in

Asus Poseidon GTX 780

Test et Avis – Benchmark – Meilleur prix

IMGP8715_1

Asus compte parmi les rares marques à proposer des cartes graphiques extrêmes et la Poseidon GTX 780 s'offre entre autre, un système de refroidissement hybride air et liquide.

La Poseidon s'arme d'un GPU Nvidia Geforce GTX 780 overclocké d'usine. Si la fréquence préconisée de ce processeur graphique est de 863MHz, la Poseidon passe directement à 954MHz.

Grâce à sa technologie GPU Boost, elle sera en mesure de dépasser le Gigahertz avec 1006MHz même si les 3GB de mémoire vive restent à la fréquence de base de 1502MHz.

En plus de son système de refroidissement hors norme, cette nouvelle carte graphique Asus propose cinq fonctionnalités lui permettant de se distinguer clairement des concurrentes comme la Lightning de MSI ou la Windforce de Gigabyte.

La Poseidon embarque dix phases d'alimentation Super Alloy Power capables de limiter les perturbations électriques de trente pour cent tout en offrant une durée de vie deux fois et demie plus longue.

Aux VRM, sont joints des condensateurs “black” plus endurants de vingt pour cent en termes de températures et dont les performances seront maintenues cinq fois plus longtemps.

L'Asus ROG LED Light renforcera l'aspect esthétique de la carte grâce à un système d'éclairage actif et les deux dernières applications enchanteront les overclockers ainsi que les joueurs avancés.

Il s'agit de GPU Tweak et GPU Tweak Streaming. La première offre toutes les possibilités de personnalisation de la Poseidon tandis que la seconde permet de partager ses parties de jeux en direct.

Alors l'Asus Poseidon GTX 780 bénéficie-t-elle d'un potentiel d'overclocking supérieur face à ses concurrentes et son système de refroidissement sera-t-il aussi performant qu'un modèle alternatif?

 

Exceptionnels sont les GPU à entrer au Panthéon de le plus prestigieuse gamme de cartes graphiques dénommée ROG (Republic of Gamers).

01

Parmi les six modèles ayant eu ce privilège, seulement deux sont pourvues d'un processeur graphique développé par Nvidia. Les quatre autres reposant sur un puce AMD.

Après la MARS 760 embarquant deux GPU Nvidia Geforce GTX 760,  c'est au tour du GTX 780 de rejoindre le plus haut rang de la marque.

L'Asus Poseidon GTX 780 figurera parmi les cartes de légende grâce à un équipement cinq étoiles axé sur six fonctionnalités majeures.

flecheDirectCU H2O

flecheDIGI+ VRM Super Alloy Power

flecheJapan made black metallic capacitors

flecheROG RED Light

flecheGPU Tweak

flecheGPU Tweak Streaming

 

Mais tout d'abord, reprenons les caractéristiques matérielles du processeur graphique Nvidia Geforce GTX 780.

07

Cette puce également appelée GK110 se place au sommet du top performances du fondeur. C'est d'ailleurs la même référence équipant les fameuses Titan et plus récemment les GTX 780 Ti encore plus rapide.

Le GTX 780 fait parti de la famille Kepler englobant les GTX 600 et GTX 700. Cette dernière génération profite de nombreuses fonctionnalités.

Mais du côté des caractéristiques, seul le nombre de shaders varie avec la fréquence du GPU.

kepler

Le GTX 780 embarque 2304 shaders soit 25% de moins qu'une GTX 780 Ti. Concernant la fréquence du GK110, elle est quasiment égale avec une différence de seulement 13MHz.

Concernant les points communs, on retrouve une finesse de gravure en 28 nanomètres, 7.1 milliards de transistors et 48 ROPS.

Un petit rapprochement sur la mémoire indique que la capacité double uniquement sur la Titan équipée de 6GB mais toujours sur un bus de 384bits.

La fréquence de la mémoire est la même sur la GTX 780 et la Titan: 1502MHz. Seule la GTX 780 Ti fait mieux avec 1750MHz soit un gain de 16%.

Le GK110 supporte toujours GPU Boost en version 2.0 qui maximise la fréquence du processeur graphique auquel s'ajoute PhysX améliorant considérablement les graphismes des jeux compatibles.

Nvidia compte révolutionner l'affichage sur PC avec G-Sync éliminant les effets de saccade et de latence à condition de disposer d'un moniteur compatible.

Avec la GTX780, deux nouveaux types de filtrage anti aliasing ont fait leur apparition: FXAA et TXAA.

Enfin les innovations les plus récentes visent à renforcer la communication entre les joueurs ainsi qu'à faciliter la configuration des options graphiques de tous les titres.

Avec Geforce Expérience, Nvidia inclut une phénoménale base de donnée permettant de profiter du meilleur paramétrage possible automatiquement.

Shadow Play donne l'occasion d'enregistrer et de partager les parties de jeux.

 

Après avoir revisité le processeur graphique Nvidia GTX 780, nous pouvons à présent découvrir les spécificités propres à la Asus Poseidon. Pour grand nombre de cartes graphiques, le principal élément permettant de se détacher du lot est le système de refroidissement.

03

Ici la Poseidon fait figure d'ovni avec son DirectCU H2O, un modèle hybride pouvant fonctionner en air mais aussi en watercooling.

Grâce à ce modèle, Asus garantit des températures plus basses de 7°C en air et 24°C en refroidissement liquide.

05

Seconde innovation majeure de l'Asus Poseidon: ses étages d'alimentation. Bénéficiant de dix phases DIGI+ VRM Super Alloy Power, la carte a le droit à la meilleure technologie en la matière.

Totalement débridées pour permettre les overclockings les plus poussés, leur durée de vie cinq fois plus grande est largement accrue grâce à leur résistance aux températures extrêmes.

Ils sont secondés par des condensateurs japonais haute précision et certifiés 10K soit une durée de vie garantie de 10 000 heure!

ROG Red light est le dernier raffinement en termes d'esthétique. Le rouge étant la couleur représentative de l'incontournable gamme de produits ROG, la Poseidon est dotée d'un effet lumineux interactif qui ravira les utilisateurs pour qui le look de leurs composants est essentiel.

Deux applications ont été spécifiquement conçues pour la Poseidon: GPU Tweak et GPU Tweak Streaming.

gputweak

La première donne accès à une personnalisation intégrale des paramètres de la carte. Les utilisateurs pourront modifier la fréquence du processeur graphique, sa tension ou son TDP mais également intervenir sur le régime des ventilateurs.

De nombreuses informations sont disponibles sur GPU Tweak. Les températures seront accessibles en temps réel ou la vitesse du GPU.

GPU Tweak Streaming reprend le concept de Nvidia Shadow Play soit la possibilité d'enregistrer et de partager les parties de jeux en direct.

 

Avec la carte Poseidon, la classe ROG ne cessera de faire des émules. Le luxe est définitivement au rendez-vous avec un niveau de finition parfait bien au delà de toutes les cartes que nous ayons pu tester à ce jour.

IMGP8714_1

Son capot en métal mêlant noir et rouge mat donne un look incomparable et les deux ventilateurs renforcent l’esprit ultra haut de gagne digne des plus belles voitures de sport.

IMGP8715_1

Sur la tranche extérieure et donc visible de la carte une fois installée dans le PC, on découvre en premier lieu les embouts de connexion pour système de refroidissement liquide ainsi que de nombreux heatpipes à gros diamètre.

IMGP8719_1

A l’arrière de la Poseidon, une petite touche de personnalisation lui permettra de ressembler à aucune autre.

IMGP8714_1

Côté intérieur, rien ne transparait preuve d’une qualité de conception indéniable.

IMGP8721_1

Sous la Poseidon, uneplaque de renfort couvre l’intégralité du PCB. Son rôle étant d’assurer une rigidité parfaite à la carte.

IMGP8722_1

En façade, quatre sorties vidéo se partagent l’espace : deux DVI, une HDMI et une DisplayPort.

IMGP8723_1

Nous attendions deux fois huit pins pour l’alimentation auxiliaire de la Poseidon mais nous constatons un connecteur huit contacts et un second de six points. Cette implantation s’explique par la relative faible consommation électrique du GTX 780.

IMGP8725_1

Le ROG RED Light se situe au niveau des connecteurs SLI et s’il apporte une touche esthétique indéniable il sera en parti masqué par un pont en configuration multi GPU.

IMGP8726_1

Le PCB face de dessous renferme de nombreux composants pour assurer un niveau de performances ultime ainsi qu’une fiabilité et une durée de vie deux fois supérieure par rapport à une carte classique.

IMGP8728_1

La face supérieure montre une qualité de fabrication comme nous aimerions en voir plus souvent. Tout d’abord le GPU au centre est encadré de douze puces mémoire et les dix étages d’alimentation occupent une large partie du PCB.

IMGP8729_1

Chaque étage d’alimentation est composé de deux MOSFET numériques accompagnés d’une bobine blindée et d’un condensateur certifié 10K, les meilleurs à l’heure actuelle.

IMGP8730_1

Et à l’extrémité de la carte le fameux régulateur de tension. Ici il s’agit malheureusement d’un ASP1212 incompatible avec les solutions logicielles de débridage.

Au sommet de la Asus Poseidon on retrouve deux ventilateurs de 92mm.

IMGP8718_1

Leur concept est des plus classiques mais terriblement efficace se chargeront de refroidir les composants de la carte.

IMGP8724_1

Les deux embouts pour le watercooling sont des modèles à visser bien plus pratiques que les versions à sertir.

IMGP8732_1

Le radiateur est bien plus complexe que le DirectCU II classique puisqu’il cumule refroidissement air et liquide.

IMGP8731_1

Le GPU est couvert d’une base full cuivre à chambre à vapeur. Les étages d’alimentation comme les chipsets mémoire profitent d’un dissipateur massif couvrant l’intégralité de la carte.

IMGP8733_1

Le radiateur monolithique est divisé en deux parties. La qualité de finition est très largement au rendez-vous. Trois heatpipes coudés en « U » se chargeront de dissiper le dégagement thermique.

IMGP8734_1

Il n’est pas possible de clairement distinguer le parcours suivi par le système de watercooling. Toutefois un oeil averti saura repérer qu’il s’agit d’un simple tube rigide lui aussi en forme de « U » passant au plus près du GPU.

Idéalement, pour des performances optimales, le liquide de refroidissement aurait du parcourir l’intégralité de la surface du dissipateur agrémenté de micro ailettes. Un concept employé par les grands spécialistes du watercooling.

Dans le cas de la Poseidon, nous restons donc étonnés que le fabricant se soit limité à un système somme toute assez simpliste d’autant plus que le waterblock équipant la Maximus VI Formula est bien plus convaincant.

IMGP8735_1

Enfin les deux ventilateurs vus de dos montrent un système de maintien efficace limitant un maximum les vibrations.

8ro8eah6kwuav2c6972f.jpg

Notre carte est installée sur la machine suivante :

Hardware

flecheBoitier : CM Striker
flecheAlimentation : Enermax Platimax 1000W
flecheCarte mère : Intel DX79SI
flecheProcesseur : Intel Core I7 3930K
flecheVentirad : Noctua NH-D14
flecheRAM : 4 Go Gskill Ripjaw 1600Mhz CL9
flecheStockage: 1 SSD Crucial M4 256Go.

Software

flecheWindows 7 X64 Familiale édition Premium SP1
flecheDrivers derniers en date
flecheEVGA PrecisionX
flecheGPU-Z

Benchmark

fleche3Dmark 2011 de Futurmark disponible sur www.futuremark.com
flecheUnigine Heaven 4 disponible sur www.unigine.com
flecheAlien VS Predator
flecheMetro 2033
flecheSniper Elite V2
flecheHard Reset

Nous avons procédé lors de nos tests à trois mesures selon trois résolutions différentes:

fleche1280×1024 pixels
fleche1680×1050 pixels
fleche1920×1080 pixels

Pour chacune de ces résolutions, nous avons également  réalisé trois tests distincts :

flecheQualité graphique basse
flecheQualité graphique moyenne
flecheQualité graphique haute

Concernant la qualité basse, nous avons systématiquement désactivé toutes les options disponibles. L’anti aliasing comme la tesselation sont configurés au minimum voire désactivés. Les détails des textures et autres filtres éventuels ont été également désactivés.

En qualité moyenne, nous avons configuré l’anti aliasing à 4X, et le filtrage de texture en général à 8. Nous en avons fait de même à propos de la tesselation.

Enfin en qualité haute, nous avons poussé toutes les options au maximum.

 

 

3DMark

futuremark_logoFuturemark, le célèbre éditeur de la référence en matière de benchmark dédié aux cartes graphiques: 3DMark 2011 propose une nouvelle version incluant trois séries de tests: Ice Storm, Cloud Gate et Fire Strike.

Cloud Gate est conçu pour les plateformes “performance” en mettant l'accent sur les effets Post Processing et effets de particules. Une seconde séquence s'adresse aux éclairages volumétriques mais en employant un faible niveau de géométrie.

Le troisième test de Cloud Gate simule les effets physiques sur les objets rigides et déformables.

3DMark de Futuremark est disponible sur www.futuremark.com

cloudgate

Nous utilisons les paramètres proposés par défaut.

 

3dm_fs

Sans réelle suprise, la Poseidon prend le dessus grâce à son overclocking d'usine.

Unigine Heaven 4.0

unigine_logoUnigine Heaven est notre test synthétique de prédilection car il est selon nous le benchmark le plus représentatif des jeux vidéo en reflétant au mieux les performances de ces derniers.

Unigine Heaven est disponible sur le site de l'éditeur : www.unigine.com

heaven2

Nous configurons Unigine Heaven en API DirectX 11 et lors de notre mesure en mode niveau de détail bas, nous paramétrons les shaders en « low », la tesselation est en « disabled », l’anisotropy est à 1 et l’anti aliasing est sur « off ».

En niveau de détail moyen, les shaders sont en « medium », la tesselation en « normal », l’anisotropy à 8 et l’anti aliasing à 4.

Enfin en mode élevé, les shaders sont en « high », la tesselation en « extreme », l’anisotropy à 16 et enfin l’anti aliasing est en 8x.

heaven

La Poseidon est capable de dépasser les 60FPS en mode extrême.

 

 

Unigine Valley 1.0

Unigine propose également un autre benchmark: Valley 1.0 qui a la particularité de reproduire des éléments naturels très complexes en termes de calcul.

original

 

Unigine Valley 1.0 est disponible sur le site de l'éditeur : www.unigine.com

valley

Sous Valley, les écarts en mode extrême restent trop faibles pour affirmer un réel avantage.

Nous entrons maintenant dans le vif du sujet puisque nous passons aux mesures de jeux avec Alien vs Predator qui offre un excellent aperçu de jeux moyennement exigeants.

aliens_vs_predator_directx_11_benchmark_screen_550

Notre série de benchmark débute avec une résolution de 1280×1024, puis 1680×1050 et enfin 1920×1080 pixels.

Pour chaque résolution, nous employons trois types de paramétrage :

Niveau bas : Anti aliasing en x1, niveau de détail bas, qualité de texture à 0, qualité des ombres à 0 et l’anisotropic à 0. Les occlusions ambiantes comme la tesselation et l’Advanced Shadow Sampling sont désactivés.

Niveau moyen : Anti aliasing en 2, niveau de détail moyen, qualité des textures à 1, qualité des ombres à 2 et l’anisotropic à 8. La tesselation, le shadow sampling et les occlusions sont toujours désactivées.

Niveau élevé : toutes les options sont au maximum et activées soit anti aliasing en x4, niveau de détails élevé, qualité des textures à 3, qualité des ombres à 3, l’anisotropic en x16 et les trois dernières options activées.

avp
 Les 90FPS en mode extrême s'approchent sous AvP.

 Depuis très récemment nous testons les cartes avec Sniper Elite V2 car il est très exigeant en termes de ressources de calcul.

SniperEliteV2_2013-03-17_11-42-56-24

Pour chacune de nos trois résolutions employées, nous retrouvons nos niveaux de détails désormais classiques : bas, intermédiaire et élevé.

Concernant ce titre, nous désactivons l’anti aliasing comme la tesselation en mode bas, nous configurons l’anti aliasing en x4 et la tesselation en normal pour le mode intermédiaire et enfin, nous poussons toutes les options à leur maximum pour le test le plus exigeant.

SE2

La Poseidon affiche une petite faiblesse dans le mode le moins exigeant mais qui ne reflète pas le niveau réel de la Poseidon.

Tomb raider 2013 à longtemps été attendu pour pouvoir enfin profiter des dernières technologies en matière de rendu 3D. Il inclut une fonctionnalité exclusive “Tress FX” dédié à la modélisation des cheveux de l'héroïne Lara Croft.

TombRaider_2013-03-17_11-37-09-73

En niveau de qualité basse, tous les paramètres sont désactivés ou réduits au minimum.

En niveau intermédiaire, le niveau de qualité de texture est à 2, Tress Fx est désactivé, l'anti aliasing est configuré à 2, les ombres sont paramètrées à 1 et les réflexions ont un niveau de 1 également. La tessellation est désactivée.

En niveau élevé, toutes les options sont au maximum et activées.

TR

Sous Tomb Raider, seul le mode performance est en faveur de la Poseidon.

Sleeping Dogs est lui aussi un jeu récent et très exigeant en ressources de calcul. Sa bonne conception lui permet de s'intégrer à notre banc de test.

HKShip_2013-03-17_11-51-02-58

Comme pour tous les autres titres testés, le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

sleep

La Poseidon reprend une course normale sous Sleeping Dogs ou elle prend l'avantage dans tous les cas.

Bioshock Infinite est le troisème volet d'une saga connaissant un réel succès auprès de la communauté des gamers.

bioshock_infinite

Ce dernier repose sur deux résolutions: 1680×1050 et 1920×1080.

Le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

biosh

Les écarts sont un peu plus prononcés sous Bioshock avec la GTX 780 de référence.

Metro Last Light est lui aussi un jeu récent et très exigeant en ressources de calcul. C'est bien entendu la suite de Metro 2033 également dans notre sélection. Sa bonne conception lui permet de s'intégrer à notre banc de test.

MetroLastLight_Titelbild

Comme pour tous les autres titres testés, le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

metro_ll

Ce sont dans les titres les plus lourds que la Poseidon s'exprime le mieux.

Enfin nous pouvons intégrer dans nos tests un benchmark fiable et représentatif: Hitman Absolution.

Hitman-Absolution-9 

Le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

hitman

Notre GTX 780 de référence devait être dopée car c'est uniquement en mode extrême que la Poseidon prend de l'avance.

Overclocker une carte graphique ne permet malheureusement pas de décupler autant les performances que les processeurs de nos PC. Si pour ces derniers les gains peuvent être conséquents et dans de nombreux cas gagner cinquante pour cent de performances facilement, les GPU dépassent rarement les dix pour cent.

Afin d’atteindre la fréquence maximale de la carte, nous commençons par augmenter la vitesse du GPU et lorsque nous avons atteint sa limite, nous en faisons de même avec la mémoire. Une fois que nous avons validé leurs fréquences optimales, on cumule les deux valeurs GPU et RAM afin de nous s’assurer de la stabilité avec un test sous 3DMark 2011 puis un autre avec Metro 2033 pour constater les gains obtenus.

Le système de refroidissement n'est pas modifié et la vitesse de ventilation reste paramétrée en mode automatique. Nous veillons également à ne pas dépasser une température trop élevée donc dangereuse pour la durée de vie des composants.

oc1 

 Nous administrons à la Poseidon 1125MHz au GPu de la Poseidon au lieu des 954MHz de base.

oc2

 La mémoire aussi offre un bon potentiel en dépassant les 1700MHz.

oc3

Le GTX 780 de la Poseidon s'approche des 20% de gains en termes de fréquence.

boost

Les fréquences effectives sont plus élevées que celles définies par défaut. Sans overclocking manuel, la Poseidon s'offre une cadence de 1098MHz au lieu des 1006MHz annoncés grâce au GPU Boost.

Une fois overclockée, nous attendions 1058MHz mais en réalité les gains de la Poseidon sont bien plus élevés avec 1228MHz.

Nous démarrons par la surveillance de la température du GPU et comparons les valeurs relevées en fonction du système de refroidissement opté.

sto_gpu_temp

 En watercooling, le DirectCU H2O fait des merveilles avec à peine plus de 40°C contre 75°C en refroidissement air.

 

sto_tdp

Grâce au watercooling, on s'éloigne des 100% du TDP mais les écarts restent faibles car la Poseidon est très bien refroidie en air.

 

sto_vrm

 Malheureusement le DirectCU H2O n'aide pas vraiment les VRM en watercooling car les écarts sont finalement faibles.

 

sto_fan1

 Si les ventilateurs de la Poseidon grimpent à 60% en air, ils restent quasiment à leur vitesse minimale une fois le watercooling actif.

 

sto_fan2

 En termes de rotations par minute, la Poseidon reste à 1000RPM en watercooling par contre en ait elle dépasse les 2000RPM.

Nous reprenons nos mesures mais cette fois avec la Poseidon overclockée manuellement.

oc_gpu_freq

 Tout d'abord vérifions la tenue de la fréquence du GPU qui baisse d'une dizaine de MHz en refroidissement air.

 

oc_gpu_temp

 Les températures passent légèrement les 40°C en watercooling et atteignent les 80°C en air. C'est pour cela que la Poseidon baisse sa fréquence à la fin de notre test.

 

sto_vrm

 Comme à fréquence de base, il ne faut pas espérer que le watercooling engendre de sérieuses baisses des températures des VRM.

 

oc_fan1

 Les ventilateurs tournent à 30% au maximum en refroidissement liquide et n'augmentent guère en watercooling par rapport à une utilisation à fréquence de base.

 

oc_fan2

Enfin la Poseidon prend 200RPM en watercooling une fois overclockée et s'approche des 2500RPM en air.

Nous mesurons la consommation directement à la prise de notre plateforme de test.

watts

 Les valeurs relevées restent au niveau du modèle de référence avec moins de 300W une fois la Poseidon overclockée et dépasse légèrement les 250W à fréquence de base.

db

Comme nous l'avons vu lors de nos mesures de températures, la Poseidon fonctionne à 60% en refroidissement air et elle sera donc légèrement audible. Par contre en watercooling, les ventilateurs sont totalement silencieux mais il faudra prend en compte les vibrations de la pompe non mesurée ici.

Sur le plan esthétique et sur sa qualité de fabrication, la carte Asus Poseidon GTX 780 est une totale réussite.

IMGP8720_1

Bien que la GTX 780 Ti comme la Titan soient plus rapides, Asus réussit son pari d’offrir le meilleur équipement possible au processeur graphique Nvidia GTX 780.

Appartenant à la célèbre gamme ROG, cette Poseidon a tous les atouts pour confectionner une machine de guerre au look ravageur qui séduira absolument tous les joueurs.

Une fiabilité infaillible et d’une durée de vie exceptionnelle seront assurés grâce aux meilleurs composants dont les dix étages d’alimentation DIGI+ VRM Super Alloy Power et les condensateurs japonais certifiés 10K.

De plus le système de refroidissement DirectCU H2O remplit parfaitement son office en permettant d’atteindre les températures les plus basses. Il permet de profiter du watercooling sans avoir à remplacer un ventirad conventionnel.

Une aubaine se présente alors aux néophytes qui ne souhaitent pas prendre le moindre risque dans de fastidieuses phases de montage.

Ainsi l’Asus Poseidon GTX 780 est la carte graphique idéale pour les joueurs souhaitant un modèle de luxe à la qualité de finition supérieure.

Concernant les overclockers acharnés, ils pourraient éventuellement rester en dessous de leurs attentes. Le DirectCU H20 n’est pas aussi élaboré qu’un waterblock fullcover produit par les grandes marques de watercooling.

label 59hardware recommandeIls devront également prendre en compte que le régulateur de tension de la Poseidon est un modèle non reconnu par les logiciels de débridage courants.

Nos mesures ont montré qu’en overclocking manuel, la version ROG de la GTX 780 ne monte pas plus haut que le modèle de référence.

Et enfin sur le plan tarifaire, l’Asus Poseidon GTX 780 sera disponible à 590 euros. Or c’est l’équivalent du ticket d’entrée pour la GTX 780 Ti bien plus rapide.

Au final, même si on ne retrouve pas l’esprit extrême de certains produits ROG, il en résulte que cette nouvelle carte extrême développée par Asus a su se montrer convaincante et idéale pour une machine où prime l’esthétique.

Les + alt

fleche Qualité de fabrication exceptionnelle
fleche Excellentes performances sur les températures

 fleche Le DirectCU H2O pas aussi efficace qu'un waterblock fullcover
fleche Intérêt limité depuis les sorties des Titan & GTX780Ti

Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0