ASRock Fatal1ty X99M Killer

Imprimer

ASRock fabricant de cartes mères ne cesse de proposer des modèles évolués tout en conservant des tarifs plus attractifs que ses concurrents et la Fatal1ty X99M Killer poursuit tout naturellement cette philosophie.

ASRock Fatal1ty X99M Killer

Son format micro-ATX lui permettra une intégration dans un petit boitier sans subir les limitations du format mini-ITX qui ne compte qu’un unique port PCI Express.

La Fatal1ty X99M Killer permettra l’élaboration d’une machine surpuissante car elle embarque un socket 2011 v3 compatible avec la dernière génération de processeurs Intel « Haswell-E ».

Sorti il y a quelques jours, l’Intel Core i7 5960X en fait partie et il est le premier modèle grand public à intégrer huit cœurs soit seize unités de calcul cadencées à 3.5GHz. Il est aussi le premier à supporter la mémoire au standard DDR4.

Les « Haswell–E » vont de pair avec le chipset Intel X99, successeur de l’ancien X79 qui avait bien besoin d’un vrai rafraîchissement. Il ne gérait que deux interfaces SATA 6Gbps et pas d’USB 3.0.

Le chipset Intel X99 comble donc ces quelques lacunes avec dix ports SATA 6Gbps et six USB 3.0. Il prend donc l’avantage sur les Z97 et déclinaisons qui n’en comptent que six.

Trois concepts ont été immergés au sein de la Fatal1ty X99M Killer afin de lui offrir performances, fiabilité et stabilité : Super Alloy, Gaming Armor et Full Strike Protection.

super

Super Alloy englobe des dissipateurs XXL en aluminium. Leur rôle est de refroidir les étages d’alimentation et le chipset.

Les bobines d’alimentation (Power Choke) chargées de fournir la puissance électrique nécessaire au processeur sont désormais capables de fournir 60 Ampères et donc d’assurer une tension plus stable. Pour rappel des modèles classiques en ferrite fournissent 20 Ampères.

Les Mosfet du processeur sont de type Ultra Dual-N. Chaque étage intègre deux régulateurs distincts toujours pour une plus grande efficacité.

La mémoire elle aussi a le droit à une alimentation de qualité supérieure avec des régulateurs de tension (Mosfet) dénommés NexFET. Ils sont optimisés sur le RDS (pertes électromagnétiques).

Enfin si les condensateurs 10K sont désormais courants, ASRock préfèrent des modèles 12K Nichicon. Ils figurent parmi les meilleurs.

armor

ASRock Gaming Armor englobe six caractéristiques dont certaines sont déjà évoquées dans Super Alloy comme Ultra Dual-N Mosfet, NexFet ou les dissipateurs XXL.

Les connecteurs sont renforcés dans le but de réduire les pertes énergétiques de 23%. Les slots DIMM et PCI Express bénéficient de 15u d’Or afin d’améliorer la qualité du signal électrique.

Les cartes graphiques pourront profiter d’un connecteur d’alimentation auxiliaire. Enfin Gaming Armor incorpore les fameux contrôleurs réseau Killer E2200, l’Intel I218-V et la solution audio Purity Sound.

Cette dernière comprend un contrôleur Realtek de dernière génération présenté lors de la sortie du chipset Intel Z87. Il est référencé ALC1150. Il cohabite avec des condensateurs Nichicon ainsi qu’un ampli spécifique pour les casques.

Full Strike Protection regroupe trois mécanismes visant à limiter les risques de détérioration générés par les surtensions, la foudre et les décharges électrostatiques.

Surge Protection protège la carte mère d’éventuelles surtensions délivrées par l’alimentation du PC. Les interfaces réseau tolère des variations pouvant atteindre 2KVolts soit cinq fois plus que les mécanismes classiques.

ESD Protection concerne lui aussi les interfaces réseaux mais aussi l’USB des décharges électrostatiques.

Concernant le stockage, la Fatal1ty X99M Killer fait l’impasse sur le SATA Express 10Gbps mais conserve un slot M.2 bien plus rapide que ceux proposés par la concurrence. Ce dernier étant câblé en PCI Express 4x, il offre donc une bande passante de 32Gbps.

hddsaver

A noter que la technologie HDD Saver est une exclusivité ASRock. Un connecteur spécifique placé sur la carte mère est dédié à l’alimentation de deux disques durs ou SSD. Ils n’ont donc plus à être branchés directement sur l’alimentation de la machine.

De plus ils sont désactivables depuis le système d’exploitation ce qui permet d’augmenter la confidentialité des données en cas d’absence de l’utilisateur, d’économiser de l’énergie quand ils ne sont pas sollicités et préserve la durée de vie de ces périphériques.

Enfin la Fatal1ty X99M Killer dispose de trois connecteurs PCI Express 16x. Les deux premiers peuvent fonctionner simultanément en 16X si le processeur le permet. Le troisième slot est câblé en 4x.


La Fatal1ty X99M Killer étant « Gaming », le mariage noir rouge est de ce fait incontournable.

IMGP0011

Un premier constat nous permet d’apprécier un ensemble généralement homogène et bien qu’il s’agisse d’un modèle micro-ATX plus réduit que l’ATX Standard, la Fatal1ty X99M Killer ne semble pas surchargée.

Elle n’a pourtant aucun mal à accueillir douze phases d’alimentation Super Alloy uniquement réservées au processeur en plus des dissipateurs XXL. Par contre la Fatal1ty X99M Killer doit se contenter de quatre ports DIMM de DDR4 alors que la plupart des cartes ATX disposent de huit slots.

IMGP0010

L’espace réservé au socket accueille de nombreux composants mais il ne limite nullement l’installation des systèmes de refroidissement les plus imposants comme notre Noctua NH-D15.

IMGP0018

Les douze étages d’alimentation sont placés sur une seule ligne et leurs dissipateurs se composent de deux blocs inter connectés par un heatpipe.

Une fois de plus, le premier connecteur PCI Express est très proche du socket et en cas d’utilisation d’un gros ventirad, l’installation de la carte graphique sur ce slot sera pratiquement impossible. Cette limitation n’est pas propre à la ASRock car les modèles concurrents que nous avons testé à ce jour subissent la même contrainte.

IMGP0024

Il sera donc préférable d’opter pour un système de refroidissement liquide bien moins volumineux. A noter également que le Dual BIOS et son switch sera inaccessible une fois le dissipateur CPU installé.

IMGP0019

La Fatal1ty X99M Killer dispose d’un connecteur d’alimentation CPU auxiliaire de huit contacts placé à l’arrière du radiateur supérieur des VRM.

IMGP0020

Le panneau de connectique arrière dispose d’un port PS/2 hydride clavier/souris, d’un switch Reset BIOS, d’une interface eSATA, de huit  ports USB dont quatre à la norme 3.0, de deux interfaces Ethernet et enfin les entrées/sorties audio analogiques et numérique.

IMGP0021

Le contrôleur réseau Qualcomm Killer E2200 est comme d’habitude chez ASRock couvert d’un blindage brillant du plus bel effet.

IMGP0023

Il en est de même pour le Realtek ALC1150 dédié à l’audio. Il est accompagné de condensateurs Nichicon plus performants que des modèles classiques.

IMGP0025

La Fatal1ty X99M Killer n’intègre pas de connecteur SATA Express 10Gbps mais il dispose d’un autre atout indéniable : son slot M.2.

Si la majorité des cartes mères disposent bel et bien d’un tel connecteur, il est limité à 10Gbps. Or celui de la Fatal1ty X99M Killer est câblé en PCI Express 4x. Il dispose donc d’une bande passante de 32Gbps. Bien sûr le périphérique de stockage connecté doit respecter cette norme pour fonctionner à cette vitesse mais ce slot M.2 accepte aussi les SSD à 6Gbps.

IMGP0026

Les trois ports PCI Express 16X sont répartis de la façon suivante ; les deux premiers peuvent fonctionner simultanément en 16x. Le troisième est câblé en 4x.

Toutefois cette configuration pourra être remise en cause en fonction du processeur installé. Si ce dernier gère 28 lignes PCI Express, les deux premier slots fonctionneront alors simultanément en 16x/8x.

IMGP0028

Le bas de la carte regroupe les habituels connecteurs déportés de boitier mais en plus un Molex qui renforcera l’alimentation des ports PCI Express. Leur emplacement n’est pas favorable au cas où une carte graphique sera installée sur le second port PCI Express.

IMGP0029

Les boutons Power et Reset seront pratiquement inaccessibles toujours dans l’éventualité où une carte graphique serait placée sur le second slot.

IMGP0030

La Fatal1ty X99M Killer propose dix connecteurs SATA 6Gbps. Ils sont gérés par le chipset Intel X99 et supportent les modes RAID 0, 1, 10 et 5.

IMGP0031

ASRock propose la fonctionnalité HDD Saver via un connecteur spécifique. Il permet d’alimenter électriquement les supports de stockage internes via le câble fourni avec la carte.

IMGP0032

En haut à côté des slots de DDR4 et du connecteur d’alimentation principal, se positionnent un afficheur de DEBUG ainsi que les étages d’alimentation NexFet de la RAM.

 


Le BIOS de la Fatal1ty X99M Killer rompt avec  thème futuriste à base d’icônes de fusées, radar et autres manettes de commande. Ce choix est des plus appréciables car il améliore la lisibilité ainsi que la navigation.

140905203246

Huit menus s’offrent alors aux utilisateurs et le premier en guise de page d’accueil récapitule pour ne pas changer les informations de base de la carte.

140905203253

La prise en main est quasi immédiate et les termes employés sont clairs et compréhensibles. Dans les versions Z97 et dérivés, les menus défilants étaient longs et peu pratiques. Désormais quatre atégories clarifient grandement l'organisation des options.

140905203319

Le menu avancé regroupe les fonctionnalités du processeur, le chipset, le stockage et l’USB pour les principales.

140905203332

Les contrôleurs embarqués pourront être personnalisés dans leur configuration comme l’audio. Il profite d’options bien plus riches que celles dont on dispose habituellement sur la grande majorité des cartes mères.

Si l’option Deshumidifier peut prêter à sourire sur notre continent alors qu’elle pourra rendre de précieux services sous un climat tropical, nous ne pouvons définitivement plus nous passer de la mise à jour du BIOS directement depuis son interface et ce depuis internet.

140905203456

Le menu de supervision donne absolument toutes les informations relatives à la carte mère comme aux composants installés. C’est ici que pourra se faire la configuration de la ventilation même si elle reste disponible via l’application « F-Stream ».

140728142702

Quatre paliers sont disponibles et correspondent à un seuil de température pour une vitesse de rotation donnée.

 


Les applications de la Fatal1ty X99M Killer étant identique à celles de la Z97 Killer, nous reprenons la section concernée.

ASRock fait de très gros efforts pour offrir aux utilisateurs des applications réellement utiles et pratiques d’utilisation.

Dans le cas de la Fatal1ty X99M Killer, c’est « F-Stream » qui offrira le plus d’outils avec l’overclocking , la gestion de la ventilation et bien d’autres.

Snap1

A-Tuning est graphiquement réussi et son utilisation est convaincante. Le premier menu regroupe simplement trois profils type : performance, standard et économie d’énergie.

Snap3

L’onglet outils propose un RAM Disk permettant d’accélérer la réactivité du PC en utilisant une partie de la mémoire vive comme disque dur.

Snap2

Good Night LED permet de désactiver les LED de la machine, FAN-Tastic Tuning servira à personnaliser le comportement des ventilateurs.

Snap4

Concernant la configuration des ventilateurs, la Fatal1ty X99M Killer est fort bien équipée car l’application calibre automatiquement la vitesse et un graphique intégrant huit paliers autorise un comportement très précis.

Snap9

OC Tweaker est incontournable car c’est ici que l’on paramétrera l’overclocking. On appréciera grandement sa stabilité comme son accessibilité à la portée de tous.

De nombreuses options sont disponibles et sont modifiables à la volée. Il n’est donc pas nécessaire de redémarrer le PC à chaque changement. L’enregistrement des profils est désormais possible.

Snap10

L’onglet System Info reprend l’intégralité des températures, des tensions et des régimes des ventilateurs. Il ne lui manque que des graphiques pour garder un historique.

Snap11

L'installation des pilotes et leur mise à jour n'a jamais été aussi simple grâce à F-Stream. Il suffit cocher ceux que l'on souhaite mettre à jour et même les applications sont proposées.

shop

Une nouvelle application s'invite au sein des cartes mères ASRock: App Shop. Le concept est prometteur car une unique application se charge de proposer un catalogue de logiciels. Cette fonctionnalité étant très récente, il faudra patienter afin qu'App Shop s'enrichisse et se diversifie pour devenir vraiment utile.


Hardware

IMGP9164

Processeur : Intel Core i7 5960X
RAM : 16GB DDR4 OCZ 2133MHz
Boitier : Cooler Master Storm
Stockage SSD : Sandisk Ultra II
Stockage HDD : Seagate Barracuda 1To 7200RPM 64Mo de cache
Alimentation : Enermax Platimax 1000W
Carte graphique : GTX 780 (si pas d'IGP)
Convertisseur SATA/USB 3.0 : ICY Box IB-111U3-Hub
Convertisseur SATA/eSATA : Akasa Elite

 

Software

Windows 7 X64 installé sur un HDD SATA Seagate Barracuda 1To 7200RPM 64Mo de cache connecté sur le premier port SATA 6Gbps (si disponible).

Tous les pilotes installés sont en dernière version disponible à la date du test.

 

Mesures réseau

LAN: Benchmark ATTO mesurant le transfert entre la plateforme de test et un NAS Qnap TS1079 Pro équipé d'un SSD Intel Serie 330 120Go.

WAN: l'interface Wifi (si disponible) est testée via le benchmark ATTO mesurant le transfert avec un NAS Qnap TS1079 Pro et équipé d'un SSD Intel Serie 330 120Go. La connexion est assurée via un routeur D-Link DIR-865L.

 

Stockage

SATA: SSD Intel Serie 310 120GB via ATTO sur ports SATA II (3Gbps) & III (6Gbps) du chipset principal puis des contrôleurs tiers (si disponibles).

RAID: 5 HDD Seagate Barracuda 1To 7200RPM 64Mo de cache connectés sur le contrôleur principal puis secondaire (si disponible)

Benchmark ATTO RAID mode 0 (2HDD & 5HDD), 1 (2HDD), 10 (4HDD) et 5 (3HDD & 5HDD).

 

Interfaces

Mesure sur chaque contrôleur

SSD Intel Serie 310 120GB connecté à un ICY Box IB-111U3-Hub
Mesure ATTO sur chaque contrôleur en USB 3.0 et 2.0 (si disponible).

eSATA: ATTO sur SSD Intel Serie 310 120GB connecté à un Akasa Elite

 

Consommation électrique

Mesures effectuées à la prise électrique de la plateforme de test

CPU à fréquence stock en idle et en full (si support vga de la carte en test, seul l'IGP est présent sinon ajout d'un GPU)
CPU à fréquence OC en idle et en full (si support vga de la carte en test, seul l'IGP est présent sinon ajout d'un GPU)

 

Températures

Aida 64 System Stability Test 5mins fréquence stock + ventilateurs profil automatique

 

Benchmark CPU

Configuration par défaut: paramètres automatique.

Overclocking automatique: outil overclocking activé (si disponible).

Overclocking manuel: fréquence maximale atteignable stable le temps des benchmarks (watercooling pour les cartes mèers dédiées).

Software 

 SuperPI 1Mo
 wPrime 1024
 Cinebench
 PCMark 2011
 7Zip
 Truecrypt
 UCBench
 X264 Benchmark
 

Champs d'applications: 

 Calculs intensifs
 Bureautique et Multimédia
 Traitement de fichiers
 3D

 


wPrime 1024

shoot_wprime

wPrime 1024 est similaire à Super Pi mais calcule cette fois une fonction mathématique. wPrime est multi threads mais par défaut il est limité à quatre threads. Nous laissons cette configuration sans la modifier. Le résultat étant donné en secondes, le résultat le plus petit est le meilleur.

superpi

La Fatal1ty X99M Killer est seulement 0.5s derrière la Gigabyte.

 

UCBenchmark

shoot__ucbench

UCBench ou UnRAR-Crack Benchmark comme son nom l’indique tente de retrouver le mot de passe d’un fichier archivé au format RAR. Le score donné représente le nombre de possibilités exécutées par seconde et il est capable de tirer parti des instructions liées à l’encryption intégrées dans les processeurs.

 ucbench

Les écarts sont si faibles qu'en pratique la différence est imperceptible.

 

ScienceMark

shoot_sciencemark

Ce dernier logiciel de calcul brut se spécialise dans les domaines scientifiques comme les opérations sur les matrices ou sur les molécules. Les résultats sont donnés sous forme de scores.

sciencemark

La Fatal1ty X99M Killer fait preuve de performances en dépassant les 3400 points.

 


Aida64

 

aida-memoryNous utilisons Aida64 pour mesurer la bande passante de la mémoire vive.

aida

En étant proche des 20 000 Mo/s, la Fatal1ty X99M Killer exploite parfaitement la bande passante mémoire.

 


Cinebench

shoot_cinebench

Cinebench est l’un des tests les plus intéressants de notre panel car il compte parmi les rares à exploiter à 100% la puissance des CPU.

cinebench

La aussi, la Fatal1ty X99M Killer obtient un excellent score supérieur à 14.3 points.

 

POV-Ray

povray_sh

POV-Ray est l'application la plus représentative en termes de rendu 2D. Le benchmark livré avec le logiciel se charge de calculer une image pré définie. Le temps pour achever le calcul est exprimé en secondes et le plus court est donc le meilleur.

povray

Le match est égal.


7Zip

shoot_7zip

7Zip est le meilleur logiciel de benchmark concernant la compression de données. Il est multi thread et ses résultats sont exprimés en MIPS (opérations par seconde).

7zip

La Fatal1ty X99M Killer est la seule à dépasser les 40000 Mips sous 7Zip.


PassMark

shoot_passmark

 PassMark est un benchmark généraliste mesurant les performances générales d'une machine. Le résultat est exprimé sous la forme de score.

passmark

Sous Passmark, la Fatal1ty X99M Killer dépasse des 16 000 points.

 

X264 Benchmark

shoot_x264

X264 Benchmark encode une vidéo au célèbre format X264 très lourd en puissance de calcul. Il se déroule selon deux passes. La première analyse la vidéo et la seconde procède à l’encodage proprement dit.

x264

 La Fatal1ty X99M Killer s'approche des 90FPS sur la deuxième passe.


                SATA

sata

La Fatal1ty X99M Killer permet à notre SSD de référence d'être pleinement exploité sans la moindre bride.

 

                USB

usb

Les débits en USB sont très bons avec plus de 300Mo/s en lecture et plus de 250Mo/s en écriture.

 

                LAN

lan1_intel

Le contrôleur Intel est parmi les meilleurs du marché avec plus de 100Mo/s.

lan2_killer

Le Killer E2200 est tout aussi performant.


Nous employons RightMark Audio Analyser afin de mesurer les performances du contrôleur audio.

rightmark

Pour se montrer efficace la puce testée doit obtenir un minimum de 90dB de dynamique afin de rivaliser avec une chaine hifi classique.

Concernant la distorsion, elle doit être inférieure à 0.1%.

Enfin la courbe de réponse de fréquence doit être la plus linéaire possible et les canaux Gauche et Droit doivent se confondre dans l'idéal.

 

son1

Purity Sound est l'une des meilleures solutions audio disponible et elle dépasse les 90dB de dynamique.

 

son2

Concernant la distorsion, la aussi elle est exellente car inférieure à 0.01% mais elle ne peut pas rivaliser avec le Crative de la Gigabyte.

 

Spectrum

La linéarité est peu satisfaisante et l'écart entre les deux canaux est assez importante ave 0.5dB.


L'overclocking est devenu le cheval de bataille de tous les constructeurs de cartes mère. Les fondeurs ne sont pas étrangers à cette orientation car les processeurs n'ont aucun soucis à fonctionner plus vite que la vitesse pour laquelle ils sont recommandés.

C'est une pratique permettant de faire fonctionner un composant plus rapidement que la vitesse prévue par le fabriquant. Afin d'atteindre de hautes fréquences, la carte mère doit assurer une stabilité proche de la perfection sur les tensions, offrir de nombreuses options dédiées à ce sport et dans l'idéal proposer une ou plusieurs applications simplifiant l'overclocking directement depuis le système d'exploitation.

oc

La Fatal1ty X99M Killer n'a aucun mal à atteindre les 4600MHz avec une tension de 1.4V et un coefficient de 46x.

oc_gains

Les gains atteignent alors 39% dans les meilleurs cas comme par exemple UCBench.

oc_ucb

Ainsi la Fatal1ty X99M Killer permet de dépasser largement les 2300GB/s alors qu'à fréquence de base, on restait à moins de 1700GB/s.

oc_cine

La Fatal1ty X99M Killer explose les performances avec presque 20 points contre 14 à fréquence stock.

oc_x264

X264 donne 20FPS d'avance grâce à la Fatal1ty X99M Killer ce qui représente un potentiel de plusieurs heures de gagnées sur de longs encodages vidéo.

 


Nous étions impatients de découvrir ce qu’ASRock proposerait comme carte mère pour « Haswell-E » en socket 2011 v3 et la Fatal1ty X99M Killer n’a pas manqué de nous convaincre.

IMGP0014

La marque a pour stratégie d’offrir de très nombreuses fonctionnalités sans pour autant tomber dans les effets de surenchères qui aboutissent systématiquement à des tarifs démesurés.

Parmi les quelques modèles que nous avons testé à ce jour, la Fatal1ty X99M Killer n’a eu aucun mal à se montrer comme le meilleur choix pour une plateforme mini PC X99.

La qualité de fabrication et de finition sont excellentes comme pour tous les produits de la marque que nous avons eu l’opportunité de vous faire découvrir.

En termes de performances, la Fatal1ty X99M Killer sait se montrer très rapide et n’a eu aucun mal à obtenir les meilleurs résultats pour certaines mesures en overclocking manuel à 4.6GHz.

Son comportement stable est des plus satisfaisants. La prise en main du BIOS et des applications est immédiate. Une fois la plateforme montée et le système installé, l’ensemble est parfaitement opérationnel.

La Fatal1ty X99M Killer ne souffre d’aucun réel défaut. La seule limitation que nous avons pu constater est la difficulté d’accès aux boutons Power et Reset si une carte graphique est installée sur le second slot PCI Express.

Proposée à moins de deux cents soixante euros, la carte mère ASRock Fatal1ty X99M Killer prouve parfaitement qu’il n’est pas indispensable d’investir dans un produit hors de prix pour atteindre des performances de premier ordre.

Elle répondra donc sans aucun problème aux exigences des utilisateurs qu’ils soient joueurs ou non et qui souhaitent disposer de la machine la plus puissante actuellement.

alt alt

fleche Look
fleche Performances
fleche Rapport qualité prix
fleche HDD Saver innovant

 fleche Positionnement des boutons Power et Reset en cas de bi GPU

Share