Mardi, 21 Mai

Dernière mise à jour21/05/2019 11:17:44 AM GMT

Vous êtes ici Articles Boitiers Antec ISK600

Antec ISK600

Envoyer Imprimer

Avec le ISK600, Antec souhaite proposer aux joueurs un boitier au format mini-ITX capable d’héberger une puissante configuration.

IMGP8321

Ce nouveau châssis très compact permet de rompre avec les traditionnelles tours régulièrement jugées encombrantes. Grâce à un agencement particulièrement étudié, le ISK600 est capable d’offrir un très haut niveau de performances.

Lointaine est l’époque ou les mini PC subissaient de sérieuses limitations faute d’espace. Y installer une carte graphique pour joueurs exigeants était inimaginable car elle réclamait conjointement avec le processeur une alimentation puissante.

Second problème rencontré des charmés des petites machines était le refroidissement car pour tenter de maintenir une température acceptable, les ventilateurs devaient tourner à plein régime.

Désormais le standard mini-ITX n’a plus grand chose à envier aux plateformes ATX hormis les solutions multi GPU. Elles sont parfaitement capables de rivaliser sur tous les plans et tous les profils d’utilisation.

L’Antec ISK600 propose des possibilités des plus intéressantes comme le support des cartes graphiques dont la longueur pourra atteindre trente et un centimètres.

Il acceptera également les systèmes de refroidissement pour processeur d’une hauteur de dix sept centimètres soit les modèles les plus imposants.

Si les alimentations régulièrement exigées par les boitiers mini-ITX doivent être de type SFX, l’ISK600 est compatible avec les blocs standards.

Ainsi le boitier Antec ISK600 possède toutes les caractéristiques pour confectionner une machine compacte et puissante. Alors saura-t-elle se distinguer et devenir une réelle alternative au Bitfenix Prodigy dont le succès fut largement au rendez-vous ?


L’ISK600 est le septième boitier compatible mini-ITX conçu par Antec. La marque riche d’une sérieuse réputation en termes de boitiers de qualité a su principalement s’orienter vers une esthétique sobre commune à ses nombreuses références.

4

Antec a su également innover en dévoilant le Skeleton, un modèle ouvert toujours consacré au standard mini-ITX dont la particularité est d’accepter les cartes mères les plus compactes du marché. Mesurant à peine 17cm de côté, elles sont idéales pour confectionner des machines aux dimensions réduites tout en conservant un potentiel de puissance élevé.

MINI_S_Q

Outre le Skeleton, Antec a développé les ISK 100, 110 VESA, 300-65 et ISK 310-150. Ces modèles étant ultra compacts, ils profitent d’une alimentation externe. Ils se désignent donc à des machines multimédia ou de bureautique.

L’ISK600 est la première référence du fabricant autorisant tous les profils d’utilisation comme le jeu ou un mini PC surpuissant.

Disposant d’un volume idéal pour accueillir la majorité des cartes graphiques, l’ISK600 accepte les modèles ne dépassant pas les 31cm de longueur.

Antec conserve pour ce modèle une esthétique plaisante et raffinée en employant de l’aluminium pour son capot. La structure du châssis est faite d’acier d’une épaisseur de 0.8mm permettant de conserver un poids impressionnant de légèreté.

2

Le refroidissement de l’ISK600 sera assuré par un unique ventilateur de 12cm. Son emplacement est compatible avec les systèmes de refroidissement liquide.

Le nouveau boitier Antec mini-ITX reste compatible avec les alimentations ATX standard évitant aux utilisateurs d’acquérir un modèle spécifique de type SFX, une contrainte souvent rencontrée chez la concurrence.

L’ISK600 offre toutes les possibilités d’une tour classique en termes de stockage car en plus d’accepter un lecteur optique « Slim », il pourra héberger simultanément deux lecteurs SSD ou disques durs 2.5 pouces et deux unités de stockage 3.5 pouces.

6

La dernière production d’Antec a donc de sérieux atout en sa faveur dans un domaine ou le Bitfenix Prodigy est devenu une référence malgré son encombrement conséquent. L’ISK600 garde quelques similitudes avec le Fractal Design NODE 304 dont nous ne manquerons pas de souligner ses point faibles comme ses points améliorables.


Le boitier Antec ISK600 mesure seulement 37cm de profondeur pour 20cm de hauteur et 26cm de largeur. Il donc plus petit d’à peine un centimètre par rapport au Fractal Design NODE 304 que nous avions testé il y a quelques semaines à peine.

IMGP8323

Cette nouvelle référence Antec adopte une couleur noire. Si la façade est traditionnellement en plastique, le capot est en aluminium brossé.

IMGP8332

La façade reste sobre grâce à un aspect mat et un panneau de connectique s’invite aux côtés des boutons de mise en marche et de réinitialisation. On remarque également un cache suggérant l’installation d‘un lecteur optique « Slim ».

IMGP8333

En bas, deux interfaces USB (1x USB 2.0 et 1x USB 3.0 rétro-compatible) cohabitent avec les deux mini jack audio (entrée micro et sortie casque).

IMGP8335

Les parois latérales sont munies d’une large surface alvéolée optimisant la dissipation thermique. La façade est elle aussi équipée de la sorte.

IMGP8337

L’arrière de l’ISK600 intègre un ventilateur de 120mm également caché par des alvéoles. L’évent concernant le panneau arrière de la carte mère siège en bas du boitier.

IMGP8339

Et sur sa droite, deux équerres PCI donnent un espace suffisant pour l’immense majorité des cartes graphiques.

IMGP8341

Enfin sur l’extrême droite, un connecteur électrique déporté sera raccordé au bloc d’alimentation.

IMGP8338

Le capot est fixé au châssis à l’aide de trois petites vis à main. Nous apprécions que la marque ait prit le soin de peindre ce côté régulièrement laissé brut par la concurrence.

IMGP8343

Sous l’ISK600, quatre pieds en matière absorbante limiteront les vibrations et une petite grille d’aération est réservée à la carte graphique.

IMGP8345

Le capot est rudimentaire mais sa finition en aluminium brossé donne fière allure à l’esthétique générale du boitier.


Découvrons à présent la conception interne de l’ISK600.

IMGP8347

Tout d’abord, chaque face est parfaitement dégagée pour donner le meilleur accès aux composants à installer. Les découpes sont parfaitement lissées évitant tout risque de coupure.

IMGP8350

Au dessus trônent les deux supports pour les périphériques de stockage internes.

IMGP8349

Le côté droit est renforcé par le support de l’alimentation. Il rigidifiera l’ensemble. Il est aussi prévu pour accueillir un disque dur 3.5 pouces.

IMGP8351

Au dessus de ce nouveau boitier Antec, les deux supports se distinguent en fonction des types de disques employés. Ils s’insèrent simplement dans les encoches prévues. Aucune vis n’est nécessaire au maintien.

Le support le plus proche de la façade est dédié aux unités 2.5 pouces et au lecteur optique « Slim » tandis que le second accepte un disque dur 3.5 pouces.

IMGP8356

Une fois dissociés du châssis, l’ISK600 offre un espace confortable pour le montage ou une future mise à jour matérielle.

IMGP8358

Le ventilateur est un modèle très classique mais néanmoins performant. D’un diamètre de 120mm, il est équipé de sept pales courbées. Son alimentation sera assurée via un connecteur trois broches. Il est également muni d’un interrupteur à deux positions : Low et High (Lent et rapide).

IMGP8359

Le bloc d’alimentation sera installé juste derrière la façade. Son support est muni d’un système limitant les vibrations. Les switchs sont parfaitement câblés. Ils profitent de gaines isolantes.


Démarrons par la partie la plus accessible de l’ISK600 : les baies pour unités de stockage.

IMGP8364

Le premier sera correctement isolé toujours à l’aide de mousse absorbante. Il est constitué de deux étages dissociables par quatre vis. En dessous, un lecteur optique « Slim » pourra être installé tandis qu’au dessus, deux SSD ou disques durs 2.5 pouces y seront vissés.

IMGP8365

Dommage qu’aucun système « tooless » n’ai été prévu. Il faut obligatoirement démonter le support inférieur afin de pouvoir fixer les périphériques par le dessous. Des évents ont été pensés pour faciliter l’accès à la connectique.

IMGP8366

Les vis latérales assurant le maintien au boitier sont munies de caoutchouc. L’ISK600 devrait donc se montrer silencieux en fonctionnement.

IMGP8367

Le second support logera un unique disque dur 3.5 pouces et exige lui aussi l’emploi de vis.

IMGP8369

Un deuxième disque dur 3.5 pouces peut être installé à même le boitier verticalement. La fixation s’effectue par le dessous à l’aide de quatre vis.

IMGP8370

La carte mère sera maintenue à l’aide de quatre vis. Leur accès est aisé. Sur sa droite, quatre rainures sont prévues pour le management des câbles grâce aux serres câbles livrés avec le boitier.

IMGP8371

L’alimentation est à visser tout comme les autres composants à l’aide de quatre vis. Il est impératif de brancher le déport du câble au préalable car il doit passer par une encoche prévue. La prise étant trop volumineuse pour envisager le passage une fois le bloc fixé.

Son positionnement est idéalement pensé car le bloc aspirera l’air frais depuis la façade pour être évacué par l’évent latéral. Ce flux d’air isolé ne viendra donc pas perturber le refroidissement de la carte mère et surtout du processeur.

IMGP8374

L’installation de la carte graphique s’effectue de la même manière que dans un boitier tour classique. L’espace conséquent autorise les modèles dont la longueur atteindra 31cm.

Concernant le ventirad du processeur, sa hauteur maximale est de 17cm mais attention au ventilateur de boitier qui pourra éventuellement gêner. A noter que l’ISK600 accepte certains systèmes de refroidissement liquide toujours à condition d’ôter le ventilateur de boitier.

Une fois ces composants installés, reste à replacer les baies pour supports de stockage.


Les dimensions de l’Antec ISK600 permettent la réalisation d’un câblage propre même si peu de facilités ont été prévues. Dans l’idéal, l’emploi d’une alimentation modulaire offrira une meilleure organisation des différents câbles.

IMGP8373

Celui d’alimentation ATX poursuivra son chemin assez discrètement vers la carte mère. Le câble de déport est parfaitement placé au fond du châssis.

Le raccord des boutons de façade, des connecteurs USB et audio suivront le câble d’alimentation ATX. Seul le HDD LED semble un peu plus court car son positionnement est un peu plus éloigné.

IMGP8378

Au cas où la carte graphique doit être alimentée de deux câbles d’alimentation auxiliaires, le surplus de longueur sera logé aux abords de la façade.

IMGP8381

Au fond de l’ISK600 aux côtés de la carte mère, les différents câbles pourront être regroupés à l’aide de serres câbles évitant toute gêne dans la circulation du flux d’air et tout risque d’endommagement.

IMGP8377

Le boitier Antec ISK600 propose une conception bien pensée permettant aux assembleurs de réaliser un câblage efficace et esthétiquement plaisant même s’il pourrait être encore amélioré tout autour de la carte mère.

Nous aurions également apprécié que le support de fixation pour disque dur directement sur le châssis soit compatible avec les unités 2.5 pouces. Il aurait permit de s’affranchir des baies supérieures.


Une configuration qui chauffe, c'est ce que nous avons retenu pour le test de ce type de boîtier, le processeur AMD Trinity cadencé à 3.8 GHz sur 4 cœurs affiche un TDP de 100 Watts. Il embarque un GPU Nvidia GeForce GTX 760.

IMGP8328

Détails de la plateforme :
Processeur AMD A10 5800K
Dissipateur CPU AMD stock
Carte mère MSI MS 7792
Mémoire G.Skill ARES 2 x 4 Go
Stockage SSD Intel Series 330 60 Go
Alimentation Be Quiet! Straight Power 650 Watts

Les mesures de températures
Elles s'effectueront sous OCCT et porteront sur les températures du processeur et de la carte mère. Le cycle sera de 30 minutes par tensions d'alimentation des ventilateurs livrés, ces dernières sont au nombre de trois, elles correspondent à celles délivrées par le rhéobus intégré 5, 7 et 12 Volts.

Les nuisances sonores
Les mesures se porteront sur le boîtier plateforme montée à 15cm et à 1m de distance. Les mesures se feront capot enlevé sans ventilateurs et ensuite suivant les trois modes d'alimentation des ventilateurs livrés boîtier fermé, et cela au repos et en charge, voila qui nous permettra d'apprécier l'affaiblissement acoustique apporté par le boîtier.


Pour plus  de compréhension, nous avons relevé les vitesses correspondantes aux tensions appliquées par les deux positions du rhéobus au ventilateur.

Le relevé "sans capot " correspond aux mesures capot ôté et ventilateurs du boîtier débranchés.

Attaquons par les températures, sujet brûlant pour ces "petits" boîtiers.

 

Températures CPU

graph_cpu_temp

Le processeur embarqué dans l'ISK600 garde des températures constantes au repos. Par contre en charge, il gagne 7°C si le ventilateur du boitier est positionné sur "High".

 

Températures carte mère

graph_cm_temp

 La sonde température intégrée à la carte mère montre que l'ensemble de la plateforme profite elle aussi du mode ventilation "High". 5°C séparent également le boitier ouvert du mode "Low". Au repos la carte mère garde une température constante, preuve d'un bon flux d'air dans chaque cas.

 

Températures chipset

graph_chipset_temp

 Le chipset conserve des valeurs du boitier ouvert lorsque le ventilateur de l'ISK600 tourne à plein régime. Au repos, le chipset a un comportement identique à la carte mère en restant stable.

 

Températures carte graphique

graph_gpu_temp

La carte graphique est pratiquement insensible aux différentes configuration ce qui indique qu'elle est correctement refroidie en toutes circonstantes grâce aux évents situées sur les paroies latérales.

 

 Ventilateur de boitier

graph_boitier_fan

 Le ventilateur de 12cm équipant l'ISK600 oscille entre 400RPM et 600RPM en mode "Low". En mode "High", il passe alors à environ 900RPM conservant alors son silence de fonctionnement.

 

Niveau sonore

db1

Le système de refroidissement recommandé par AMD étant de faibles dimensions, il opte pour une vitesse de rotation extrêmement élevée. Il engendre donc des nuisances sonores supérieures aux modèles alternatifs.

Il atténue donc les éventuelles différences possibles entre le mode "Low" et le mode "High". Si un décibel sépare les deux modes de ventilation, l'ISK600 une fois fermé permet de limiter les nuisances.

db2

A un mètre de distance, le boitier Antec ISK600 confirme ses bonnes prestations en termes de nuisances sonores. En mode "High", il se permet d'être plus discrêt qu'en mode "Low" car mieux refroidit, le ventirad du processeur doit fonctionner moins vite. Il rend donc l'ISK600 encore plus silencieux et surtout encore plus performant.


Dans le but de mettre en évidence l'efficacité du boitier en termes de refroidissement, nous oberservons les courbes de températures en fonction du régime des ventilateurs.

Nous obtenons ainsi la meilleure vue possible concernant le profil de ventilation optimal.

courbe_cpu_temp

Notre première courbe montre fort bien que boitier fermé avec le mode "High", l'Antec ISK600 demeure performant car la température du CPU est identique si le châssis est ouvert.

Par contre le mode "Low" laisse grimper le processeur à 90°C toujours avec le ventirad de référence AMD.

courbe_cpu_fan

La progression de la courbe est identique quelque soit le mode employé au démarrage de la charge. Le mode "High" permet au ventilateur du CPU de baisser significativement son régime. Les gains en termes de nuisances sonores sont remarqués grâce aux 1000RPM de gagnés.

courbe_cartemere_temp

 Tout comme le processeur, la sonde de la carte mère reprend un comportement identique boitier ouvert ou en "High". Si le ventilateur de l'ISK600 est paramétré en "Low", la carte mère prend un peu plus de 5°C.

courbe_chipset_temp

 Concernant le chipset, là aussi nous aurons tout intérêt à opter pour le mode "High" plus performant.

courbe_boitier_fan

Suivons la courbe du ventilateur du boitier Antec qui en mode "High" garde une vitesse constante vers 850RPM alors qu'en mode "Low", elle fluctue entre 400RPM et 650RPM. L'accélération est faible mais elle permet d'atteindre des températures plus basses.

courbe_gpu_temp

 Concernant la carte graphique, l'Antec n'oppose aucune limites en termes de refroidissement car quelque soit le mode employé, elle conserve un comportement quasiment identique. Seul le retour à l'état de repos est un peu moins rapide en mode "Low".

courbe_gpu_fan_rpm

 La turbine de la carte graphique n'a aucunement besoin de fonctionner à haut régime. Car si c'était le cas, nous observerions de nettes différences entre chaque configuration.


Dans bien des cas, trouver le boitier mini-ITX idéal pour gamers abouti à de nombreuses concessions et l’Antec ISK600 compte parmi les meilleurs de sa catégorie.

IMGP8349

Partageant quelques caractéristiques communes avec le Fractal design Node 304, l’Antec ISK600 offre des atouts qui ne manqueront pas de convaincre les utilisateurs.

Tout d’abord, il conserve la possibilité d’intégrer un lecteur optique, un périphérique encore largement utilisé par le grand public.

Mais surtout l’alimentation placée verticalement autorise les cartes graphiques sans réelles limitations ce qui n’est pas le cas du NODE 304.

Concernant le système de refroidissement du processeur, une nouvelle fois le boitier mini-ITX Antec prend l’avantage car les unités de stockage étant placées horizontalement, l’espace disponible est bien plus conséquent.

Par rapport au célèbre Bitfenix Prodigy, l’Antec ISK600 est bien moins encombrant tout en proposant des possibilités d’intégration évoluées. De plus sa finition en aluminium brossé lui offre une esthétique bien plus sobre, un critère de choix bien souvent prioritaire.

Côté performances de refroidissement l’Antec ISK600 prend l’avantage en termes de silence en utilisation classique bureautique et internet. En mode jeux, les évents d’aération jouent parfaitement leur rôle car la carte graphique conserve des températures correctes tout en conservant une ventilation constante.

Seule la phase de montage est améliorable. Bien que l’espace disponible permette une intégration aisée et propre, l’ISK600 réclame encore beaucoup de vis dans son ensemble. L’ajout de mécanismes de rétention notamment pour les unités de stockage aurait rendu cette nouvelle référence d’Antec encore plus convaincante.

Enfin sur le plan tarifaire, le boitier Antec ISK600 est disponible à ce jour dès soixante quinze euros tout comme ses concurrents directs.

Aux vues de ses avantages certains, il conviendra donc d’avantage à ceux dont la priorité s’oriente vers un design sobre et à un encombrement plus réduit. L’ISK600 est donc un modèle de choix que nous recommandons sans réserve.

alt alt

fleche Volume disponible
fleche Support des alimentations ATX
fleche Compatible avec toutes les cartes vidéo

 fleche Beaucoup de vis nécessaires au montage

 

Share