Lundi, 21 Octobre

Dernière mise à jour21/10/2019 10:04:56 AM GMT

Vous êtes ici Articles Boitiers Boîtier Nanoxia Deep Silence 2.

Boîtier Nanoxia Deep Silence 2.

Envoyer Imprimer

Le Deep Silence 2 de Nanoxia est une bien jolie petite chose fragile :

Difficile à croire en le voyant pourtant, mais le Deep Silence 2 est un boîtier au format mi-tour. Cette impression est due principalement à sa profondeur qui atteint 588 mm, car sa largeur et sa hauteur restent dans les normes, respectivement 207 et 468 mm. Cela lui permet toutefois d’accepter les cartes-mères de facteurs de forme mini-ITX, micro-ATX, ATX et Extended ATX, ainsi que des ventirads et des cartes d’extension dont la hauteur et la longueur maximales correspondantes ne doivent excéder 165  et 345/370 mm (selon que vous sacrifiiez ou non le support intérieur pour ventilateurs de 120 mm, mais nous y reviendrons).

nanoxiananoxia

Il se compose à la fois d’acier et de plastique et comporte plusieurs couches de matériaux isolants (mélange de mousse et de bitume, d’où un poids pas plume de 10.96 kg), dans la porte avant, sur les panneaux latéraux et sur les emplacements pour ventilateurs supérieurs laissés vacants. En effet, ces derniers sont pourvus, d’usine, de caches insonorisés (Nanoxia VentCovers), quand la plupart des autres constructeurs laissent un trou béant (voire plusieurs, ou pire, les vendent séparément  …). Toutefois, on a l'impression que Nanoxia ne va pas au bout de sa logique du tout silence : pourquoi alors des vis pour fixer les ventilateurs au châssis et pas des silentblocks ?

A propos de système de ventilation, apprenez qu’outre les emplacements susmentionnés, le Deep Silence 2 inclut un emplacement inférieur pour ventilateur de 120/140 mm, un emplacement arrière pour ventilateur de 80/92/120 mm (120 mm pré- monté), quatre emplacements avant de 120 mm, deux derrière la façade avant (fournis) et deux autres placés verticalement sur la cage à disques durs, dans une configuration qui autorise le montage, tout aussi vertical, du radiateur d’un kit de refroidissement liquide.

Possibilité également offerte, mais de façon horizontale, sur la partie supérieure du boîtier, ouvrant une option encore peu démocratisée de nos jours, mais qui tend déjà à se répandre : le double refroidissement liquide tout-en-un du CPU et du GPU dans le même boîtier.

Watercooling, encore, le DS2 comprend quatre orifices pour la sortie des tuyaux, gainés de caoutchouc, conformément aux standards en vigueur en la matière, mais, là où Nanoxia se démarque, c’est en proposant des caches de remplacements non percés, pour assurer encore un peu plus l’étanchéité sonore. C’est peut-être aller un peu loin, mais on apprécie le sens du détail …

nanoxia

L’alimentation, en position basse, repose sur quatre pieds en caoutchouc et n’entre pas en contact directement avec la partie verticale du boîtier : un revêtement semblable à celui chargé de l’insonorisation de l’ensemble vient s’intercaler entre l’alim’ et la tour, afin de limiter les vibrations. Encore une fois, un sens du détail louable …

Toutefois, le filtre à poussière qui couvre la sortie d’air de l’alimentation, bien que facile d’accès, s’est  avéré plutôt fragile et ne tenant pas à grand-chose sur notre exemplaire de test. A voir si le défaut se retrouve dans les exemplaires commerciaux ou s’il n’affecte que notre seul sample.

Le support carte-mère est littéralement cerné de passe-câbles gainés : au-dessus de la large ouverture pour plaque de rétention, de l’alimentation, de la prise 20/24 broches et des prises SATA et PCI-Express. Mais il faudra voir à visser les entretoises soi-même et là, Msieu Nanoxia, tous les partisans du moindre effort du monde, dont nous nous faisons l’étendard ici, ne vous félicitent pas …

Mais passons. Le DS2 incorpore trois baies externes 5.25 pouces, à fixation sans outil (l’option visserie n’est pas exclue pour autant), dont l’une d’entre elles (la plus basse) peut être convertie en baie externe de 3.5 pouces. La cage à disques durs comporte sept emplacements, consistants en autant de tiroirs amovibles (qu’on extrait par une simple pression de deux doigts), sur lesquels on vient fixer par le dessous les disques 2.5 et 3.5 pouces grâce à des vis. Bien que le système de fixation 2.5 pouces en soit dépourvu, le système de fixation 3.5 pouces comporte des œillets en silicone, eux aussi là pour atténuer les vibrations.

nanoxiananoxia

Il totalise également sept emplacements pour cartes d’extension, dont chaque fermoir consiste en une vis à main, retenant un cache réutilisable.
La façade avant, qui se détache du boîtier en la tirant par le bas vers soi, abrite les deux ventilateurs de 120 mm avant, mais également derrière la porte en plastique, les trois baies externes, au système d’éjection simplifié. On remarque également  sur le dessus du boîtier, un port USB 2, deux ports USB 3, deux prises audio jack audio et le bouton Power, le bouton Reset étant relégué à côté des baies 5.25 pouces.

Enfin, le DS2 propose un câblage interne pour deux fois trois ventilateurs, reliés à deux variateurs horizontaux linéaires sommaires se situant sous les baies 5.25 pouces externes.

nanoxi



Share