Mardi, 20 Août

Dernière mise à jour20/08/2019 08:09:44 AM GMT

Vous êtes ici Articles Cartes mères Gigabyte B360 AORUS GAMING 3 WIFI

Gigabyte B360 AORUS GAMING 3 WIFI

Envoyer Imprimer

Vous avez aimé la H370 Gaming 3 Wifi de chez Gigabyte ? Vous pourriez l’être également par la B360 AORUS GAMING 3 WIFI.
gigabyte b360 aorus gaming 3 wifiCompatible avec la même plateforme, à savoir socket 1151 et huitième génération de processeurs Intel « Coffee Lake », le chipset Intel B360 est une version plus light pouvant  correspondre aux attentes précises de certains utilisateurs.

Tout comme pour le H370, les options d’overclocking ne sont évidemment pas disponibles. Le nombre de lignes PCI express passe à 12 (20 lignes pour le H370).
Concernant la connectivité, deux ports USB disparaissent toujours pas rapport au H370 mais les 4x USB 3.1 Gen 2 sont toujours là.

Si vous appréciez configurer vos disques en RAID, le B360 ne sera donc pas le choix adéquat car Rapid Storage est supprimé.
En contre partie, H360 conserve le support du Wifi donc si vous n’êtes ni overclocker, ni « RAIDiste », inutile de vouloir à tout prix du Z370 ou H370 car la B360 AORUS GAMING 3 WIFI conserve tout ce qu’il faut là où il faut.

IMGP2873A propos des « bonus » signés Gigabyte, les avantages sont nombreux et la marque met en avant :
M.2 Thermal Guard,
RGB Fusion with Digital LEDs,
Dual M.2 slots,
Ultra Durable PCIe Armor,
Native Intel USB 3.1 Gen2 Type-A,
Anti-Sulfur Resistor,
Smart Fan 5,
DualBIOS,
CEC 2019 ready

Nous retenons le Thermal gard qui permet de camoufler un éventuel SSD au PCB vert old school et les renforts PCI Express sont toujours aussi appréciés.
Au cas où vous auriez manqué Intel Next-Gen Wireless solution supports 802.11ac Wave 2, retenez qu’il s’agit d’un Wifi capable de monter à 1.73Gbps théorique à condition d’avoir le routeur compatible ce qui ne risque pas d’arriver de si tôt si l’on reste fidèle aux box des FAI.

Il reste toujours possible de configurer le stockage en mode « Intel Optane » traductible par réaliser un cache à l’aide d’un petit  SSD NVMe en renfort d’un SSD SATA ou d’un disque dur magnétique.

Le contrôleur réseau Gigabit Ethernet prend en charge « cFosSpeed », un mécanisme autorisant la Qos (Qualité de service) et donc de privilégier certains flux réseaux par rapport à d’autres. Concrètement on donne par exemple la priorité à un flux vidéo par rapport à un téléchargement pour éviter les saccades.

Les composants de la B360 AORUS GAMING 3 WIFI sont protégés électriquement contre les surtensions et autres déconvenues qui auparavant étaient capables de fusiller une machine intégralement.

IMGP2875Gaming oblige, l’audio est de la partie avec la recette classique : condensateurs de choc, des protections et autres antiparasites de qualité.
A (re)noter, Gigabyte conserve  ses atouts qui font les piliers de sa renommée : Qualité de fabrication parfaite, Bios exemplaire et applications incontournables.

Un petit tour du PCB nous permet de constater que le slot M.2 supérieur semble bien trop proche du socket ce qui pourrait compliquer les itnerventino de montage/démontage.

Les dissipateurs et autres coques plastifiées surdimensionnées manquent de discrétion ou de sobriété même s’il ne s’agit que d’une question de goût.


BIOS

Les BIOS Gigabyte de même génération sont pour ainsi dire identiques, par conséquent nous reprenons la partie concernée de notre précédent test.

Gigabyte nous propose un BIOS esthétiquement proche de la génération précédente mais réorganise quelque peu ses menus.
Le BIOS fait l’impasse sur une page d’accueil simplifiée pour aller à l’essentiel. Gigabyte privilégie donc la clarté et la lisibilité.

Bios1

C’est un excellent choix que nous apprécions car les BIOS des versions antérieures n’étaient pas les plus réussies.
Le menu horizontal se compose de sept sections. Tous renferment un nombre impressionnant d’options qui satisferont avant tout les utilisateurs avancés.

Bios2MIT regroupe le paramétrage de l’overclocking, des fréquences et des tensions. La première partie reprend les informations du CPU et de la RAM.

Bios3Viennent ensuite les fréquences du BCLK, de l’iGP, du processeur et de la RAM.
Bios4L’intégralité des timings sont disponibles.
Bios8Parmi les sous options liées au processeur, une page complète permet de personnaliser les limites en termes de consommation électrique.
Bios9La page de monitoring est plus classique en reprenant les tensions, les températures et les régimes des ventilateurs.
Bios10Le menu informations système se contente d’indiquer la version du BIOS et le choix de la langue est aussi disponible.
Bios11Les options du BIOS concernent le démarrage du PC.
Bios12Dans le menu Périphériques, figurent le réseau, l’audio et le stockage.

Bios15Le menu de gestion de l’énergie reste des plus classiques avec les différentes méthodes de mise sous tension ainsi que les différents niveaux d’état de veille.
Bios16Le dernier menu propose l’enregistrement des paramètres et la création de profils. Le BIOS Gigabyte gagne donc en lisibilité.


Logiciels

Dans ce chapitre également nous reprenons la partie de notre test précédent car les applications sont identiques.

Chez Gigabyte l’organisation du BIOS a été repensée pour une meilleure lisibilité et les applications fournies avec la carte mère bénéficient de nombreuses mises à jour. L’ensemble des outils sont disponibles via un unique menu appelé Control Center.
Snap1Parmi les plus intéressantes, figurent EasyTune, 3D OSD, Ambient LED, System Information Viewer et Smart Keyboard.
EasyTune est dédié à l’overclocking. Quatre profils sont disponibles par défaut même si rien n’empêche les utilisateurs d’effectuer leurs propres réglages.
Snap2En mode manuel, Le bus BCLK, les coefficients du CPU et toutes les tensions sont disponibles.
Snap3La mémoire est bien représentée avec la fréquence, les profils XMP et même les timings.
Snap4Deux options seulement sont disponibles dans les options d’alimentation. Nous aurions davantage apprécié de retrouver celles présentes dans le BIOS.

Snap53D OSD permettra aux joueurs d’afficher certaines informations de leur carte graphique directement sur leurs jeux.
Snap6Ambient LED est le dernier gadget proposé par Gigabyte. Il autorise les utilisateurs à personnaliser la couleur et le fonctionnement des LED situées sur la carte mère et sur le panneau arrière.
Snap7Enfin System Information Viewer prend en charge le fonctionnement des ventilateurs et reprend toutes les informations relatives à la carte mère et aux différents composants installés.

Des seuils d’alertes personnalisables préviendront les utilisateurs en cas de dépassement de température ou de tout autre disfonctionnement. 
Snap18De plus System Information Viewer peut enregistrer toutes les données dans le but de les analyser. Une fonction très intéressante que seule propose une poignée de cartes mères.


Au final la carte mère B360 AORUS GAMING 3 WIFI de Gigabyte démontre une nouvelle fois que les chipset haut de gamme ne sont plus des incontournables pour réaliser une machine de qualité, puissante et performante.
IMGP2874Le B360 est parfait à condition de ne pas vouloir overclocker, une pratique presque inutile pour cette génération de processeurs ni de faire du RAID semi matériel.
La B360 AORUS GAMING 3 WIFI conserve les bienfaits propres à cette nouvelle  génération : l’USB 3.1 Gen 2 en natif et le Wifi 1.73Gbps.

Il aurait pu être plus judicieux d’opter pour des caches et dissipateurs moins volumineux afin de gagner en sobriété et le slot M.2. est un peu trop proche du socket CPU en cas d’interventions répétées.
Mais à moins de cent vingt euros, nous serions pratiquement prêts à pardonner bien d’autres défauts car la B360 AORUS GAMING 3 WIFI peut figurer sans conditions dans la catégorie des « Must Have ».

alt alt

fleche Rapport qualité prix

 

Share