in

Asus Sabertooth Z97 Mark 1 : Test et Avis

IMGP9164

Asus démarre l'entrée du chipset Intel Z97 avec une large gamme de cartes mère comme c'est systématiquement le cas lors de la sortie de nouvelles plateformes et c'est la Sabertooth Z97 Mark 1 qui nous permet d'en découvrir chaque progrès.

Régulièrement, l'annonce d'un chipset produit par Intel entraîne l'apparition d'un socket différent et donc une famille de nouveaux processeurs. Mais cette fois, il en est tout autrement car le Z97 est compatible avec la génération actuelle de CPU couramment appelés “Haswell”.

Cette rétro compatibilité pourra éventuellement susciter peu d'entrain car les innovations resteraient limitées.

Car à part l'arrivée du support du SATA Express, ce tout dernier chipset reste bien commun à son prédécesseur le Z87.

Mais fort heureusement Asus apporte de nombreuses plus values à sa Sabertooth Z97 Mark 1 dont la majorité sont empruntées à la version Z87.

Le Thermal Armor est équipé des Flow Valve pour un refroidissement avancé. Le Fortifier, plaque de renfort arrière rigidifie l’ensemble et de petits caches sont livrés pour chaque connecteur afin d’éviter les intrusions de poussières.

Les deux ventilateurs de la Sabertooth Z97 Mark 1 sont maintenant auto-reverse. Ils peuvent fonctionner dans les deux sens toujours pour limiter la saleté.

Alors la carte mère Asus Sabertooth Z97 Mark 1 saura-t-elle faire preuve d’assez de progrès pour passer le cap du chipset Intel Z97 ou faudra-t-il encore la cinquième génération de processeurs Intel pour profiter de tout son potentiel ?

 

L'arrivée d'une nouvelle Sabertooth reste toujours un événement à part entière car ce modèle en particulier se distingue très largement des autres gammes de cartes mères.

11

Le nombre de fonctionnalités est si riche que nous suivrons la présentation suivante:

flecheLa gamme des cartes TUF

flecheLe Concept TUF

flecheLes nouveautés de la Sabertooth Z97 Mark 1

 

Gamme

Les références dites “Gaming” profitent de leur côté de puces audio et réseau améliorées tandis que les versions “Extrêmes” davantage réservées aux overclockers.

Concernant les cartes signées TUF (The Ultimate Force), elles s'orientent vers des solutions de refroidissement et de fiabilité largement renforcées.

 

Démarrons par une rapide présentation de la gamme TUF 2014 intégrant quatre versions:

flecheSABERTOOTH Z97 MARK 1

flecheSABERTOOTH Z97 MARK 2

flecheGRYPHON Z97 ARMOR EDITION

flecheGRYPHON Z97

 

Elles disposent toutes du nouveau chipset Intel Z97 dont nous découvrirons les spécificités dans le paragraphe dédié, Les Sabertooth optent pour un format ATX standard tandis que les Gryphon sont en mATX.

Les Mark 1 et Armor Edition se démarquent en étant habillées du fameux Thermal Armor, grande spécificité de la gamme TUF mais supportent aussi les fonctionnalités Dust Diverter, TUF Fortifier et Dust Defenders absentes sur les deux autres modèles.

Il est important de noter que seule la Sabertooth Z97 Mark 1 est équipée du fameux port SATA Express.

 

Concept

Les cartes mères Asus TUF sont largement orientées fiabilité et refroidissement. Le premier modèle à avoir eu le privilège de cette prestigieuse signature est la Sabertooth P67. Elle embarquait un socket 1155 pour processeur Intel SandyBridge et innovait grâce à son Thermal Armor, une armure en plastique couvrant presque intégralement la carte.

01

Depuis de nombreuses déclinaisons sont apparues tout en profitant de sérieuses améliorations notamment l'année dernière lors de la sortie du chipset Intel Z87 accompagné des processeurs Intel de quatrième génération Haswell. Ce fût l'occasion pour Asus de décliner la Sabertooth en Gryphon plus petite car respectant le format micro-ATX.

TUF (The Ultimate Force) s'appuie sur deux axes majeurs apportant un réel vent de fraîcheur dans le domaine des cartes mères saturé par la tendance “Gaming”: Refroidissement et fiabilité.

Le refroidissement est la première priorité des modèles TUF. Elle intègre trois technologies:

flecheThermal armor

flecheFlow valve

flecheThermal radar 2

02

Le thermal Armor est une coque couvrant le PCB de la carte mère. En plus de protéger les composants de la chaleur émise par les différents composants, elle intègre un système de refroidissement sophistiqué basé sur deux ventilateurs.

Les Flow Valve sont de petits évents placés sur le dissipateur des étages d'alimentation du processeur. Ils peuvent être ouverts ou fermés afin d'intervenir sur la circulation de l'air injecté par les ventilateurs.

Flow Valve s'annonçant comme particulièrement efficace lors de l'utilisation de systèmes de refroidissement liquide où les étages d'alimentation ne profitent pas du flux d'air généré par le ventirad du processeur.

03

Thermal Radar est l'application phare de la Sabertooth Z97 Mark 1. Elle permet la configuration des neufs ventilateurs disponibles et il est aussi bien possible de laisser la gestion automatiquement que d'intervenir manuellement.

Passons à présent aux cinq équipements ou services améliorant la fiabilité de la Sabertooth Z97 Mark 1:

flecheTUF fortifier (backplate)

flecheComposants TUF 8+2 DIGI+ VRM

flecheTUF ESD Guard

flecheDust defenders

flecheGarantie 5ans

04

TUF Fortifier est une imposante plaque située au dos du PCB. Elle rigidifie considérablement l'ensemble surtout quand de nombreuses cartes graphiques sont installées.

Les composants TUF sont toujours certifiés de classe militaire pour une meilleure fiabilité. Les condensateurs sont bien sûr de type 10K pour une durée de vie plus longue et une meilleure résistance aux températures.

Le processeur sera armé de huit phases d'alimentations DIGI+ VRM et la mémoire sera alimentée via deux phases du même type.

TUF ESD Guard protégera les composants d'éventuels décharges électrostatiques. A présent, l'ensemble de la connectique est préservée avec notamment ceux des claviers, souris, USB, audio et réseau.

L'un des pires ennemis des composants étant la poussière car elle réduit la portance des ventilateurs et engendre donc une élévation des températures, Asus reprend Dust Defenders. Des caches en plastique empêcheront tout résidu de s'inviter au sein des connecteurs et éviteront de possibles problèmes de contact.

Enfin la garantie de cinq ans permettra d'envisager l'avenir sereinement si une improbable panne surviendrait.

 

Les nouveautés

Après avoir revu les spécificités de la Sabertooth Z97 Mark 1, nous pouvons nous concentrer sur les nouveautés apportées par cette révision 2014.

C'est donc le chipset Intel Z97 qui se chargera d'assurer la liaison entre le processeur et une partie des contrôleurs de la carte.

05

Nous regrettons le peu d'innovations apportées car cette dernière monture. Elles se limitent à:

fleche Supporter la cinquième génération de processeurs Intel  (sortie Juin 2014)

fleche Assurer la compatibilité avec les processeurs actuels Haswell

fleche Le support natif d'un port M.2 dédié au stockage.

 

Nous retrouvons donc nos traditionnels ports SATA 6Gbps, l'USB 3.0 et le PHY réseau Gigabit passe en I218-V.

A noter que Rapid Storage Technology passe en version 13. Sont au rendez-vous:

fleche Fast Boot et Rapid Start pour un démarrage toujours plus rapide.

fleche Smart Response combine la vitesse d'un SSD et la capacité d'un HDD.

fleche Le RAID 0/1/5/10 (support du TRIM pour le mode 0).

 06

La technologie Boot Guard a pour prétention de prévenir tout risque lié aux malwares. Toutefois elle exige pour le Measured Boot un module TPM, une carte additionnelle à connecter sur la carte mère.

Concernant les nouveautés propres à la Sabertooth Z97 Mark 1, elles sont plus nombreuses et éventuellement plus intéressantes car elles concernent:

fleche Le réseau

fleche Le BIOS

fleche Les étages d'alimentation

fleche Le stockage

fleche Les applications

fleche La connectique

fleche Le refroidissement

En plus de son PHY Intel I218-V manageable via l'application Turbo LAN, la nouvelle Sabertooth embarque un second contrôleur Realtek 8111GR. Compatible avec RealWoW, il donne l'occasion aux utilisateurs de réveiller leur machine à distance depuis internet. De plus il se veut économe en consommation énergétique grâce à un mode veille avancé.

07

Le BIOS de la Sabertooth Z97 Mark 1 fait quelques avancées notamment grâce à une nouvelle interface “EZ Mode” revue sur son apparence et intégrant deux assistants concernant le RAID et  l'overclocking.

Ils simplifieront la configuration en aidant les néophytes souhaitant les meilleures performances sans devoir y consacrer de nombreuses heures.

Désormais le BIOS UEFI prend en charge les ventilateurs aussi bien les modèles standards que les PWM. Les premiers étant régulés grâce à leur tension tandis que les seconds fonctionnent par impulsion.

Enfin un nouveau menu s'invite dans le but d'organiser les favoris avec plus d'efficacité. Cette option permet de regrouper les paramètres les plus utilisés au sein d'une unique page. Une possibilité de personnalisation qui fera gagner du temps pour tous ceux préférant une configuration au niveau BIOS plutôt que de passer par l'application Ai Suite III sous Windows.

Les huit étages d'alimentation dédiés au processeur gagnent de nouveau Alloy Shoke ou bobines d'alimentation. Elles sont toujours capables d'assurer 40 Ampères soit 25% de mieux que des bobines standard et les températures pourront être 13.6% moins élevées.

Concernant les applications, TurboV Core fait bande à part alors qu'il était précédemment intégré à Ai Suite. Il est logiquement dédié à l'overclocking en permettant de modifier les coefficients du CPU ainsi que toutes les tensions à la volée.

08

La connectique est probablement la partie évoluant le plus au sein de cette Sabertooth Z97 Mark 1. Le stockage est particulièrement à l'honneur avec l'arrivée du SATA Express que nous développerons dans un chapitre spécifique.

La sortie vidéo DisplayPort à la norme 1.2 est compatible 4K soit 4096×[email protected] et 3840×[email protected]

Le contrôleur audio reste identique à celui de la Sabertooth Z87 soit un Realtek 1150. Mais cette fois, il est blindé d'un TUF Noise Guard limitant les éventuelles perturbations électro magnétiques. De plus il profite d'une séparation des canaux gauche et droit.

09

Enfin le refroidissement, atout majeur de la Sabertooth Z97 Mark 1 poursuit son évolution avec un contrôleur TUF ice chargé de monitorer les ventilateurs et les températures. Il évite ainsi au processeur principal toute surcharge inutile.

Toujours par rapport à la Sabertooth Z87, la version Z97 gère un ventilateur supplémentaire soit un total de neuf pièces: 2 CPU, 4 Châssis et 3 Assistants.

10

Ils peuvent désormais effectuer des rotation inversées afin d'extraire la poussière ayant pu s'infiltrer.

sata-express_custom_logo_01

Si un composant limite considérablement les performances de nos PC, c'est bien le stockage. A titre de comparaison, la mémoire vive dépasse une bande passante de 20 000 Mo/s et fait donc des 500 Mo/s de nos SSD de véritables escargots.

 

Synthèse express du SATA express

SATA Express ou M.2 = 1GB/s

Compatible avec SATA 6Gbps

Nécessite un chipset Intel génération 9 pour en profiter

Câblé en PCIe 2X

 

Depuis quelques années Thunderbolt tente de donner un coup de fouet aux périphériques de stockage externes avec une bande passante de 20Gbps pour la révision 2.0 soit quatre fois mieux que l'USB 3.0. A ce stade, il est difficile d'affirmer que Thunderbolt connait un franc succès faute d'équipements rares et coûteux.

12

Pour atteindre cette vitesse, Thunderbolt (développé par Intel) se connecte directement en PCI Express et c'est précisément ce que va tenter de faire SATA Express pour le stockage interne.

Actuellement c'est le flou le plus complet concernant ce nouveau connecteur qui fait pourtant parler de lui depuis plusieurs mois.

adda01aaecc5e3729d2eac3dbf165f33

Le standard SATA 3.1 a bel et bien été ratifié mais il semblerait que chaque constructeur face comme bon lui semble. Cette situation nous remémore la standardisation des graveurs de DVD “-“, “+” et “RAM” ou chaque marque tentait d'imposer sa propre norme et les royalties allant de paire.

Le document officiel de présentation du chipset Z97 d'Intel n'indique en aucun cas le support natif SATA Express. En contre partie, il fait mention du support du PCI Express M.2: ” Up to 67% faster* than SATA Gen 3 – same speeds as SATA Express”.

Quoi qu'il en soit, aucun périphérique de stockage SATA Express n'est disponible ce qui rend ce connecteur totalement inutile  à ce jour.

13

A la question pourquoi le chipset Intel Z97 gère officiellement PCI Express M.2 et pas SATA express, la réponse peut se deviner à travers l'architecture SRIS.

il s'agit d'une implémentation au sein de SATA Express. Elle est obligatoire dans le cadre de l'utilisation du connecteur SATA Express (tel qu'il est présent sur la Sabertooth Z97 Mark 1). Mais SRIS n'est pas indispensable en faisant appel à un connecteur M.2 car il ne fait pas appel à des câbles souples plus sensibles aux perturbations.

M2MU2_all

Et comme Intel n'aurait pas encore certifié SRIS, nous en déduisons donc pourquoi le fondeur ne certifie pas SATA Express mais M.2. 

Nous retrouvons donc exactement la même situation que lors du lancement de Thunderbolt ou LaCie proposait des périphériques supportant cette technologie mais sans que la certification d'Intel soit effective.

C'est pourquoi certaines marques dont Asus prennent les devants en intégrant SATA Express très probablement au lieu du port M.2.

La Sabertooth Z97 Mark 1reste extrêmement proche de la révision Z87 sur le plan visuel. Seules quelques distinctions au niveau du panneau arrière et sur le dissipateur du chipset permettent de les dissocier.

IMGP9115

Une chose est sûre, la Sabertooth Z97 Mark 1 ne pourra jamais être confondue avec un autre modèle puisqu’elle reste la seule à profiter d’un blindage couvrant la quasi intégralité du PCB.

Encore une fois, nous regrettons que le Thermal Armor n’englobe pas les connecteurs de boitier déportés tout en bas.

IMGP9119

Une première approche du socket nous permet de retrouver le même système de refroidissement que la Sabertooth Z87. Il embarque de petits évents refermables ce qui permet de modifier le flux d’air généré par les deux petits ventilateurs optionnels mais livrés dans le bundle.

IMGP9120

Les quatre ports DIMM acceptent jusqu’à 32GB de mémoire supportant le Dual Channel, une fréquence nominale de 1866MHz overclockable.

IMGP9121

A côté du connecteur d’alimentation principal, il est possible de brancher un premier ventilateur et le bouton MemOK ! facilite la reconnaissance de la mémoire installée.

IMGP9122

Le dissipateur du chipset fait l’objet d’un peu plus de fantaisie avec une décoration thématique de l’armée avec une empreinte de pneu de Jeep et la sérigraphique de camouflage.

IMGP9123

Le premier connecteur USB 3.0 déporté est enfin coudé pour une meilleure intégration et siègent à côté la fameuses interface SATA Express. Elle se constitue de deux connecteurs SATA traditionnels auquel s’ajoute un troisième contacteur plus petit.

Le SATA Express peut également être utilisé avec des périphériques classiques ou le RAID peut être configuré. Les deux ports marrons sont eux aussi gérés par le Intel X97 et forment un ensemble de six connecteurs au total tout comme le Z87.

IMGP9125

Au dessus des étages d’alimentation, c’est toujours un connecteur auxiliaire réservé au processeur et quatre connecteurs pour ventilateurs sont disponibles. A noter que les Assistants Fan sont à réserver aux petits ventilateurs intégrables directement sur la carte.

IMGP9126

Les étages d’alimentation profitent de nouvelles bobines toujours décorées façon armée.

IMGP9127

Deux boutons poussoirs permettent de fermer et ouvrir les valves placées au niveau des étages d’alimentation. L’air frais peut ainsi aider au refroidissement de ces composants, principalement dans le cadre de l’utilisation d’un watercooling.

IMGP9128

La trappe placée au niveau du panneau arrière est dédiée à un ventilateur chargé de refroidir les composants sous le thermal armor.

IMGP9130

Le second emplacement est situé sous le socket du processeur.

IMGP9131

Le panneau arrière peut sembler vide car un large emplacement est réservé au ventilateur optionnel.

Toutefois nous retrouvons huit connecteurs USB (4x 2.0 & 4x 3.0), deux sorties vidéo HDMI et DisplayPort, deux interfaces Ethernet et les habituelles connecteurs audio. Un switch permet de réinitialiser le BIOS.

IMGP9138

Une fois le panneau arrière placé, nous observons un filtre anti poussière amovible et il est possible de placer sur chaque connecteur un cache les protégeant.

IMGP9132

Six ports PCI Express se partagent la seconde moitié de l’espace de la carte. Trois sont 16x et les trois derniers 1x.

Ils emploient une configuration type : 1*16X, 2*8X ou 2*8X + 1*1X.

IMGP9134

En bas de la carte, nous remarquons que l’hideuse LED verte a enfin disparu. Se démarquent un second port USB 3.0 déporté vert ainsi que deux SATA 6Gbps contrôlés par une puce ASM1061.

IMGP9139

Sur chaque connecteur déporté, des caches sont à disposition mais attention à les orienter correctement pour ne pas les plier.

IMGP9140

Les ports SATA pourront être eux aussi munis d’éléments de protection.

IMGP9141

Les ports mémoire inutilisés profitent des mêmes privilèges mais il n’y en a que deux. Asus estime donc qu’installer une seule barrette est inadéquat.

IMGP9142

Au dos de la carte, un magnifique renfort vient rigidifier l’ensemble. En effet, un imposant ventirad tel que le Noctua NH-D15 très lourd accompagne de nombreuses cartes graphiques haut de gamme peuvent exercer de fortes contraintes courbant le PCB.

IMGP9144

Les ports PCI Express pourront être masqués et il est dommage qu’ils soient simplement noirs. Nous aurions préféré qu’ils bénéficient d’une finition identique à celle du Thermal Armor.

IMGP9147

Une fois démonté, l’armure thermique montre son degré de complexité et les détails de sa conception.

IMGP9149

Le TUF Fortifier joue également le rôle de dissipateur pour les VRM placés au dos du PCB.

IMGP9151

La carte à nu montre un design soigné et surtout une qualité de fabrication excellente.

IMGP9153

Les étages d’alimentation sont équipés de dissipateurs surdimensionnés interconnectés par un heatpipe.

IMGP9156

Les bobines Alloy Shoke montrent leur esthétique originale.

IMGP9161

L’installation du premier ventilateur s’effectue à l’aide de deux vis.

IMGP9162

Un passage de câble a été pensé pour une dissimulation optimale. Par contre nous aurions préféré un connecteur d’alimentation traditionnel pour celui ci.

IMGP9163

Le second ventilateur est fixé avec trois vis ce qui permet de laisser un passage au câble d’alimentation.

Le BIOS de la nouvelle Sabertooth fait peau neuve et force est de constater que le résultat est largement convaincant.

140507130020

De petites icones animées font de ce BIOS un véritable centre de contrôle. La page d’accueil du EZ Mode reprend tensions et températures. Tout est fait pour que les néophytes se sentent immédiatement à l’aise.

140507130038

En mode avancé, la première page reprend les caractéristiques de la carte ainsi que des composants.

140507130123

Désormais l’organisation de la page favoris passe par un menu dédié. Chaque option est reprise sous forme d’une liste et il suffit de choisir les plus utilisées.

140507130211

La page AI Tweaker se consacre à l’overclocking. Il est toujours possible de choisir entre mode automatique et mode manuel. En laissant la Sabertooth faire, nous obtenons 4.5GHz pour notre i7 4770K initialement cadencé à 3.9GHz. C’est un peu moins que certains modèles de la marque pouvant monter à 4.7GHz.

Nous retrouvons des options identiques à la version Z87 ce qui ne déroutera pas les habitués de ce type de plateforme.

140507130234

Les étages d’alimentation peuvent être finement paramétrés afin d’obtenir une stabilité parfaite en toute circonstance.

140507130415

Toutes les tensions sont représentées et peuvent être modifiées sur de très larges plages.

140507130533

Le menu avancé reprend toutes les fonctionnalités liées au chipset ainsi qu’aux contrôleurs intégrés à la carte.

140507130621

Concernant le Z97, les fonctionnalités restent identiques avec la gestion des lignes PCI Express et les applications comme Rapid Start et Smart Connect.

140507130642

La partie stockage intègre le fameux protocole SRIS du SATA Express. Les autres options sont habituelles comme le RAID ou le Hot Plug.

140507130718

La partie graphique du processeur est personnalisable notamment sur la quantité de mémoire à consacrer pouvant atteindre 512MB.

140507130757

La section de surveillance est elle aussi très importante dans le cadre de la Sabertooth. Disposant de neuf ventilateurs, chacun peut être personnalisés.

140507130816

Dix sondes de températures sont disponibles dont trois externes ce qui permet de les placer au bon vouloir de l’utilisateur.

140507130836

Désormais la carte gère aussi bien les ventilateurs standards que les PWM.

140507130901

La configuration manuelle n’est pas la plus simple que nous ayons pu utiliser mais elle reste très complète. Trois seuils de températures sont disponibles ainsi que trois paliers de vitesse exprimés en pourcentage.

140507130918

A noter également qu’il est possible de personnaliser le comportement de Dust de-Fan, ce mécanisme se charge de faire fonctionner les ventilateurs en sens inverse afin d’évacuer d’éventuels résidus de poussière.

140507130931

Le menu boot se complexifie au fur et à mesure des nouvelles révisions notamment de par les mécanismes de sécurité censés protéger l’utilisateur de malware.

140507130945

Le menu outil donne la possibilité de désactiver les icones animées mais aussi d’enregistrer des profils de configuration.

140507131003

Un dernier mot concerne Q-Fan Tuning, un assistant chargé de configurer automatiquement les ventilateurs. Une personnalisation manuelle est aussi envisageable.

140507131119

L’assistant d’overclocking était déjà présent dans l’application Ai Suite mais elle est désormais disponible au sein du BIOS. Elle est toutefois plus évoluée car elle questionne l’utilisateur sur le profil à adopter (bureautique ou jeu).

Nous découvrons que cet assistant prend également en charge la mémoire ce qui est une excellente chose.

L'application phare de cette carte mère est Thermal Radar 2 prennant en charge la gestion du refroidissement. Cinq menus sont disponibles: Thermal Tuning, Fan Control, Thermal Status, Recorder et DiGI+ Power Control.

Greffé à AiSuite, nous ne sommes pas étonnés d'y retrouver TurboV, la partie liée à l'overclocking. En effet, l'alimentation des futurs processeurs Intel de cinquième génération sera différente de la gamme actuelle. C'est d'ailleurs pourquoi les prochains CPU seront incompatibles avec le Z87 même s'il s'agit toujours d'un socket 1150.

Cette nouvelle alimentation des processeurs qui devrait directement être gérée par la carte mère et non plus par le contrôleur de tension intégré oblige Asus à développer à la hâte une application overclocking. Plutôt que de devoir “casser” Ai Suite, la marque a donc isolé TurboV.

 

Snap1

 Le premier menu reprend les informations de la carte concernant les températures et le régime des ventilateurs. Thermal Radar 2 propose de régler les ventilateurs automatiquement en ajustant les plages minimales et maximales de chacun.

Snap2

 Il est aussi possible de les configurer manuellement et on regrette que les plages soient toujours aussi basses dans les maximales. En effet, à 70°C les ventilateurs fonctionneront à leur maximum. Concernant les modèles bruyants, ils se feront rapidement entendre alors qu'on aurait préféré atteindre les 90°C.

Snap3

 Therma Status se contente de donner un indice général sur les températures.

Snap4

 Recorder est la section qui nous a le plus déçu. Elle n'est pas personalisable et informations sont si nombreuses qu'il est nécessaire de faire défiler les ascenseurs. Il n'est plus possible d'enregistrer des périodes souhaitées et encore moins d'exporter les résultats sous forme de journaux.

Snap5

 DIGI+ Power Control concerne les étages d'alimentation et le fonctionnement est identique à celui des générations précédentes. Les réglages ont peu d'impacts sur les performances générales de la machine.

Snap6

 La partie dédiée au processeur permet de dépasser les limites fixées par le fondeur.

Snap7

 USB Charger comme Ai Charger (Apple) accélère le chargement des batteries via port USB.

Snap8

 USB Flashback est l'un des meilleurs outils proposé par Asus. Il permet de mettre à jour le BIOS de la carte mère sans qu'un processeur ou de la mémoire soient installés.

Snap9

 Le menu d'AiSuite reprend chaque application.

Snap10

 Passons à TurboV Core qui à défaut d'être austère s'est révélé très performante et très efficace. Le premier onglet concerne les tensions liées au processeur et à son fameux FIVR.

Snap11

 Le GPU intégré au CPU peut être lui aussi surcadencé.

Snap12

La partie la plus intéressante reste bien évidemment les coefficients du processeur ainsi que sa tension.

Hardware

IMGP9164

Processeur : Intel i7 4770K
RAM : 2x4GB G.Skill 2100MHz
Ventirad : Noctua NH-D15 site de Noctua
Boitier : Cooler Master Storm
Stockage SSD : Sandisk Ultra II
Stockage HDD : Seagate Barracuda 1To 7200RPM 64Mo de cache
Alimentation : Enermax Platimax 1000W
Carte graphique : GTX 780 (si pas d'IGP)
Convertisseur SATA/USB 3.0 : ICY Box IB-111U3-Hub
Convertisseur SATA/eSATA : Akasa Elite

 

Software

Windows 7 X64 installé sur un HDD SATA Seagate Barracuda 1To 7200RPM 64Mo de cache connecté sur le premier port SATA 6Gbps (si disponible).

Tous les pilotes installés sont en dernière version disponible à la date du test.

 

Mesures réseau

LAN: Benchmark ATTO mesurant le transfert entre la plateforme de test et un NAS Qnap TS1079 Pro équipé d'un SSD Intel Serie 330 120Go.

WAN: l'interface Wifi (si disponible) est testée via le benchmark ATTO mesurant le transfert avec un NAS Qnap TS1079 Pro et équipé d'un SSD Intel Serie 330 120Go. La connexion est assurée via un routeur D-Link DIR-865L.

 

Smart Response Technology (si disponible)

Fonctionnalité désactivée, HDD seul:

– durée du démarrage de la machine (à partir de la mise sous tension jusqu'au chargement complet de Windows installé dans les conditions indiquées ci dessus)
– durée du démarrage de Word 2007
– durée du démarrage de Adobe Photoshop CS4

activation Intel Smart Response Technology avec un SSD Intel Serie 310 120GB (connecté sur un adaptateur mSATA si nécessaire).
Redémarrage 3x la machine avec à chaque fois le lancement des applications mesurées.
Mesure boot, Word et Photoshop.

 

Lucid Virtu MVP

IGP HD3000 Intel i7 2600K
GPU Radeon HD6970 remplacée par GTX-670

Passe 1 : IGP seul

Mesure 3DMark 11 profil Extreme

Mesure Metro 2033 en 3 profils (low/med/high)

Niveau bas : qualité sur « Low », anti aliasing sur « NOAA » et filtrage des textures à 4. Résolution : 1280 x 1024.
Niveau intermédiaire : qualité sur « Medium », anti aliasing en « AAX4 » et filtrage des textures à 4. Résolution 1680 x 1050.
Niveau élevé : qualité sur « Very High », anti aliasing en « AAX8 » et filtrage des textures sur 16. Résolution 1920 x 1080.

Passe 2: GPU seul.

Passe 3: IGP + GPU Lucid Virtu MVP activé.

 

Stockage

SATA: SSD Intel Serie 310 120GB via ATTO sur ports SATA II (3Gbps) & III (6Gbps) du chipset principal puis des contrôleurs tiers (si disponibles).

RAID: 5 HDD Seagate Barracuda 1To 7200RPM 64Mo de cache connectés sur le contrôleur principal puis secondaire (si disponible)

Benchmark ATTO RAID mode 0 (2HDD & 5HDD), 1 (2HDD), 10 (4HDD) et 5 (3HDD & 5HDD).

 

Interfaces

Mesure sur chaque contrôleur

SSD Intel Serie 310 120GB connecté à un ICY Box IB-111U3-Hub
Mesure ATTO sur chaque contrôleur en USB 3.0 et 2.0 (si disponible).

eSATA: ATTO sur SSD Intel Serie 310 120GB connecté à un Akasa Elite

 

Consommation électrique

Mesures effectuées à la prise électrique de la plateforme de test

CPU à fréquence stock en idle et en full (si support vga de la carte en test, seul l'IGP est présent sinon ajout d'un GPU)
CPU à fréquence OC en idle et en full (si support vga de la carte en test, seul l'IGP est présent sinon ajout d'un GPU)

 

Températures

Aida 64 System Stability Test 5mins fréquence stock + ventilateurs profil automatique

 

Benchmark CPU

Configuration par défaut: paramètres automatique.

Overclocking automatique: outil overclocking activé (si disponible).

Overclocking manuel: fréquence maximale atteignable stable le temps des benchmarks (watercooling pour les cartes mèers dédiées).

Software 

 SuperPI 1Mo
 wPrime 1024
 Cinebench
 PCMark 2011
 7Zip
 Truecrypt
 UCBench
 X264 Benchmark
 3DMark 2011
 Metro 2033

Champs d'applications: 

 Calculs intensifs
 Bureautique et Multimédia
 Traitement de fichiers
 3D

 

wPrime 1024

shoot_wprime

wPrime 1024 est similaire à Super Pi mais calcule cette fois une fonction mathématique. wPrime est multi threads mais exploite rarement tout le potentiel des processeurs les plus puissants. Le résultat étant donné en secondes, le résultat le plus petit est le meilleur.

wprime

A fréquence de base, la nouvelle Sabertooth n'est pas encore optimisée au BIOS et aux drivers. C'est pourquoi elle laisse quelques secondes à la version Z87.

 

UCBenchmark

shoot__ucbench

UCBench ou UnRAR-Crack Benchmark comme son nom l’indique tente de retrouver le mot de passe d’un fichier archivé au format RAR. Le score donné représente le nombre de possibilités exécutées par seconde et il est capable de tirer parti des instructions liées à l’encryption intégrées dans les processeurs.

 ucbench

Sous UCBench l'écart est plus faible avec moins de deux points.

 

TrueCrypt

shoot_truecrypt

TrueCrypt réalise l’inverse de UCBench, il crypte les données tandis que ce dernier tente de les décrypter. Bien que TrueCrypt gère différentes méthodes d’encryption, nous retenons uniquement l’algorithme AES exprimé en MB/s. Ce benchmark sait également tirer avantage des l’accélération matérielle.

truecrypt

Même schéma sous TrueCrypt.

 

ScienceMark

shoot_sciencemark

Ce dernier logiciel de calcul brut se spécialise dans les domaines scientifiques comme les opérations sur les matrices ou sur les molécules. Les résultats sont donnés sous forme de scores.

sciencemark

ScienceMark donne pour la première fois l'avantage à la nouvelle Sabertooth Z97.

7Zip

shoot_7zip

7Zip est le meilleur logiciel de benchmark concernant la compression de données. Il est multi thread et ses résultats sont exprimés en MIPS (opérations par seconde).

7zip

Les écarts resteront faibles mais avec une nouvelle fois un avantage pour le Z97.

 

Aida64

shoot_maxxmem

Nous utilisons Aida64 pour mesurer la bande passante de la mémoire vive.

aida

Nous observons un net progrès en lecture ou les scores égalent l'écriture.

 

 

PassMark

shoot_passmark

 PassMark est un benchmark généraliste mesurant les performances générales d'une machine. Le résultat est exprimé sous la forme de score.

passmark

On se repète et les scores restent serrés.

 

GeekBench

shoot_geekbench

 GeekBench est similaire à PassMark mais ce dernier contient une mesure uniquement dédiée aux CPU. C'est celui que nous employons.

geekbench

Match nul.

Cinebench

shoot_cinebench

Cinebench est l’un des tests les plus intéressants de notre panel car il compte parmi les rares à exploiter à 100% la puissance des CPU.

cinebench0.2 points séparent les deux générations.

 

X264 Benchmark

shoot_x264

X264 Benchmark encode une vidéo au célèbre format X264 très lourd en puissance de calcul. Il se déroule selon deux passes. La première analyse la vidéo et la seconde procède à l’encodage proprement dit.

x264

 

 Nous mesurons les débits entre la carte mère et notre SSD Crucial M550 512GB.

sata

Les débits séquentiels sont excellents avec plus de 500Mo/s en écriture.

 

sata2

On se demande pourquoi Asus continue d'employer un second contrôleur ASM1061 bien moins véloce.

 

raid

 En RAID le chipset Z97 fait un peu mieux que le Z87 notamment en RAID5 mais AMD est bien plus performant pour les stations ou le stockage est prédominant.

 

lan

 Le contrôleur Intel I218V sature sans surprise la bande passante disponible.

 

lan2

 

Le Realtek est tout aussi convaincant.

 

son1

 La nouvelle Sabertooth opte pour un Realtek 1150 bien meilleur que les générations précédentes avec un excellent 94dB.

 

son2

 La distorision est largement plus faible avec la Z97 avec moins de 0.1%.

 

Spectrum

La réponse en fréquence est bien plus rectiligne mais 0.5 dB séparent les deux canaux gauche et droit.

Nous profitions du test de la carte mère pour approfondir les possibilités d’overclocking des processeurs Intel Haswell.

Il est impératif de garder à l’esprit qu’un paramétrage inadapté peut entraîner une instabilité de la machine ou pire, altérer les composants. Il faut donc adapter le système de refroidissement en conséquence.

La grande nouveauté des processeurs Intel Haswell est d’intégrer un contrôleur de tension dénommé FIVR. Il est chargé d’alimenter indépendamment les coeurs, la mémoire cache, le bus Ring, l’agent DMI et l’IGP entre autres.

Intel a fait appel à un tel contrôleur dans le but de maîtriser la consommation électrique et surtout d’atteindre des valeurs très basses au repos.

oc

En mode automatique, la carte donnant accès à 4.5GHz. Mais nous avons souhaité vérifier si la version Z97 permettait d'overclocker davantage l'i7 4770K. Or si on atteint 4.9GHz, la chaleur est trop élevée pour en profiter. Même à 4.8GHz, les températures sont trop hautes.

 

oc_cine

Cette fois Cinebench fait des merveilles avec plus 10 points.

 

oc_pi

 SuperPi gagne deux secondes.

oc_ucbench

 UCBench dépasse les 1200 points.

 

oc_x264

 Et enfin X264Benchmark dépasse les 55FPS sur la deuxième passe.

 

oc_gains

Les gains grâce à l'OC de la carte sont excellents car ils sont au minimum de 20% et peuvent dépasser les 30%.

 Nous démarrons notre série de mesures en surveillant la température du processeur. Toutefois la carte mère étant équipée du Ice TUF, un contrôleur spécifique, aucun logiciel de monitoring n'est capable de le reconnaître correctement. C'est pourquoi nous nous limitons aux valeurs disponibles.

 temp_cpuA fréquence stock, le CPU ne dépasse pas les 60°C et par contre une fois overclocké, nous retrouvons le phénomène de Throtting ou la fréquence baisse immédiatement à 100°C pour éviter tout risque d'endomagement.

 temp_cm

 La carte mère reste à 33°C avec les ventilateurs installés à fréquence de base. En overclocking les valeurs sont plus basses, un phénomène parfaitement logique puisque les ventilateurs accélèrent rapidement.

 

 fan_cpu

 Notre nouveau ventirad Noctual NH-D15 est particulièrement efficace car ses ventilateurs fonctionnent à 500RPM à fréquence stock. La courbe progresse régulièrement et prouve que la carte mère adapte la vitesse correctement.

 fan_aux

 Chaque ventilateur auxiliaire conserve un comportement identique en mode automatique.

fan_sys

Il en est de même avec les ventilateurs intégrés à la carte mère. Les utilisateurs sensibles aux nuisances sonores devront opter pour un paramètrage manuel.

watts

Sans surprise la consommation électrique est parfaitement identique tant sur une plateforme Z87 que Z97.

La carte mère Asus Sabertooth Z97 Mark 1 fait partie des rares composants à susciter autant d'interrogations. Il s'agit avant tout d'une excellente carte mère extrêmement évoluée notamment sur la fiabilité et le refroidissement.

IMGP9115

Si auparavant il était indispensable de faire appel à un Rhéobus, un appareil permettant de contrôler les ventilateurs avec précision, la Sabertooth Z97 Mark 1 est la meilleure solution existante à ce jour pour un refroidissement ultime.

Cependant la nouvelle carte mère Asus ne dévoilera tout son potentiel qu'avec la cinquième génération de processeurs Intel attendue très prochainement.

Même si la Sabertooth Z97 Mark 1 reste compatible avec les processeurs actuels Intel Haswell au socket 1150, l'arrivée de la connectique SATA Express est tout simplement inexploitable en l'état des choses. Aucun vrai périphérique respectant cette norme n'étant disponible à ce jour.

Le chipset Intel Z97 manque cruellement d'innovation en restant extrêmement proche du Z87. IRST 13 n’apporte rien de probant et les mécanismes de sécurité au boot ne nous ont pas convaincu.

Parmi les quelques points perfectibles, les caches des ports PCI Express auraient pu profiter d’une finition identique au Thermal Armor.

D’ailleurs si le concept Sabertooth a longuement su se distinguer grâce à des fonctionnalités exclusives, il pourra éventuellement montrer ses limites en termes d’innovations. Les similitudes avec la version Z87 sont si nombreuses qu’elles ne permettent pas à la version 2014 de gagner pas plus d’enthousiasme.

Il n’en demeure pas moins que la carte mère Asus Sabertooth Z97 Mark 1 reste une valeur sûre qui ravira les plus exigeants sur le refroidissement et la fiabilité.

fleche Une gestion du refroidissement extrêmement complète

fleche Un look toujours aussi ravageur

 fleche Peu d'innovations par rapport à la génération précédente

 

Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0