Vendredi, 28 Février

Dernière mise à jour27/02/2020 09:58:39 AM GMT

Vous êtes ici Articles Mobilité, PC Portable et tablettes Test ordinateur portable MSI GT 70

Test ordinateur portable MSI GT 70

Envoyer Imprimer
{menu Introduction}
Introduction

Lepa G700-MA
Inutile de tourner autour du pot, le MSI GT 70 est littéralement hors de prix, condition hélas sine qua non pour l’acquisition d’un ordinateur dit « transportable » suffisamment puissant pour se consacrer au jeu vidéo hardcore. Orientation dont se targue indubitablement MSI, au vu de la configuration proposée par le modèle testé par nos soins : disque dur de 750 Go épaulé par un RAID 0 de deux SSD de 64 Go, une carte graphique GeForce GTX 670M etc. etc. …

On est donc en présence d’une configuration luxueuse, voire élitiste, qui ne s’adresse clairement pas au commun des mortels. Ce sera donc pour nous l’occasion de la soumettre à un test en bonne et due forme, au cours duquel nous passerons en revue les possibilités du monstre (à tous points de vue, notamment du poids) avant de rendre notre verdict.
{mospagebreak}
{menu Présentation}
Présentation

z12r1wici14soiwbixhn.jpg

Vu de l’extérieur, le GT 70 a quand même un peu changé par rapport à son prédécesseur GT 683 testé plus tôt dans nos colonnes, et pas seulement la configuration interne. Certes, on retrouve par exemple d’un modèle à l’autre le RAID 0 cher à MSI, la dalle HD, le dernier CPU mobile Intel du moment, le dernier GPU Nvidia mobile du moment etc. etc.. On retrouve également le même fabricant d’enceintes, DynAudio, mais le clavier du GT 70 est, cette fois-ci, conçu par le célèbre constructeur SteelSeries, sur lequel nous reviendrons plus tard. On ne pourra pas reprocher à MSI de ne pas avoir fait évoluer l’aspect externe du portable, parce que bon, le mélange gris foncé/orange fluo n’était pas forcément du goût de tout le monde : le GT 70 a clairement gagné en sobriété extérieure et nous approuvons grandement cette nouvelle orientation.

u5u93p79vvbhqyhby1pp.jpgk5qxpwdg9t2nkgj6dal6.jpg

Le GT 70 arbore un splendide écran de 17 pouces à résolution HD (1920x1080), à dalle mate anti-reflets. Il incorpore également plusieurs ports USB (2xUSB 2 et 3xUSB 3), une prise HDMI, VGA, Ethernet et e-SATA. Il dispose en outre d’une webcam, d’une batterie 9 cellules 7800 mA/h et de deux prises jack audio.

vd8r5qzektavbvu9g3pj.jpgiz1yr769onsstiee0qwa.jpg

Mesurant 428x288x55 mm et pesant environ 3.9 kg (adaptateur-secteur non compris), d’aucuns pourraient objecter que le Touchpad n’étant pas au milieu, cela nuit à l’esthétique générale, mais cela reste parfaitement subjectif et laissé à la libre appréciation de chacun.

8dzba0fwmjpoq971izxh.jpg

Toutefois, à la différence de celui qui est maintenant devenu l’ancêtre, le GT 683, le GT 70 arbore un design plus sobre une fois ouvert. Exit le cerclage orange fluo autour des enceintes, le GT 70 les intègre beaucoup plus harmonieusement dans l’esthétique générale. Le Touchpad est enchâssé dans une coque en aluminium brossé, agréable au toucher mais sûrement très salissante sur le long terme.

A propos du clavier, il est, comme nous l’avons rappelé, de marque SteelSeries et conforme au niveau des attentes suscitées par un produit de marque haut-de-gamme. Certains ne trouveront sûrement pas à leur goût la petite taille de la touche « entrée », mais ce n’est qu’un (très) léger détail au regard de la qualité de fabrication et du confort de frappe procuré. Rajoutons avant d’en terminer avec ce périphérique de saisie qu’il est rétroéclairé et que ce rétroéclairage est réglage de façon aisée par voie logicielle.

7qwpirsxg0joxiyuyhik.jpgy0eybfkg2rayupmsgq66.jpg

En ce qui concerne le contenu du bundle, il est rigoureusement semblable à celui du GT 683 et inclut de la même manière une souris et  divers accessoires : DVD (logiciels et Windows), adaptateur-secteur (ben oui, parce qu’on serait bien feinté sans …), livrets et manuels …

ro1lv7fawlskqwycu1bo.jpguj0qys3p0iupco1ocng9.jpg
{mospagebreak}
{menu Configuration}
Configuration

Un petit détour par la fiche technique du monstre (car c’en est bien un …) nous renseigne sur ce qui compose ses entrailles. Le portable MSI, GT70 0NC-048FR dixit son état-civil complet, intègre un processeur Intel de dernière génération Core i7-3610 QM, cadencé à 2.3 GHz et capable d’atteindre 3.3 GHz en mode Turbo. Il dispose en outre de 12 Go de mémoire vive (3x4 Go et un emplacement vide) de DDR3 SoDimm PC 12800, pour une capacité maximale de 32 Go. Il est épaulé par une GeForce GTX 670M dotée de 3 Go de mémoire GDDR5 dédiée.

w5s9w74t08m77uuc2jdr.jpg

En ce qui concerne le stockage, MSI a vu large et a incorporé un disque mécanique de 750 Go, cadencé à 7200 tours/minute ainsi que deux SSD au format Micro-SATA de 64 Go chacun, configuré en RAID 0, afin de maximiser les taux de transfert. Un choix qui ne paraît pas forcément des plus judicieux, d’autant qu’après expérience personnelle récente, on ne chantera jamais assez les louanges d’une bonne sauvegarde.

Un choix dont on peut douter de la pertinence : c’est bien beau de disposer de tels taux de transferts mais encore faut-il être en mesure de les exploiter (MSI parle de 800 MB/s) et, à notre connaissance, peu d’applications en sont capables …

Le GT70 inclut également un combo lecteur Blu-Ray/graveur DVD, un kit d’enceintes 2.1 DynAudio, d’une connectique réseau plutôt complète : Wi-Fi, Bluetooth, Ethernet, Intel Wireless Display et un lecteur de carte-mémoire. Il est aussi notamment accompagné de Windows Seven édition familiale Premium 64 bits et de Microsoft Office 2010 Starter.
{mospagebreak}
{menu Généralités}
Généralités

Clavier : Périphérique indispensable, il représente la quasi-totalité de la largeur du portable et inclut un pavé numérique. Comme dit précédemment, il est rétroéclairé et réglable de façon logicielle. Chicklet et plus sobre que celui de son prédécesseur, il demeure toutefois confortable à l’usage et à la qualité de fabrication tout à fait satisfaisante, même s’il en garde aussi les défauts (la taille de la touche « entrée » qui s’accorde assez peu avec une utilisation bureautique, ce qui n’est pas, convenons-en, ce qu’on attend de lui).

Touchpad : Très semblable à celui du GT 683, quoique mieux intégré dans l’ensemble, il regroupe également les led d’activité (BT, alimentation secteur etc. etc.) et est traité contre les traces de doigts, à la différence de l’aluminium qui l’entoure. Il est encore à noter qu’il peut être désactivé par un interrupteur en dessous de la barre « espace ».

Ecran : Conformément aux attentes liées à l’achat d’un ordinateur de ce prix, on était en droit d’espérer une dalle d’une qualité irréprochable et, de ce point de vue, nous ne sommes pas déçus. Dalle matte de résolution HD, au calibrage d’usine satisfaisant, un bien bel objet à côté duquel il est difficile de passer.

Son : Le kit d’enceintes 2.1 made in DynAudio procure un son de qualité tout à fait acceptable et puissant, bien que sensiblement plus proche de la qualité gamer que la qualité audiophile. Notez au passage que le GT 70 a tout de même été flashé à un maximum de 72.3 dB(a) à l’écoute de « Dance Commander » d’Electric Six au format FLAC.

RAID 0 : Sans trop présumer de l'avis de nos confrères Arnaud et Gaylord bien plus doctes que nous en la matière, nous avons voulu vérifier les performances d'un RAID 0 de SSD, pour ce faire, nous avons employé les benchmarks ATTO et CrystalDiskMark.

CrystalDiskMark :

dl03jpv59ishv91u9q3t.pngr53nad3ed994o8z2wsnv.png

En haut, les bench en mode éco puis en bas, en mode performances.

g929xli19hv2s5x8fkso.pngn79xso8pq2hfkqqph5b8.png



ATTO :

t16ms34bm13qtvawnyer.png4eiskfhgyn0lnrlpcosh.png

A gauche, les résultats en mode éco et à droite, les résultats pour le mode performances.

Les résultats mettent en lumière des taux de transfert séquentiels proprement enthousiasmants, que ce soit en lecture ou bien en écriture. Ils mettent aussi en lumière des taux de lecture inférieurs aux taux en écriture lors du bench 4K. Interrogé par nos soins, Arnaud, notre spécialiste mondial à nous, dit que c'est un phénomène courant en cas de RAID 0 et que, de toute façon, la différence n'est pas perceptible à échelle humaine.


Poids/autonomie : Nous avons relevé une autonomie de 2H10 en mode performance (lecture DIVX) et 3H10 minutes environ en mode économie d'énergie (Optimus, Optimus ...), toujours en lecture DIVX. C'est peu, mais c'est toujours mieux que son prédécesseur, surtout en mode éco. On se trouve ici clairement confronté à l'un des défauts majeurs de ce genre de configuration pour joueurs très énergivore, une autonomie très faible et un poids conséquent (le chargeur seul pèse et l'ordinateur en lui-même 3.5 kg).
  {mospagebreak}
{menu Tests théoriques}
Tests théoriques

CPUZ et GPUZ

Voici les informations tirées des logiciels CPU-Z et GPU-Z, qui nous renseigneront à la fois sur le processeur central et la carte graphique.

qoe8h9htucztit9aq8re.pngivtieantnn8930jkodiq.png

Cinebench

s5y5ucxdevuzz8a9jhbq.png


Le benchmark Cinebench, tiré d’un logiciel utilisé par les professionnels de l’animation, permet d’évaluer la puissance d’un processeur central, mobile ou non, et de la carte graphique qui lui est associé en leur soumettant des calculs d’image 3D.

ergdgba2d4hkbrwugyq1.pngw6f0wx9anyohydhmfhdf.png

Mais bizarrement, si lors du test CPU, le GT 70 tire nettement son épingle du jeu, ce n’est pas le cas lors du test GPU, il se permet de réaliser un score de peu inférieur à celui de son aîné. Un score surprenant, et pas dans le bon sens du terme …

Furmark

Logiciel de benchmarking très connu, il nous révèlera de précieuses informations sur la GeForce GTX 670M.

0v0xat9raya1kzkgw1ig.pngp05led40kl6llb5h97rd.png

Unigine Heaven

Inauguré en même temps que Windows Seven en tant que premier benchmark DirectX 11 par la société Unigine, le benchmark Heaven est un bench lourd qui fera souffrir encore pour pas mal de temps toutes les configurations, même haut-de-gamme.

blx7erzi6bysdernjnvc.png6ny03qdzr4flfo3bge5l.png

Le GT 70, soumis au même exercice que le GT 683, obtient logiquement un meilleur score, cependant pas forcément aussi important qu’on aurait pu le penser de prime abord.

{mospagebreak}
{menu Tests pratiques}
Tests pratiques

Ce fut l'occasion de comparer les performances respectives des GT 70 et GT 683, au trtavers de deux premiers jeux qui avaient servi de base de test pour le GT 683 (Left for dead 2 et Dawn of War II Retribution) et nous avons en rajouté deux supplémentaires, The Witcher 2 et Anno 1404. Les mesures ont été réalisées à l'aide du logiciel FRAPS, avec une moyenne de trois benchmarks.

Left For Dead 2 :



On ne manquera pas de saluer la prestation du GT 70 qui surclasse sensiblement son concurrent, à niveau de filtrage anisotropique supérieur (16x Vs 8x pour le GT 683). On remerciera au passage les quelques 3 Go de mémoire disponibles.

3azfqdbazonmzaaehrp2.png


Dawn of War II Retribution :



Les résultats compilés dans ce tableau sont clairs, le GT 70 remporte facilement son duel contre le GT 683.

hzn8v0e73n403lf2ff49.png

Anno 1404 et The Witcher 2 Enhanced Edition :

ifhlhr6393q7d31pxxax.png



Anno 1404, comme le montre le graphique, est parfaitement jouable, tout du moins en début de partie ; tandis que le cas "The Witcher 2" est plus complexe. Bien que les résultats ne parlent pas en sa faveur, l'expérience de jeu reste pourtant agréable et le framerate plutôt bas ne s'avère pas trop pénalisant.
{mospagebreak}
{menu Conclusion}
Conclusion

vu3v36vf63kfg8neo1h1.jpgPuisqu'il nous faut apporter un résumé à ce test, nous dirons simplement que le MSI GT 70 est un portable puissant, à la hauteur de l'attente crée par son prix acquisition élevé.

Il se paie également le luxe de disposer d'un aspect extérieur à la fois sobre et élégant, à mille lieues du style agressif qu'offre ce type de portable bien particulier d'ordinaire. 



 Toutefois, il faut bien comprendre que le GT 70, à l'image de son ancêtre le GT 683, a les défauts de ses qualités, à savoir s'il est puissant (et cher), en contrepartie, il est d'un poids conséquent, il dispose en outre d'une faible autonomie (3 heures environ maximum en mode éco et de toute façon, le GT70 se bride tout seul hors secteur, donc ne comptez pas jouer au maximum de ses possiblités loin d'une prise électrique).

 

Sans compter les nuisances sonores émises et la crise potentielle si jamais vous acquérez tel bijou et que vous n'en prenez pas assez soin ...


Ceci étant, si vous éprouvez le besoin d'une puissante machine (plus ou moins) nomade de jeu, vous ne vous tromperez pas à opter pour le MSI GT 70, tout en gardant bien à l'esprit les compromis obligatoires évoqués plus haut.

arrow Finition
arrow Sobriété générale
arrow Puissance disponible
arrow Dalle matte
arrow Prix
arrow Autonomie faible (mais en progrès)
Share