in

Alimentation Silverstone Strider Essential 500 W : Test et Avis

Silverstone Strider Essential 500 W (2)

Allons chez Silverstone pour notre test d’alimentation du jour, ce fabricant est réputé pour ses excellentes qualités de fabrication, que ce soit pour les boîtiers, le refroidissement et bien sur les alimentations. Une bonne occasion pour nous de vérifier cette réputation.

C’est la Strider Essential 500 W qui va faire l’objet de notre article, elle est référencée SST-ST50F-ESG. Cette gamme en comporte en fait 3, ES pour les 4 blocs labélisés 80 Plus, 400, 500, 600 et 700 Watts. La série ESB intègre 2 alimentations de 600 et 700 Watts, elles sont labélisées 80 Plus bronze, d’où le B.
Et enfin les ESG pour le gold (or), 3 niveau de puissance, 500, 600 et 700 Watts.

Comme son appellation le laisse deviner la gamme Strider Essential a pour but d’offrir une bonne qualité de production avec un prix plutôt contenu, vous me direz c’est un peu la tendance générale en ce moment dans ce domaine.

Le modèle que nous avons retenu affiche une puissance de 500 Watts ce qui correspond au top de ventes, les niveaux de puissance les plus vendus restant 500 et 600 Watts.

Silverstone Strider Essential 500 W (1)

specifications

Le bundle est d’une grande simplicité, le bloc, une notice et le cordon secteur. L’orientation de ce bloc est ici confirmée, l’essentiel et rien que l’essentiel.

Elle arbore une peinture noir satinée, la grille du ventilateur est de la même couleur, les cordons tous fixes sont gainés jusqu’à l’intérieur du bloc. Niveau dimensions elle affiche bien sur 150 x 86 mm en largeur et hauteur comme le précise la norme ATX , la profondeur pour sa part est de 140 mm.

Détaillons la connectique,

connecteurs

Elle est bien fourni, surtout en SATA avec une petite exclusivité, nous avons affaire à 2 cordons qui présente des espacements différents au niveau de leurs connecteurs 60 et 150 mm, le tout pour favoriser l’intégration dans les grands et petits boîtiers. Une petite remarque, le cordon ATX 24 broches qui ne mesure que 500 mm, c’est peut être un peu court pour une intégration dans un grand boîtier.

Silverstone Strider Essential 500 W (3)

Techniquement parlant, un seul rail 12 Volts est implanté à hauteur de 39 Ampères. Les 3.3 et 5 V affichent respectivement 24 et 20 A, des valeurs habituellement rencontrées à ce niveau de puissance. Le facteur de puissance est annoncé à 0.95 à 100 % de charge, tout à fait dans les normes.

La SST-ST50F-ESG est labélisée 80 Plus or elle affiche selon l’organisme accrédité,
86.31 % à 10 % de charge,
89.76 % à 20%,
90.41 % à 50 %,
87.62 à 100%.

Silverstone Strider Essential 500 W (4)

Toutes les protections internes du moment sont embarquées.

OCP (protection contre les surintensités)
OVP (protection contre les surtensions)
UVP (protection contre les baisses de tension)
SCP (protection contre les courts-circuits)
OTP (protection contre les pics de température)
OPP (protection contre les surcharges)

Silverstone Strider Essential 500 W (9)

Une carte fille est implantée en périphérie du PCB, elle prend en charge les protections internes.
Ce coup d’œil nous permet d’identifier la provenance du PCB, FSP, pour être précis la SST-ST50F-ESG repose sur le PCB de l’excellente Aurum.

Silverstone Strider Essential 500 W (11)Silverstone Strider Essential 500 W (12)

La ventilation est assurée par un Yate Loon de 120 mm référencé D12SM-12, il est donné pour une vitesse de 1650 Tr/min et un débit de 70 CFM, les nuisances sonores sont établis à 33 dBA.

Silverstone Strider Essential 500 W (8)Silverstone Strider Essential 500 W (13)

Tout d’abord, la plateforme de test :

fleche Processeur : Intel Core i7 970, @ 4000 MHz.
fleche Ventirad : Noctua NH-D14
fleche Carte mère : Gigabyte  GA-X58A-OC
fleche Carte graphique : PNY GTX 660 Ti

  • Mémoire : 3 x 2 Go OCZ- Blade PC3 16000
    fleche Ecran Iiyama Prolite B2409HDS

    Les relevés se feront après 30 minutes de mise en chauffe via OCCT en position “Power Supply” et une période de repos de 15 minutes, trois environnements représentant une utilisation standard seront alors lancés :
    fleche Le premier au repos sous Windows.
    fleche Le deuxième sous OCCT en position “Linpack”, c’est un logiciel de stress orienté processeur.
    fleche Le troisième OCCT en position “Power Supply”.

    L’intégralité des mesures sera effectuées trois fois de suite, une moyenne sera réalisée.

    Les relevés

    Pour les tensions nous nous attacherons au trois valeurs représentatives, le 3.3, le 5 et le 12 volts, cette dernière tension fera l’objet de deux mesures, une sur le connecteur ATX/EPS dédié au processeur, mais aussi sur un connecteur Pci-E de la carte graphique. Les autres tensions seront relevées sur le connecteur 24 broches de la carte mère.

    Le rendement

     Nous nous pencherons ensuite sur le rendement en mesurant la puissance réelle. C’est la partie dédié au 80 Plus, dans le cas d’un bloc labélisé Or cela sous-entend un rendement de 87, 90 et 87 % à 20, 50 et 100 % de charge.
    La meilleure valeur se situe à 50 %, l’idéal est donc d’évoluer dans cette zone le plus possible, cela sous-entend une machine qui consomme de 300 à 400 Watts en aval (environ 333 à 444 Watts en amont*) pour un bloc donné pour 700 Watts.
    Pour la position repos, la bonne valeur serait une consommation en aval de 140 Watts (155 Watts environ en amont*) car n’oublions pas que sous les 20 % de charge, rien n’est encadré par le label 80 Plus.
    *Puissance consommée à la prise sur la base d’un rendement de 90 %.

    Un rappel sur le label 80 Plus, il est basé sur le rendement et comme son nom le laisse présager il labellise les alimentations ayant un rendement de plus de 80 % à 20, 50 et 100 % de charge. D’autres classifications sont apparues, beaucoup plus exigeantes, valeur sous 115 Volts, alimentations standards :

    82%
    85%
    82%
    85%
    88%
    85%
    87%
    90%
    87%
    Label /Charge du bloc
    20%
    50%
    100%
    80 Plus
    80%
    80%
    80%
    80 Plus Bronze
    80 Plus Argent
    80 Plus Or
    80 Plus Platinum
    90%
    92%
    89%

    Sous 230 Volts, alimentations redondantes pour serveurs :

    81%
    85%
    81%
    85%
    89%
    85%
    88%
    92%
    88%
    Label /Charge du bloc
    10%
    20%
    50%
    100%
    80 Plus Bronze
    80 Plus Argent
    80 Plus Or
    80 Plus Platinum
    90%
    94%
    91%
    80 Plus Titanium
    90%
    94%
    96%
    91%


    La température

    Une sonde placée à 15 cm du bloc nous donnera la température ambiante, une seconde sonde sera positionnée sur le dissipateur le plus chaud à l’intérieur du bloc.
    Nous analyserons le delta, (température intérieure moins température externe), sachant que les différents composants préfèrent une certaine stabilité à ce niveau. Cela nous permettra de mieux appréhender la stratégie de refroidissement du fabricant, démarrage tardif du ventilateur ou anticipé.

    Le sonore

    Trois relevés suivant les trois environnements du test, le sonomètre sera positionné à 5 cm du bloc puis à un mètre. Les nuisances sont générées à partir du ventilateur, elles sont croissantes puisqu’il est thermo régulé et est donc indexé sur la charge du bloc.

    Nous débuterons par les tensions, elles sont au nombre de trois, 3.3, 5 et 12 Volts, si les deux premières sont beaucoup moins sollicitées qu’auparavant le 12 V est essentiel.
    Pour cette tension nous avons résumé les relevés des 12 V processeur et carte graphique sur le même graphique, en dessous les synthèses.

    Pour les autres tensions, nous avons représentés les résultats sous forme de synthèse uniquement, nous jugerons ainsi de la conformité aux spécifications ATX.

    Les axes horizontaux des synthèses ont pour extrémités les limites basses et hautes des tolérances ATX..

    12 Volts Processeur sur ATX EPS 8 broches et sur Pci-E 6 ou 8 broches

    12

    s12cpus12cg

    Nos tests du 12 Volts affiche des deltas sur les tensions moyennes de 0,10 et 0,20 V pour le processeur sous repos/test 1 et 2, c’est un peu élevé. Au niveau de la carte graphique ils affichent 0,10 et 0,19 V, même conclusion.

    3,3 et 5 Volts sur connecteur ATX 24 broches

    s3_3s5

    Les autres tensions sont conforme à la réglementation ATX.

    Penchons nous sur le rendement de notre bloc via la puissance consommée et à la dissipation.

    Les graphiques reprennent à gauche l’intégralité des relevés pendant les trois modes qui constituent notre test, à droite la synthèse qui affiche le relevé mini, moyen et maxi.

    Puissance consommée

    wsw

    La consommation est une bonne surprise, elle se montre réduite par rapport à sa catégorie des moins de 600 Watts labélisées 80 Plus Or.

    Températures

    Nous allons ici nous intéresser à la température interne de l’alimentation et donc à son système de refroidissement.
    Les graphiques reprennent les relevés des températures internes diminués de la température ambiante, ils sont donc exprimés en deltas, en bleu ici, en rouge les tensions relevées aux bornes du ventilateur.

    temp

    Penchons nous sur le refroidissement, au repos le ventilateur est alimenté sous 4 Volts, il tourne donc à faible régime, pour rappel sa tension nominale est de 12 Volts.
    Pendant le test 1, la tension du ventilateur s’élève très vite pour culminer à 7,35 Volts, sous le test 2 elle monte à 10,52 Volts, c’est très élevé.
    Le retour sous le bureau Windows implique une baisse générale de la tension et de la température interne. La coupure de la machine provoque une hausse de la température, les différents composants ne bénéficiant plus du ventilateur.
    Cette vitesse élevée du ventilateur est un peu inquiétante vis à vis des nuisances sonores générées.

    Nuisances sonores

    Les nuisances sonores seront basés sur la vitesse maximum du ventilateur par phases du test.

    db

    Bien que ces nuisances soient sous notre limite audible, elles sont perceptibles.

    L’objectif de Silverstone pour cette série est d’offrir du haut rendement à un prix intéressant pour une alimentation de moins de 600 Watts, l’objectif est en partie réussi car la consommation est conforme à ce que nous avons relevé sur des consœurs du même niveau de puissance.

    La stabilité des tensions est par contre moyenne, les deltas sont assez élevés sur le 12 Volts tout en restant dans les tolérances ATX. Le refroidissement est efficace avec un delta températures internes/externes assez limité mais au prix de quelques nuisances sonores.

    Silverstone Strider Essential 500 W (5)

    La connectique est assez complète avec des cordons de longueurs différentes pour favoriser l’intégration dans des boîtiers petits ou moyens.

    Reste le prix, il est dans la moyenne des quelques blocs labélisés or à ce niveau de puissance, ils ne sont pas légions, la garantie de 3 ans accordée est dans la moyenne.

    <img class="91621"
  •  Consommation mesurée
  •  Connectique
  • Bonne finition
  •  Deltas du 12 Volts un peu élevés
  •  Un peu audible
  • Commentaires
    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Loading…

    0