Jeudi, 12 Décembre

Dernière mise à jour11/12/2019 01:35:48 PM GMT

Vous êtes ici Articles Cartes mères Carte mère Gigabyte Aorus H370 Gaming 3 Wifi

Carte mère Gigabyte Aorus H370 Gaming 3 Wifi

Envoyer Imprimer

Une nouvelle armada de chipsets Intel fait son entrée sur le marché et la carte mère Gigabyte Aorus H370 Gaming 3 Wifi va nous permettre de découvrir cette dernière génération.

IMGP2837L’occasion est donc toute trouvée pour faire la part entre les vraies avancées utiles aux gamers et les arguments purement commerciaux s’il y en a.

La marque va évidemment ajouter des fonctionnalités supplémentaires dans le but d’aboutir à la carte la plus intéressante parmi les nombreuses concurrentes.

Commençons par l’essentiel : La Gigabyte Aorus H370 Gaming 3 Wifi repose sur un socket LGA1151 ce qui ouvre la voie à la huitième génération de processeurs Intel aussi dénommée Coffee Lake.
Si le doux nom de cette petite bêbête ne vous dit rien, sachez qu’ils comptent parmi les premiers à disposer de six coeurs dans le segment milieu de gamme.

Jusqu’à présent il fallait obligatoirement une carte mère à base de chipset Z370. Désormais quatre déclinaisons sont disponibles dont le H370 de notre carte mère de test. Figurent également au catalogue Q370, B360 et H310.

De sérieuses différences existent entre le H370 et le Z370. La plus importante concerne l’overclocking non supporté pour cette nouvelle puce. Toutefois s’invite enfin l’USB 3.1 gen 2 en natif.

IMGP2838Le H370 s’accapare Intel CNVi, une autre façon d’ajouter le support du Wifi AC à condition de disposer du Dongle adéquat, comprenez la carte d’extension au format M.2.

Et les B360/H310, retenez surtout qu’ils ne supportent pas la technologie de stockage RAID.

Maintenant que nous avons survolé les avancées essentielles de ce chipset, nous pouvons nous attarder aux exclusivités propres à Gigabyte.
Nous allons forcément retrouver les agréments dévoilés lors de la sortie du Z370. Commençons par les dix phases d’alimentation PWM, enchaînons sans transition avec l’indissociable contrôleur audio ALC1220-VB.

Le port M.2 est doublé, présente un mécanisme de dissipation thermique et supporte le standard SATA.
Passons sous silence RGB Fusion et préférons l’interface réseau Intel bénéficiant d’un « CFOS Speed Internet Accelerator » qui n’est concrètement qu’une gestion de priorité de flux.
CEC 2019 est le dernier gadget en matière d’économie d’énergie, une bonne chose pour tous ceux laissant leur machine sous tension continuellement.

IMGP2842Smartfan, la gestion de la ventilation reste en version 5 et si le Design Anti Sulfur Resistors nous laisse perplexe, les systèmes de protection électriques sur le LAN se montreront bien plus utiles.
Finissons par le support du RAID et d’Intel Optane Memory (accélération à l’aide d’un SSD NVMe).


Esthétique

En termes d’esthétique, la Gigabyte Aorus H370 Gaming 3 Wifi fait mouche. Le mélange noir, orange et argent a son charme même si les ornements des dissipateurs (le cache du panneau arrière) sont éventuellement exagérément surdimensionnés.IMGP2845
Même si sa version « 3 » laisse entendre qu’elle est la plus petite des Aorus, le soin du détail comme la qualité de la finition sont irréprochables.


BIOS

Les BIOS Gigabyte de même génération sont pour ainsi dire identiques, par conséquent nous reprenons la partie concernée de notre précédent test.

Gigabyte nous propose un BIOS esthétiquement proche de la génération précédente mais réorganise quelque peu ses menus.
Le BIOS fait l’impasse sur une page d’accueil simplifiée pour aller à l’essentiel. Gigabyte privilégie donc la clarté et la lisibilité.

Bios1

C’est un excellent choix que nous apprécions car les BIOS des versions antérieures n’étaient pas les plus réussies.
Le menu horizontal se compose de sept sections. Tous renferment un nombre impressionnant d’options qui satisferont avant tout les utilisateurs avancés.

Bios2MIT regroupe le paramétrage de l’overclocking, des fréquences et des tensions. La première partie reprend les informations du CPU et de la RAM.

Bios3Viennent ensuite les fréquences du BCLK, de l’iGP, du processeur et de la RAM.
Bios4L’intégralité des timings sont disponibles.
Bios8Parmi les sous options liées au processeur, une page complète permet de personnaliser les limites en termes de consommation électrique.
Bios9La page de monitoring est plus classique en reprenant les tensions, les températures et les régimes des ventilateurs.
Bios10Le menu informations système se contente d’indiquer la version du BIOS et le choix de la langue est aussi disponible.
Bios11Les options du BIOS concernent le démarrage du PC.
Bios12Dans le menu Périphériques, figurent le réseau, l’audio et le stockage.

Bios15Le menu de gestion de l’énergie reste des plus classiques avec les différentes méthodes de mise sous tension ainsi que les différents niveaux d’état de veille.
Bios16Le dernier menu propose l’enregistrement des paramètres et la création de profils. Le BIOS Gigabyte gagne donc en lisibilité.


Logiciels

Dans ce chapitre également nous reprenons la partie de notre test précédent car les applications sont identiques.

Chez Gigabyte l’organisation du BIOS a été repensée pour une meilleure lisibilité et les applications fournies avec la carte mère bénéficient de nombreuses mises à jour. L’ensemble des outils sont disponibles via un unique menu appelé Control Center.
Snap1Parmi les plus intéressantes, figurent EasyTune, 3D OSD, Ambient LED, System Information Viewer et Smart Keyboard.
EasyTune est dédié à l’overclocking. Quatre profils sont disponibles par défaut même si rien n’empêche les utilisateurs d’effectuer leurs propres réglages.
Snap2En mode manuel, Le bus BCLK, les coefficients du CPU et toutes les tensions sont disponibles.
Snap3La mémoire est bien représentée avec la fréquence, les profils XMP et même les timings.
Snap4Deux options seulement sont disponibles dans les options d’alimentation. Nous aurions davantage apprécié de retrouver celles présentes dans le BIOS.

Snap53D OSD permettra aux joueurs d’afficher certaines informations de leur carte graphique directement sur leurs jeux.
Snap6Ambient LED est le dernier gadget proposé par Gigabyte. Il autorise les utilisateurs à personnaliser la couleur et le fonctionnement des LED situées sur la carte mère et sur le panneau arrière.
Snap7Enfin System Information Viewer prend en charge le fonctionnement des ventilateurs et reprend toutes les informations relatives à la carte mère et aux différents composants installés.

Des seuils d’alertes personnalisables préviendront les utilisateurs en cas de dépassement de température ou de tout autre disfonctionnement. 
Snap18De plus System Information Viewer peut enregistrer toutes les données dans le but de les analyser. Une fonction très intéressante que seule propose une poignée de cartes mères.


Conclusion

Nous avions découvert le Chipset Intel Z370 grâce à la Gigabyte Z370 Aorus Gaming 3 et c’est donc une excellente chose de passer à la version H370 toujours dans la catégorie Gaming 3.
C’est donc sans aucune surprise que ces modèles ont énormément de points communs.
IMGP2838Mais ce sont les différences qui attireront le plus notre attention. Elles figurent bien évidemment dans les spécifications de la Aorus H370 Gaming 3 Wifi.

recommande par

La norme AC évolue quelque peu pour proposer des débits théoriques plus rapides. Mais comme c’est systématiquement le cas avec tous les équipements réseaux, si le routeur ou la box internet ne supportent pas cette norme, la technologie la plus récente devient inutile. Il faudra donc patienter pour que la généralisation se fasse.

On regrettera également que « l’intégration » passe encore par l’ajout de fils supplémentaires car les antennes ne figurent pas sur le panneau arrière.
La bonne nouvelle est le support natif de l’USB 3.1 gen 2 car il est pour ainsi dire toujours plus efficace que les contrôleurs alternatifs.
La Aorus H370 Gaming 3 Wifi nous a donc convaincu et nous serions presque tentés de la préférer à la version Z370 aux vues des fonctionnalités offertes même s’il lui en manque une et pas des moindres : l’overclocking.

 

Share