in

Asus Maximus VIII Extreme : Test et Avis

Test et Avis – Benchmark – Meilleur prix

IMGP1589

Véritable tradition au sein de la communauté des overclockers extrêmes, la venue d'une nouvelle plateforme entraîne irrémédiablement la sortie de la carte mère la plus complète, la plus aboutie et la plus apte à faire monter en fréquence les CPU les plus récalcitrants, l'Asus Maximus VIII Extreme.

Cette carte mère hors norme de détache clairement de tous les modèles disponibles sur le marché car elle est conçue pour les acharnés du Mégahertz.

Dans le cas de la Maximus VIII Extreme, il est question de prendre le contrôle intégral de la carte vidéo à condition de sortir le fer à souder, de profiter de son OC Panel, une télécommande filaire donnant accès directement au sein de la carte mère ou de configurer son BIOS ultra développé.

Cette carte mère d'exception embarque cette fois un socket 1151 compatible avec les tous derniers processeurs Intel Skylake.

En toute logique, Asus intègre un chipset Intel Z170, le plus évolué conçu pour ce type de plateforme et offrant six ports SATA 6Gbps, dix ports USB 3.0 natifs et l'overclocking par le bus. C'est donc le compagnon idéal pour une telle carte mère.

L'atout principal de la Maximus VIII d'Asus est son OC Panel II, une télécommande hydride donnant accès à tous les paramètres du processeur, de la ventilation mais surtout capable de prendre le contrôle des cartes graphiques les plus puissantes.

De plus l'OC Panel II peut être installé directement dans le châssis du PC et offrir ainsi un affichage de monitoring dans une baie 5.25”.

Alors la nouvelle carte mère Asus Maximus VIII Extreme permettra-t-elle de battre des records de fréquences sur les CPU Skylake ?

Commençons par situer la carte parmi les nombreux modèles proposés par le fabricant. Le positionnement est on ne peut plus simple car la Maximus VIII Extreme figure sur la marche la plus haute du podium. C’est le modèle ultime qui au fil des années conserve son titre de référence absolue.

IMGP1590

La présentation de la carte mère Maximus VIII Extreme pourrait avoir des allures d’encyclopédie tant son nombre de fonctionnalités est monstrueux. Toutefois, on peut facilement segmenter les caractéristiques de cette carte mère à travers différentes catégories :

flecheExtreme Engine DIGI+ 

flecheBIOS

flecheCarte d’extension mPCIe Combo II

flecheOC Panel

flecheStockage interne et et externe

flecheGestion multi GPU

flecheApplications

 

Première bonne surprise la Maximus VIII Extreme est au format E-ATX et permet donc de bénéficier d'un espace confortable sur le PCB. Les couleurs évoluent légèrement grâce à la présence du gris même si elle reste fidèle à la gamme ROG d’Asus : noir et rouge.

Elle embarque un socket 1151 compatible avec les processeurs Intel Skylake et c’est un chipset Z170 qui mène la danse.

 

Extreme Engine DIGI+

03

Il s’agit des huit étages d’alimentation pour le CPU et deux autres pour la mémoire vive.

Cette technologie intègre de nombreuses fonctionnalités :

Huit Phases pour le CPU, deux pour la RAM, quatre pour l'iGPU et une pour le VCCSA.

flecheOptiMOS Mosfet: Chaque VRM intègre deux MOSFET supportant désormais chacun jusqu’à 50 Ampères

fleche10K Black Metallic Capacitors: les condensateurs bénéficient d’une durée de vie cinq fois plus longue que des composants traditionnels.

fleche2nd Generation T-Topology: Design étudié des ports DIMM de la RAM offrant 5% de capacité d’overclocking supplémentaire

flecheProbeit check voltage points: 16 points de mesures internes sont disponibles pour superviser chaque tension de la carte mère.

flecheMem Tweakit : Application donnant accès aux timings de la RAM directement depuis le système d’exploitation

fleche4-Way Optimization : Gestion de différents profils d’utilisation en termes de consommation prenant en charge le CPU, les ventilateurs ainsi que les étages d’alimentation grâce au moteur DIP4.

 

BIOS

 

flecheEZ Mode: mode simplifié plus accessible aux novices

flecheROG SSD Secure Erase: application intégrée au BIOS permettant de restaurer les performances des SSD.

flecheHistory: le BIOS de la Maximus VIII Extreme garde l’historique des modifications effectuées

flecheQuick Note : bloc note permettant d’y inscrire ses memos

flecheFavorites : la page d’accueil du BIOS est intégralement personnalisable et on peut y placer les paramètres les plus utilisés.

flecheSATA Port renaming : les ports de stockage interne peuvent être renommés afin de correctement identifier chaque unité de stockage

flecheMulti langue : le BIOS de la Maximus VIII Extreme supporte désormais neuf langues.

flecheRAID BIOS : les grappes RAID peuvent être configurées directement au sein du BIOS de la carte et non plus grâce à une ROM chargé au démarrage.

flecheTweaker’s Paradise : menu spécifique du BIOS de la Maximus VIII Extreme donnant accès aux options les plus poussées.

 

OC Panel II

04

Une télécommande hybride est livrée dans le bundle de la Maximus VIII Extreme et décuple très largement les capacités de la carte.

Les overclockers modérés pourront profiter du post debug qui s'affiche sur l'écran de cet OC Panel mais aussi du monitoring complet de la carte mère: température CPU, régime des ventilateurs et fréquence du CPU.

Il est bien sûr possible d'intervenir sur la vitesse des ventilateurs tout comme sur le coefficient multiplicateur du processeur.

Les overclockers extrêmes pourront aller largement plus loin en reliant directement l'OC Panel au PCB d'une carte graphique et donc contourner le régulateur de tension afin d'aller plus haut en Vcore et en fréquence.

Les sondes de température embarquées sont capables de descendre à -200°C ce qui autorise l'utilisation de Nitrogen.

VGA Hotwire s'adresse aux modders de cartes graphiques. Elle comprend six résistances variables de paire avec des mesures de tension pour connaître les valeurs précises des différents courants traversant la carte.

Le pause Switch comme son nom l'indique est un interrupteur stoppant momentanément l'overclocking.

Quatre connecteurs supplémentaires permettent l'ajout d'autant de ventilateurs et enfin on retrouve l'indispensable switch pour basculer en mode LN2.

L'Asus Maximus VIII Extreme semble faire l'impasse sur le PLX PEX8747 qui gérait les lignes PCI Express des cartes graphiques (8/8/8/8 maximum). Cette fois le Z170 est mis à l'oeuvre pour répartir les lignes en 1×16, 2×8 ou 8/4/4. Une quatrième carte peut être ajoutée mais elle reposera sur un bus partagé géré par le CPU.

Elle supporte également huit ports SATA 6Gbps dont six gérés par le Z170. Ils supportent le RAID 0, 1, 10 et 5 tandis que les deux derniers sont contrôlés par un ASMedia.

Concernant l'USB, l'offre est complète avec seize ports. Six USB 3.0, six USB 2.0, deux USB 3.1 type A et deux USB 3.1 type C

Le réseau est confié à une puce Intel I219V et enfin l'audio à un contrôleur ES9023P.

De très nombreuses applications sont livrées avec la Maximus VIII Extreme. La principale est AiSuite 3 donnant accès à l'overclocking, à la ventilation. Wifi Go! prend en charge de nombreux services de partage de fichiers et de contenus multimédia. ROG RamDisk utilise la mémoire vive comme support de stockage et MemOk! donne accès aux timings mémoire.

Les joueurs se reposeront davantage sur KeyBot II, Media Streamer, HyStream, GameFirst et le tout récent Overwolf.

La carte mère Maximus VIII Extreme reprend le rouge et noir pour offrir un design ravageur et parfaitement réussi notamment grâce à une touche de gris supplémentaire qui rajeunit l'apparence ROG.

IMGP1591

On apprécie en premier lieu un format ATX standard qui lui permet d’être installée dans n’importe quel boitier. Le premier fait marquant de ce modèle est son système de refroidissement passif très imposant et à la qualité de finition exceptionnelle.

IMGP1593

Chez Asus on offre de vrais radiateurs travaillés.

Ici dans le cas de la Maximus VIII Extreme, Asus offre une qualité de conception et de fabrication hors norme. Il suffit de remarquer le parfait alignement des composants, un indice indéniable sur la qualité globale d’une carte.

IMGP1592

Tous les étages d’alimentation sont couverts de radiateurs y compris le PLX, gestionnaire des ports PCIe. Le chipset est lui aussi couvert d’un superbe radiateur plus plat pour ne pas gêner l’installation de cartes graphiques.

IMGP1600

Si généralement sur les cartes haut de gamme on retrouve quatre ports PCIe 16x accompagnés de quelques ports 1x, la Maximus VIII Extreme offre carrément cinq ports 16x et un 4x. Les quatre ports rouges peuvent fonctionner simultanément en 8/8/8/8.

IMGP1595

Les quatre ports DIMM supportent un maximum de 32GB en dual channel.

IMGP1597

La carte mère Asus Maximus VIII Extreme est équipée de dix ports SATA. Ils sont tous compatibles avec la norme 6Gbps et les six premiers sont gérés par le chipset. Ils supportent le RAID 0, 1, 10 et 5.

Les quatre autres sont confiés à deux contrôleurs ASMedia ASM 1061.

IMGP1602

Tout en bas de la Maximus VIII Extreme, on retrouve une plénitude de connecteurs et de switchs. L’AAFP est consacré à l’audio déporté sur le boitier, le commutateur Fast Boot accélère la phase d’initialisation de la carte mère et Direct Key donne accès au BIOS instantanément.

Nous avons également deux connecteurs pour ventilateurs, le port pour l’OC Panel, deux connecteurs pour quatre prises USB 2.0 et le classique bornier pour switchs et LED de boitier.

Un dernier switch permet de basculer entre les deux BIOS équipant la Maximus VIII Extreme.

IMGP1596

Tout en haut à côté des ports RAM, deux autres connecteurs pour ventilateurs sont présents ainsi que les indispensables interrupteurs Power et Reset. L’afficheur de Debug se joint au switch Slow mode (réduit la vitesse du processeur pour éviter tout domage) et le Mem OK ! configure automatiquement la RAM avec la meilleure fréquence et les timings.

Enfin un bornier regroupant quatre switchs sera utile pour activer ou désactiver les ports PCIe.

IMGP1598

Afin d’apporter le maximum de puissance au processeur, deux connecteurs d’alimentation sont présents sur la Maximus VIII Extreme. Le premier est de huit contacts tandis que le second, optionnel est de 4 pins.

 

IMGP1599

Le panneau arrière reste classique et complet.

 

Le BIOS de la Maximus VIII Extreme d’Asus identique à celui de la génération précédente est un véritable laboratoire de très haute technicité. Il offre au bas mot deux fois plus d’options qu’un BIOS de carte mère avancée. Fort heureusement, Asus a su apporter de nombreuses améliorations facilitant grandement la prise en main de ce dernier. Nous reprenons donc la partie du test précédent.

Snap1

Si seulement six menus apparaissent dans le bandeau horizontal situé en haut de la page d’accueil, chaque section est impressionnante de par le nombre de paramètres disponibles.

Avec cette génération de plateforme Intel Skylake, les cartes mères Asus sont équipées dans un BIOS personnalisable intégrant un menu favoris. D’un clic de souris, on peut regrouper les options les plus utilisées ce qui évite la navigation dans de nombreuses catégories.

Extreme Tweaker est entièrement consacré à l’overclocking. Il donne la sensation de paramétrer une formule 1 tant il est poussé.

Bien que la Maximus VIII Extreme ait été conçue pour être paramétrée manuellement, il reste possible de s’appuyer sur des mécanismes d’automatisation comme Ai Overclock Tuner. Cet outil est capable d’effectuer une série de réglages afin de profiter d’un overclocking poussé sans que l’utilisateurs ait besoin d’effectuer la moindre manipulation.

Les CPU Intel Haswell peuvent être overclockés sur le BCLK via l’option « CPU Strap ». via trois paliers allant de 125MHz à 199Mhz et les PLL sont aussi largement personnalisables.

130618195956

Les options suivantes sont plus classiques avec le coefficient du processeur ou le PLL interne. Les premiers paramètres de la RAM sont eux aussi très classiques mais un menu dédié leur est consacré.

L’IGP a lui aussi un réel potentiel d’overclocking grâce à la Maximus VIII Extreme.

130618200000

Enfin viennent les tensions de chaque régulateur intégré au processeur comme le Vcore, le cache, le System Agent, l’I/O et le PCH.

130618200041

Le DRAM Timing Control va extrêmement loin dans les possibilités de personnalisation. Normalement les cinq premiers paramètres sont largement suffisants mais rien n’empêche les overclockers d’attaquer les timings secondaires.

130618200056

Le menu DIGI+ Power Control est un élément essentiel pour contrôler la puissance délivrée au processeur. Il s’agit ici de paramétrer les étages d’alimentation afin qu’ils soient le plus stable, le plus efficace et le plus réactif possible.

C’est également dans ce menu que l’on peut outrepasser les limites par défaut du processeur (CPU Current Capability & Power Thermal Control) mais aussi celles de la RAM.

130618200103

La section Tweaker’s Paradise intègre toutes les options que l’on retrouvera sur aucune autre carte. Elle permet d’aller encore plus loin en intervenant sur les PLL mais aussi sur différentes fréquences. Ce menu s’adresse avant tout aux overclockers les plus extrêmes.

130618200114

Le menu CPU Management est lui aussi très important pour pousser le processeur au maximum de ses possibilités. Nous avons accès aux fonctionnalités intégrées au CPU comme le Turbo Mode mais aussi le Speedstep.

On pourra aussi affiner la réactivité du CPU lors de la montée en charge toujours pour gagner en performances.

130618200136

Avec le menu principal, nous revenons à des options bien plus classiques comme la sélection de langue ou la supervision des informations essentielles de la plateforme.

130618200142

Le menu avancé reprend l’intégralité des équipements intégrés à la Maximus VIII Extreme. La catégorie CPU reprend là aussi des fonctionnalités liées au processeur.

130618200159

On peut par exemple ne laisser qu’un seul coeur activé pour monter encore plus en fréquence mais le sous menu CPU Power management donne accès aux fameux états C-State.

Là aussi la Maximus VIII Extreme va plus loin en proposant un support jusqu’à C7 permettant de contourner le problème des alimentations incompatibles.

130618200234

L’onglet SATA reprend les interfaces gérées par le chipset Intel Z170.

130618200251

Dans la section de l’IGP, on peut définir la mémoire allouée à la partie graphique et peut atteindre un maximum de 1024MB.

130618200304

Chaque port PCIe est configurable afin de leur attribuer un nombre de lignes fixe.

130618200328

Onboard Devices Configuration regroupe les nombreux contrôleurs intégrés sur la Maximus VIII Extreme. Figurent l’audio, le réseau et le stockage auxiliaire.

130618200349

L’avant dernier menu Monitor récapitule toutes les tensions mais aussi les températures ou le régime des ventilateurs.

130618200417

C’est aussi ici qu’est disponible la configuration des ventilateurs. Elle reste identique à toutes les cartes mères de la marque.

130618200426

Le dernier menu concerne le démarrage de la machine et ici aussi les options restent semblables à celles que l’on retrouve d’habitude sur les autres modèles.

La carte mère Asus Maximus VIII Extreme est livrée avec AiSuite , une application extrêmement riche et parfaitement fonctionnelle. Cette nouvelle version venue avec la génération de processeurs Intel Skylake gagne en simplicité ce qui pourra éventuellement dérouter les habitués de la version précédente.

Snap1

Désormais Ai Suite ressemble davantage à un tableau de bord et les différentes options liées à l’overclocking sont moins évidentes à trouver au premier abord.

Une fois ce petit temps d’adaptation passé, les repères sont pris et Ai Suite 3 s’avère efficace. On retrouve toutes les fonctionnalités intégrées dans la carte mère :

 

flecheDual Intelligent Processors 4

flecheAi Charger+

flecheEZ Update

flecheUSB BIOS Flashback

flecheWi Fi GO !

flecheUSB 3.0 Boost

flecheSystem Information USB Charger +

flecheWi Fi Engine

Snap2

Toutes ces options sont disponibles via un bandeau à faire apparaitre. Même si la réactivité est au rendez-vous, Ai Suite 3 commence à prendre des allures « d’usine à gaz » ce qui ne plaira à tout le monde.

Snap3

Le menu le plus intéressant est le Dual Intelligent Processors 4 car il regroupe toutes les fonctions d’overclocking.

En bas on découvre toutes les informations relatives à la bonne santé de la machine comme la vitesse du processeur, les voltages principaux, les températures et les incontournables ventilateurs.

Snap4

L’IGP du processeur peut être directement overclocké tant sur la fréquence que sur la tension.

Snap5

Le CPU Strap autorise l’augmentation du BCLK via trois paliers : 125, 167 et 250MHz.

Snap6

Le menu EPU est nécessaire à tous ceux souhaitant réaliser des économies d’énergie.

Snap7

Digi+ Power Control est consacré aux étages d’alimentation.

Snap8

Passons aux ventilateurs et Ai Suite 3 réalise de gros progrès par rapport à la version précédente. Chaque ventilateur est situé dans le boitier autorisant une configuration encore plus fine et efficace.

Des profils pré établis sont également disponibles afin de privilégier le silence ou les performances.

Snap10

Wi-Fi GO ! intègre de nombreux outils facilitant le partage de données et la diffusion de flux multimédia.

Snap9

Enfin passons à Mem TweakIt grâce auquel les timings de la RAM sont modifiables directement depuis Windows.

L’OC Panel est la grande nouveauté de cette carte mère Asus Maximus VIII Extreme.

IMGP1603

Il s’agit d’une télécommande hydride dotée de deux fonctions :

La première s’adresse avant tout aux overclockers extrêmes car elle est capable de prendre le contrôle d’une carte graphique à condition de jouer du fer à souder. Son rôle est de s’affranchir des protections présentes dans le régulateur de tension de la carte vidéo.

La seconde fonctionnalité cible en premier lieu les overclockers novices en permettant d’intervenir sur la fréquence du processeur, sur le régime des ventilateurs et donne également des indications sur les températures.

L’OC Panel contrôle également quatre ventilateurs supplémentaires présents au sein du boitier. Il faudra relier l’OC Panel à la Asus Maximus VIII Extreme par un câble assez court car ce dernier mesure moins de cinquante centimètres. Mais après réflexion, ce détail n'est pas gênant puisqu'il sera inévitablement placé près de la carte mère.

Au cas où on souhaite ajouter des ventilateurs, il faudra un second câble de type SATA afin d’apporter assez de puissance électrique.

Le boitier comprend huit boutons offrant différentes fonctions comme l’augmentation de valeurs, l’effacement ou le reset des paramètres rentrés.

L’écran est pivotable sur quatre vingt dix degrés. L’OC Panel dispose d’un pied pour le positionner verticalement. Il en résulte que si l’OC Panel est une excellente initiative car elle permet de décupler largement les fonctionnalités de la carte mère Asus Maximus VIII Extreme, elle aura vraisemblablement du mal à convaincre les utilisateurs novices car dans leurs cas, elle n’apporte pas un réel plus.

Par contre les overclockers extrêmes y trouveront une vraie trousse à outil indispensables pour battre les records mondiaux.

Hardware

IMGP2809_2

Processeur : Intel i7 4770K
RAM : Corsair Vengeance Pro Series 16GB 1866MHz
Ventirad : EK Waterblock kit
Boitier : Cooler Master Storm
Stockage SSD : Intel Serie 310 120GB
Stockage HDD : Seagate Barracuda 1To 7200RPM 64Mo de cache
Alimentation : Enermax Platimax 1000W
Carte graphique : Radeon HD 6950
Convertisseur SATA/USB 3.0 : ICY Box IB-111U3-Hub
Convertisseur SATA/eSATA : Akasa Elite

 

Software

Windows 7 X64 installé sur un HDD SATA Seagate Barracuda 1To 7200RPM 64Mo de cache connecté sur le premier port SATA 6Gbps (si disponible).

Tous les pilotes installés sont en dernière version disponible à la date du test.

 

Mesures réseau

LAN: Benchmark ATTO mesurant le transfert entre la plateforme de test et un NAS Qnap TS1079 Pro équipé d'un SSD Intel Serie 330 120Go.

WAN: l'interface Wifi (si disponible) est testée via le benchmark ATTO mesurant le transfert avec un NAS Qnap TS1079 Pro et équipé d'un SSD Intel Serie 330 120Go. La connexion est assurée via un routeur D-Link DIR-865L.

 

Smart Response Technology (si disponible)

Fonctionnalité désactivée, HDD seul:

– durée du démarrage de la machine (à partir de la mise sous tension jusqu'au chargement complet de Windows installé dans les conditions indiquées ci dessus)
– durée du démarrage de Word 2007
– durée du démarrage de Adobe Photoshop CS4

activation Intel Smart Response Technology avec un SSD Intel Serie 310 120GB (connecté sur un adaptateur mSATA si nécessaire).
Redémarrage 3x la machine avec à chaque fois le lancement des applications mesurées.
Mesure boot, Word et Photoshop.

 

Lucid Virtu MVP

IGP HD3000 Intel i7 2600K
GPU Radeon HD6970 remplacée par GTX-670

Passe 1 : IGP seul

Mesure 3DMark 11 profil Extreme

Mesure Metro 2033 en 3 profils (low/med/high)

Niveau bas : qualité sur « Low », anti aliasing sur « NOAA » et filtrage des textures à 4. Résolution : 1280 x 1024.
Niveau intermédiaire : qualité sur « Medium », anti aliasing en « AAX4 » et filtrage des textures à 4. Résolution 1680 x 1050.
Niveau élevé : qualité sur « Very High », anti aliasing en « AAX8 » et filtrage des textures sur 16. Résolution 1920 x 1080.

Passe 2: GPU seul.

Passe 3: IGP + GPU Lucid Virtu MVP activé.

 

Stockage

SATA: SSD Intel Serie 310 120GB via ATTO sur ports SATA II (3Gbps) & III (6Gbps) du chipset principal puis des contrôleurs tiers (si disponibles).

RAID: 5 HDD Seagate Barracuda 1To 7200RPM 64Mo de cache connectés sur le contrôleur principal puis secondaire (si disponible)

Benchmark ATTO RAID mode 0 (2HDD & 5HDD), 1 (2HDD), 10 (4HDD) et 5 (3HDD & 5HDD).

 

Interfaces

Mesure sur chaque contrôleur

SSD Intel Serie 310 120GB connecté à un ICY Box IB-111U3-Hub
Mesure ATTO sur chaque contrôleur en USB 3.0 et 2.0 (si disponible).

eSATA: ATTO sur SSD Intel Serie 310 120GB connecté à un Akasa Elite

 

Consommation électrique

Mesures effectuées à la prise électrique de la plateforme de test

CPU à fréquence stock en idle et en full (si support vga de la carte en test, seul l'IGP est présent sinon ajout d'un GPU)
CPU à fréquence OC en idle et en full (si support vga de la carte en test, seul l'IGP est présent sinon ajout d'un GPU)

 

Températures

Aida 64 System Stability Test 5mins fréquence stock + ventilateurs profil automatique

 

Benchmark CPU

Configuration par défaut: paramètres automatique.

 

Overclocking automatique: outil overclocking activé (si disponible).

Overclocking manuel: fréquence maximale atteignable stable le temps des benchmarks (watercooling pour les cartes mèers dédiées).

Software 

 SuperPI 1Mo
 wPrime 1024
 Cinebench
 PCMark 2011
 7Zip
 Truecrypt
 UCBench
 X264 Benchmark
 3DMark 2011
 Metro 2033

Champs d'applications: 

 Calculs intensifs
 Bureautique et Multimédia
 Traitement de fichiers
 3D

 

 

UCBenchmark

UCBench ou UnRAR-Crack Benchmark comme son nom l’indique tente de retrouver le mot de passe d’un fichier archivé au format RAR. Le score donné représente le nombre de possibilités exécutées par seconde et il est capable de tirer parti des instructions liées à l’encryption intégrées dans les processeurs.

  ucbench

La Maximus VIII Extreme dépasse les 1000 combinaisons/seconde soit 30 de plus que l'une des meilleures cartes du marché.

 

wPrime 1024

wPrime 1024 est similaire à Super Pi mais calcule cette fois une fonction mathématique. wPrime est multi threads mais exploite rarement tout le potentiel des processeurs les plus puissants. Le résultat étant donné en secondes, le résultat le plus petit est le meilleur.

 wprime

Sous wPrime aussi la Maximus VIII Extreme s'amuse des autres cartes avec 20 secondes d'avance.

 

ScienceMark

Ce dernier logiciel de calcul brut se spécialise dans les domaines scientifiques comme les opérations sur les matrices ou sur les molécules. Les résultats sont donnés sous forme de scores.

 sciencemark

Rarement à fréquence de base nous avons mesuré de tels écarts montrant que la Maximus VIII Extreme sort réellement du lot.

Aida 64

Aida 64 mesure la bande passante disponible maximale. Véritable référence dans ce domaine, le benchmark de FinalWire est disponible sur www.aida64.com.

aida
 

Nous n'employons pas les profils XMP lors de cette mesure c'est pourquoi la RAM est configurée à 2400MHz pour tout de même offrir 30000Mo/s en écriture.

 

7Zip

7Zip est le meilleur logiciel de benchmark concernant la compression de données. Il est multi thread et ses résultats sont exprimés en MIPS (opérations par seconde).

7zip
 

Sous 7Zip également l'écart est significatif de par l'avance de la Maximus VIII Extreme dépassant largement les 18000 points.

 

Cinebench

Cinebench est l’un des tests les plus intéressants de notre panel car il compte parmi les rares à exploiter à 100% la puissance des CPU.

 cinebench

Seule la Maximus VIII Extreme est capable de s'approcher autant des 8 points à fréquence de base sous Cinebench.

 

X264 Benchmark

X264 Benchmark encode une vidéo au célèbre format X264 très lourd en puissance de calcul. Il se déroule selon deux passes. La première analyse la vidéo et la seconde procède à l’encodage proprement dit.

x264
 

Une fois encore, la Maximus VIII Extreme est la seule à être capable de s'approcher des 45 FPS en seconde passe.

 

SATA

  sata

Notre SSD de test ne subit aucune bride de la part du chipset Intel Z170.

 

Audio

 son1

 La plage dynamique est des plus convaincantes avec 90dB.

son2

 La distorsion est parfaite avec moins de 0.01%.

Spectrum

Enfin la réponse de la plage de fréquences affiche un écart important entre les deux canaux gauche et droit. De plus on retrouve encore des fluctuations sur les aigus.

 

 

L'overclocking est devenu le cheval de bataille de tous les constructeurs de cartes mère. Les fondeurs ne sont pas étrangers à cette orientation car les processeurs n'ont aucun soucis à fonctionner plus vite que la vitesse pour laquelle ils sont recommandés.

C'est une pratique permettant de faire fonctionner un composant plus rapidement que la vitesse prévue par le fabriquant. Afin d'atteindre de hautes fréquences, la carte mère doit assurer une stabilité proche de la perfection sur les tensions, offrir de nombreuses options dédiées à ce sport et dans l'idéal proposer une ou plusieurs applications simplifiant l'overclocking directement depuis le système d'exploitation.

oc

La Maximus VIII Extreme n'a aucun mal à atteindre les 4500MHz avec une tension de 1.4V et un coefficient de 45x.

oc gains

Les gains atteignent alors 15% dans les meilleurs cas comme par exemple UCBench.

oc ucbench

Ainsi la Maximus VIII Extreme permet de dépasser largement les 1100GB/s alors qu'à fréquence de base, on restait proche de 1000GB/s.

oc cine

La Maximus VIII Extreme explose les performances avec largement plus de 8 points contre 7.3 à fréquence stock.

oc x264

X264 donne plus de 5FPS d'avance grâce à la Maximus VIII Extreme ce qui représente un potentiel de plusieurs heures de gagnées sur de longs encodages vidéo.

 

 

La carte mère Asus Maximus VIII Extreme reste définitivement un modèle d'exception tant par ses fonctionnalités que son équipement.

IMGP1591

Chaque détail a largement été étudié afin de répondre aux exigences des overclockers les plus acharnés. Et pour profiter du nombre incalculable d'outils dédiés à l'overclocking, il faudra bénéficier d'un certain niveau d'expertise.

La Maximus VIII Extreme va bien au delà de toutes les cartes mères disponibles sur le marché et elle reste l'outil parfait tant pour se lancer dans la pratique que pour les utilisateurs confirmés.

En effet le plaisir de parcourir chaque switch présent sur le PCB, chaque option du BIOS et chaque menu d'Ai Suite 3 est jouissif.

De plus, cette nouvelle carte mère est également pensée pour attaquer les cartes graphiques notamment grâce à l'OC Panel, cette télécommande que l'on peut directement raccorder au contrôleur de tension du GPU et ainsi outrepasser ses limitations.

La Maximus VIII Extreme a sans surprise su faire preuve d'un comportement exemplaire en répondant à toutes nos attentes. Dans les pires conditions, la carte saura toujours assurer la meilleure stabilité et surtout appliquer au doigt et à l'oeil le paramétrage des utilisateurs.

label 59hardware recommande

Alors qu'on peut régulièrement lire que les cartes mères Asus Maximus sont très chères et qu'elles s'adressent surtout aux experts en overclocking, nous restons persuadés après ce test que la Maximus VIII Extreme est parfaitement capable de satisfaire tous les besoins.

En effet cette nouvelle carte mère s'avère intemporelle et indémodable. C'est un investissement financier certes important de près de quatre cents euros et elle donnera envie à coup sûr d'exploiter à 200% les capacités de sa machine.

fleche Fonctionnalités les plus poussées du marché
fleche Configuration illimitée
fleche Une référence indémodable
fleche En avance sur son époque

fleche OC Panel
Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0