Lundi, 25 Juin

Dernière mise à jour22/06/2018 12:24:12 PM GMT

Vous êtes ici Articles Périphériques Camera IP VisionCam Heden version WiFi

Camera IP VisionCam Heden version WiFi

Envoyer Imprimer
{menu Introduction}
Introduction.

Une caméra IP pour quoi faire? Eh bien pour surveiller votre maison, bureau ou autre à distance par le biais d’un réseau IP. Idéal pour surveiller votre chat faire ses griffes ou votre chien dévorer votre splendide fauteuil en cuir mais également une entrée de logement, votre résidence principale ou la chambre de bébé. La visualisation se fait par le biais d’un navigateur Web, il suffit de se rendre sur l’adresse IP de votre Box et de se logger de façon sécurisée. Cela peut se faire via un PC mais aussi par le truchement d’un portable ou d’un smartphone.

59hardware

Nous allons nous pencher sur une caméra IP  de chez Heden, la VisionCam Heden WiFi référence CAMHED04IPWN. Il s’agit de la deuxième version de cette caméra, la première, la CAMHED02IPW ayant été lancée début 2010 si nos souvenirs sont bons. Au chapitre des améliorations, il faut signaler une interface désormais en français, une mémoire interne qui passe de 2 à 4 Mo et une compatibilité vers l’iPhone.
Elles ont en commun un prix totalement imbattable.
{mospagebreak}
{menu Présentation}

Présentation.

0p3qknr8ytdxy65cqc2i.jpg

Spécifications annoncées :

Caméra :
arrow Capteur CMOS couleur ¼ pouces
arrow Résolution d’écran maximum 640 x 480
arrow Illumination minimale 0.5 Lux
arrow Compression des images par MJPEG
arrow Défilement jusqu’à 30 images/sec
arrow Angle de rotation 240° horizontal et 90° vertical
arrow Eclairage de nuit par Leds infra-rouge,  portée maximum de 5 m

Réseau :
arrow Ethernet par RJ45 10/100 Mbps
arrow WiFi 802.11 b/g
arrow Protocoles supportées : http, Ftp, TCP/IP, Udp, Smtp, Dhcp, PPPoE, Ddns, UpNp, GPRS.

Configuration requise :
arrow Connexion ADSL haut-débit
arrow Routeur pour le contrôle à distance
arrow Routeur WiFi pour la caméra version WiFi
arrow Système d’exploitation minimum Windows 2000, compatible Mac et iPhone.

Divers :
arrow Dimensions : 120 x 100 x 102 mm
arrow Poids hors antenne : 240 g
arrow Disponible en blanc ou noir

Prix moyen constaté, (hors transport) : 89.00 euros pour la version WiFi et filaire et 79.00 euros pour la filaire, garantie 1 an.

q68ttal8yem63h0xlskq.jpg ia75cpw6zzlgyezvent4.jpg

Elle est assez imposante, nous sommes loin d’une webcam. Elle se présente sous la forme d’un socle circulaire surmonté par une partie sphèrique qui abrite la caméra en elle-même.
Autour de l’objectif, on trouve dix leds infra-rouges pour des prises de vue de nuit. Sur ce même anneau, se trouve en bas un témoin de fonctionnement et en haut la cellule photo électrique gérant l’allumage des leds.
Les deux molettes de part et d’autre dissimulent l’axe horizontal dans l’une d’elle le haut parleur intégré, l’angle couvert par la rotation est de 90°. Le mouvement de rotation verticale avec un angle de 240° est assuré par un support circulaire au dessus du socle.

0w0o7parjcq2d75of3mu.jpg hcb9fcc42z0nz42mqsvc.jpg

Les connecteurs se situent au dos de la VisionCam, nous trouvons une sortie audio pour un haut parleur supplémentaire. Ensuite, une prise Ethernet et l’emplacement de l’antenne WiFi pour la version qui en est équipée bien sûr. Un connecteur quatre broches destiné à l’alarme, une sirène par exemple ou autres mais aussi deux broches réservées à un détecteur de présence supplémentaire, le connecteur mâle est livré.

7wwgn9uuqmizj7qdg8y5.jpg 3yij2wmnsahnmw87b8rr.jpg

Enfin le connecteur d’alimentation, on y branche l’adaptateur externe livré.
Le dessous de notre VisionCam comporte trois tampons en matière synthétique avec un orifice nommé reset, avec une pointe cela permet de réinitialiser la caméra après une pression de 30 secondes avec une pointe de stylo par exemple.

nya9kcdo5rrtfckweae8.jpg tz5mzph0uojdbubg867l.jpg

Après ce tour du propriétaire, penchons-nous sur le bundle.
Il est composé de la caméra bien sûr, d’une antenne WIFi à visser sur l’emplacement dédié. Un support est livré avec son nécessaire de fixation, il permet une pose murale ou en plafond.
Enfin un mini CD d’installation et une notice imposante traduite en français, mais aussi de nombreuses impressions d'écran qui complètent le tableau.

kb9xcj7cgmy1zrh0y4g9.jpg

Passons en revue ses principales fonctionnalités, c'est un des points forts de cette caméra IP.
La première et sans doute la plus intéressante n’est autre que son pilotage à distance total. Il est donc possible de l’orienter suivant les angles précités. L’enregistrement d’une vidéo ou la prise de photos est possible immédiatement.

Une autre fonctionnalité précieuse dans le cas de surveillance, la caméra se déclenche automatiquement par le biais de son détecteur de "mouvement". Dans ce cas, une minute de vidéo peut être enregistrée mais aussi un mail expédié pour prévenir un ou plusieurs destinataires de cette intrusion ou de ce mouvement. Des photos prises pendant cette minute sont jointes, il est possible également d’envoyer ces mêmes images vers un ftp. La mise en marche de cette fonction surveillance peut être planifiée dans le temps.

Le son fait partie du package, dans un sens caméra vers utilisateur et vice-versa.

{mospagebreak}
{menu L'installation, l'utilisation}

L'installation, l'utilisation

L’installation est un instant délicat qui en fait reculer plus d’un car le mot "réseau" est avancé. Dans le cas de notre VisionCam, l’affaire est nettement plus simple qu’il n’y paraît, la notice est très complète. Après installation du programme livré sur le mini disque, il suffit de cliquer sur l’icône installé sur le bureau pour accéder à la configuration IP de la caméra. Le principe est d’avoir une IP définie par le serveur DHCP mais aussi de choisir un port (ex : 8080).
Ensuite direction le navigateur Web, Internet Explorer semble conseillé… Après un premier log, il convient de paramétrer le mot de passe,  nommer la caméra si vous en avez plusieurs. A ce niveau, il faut noter qu’il est possible d’en monter neuf au maximum.
Ensuite votre fournisseur d’accès internet pour paramétrer la fonction routeur de la Box et permettre ainsi de vous connecter à l'extérieur de votre réseau. Trois tutoriaux sont présents pour Free, SFR et Orange. Le but est de rediriger un port (ex : 8080) vers l’adresse IP de la caméra, après un redémarrage de la box le système est fonctionnel.

Pour se connecter de l’extérieur de votre réseau, il faut taper http://adresse IP de la box:le port choisi, si nous sommes sur notre réseau, http://adresse IP de la caméra:le port choisi .. Montre en main cela nous à pris vingt minutes…
Pour un iPhone, il suffit de rajouter /wap.htm après les adresses que nous venons de citer.

Pour la partie installation liée à la caméra en elle-même, le cordon d’alimentation mesure 1.50 m, à bien anticiper lors de son implantation car nous l’aurions souhaité plus long, 2 m par exemple. Voilà qui pourrait permettre de la poser au sommet d’une petite armoire, souvent les prises de courant sont proches du sol. 

La version WIFi est bien évidemment le modèle conseillé si vous souhaitez déplacer fréquemment la VisionCam, de la chambre du bébé à l’entrée par exemple ou autre.
En usage fixe, un cordon RJ45 peut suffire mais vue la différence de tarification, 10 euros et si vous avez le WiFi sur votre réseau, il n’y a pas à hésiter. Voilà qui économisera du câble réseau, des trous partout et éventuellement des cordons en vrac.

La partie logicielle se gère assez bien, la langue française est la bienvenue, indiscutablement. La prise en main s’exécute par le biais d’une interface très simple, dépouillée et très "utilitaire".
Trois accès sont possibles : visiteur, opérateur et administrateur, les droits d'accés se gèrent sous l’onglet  "administrateur" et "réglages utilisateurs".
L’administrateur possède tous les droits, réglages, configurations réseau et bien sûr les statuts de visiteur et d’opérateur.

7es3zsm5wt5mriww0130.jpg acp6jq98l97whgsjzguq.jpg

L’opérateur peut accéder à la motorisation de la caméra et à ses réglages d’images mais aussi à la fonction "patrouille". Une appellation bien mystérieuse qui qualifie un balayage de gauche à droite ou de haut en bas selon le bouton pressé, le tout automatiquement. La vitesse est réglable via le statut administrateur.
Ce statut permet également d’appliquer un renversement de l’image si la caméra est positionnée en plafond mais aussi un effet miroir, en fait une symétrie horizontale.
Le visiteur possède les fonctions de visualisation mais surtout d’enregistrement. Il gère l’OSD, sa présence et sa couleur, jaune dans notre cas. La synchronisation son/image peut être ajustée également.
Dans le cadre de plusieurs caméras, un affichage type mosaïque est également possible. Une petite information, dans le cadre de l’utilisation de neuf caméras, une doit être en filaire absolument.
Fonction intéressante, plusieurs postes peuvent se connecter en même temps, et interagir par rapport à leurs statuts selon nos tests. A noter que l'intégralité des réglages peut être sauvegardée et restaurée en cas de besoin, reset de la caméra notamment.

m88gza5twqeen2v62owf.jpg taqedot4bp4ixjvod7j1.jpg

Pour une visualisation via un iPhone, deux choses à savoir, tout d’abord la page est très longue à charger en 640 x 480 et la manœuvre de la caméra très délicate du fait de l’inertie de la page.
La résolution en 320 x 240 est beaucoup plus adaptée à cet usage et la manœuvre est un peu plus fluide. Les tests ont été effectués avec une réception maximale au niveau de l’iPhone.

 

Passons à certaines captures vidéo que nous avons réalisées, la partie la plus intéressante  quand on sait quoi filmer ! Nous nous rabattons sur le chat, après plusieurs essais infructueux nous décidons de patienter. Ca a du caractère ce genre de bestiole mais il nous faut du mouvement dans les captures vidéo.
Nous débuterons donc par des images d’extérieur. Sur ces captures, nous sommes en mode "patrouille" suivant deux vitesses de rotation, la plus lente et la plus rapide, le tout sur les deux axes


La vitesse la plus rapide et la plus lente. cliquez sur les vidéos pour les agrandir

Première constatation, notre caméra n’apprécie guère les couleurs vives. Point de vert sur cette capture et pourtant, je vous le promets les feuillages des arbres sont bien de cette couleur. Les vitesses de balayage sont réglables mais force est de constater que les plus élevées ne sont guère exploitables.
La rambarde bleu donne une idée des 180°, la caméra est positionnée dans son axe, elle couvre 240°.

Ensuite des essais effectués en fin d’après-midi après de rudes négociations avec mon chat.

Nous percevons la zone couverte par l’éclairage infra-rouge, à 60 cm elle couvre une zone de 50 cm de diamètre environ, les couleurs virent au gris. Il y a une certaine inertie le temps que l’infrarouge se déclenche.

Enfin dans une quasi obscurité avec quelques mouvements de caméra.

Le noir et blanc est de rigueur avec certaines zones comme le centre qui sont surexposées, sans doute la proximité des leds infrarouges nous sommes à 60 cm de la caméra. La vision est assez réduite, mais l’ensemble reste identifiable malgré tout.

{mospagebreak}
{menu Conclusion}

Conclusion

4aw83413iweh2pryjslb.jpgIl est temps de conclure avec cette Heden VisionCam. C’est une caméra de surveillance, il ne s’agit donc pas ici de qualité HD encore moins de fonction webcam, pour sa fonction principale elle se positionne assez bien. L’interface est complète, et surtout facilement compréhensible. La configuration est simple car très bien expliquée sur le manuel joint. Nous pourrions regretter que seuls les tutoriaux de Free, Orange et SFR soient présents, bien qu’ils représentent à eux trois sans doute plus de 80% de parts de marché.
Les possibilités offertes par cette VisionCam sont très complètes avec surtout la mode « patrouille qui est de loin le plus pratique et le plus adapté à une pièce ou un bureau. Toutes ces fonctionnalités sont tirées de l’univers professionnel de la surveillance, simplifiées certes mais bien présentes.

Au niveau de la restitution, elle est simpliste, pas de couleur vives, mais comme précité ce n’est pas son objectif premier. En 640 x 480 l’image est légèrement saccadée sur PC ou PC portable mais encore une fois vu sa destination c’est concevable. Sur iPhone et sous cette résolution la visualisation est impossible, pour une telle utilisation il vaut mieux se rabattre sur le 320 x 240. L’affichage est un peu saccadé malgré tout.

Et le son ?
Inutile d’y aller par quatre chemins, la restitution sonore est très moyenne et plutôt nasillarde. Elle n’est présente que pour transmettre des bruits.

d9ss92h33452u8tltaix.jpegAu sujet de l’installation, rien à redire également, l’essentiel est livré. Nous apprécions la fourniture d’un support de montage mais aussi et surtout le WiFi qui apporte un plus certain. Pas de câblage lourd dans ce cas, seul le branchement de l’alimentation suffit. Voilà qui rend notre caméra facilement déplaçable.

Un produit simple doté de fonctions très intéressantes que nous ne pouvons que recommander.

azsxParamétrage aisé
azsxFonctionnalités complètes
azsxPrésence du WiFi
azsxRapport qualité/prix

azsxRendu un peu terne image et son

Signaler une erreur : 59Hardware

Share

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir