Lundi, 22 Octobre

Dernière mise à jour22/10/2018 01:58:54 PM GMT

Vous êtes ici Articles Périphériques Souris Razer Lancehead

Souris Razer Lancehead

Envoyer Imprimer

boitecontenu

Razer soigne ses packagings, cela tout le monde le sait, seulement la société Américaine s’est surpassée pour son nouveau modèle. C’est bien simple, le déballage de la Lancehead est le plus satisfaisant que nous ayons rencontré à ce jour. Le nouveau propriétaire entre immédiatement et de plein pied dans le monde merveilleux des produits premiums. A la manière d’Apple, la boite de la Lancehead présente plusieurs compartiments ingénieusement imbriqués. A l’intérieur nous trouvons la souris, une notice, un câble USB de recharge, un dongle sans fil minuscule et un adaptateur permettant de rapprocher le dongle de votre souris.

gaucheLa finition est irréprochable et la nouvelle couleur Gunmetal Grey de notre exemplaire de test souffle un vent de nouveauté bienvenue sur le noir omniprésent. La Lancehead est ambidextre mais se permet le luxe de ne pas le faire ressentir une fois la souris en main, c’est très agréable et cela prouve que les ergonomistes ont su parler d’une voix douce et cajoleuse aux designers. Les côtés sont en vrai caoutchouc et cela fait toute la différence en confort si l’on compare avec les revêtements « soft touch » souvent trop minces. Les boutons latéraux sont bien placés et seront activés avec facilité, la seule bizarrerie esthétique vient des fausses grilles d’aération sur l’avant qui n’ont pas de fonction utile et le plastique utilisé n’est pas d’aussi bonne qualité que ceux présents sur le reste du corps de la Lancehead. Détails plus que mineur puisque vous ne devriez que rarement voir le devant de votre souris.

accessoiresSuite à cette bonne première impression passons au crible le fonctionnement sans fil de cette Razer. Laissons la technique permettant le scan des fréquences et l’adaptation automatique des canaux pour parler de l’utilisation concrète. Et ce sera fort court ! Aucun lag, aucun décrochage intempestif n’est venu troubler la quiétude de ce test, on jurerait utiliser un modèle filaire : Mission accomplie pour la Lancehead. Il reste à noter que nous n’avions que rarement connu de problème de liaison sans-fil avec les souris modernes qui ne disposent pas de l’AFT, néanmoins, la Lancehead pourra rétorquer « Qui peut le plus, peut le moins mon cousin » , car, oui, elle aime les rimes.

detouree trois quart arriere gaucheRazer annonce 24h d’autonomie pour sa nouvelle souris tout en maintenant l’éclairage sur cette période. En utilisation réelle nous avons dû recharger la Lancehead au pire tous les deux jours et au mieux tous les trois jours. C’est assez confortable mais on ne cracherait pas sur une semaine d’utilisation non-stop, pour cela il faudra attendre quelques progrès techniques. A noter que la Lancehead n’est pas lourde du tout pour une souris intégrant une batterie, 110 grammes sur notre balance nucléaire, c’est presque un peu juste pour les amateurs de souris au poids conséquent. Si votre batterie est vidée vous pourrez la rechargée à l’aide du câble USB tout en continuant d’utiliser votre périphérique. Enfin le capteur est capable de 16000dpi, de 50 G d’accélération et de déplacements dépassant les 534cm/s, bref largement de quoi faire.

La Lancehead est bien évidemment dotée d’un éclairage RGB, entièrement paramétrable et avec toute la panoplie d’effets habituels, inévitable en 2017.

dessousdessous rangement

Le dessous de la souris dispose de trois patins à la glisse irréprochable et l’on notera un emplacement pour ranger le dongle sans-fil ainsi qu’un interrupteur permettant d’économiser la batterie.

 Caractéristiques techniques Razer Lancehead :

Couleur : 
Rétro-éclairage :
Capteur :
Polling Rate :
Dimensions : 
Poids :  
Prix :
Noir/Blanc/Gunmetal Grey (modèle testé),
Oui RGB,
Laser 16000 dpi,
1000 Hz,
117x71x38 mm,
110 g,
149,99 euros.


Share

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir