in ,

Clavier Gigabyte Osmium : Test et avis

trois quart droit

Nommé d’après l’élément naturel le plus dense sur Terre il semblerait que l’Osmium soit un dur de dur. Le clavier mécanique est en passe de devenir un must have dans le catalogue de toute marque qui se respecte, et Gigabyte, plus connue pour ces cartes mères et cartes graphiques de qualité, ne déroge pas à la règle avec l’arrivée du clavier Osmium de la gamme Aivia.

La société fondée en 1986 et basée à Taiwan fait le choix d’un design sobre et de performances visant le haut du panier, la gamme Aivia représentant ce que la marque fait de mieux pour les gamers. Dans cette jungle du clavier mécanique l’Osmium est il armé pour réussir à se détacher 

Boite

Gigabyte livre son clavier dans un packaging noir brillant très agréable évoquant sans méprise possible le haut de gamme. Une fois ouvert, point d’excentricités mais le minimum à savoir : le clavier, un keycap puller, quatre touches macro interchangeables et une notice.

Le clavier en lui même plaira à coup sûr aux amateurs de sobriété qui fuient les claviers aux formes biologiques pouvant faire office de décoration de Noël, même si c’est de saison. L’Osmium est entièrement en plastique mat et granuleux de bonne qualité, aucune surface brillante ne viendra se salir dès la première utilisation, un bon point.

repose poignet separecote sans repose poignet

La construction est simple avec juste un petit angle sur la droite du repose poignet, les touches de macro et les deux molettes situées au dessus des touches allant de F1 à F8 représentent la seule petite fantaisie. Mais revenons sur le repose poignet, si cela ne semble pas évident au premier coup d’œil il est pourtant bien détachable, le mécanisme de fixation est bien pensé et le clipsage est net et franc. On est loin de ces maudites micro-pattes que tout le monde à casser au moins une fois dans sa vie, encore un bon point. On notera que sans le repose poignet l’Osmium ressemble fort à un clavier classique et seul l’œil averti notera les appendices pour joueurs.

dessous

Le dessous du clavier comporte trois patins en caoutchouc pour le repose poignet et quatre pattes avec chacune un patin servant à surélever l’Osmium. Vous ne devriez avoir aucun mal à trouver la hauteur qui vous conviendra et le clavier ne glissera à aucun moment, parfait.

eclairage

Notre clavier de test est la version White Backlight équipée de switchs Cherry Brown, l’autre version disponible en MX Red est alors rétro-éclairée en bleu. La différence entre les deux mécaniques vient de la linéarité du Red alors que le Brown à un ressenti tactile de l’activation de la touche mais sans clic audible. Les deux représentent un bon choix pour taper et jouer, la préférence pour l’un ou l’autre viendra de votre feeling.

Les cinq touches de macro sont accessibles, bien qu’un peu hautes, et peuvent au choix revêtir les lettres G1 jusqu’à G5 ou l’une des touches interchangeables représentantcote

L’Osmium arbore sur son coté droit un port, en USB 3.0 s’il vous plait, ainsi que des entrées casque et micro au format jack, un second port USB 2.0 se trouve sur la tranche supérieure du clavier. Le câble est long et tressé comme il se doit dans cette gamme.

Caractéristique Gigabyte Osmium :

Couleur :                                     Noir
Retro-éclairé :                            Oui sur plusieurs niveaux de blanc (bleu en Cherry MX Red)
Interrupteurs :                           Cherry MX Brown
Hub USB :                                    Oui un port USB 3.0 et un port USB 2.0
Câble :                                          USB tressé de 2m avec connecteurs USB et Jack dorés
Dimensions :                              454x257x45 mm
Poids :                                          1500 g
Compatibilité :                            Windows XP,Vista, 7, 8, 10.
Prix :                                             149 euros

aivia ghost

Le logiciel Aivia Ghost est à télécharger sur le site du fabricant. Une fois installé le soft permet de régler l’Osmium ou tout autre périphérique de la gamme Aivia. L’Osmium étant un clavier assez simple, vous y trouverez le réglage de l’éclairage du logo Aivia sur cinq couleurs ainsi qu’un éditeur de macro simple et facile d’accès permettant d’enregistrer cent macros différentes.

aivia logo couleurAivia editeur macro

photo front

Au moment du verdict on compte les points positifs et l’Osmium en collecte beaucoup. Si vous êtes à la recherche d’un clavier pour joueur qui sait conserver un peu de classe et ne pas se transformer en guirlande multicolore à la moindre frappe tout en conservant des performances et capacités techniques capables de rivaliser avec les plus grands, ce clavier pourrait bien être fait pour vous. Ajoutez à cela une bonne fabrication, le confort d’un port USB 3 .0 à portée de main et un logiciel réussi pour obtenir une offre plus que pertinente dans cette tranche de prix.

recommande parLabel Gaming 59 hardware

<img class="91621"
  •  Qualité de fabrication,
  •  Design sobre et réussi,
  •  Molettes très pratiques,
  •  Soft.
  •  Logo impossible à éteindre (oui nous chipotons…).
  • Commentaires
    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Loading…

    0