in

Asus Strix GTX 980 DC2OC

Test et Avis – Benchmark – Meilleur prix

IMGP0180

Une seule carte pouvait déclarer la cérémonie des cartes graphique Geforce GTX 980 ouvertes et il s’agit de l’Asus Strix GTX 980 DC2OC.

Le processeur graphique Nvidia GTX 980 est désormais le plus puissant disponible à ce jour et Asus lui offre la toute nouvelle signature Strix.

Strix est aussi le terme romain désignant la chouette, un animal sauvage connu pour sa vision précise et son ouïe infaillible.

strix

Ces caractéristiques pourraient tout aussi bien correspondre à la description des joueurs avancés et c’est pourquoi la famille de produits Asus Strix a intégré début septembre des périphériques gaming.

Désormais sept cartes graphiques Asus Strix sont disponibles. Y figurent les toutes dernières GTX 980 et GTX 970 mais aussi deux GTX 750 Ti et une GTX 780 du côté des GPU Nvidia.

Les processeurs graphiques AMD sont eux aussi représentés dans la gamme Strix dont les R9 285 et R9 280.

Chacun de ces modèles bénéficient d’un système de refroidissement avancé DirectCU II ainsi que des composants électroniques de qualité supérieure.

speci

La Strix GTX 980 DC2OC s’offre le tout puissant processeur graphique Nvidia GTX 980, le plus rapide à ce jour.

Les GTX 980 et GTX 970 sont aussi appelés GM204. Ils intègrent 5.2 milliards de transistors et surtout repose sur l’architecture « Maxwell » que nous avions découvert avec l’arrivée de la GTX 750 Ti.

Le GM204 de la Strix GTX 980 DC2OC dispose de 2048 Cuda Cores cadencés à la fréquence de base de 1178MHz. Son GPU Boost lui permet d’atteindre 1279MHz. Pour rappel, le modèle de référence fonctionne à 1126MHz et GPU Boost est donné pour 1216MHz.

La Strix GTX 980 DC2OC bénéficie donc d’un overclocking d’usine d’environ 5% et de 64 ROPs. Son TDP est de seulement 165 watts. Les 4GB de mémoire reposent sur un bus de 256 bits et sont cadencés à 1750MHz (7000MHz effectifs).

Même si elle est toujours gravée en 28nm comme les GTX 700, les GPU Nvidia Maxwell sont plus puissants et surtout plus économes en consommation électrique.

De plus elles supportent de nombreuses nouvelles fonctionnalités. La première est un nouveau système de filtrage MFAA (Multi-Frame Sampled AA).

La technologie Dynamic Super Resolution permettra de profiter de la qualité d’affichage d’un écran 4K sur un modèle compatible Full HD.

VXGI (Voxel Global Illumination) améliorera le réalisme des effets lumineux, des occlusions ambiantes et des réflexions).

En plus de supporter les toutes dernières nouveautés apportées par le GTX 980, la Strix GTX 980 DC2OC d’Asus compte grand nombre d’atouts supplémentaires afin de répondre aux exigences des joueurs.

durectcu

Le plus remarqué est son système de refroidissement DirectCU II. L’avancée la plus significative le concernant est sa capacité à arrêter totalement les ventilateurs si les températures ne dépassent pas un certain seuil.

GPU_tweakDirectCU II s’appuie sur des caloducs de 10mm et peut alors être 30% plus efficace que le modèle de référence. Sa capacité de dissipation est supérieure de 40% et sa surface d’échange est augmentée de 220%. En termes de nuisances sonores, le DirectCU II peut être trois fois plus discret.

La Strix GTX 980 DC2OC est équipée de 10 phases d’alimentation DIGI+ VRM. La technologie Super Alloy Power leur octroie une efficacité 15% plus élevée que des VRM classiques et ils génèrent 30% de moins de fuites électromagnétiques.

Enfin l’Asus Strix GTX 980 est toujours compatible avec l’excellente application GPU Tweak qui permet une personnalisation intégrale des tensions, fréquences et de la ventilation. S’ajoute Tweak Stream dont le rôle est de partager des parties de jeux en direct ou en différé.

La Strix GTX 980 DC2OC est une carte qui ne laissera personne insensible. Pratiquement intégralement noire, elle pourrait largement prétendre au rang de « Black Edition ».

IMGP0175

Toujours sur le plan esthétique, Asus permet de légères touches de personnalisation grâce aux autocollants décoratifs noirs et rouges livrés dans le bundle.

Si les deux ventilateurs du système de refroidissement DirectCU II offrent une allure sportive à la carte, les caloducs renforcent cette impression.

IMGP0177

Le carter protégeant les ventilateurs est en métal et offre un niveau de finition largement supérieur aux plastiques employés généralement sur les cartes économiques.

Quelques détails comme les extrusions ou le logo de la marque aboutissent à un résultat des plus convaincants.

IMGP0182

La façade de la Strix GTX 980 DC2OC regroupe de nombreuses sorties vidéos. Sont disponibles une DVi, une HDMI ainsi que trois DisplayPort. Elles sont toutes utilisables sans restriction et assureront un affichage simultané jusqu’à quatre écrans.

IMGP0184

Afin de fournir la puissance électrique nécessaire à la carte, deux connecteurs d’alimentation auxiliaires devront être branchés au bloc d’alimentation de la machine. Le premier comprend six contacts tandis que le second est de huit pins.

IMGP0185

Le dos de la Strix GTX 980 DC2OC accueille une plaque de renfort en aluminium. En plus d’améliorer considérablement l’esthétique générale, elle rigidifie le PCB.

IMGP0189

Une fois le système de refroidissement soustrait, la Strix GTX 980 DC2OC se révèle à nu pour nous présenter ses différents composants.

Une équerre métallique supplémentaire améliore à son tour la rigidité de la carte.

IMGP0197

Si la première carte GTX 970 passée sur notre banc de test nous semblait surchargée, l’Asus Strix GTX 980 DC2OC est bien plus aérée. Le GPU est encadré des huit puces mémoires formant la capacité de 4GB.

IMGP0195

A l’arrière les dix étages d’alimentation DIGI+ VRM Super Alloy Power sont parfaitement alignés et recouvert d’un dissipateur passif dédié.

IMGP0196

Sous le radiateur, sont placés trente régulateurs de tension numériques. Seules de rares marques comme Asus sont capables d’apporter une intégration aussi évoluée sur leurs cartes graphiques.

IMGP0200

Au dos de la Strix GTX 980 DC2OC, le PCB est pratiquement dénudé de tout composant.

Le système de refroidissement DirectCU II de la Strix GTX 980 DC2OC profite d’un niveau de qualité parfait en tout point.

IMGP0205

Les ventilateurs sont identiques et ils emploient de nombreuses pales droites. Elles sont de loin les plus efficaces.

IMGP0202

Le radiateur du DirectCU II est définitivement un magnifique objet. Bien que monolithique, les ailettes constituent plusieurs étages afin de profiter du maximum d’espace disponible.

IMGP0204

 La base placée à même le processeur graphique est constituée de quatre caloducs de dix millimètres. Leur agencement garantira une efficacité redoutable.

8ro8eah6kwuav2c6972f.jpg

Notre carte est installée sur la machine suivante :

Hardware

flecheBoitier : CM Striker
flecheAlimentation : Enermax Platimax 1000W
flecheCarte mère : Intel DX79SI
flecheProcesseur : Intel Core I7 3930K
flecheVentirad : Noctua NH-D14
flecheRAM : 4 Go Gskill Ripjaw 1600Mhz CL9
flecheStockage: 1 SSD Crucial M4 256Go.

Software

flecheWindows 7 X64 Familiale édition Premium SP1
flecheDrivers derniers en date
flecheEVGA PrecisionX
flecheGPU-Z

Benchmark

fleche3Dmark 2011 de Futurmark disponible sur www.futuremark.com
flecheUnigine Heaven 4 disponible sur www.unigine.com
flecheAlien VS Predator
flecheMetro 2033
flecheSniper Elite V2
flecheHard Reset

Nous avons procédé lors de nos tests à trois mesures selon trois résolutions différentes:

fleche1280×1024 pixels
fleche1680×1050 pixels
fleche1920×1080 pixels

Pour chacune de ces résolutions, nous avons également  réalisé trois tests distincts :

flecheQualité graphique basse
flecheQualité graphique moyenne
flecheQualité graphique haute

Concernant la qualité basse, nous avons systématiquement désactivé toutes les options disponibles. L’anti aliasing comme la tesselation sont configurés au minimum voire désactivés. Les détails des textures et autres filtres éventuels ont été également désactivés.

En qualité moyenne, nous avons configuré l’anti aliasing à 4X, et le filtrage de texture en général à 8. Nous en avons fait de même à propos de la tesselation.

Enfin en qualité haute, nous avons poussé toutes les options au maximum.

 

 

3DMark

futuremark_logoFuturemark, le célèbre éditeur de la référence en matière de benchmark dédié aux cartes graphiques: 3DMark 2011 propose une nouvelle version incluant trois séries de tests: Ice Storm, Cloud Gate et Fire Strike.

Cloud Gate est conçu pour les plateformes “performance” en mettant l'accent sur les effets Post Processing et effets de particules. Une seconde séquence s'adresse aux éclairages volumétriques mais en employant un faible niveau de géométrie.

Le troisième test de Cloud Gate simule les effets physiques sur les objets rigides et déformables.

3DMark de Futuremark est disponible sur www.futuremark.com

cloudgate

Nous utilisons les paramètres proposés par défaut.

 

3dm

La Strix GTX 980 DC2OC commence très fort sous 3DMark avec plus de 11 000 points en mode performance et pratiquement 6000 points en mode extrême.

Unigine Heaven 4.0

unigine_logoUnigine Heaven est notre test synthétique de prédilection car il est selon nous le benchmark le plus représentatif des jeux vidéo en reflétant au mieux les performances de ces derniers.

Unigine Heaven est disponible sur le site de l'éditeur : www.unigine.com

heaven2

Nous configurons Unigine Heaven en API DirectX 11 et lors de notre mesure en mode niveau de détail bas, nous paramétrons les shaders en « low », la tesselation est en « disabled », l’anisotropy est à 1 et l’anti aliasing est sur « off ».

En niveau de détail moyen, les shaders sont en « medium », la tesselation en « normal », l’anisotropy à 8 et l’anti aliasing à 4.

Enfin en mode élevé, les shaders sont en « high », la tesselation en « extreme », l’anisotropy à 16 et enfin l’anti aliasing est en 8x.

heaven

Les scores obtenus par la Strix GTX 980 DC2OC sont complètement démentiels avec presque 80 FPS en mode extrême.

 

A sa sortie, Metro 2033 a mit de nombreuses cartes graphiques sur les genoux notamment en raison d’effets nécessitant d’importantes ressources en calcul. Nous utilisons l’API DirectX 11 afin de bénéficier des dernières innovations en matière d’effets visuels.

metro-2033-1024x576

Pour chacune des résolutions utilisées, nous utilisons toujours trois niveaux de détails distincts :

flecheNiveau bas : qualité sur « Low », anti aliasing sur « NOAA » et filtrage des textures à 4.
flecheNiveau intermédiaire : qualité sur « Medium », anti aliasing en « AAX4 » et filtrage des textures à 4.
flecheNiveau élevé : qualité sur « Very High », anti aliasing en « AAX8 » et filtrage des textures sur 16.

 metro

Même avec Metro pourtant si exigeant, la Strix GTX 980 DC2OC s'en sort admirablement avec plus de 50 FPS en mode extrême.

 

Nous entrons maintenant dans le vif du sujet puisque nous passons aux mesures de jeux avec Alien vs Predator qui offre un excellent aperçu de jeux moyennement exigeants.

aliens_vs_predator_directx_11_benchmark_screen_550

Notre série de benchmark débute avec une résolution de 1280×1024, puis 1680×1050 et enfin 1920×1080 pixels.

Pour chaque résolution, nous employons trois types de paramétrage :

Niveau bas : Anti aliasing en x1, niveau de détail bas, qualité de texture à 0, qualité des ombres à 0 et l’anisotropic à 0. Les occlusions ambiantes comme la tesselation et l’Advanced Shadow Sampling sont désactivés.

Niveau moyen : Anti aliasing en 2, niveau de détail moyen, qualité des textures à 1, qualité des ombres à 2 et l’anisotropic à 8. La tesselation, le shadow sampling et les occlusions sont toujours désactivées.

Niveau élevé : toutes les options sont au maximum et activées soit anti aliasing en x4, niveau de détails élevé, qualité des textures à 3, qualité des ombres à 3, l’anisotropic en x16 et les trois dernières options activées.

avp
 

La Strix GTX 980 DC2OC n'arrête pas de nous impressionner avec plus de 100 FPS en mode extrême.

 Depuis très récemment nous testons les cartes avec Sniper Elite V2 car il est très exigeant en termes de ressources de calcul.

SniperEliteV2_2013-03-17_11-42-56-24

Pour chacune de nos trois résolutions employées, nous retrouvons nos niveaux de détails désormais classiques : bas, intermédiaire et élevé.

Concernant ce titre, nous désactivons l’anti aliasing comme la tesselation en mode bas, nous configurons l’anti aliasing en x4 et la tesselation en normal pour le mode intermédiaire et enfin, nous poussons toutes les options à leur maximum pour le test le plus exigeant.

SE2

S'il existe une carte au monde capable de dépasser les 50 FPS en mode extrême sous Sniper Elite 2, c'est bien la Strix GTX 980 DC2OC.

Tomb raider 2013 à longtemps été attendu pour pouvoir enfin profiter des dernières technologies en matière de rendu 3D. Il inclut une fonctionnalité exclusive “Tress FX” dédié à la modélisation des cheveux de l'héroïne Lara Croft.

TombRaider_2013-03-17_11-37-09-73

En niveau de qualité basse, tous les paramètres sont désactivés ou réduits au minimum.

En niveau intermédiaire, le niveau de qualité de texture est à 2, Tress Fx est désactivé, l'anti aliasing est configuré à 2, les ombres sont paramètrées à 1 et les réflexions ont un niveau de 1 également. La tessellation est désactivée.

En niveau élevé, toutes les options sont au maximum et activées.

TR

Tomb Raider fait de la résistance en mettant sur un pied d'égalité la Strix GTX 980 DC2OC et la GTX 780 Ti en mode extrême.

Sleeping Dogs est lui aussi un jeu récent et très exigeant en ressources de calcul. Sa bonne conception lui permet de s'intégrer à notre banc de test.

HKShip_2013-03-17_11-51-02-58

Comme pour tous les autres titres testés, le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

sleep

C'est plus de 80 FPS qu'affiche la Strix GTX 980 DC2OC en mode extrême sous Sleeping Dogs.

Bioshock Infinite est le troisème volet d'une saga connaissant un réel succès auprès de la communauté des gamers.

bioshock_infinite

Ce dernier repose sur deux résolutions: 1680×1050 et 1920×1080.

Le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

bio
La Strix GTX 980 DC2OC ronronne sous Bioshock avec plus de 130 FPS en mode extrême.

Metro Last Light est lui aussi un jeu récent et très exigeant en ressources de calcul. C'est bien entendu la suite de Metro 2033 également dans notre sélection. Sa bonne conception lui permet de s'intégrer à notre banc de test.

MetroLastLight_Titelbild

Comme pour tous les autres titres testés, le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

metroll
 

Décidémment, la folie continue sous le dernier Metro ou la Strix GTX 980 DC2OC ridiculise ce titre avec pratiquement 50 FPS en mode extrême.

Enfin nous pouvons intégrer dans nos tests un benchmark fiable et représentatif: Hitman Absolution.

Hitman-Absolution-9 

Le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

hit

Notre enthousiame grandit au fur et à mesure de nos tests pour la Strix GTX 980 DC2OC qui dépasse largement les 50 FPS en mode extrême.

 Nous avons sélectionné Total War Rome II pour ses spécificités techniques sur le plan graphique nécessitant une carte graphique puissante pour pouvoir fonctionner.

 

Total-War-Rome-II

 Comme pour tous les autres titres testés, le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

 rome

Presque 100 FPS s'affichent au compteur avec la Strix GTX 980 DC2OC en mode extrême.

 Batman Arkham Origins est incontournable car il est particulièrement optimisé pour les cartes graphiques Nvidia dont la GV-N970-G1 Gaming.

batman-arkham-origins

 

Comme pour tous les autres titres testés, le niveau minimal est paramétré de façon à privilégier les performances au niveau de détail. Par conséquent, toutes les options sont désactivées ou réglées au minimum.

En niveau intermédiaire, nous faisons appel au mode “High”et enfin en qualité maximale, nous employons le mode “Ultra”.

Petite spécificité de ce test, nous activons Nvidia PhysX uniquement en mode Ultra.

 bat

Les écarts sont un peu plus faibles entre nos deux cartes même si la Strix GTX 980 DC2OC avale la GTX 780 Ti avec plus de 10 FPS d'avance en mode extrême.

Le standard WQHD offre une résolution d'affichage de 2560×1440 pixels. Le succès n'a pas été totalement au rendez-vous pour ce format car la 4K est rapidement apparue.

 

4k

Toutefois comme de nombreux moniteurs supportent WQHD, nous l'intégrons dans notre test à travers trois mesures: Heaven, Alien vs Predator et Sniper Elite V2.

Ces trois titres permettrent d'obtenir une excellente synthèse sur trois profils différents: Jeux peu exigeants, moyennement exigeants et extrêmes.

 

Alien vs Predator

Nous entrons maintenant dans le vif du sujet puisque nous passons aux mesures de jeux avec Alien vs Predator qui offre un excellent aperçu de jeux moyennement exigeants.

aliens_vs_predator_directx_11_benchmark_screen_550

Pour chaque mesure, nous employons trois types de paramétrage :

Niveau bas : Anti aliasing en x1, niveau de détail bas, qualité de texture à 0, qualité des ombres à 0 et l’anisotropic à 0. Les occlusions ambiantes comme la tesselation et l’Advanced Shadow Sampling sont désactivés.

Niveau moyen : Anti aliasing en 2, niveau de détail moyen, qualité des textures à 1, qualité des ombres à 2 et l’anisotropic à 8. La tesselation, le shadow sampling et les occlusions sont toujours désactivées.

Niveau élevé : toutes les options sont au maximum et activées soit anti aliasing en x4, niveau de détails élevé, qualité des textures à 3, qualité des ombres à 3, l’anisotropic en x16 et les trois dernières options activées.

 

wq_avp

Comme nous ne pouvions pas tester des résolutions supérieures au 1080p lors du test de la GTX 780 Ti, nous n'indiquons que les résultats de notre carte de test.

La Strix GTX 980 DC2OC s'amuse de la résolution WQHD avec plus de 60 FPS en mode extrême.

 

Unigine Heaven 4.0

unigine_logoUnigine Heaven est notre test synthétique de prédilection car il est selon nous le benchmark le plus représentatif des jeux vidéo en reflétant au mieux les performances de ces derniers.

Unigine Heaven est disponible sur le site de l'éditeur : www.unigine.com

heaven2

Nous configurons Unigine Heaven en API DirectX 11 et lors de notre mesure en mode niveau de détail bas, nous paramétrons les shaders en « low », la tesselation est en « disabled », l’anisotropy est à 1 et l’anti aliasing est sur « off ».

En niveau de détail moyen, les shaders sont en « medium », la tesselation en « normal », l’anisotropy à 8 et l’anti aliasing à 4.

Enfin en mode élevé, les shaders sont en « high », la tesselation en « extreme », l’anisotropy à 16 et enfin l’anti aliasing est en 8x.

wq_heaven

Heaven aussi n'oppose aucune résistance à la Strix GTX 980 DC2OC qui dépasse les 40 FPS.

 

Sniper Elite V2

Nous testons les cartes avec Sniper Elite V2 car il est très exigeant en termes de ressources de calcul.

SniperEliteV2_2013-03-17_11-42-56-24

Pour chacune de nos trois résolutions employées, nous retrouvons nos niveaux de détails désormais classiques : bas, intermédiaire et élevé.

Concernant ce titre, nous désactivons l’anti aliasing comme la tesselation en mode bas, nous configurons l’anti aliasing en x4 et la tesselation en normal pour le mode intermédiaire et enfin, nous poussons toutes les options à leur maximum pour le test le plus exigeant.

wq-se2

C'est incroyable. Nous pensions que la Strix GTX 980 DC2OC ne serait pas assez puissante pour Sniper Elite V2 en WQHD full options et nous avions tort car elle dépasse les 30 FPS.

Les écrans 4K vont rapidement se démocratiser car depuis quelques mois, il est possible d'en acquérir un pour un tarif proche de cinq cents euros.

4k

 

Alien vs Predator

Nous entrons maintenant dans le vif du sujet puisque nous passons aux mesures de jeux avec Alien vs Predator qui offre un excellent aperçu de jeux moyennement exigeants.

aliens_vs_predator_directx_11_benchmark_screen_550

Pour chaque mesure, nous employons trois types de paramétrage :

Niveau bas : Anti aliasing en x1, niveau de détail bas, qualité de texture à 0, qualité des ombres à 0 et l’anisotropic à 0. Les occlusions ambiantes comme la tesselation et l’Advanced Shadow Sampling sont désactivés.

Niveau moyen : Anti aliasing en 2, niveau de détail moyen, qualité des textures à 1, qualité des ombres à 2 et l’anisotropic à 8. La tesselation, le shadow sampling et les occlusions sont toujours désactivées.

Niveau élevé : toutes les options sont au maximum et activées soit anti aliasing en x4, niveau de détails élevé, qualité des textures à 3, qualité des ombres à 3, l’anisotropic en x16 et les trois dernières options activées.

 

4k_avp

Même en résolution 4K, la Strix GTX 980 DC2OC est capable d'assurer plus de 30 FPS en mode extrême.

 

Unigine Heaven 4.0

unigine_logoUnigine Heaven est notre test synthétique de prédilection car il est selon nous le benchmark le plus représentatif des jeux vidéo en reflétant au mieux les performances de ces derniers.

Unigine Heaven est disponible sur le site de l'éditeur : www.unigine.com

heaven2

Nous configurons Unigine Heaven en API DirectX 11 et lors de notre mesure en mode niveau de détail bas, nous paramétrons les shaders en « low », la tesselation est en « disabled », l’anisotropy est à 1 et l’anti aliasing est sur « off ».

En niveau de détail moyen, les shaders sont en « medium », la tesselation en « normal », l’anisotropy à 8 et l’anti aliasing à 4.

Enfin en mode élevé, les shaders sont en « high », la tesselation en « extreme », l’anisotropy à 16 et enfin l’anti aliasing est en 8x.

4k_heaven

La Strix GTX 980 DC2OC n'est plus très loin des 30 FPS en mode extrême en résolution 4K et il suffirait d'un petit overclocking supplémentaire pour y arriver.

 

Metro 2033

A sa sortie, Metro 2033 a mit de nombreuses cartes graphiques sur les genoux notamment en raison d’effets nécessitant d’importantes ressources en calcul. Nous utilisons l’API DirectX 11 afin de bénéficier des dernières innovations en matière d’effets visuels.

metro-2033-1024x576

Pour chacune des résolutions utilisées, nous utilisons toujours trois niveaux de détails distincts :

flecheNiveau bas : qualité sur « Low », anti aliasing sur « NOAA » et filtrage des textures à 4.
flecheNiveau intermédiaire : qualité sur « Medium », anti aliasing en « AAX4 » et filtrage des textures à 4.
flecheNiveau élevé : qualité sur « Very High », anti aliasing en « AAX8 » et filtrage des textures sur 16.

4k_metro

 Comme pour Heaven il manque seulement 4 petites FPS pour atteindre le seuil minimum de 30 FPS en 4K et mode extrême.

 

Sniper Elite V2

Nous testons les cartes avec Sniper Elite V2 car il est très exigeant en termes de ressources de calcul.

SniperEliteV2_2013-03-17_11-42-56-24

Pour chacune de nos trois résolutions employées, nous retrouvons nos niveaux de détails désormais classiques : bas, intermédiaire et élevé.

Concernant ce titre, nous désactivons l’anti aliasing comme la tesselation en mode bas, nous configurons l’anti aliasing en x4 et la tesselation en normal pour le mode intermédiaire et enfin, nous poussons toutes les options à leur maximum pour le test le plus exigeant.

 

4k_se2

Enfin nous avons trouvé un titre capable de résister à la Strix GTX 980 DC2OC en résolution 4K en mode extrême.

 Les fréquences des cartes graphiques basées sur une puce Nvidia supportant GPU Boost restent théoriques. En effet celles indiquées par les applications peuvent varier en pratique.

 

gpuboost

D'ailleurs la fréquence maximale théorique de la Strix GTX 980 DC2OC de 1329 MHz est largement dépassée en utilisation réelle.

 

Nous démarrons notre série de mesures en surveillant la fréquence du GPU comparée à la vitesse des ventilateurs.

temp1

La Strix GTX 980 DC2OC indique une ventilation de 10% et pourtant les ventilateurs sont bien arrêtés au repos. Ils n'atteignent guère les 50% lors d'une forte charge. Les températures restent sous les 70°C.

 

temp2

 Comme nous l'avons vu lors de notre surveillance du GPU Boost, la Strix GTX 980 DC2OC fonctionne parfaitement à 1475MHz. La mémoire conserve sa fréquence de base.

 

 temp3

 Les basses températures obtenues n'exigent même pas un fonctionnement rapide des deuxventilateurs car ils restent proches des 1200 RPM à fréquence de base.

Nous mesurons la consommation électrique de la plateforme dans son intégralité.

watts

 Comme d'habitude la consommation au repos est quasi nulle pour la carte graphique. Une fois en charge la Strix GTX 980 DC2OC dépasse à peine les 250 watts.

 

db

Le système de refroidissement DirectCU II étant à l'arrêt au repos, la carte est totalement silencieuse et elle le reste avec moins de 36.5dB en charge.

En proposant la Strix GTX 980 DC2OC, Asus réalise une carte graphique exceptionnelle.

IMGP0178

Tout d’abord la Strix GTX 980 DC2OC bénéficie d’une esthétique sobre et parsemée de petits détails qui font toute la différence. Le niveau de finition est spectaculaire et rien ne peut être reproché à ce modèle.

Bien que le système de refroidissement DirectCU II soit des plus imposants, les nombreux renforts protègent efficacement le PCB contre les courbures.

En termes de fabrication la Strix GTX 980 DC2OC est là aussi exemplaire. Asus s’appuie sur dix étages d’alimentation DIGI+ VRM qui décupleront le potentiel d’overclocking, allongeront la durée de vie de la carte et apporteront une meilleure efficacité.

Les performances offertes par la Strix GTX 980 DC2OC sont les plus hautes atteintes pour un modèle mono GPU. Elle n’a aucun mal à offrir la fluidité nécessaire pour un confort de jeu optimal dans des résolutions supérieures à la Full HD.

label 59hardware recommandeLe système de refroidissement DirectCU II apporte une réelle innovation en étant capable d’arrêter les ventilateurs si les températures sont basses. Les joueurs pourront enfin profiter du silence absolu quand les conditions le permettront.

De ce fait l’Asus Strix GTX 980 DC2OC est la carte graphique la plus adaptée aux joueurs souhaitant le meilleur modèle disponible sur le marché à ce jour.

Tout comme la ROG Matrix GTX 780 Ti Platinum Edition, la Strix GTX 980 DC2OC marquera sa génération même si son tarif officiel proche de six cents euros la réserve à ceux pour qui quand ils aiment ils ne comptent pas.

 

Les + alt

fleche Performancces démentielles
fleche Refroidissement 0dB au repos!
fleche Design toujours aussi ravageur

 

Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0