%
    85%
    87%
    90%
    87%
    Label /Charge du bloc
    20%
    50%
    100%
    80 Plus
    80%
    80%
    80%
    80 Plus Bronze
    80 Plus Argent
    80 Plus Or
    80 Plus Platinum
    90%
    92%
    89%

    Sous 230 Volts, alimentations redondantes pour serveurs :

    81%
    85%
    81%
    85%
    89%
    85%
    88%
    92%
    88%
    Label /Charge du bloc
    10%
    20%
    50%
    100%
    80 Plus Bronze
    80 Plus Argent
    80 Plus Or
    80 Plus Platinum
    90%
    94%
    91%
    80 Plus Titanium
    90%
    94%
    96%
    91%

    La température

    C'est une nouvelle notion que nous introduisons, un sonde placée à 15 cm du bloc nous donnera la température ambiante, une seconde sonde sera positionnée sur le dissipateur le plus chaud à l'intérieur du bloc.
    Nous analyserons le delta, (température intérieure moins température externe), sachant que les différents composants préfèrent une certaine stabilité à ce niveau. Cela nous permettra de mieux appréhender la stratégie de refroidissement du fabricant, démarrage tardif du ventilateur ou anticipé.

    Le sonore

    Trois relevés suivant les trois environnements du test, le sonomètre sera positionné à 5 cm du bloc puis à un mètre. Les nuisances sont générées à partir du ventilateur, elles sont croissantes puisqu'il est thermo régulé et est donc indexé sur la charge du bloc.

    Nous débuterons par les tensions, elles sont au nombre de trois, 3.3, 5 et 12 Volts, si les deux premières sont beaucoup moins sollicitées qu'auparavant le 12 V est essentiel.
    Les graphiques reprennent à gauche l'intégralité des relevés pendant les trois modes qui constituent notre test.
    A droite la synthèse, elle affiche le relevé mini, moyen et maxi, nous nous exprimons en delta pour quantifier les chutes de tension, il s'agit du relevé moyen au repos auquel nous déduisons le relevé moyen sous le test 1 et sous le test 2.

    Pour les autres tensions, les résultats sont présentés sous forme de synthèse, les axes horizontaux des synthèses ont pour extrémités les limites basses et hautes des tolérances ATX.

    12 Volts Processeur sur ATX EPS 8 broches et sur Pci-E 6 ou 8 broches

    12

    scpuscg

    Des résultats qui pourraient en affoler certains, pour le processeur 0.20 Volts pour le delta repos/test2. Pour le PCI-e c'est encore pire 0.27V, rappelons ici que c'est un bloc au format SFX de 300 Watts et qu'il n'est pas dans sa destination d'être sollicité à ce point. Soulignons également qu'un usage “normal” correspond plutôt à notre test1 ce qui nous donne des deltas de 0.07 et 0.08.

    3.3 et 5 Volts sur connecteur ATX 24 broches

    s3s5

    Les deltas sont conformes

    Penchons nous sur le rendement de notre bloc via la puissance consommée et le facteur de puissance.
    Les graphiques reprennent à gauche l'intégralité des relevés pendant les trois modes qui constituent notre test, à droite la synthèse qui affiche le relevé mini, moyen et maxi.
    Puissance consommée

    wsw

    Températures

    Nous allons ici nous intéresser à la température interne de l'alimentation et donc à son système de refroidissement.
    Les graphiques reprennent les relevés des températures internes diminués de la température ambiante, ils sont donc exprimés en delta, en bleu ici, en rouge les tensions relevées aux bornes du ventilateur.

    Comme précité cette Silverstone SST ST30SF est semi passive, le ventilateur ne démarre qu'à un certain niveau de chaleur interne à dissiper.

    temp

    La tension de démarrage de ce ventilateur de 80 mm se situe à 2.5 V, soit pour nous la fin du test1 et le début du test2. Le résultat ne se fait pas attendre avec une baisse immédiate de la température, sous le test2 nous avons quasiment affaire à un effet miroir des deux courbes.

    Pour les relevés test1, en mode sans ventilateur autrement dit c'est une courbe logique, c'est idéal pour qui souhaite de la discrétion, il est alimenté en permanence mais sous une tension n'autorisant pas son démarrage, de 1.24 à 2.5 V.

    Nuisances sonores

    db

    Dans la mesure ou ce bloc est semi passif au repos et en test1, bien évidemment il est inaudible. Sous le test2 les nuisances sonores sont contenues.

    Il est évident que ce format d'alimentation occupe un marché de “niche”, il est adapté aux mini-boîtiers de petits formats ce n'est pas un pléonasme, car cette même appellation de mini-boîtiers peut englober l'ISK 600 d'Antec ou Le NOD 304 de Fractal qui supportent les alimentations ATX et d'autres plus petits qui ne sont pas compatibles ATX, voire même les coffrets avec alimentations externes.
    Certains fabricants de boîtiers choisissent ce format SFX pour leurs productions, il est vrai qu'il allie compacité et un certain niveau de performance à l'inverse des blocs externes aux performances limitées et de l'encombrement d'une alimentation ATX.

    Silverstone SST ST30SF (5)

    A priori, la puissance maxi disponible sous ce format et de 450 Watts, c'est correct mais pas de quoi alimenter une configuration de type gaming, ces blocs se destinent à des utilisations plus sages, bureautique et Internet ou multimédia.
    Cette Silverstone SST ST30SF se comporte plutôt bien techniquement parlant, son atout principale et bien sur cette semi-passivité qui est une réelle innovation et permet, pour peu que la configuration à alimenter soit proche de notre protocole test1, une discrétion totale est assurée.

    label 59hardware recommandeLes conditions tarifaires sont ce quelles sont, par rapport à l'offre actuelle sa semi passivité est un atout certain, nous estimons donc son niveau de prix cohérent.

    Nous tenterons de tester d'autres blocs sous ce facteur de forme mais la rareté de l'offre combinée à une quasi exclusivité de fabrication risque fort de limiter nos investigations.

    Label recommandé et silence pour ce bloc Silverstone SST ST30SF.

  • Bonne stabilité
  • Discrétion
  • Refroidissement abouti
  •  Gainage des cordons trop court
  • Commentaires
    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Loading…

    0