Lundi, 24 Février

Dernière mise à jour21/02/2020 11:44:12 AM GMT

Vous êtes ici Articles Boitiers Boîtier Cooltek W1.

Boîtier Cooltek W1.

Envoyer Imprimer


cooltek

Comme nous l’avons écrit plus haut les différents panneaux du W1 sont amovibles. Cela se traduit concrètement par un accès total ou presque à l’intérieur de la tour. Ainsi, on ôte tout d’abord les deux panneaux latéraux, puis le panneau supérieur avant de s’attaquer finalement au panneau avant.

cooltek

A ce stade du test, difficile de passer outre la question de la ressemblance avec les deux boîtiers Bitfenix Colossus Mini et Prodigy. Et il est vrai que les ressemblances sont nombreuses (options de cable management par exemple), comme il est tout aussi vrai qu’il est tout de même certaines différences.

cooltek

Notamment au niveau de la séparation interne des composants, le W1étant compartimenté. Comprenez par là qu’il est divisé en deux parties verticales distinctes, l’une englobant l’alimentation et les deux baies 2.5 pouces et l’autre regroupant la carte-mère et éventuellement une carte-fille, ainsi que les quatre baies pour HDD de 3.5 pouces et  la baie externe de 5.25 pouces.

cooltek

Bref, nous avons commencé par placer la CM sur son support puis l’avons vissée sur ses entretoises. Et ce fut l’occasion de mettre le doigt sur le principal défaut, à notre sens, du W1, l’inamovibilité de la cage à disques durs 3.5 pouces (au contraire du support de la baie externe 5.25 pouces, sept vis) qui gêne le montage interne tout autant qu’il réduit l’impact du flux d’air créé à l’intérieur de la tour.

cooltek

En ce qui concerne les limitations internes, leW1 se rit. En effet, alors que l’alimentation comporte un espace en longueur de 18 cm en longueur avant de toucher le premier emplacement 2.5 pouces et la carte graphique dispose de 32 cm de long avant que de n’entrer en contact avant le ventilateur avant, le ventirad profite quant lui de très larges 21.5 cm en hauteur, bien plus que dans bon nombre de tours au format ATX.

cooltek

Alors avec ça, le montage des derniers composants internes, alimentation, carte graphique et SSD en tête, ne pose pas réellement de difficulté. On se doit toutefois de positionner l’alimentation par l’intérieur (et non pas sur son support externe comme le Colossus Mini notamment) avant de visser le SSD de notre configuration de test par le dessous. La carte graphique venant se positionner à son tour elle aussi par l’intérieur et est fixée par l’extérieur, grâce à un système de herse et de vis.

cooltekcooltek

En résumé, pas de faux pas majeur, le montage s’est passé en douceur et sans difficulté excessive, l’ample espace intérieur et le fait de pouvoir y accéder non seulement par les côtés amis aussi par le haut, n’y sont certainement pas étranger.



Share