in

AMD A10 7850K et A10 7700K : Benchmark – Test et Avis

IMGP9044_1

C’est en janvier dernier qu’AMD présentait sa nouvelle génération d’APU dénommée Kaveri et que nous allons découvrir à travers deux puces: les A10 7850K et A10 7700K.

Depuis le rachat d’ATI par AMD, le fondeur poursuit ses efforts afin d’offrir une solution CPU et carte graphique intégrée au sein d’une seule et unique puce. La marque ne pouvait qu’alors concevoir un nouveau socket FMx.

Désormais en version FM2+, ce support pour APU est compatible avec les modèles A10 7850K et A10 7700K de ce test. Gravés en vingt-huit nanomètres, ils intègrent donc la bagatelle de 2,41 milliards de transistors afin d’assurer une puissance de calcul suffisante pour presque tous les usages.

L’arrivée d’une nouvelle architecture s’accompagnant traditionnellement de nouvelles fonctionnalités, les A10 7850K et A10 7700K connaissent de profondes évolutions notamment sur la partie graphique avec la technologie TrueAudio apparue avec les solutions graphiques R7 et R9.

Concernant le processeur, Kaveri inclut des unités de calcul Steamroller aboutissant à quatre coeurs tandis que la partie graphique reposera elle sur huit coeurs. Cette dernière reprend l’architecture des Radeon 7000 dont le succès fût largement au rendez-vous.

S’invite également à bord des puces la technologie HSA permettant de faire appel aux unités de calcul de la partie graphique pour le traitement de certaines taches habituellement réservées au CPU.

Les APU Kaveri A10 7850K et A10 7700K apporteront-ils le niveau de puissance souhaité par les utilisateurs et profiteront-ils d’un rapport performances prix convaincant?

Les A10 7850K et A10 7700K se distinguent des processeurs traditionnels car ils sont en fait des APU. C’est à dire qu’ils intègrent en plus du processeur une solution graphique suffisamment véloce pour ouvrir la voie aux jeux. La carte graphique alourdissant généralement considérablement la facture finale d’un PC devient, théoriquement, accessoire.

IMGP9046_1

Ils respectent donc les tendances actuelles visant à une intégration maximale afin d’aboutir aux PC les plus compacts.

Le challenge est de taille pour ces APU qui à long termes voudraient bien égaler la puissance de calcul disponible des cartes graphiques dédiées sans pour autant générer des consommations électriques faramineuses engendrant un dégagement thermique supplémentaire.

die

AMD passe donc à l’architecture Kaveri à charge de remplacer la précédente: Trinity. Gravée en 28nm contre 32nm précédemment, cette quatrième génération d’APU présente de profonds changements.

D’un point de vue énergétique, les A10 7850K et A10 7700K seront moins gourmands en consommation électrique et les unités de calcul passent du concept de Piledriver à Steamroller.

AMD annonce aussi un niveau de performances à la hausse avec des gains de l’ordre de vingt cinq pour cent. De plus HSA assurera le rôle de calcul parallèle.

01

Ce procédé issue des super calculateurs peine encore à montrer son efficacité au sein des machines grand public et il est à espérer que Kaveri contribuera au développement de ce concept au combien prometteur.

Cette technologie vise à employer les unités de calcul normalement exclusivement réservées aux rendus 3D pour des taches attitrées au CPU. Les A10 7850K et A10 7700K intègrent quatre coeurs CPU et huit GPU qui grâce à HSA pourront travailler conjointement.

Cependant l’efficacité d’un tel procédé dépendra essentiellement des applications qui devront être capables de supporter cette technologie.

kaveri

A ce jour trois APU Kaveri sont annoncés dont les A10 7850K et A10 7700K. Ils sont secondés de l’A8 7600 qui se distingue d’une fréquence plus basse de 3.8GHz contre 4GHz pour l’A10 7850K et son TDP perd 30W pour atteindre une valeur de 65W. Côté GPU, le nombre de Shaders passe de 512 à 384.

Concernant les A10 7850K et A10 7700K, ce dernier perd 300MHz à fréquence de base soit 3.4GHz contre 3.7GHz. Mais avec le Turbo Mode 3, la différence n’est plus que de 200MHz soit 3.8GHz contre 4GHz.

A propos du GPU embarqué, le A10 7700K passe à 384 Sharders (512 pour le A10 7850K) mais la fréquence est identique avec 720MHz. Le TDP ne varie pas entre ces deux APU soit 95W et le cache non plus avec 4MB.

Intéressons nous à présent à la gestion de la mémoire vive de ces nouveaux APU. La fréquence peut désormais atteindre 2400MHz permettant d’accélérer le traitement des textures dans les jeux. En effet, les Kaveri font appel à la RAM pour la partie graphique alors que les cartes dédiées profitent de GDDR5 bien plus rapide.

Le support du Dual Channel est toujours présent. Théoriquement il permet d’utiliser deux modules mémoires parallèlement et donc de multiplier par deux la bande passante. Mais en réalité, les gains varient plutôt entre cinq et dix pour cent.

Concernant les tensions supportées, les A10 7850K et A10 7700K pourront fonctionner avec des modules certifiés 1.25V et 1.5V.

steamroller

Les coeurs des APU Kaveri sont à présent dénommés Steamroller. Ils succèdent donc aux Piledriver des Trinity et les quatre cores des A10 7850K et A10 7700K sont en réalité deux unités de calcul physiques scindés en deux unités logiques.

Les unités de calcul Steamroller supportent les jeux d’instruction FMA4/3, AVX, AES et XOP. Ils embarquent également 2MB de cache de niveau 2 et leurs fréquences maximales est de 4GHZ grâce au mode Turbo en version V3.0.

Les A10 7850K et A10 7700K intègrent au sein de leur puces respectives leur chipset Northbridge qui rappelons le gère une partie des bus PCI Express et la mémoire vive et à présent le support de la norme PCI Express 3.0 est assuré.

Le contrôleur graphique intégré dans les APU AMD reste le nerf de la guerre. La marque faisant tout son possible afin de garder l’avantage face à son concurrent historique.

Les APU AMD Kaveri optent pour les caractéristiques et fonctionnalités suivantes:

Un maximum de 512 Shaders

Une fréquence pouvant atteindre 720MHz.

Support des textures de filtrage 8xAA et 16xAF

Support de DirectX 11.2

Support de l’API Mantle

AMD Eyefinity 2 et résolutions 4K

Interfaces DisplayPort 1.2

 

gpu_speci

Le GPU de ces nouveaux APU reposent sur une architecture GNC (Graphics Core Next 2.0) tout comme les Radeon 7000, les R7 et R9.

L’A8 7600 et l’A10 7770K embarquent six unités de calcul cadencés à 720MHz et 384 Shaders .

L’A10 7850K se fait remarqué avec 8 unités de calcul soit 512 Shaders et la fréquence est toujours à 720MHz.

encovid

Kaveri intègre un moteur de compression/décompression vidéo matériel afin de soulager le processeur dans ces taches de calcul. Il supporte l’incontournable codec H.264 ainsi que le standard VC-1.

On notera également la compatibilité avec les résolutions full HD et mais aussi l’ultra HD. La connectique reste des plus complètes avec HDMI, DVI, DisplayPort et VGA.

Deux nouveautés font leur apparition au sein des APU: H.265 et Trueaudio.

trueaudio

Si l’évolution du célébrissime H.264 passant à H.265 fait encore peu parler de lui, TrueAudio n’est pas inconnu car il fait déjà partie des nouvelles cartes graphiques AMD R7 et R9. Cette technologie améliore grandement les rendus sonores à l’aide d’effets matériels dénommés DSP.

Eux aussi soulagent le processeur central de ces calculs mais encore faut-il que les applications soient compatibles avec cette fonctionnalité.

Hardware

IMGP2809_2

Processeur : AMD A10 7850K & 7700K
RAM : 2x4GB G.Skill 2100MHz
Ventirad : Stock
Boitier : Cooler Master Storm
Stockage SSD : Intel Serie 310 120GB
Stockage HDD : Seagate Barracuda 1To 7200RPM 64Mo de cache
Alimentation : Enermax Platimax 1000W
Carte graphique : APU
Convertisseur SATA/USB 3.0 : ICY Box IB-111U3-Hub
Convertisseur SATA/eSATA : Akasa Elite

 

Software

Windows 7 X64 installé sur un HDD SATA Seagate Barracuda 1To 7200RPM 64Mo de cache connecté sur le premier port SATA 6Gbps (si disponible).

Tous les pilotes installés sont en dernière version disponible à la date du test.

 

Mesures réseau

LAN: Benchmark ATTO mesurant le transfert entre la plateforme de test et un NAS Qnap TS1079 Pro équipé d’un SSD Intel Serie 330 120Go.

WAN: l’interface Wifi (si disponible) est testée via le benchmark ATTO mesurant le transfert avec un NAS Qnap TS1079 Pro et équipé d’un SSD Intel Serie 330 120Go. La connexion est assurée via un routeur D-Link DIR-865L.

 

Smart Response Technology (si disponible)

Fonctionnalité désactivée, HDD seul:

– durée du démarrage de la machine (à partir de la mise sous tension jusqu’au chargement complet de Windows installé dans les conditions indiquées ci dessus)
– durée du démarrage de Word 2007
– durée du démarrage de Adobe Photoshop CS4

activation Intel Smart Response Technology avec un SSD Intel Serie 310 120GB (connecté sur un adaptateur mSATA si nécessaire).
Redémarrage 3x la machine avec à chaque fois le lancement des applications mesurées.
Mesure boot, Word et Photoshop.

 

Lucid Virtu MVP

IGP HD3000 Intel i7 2600K
GPU Radeon HD6970 remplacée par GTX-670

Passe 1 : IGP seul

Mesure 3DMark 11 profil Extreme

Mesure Metro 2033 en 3 profils (low/med/high)

Niveau bas : qualité sur « Low », anti aliasing sur « NOAA » et filtrage des textures à 4. Résolution : 1280 x 1024.
Niveau intermédiaire : qualité sur « Medium », anti aliasing en « AAX4 » et filtrage des textures à 4. Résolution 1680 x 1050.
Niveau élevé : qualité sur « Very High », anti aliasing en « AAX8 » et filtrage des textures sur 16. Résolution 1920 x 1080.

Passe 2: GPU seul.

Passe 3: IGP + GPU Lucid Virtu MVP activé.

 

Stockage

SATA: SSD Intel Serie 310 120GB via ATTO sur ports SATA II (3Gbps) & III (6Gbps) du chipset principal puis des contrôleurs tiers (si disponibles).

RAID: 5 HDD Seagate Barracuda 1To 7200RPM 64Mo de cache connectés sur le contrôleur principal puis secondaire (si disponible)

Benchmark ATTO RAID mode 0 (2HDD & 5HDD), 1 (2HDD), 10 (4HDD) et 5 (3HDD & 5HDD).

 

Interfaces

Mesure sur chaque contrôleur

SSD Intel Serie 310 120GB connecté à un ICY Box IB-111U3-Hub
Mesure ATTO sur chaque contrôleur en USB 3.0 et 2.0 (si disponible).

eSATA: ATTO sur SSD Intel Serie 310 120GB connecté à un Akasa Elite

 

Consommation électrique

Mesures effectuées à la prise électrique de la plateforme de test

CPU à fréquence stock en idle et en full (si support vga de la carte en test, seul l’IGP est présent sinon ajout d’un GPU)
CPU à fréquence OC en idle et en full (si support vga de la carte en test, seul l’IGP est présent sinon ajout d’un GPU)

 

Températures

Aida 64 System Stability Test 5mins fréquence stock + ventilateurs profil automatique

 

Benchmark CPU

Configuration par défaut: paramètres automatique.

 

Overclocking automatique: outil overclocking activé (si disponible).

Overclocking manuel: fréquence maximale atteignable stable le temps des benchmarks (watercooling pour les cartes mèers dédiées).

Software 

 SuperPI 1Mo
 wPrime 1024
 Cinebench
 PCMark 2011
 7Zip
 Truecrypt
 UCBench
 X264 Benchmark
 3DMark 2011
 Metro 2033

Champs d’applications: 

 Calculs intensifs
 Bureautique et Multimédia
 Traitement de fichiers
 3D

 Dans le cadre du test de la carte mère ASRock FM2A88X+ Killer, nous reprenons les résultats des deux processeurs testés soit l’AMD A10 7850K et 7700K.

wPrime 1024

shoot_wprime

wPrime 1024 est similaire à Super Pi mais calcule cette fois une fonction mathématique. wPrime est multi threads mais exploite rarement tout le potentiel des processeurs les plus puissants. Le résultat étant donné en secondes, le résultat le plus petit est le meilleur.

wprime

Les différences entre les deux APU sont de l’ordre de 40s sous wPrime.

 

UCBenchmark

shoot__ucbench

UCBench ou UnRAR-Crack Benchmark comme son nom l’indique tente de retrouver le mot de passe d’un fichier archivé au format RAR. Le score donné représente le nombre de possibilités exécutées par seconde et il est capable de tirer parti des instructions liées à l’encryption intégrées dans les processeurs.

 ucbench

Sous UCBench, l’écart est de 30 combinaisons entre les deux APU.

 

TrueCrypt

shoot_truecrypt

TrueCrypt réalise l’inverse de UCBench, il crypte les données tandis que ce dernier tente de les décrypter. Bien que TrueCrypt gère différentes méthodes d’encryption, nous retenons uniquement l’algorithme AES exprimé en MB/s. Ce benchmark sait également tirer avantage des l’accélération matérielle.

truecypt

Sous TrueCrypt, c’est l’égalité entre les deux APU.

 

ScienceMark

shoot_sciencemark

Ce dernier logiciel de calcul brut se spécialise dans les domaines scientifiques comme les opérations sur les matrices ou sur les molécules. Les résultats sont donnés sous forme de scores.

sciencemark

Dans quelques cas, il arrive que le 7700K obtient de meilleurs scores que le 7850K.

7Zip

shoot_7zip

7Zip est le meilleur logiciel de benchmark concernant la compression de données. Il est multi thread et ses résultats sont exprimés en MIPS (opérations par seconde).

7zip

Avec 7Zip, les deux APU sont pour ainsi dire à égalité avec moins de 100 Mips d’écart.

 

Aida64

shoot_maxxmem

Nous utilisons Aida64 pour mesurer la bande passante de la mémoire vive.

aida

En lecture, la bande passante en lecture est largement plus élevée avec le 7700K. Ce phénomène s’explique de par les différents services sous Windows dont nous ne pouvons contrôler le comportement.

 

GeekBench

shoot_geekbench

 GeekBench est similaire à PassMark mais ce dernier contient une mesure uniquement dédiée aux CPU. C’est celui que nous employons.

geekbench

Sous Geekbench, l’APU le plus rapide prend quasiment 200 points d’avance.

Cinebench

shoot_cinebench

Cinebench est l’un des tests les plus intéressants de notre panel car il compte parmi les rares à exploiter à 100% la puissance des CPU.

cinebench

Sous Cinebench, un dizième de point sépare les deux APU.

 

X264 Benchmark

shoot_x264

X264 Benchmark encode une vidéo au célèbre format X264 très lourd en puissance de calcul. Il se déroule selon deux passes. La première analyse la vidéo et la seconde procède à l’encodage proprement dit.

x264

Dans le cas de X264, la différence de fréquence ne suffit pas à donner un réel avantage au 7850K.

Tomb raider 2013 à longtemps été attendu pour pouvoir enfin profiter des dernières technologies en matière de rendu 3D. Il inclut une fonctionnalité exclusive “Tress FX” dédié à la modélisation des cheveux de l’héroïne Lara Croft.

TombRaider_2013-03-17_11-37-09-73

En niveau de qualité basse, tous les paramètres sont désactivés ou réduits au minimum.

En niveau intermédiaire, le niveau de qualité de texture est à 2, Tress Fx est désactivé, l’anti aliasing est configuré à 2, les ombres sont paramètrées à 1 et les réflexions ont un niveau de 1 également. La tessellation est désactivée.

En niveau élevé, toutes les options sont au maximum et activées.

TR

Nous utilisons le GPU intégré au sein des APU AMD et nous le comparons à celui du i5 4670. On constate que le R3 des APU AMD est moins véloce même s’il faut garder à l’esprit qu’il n’a pas été conçu pour le jeu.

Enfin nous pouvons intégrer dans nos tests un benchmark fiable et représentatif: Hitman Absolution.

Hitman-Absolution-9 

Le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

hitman

Avec 16FPS en mode performance l’APU d’AMD montre bien qu’il n’est pas capable de faire fonctionner les jeux les plus exigeants.

Bioshock Infinite est le troisème volet d’une saga connaissant un réel succès auprès de la communauté des gamers.

bioshock_infinite

Ce dernier repose sur deux résolutions: 1680×1050 et 1920×1080.

Le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

bioshock
Bioshock beaucoup moins exigeant montre bien que l’APU 7850K est quasiment capable de faire fonctionner ce titre de manière fluide.

Sleeping Dogs est lui aussi un jeu récent et très exigeant en ressources de calcul. Sa bonne conception lui permet de s’intégrer à notre banc de test.

HKShip_2013-03-17_11-51-02-58

Comme pour tous les autres titres testés, le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

sleeping
 

Sous Sleeping Dogs, les exigeances sont trop élevées pour permettre au R3 de donner un confort de jeu et un affichage fluide.

En premier lieu, surveillons la cadence de l’APU au repos et en charge.

freq

La fréquence du CPU n’est pas erronée car elle se limite effectivement à 3GHz si le GPU est simultanément solicité. Ce fonctionnement est parfaitement voulu afin de ne pas atteindre des TDP trop élevés.

 

temp_cpu

Avec moins de 55°, la partie processeur conserve donc des températures qualifiables de basses en raison de sa vitesse de 3GHz.

 

cpupower

Notre relevé logiciel de la consommation du processeur indique 80W ce qui correspond effectivement à nos relevés de notre plateforme de test complète.

 

gpupower

De son côté, le GPU consomme à lui seul 40W.

Avec sa nouvelle génération d’APU basée sur une architecture Kaveri, AMD , le fondeur réactualise son catalogue de puces au format FM2+.

IMGP9050_1

Sans révolutionner le genre, les A10 7850K et A10 7700K réalisent des progrès notamment sur la consommation énergétique. En s’approchant des cent watts en activité, les gains sont notables avec une progression favorable proche de trente pour cent.

L’impact sur les températures est donc bel et bien positif puisque les valeurs atteintes restent très proches des cinquante degrés.

Sur le plan des performances, le bilan pourra être perçu différemment en fonction des attentes de chacun. D’une part il est regrettable que face à la génération précédente (l’A10 6800K par exemple), les gains sont pratiquement nuls.

Parallèlement, il reste très appréciable qu’AMD sache maintenir son niveau de performances tout en limitant fortement la consommation électrique.

Concernant la partie graphique intégrée aux puces, le R3 n’étant pas conçu pour les jeux exigeants  et récents, il reste tout de même capable d’assurer un affichage pratiquement fluide sur quelques titres. Il faudra éventuellement compter sur l’API Mantle pour faire décoller les framerates.

L’AMD A10 7850X est disponible dès cent soixante euros et l’A10 7700K coutera dix euros de moins. Vu l’écart de seulement cent mégahertz en mode turbo, les différences en termes de performances n’intéresseront que les plus exigeants.

En face, Intel brandit son i5-2320 lui aussi très puissant mais qui ne possédant pas son suffixe K, perd toute possibilité d’overclocking, une pratique parfaitement possible sur les A10 7850K et A10 7700K qui pourront espérer des gains proches des vingt pour cent.

Les +alt

fleche Gestion énergétique efficace
fleche Coefficients débloqués

 fleche Baisse d’1GHz du CPU quand le GPU est en charge

Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0