Mardi, 22 Octobre

Dernière mise à jour21/10/2019 01:18:25 PM GMT

Vous êtes ici Articles Périphériques Casque Creative SoundblasterX H7 Tournament Edition

Casque Creative SoundblasterX H7 Tournament Edition

Envoyer Imprimer

Le son

Le son de ce H7 Tournament Edition risque de diviser, en effet, il ne se fond pas dans la masse des casques gaming débordants de graves non contenus et malheureusement prisés en ce moment. Un mot de votre serviteur pour ce choix audacieux de la part de Creative : MERCI ! (oh oui merci).

Car nous avons devant nous une proposition intelligente, le son est équilibré de base et permet de s’approcher d’une écoute qualitative de tout type de musique, que ce soit en mode analogique ou numérique. Si par hasard vous aviez envie de vous retrouver en boite de nuit dans votre casque ou que vous adorez les basses massives à faire tomber les canines, le H7 pourra aussi répondre présent en faisant un tour par l’égaliseur. Ce choix est intéressant car il est bien plus évident de partir d’un son équilibré afin de le saloper régler à sa convenance plutôt que de partir sur une base plus artificielle. Alors certes, on pourra reprocher au son un léger creux dans les mediums mais nous parlons là de considérations audiophiles qui ne concernent pas les casques dans cette gamme de prix.

En jeu le H7 Tournament Edition sera un compagnon très agréable, l’image stéréophonique claire permettant de se situer facilement dans l’espace. Le micro transmet un signal limpide et votre voix sera distincte et suffisamment audible pour vos compagnons.

LogicielUn petit mot sur l’offre logicielle que propose Creative avec le H7, bien que très complète, nous ne conseillons pas son utilisation. Les différents modes d’écoute sont difficiles à utiliser tant le son est transformé à l’excès et le mode permettant d’avoir un réglage spécifique pour chaque jeu listé est un gadget marketing. En effet dans un FPS la fréquence du bruit des pas sera augmentée afin d’essayer de vous donner un avantage et de détecter vos ennemis à l’oreille, cependant le spectre est transformé sur une plage trop large et le son devient désagréable et artificiel. Enfin le mode 7.1 virtuel n’est, comme chez les concurrents, qu’une sorte de surround amenant plus de problèmes que d’avantages avec une infâme réverbération ambiante rendant floue la scène sonore.



Share