Vendredi, 28 Février

Dernière mise à jour27/02/2020 09:58:39 AM GMT

Vous êtes ici Articles Refroidissement Ventirad Thermalright HR-22.

Ventirad Thermalright HR-22.

Envoyer Imprimer


Comme le HR-22 est vendu sans ventilateur, essayer de relever les nuisances sonores qu’il produit aurait été insensé, car produisant très exactement 0 dB(A). Par contre, puisque fanless (ou tout du moins vendu pour tel, à 100 euros, par Thermalright), il paraît intéressant de tenter de déterminer ses possibilités en ce sens.

Nous avons donc commencé la phase de test par le test OCCT d’une heure, à 12 Volts, avec le Phenom II x4 965 que nous utilisons habituellement mais, sans vraiment de surprise, le test a échoué au bout de 27minuteset 6 secondes (comprendre que la température du CPU a atteint 75°, limite fatidique).

La même chose s’est produite à 9 Volts au bout de 16 minutes et 27 secondes et ce, bien que le ventilateur arrière du Deep Silence 3 soit très proche (quelquesmillimètres).

Sans conteste, la preuve qu’il est impossible de refroidir passivement, avec les moyens actuels, un processeur aussi TDP aussi élevé que celui du Phenom II, pour mémoire 125 Watts.

thermalright

Toutefois, une fois muni d’un ventilateur de 14 cm TY-140, un transfuge du True Spirit 140 Power, testé il y a quelque temps, également de Thermalright, la chanson est tout autre, comme vous pouvez le voir sur les relevés suivants :

Ne disposant pas d’un CPU au TDP de 95 Watts, ce qui aurait pu être très révélateur des performances du HR-22, nous nous sommes en conséquence rabattus sur un Core i3-2125 au TDP de 65 Watts.

thermalright

Et à cet exercice, le HR-22 s’est montré bien meilleur qu’à l’exercice précédent, à ceci près cette fois, les benchmarks furent lancés sans ventilateur autre que ceux du boîtier, réglés en conséquence à 7.5, 9 et 12 Volts. La preuve par relevés :

Les promesses en refroidissement augurées par l’immense volume disponible pour la dissipation sont plus ou moins tenues, bien qu’un peu en dessous de nos espérances les plus folles : elles sont comparables à celles d'un NH-U12S par exemple, sans pour autant les dépasser. Pas mauvais en soi, loin de là d’ailleurs, mais quelque part un peu décevant par rapport au volume total de dissipation.



Share