in

Asus GTX 780 Ti DirectCU II OC

Test et Avis – Benchmark – Meilleur prix

IMGP8561

Elle est enfin disponible la carte graphique la plus prestigieuse des cartes graphiques ultra haut de gamme et il s’agit bien sûr de l’Asus GTX 780 Ti DirectCU II.

Nous l’attendions depuis plusieurs semaines et nous pouvons enfin découvrir ses formidables capacités. Plus d’un mois s’est écoulé depuis l’annonce du modèle de référence développé par Nvidia et cette dernière s’était montrée extrêmement convaincante.

Plus puissante et rapide que la célèbre Titan, la GTX 780 s’accaparait la première marche du podium tout en étant pus accessible sur le plan budgétaire.

La version spécifiquement conçue par Asus se dénomme GTX 780 Ti DirectCU II et elle embarque de réelles innovations la rendant encore plus attractive par rapport à ses rivales.

La GTX 780 Ti DirectCU II est revêtue de l’un des meilleurs systèmes de refroidissement du marché, le DirectCU II. La marque l’annonçant comme vingt pourcent plus efficace et surtout trois fois plus silencieux !

Accueillant dix phases d’alimentation DIGI+ VRM Super Alloy Power, la plus puissante des cartes graphiques bénéficiera d’une meilleure efficacité, d’une fiabilité plus élevée et d’un potentiel d’overclocking accru.

D’ailleurs les fréquences du processeur graphique ont été revues à la hausse directement d’usine afin d’offrir aux joueurs un confort de jeu inégalé.

Alors l’Asus GTX 780 Ti DirectCU II sera-t-elle la meilleure carte graphique de cette année à peine commencée ?

Asus compte trois modèles parmi les GTX 780 Ti. La première reprend le design de référence tandis que la seconde est signée elle aussi DirectCU II.

IMGP8562

Si la GTX780TI-DC2-3GD5 garde les fréquences recommandées par Nvidia, notre carte de test, la GTX780TI-DC2OC-3GD5 profite entre autre d’un overclocking d’usine. Le GPU Nvidia GTX 780 Ti alias le GK110 passe alors à 1020MHZ contre les 875MHz de la version de base.

Cette augmentation de seize pourcents est évidemment accessible à de nombreuses GTX 780 Ti mais il faudra alors obligatoirement faire appel à une application spécifique pour bénéficier de ce paramétrage. La GTX 780 Ti DirectCU II conserve ce profil par défaut et assure des gains de l’ordre de six pourcents.

DC2-nDirectCU II est l’incontournable système de refroidissement des cartes graphiques haut de gamme de la marque. Dans le cas de notre modèle de test, la marque garanti vingt pourcent d’efficacité supplémentaire sur les températures ainsi qu’un silence jusqu’à trois fois moins élevé par rapport à la carte de référence.

Afin d’apporter au processeur graphique la meilleure alimentation possible, la GTX 780 Ti DirectCU II embarque dix phases DIGI+ VRM Alloy Power. Ce type de composants est plus efficace que les MOSFET traditionnels, assurent une durée de vie plus importante pour la carte, une fiabilité accrue, génèrent moins de pertes et offrent de meilleures capacités d’overclocking.

gputweak_stream_big.pngParallèlement Asus développe une application spécifique indispensable pour superviser la GTX 780 Ti DirectCU II : GPU Tweak.

Ce logiciel des plus complets autorise les fonctionnalités liées à l’overclocking soit la modification des fréquences mais aussi des tensions ou la vitesse des ventilateurs.

Les prétentions de la GTX 780 Ti DirectCU II sont assurément des plus intéressantes. Le fabricant promet performances tout en conservant un silence de fonctionnement exemplaire toujours grâce à son système de refroidissement DirectCU II.

La GTX 780 Ti DirectCU II se distingue prioritairement sur les fréquences du processeur graphique. Si la version de référence est cadencée à 875MHz, la GTX 780 Ti DirectCU II dépasse le Gigahertz pour atteindre 1020MHz.

Enfin à noter que la nouvelle carte graphique Asus est esthétiquement personnalisable grâce à une planche de stickers.

GTX780ti_colormatch_s

La marque ayant opté pour la couleur or sur grand nombre de cartes mères dédiées aux derniers processeurs Intel de quatrième génération « Haswell », il est possible de la passer en mode rouge pour convenir d’avantage aux cartes séries ROG (Republic of Gamers).

Le processeur graphique Nvidia GK110 n'ayant pas fondamentalement changé depuis la sortie de la GeForce GTX 780, nous reprenons donc la section le concernant en l'adaptant aux spécificités de la GeForce GTX 780 Ti.

IMGP7950

Le GK 110 de Nvidia provient tout droit de l’industrie des supercalculateurs. En effet cette puce a été introduite en premier lieu dans les cartes dénommées Tesla dont le rôle est d’offrir de très hautes performances sur les taches de calcul parallèle.

Dans le cas de la GTX 780 Ti, on remarque que la dénomination est la même que celle de la Titan à savoir GK 110. On constate que chacune révision peut porter une référence différente. Par exemple les GTX 780 embarquait un GPU GK 110 et les GTX770 et GTX760, un GK 104.

SPECI_GTX700

Reprenons les principales caractéristiques de ces puces appartenant à la famille « Kepler » soit une finesse de gravure de 28nm. C’est également la même que celle des Radeon HD 7000, les premières à avoir pu en bénéficier.

Cette nomenclature indique que l’on conserve un nombre de transistor identique soit dans le cas de la GTX 780 Ti 7.1 milliards. C’est tout simplement deux fois plus que dans les GTX 680.

La GTX 780 Ti profite également de 48 ROPS alors que la GTX 680 en embarquait 32. Le nombre d’unités de calcul atteint un total de 2880.

La fréquence du processeur graphique varie grandement en fonction de chaque carte mais elle ne signifie plus que la plus haute assurera les meilleures performances.

Ainsi la GTX 770 est capable de fonctionner à 1046MHz or elle appartient à la gamme “Performance” des cartes « gamers ». La GTX 780 Ti n’a besoin que d’une fréquence de 876MHz pour permettre de bénéficier d’une puissance de calcul phénoménale

Intéressons nous également à la mémoire embarquée sur la GTX 780 Ti qui embarque 3GB de GDDR5. C’est deux fois moins que la Titan mais il faut garder à l’esprit que la capacité nécessaire dépend uniquement de la résolution d’affichage employée.

Par exemple, 2GB suffisent aux jeux actuels pour des résolutions pouvant atteindre 2560×1440 pixels. C’est au-delà que 3GB peuvent s’avérer nécessaires et notamment en optant pour une configuration multi écrans.

Ainsi les 3GB sauront être exploités pour les jeux à venir et autoriseront l’utilisation d’écrans aux résolutions toujours plus élevées. Si les 2560×1440 vont très rapidement se démocratiser puisqu’ils sont désormais disponibles dès cinq cents euros, la GTX 780 Ti est capable de gérer des formats d’affichage pouvant atteindre 3860×2160 pixels (Ultra HD).

Afin de garantir une capacité de traitement des textures rapide, les 3GB de la carte graphique Nvidia GTX 780 reposent sur un bus de 384 bits, un autre point commun avec la GeForce Titan. Et concernant sa fréquence, elle augmente par rapport à la Titan pour atteindre 1750MHz.

 

GPU Boost 2.0

GPU_Boost_BLACKApparu dès les premières GTX 680, GPU Boost en révision 1.0 révolutionnait le fonctionnement d’un processeur graphique en augmentant automatiquement et en toute transparence la fréquence d’horloge.

A titre d’exemple, la GTX 680 profitait d’une fréquence de base de 1006MHz mais grâce à GPU Boost, elle pouvait atteindre 1059MHz. Le nombre d’images affichées par seconde dans les jeux augmentait permettant aux scènes les plus chargées de garder une fluidité optimale.

Comme la GTX 780, la version Ti profite de GPU Boost 2.0 apportant son lot d’améliorations. Dans la première version, GPU Boost 1.0 contrôlait la fréquence du GPU uniquement en fonction de son TDP. Or dans le cas où les températures atteignaient des valeurs trop élevées, la fréquence baissait fortement pour préserver les composants.

Avec GPU Boost 2.0, la température est prise en compte avec une précision accrue toujours pour garantir des fréquences encore plus élevées mais surtout plus stables.

La GTX 780 Ti pourra donc profiter de sa vitesse maximale dite Boost à condition de rester en dessous de 80°C. C’est une aubaine car la nouvelle carte graphique de Nvidia profite du système de refroidissement de la Titan qui n’a plus rien à envier aux modèles personnalisés des différents constructeurs.

precisionxDans la pratique chaque marque propose avec sa carte un logiciel comme PrecisionX de EVGA. Il suffira de l’utiliser pour contrôler la température du processeur graphique afin qu’elle ne dépasse pas les 80°C.

De plus ces utilitaires pour les meilleurs d’entre eux proposent des possibilités d’overclocking qui permettront de dépasser le seuil par défaut de GPU Boost 2.0.

Bien entendu si ce genre de pratique ne représente plus un réel danger pour les composants comme ce fût le cas il y a de nombreuses années, Nvidia insiste sur le fait qu’intervenir sur la tension peut réduire la durée de vie de la carte.

On comprend donc que la marque souhaite rivaliser sur le marché des cartes overclockées d’usine qui connaissent un franc succès. Or les modèles proposés par la firme sont elles aussi parfaitement adaptées à ce type d’exercice alors pourquoi s’en priver ?

 

PhysX

physxComme nous l’avions déjà énoncé dans notre présentation, Nvidia collabore étroitement avec les grands éditeurs de jeux afin que les fonctionnalités embarquées dans ses nouvelles cartes soient pleinement exploitées.

PhysX continue d’apporter de réelles améliorations contribuant aux succès de ses cartes. D’ailleurs son concurrent historique AMD n’a pas hésité à emboîter le pas en proposant TressFX, une technologie améliorant le rendu de certains éléments d’un jeu. Le premier à avoir pu en profiter n’est autre que le dernier Tomb Raider dans lequel les cheveux de l’héroïne sont plus réalistes.

Si cette technique de rendu demeure disponible même avec une carte Nvidia, elle exige de lourdes taches de calcul que la grande majorité des cartes savent supporter.

 

Anti-Aliasing FXAA & TXAA

La GTX 780 Ti supporte en plus de GPU Boost 2.0 des techniques de filtrage FXAA, TXAA et de la technologie Nvidia Adaptive Vertical Sync.

Ces caractéristiques déjà présentes au sein de la génération GTX 600 offrent les meilleurs anti-aliasing, c'est-à-dire que les contours pouvant apparaître à l’écran sous forme d’escaliers sont lissés pour améliorer la qualité globale de l’affichage. Si les techniques habituelles nécessitaient elles aussi beaucoup de ressources en termes de calcul, FXAA et TXAA sont optimisés pour économiser la puissance disponible sans pour autant concéder sur la qualité du rendu final.

 

Nvidia adaptive Vertical Sync

thumb-nvidia-adaptive-vertical-syncNvidia adaptive Vertical Sync est la troisième fonctionnalité proposée par la GTX 780 Ti. Elle aussi est également présente sur la GTX 680 et a pour rôle de limiter les ralentissements et les effets de « Tearing ». Ce procédé se base sur la synchronisation verticale de l’affichage pour anticiper les baisses de framerate et éliminer les artefacts qui pourraient apparaître lors d’une partie de jeu.

GeForce Experience

GeForce Experience demeure l’application phare de Nvidia. Elle propose de nombreux outils facilitant et optimisant tous les jeux présents sur le PC.

geforce_experience1

Avec la multiplication des paramètres liés à l’affichage, il est devenu difficile de configurer rapidement et correctement nos jeux. Si les consoles ne présentent pas cet inconvénient, elles restent limitées par les composants matériels de l’équipement. Xbox 360 et PS3 datent déjà de plusieurs années et seul le PC est à même d’offrir des graphismes toujours plus immersifs.

Grâce à GeForce Experience, les joueurs cumulent la simplicité de paramétrage de la console et qualité graphique des PC.

En plus d’automatiser la mise à jour des pilotes de la carte graphique, GeForce Experience se charge de communiquer en permanence avec les data center de Nvidia sur lesquels sont hébergés l’intégralité des profils des jeux.

Ces serveurs contiennent donc toutes les informations nécessaires pour optimiser chaque titre. Ils se chargeront de définir la configuration idéale en fonction du framerate souhaité.

geforce_experience2

Une fois l’application installée, un assistant se charge de détecter tous les jeux installés sur la machine et un seul clic sur le bouton « optimiser » suffira pour obtenir la meilleure combinaison d’options possible.

GeForce Experience deviendra rapidement incontournable puisque dans le meilleur des cas, les gains pourront dépasser les 50% d’images par seconde.

 

ShadowPlay

ShadowPlay s’intègre à GeForce Experience. Cet outil accepte d’enregistrer la vidéo des parties de jeux. Si des logiciels spécifiques sont capables de réaliser cette tache, elles sont soit payantes, soit pauvres en fonctionnalités.

shadowplay

Grâce à l’encodeur H.264 matériel intégré dans grand nombre de processeurs graphiques Nvidia, les vidéos seront d’excellente qualité puisqu’elles pourront atteindre la résolution de 1080p.

La prise en main de l’interface de ShadowPlay est immédiate car elle se constitue de seulement quatre boutons.

Le premier « Mode » bascule entre Shadow mode et Manual Mode. Le premier est continu tandis que le second est activé selon les besoins des joueurs.

Le second bouton déterminera la durée de l’enregistrement tandis que le troisième concerne la qualité de la vidéo finale. Le bon compromis entre taille du fichier et qualité d’affichage s’effectue donc facilement.

Enfin le dernier bouton concerne l’audio que l’on peut également enregistrer ou ignorer pour éventuellement limiter la taille de la vidéo.

shield

Une dernière option a retenu notre attention car les futures consoles NextGen seront elles aussi concernées. Grâce à ShadowPlay, il sera possible de streamer la vidéo du jeu du PC sur la console Nvidia Shield en direct !

Retour quelques temps en arrière, l’Asus GTX 680 DirectCU II était carénée tel un véritable bunker. Les modèles Lightning de MSI avaient donc tendance à être privilégiée des joueurs.

IMGP8564

Avec les GTX 780 Ti personnalisées, la balance ira très probablement en faveur d’Asus car la GTX 780 Ti DirectCU II à franchement tous les atouts pour séduire.

Des plus imposantes, la nouvelle carte Asus bénéficie d’un look ravageur et agressif. Toujours basé sur une dominante noire relevée d’ornements couleur or, la GTX 780 Ti DirectCU II a toujours un capot de protection métallique. Travaillé et raffiné, il renforce l’impression sportive de la carte.

IMGP8566

A l’arrière de la GTX 780 Ti DirectCU II, on découvre une plaque de renfort rigidifiant la carte définitivement lourde par rapport aux modèles concurrents. Elle assure également un rôle dans le refroidissement des composants.

 

IMGP8567

La façade malheureusement toujours argentée prouve que les marques ne sont toujours pas décidées à la peindre en noir alors que l’immense majorité des boitiers de PC sont peints.

Toutefois on retrouve une connectique désormais des plus classiques : deux sorties vidéo DVI, une HDMI et une dernière DisplayPort.

IMGP8570

La GTX 780 Ti DirectCU II nécessite deux connecteurs d’alimentation huit contacts pour assurer les tensions les plus stables et la puissance la plus élevée.

 

IMGP8571

Une fois le système de refroidissement DirectCU II démonté, nous découvrons un PCB à la qualité exemplaire. Le concept reste habituel. Le processeur graphique siège au centre de la carte et il est encadré des puces mémoires.

 

IMGP8581

Les 3GB sont regroupés en douze puce de marque Hynix.

 

IMGP8579

Dans le cas de la GTX 780 Ti DirectCU II, les dix étages d’alimentation DIGI+ VRM sont placés à l’arrière.

 

IMGP8580

Enfin à l’extrémité de la carte, est placé le régulateur de tension du GPU.

IMGP8582

La plaque arrière a pour premier rôle de rigidifier la carte vu son poids important. Elle est jointe à un renfort latéral. Son second rôle est d’améliorer la dissipation thermique grâce aux nombreuses performations présentes sur toute la surface.

Toujours par rapport à la GTX 680 DirectCU II, la nouvelle version GTX 780 emploie deux ventilateurs différents. Si celui à l’arrière est des plus classiques avec des pales droites très efficaces pour injecter de l’air en profondeur à travers les nombreuses ailettes du radiateur, le second emploie un design bien plus travaillé.

IMGP8568

La technologie CoolTech permet l’optimisation du flux d’air sur une plus grande surface. Ce concept exclusif améliore donc sensiblement l’efficacité du système de refroidissement dans son ensemble mais permet aussi de limiter les nuisances sonores.

IMGP8583

Le système de refroidissement Asus DirectCU II est l’est des plus réussi dans le domaine. Sa qualité de finition est spectaculaire et sans le moindre défaut.

La base est directement composée des heatpipes alors que les cartes traditionnelles se contentent d’une plaque épaisse perforée traversée des conducteurs de chaleur.

L’efficacité du DirectCU II sera d’autant plus importante notamment par la présence d’un radiateur haut de gamme segmenté en quatre sections. Ainsi chaque heatpipe profite d’une surface propre pour un refroidissement performant.

IMGP8585

Une fois le capot dévissé, nous découvrons sur la partie supérieure du DirectCU ii une compartimentation des deux ventilateurs afin qu’ils apportent le flux d’air le plus important tout en conservant un niveau sonore des plus bas.

IMGP8586

Les heatpipes sont surdimensionnés eux aussi offrant une dissipation améliorée par rapport aux cartes concurrentes.

IMGP8587

Basés sur plusieurs étages, le radiateur du système de refroidissement DirectCU II n’omet aucune concession pour la meilleure dissipation possible. Ce concept permet d’offrir un volume d’ailettes le plus important pour un encombrement ne dépassant pas les deux slots d’extension.

8ro8eah6kwuav2c6972f.jpg

Notre carte est installée sur la machine suivante :

Hardware

Boitier : CM Striker
Alimentation : Enermax Platimax 1000W
Carte mère : Intel DX79SI
Processeur : Intel Core I7 3930K
Ventirad : Noctua NH-D14
RAM : 4 Go Gskill Ripjaw 1600Mhz CL9
Stockage: 1 SSD Crucial M4 256Go.

Software

Windows 7 X64 Familiale édition Premium SP1
Drivers derniers en date
EVGA PrecisionX
GPU-Z

Benchmark

3Dmark 2011 de Futurmark disponible sur www.futuremark.com
Unigine Heaven 4 disponible sur www.unigine.com
Alien VS Predator
Metro 2033
Sniper Elite V2
Hard Reset

Nous avons procédé lors de nos tests à trois mesures selon trois résolutions différentes:

1280×1024 pixels
1680×1050 pixels
1920×1080 pixels

Pour chacune de ces résolutions, nous avons également réalisé trois tests distincts :

Qualité graphique basse
Qualité graphique moyenne
Qualité graphique haute

Concernant la qualité basse, nous avons systématiquement désactivé toutes les options disponibles. L’anti aliasing comme la tesselation sont configurés au minimum voire désactivés. Les détails des textures et autres filtres éventuels ont été également désactivés.

En qualité moyenne, nous avons configuré l’anti aliasing à 4X, et le filtrage de texture en général à 8. Nous en avons fait de même à propos de la tesselation.

Enfin en qualité haute, nous avons poussé toutes les options au maximum.

 

 

3DMark

futuremark_logoFuturemark, le célèbre éditeur de la référence en matière de benchmark dédié aux cartes graphiques: 3DMark 2011 propose une nouvelle version incluant trois séries de tests: Ice Storm, Cloud Gate et Fire Strike.

Cloud Gate est conçu pour les plateformes “performance” en mettant l'accent sur les effets Post Processing et effets de particules. Une seconde séquence s'adresse aux éclairages volumétriques mais en employant un faible niveau de géométrie.

Le troisième test de Cloud Gate simule les effets physiques sur les objets rigides et déformables.

3DMark de Futuremark est disponible sur www.futuremark.com

cloudgate

Nous utilisons les paramètres proposés par défaut.

3dm

Les tests démarrent très fort avec 3DMark qui frole les 5000 points en mode extrême et 10 000 en mode performance.

Unigine Heaven 4.0

unigine_logoUnigine Heaven est notre test synthétique de prédilection car il est selon nous le benchmark le plus représentatif des jeux vidéo en reflétant au mieux les performances de ces derniers.

Unigine Heaven est disponible sur le site de l'éditeur : www.unigine.com

heaven2

Nous configurons Unigine Heaven en API DirectX 11 et lors de notre mesure en mode niveau de détail bas, nous paramétrons les shaders en « low », la tesselation est en « disabled », l’anisotropy est à 1 et l’anti aliasing est sur « off ».

En niveau de détail moyen, les shaders sont en « medium », la tesselation en « normal », l’anisotropy à 8 et l’anti aliasing à 4.

Enfin en mode élevé, les shaders sont en « high », la tesselation en « extreme », l’anisotropy à 16 et enfin l’anti aliasing est en 8x.

heaven

Les écarts avec la carte de référence restent faibles néanmoins la GTX 680 DirectCU II d'Asus est la plus rapide.

 

 

Unigine Valley 1.0

Unigine propose également un autre benchmark: Valley 1.0 qui a la particularité de reproduire des éléments naturels très complexes en termes de calcul.

original

 

Unigine Valley 1.0 est disponible sur le site de l'éditeur : www.unigine.com

valley

Tout comme sous Heaven, les framerates indiquent que la GTX 680 DirectCU II d'Asus saura faire tourner tous les jeux y compris les plus exigeants.

Nous nous intéressons également à Hard Reset connu pour ses faveurs envers les puces produites par Nvidia. Nous l’incluons dans nos tests puisqu’il a la particularité d’être optimisé sur la puissance de calcul requise pour l’anti aliasing et la tesselation.

hardreset_2013-03-17_11-39-56-43

Pour chacune de nos trois résolutions employées, nous retrouvons nos niveaux de détails désormais classiques : bas, intermédiaire et élevé.

Concernant ce titre, nous désactivons l’anti aliasing comme la tesselation en mode bas, nous configurons l’anti aliasing en x4 et la tesselation en normal pour le mode intermédiaire et enfin, nous poussons toutes les options à leur maximum pour le test le plus exigeant.

 

HR

Les scores laissent rêveur également sous Hard Reset avec 120FPS en mode extrême. Une performance que seule la GTX 780 Ti est capable d'offrir.

 

A sa sortie, Metro 2033 a mit de nombreuses cartes graphiques sur les genoux notamment en raison d’effets nécessitant d’importantes ressources en calcul. Nous utilisons l’API DirectX 11 afin de bénéficier des dernières innovations en matière d’effets visuels.

metro-2033-1024x576

Pour chacune des résolutions utilisées, nous utilisons toujours trois niveaux de détails distincts :

Niveau bas : qualité sur « Low », anti aliasing sur « NOAA » et filtrage des textures à 4.
Niveau intermédiaire : qualité sur « Medium », anti aliasing en « AAX4 » et filtrage des textures à 4.
Niveau élevé : qualité sur « Very High », anti aliasing en « AAX8 » et filtrage des textures sur 16.

 

metro

Metro 2033 était auparavant une torture pour les cartes graphiques et la GTX 780 Ti d'Asus est si puissante qu'elle offre un confort de jeu incomparable sous Metro 2033.

 

 

Nous entrons maintenant dans le vif du sujet puisque nous passons aux mesures de jeux avec Alien vs Predator qui offre un excellent aperçu de jeux moyennement exigeants.

aliens_vs_predator_directx_11_benchmark_screen_550

Notre série de benchmark débute avec une résolution de 1280×1024, puis 1680×1050 et enfin 1920×1080 pixels.

Pour chaque résolution, nous employons trois types de paramétrage :

Niveau bas : Anti aliasing en x1, niveau de détail bas, qualité de texture à 0, qualité des ombres à 0 et l’anisotropic à 0. Les occlusions ambiantes comme la tesselation et l’Advanced Shadow Sampling sont désactivés.

Niveau moyen : Anti aliasing en 2, niveau de détail moyen, qualité des textures à 1, qualité des ombres à 2 et l’anisotropic à 8. La tesselation, le shadow sampling et les occlusions sont toujours désactivées.

Niveau élevé : toutes les options sont au maximum et activées soit anti aliasing en x4, niveau de détails élevé, qualité des textures à 3, qualité des ombres à 3, l’anisotropic en x16 et les trois dernières options activées.

avp

Pour la première fois nous dépassons les 100FPS en mode extrême à fréquence de base grâce à la Asus GTX 680 DirectCU II.

Depuis très récemment nous testons les cartes avec Sniper Elite V2 car il est très exigeant en termes de ressources de calcul.

SniperEliteV2_2013-03-17_11-42-56-24

Pour chacune de nos trois résolutions employées, nous retrouvons nos niveaux de détails désormais classiques : bas, intermédiaire et élevé.

Concernant ce titre, nous désactivons l’anti aliasing comme la tesselation en mode bas, nous configurons l’anti aliasing en x4 et la tesselation en normal pour le mode intermédiaire et enfin, nous poussons toutes les options à leur maximum pour le test le plus exigeant.

SE2

Petite faiblesse passagère pour la GTX 680 DirectCU II d'Asus qui fait moins bien que la carte de référence en mode élevé et extrême. Les performances restent largement au rendez-vous.

Tomb raider 2013 à longtemps été attendu pour pouvoir enfin profiter des dernières technologies en matière de rendu 3D. Il inclut une fonctionnalité exclusive “Tress FX” dédié à la modélisation des cheveux de l'héroïne Lara Croft.

TombRaider_2013-03-17_11-37-09-73

En niveau de qualité basse, tous les paramètres sont désactivés ou réduits au minimum.

En niveau intermédiaire, le niveau de qualité de texture est à 2, Tress Fx est désactivé, l'anti aliasing est configuré à 2, les ombres sont paramètrées à 1 et les réflexions ont un niveau de 1 également. La tessellation est désactivée.

En niveau élevé, toutes les options sont au maximum et activées.

TR

Ce n'est pas TressFX qui mettra à mal la GTX 780 Ti d'Asus qui affiche 93FPS en mode extrême.

Sleeping Dogs est lui aussi un jeu récent et très exigeant en ressources de calcul. Sa bonne conception lui permet de s'intégrer à notre banc de test.

HKShip_2013-03-17_11-51-02-58

Comme pour tous les autres titres testés, le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

sleepin

Sous Sleeping Dogs, l'écart sont insignifiants et pour cause l'Asus GTX 680 DirectCU II est si puissante qu'elle n'est aucunement limitée par ce titre.

Bioshock Infinite est le troisème volet d'une saga connaissant un réel succès auprès de la communauté des gamers.

bioshock_infinite

Ce dernier repose sur deux résolutions: 1680×1050 et 1920×1080.

Le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

bioshock

Sous Bioshock, une fois de plus la GTX 780 Ti garde toujours une sérieuse avance sur n'importe quelle carte du marché.

Metro Last Light est lui aussi un jeu récent et très exigeant en ressources de calcul. C'est bien entendu la suite de Metro 2033 également dans notre sélection. Sa bonne conception lui permet de s'intégrer à notre banc de test.

MetroLastLight_Titelbild

Comme pour tous les autres titres testés, le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

metro_ll
Ce sont dans les titres les plus exigeants que l'Asus GTX 680 DirectCU II prend tout son sens en offrant des framerates impressionnants.

Enfin nous pouvons intégrer dans nos tests un benchmark fiable et représentatif: Hitman Absolution.

Hitman-Absolution-9

Le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

hitman

Hitman Absolution sera le seul titre optimisé pour AMD et pourtant l'Asus GTX 680 DirectCU II assure un niveau de prestation exceptionnel.

Nous avons sélectionné Total War Rome II pour ses spécificités techniques sur le plan graphique nécessitant une carte graphique puissante pour pouvoir fonctionner.

 

Total-War-Rome-II

Comme pour tous les autres titres testés, le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

 

rome2

Une dernière fois la carte de référence prend l'avantage mais l'Asus GTX 680 DirectCU II offre un confort de jeu idéal.

Batman Arkham Origins est incontournable car il est particulièrement optimisé pour les cartes graphiques Nvidia dont la GTX 780Ti.

batman-arkham-origins

 

Comme pour tous les autres titres testés, le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

Petite spécificité de ce test, nous activons Nvidia PhysX uniquement en mode Ultra.

bat

Les deux cartes sont au coude à coude avec plus de 60FPS en mode extrême.

Overclocker une carte graphique ne permet malheureusement pas de décupler autant les performances que les processeurs de nos PC. Si pour ces derniers les gains peuvent être conséquents et dans de nombreux cas gagner cinquante pour cent de performances facilement, les GPU dépassent rarement les dix pour cent.

Afin d’atteindre la fréquence maximale de la carte, nous commençons par augmenter la vitesse du GPU et lorsque nous avons atteint sa limite, nous en faisons de même avec la mémoire. Une fois que nous avons validé leurs fréquences optimales, on cumule les deux valeurs GPU et RAM afin de nous s’assurer de la stabilité avec un test sous Bioshock puis un autre avec Tomb Raider et Hitman pour constater les gains obtenus.

Le système de refroidissement n'est pas modifié et la vitesse de ventilation reste paramétrée en mode automatique. Nous veillons également à ne pas dépasser une température trop élevée donc dangereuse pour la durée de vie des composants.

boost

Les capacités en overclocking de l'Asus GTX 780 Ti DirectCU II OC sont intéressants car nous avons pu augmenter la fréquence du GPU de 200MHz et la mémoire de 100MHz.

Ainsi la carte fonctionne de base à 954MHz théoriquement et sont GPU Boost lui permet d'assurer 1020MHz. Mais dans la pratique, l'Asus GTX 680 DirectCU II fonctionne à 1084MHz en stock soit 64MHz de plus.

En overclocking, nous configurons la carte 1154MHz mais en réalité, l'Asus GTX 780 Ti DirectCU II OC monte à 1255MHz.

 

gpu_freq

Les fréquences du GPU sont parfaitement stables y compris en overclocking manuel preuve que l'Asus GTX 780 Ti DirectCU II OC est parfaitement refroidie.

 

bio_oc

Sous Bioshock les gains sont impressionants avec plus de 20FPS d'écart en mode extrême.

hit_oc

Hitman bien plus lourd en puissance de calcul obtient un gain de 5FPS avec l'Asus GTX 780 Ti DirectCU II OC en mode extrême.

 

tr_oc

Enfin Tomb raider lui aussi gagne environ 5FPS en mode extrême.

Les températures de l'Asus GTX 780 DirectCU II sont relevées durant une mesure de 8mins. Il est inutile de soliciter la carte plus longtemps car au delà les valeurs sont stables.

gpu_temp

Le GPU ne dépasse pas 80°c à fréquence de base et les dépasse à peine une fois overclocké.

vrm_temp

Une sonde étant présente au niveau des VRM, nous pouvons désormais relevé leur température. Ils atteignent les 100°C overclockés ou non.

fan1

Alors que les ventilateurs fonctionnent à 50% à fréquence de base, il passent à 60% une fois l'Asus GTX 780 DirectCU II overclockée.

 

fan2

En termes de rotation, l'Asus GTX 780 DirectCU II se contente de seulement 1600RPM à fréquence de base et n'a même pas besoin d'atteindre les 2000RPM en mode overclocking.

Le TDP de la carte graphique donne une préciseuse information relative à la consommation et au dégagement thermique.

tdp

Il indique que l'Asus GTX 780 DirectCU II exploite parfaitement son potentiel en restant très proche des 100% et les dépasse légèrement une fois la carte overclockée.

watts

La consommation éléctrique de la Asus GTX 780 DirectCU II est parfaitement contenue car elle dépasse à peine les 300watts à fréquence de base et elle reste sus les 350W une fois overclockée. Ces valeurs incluent la plateforme dans son intégralité.

db

En termes de nuisances sonores, l'Asus GTX 780 DirectCU II est reine car elle n'atteint jamais les 39dB en utilisation jeu ce qui la rend à peine audible.

Nous connaissions la carte Asus GTX 780 DirectCU II ayant largement su nous convaincre grâce à ses nombreux atouts et la GTX 780 Ti DirectCU II est encore plus enthousiasmante.

IMGP8564

Esthétiquement cette nouvelle carte graphique présentée par Asus ne manque pas de cachet. La possibilité de passer de la couleur or au rouge est une excellente idée pour une intégration parfaite au sein de la machine.

La qualité de finition est absolument remarquable et exemplaire. Aucun défaut n’est constaté et la GTX 780 Ti DirectCU II demeure une véritable référence en la matière.

De plus elle offre un niveau de performances phénoménal capable de répondre à absolument tous les besoins aux joueurs les plus acharnés comme ceux des utilisateurs ultra exigeants.

label 59hardware recommandeEt pour cause, à ce jour la GTX 780 Ti DirectCU II est la carte graphique la plus rapide du marché et aucun jeu ne lui résistera y compris dans les résolutions d’affichage les plus élevées avec un niveau de détail maximum.

En plus d’offrir une puissance de calcul inégalée, la GTX 780 Ti DirectCU II profite d’un système de refroidissement absolument parfait sur tous les points. Nos mesures de températures sont formelles, le GTX 780 Ti ne dépasse pas les 70°C tout en conservant un silence de fonctionnement pratiquement inaudible !

Evidemment la perfection à un prix pouvant éventuellement paraître élevé : Sept cents euros. Mais en comparaison avec la Geforce Titan encore à plus de mille euros, la GTX 780 Ti DirectCU II reste le meilleur choix possible à ce jour pour tous ceux souhaitant la carte graphique la plus rapide et la plus puissante.

Les + alt
Carte graphique la plus puissante jamais testée!
Système de refroidissement toujours aussi convaincant
Rapport performances fonctionnalité prix imbattable.
 
Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0