in

Aorus X3 plus v3 : Test et Avis

DSC_01980

Vous connaissez la marque Aorus ? Si cela ne vous dit rien, et bien notez le quelque part et souvenez-vous en. On risque de voir ce fabricant de plus en plus souvent. Et pour commencer fort, Aorus nous a mis dans les mains ce petit X3 plus v3 de 13 pouces qui envoie du pâté de biches !

Avant de commencer le test, nous vous avons concocté un comparatif des meilleurs PC portables gamer pour vous aider dans votre quête de la machine de vos rêves.

DSC_01990Aorus, le petit nouveau dans la cour des grands fabricants de PC, nous a proposé de tester l’un de ses derniers modèles de machines plutôt sexy. Sans avoir regardé le site internet de la marque, nous avons donc opté pour le modèle de 13″ afin de voir ce que Aorus a pu coller dans un châssis de cette taille. Et bien commençons le tour de l’Aorus X3 plus v3.

Bon, déjà, niveau look, il n’y a pas à dire. Aorus a ici marqué de sa patte cette belle bête qui ne déplaît pas pour les fans de carénages façonnés. Tout est dessiné pour lui donner cette impression d’avion de chasse. Les aérations à l’arrière sont impressionnantes tant par leurs tailles que par leurs courbes atypiques. Oui, ce design nous rappelle beaucoup les ROG d’Asus ou encore les Alienware de Dell. Tandis que l’avant de notre X3 plus v3 souligne sa dalle de 13,9″ (oui, pas d’erreur ici) avec une légère pointe piquée d’une petite touche blanche au-dessus du logo à la tête de gryphon de la marque. C’est franchement du plus bel effet.

Du 13″ costaud…

Sur les flancs, pour les dimensions proposées (33 cm sur 26,3 cm pour 2,3 cm d’épaisseur et 1,8 kg sur la balance), l’X3 plus v3 dispose de pas mal de ports : 3 USB 3.0, un port HDMI, un port DisplayPort, une sortie casque avec SPDIF et un lecteur de carte SD. Mais le fabricant a été assez malin pour offrir en plus un port RJ45 à l’arrière de la machine, sur son point le plus épais, à côté de la prise de recharge.

DSC_02010 DSC_02040

DSC_0200 DSC_02020

Des formes généreuses dans un châssis bien fini… Autant vous dire qu’il ne laisse pas indifférent !

Puisque l’on parle de recharge, de ce côté aussi, Aorus n’est pas mauvais puisque l’on trouve une batterie de 73,3 Wh qui lui assure 244 minutes de lecture de notre vidéo Full HD en boucle. Le processeur Intel Core i7-4710HQ fait donc ici un bon travaille de downclock pour assurer une bonne autonomie à la machine. Pour mémoire, le processeur est de la génération Haswell, pas aussi économe que son successeur Broadwell. Mais l’on attend surtout d’un i7, des performances sur ses quatre coeurs (avec Hyper-Threding, soit huit coeurs logiques) pour une fréquence de 2,5 GHz de base et 3,5 GHz en mode Turbo sur un seul coeur. Attendons-nous seulement que le processeur fasse tout le travail ? Non, il lui manque encore un GPU.
Bon, le CPU Intel intègre un circuit graphique HD Graphics 4600. Mais on est loin des performances promises pour jouer dans de bonnes conditions. Surtout pour le positionnement affiché par Aorus : une machine portable capable de faire tourner les derniers jeux. Qui n’a d’ailleurs jamais voulu se faire une partie de Tomb Raider lors d’un long dimanche après-midi d’un repas de famille qui dure un peu trop longtemps à son goût.

… et polyvalent !

Et bien, sachez que dans notre Aorus X3 plus v3, nous avons un GPU dédié. On vous le donne en mille : un GPU signé Nvidia. Oui, bon, les GPU AMD ne sont plus trop légion sur les machines portables du marché. Sur notre modèle d’essai, nous avons eu un GeForce GTX 970M accompagné de pas moins de 6 Go de RAM en GDDR5 dédié. Cela ne fait pas mal de mémoire vive pour un PC portable. D’autant que l’on a 8 Go en DDR3L à une fréquence de 1800 MHz. Un GPU dédié c’est bien.
Un écran de bonne facture, c’est pas mal aussi. L’Aorus est bien doté de ce côté avec sa définition de 3200 pixels par 1800 pixels. La dalle est mate et n’est pas tactile. Donc, exit l’utilisation au doigt pour le Windows 8.1 installé dans l’Aorus X3 plus v3. Le système est d’ailleurs installé sur un SSD au format M.2 de 128 Go que l’on peut upgrade en option à 256 ou 512 Go. La machine support en outre deux autres SSD de ce type sur les emplacements libres dans le châssis.
Le démarrage du PC est rapide. Le BIOS, ou plutôt l’EFI est un peu old school, mais dispose des options nécessaires pour configurer la virtualisation, le nombre de coeurs actifs sur le processeur ou encore le démarrage en réseau par exemple. Tout y est.

DSC_02080 DSC_02100

L’ouverture de l’écran n’est pas au max sur la photo. Mais l’angle reste assez fermé avec l’aération derrière.

Si l’Aorus X3 plus v3 est avant tout prévu pour jouer, il permet aussi de travailler. Le processeur et la quantité de RAM disponible permettent de lancer sans sourciller les applications habituelles pour ce mode de fonctionnement. Plus, le clavier est rétroéclairé avec une LED blanche sous chaque touche. De nuit, ou dans un environnement sombre, le PC permet de saisir du texte sans problème. La saisie en elle-même est classique avec des touches chiclet standards. Pas de surprise de ce côté en tout cas. Mais pour une machine de jeu, nous n’avons pas de traitement particulier pour les joueurs bucherons du zqsd. Pourtant, Aorus ne nous a pas oubliés, nous les joueurs, en ajoutant sur le côté gauche du clavier, une rangée verticale de touches macro configurable par le petit logiciel fourni. Un logiciel présent sur le site de la marque que l’on peut récupérer en cas de réinstallation.
Puisque l’on joue à plusieurs jeux, la touche “G” permet de changer d’environnement rapidement avec un code couleur identifiable sous cette dernière. Ainsi, que l’on passe d’un FPS à un RTS, les touches macro chargent les combinaisons de touches choisies dans l’application.

DSC_02060 DSC_02050

Les pattes du X3 plus v3 sont assez épaisses pour un apport d’air suffisant. Un plus.

Toujours dans notre mode de jeu, si l’on en croit le site internet de la marque, le son a aussi eu droit à une attention particulière. Dans les faits, le son est propre, mais n’est pas non plus extraordinaire comme l’aime à entendre Aorus. Il permet de lire une vidéo dans de bonnes conditions ou encore de jouer à nos jeux favoris.
En revanche, ça manque un peu de graves. Est-ce que l’on peut en demander autant finalement dans un châssis de 13″ ? Franchement, aujourd’hui, peu sont les fabricants de PC ayant trouvé la formule magique pour offrir une qualité de son reproduisant l’ensemble des bandes de fréquences proprement. Dans la section sonore toujours, avec les ouïes d’aération énormissimes de ce PC portable, on s’attendait à une soufflerie nous permettant de faire du free fall dans notre bureau. De ce côté, c’est correct. La bécane est silencieuse en mode bureautique et navigation internet. Elle l’est un peu moins quand on commence à lancer les jeux vidéos. Avec une base sonore de 33 dBA dans notre pièce de test, l’Aorus X13 plus v3 souffle les calories du CPU et du GPU à fond les manettes à 42 dBA. A savoir que le sonomètre est positionné à hauteur d’oreille de joueur en se plaçant devant le PC portable. En revanche, si cette pression acoustique peut paraitre assez élevé, le son produit par les deux turbines est assez doux. En tout cas, les aérations à l’arrière du PC permettent d’évacuer la chaleur sans problème.

Les benchmarks

Etant donné que l’on a commencé à vous parler des tests, continuons dans la lancée. Le couple CPU Intel et GPU Nvidia fonctionne bien, surtout avec ces deux puces installées au coeur de notre Aorus X3 plus v3. Etrangement, nous avons dans ce PC une configuration très similaire à notre MSI GE62 tout fraîchement testé. Et cela se ressent sur les résultats de nos benchmarks avec, à quelques FPS près, les mêmes résultats. Nous avons donc, d’un côté une machine de 15″ et de l’autre une 13″ qui offrent des performances très proches. Sauf, pour la lecture de vidéos Full HD où notre modèle MSI s’est arrêté plus rapidement que prévu.
Comme nous le disions tout à l’heure, notre modèle d’essai s’éteint au bout de quatre heures et quatre minutes en étant chargé à bloc puis lecture en boucle d’une vidéo Full HD de 2 Go (oui, voir et revoir nos vacances sur l’île d’Ouessant, on ne s’en lasse pas). Tandis que pour la machine de MSI, ce fût une heure et dix minutes de film pour en tirer la dernière goutte de jus dans la batterie. Nous n’avons pas pu voir notre séquence préférée…

DSC_02120 DSC_02110

La couleur de la touche macro G change de couleur pour choisir le profil de jeu

Qu’on se le dise, une machine à 2300€, ce n’est clairement pas donné à toutes les bourses. Pour autant, on trouve ce qui se fait de mieux sur le marché, ou presque dans notre Aorus X3 plus v3. Hormis le processeur de l’année dernière, tout y est. Malheureusement pour nous, le démontage n’a pas pu être fait sans y aller comme une brute et au risque de casser quelque chose sur notre PC de prêt, nous n’avons donc pas osé jouer de la spatule pour déclaveter la coque ventrale. D’ailleurs, à ce propos, les pattes de l’Aorus sont assez hautes pour faire entrer de l’air frais par les aspirations du dessous. Et ça, peu de constructeurs le font aujourd’hui, surtout sur des machines de jeux de ce type. Est-ce que l’on doit appeler de toute urgence son banquier pour faire une rallonge de budget ce mois-ci ? Difficile de répondre à cette question. Mais voici des éléments de réponses qui pourront sûrement vous aider.

Aorus, le fabricant qui va en surprendre plus d’un

DSC_02030Si l’on a clairement été emballé par l’Aorus ? Oui, le design est une réussite. Le châssis est soigné. L’écran est de bonne facture. Le clavier est classique, sans surprise. On ne vous parle pas du trackad, vrai miroir pour les joueurs en goguette et véritable piège à traces de doigts. Et quoi de mieux qu’un joueur ayant mangé des chips juste avant qui vient toucher votre trackapd multipoint ! Un délice. Les maniaques de la chiffonnette se feront alors un plaisir de passer un coup dessus à chaque session d’utilisation.

On aime peut-être un peu moins la difficulté de démontage ou encore la charnière de l’écran qui est un peu lâche. Il y a des chances que ce soit là son point faible d’ailleurs. Avec le temps, la charnière vieillit et cette dernière ne risque pas de faire long feu. Nous avons, à ce propos, remonter le problème qui, on l’espère, sera corrigé pour votre commande future.

Côté bundle, Aorus a voulu nous surprendre. La boîte est grand luxe avec le logo du fabricant et une ouverture classique, mais qui donne l’impression d’ouvrir une boîte à bijoux. A l’intérieur, c’est un peu moins grand luxe puisque l’on trouve, en plus du chargeur, de son cordon EU et le PC, une petite pochette dans une toile un peu vilaine, les documents de garantie et les mises en garde techniques et législatives habituelles. Point de CD avec les pilotes ou de fioritures supplémentaires. Mais passons ce léger détail puisqu’une fois ouvert, le client s’intéresse surtout à la machine en elle-même.

label 59hardware recommandeTout ce paragraphe pour dire que l’Aorus X3 plus v3 mérite que l’on s’y intéresse pour qui a le budget et veut une machine polyvalente, véloce, capable de faire tourner les derniers jeux, mais aussi assez économe en énergie pour tenir une bonne partie de la journée en bureautique. Diverses options sont disponibles pour les plus fortunés avec un second SSD ou encore un peu plus de RAM. Malheureusement pour vous, chers lecteurs, ce PC est uniquement disponible en magasin en ligne. Il ne sera donc pas possible pour vous de prendre en main l’Aorus. Pour vous rassurer, nous l’avons testé et fait utiliser à quelques personnes autour de nous et l’impression générale est toujours la même : c’est une très belle pièce, bien cousue, et donne franchement envie de le garder. Nous avons dû d’ailleurs enfoncer quelques portes pour le récupérer avant de le rendre à Aorus.

Les Plus :

  • Bien fini
  • Compact et performant
Les Moins :

  • Charnière qui fatigue vite
  • Prix un peu salé
Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0