Vendredi, 06 Décembre

Dernière mise à jour05/12/2019 12:29:19 PM GMT

Vous êtes ici Articles Boitiers Test : Boîtier Antec P182

Test : Boîtier Antec P182

Envoyer Imprimer
 Test réalisé par : Philippe le 11 juin 2007
Remerciements : Antec
 

Introduction

Cliquez pour agrandir l'image

L’arrivée d’un nouveau boîtier Antec est toujours en soit un petit événement et ce pour plusieurs raisons. La première pourrait être que la société Antec jouit d’une très bonne réputation dans le domaine du refroidissement, la deuxième que cette société n’est pas particulièrement prolifique dans le domaine des nouveautés et que chaque annonce se traduit immédiatement après par une longue attente. Mais plus sûrement parce qu’Antec innove, c’est un des très rares fabricants de boîtiers à ne pas hésiter à repenser presque totalement ses produits.
Chez Antec, même le boîtier dit standard, ne l’est pas tout à fait.

Notre P182 appartient donc à la gamme Performance One, cette série de coffret se veut fonctionnelle, efficace et silencieuse, dixit Antec. Cette ligne de boîtier compte 7 tours dont la P160W que nous avons testée il y a quelques temps, mais surtout les P180 avec deux finitions, grise et noire et notre P182 déclinée sous 2 versions noir métallisé et finition miroir.

{mospagebreak}

 Test réalisé par : Philippe le 11 juin 2007
 
 

Présentation

"Un boîtier Antec, ça en jette toujours", je ne sais plus qui me disait cela mais il faut l’admettre, tout parti pris mis à part, c’est vrai. Une esthétique sobre mais travaillée, une finition très soignée et surtout une ligne qui plaira à certains et sera détestée par d’autres pour cause de classicisme.
A première vue il ne peut renier son frère le P180, il lui ressemble comme 2 gouttes d’eaux. Logique me direz-vous puisqu’il s’agit d’une évolution de ce même P180.

La finition de notre version du P182 est noir métallisé, les panneaux latéraux ainsi que la porte sont composés de 3 couches de matériaux aluminium, plastique, aluminium dans un but d’insonorisation. Elle est équipée d’une porte couvrant toute la façade, seuls les connecteurs FireWire, usb et les entrées/sortie audio sont apparents. Le bouton marche arrêt et reset sont accessibles après ouverture de la porte.
Le guidage de la porte est un peu incertain dans la mesure ou ouverte à 90°, elle se cintre assez facilement. Logique dans la mesure ou le montant de la façade de notre P182 n'est pas solidaire du boîtier en son centre au droit des charnières.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Le haut de la façade comporte les 4 baies 5 1/4, au-dessous 2 grilles d’aération. Elles abritent chacune un filtre anti-poussière accessible par simple pression sur la grille, ils sont donc facilement nettoyables, ces 2 grilles correspondent aux entrées d’air du boîtier. L’emplacement 3 ½ externe se situe entre les 2 aérations.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Cliquez pour agrandir l'image

Première réflexion, des grilles d’aérations et une porte, pas très cohérent, et bien si car la périphérie de la façade est dotée d’aérations, donc l’air est censé circuler porte fermée.
La fermeture de cette dernière est assurée par 2 taquets magnétiques si cela ne suffit pas, un verrouillage avec une clé est prévu.
Les boutons marche/arrêt et reset sont dissimulés derrière la porte, juste au-dessous les connecteurs firewire usb et audio in/out

Les panneaux latéraux arborent la même finition noir métallisé et ne présentent aucune ouverture, la fixation de celui de droite est assurée par 2 vis moletées, le gauche se contente de simples vis. Le dessus abrite, vers l’arrière, une grille à structure nid d’abeille, il s’agit de l’extraction haute du boîtier. Un déflecteur est livré et vient coiffer cet emplacement.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Cliquez pour agrandir l'image

La face arrière présente quelques singularités, la plus visible est bien sûr l’alimentation déplacée en bas et le « bloc » back panel I/O et ventilateur vers le haut…

Le sommet se voit doté de 2 interrupteurs à trois positions (L pour basse, M pour médium et H pour haute) il s’agit du contrôle de la vitesse de rotation des 2 ventilateurs d’extraction.

La grille de l’autre ventilateur arbore la même grille nid d’abeille que son « collègue du dessus » mais elle est légèrement débordante de la face arrière pour plus de rigidité.

Le watercooling n’a pas été oublié, 2 obturateurs plastiques prédécoupés permettent le passage des tuyaux.

 

 

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Enfin, l’emplacement de l’alimentation cerclé de perforations positionné tout en bas.

Spécifications :

Matériaux façade et panneaux : Aluminium, plastique et aluminium.
Matériaux chassis : Acier
Emplacement ventilateur avant : 12 cm.
Emplacement ventilateur arrière : 2x12 cm livrés.
Emplacement ventilateur intérieur  : 12 cm livré.
Emplacement 5 ¼ : 4 externes.
Emplacement 3 ½ : 1 externes et 6 internes.
Emplacement carte Pci filles : 7
Ports façade : 1 Firewire, 2 usb 2.0 et 2 entrées/ sortie audio
Dimensions H: 540, La : 210, Pro : 500 mm
Poids : 14.1 Kg

Caractéristiques des ventilateurs 12 cm :

Cliquez pour agrandir l'image

Réglable par le biais d'un inverseur 3 positions.

Position Low : Vitesse 1200 Tours/min, 39 CFM, nuisances sonores 25 dB(A).
Position Médium : Vitesse 1600 Tours/min, 56 CFM, nuisances sonores 28 dB(A).
Position Hight : Vitesse 2000 Tours/min, 79 CFM, nuisances sonores 30 dB(A).

{mospagebreak}

 Test réalisé par : Philippe le 11 juin 2007
 
 

L'intérieur

Cliquez pour agrandir l'image

Nous commencerons ce chapitre par la partie supérieure du P182, sur la face arrière et sur le dessus nous trouvons 2 ventilateurs de 120 mm. Le 1er est monté verticalement en extraction, le second sur le dessus remplace l’aspiration créée par l’alimentation, il est donc monté en extraction également. Une rehausse en plastique masque la sortie supérieure.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Le bas de l'emplacement carte mère et les ventilateurs du haut du coffret

L’intégralité des ventilateurs livrés (3) est équipée d’un système de contrôle du régime de rotation à 3 positions, pour les 2 positionnés en extraction, les interrupteurs sont situés en haut du panneau arrière. Pour le ventilateur interne, il se trouve à l’intérieur, à l’extrémité d’un cordon relié à son moteur.

Cliquez pour agrandir l'image

L’air frais de la partie supérieure entre par le biais de la façade, une prise d’air est prévue devant la cage des périphériques 3 ½, une trappe à ouverture rapide permet l’accès au filtre anti-poussière.
Un ventilateur (non livré) peut être monté derrière la façade, un support est prévu, dans ce cas il est possible de monter 2 disques durs.
Un ventilateur peut être adapté en bout de cage, des épingles sont livrées mais il interdit l’installation de disque dur.

L’intérêt de cette arrivée d’air est de se situer à la hauteur de la ou des cartes graphiques et donc d’assurer un bon refroidissement, de celle(s)-ci.

Emplacement cage supérieure

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Ventilateur monté derrière et devant la cage supérieure

La partie inférieure est totalement indépendante, il n’y a pas de communication directe entre les 2 zones. Une prise d’air en façade assure l’arrivée d’air frais, elle possède également un trappe et un filtre anti-poussière.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
La cage inférieure et le support de l'alimentation

La cloison séparant l’espace disques durs de l’alimentation reçoit le ventilateur prenant en charge la circulation d’air, il la prélève après les disques durs, donc après leurs refroidissements, pour l'orienter vers l’alimentation qui l’évacue. Ce ventilateur est posé sur un support permettant un démontage rapide dans le cadre d’un nettoyage par exemple

Cliquez pour agrandir l'image
Le ventilateur séparant la cage disques durs et le support de l'alimentation

{mospagebreak}

 Test réalisé par : Philippe le 11 juin 2007
 

 

L'intégration

Cliquez pour agrandir l'image

Pour commencer, l’alimentation. Elle se place sur un support posé au fond du boîtier, sur 2 bandes de silicone. L’arceau munit également de ces bandes vient par-dessus pour bien la plaquer sur son support. Elle ne risque pas de se sauver toute seule, car en plus de 4 vis traditionnelles les 4 de l’arceau viennent s’ajouter, cet ensemble peut paraître lourd mais son rôle est de limiter les éventuelles vibrations de l’alimentation.

Cliquez pour agrandir l'image

Bonne nouvelle le P182 accepte des blocs jusqu’à 18 cm de profondeur, bon vous me direz ca ne court pas les rues non plus cette taille d’alimentation, mais enfin, c’est prévu.
Par contre aucune grille devant et derrière les pales du ventilateur livré, attention donc aux câbles pouvant frotter ou pire bloquer les pales.
Une alimentation possédant un ventilateur à l’arrière sera avantagée en termes de refroidissement par rapport à celles embarquant un unique ventilateur de 12 ou 13 cm, le flux étant dans son axe. Le flux sort du boîtier par les orifices de part et d’autre de l’alimentation.

Cliquez pour agrandir l'image

Le passage des câbles, peut s’effectuer derrière la plaque supportant la carte mère, des colliers sont prévus ainsi que des découpes dans les panneaux, également pour les disques durs à proximité. Le passage par l’intérieur est également possible, notamment si vos cordons sont un peu court par la voie précédente. A cet effet, un cache en plastique réglable permet d’ajuster la taille du passage de câbles entre la zone carte mère et la zone alimentation.
Ces différentes méthodes de passage de câbles permettent un bon rangement de l’intérieur du coffret et ainsi une circulation du flux grandement facilité.

Cliquez pour agrandir l'image

La carte mère s’intègre de façon traditionnelle, on la saisit par le ventirad et on pose l’ensemble sur la plaque support. Des entretoises supplémentaires sont livrées si besoin est. Le raccordement aux connecteurs et témoins de façade ne pose aucun problème, les cordons étant de longueur très largement suffisante.

Les lecteurs optiques, tout comme les disques durs, sont à équiper de réglettes à visser sur les côtés, il suffit alors de les glisser dans l’emplacement adéquat. Pour les périphériques 5 ¼, l’introduction se fait de l’extérieur, si pour des périphériques du type lecteur optique l’opération est aisée, il risque d’en être autrement avec des équipements peu profonds comme des rhéobus par exemple.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
La fixation des rails et l'emboitement du périphérique 5 1/4

Deux options pour les disques durs, en bas du boîtier ou au milieu, dans les 2 cas ils sont montés dans des cages amovibles.
La première position autorise le montage de 4 disques durs, ils sont placés verticalement dans la cage et isolés au moyen de rondelles de silicone. Elle s’extrait perpendiculairement par rapport à la tour, le guidage est assuré par des glissières en plastique, le verrouillage par une vis. L’ouverture en façade assure le refroidissement des disques durs, la circulation d’air étant assurée par le ventilateur positionné juste derrière. La seconde cage comporte 2 emplacements, dans ce cas les disques se positionnent horizontalement leur fixation est assurée par des vis, leur isolation mécanique par les mêmes rondelles de silicone que précédemment. Petite astuce de rangement, un coffret sur un des côtés de la cage, on peut y ranger les vis de montage supplémentaires.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
La cage supérieure et le petit coffret de rangement

Le refroidissement des unités de stockage est pris en charge par le ventilateur positionné juste derrière, il crée un flux en provenance de la façade. Les performances en dissipation peuvent être améliorées par l’ajout d’un ventilateur derrière la façade, un emplacement est prévu.

Et le format 3 ½ externe me direz-vous ? et bien il se retrouve coincé entre les 2 cages amovibles, il peut accueillir un lecteur de disquette, pour les nostalgiques, mais aussi un lecteur de carte par exemple.

Comme nous venons de le constater, plusieurs options sont possibles au niveau de la position des unités de stockage et/ou du refroidissement, nous allons étudier chaque position par le biais de nos tests.

{mospagebreak}

 Test réalisé par : Philippe le 11 juin 2007
 
 

Les protocoles de test

Le protocole du test de refroidissement :

Nous allons utiliser la configuration suivante :

Processeur : Amd Athlon 4600+.
Ventirad : Cooler Master Mars.
Carte mère : Sapphire Xpress 3200.
Mémoire : Crucial anniversary 1Go.
Carte graphique : Palit Radeon X1950GT.
Disque dur : Maxtor 160 Go Sata.
Alimentation : Silverstone ST50EF, 500 watts.

Ventilateur additionnel :

Coolink SWiF 1202.
Vitesse : 1600 Tours/min,
Performances : 53 de CFM et 24dB(A) en nuisances sonores.

Les tests seront effectués suivant 2 réglages :

Conf1, le processeur est cadencé à 12 x 200 soit 2400 Mhz à 1.3 volts, la carte graphique à 500/ 600 Mhz, soit les réglages d’origine.
Conf2, le processeur est cadencé à 12 x 235, soit 2820 Mhz, la tension est portée à 1.39 volts. La Radeon X1950GT voit ses fréquences de fonctionnement portées à 547/648 Mhz, ce sera notre configuration haute, à fort dégagement calorifique.

La mise en température sera effectuée avec Cpu Burner sur chaque core du processeur et conjointement, AtiTools en mode Scan pour artefact, (réglage à fond). La durée du test est de 30 minutes, comme d’habitude, les valeurs les plus élevées seront retenues.
Les positions L,M ou H ont été appliquées aux 2 ventilateurs supérieurs en même temps. Notre carte graphique posséde un système de refroidissement simple, il ne rejette pas de flux à l'extérieur du boîtier.

Les nuisances sonores :

Le test sonore se fera à l’oreille, nous n’utiliserons pas de sonomètre car nous ne testons qu’un seul boîtier et nous ne l’utilisons qu’à des fins de différenciation entre plusieurs produits. Par contre nous connaissons bien cette configuration de test, cela nous permettra de juger de l'atténuation, de l'amplification ou du rajout de nuisances sonores.

{mospagebreak}

 Test réalisé par : Philippe le 11 juin 2007
 
 

Résultats des tests

Les températures

Le 1er tableau résume les variations de température au niveau du processeur et de la carte graphique en usage intensif. Ils constituent les éléments les plus générateurs et à la fois les plus sensibles à la chaleur. En bleu clair les températures en Conf1, en orange en Conf2. En bleu foncé et rouge les mesures avec un ventilateur supplémentaire. Les positions L, M et H correspondent aux réglages de la vitesse de rotation des ventilateurs supérieurs.

Au niveau du processeur, le réglage en L (Low), soit 1200 tours/min affiche des résultats très moyens par rapport à l’ensemble, c’est à partir du M, 1600 tours/min où les écarts se creusent. 1 à 2°C séparent les 2 positions M et H. L’apport du ventilateur supplémentaire est particulièrement bien ressenti avec un gain allant jusqu’à 3°C.
Pour la carte graphique même amplitude entre les différentes positions des ventilateurs, l’écart entre la position L et les positions M et H est important. Le ventilateur supplémentaire n’apporte pas grand-chose, 1°C, nous l’avons donc changé de position et monter derrière la cage supérieure au lieu de devant. L’apport supplémentaire est une nouvelle fois de 1°C, ce qui porte le gain à 2°C par rapport au relevé sans sa présence.

Le 2ème tableau nous indique les résultats obtenus au niveau de la carte mère, suivant la même présentation que le 1er

Très bons résultats avec toujours ce décalage entre les positions L et M,H

Le 3ème graphique est consacré au disque dur de notre configuration, comme les autres tests une série de relevés avec et sans ventilateur supplémentaire. Des mesures seront effectuées avec le disque dur monté dans la partie inferieure.

Le gros morceau de notre test des températures car plusieurs montages sont possibles :
Cage supérieure sans ventilateur supplémentaire.
Cage supérieure avec ventilateur monté devant, derrière la façade.
Cage supérieure avec ventilateur monté derrière les disques.
Cage inférieure.

Pour résumer, sinon bonjour le mal de tête, la position du ventilateur supplémentaire sur la cage supérieure n’influe quasiment pas directement sur les disques, cela se joue à 1°C.
La position basse semble être le meilleur choix pour notre disque dur, en témoignent les relevés effectués.

Les nuisances sonores :

Cliquez pour agrandir l'image

Les 3 positions des ventilateurs résument à elles-seules le niveau des nuisances sonores. Le réglage L est totalement inaudible, pour le M un très léger grondement est perceptible et pour le H il est audible.
Le P182 et notamment ces panneaux latéraux et de façade jouent parfaitement leur rôle d’isolation phonique. Cela se sent surtout avec notre carte vidéo qui malgré son ventilateur pas franchement discret est quasiment inaudible.
Le comportement du ventilateur supplémentaire est à prendre également en compte, dans notre cas et selon sa disposition le Coolink 1202 émet un léger sifflement.
Notre vieux Maxtor 160 Go, se montre totalement inaudible.

{mospagebreak}

 Test réalisé par : Philippe le 11 juin 2007
 
 

Conclusion

Cliquez pour agrandir l'image

Nous n’avions pas examiné le P180, c’est une bonne occasion de faire le point sur son concept par le biais de son remplaçant. .

Sur un point de vue esthétique, la ligne est moderne et simple, l’ensemble est de bon ton, comme précité il plaira aux amateurs de discrétion et d’efficacité.

 

Cliquez pour agrandir l'image

Au niveau du refroidissement, il y a du travail en amont, cela se sent. La conception même du P182, notamment le cloisonnement partie basse/haute apporte une gestion du refroidissement nettement simplifiée, les impératifs n’étant pas les mêmes. L’alimentation et les disques durs n’ont pas besoin d’un flux très important pour être refroidis sachant que leurs dégagements calorifiques sont soit restreints (disques durs) soit pris en charge par eux-mêmes (alimentation).
Cela permet de traiter la partie haute du boîtier de façon plus spécifique, elle contient les plus gros générateurs de chaleur du PC (processeur et carte(s) graphique(s)). Antec a mis l’accent sur l’extraction via 2 ventilateurs en position haute, dans notre cas et avec notre ventirad les 2 ont été réglés de la même façon. Il est donc fortement conseillé, si vous avez un ventirad plutôt vertical, de pousser le ventilateur qui reçoit son flux, quitte à réduire le second.

Le refroidissement de la carte vidéo est correct, nous attendions peut-être à plus mais il ne faut pas oublier que le système de dissipation de notre carte graphique rejette dans le boîtier et non pas à l’extérieur. Il convient également de préciser que les airducts sont autant d’ouvertures par lesquelless les nuisances sonores peuvent filtrer, il y a un compromis à faire…

Cliquez pour agrandir l'image

Les ventilateurs de par leurs positions engendrent des nuisances sonores différentes, celui du dessus, en position haute (H) est le plus audible, vient ensuite l’arrière et pour finir celui du bas du boîtier. En position M, l’ensemble se montre discret, mais cette pollution sonore dépend également de ce qui est monté dans le boîtier.
La plateforme que nous avons utilisée nous est familière notamment au niveau sonore, à plat sur une table elle dépasse largement celle du P182 avec ses ventilateurs. Cela atteste de la bonne capacité d’atténuation de l'Antec, le concept des panneaux sandwichs est visiblement performant, leur montage est très bien ajusté, point de vibrations à craindre de ce côté-là.

Cliquez pour agrandir l'image

Le P180, sorti en 2005, était en son temps  qualifié d'exceptionnelle. Antec renfonce le clou en allant encore plus loin dans cette nouvelle version. Il n'est certes pas parfait mais est-il possible de l'être?

Son prix de vente de 119€ le positionne plutôt dans les boîtiers haut de gamme, son niveau de tarification nous parait totalement justifié de par sa qualité.

 

 

- La modularité du refroidissement.
- Ses capacités de refroidissement.
- La réduction des nuisances sonores.
- Le passage des câbles et du watercooling.

- La fixation de la porte.
- Pas de grilles sur le ventilateur bas

 

Voir nos autres tests de boitiers : 59hardware

Signaler une erreur 59Hardware

l>
Share