Dimanche, 17 Novembre

Dernière mise à jour15/11/2019 01:24:34 PM GMT

Vous êtes ici Articles Stockage interne, SSD SSD Crucial V4 128 Go

SSD Crucial V4 128 Go

Envoyer Imprimer


Parfois, on découvre un produit dans un moteur de recherches, et c'est son prix qui en fait le premier préjugé. Un SSD Crucial de 128 Go proposé sous la barre des 75 € sans FDP, ça interpelle. Qui plus est, la référence fait étrangement penser au M4. Un petit tour sur la fiche du constructeur nous apprend bien vite que le disque ne dispose pas d'un petit v pour "vélocité" mais plutôt pour "Value". C'est bel et bien l'offre d'entrée de gamme de Crucial.

59hardware

Pour un prix au poids / garantie très performant, Crucial met sur le marché un produit d'appel destiné clairement à l'upgrade de machines "2011" selon ces derniers, mais que l'on peut largement étendre jusqu'à 2008 / 2009 et toute la famille Core 2 / Phenom en général. En effet, point ici de performances prétendument incroyables, ou de débits séquentiels rocambolesques, mais du bon vieux SATA II des familles, accompagné des commandes nécessaires à la survie du SSD (NCQ, TRIM).

Embarquant un contrôleur PHISON PS3105 gravé en 90nm (qui lui date quand même de 2010, ce qui explique en grande partie ses spécifications datés, le faisant passer pour un contrôleur de la génération des Intel PC29AS21BA0 ou un SF-1200), le v4 se présente sous un form factor sobre et concis. Le PCB est un pur produit Crucial, et il est évident que pour ce produit, il n'est pas question d'un produit outsourcé et rebadgé. C'est un SSD économique, mais cela reste un Crucial, du moins en apparence, et côté NAND.

C'est la MLC 25nm synchrone maison qui anime le disque. En soi, c'est un gage de bonne tenue et de fiabilité du disque, et la seconde bonne nouvelle après le prix. Ce disque parait on ne peut plus atypique, voire anachronique par sa mise sur le marché mi-2012.

Crucial_V4_3
Ainsi, le Crucial v4 n'approchera qu'un contrôleur SATA II typique d'une situation d'upgrade (le bon vieux et vaillant ICH 9), et le protocole de test est ainsi réduit à une comparaison avec les indices récoltés sur cette même interface.

Nous avions en effet décidé de maintenir le test sur deux plateformes distinctes pour juger de chaque disque testé, dans chaque mode de négociation. Bien que le SATA III se démocratise pour les nouveaux acquéreurs, nous considérons que les bénéfices du SSD peuvent valoir pour tous types de machines, et qu'au delà même de la question du support de la norme, les performances optimales du SATA III ne s'obtiennent qu'avec un contrôleur natif au lien bien dimensionné. Le SATA II natif est toujours préférable de notre point de vue, à une solution type carte d'extension PCI-e, souvent handicapée par la bande passante libre sur le bus.

Crucial_V4_6

De plus, les PC portables et Netbooks susceptible d'être ravis d'accueillir dans leur baie 9mm un tel disque SSD en replacement d'un vieux 5400 t/m mécanique ne bénéficient quant à eux que de l'option SATA natif, et très souvent en SATA II uniquement.

Intéressons-nous donc à ce v4, clairement marketé et pensé pour l'upgrade, dans une situation d'upgrade. 



Share