in

Antec P380 : Test et Avis

IMGP0803

Le P380 est le tout nouveau boitier haut de gamme d’Antec et il compte bien marier élégance et performances.

Antec est une marque incontournable dans le domaine du PC assemblé. Tout d’abord véritable référence dans la catégorie boitiers, la marque compte aussi à son catalogue d’excellentes alimentation et plus récemment encore de systèmes de refroidissements pour processeurs.

Présent également chez les professionnels le fabricant n’a cessé ses efforts pour proposer des produits de qualités souvent récompensés entre autre pour la finition supérieure de ses modèles.

Il y a un an, nous avions été bluffés par le rapport qualité prix imbattable du P100, un châssis de qualité sachant conserver un tarif ultra compétitif.

Cette fois la marque propose un modèle encore plus ambitieux capable d’héberger les composants les plus puissants. Ses dimensions majestueuses autoriseront les configurations les plus prometteuses avec plus de cinquante cinq centimètres de hauteur comme de profondeur et vingt-deux centimètres de largeur.

Le P380 peut sans complexe prétendre aux plus belles vitrines grâce à  son esthétique luxueuse et raffinée. L’aluminium, le matériau le plus adapté pour un boîtier de cette classe est donc de rigueur.

Tout d’abord le P380 d’Antec compte parmi les rares à pouvoir accepter absolument tous les formats de cartes mères existants. Les plus courants sont l’ATX, le micro-ATX puis le mini-ITX mais le grand format de la marque va bien plus loin en supportant également l’E-ATX et le SSI CEB généralement employé par les cartes mères serveur biprocesseurs.

Les neufs slots d’extension permettront les solutions multi GPU les plus audacieuses. Antec certifie que leur longueur peut atteindre quatre cents soixante-cinq millimètres.

En termes de stockage, le P380 voit tout aussi grand avec huit baies dont le montage devrait être sans outil. Toutefois nous avons pu lors du test du P100 que les unités de stockage devaient tout de même être vissés sur leurs supports. Espérons qu'il n'en soit pas de même cette fois ci.

Au cas où le lecteur Bluray ou DVD resterait indispensable, le fabricant a prévu un emplacement pour un modèle de type “slim”.

Antec a clairement conçu sa nouvelle tour dans l'optique d'un refroidissement ultra performant. Les utilisateurs n'auront que l'embarras du choix face à telle flexibilité. Il leur sera possible d'opter tant pour les systèmes de watercooling que les systèmes air. Marier les deux technologies est également envisageable grâce aux nombreux emplacements prévus.

Au sommet du P380: deux ventilateurs de quatorze centimètres ou trois de douze centimètres. Y sont pré installés deux modèles à fluide hydrodynamique. En façade: la configuration est identique mais aucun ventilateur n'est présent par défaut.

Enfin l'arrière du P380 profite d'un ventilateur de douze centimètres et il dispose lui aussi d'un mécanisme à fluide hydrodynamique.

Les amateurs de système de refroidissement liquide pourront loger un radiateur pouvant atteindre une longueur de trois cents soixante millimètres tant au sommet qu'en façade du P380.

Afin de conserver une machine silencieuse en fonctionnement, Antec a munit les panneaux latéraux d'une double couche isolante. Concernant la connectique, quatre interfaces USB sont proposées et accessibles sur le côté. Deux d'entre elles supportent le standard 3.0 et elles cohabitent évidemment avec les entrées/sorties audio.

 

Le P380 d’Antec est volumineux, très volumineux avec ses cinquante cinq centimètres de hauteur comme de profondeur et vingt-deux centimètres de largeur.

IMGP0802

Il offrira donc un espace conséquent indispensable pour assembler un PC surpuissant, évolutif et surtout correctement refroidi.

IMGP0804

Sa façade épurée à l’extrême se résume en un logo de la marque. Point de porte ou de possibilités d’intervenir de l’extérieur. Seul le large filtre anti poussière est extractible mais depuis le dessous.

IMGP0806

Le renfoncement présent sur chaque paroi latérale renforce l’esprit luxueux du P380. Le côté fenêtré laisse apercevoir la carte mère ainsi que la carte graphique. L’espace réservé au stockage reste caché.

IMGP0807

A son sommet, la connectique est judicieusement intégrée. Sont donc présents quatre ports USB dont deux au standard 3.0 et les entrées sorties audio mini jack.

IMGP0814

Tout bas au niveau de l’emplacement pour l’alimentation, figure un filtre anti poussière amovible. Il suffit de tirer sur l’onglet pour le nettoyer.

IMGP0808

La porte est couverte à l’intérieur d’un revêtement aidant à limiter les nuisances sonores.

IMGP0824

Les boutons Power et Reset sont idéalement placés dans le renfoncement latéral du boitier. Discrets, ils restent parfaitement accessibles.

IMGP0812

Le toit est démontable via deux vis placées à l'arrière. Il donne accès à un emplacement pour deux ventilateurs de 14cm ou trois de 12cm. Antec en fournit deux qui ne sont malheureusement toujours pas PWM. Toutefois un switch à deux positions permet de basculer entre modes silence et performance.

IMGP0821

L'arrière du P380 ne comporte aucune innovation en présentant de nombreux évents, l'aération du ventilateur et l'emplacement du panneau de connectique.

La découverte de l’intérieur du P380 donne une première impression positive. L’espace est surdimensionné à tous les niveaux. Les huit baies des disques durs sont composées de tiroirs extractibles sans outils.

IMGP0815

Le panier de carte mère est suffisamment grand pour un montage facile y compris pour les modèles les plus imposant. Comme d'habitude depuis plusieurs années déjà, le backplate du système de refroidissement du processeur restera accessible et de nombreux évents autoriseront une organisation des câbles optimale.

A notre grand étonnement, le P380 dispose de deux baies 5.25 pouces dont l'utilité restera toute relative car dans tous les cas, la façade les occulte intégralement.

IMGP0816

L'alimentation prendra place en bas du boitier sur un support disposant d'une large aération munie d'un filtre anti poussière amovible et de patins limitant les vibrations.

IMGP0817

Le ventilateur situé à l'arrière du boiter est chargé d'extraire l'air vers l'extérieur. il s'agit d'un modèle basique ne gérant pas le PWM mais qui garde un disgracieux interrupteur à deux positions offrant alors deux vitesses de rotation basse et élevée.

IMGP0819

Le dos du P380 offre un espace fort appréciable indispensable pour une organisation des câbles correcte. En effet leur grand nombre peut limiter les flux d'air et donc contribuer à l'échauffement excessif des composants. En étant disposés à l'arrière de la carte mère, ils évitent donc d'encombrer l'intérieur du châssis.

IMGP0820

Aussi au centre, est disposé un réplicateur d'alimentation de six ventilateurs. D'un point de vue conceptuel, l'idée est excellente.

Par contre, ils ne disposent que de trois contacts. La gestion PWM ne sera donc pas permise et ils fonctionneront à un régime fixe puisque c'est l'alimentation du PC qui apportera le courant.

Idéalement nous aurions encore plus apprécié un système capable de réguler précisément leur rotation comme le permet un rhéobus.

 IMGP0822

Les supports de disques durs n'ont pas à être vissés au boitier. Par contre Antec s'entête à ce qu'ils demeurent vissés sur ces supports par le dessous. A quand un mécanisme totalement sans outil comme on les trouve par exemple sur les NAS Synology?

IMGP0826

Nous avons ôté la façade notamment dans le but de découvrir une possibilité de profiter des emplacements 5.25” mais nous n'avons constaté que seul un long filtre anti poussière pouvait être délogé. Mais en poussant l'examen de plus près, effectivement un lecteur optique slim peut être installé derrière le filtre.

L'assemblage du P380 peut être une partie de plaisir mais à la seule condition  que les câbles de l'alimentation soient assez longs.

IMGP0829

Le volume disponible est suffisant pour accueillir n'importe quels composants y compris les systèmes de refroidissements air tels que l'imposant Noctua NH-D15.

Au cas où l'on souhaite conserver l'intégralité des baies de stockage, les cartes graphiques d'une longueur maximale de 35cm s'installeront sans difficulté.

Concernant l'alimentation, le P380 ne génère aucune limitation et les modèles les plus puissants resteront compatibles.

IMGP0831

Le câblage du P380 n'aura pas été aussi simple que nous l'espérions. La longueur des câbles Power et Reset est un peu trop juste et quelques centimètre supplémentaires n'auraient pas été de trop.

Par conséquent, obtenir un alignement parfait des câbles à l'arrière n'est pas évident. Il s'agit bien sûr d'un détail qui n'a aucune incidence sur la qualité générale du P380.

Afin de mesurer les capacités du P380 en termes de dissipation thermique, nous le configurons selon un protocole extrêmement exigeant comprenant un CPU Intel 5960X overclocké à 4500MHz pour 1.4V surmonté d'un ventirad Noctua NH-D15.

Les trois ventilateurs fournis d'origine sont directement connectés à la carte mère qui les contrôle dynamiquement et progressivement.

La carte graphique est une GTX 980 Ti qui elle aussi est solicitée à 100%.

01

 Le processeur dépasse les 100°C mais ces valeurs sont parfaitement normales aux vues du paramétrage effectué et surtout de la configuration des ventilateurs d'origine positionnés uniquement en extraction.

En ajoutant deux ventilateurs en façade, les températures sont inférieures de dix à vingt degrés.

02

La sonde de notre carte mère montre que le P380 est très efficace en plus d'être silencieux. En dessous des 30°C au repos, elle reste bien en dessous des 40°C une fois la machine en charge.

03

Si les deux ventilateurs du processeur réagissent immédiatement à la charge, ceux du boitier conservent un régime constant sauf celui placé à l'arrière (chassis2) qui varie entre 500 et 800RPM.

04

Intéressons nous à la carte graphique qui conserve des températures très basses malgré l'environnement clos avec des valeurs inférieures à 70°C en charge.

05

En restant sous les 2000RPM, le P380 montre que son volume important aide grandement à la dissipation de la chaleur. Une fois encore, les résultats seraient bien meilleurs en plaçant des ventilateurs en façade.

En concevant le P380, Antec propose un boitier moderne, de qualité et prêt à accueillir une station surpuissante.

IMGP0834

Son format grand tour autorisera toutes les cartes mères et même celles au format E-ATX sans pour autant sacrifier les possibilités en termes de stockage interne.

Le premier avantage de l’Antec P380 est sa sobriété et son aspect luxueux. Si de nombreux boitiers disponibles sur le marché sont capables d’héberger grand nombre de périphériques, la plupart opte pour un design futuriste ou tape-à-l’œil comme le Corsair Graphite 780T qui ne convient pas forcément à tous les goûts.

Le P380 adopte une ligne graphique du plus bel effet grâce à de nombreuses astuces comme la façade en aluminium ou le niveau de détails avancé.

Le point convaincant du nouveau châssis grand format Antec est sa prédisposition aux systèmes de refroidissement liquides. Bien qu’installer un radiateur au sommet du boitier soit rentré dans les mœurs, la possibilité d’en fixer un second en façade est une vraie bénédiction.

Il devient possible par exemple de refroidir le processeur avec un premier watercooling simultanément avec un second dédié à la ou les cartes graphiques.

label 59hardware recommandeL’espace interne disponible est suffisant pour y installer un radiateur épais de 36cm de long en haut et un de 24cm en façade même si pour ce faire, il faudra ôter une partie des baies de stockage. La capacité de stockage du P380 est impressionnante avec ses huit baies parfaitement alignées perpendiculairement à la façade.

Si ces atouts suffisent à récompenser la marque pour avoir su réaliser une telle tour, il reste au P380 quelques points qui ne nous ont pas totalement convaincu.

Il est étonnant que deux baies 5.25’’ soient disponibles alors que la façade pleine empêchera l’utilisation de tout lecteur de carte ou lecteur optique. So ce dernier est nécessaire, l'installatino exigera le démontage de la façade.

Le  duplicateur d’alimentation acceptant jusqu’à six ventilateurs situé au dos du panier de la carte mère est une idée astucieuse mais l’absence d’un bouton de régulation obligera les utilisateurs à définir un régime fixe.

Proche des deux cents euros, le P380 d’Antec saura répondre aux souhaits des utilisateurs exigeants un format grand tour sobre, de qualité et sachant se démarquer d’une concurrence qui semble préférer un look bien plus agressif.

Les + alt

fleche Mariage de la sobriété et de la modernité réussi
fleche Qualité & finition supérieure “Antec”

fleche Possibilités de refroidissement très poussées

 flecheFaçade pleine donc pas de périphériques compatibles 5.25” (lecteur de cartes, rhéobus…)

Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0