Mercredi, 13 Novembre

Dernière mise à jour12/11/2019 03:13:46 PM GMT

Vous êtes ici Articles Cartes mères ASRock Fatal1ty X99M Killer

ASRock Fatal1ty X99M Killer

Envoyer Imprimer

La Fatal1ty X99M Killer étant « Gaming », le mariage noir rouge est de ce fait incontournable.

IMGP0011

Un premier constat nous permet d’apprécier un ensemble généralement homogène et bien qu’il s’agisse d’un modèle micro-ATX plus réduit que l’ATX Standard, la Fatal1ty X99M Killer ne semble pas surchargée.

Elle n’a pourtant aucun mal à accueillir douze phases d’alimentation Super Alloy uniquement réservées au processeur en plus des dissipateurs XXL. Par contre la Fatal1ty X99M Killer doit se contenter de quatre ports DIMM de DDR4 alors que la plupart des cartes ATX disposent de huit slots.

IMGP0010

L’espace réservé au socket accueille de nombreux composants mais il ne limite nullement l’installation des systèmes de refroidissement les plus imposants comme notre Noctua NH-D15.

IMGP0018

Les douze étages d’alimentation sont placés sur une seule ligne et leurs dissipateurs se composent de deux blocs inter connectés par un heatpipe.

Une fois de plus, le premier connecteur PCI Express est très proche du socket et en cas d’utilisation d’un gros ventirad, l’installation de la carte graphique sur ce slot sera pratiquement impossible. Cette limitation n’est pas propre à la ASRock car les modèles concurrents que nous avons testé à ce jour subissent la même contrainte.

IMGP0024

Il sera donc préférable d’opter pour un système de refroidissement liquide bien moins volumineux. A noter également que le Dual BIOS et son switch sera inaccessible une fois le dissipateur CPU installé.

IMGP0019

La Fatal1ty X99M Killer dispose d’un connecteur d’alimentation CPU auxiliaire de huit contacts placé à l’arrière du radiateur supérieur des VRM.

IMGP0020

Le panneau de connectique arrière dispose d’un port PS/2 hydride clavier/souris, d’un switch Reset BIOS, d’une interface eSATA, de huit  ports USB dont quatre à la norme 3.0, de deux interfaces Ethernet et enfin les entrées/sorties audio analogiques et numérique.

IMGP0021

Le contrôleur réseau Qualcomm Killer E2200 est comme d’habitude chez ASRock couvert d’un blindage brillant du plus bel effet.

IMGP0023

Il en est de même pour le Realtek ALC1150 dédié à l’audio. Il est accompagné de condensateurs Nichicon plus performants que des modèles classiques.

IMGP0025

La Fatal1ty X99M Killer n’intègre pas de connecteur SATA Express 10Gbps mais il dispose d’un autre atout indéniable : son slot M.2.

Si la majorité des cartes mères disposent bel et bien d’un tel connecteur, il est limité à 10Gbps. Or celui de la Fatal1ty X99M Killer est câblé en PCI Express 4x. Il dispose donc d’une bande passante de 32Gbps. Bien sûr le périphérique de stockage connecté doit respecter cette norme pour fonctionner à cette vitesse mais ce slot M.2 accepte aussi les SSD à 6Gbps.

IMGP0026

Les trois ports PCI Express 16X sont répartis de la façon suivante ; les deux premiers peuvent fonctionner simultanément en 16x. Le troisième est câblé en 4x.

Toutefois cette configuration pourra être remise en cause en fonction du processeur installé. Si ce dernier gère 28 lignes PCI Express, les deux premier slots fonctionneront alors simultanément en 16x/8x.

IMGP0028

Le bas de la carte regroupe les habituels connecteurs déportés de boitier mais en plus un Molex qui renforcera l’alimentation des ports PCI Express. Leur emplacement n’est pas favorable au cas où une carte graphique sera installée sur le second port PCI Express.

IMGP0029

Les boutons Power et Reset seront pratiquement inaccessibles toujours dans l’éventualité où une carte graphique serait placée sur le second slot.

IMGP0030

La Fatal1ty X99M Killer propose dix connecteurs SATA 6Gbps. Ils sont gérés par le chipset Intel X99 et supportent les modes RAID 0, 1, 10 et 5.

IMGP0031

ASRock propose la fonctionnalité HDD Saver via un connecteur spécifique. Il permet d’alimenter électriquement les supports de stockage internes via le câble fourni avec la carte.

IMGP0032

En haut à côté des slots de DDR4 et du connecteur d’alimentation principal, se positionnent un afficheur de DEBUG ainsi que les étages d’alimentation NexFet de la RAM.

 



Share