in

ASRock E3V5 WS : Test et Avis

Test et Avis – Benchmark – Meilleur prix

IMGP1749

ASRock se réengage dans le domaine des cartes mères Workstation grâce à sa nouvelle référence dénommée E3V5 WS.
S’adressant prioritairement aux professionnels et aux utilisateurs avancés, la E3V5 WS se distingue des modèles classiques avec le support des processeurs Intel Xeon.

Bien sûr elle est capable d’accueillir tous les CPU Intel de sixième génération (Skylake) car elle dispose d’un socket LGA1151.
La dénomination « WS » (Workstation) est malheureusement une appellation boudée du grand public car elle est réputée chère et laisse supposer de sérieuses compétences techniques. Or en 2016 à l’aide d’ASrock, ces « on dit » n’ont vraiment plus lieu d’être.
Les stations Wokstation sont bien plus stables, offrent des fonctionnalités systématiquement reprises dans les futures générations de matériels grand public et bénéficient d’une durée de vie largement supérieure.
Jusqu’à présent ASRock réservait cette prestigieuse dénomination aux plateformes X99. D’ailleurs la marque compte à son catalogue trois modèles dans cette gamme, les X99 WS (*-E et 10Gbps).
Les cartes mères grand public hébergent généralement un chipset Intel Z170 mais la E3V5 WS se démarque avec un Intel C232. Ils restent très similaires avec des caractéristiques proches mais nous verrons que certaines subtilités ne manqueront pas d’intérêt.
La E3V5 WS accepte sans surprise la mémoire DDR4 quelque soit le standard (grand public et pro) et comme toute carte mère Wokrstation digne de ce nom, elle embarque une interface réseau avancée i219LM.
Les cartes mères professionnelles se doivent d’assurer la compatibilité avec les cartes grahiques dédiées à la CAO. Sont donc bienvenues les solutions multi GPU Nvidia Quadro et AMD FirePro.
La dernière distinction de cette E3V5 WS est la certification avec les systèmes d’exloitation « Serveur » comme Windows Server et Linux même si les Windows plus classiques (10,7 et autres) fonctionneront parfaitement.
Parallèlement ASRock offre toute une panoplie de fontionnalités que l’on retrouve aussi sur les modèles grand public. Une différence notable car la concurrence ne réalise pas toujours ce type d’effort.
ASRock Super Alloy n’est plus à présenter car cette technologie est présente depuis de nombreuses générations de cartes mères. Elle englobe des composants de très haute qualité capables de fournir la puissance la plus stable possible.
Les phases d’alimentation chargées d’alimenter principalement le processeur mais aussi la mémoire sont composées de bobine d’alimentation capable de délirer 50 Ampères alors qu’un modèle de base se contente de seulement 20 Ampères
Le PCB est muni d’une protection contre l’humidité, une option devenue indispensable depuis que les systèmes de watercooling sont devenus pratiquement incontournables.
Les connecteurs du CPU, de la mémoire et des slots PCIe sont composés de 15 microns d’Or pour une meilleure conductivité. La partie audio n’est pas délaissée non plus puisque les condensateurs sont certifiés ELNA et réduisent donc les « Noise Level », c’est-à-dire les perturbations générées par les composants.
Côté applicatif, ASRock est l’une des marques à offrir les meilleurs outils. Le BIOS de la E3V5 WS reste similaire à celui des dérivés Z170 et l’on retrouve la suite logicielle Windows A-Tuning (supervision, overclocking, ventilation) qui reste parmi nos préféres.

Chipset
L’Intel C232 est la version professionnelle du Z170. Ils disposent tous deux d’un bus DMI3 de 8GT/s, ils sont gravés en 22 nm et ont un tDP de 6W. Comme d’habitude le C232 ne supporte pas officiellement l’overclocking.
Il ouvre donc la voie aux processeurs Intel Xeon E3-1200 v5 dont les tarifs démarrent dès deux cents euros. Le modèle le plus performant est le E3-1280 v5 (4 Cores / 8 Threads à 3.7 GHz) et devrait être disponible pour environ six cents euros.
Pour rappel les E3v5 gèrent la DDR4 2133MHz en mode ECC ou non (buffured) ainsi que les profiles XMP 2.0.
Côté mémoire ils supportent tous deux le Dual Channel et le C232 ne gère aucun affichage. Concernant le support PCI Express, il peut sembler étonnant qu’il ne gère que huit lignes alors que le Z170 en est doté de vingt. Il s’agit ici d’une légère concession visant à permettre au C232 d’atteindre un tarif plus compétitif.
C’est dans la section Technologies avancées que le C232 va se démarquer avec le support d’Intel Rapid Storage Technology Enterprise plus véloce que la version grand public notamment en mode RAID.
La dernière distinction du C232 concerne le support de Trusted Execution Technology qui garanti l’authenticité d’une machine et empêche donc la majorité des tentatives d’intrusions ou de modifications indésirables.
LAN
La carte mère ASRock E3V5 WS embarque une interface réseau I219LM supportant la technologie vPro.

La E3V5 WS se base sur un design particulièrement épuré voir dénudé. En effet sa position dans la gamme Workstation indique que tout fioriture est inutile car l’espace est uniquement réservé à l’essentiel.

IMGP1744

Elle accueille donc huit phases d’alimentation refroidies par un simple dissipateur. L’overclocking n’étant pas de la partie, nul besoin de surcharger le PCB. De plus elle dispose de ses quatre slots pour mémoire vive DDR4. Ils supportent jusqu’à 64GB.

IMGP1749

L’espace réservé au socket accueille de nombreux composants mais il ne limite nullement l’installation des systèmes de refroidissement les plus imposants comme notre Noctua NH-D15.

IMGP1752

Le panneau de connectique arrière dispose d’un port PS/2 hydride clavier/souris, de six ports USB dont quatre à la norme 3, d’une interface Ethernet et enfin les entrées/sorties audio analogiques.

IMGP1753

Les deux ports PCI Express 16X sont répartis de la façon suivante ; le premier peuvt fonctionner en 16x. Le secnd est câblé en 4x.

IMGP1754

Les six ports SATA sont verticaux afin d’améliorer leur accès.

 

Le BIOS de la E3V5 WS reste identique à celui des cartes de génération précédente.La page d’accueil (ici en version H170) est une version simplifiée et plus travaillée sur le plan esthétique.

Les autres menus (captures en Z170) demeurent classiques à la génération actuelle de cartes mères ASRock.

Snap1

Huit menus s’offrent alors aux utilisateurs et le premier en guise de page d’accueil récapitule pour ne pas changer les informations de base de la carte.

Snap2

La prise en main est quasi immédiate et les termes employés sont clairs et compréhensibles. Dans les versions Z97 et dérivés, les menus défilants étaient longs et peu pratiques. Désormais quatre atégories clarifient grandement l’organisation des options.

Snap3

Le menu avancé regroupe les fonctionnalités du processeur, le chipset, le stockage et l’USB pour les principales.

Snap4

Les contrôleurs embarqués pourront être personnalisés dans leur configuration comme l’audio. Il profite d’options bien plus riches que celles dont on dispose habituellement sur la grande majorité des cartes mères.

Si l’option Deshumidifier peut prêter à sourire sur notre continent alors qu’elle pourra rendre de précieux services sous un climat tropical, nous ne pouvons définitivement plus nous passer de la mise à jour du BIOS directement depuis son interface et ce depuis internet.

Snap6

Le menu de supervision donne absolument toutes les informations relatives à la carte mère comme aux composants installés. C’est ici que pourra se faire la configuration de la ventilation même si elle reste disponible via l’application « F-Stream ».

Snap16

Quatre paliers sont disponibles et correspondent à un seuil de température pour une vitesse de rotation donnée.

Hardware

IMGP9164

Processeur : Intel Xeon E5 1245v5
RAM : 16GB DDR4 OCZ 2133MHz
Boitier : Cooler Master Storm
Stockage SSD : Sandisk Ultra II
Stockage HDD : Seagate Barracuda 1To 7200RPM 64Mo de cache
Alimentation : Enermax Platimax 1000W
Carte graphique : GTX 780 (si pas d’IGP)
Convertisseur SATA/USB 3.0 : ICY Box IB-111U3-Hub
Convertisseur SATA/eSATA : Akasa Elite

 

Software

Windows 7 X64 installé sur un HDD SATA Seagate Barracuda 1To 7200RPM 64Mo de cache connecté sur le premier port SATA 6Gbps (si disponible).

Tous les pilotes installés sont en dernière version disponible à la date du test.

 

Mesures réseau

LAN: Benchmark ATTO mesurant le transfert entre la plateforme de test et un NAS Qnap TS1079 Pro équipé d’un SSD Intel Serie 330 120Go.

WAN: l’interface Wifi (si disponible) est testée via le benchmark ATTO mesurant le transfert avec un NAS Qnap TS1079 Pro et équipé d’un SSD Intel Serie 330 120Go. La connexion est assurée via un routeur D-Link DIR-865L.

 

Stockage

SATA: SSD Intel Serie 310 120GB via ATTO sur ports SATA II (3Gbps) & III (6Gbps) du chipset principal puis des contrôleurs tiers (si disponibles).

RAID: 5 HDD Seagate Barracuda 1To 7200RPM 64Mo de cache connectés sur le contrôleur principal puis secondaire (si disponible)

Benchmark ATTO RAID mode 0 (2HDD & 5HDD), 1 (2HDD), 10 (4HDD) et 5 (3HDD & 5HDD).

 

Interfaces

Mesure sur chaque contrôleur

SSD Intel Serie 310 120GB connecté à un ICY Box IB-111U3-Hub
Mesure ATTO sur chaque contrôleur en USB 3.0 et 2.0 (si disponible).

eSATA: ATTO sur SSD Intel Serie 310 120GB connecté à un Akasa Elite

 

Consommation électrique

Mesures effectuées à la prise électrique de la plateforme de test

CPU à fréquence stock en idle et en full (si support vga de la carte en test, seul l’IGP est présent sinon ajout d’un GPU)
CPU à fréquence OC en idle et en full (si support vga de la carte en test, seul l’IGP est présent sinon ajout d’un GPU)

 

Températures

Aida 64 System Stability Test 5mins fréquence stock + ventilateurs profil automatique

 

Benchmark CPU

Configuration par défaut: paramètres automatique.

Overclocking automatique: outil overclocking activé (si disponible).

Overclocking manuel: fréquence maximale atteignable stable le temps des benchmarks (watercooling pour les cartes mèers dédiées).

Software 

 SuperPI 1Mo
 wPrime 1024
 Cinebench
 PCMark 2011
 7Zip
 Truecrypt
 UCBench
 X264 Benchmark
 

Champs d’applications: 

 Calculs intensifs
 Bureautique et Multimédia
 Traitement de fichiers
 3D

wPrime 1024

shoot_wprime

wPrime 1024 est similaire à Super Pi mais calcule cette fois une fonction mathématique. wPrime est multi threads mais par défaut il est limité à quatre threads. Nous laissons cette configuration sans la modifier. Le résultat étant donné en secondes, le résultat le plus petit est le meilleur.

wprime

La E3V5 WS dépasse les 200s puisque la fréquence est moins élevée que sur le 6700K.

UCBenchmark

shoot__ucbench

UCBench ou UnRAR-Crack Benchmark comme son nom l’indique tente de retrouver le mot de passe d’un fichier archivé au format RAR. Le score donné représente le nombre de possibilités exécutées par seconde et il est capable de tirer parti des instructions liées à l’encryption intégrées dans les processeurs.ucbench

La E3V5 WS est légèrement en recul sous les 1000 points mais il faut toujours garder à l’esprit que les plateformes Workstation privilégient la stabilité aux performances.

ScienceMark

shoot_sciencemark

Ce dernier logiciel de calcul brut se spécialise dans les domaines scientifiques comme les opérations sur les matrices ou sur les molécules. Les résultats sont donnés sous forme de scores.

sciencemark

Même si la E3V5 WS reste sous les 3000 points, elle offre tout de même de très bons résultats.

Aida64

aida-memoryNous utilisons Aida64 pour mesurer la bande passante de la mémoire vive.

aida

La bande passante dépasse 30000 mo/s.

Cinebench

shoot_cinebench

Cinebench est l’un des tests les plus intéressants de notre panel car il compte parmi les rares à exploiter à 100% la puissance des CPU.

cinebench

Les écarts seront toujours présents .

POV-Ray

povray_sh

POV-Ray est l’application la plus représentative en termes de rendu 2D. Le benchmark livré avec le logiciel se charge de calculer une image pré définie. Le temps pour achever le calcul est exprimé en secondes et le plus court est donc le meilleur.

povray

Il faut un peu plus d’une minute à la E3V5 WS pour boucler le rendu sous POV-Ray.

7Zip

shoot_7zip

7Zip est le meilleur logiciel de benchmark concernant la compression de données. Il est multi thread et ses résultats sont exprimés en MIPS (opérations par seconde).

7zip

La E3V5 WS dépasse les 22 000 MIPS sous 7Zip.

PassMark

shoot_passmark

 PassMark est un benchmark généraliste mesurant les performances générales d’une machine. Le résultat est exprimé sous la forme de score.

passmark

Sous Passmark, la E3V5 WS dépasse les 10000 points.

X264 Benchmark

shoot_x264

X264 Benchmark encode une vidéo au célèbre format X264 très lourd en puissance de calcul. Il se déroule selon deux passes. La première analyse la vidéo et la seconde procède à l’encodage proprement dit.

x264

 La E3V5 WS frôle les 50 FPS sur la deuxième passe.

                SATA

sata

La E3V5 WS permet à notre SSD de référence d’être pleinement exploité sans la moindre bride.

                LAN

lan

Le contrôleur Intel a pu montrer son réel potentiel.

En présentant la E3V5 WS, ASRock réalise une vraie révolution dans le domaine des machines Workstation.

IMGP1755
En effet, jusqu’à ce jour ce type de produit était réservé uniquement aux professionnels et aux passionnés de hautes technologies disposant de budgets hors normes puisqu’elles avaient pour habitude de dépasser alègrement les quatre cents euros.
Or la E3V5 WS est disponible pour un peu plus de cent trente euros ce qui reste un pari osé à l’extrême.
Ce n’est pas le premier essai d’ASRock dans le domaine puisque la marque avait déjà su nous subjuger avec sa X99 WS-E 10G avec une qualité de conception et de fabrication impressionnante.
Cette fois, la E3V5 WS s’oriente vers un tout autre chemin en visant donc un tarif plancher sans effectuer la moindre concession sur la qualité globale de la carte.
Comptatible avec les processeurs Intel de sixième génération (Skylake) mais aussi les Intel Xeon E3 1200 v5 grâcce à son socket 1151 et à son chipset Intel C232, la E3V5 WS deviendra donc la base d’une station Workstation.
Cette prestigieuse dénomination sous entend des exigences s’étendant bien au-delà des cartes mères classiques. Elles s’axent avant tout sur la stabilité, la certification avec la majorité des systèmes d’exploitation du marché et enfin la consommation énergétique.
label 59hardware recommandeL’équipement est aussi avancé avec la présence d’un contrôleur réseau Intel de classe professionnelle et on retrouve les technologies habituellement présentes sur les modèles haut de gamme ASRock comme Super Alloy (alimentation ultra renforcée), Full Strike Protection et même une résistence aux liquides pour le PCB.
Par conséquent la E3V5 WS d’ASRock est une réussie totale sur tous les points en répondant à toutes les exigeances du monde professionnel tout en conservant un tarif incroyable proche de cent euros.

Les +alt

fleche Support des Intel Core et Xeon
fleche Chipset Intel C232
fleche Rapport qualité prix incroyable

fleche Résistance du PCB aux risques liés au watercoolng

 

Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0