in ,

Best of Headset 2013

01_prez

Une fois n’est pas coutume, 59Hardware vous livre le best of des casques gaming testés durant l’année 2013. Au programme : du Asus, du Steelseries, du Astro Gaming, du Razer, du Mad Catz et du Plantronics.

Il faut dire ce qui est, cette année fut un bon cru concernant les casques gaming. Bien entendu, il n’y a pas eu que du bon, mais on a eu droit à pas mal de belles surprises, les constructeurs commencent vraiment à nous sortir du très bon matos. 

Nous avons donc une sélection de 8 casques tous différents par leur style, leur performance et leur prix aussi. Que vous soyez un joueur occasionnel qui aime se faire une petite partie de temps en temps ou alors un addict du clic ou de la manette, vous devriez trouver chaussure à votre pied ou plutôt, casque à votre tête.  

Pour éviter de comparer des choux et des carottes, nous avons séparé les casques testés en 3 catégories : entrée de gamme (de 30 à 60€), milieu de gamme (de 60 à 130€) et haut de gamme (130€ et plus). 

Alors si votre bonne résolution de l’année 2014 est de changer votre vieux casque ringard ou alors vous cherchez juste un casque pour bien commencer l’année, voici un aperçu de ce qui est sortit en 2013. Ne vous en faites pas, il y en a pour tous les gouts et surtout pour tous les budgets. 

Voici la sélection des casques gaming 2013 testés par 59hardware.

 02_mad_catz_freq5

Présentation :

Avec son look de Transformers qui lui donne un air agressif, le F.R.E.Q.5 est un casque pour les joueurs qui en veulent, pour ceux qui attaquent. Si vous aimez la discrétion et la sobriété, passez votre chemin car le F.R.E.Q.5 sait se faire remarquer par ses formes et sa couleur, pas vraiment discrètes. 

Le casque est recouvert de plastique fort agréable au touché, la qualité des matériaux est bien présente, pas de doute là dessus. Les mousses des oreillettes sont recouvertes de similicuir et sont confortables. À l’intérieur de l’arceau, nous avons de la mousse recouverte de caoutchouc qui accroche plutôt bien. Toutes les parties fixations et réglages sont en aluminium et en plastique noir mat. Plutôt sympa à l’œil comme au touché.

Casque gaming F.R.E.Q.5 by MAD CATZ (12)Ce casque n’est réglable qu’en hauteur au niveau de l’arceau. Les oreillettes quant à elles, pivotent pour un meilleur maintien ou pour plus de confort quand le casque n’est pas sur le crane, mais autour du cou. Le F.R.E.Q.5 sert convenablement au niveau du crane, il est bien stable, nous sommes vraiment bien maintenu. Les oreillettes disposent de commandes gérant le son et le microphone. 

En ce qui concerne le look du casque, il faut bien avouer que ce dernier n’est pas très discret. Avec ce mélange rouge brillant et ce noir mat, Le F.R.E.Q.5 affiche un style très gamer. Ses lignes agressives et son design futuriste lui donne un look assez sympa pour ceux qui sont fans du genre.

Casque gaming F.R.E.Q.5 by MAD CATZ (11)Performances :

Le casque offre un son puissant grâce à de grosses basses mais les aigus manquent sévèrement de peps. Le détail du son est sympa et la stéréo est efficace et joue parfaitement son rôle. On regrettera un peu que le rendu soit un tout petit peu étouffé malgré une profondeur du son relativement bonne.

Le F.R.E.Q.5 promet une immersion rapide et très agréable. Grâce à ses coussinets qui nous englobent parfaitement les oreilles et à ses haut-parleurs de 50mm, nous en prenons plein les tympans et c’est même avec grand plaisir.

Casque gaming F.R.E.Q.5 by MAD CATZ (7)Le F.R.E.Q.5 est idéal pour des sons puissants, les saturations et les basses sont vraiment mises en valeur, en contraste avec les sons clairs qui sont assez faibles et pas vraiment mis à leurs avantages. Au niveau du volume, rien à craindre, on peut se faire saigner les oreilles sans problèmes. 

Le son est net et nous offre un souci du détail assez convaincant. Par contre, à voir pour les personnes qui aiment les basses, mais raisonnablement car elles sont vraiment trop prononcées (et pourtant moi j’adore les basses!).  

  •  Ses basses généreuses
  •  Le micro détachable
  •  Ses matériaux
  •  Ses finitions
  •  Ses basses trop généreuses
  •  Le manque d’aigus

  •   03_astro_A40

    Présentation :

    Le A40 c’est un peu la Lamborghini des casques gaming. Il est équipé du « MIXAMP PRO », une sorte de télécommande amplificateur où il sera possible de faire quelques réglages. De plus, grâce à cette dernière il vous sera possible d’obtenir un son Dolby Digital 7.1 qui envoie le bouzin mais sévèrement ! 

    Il dispose de cache personnalisable au niveau des écouteurs qu’il sera possible de choisir selon ses humeurs. Il en existe de tous styles et beaucoup sous certaines licences comme Metal Gear Sold, Assassin’s Creed, Watch Dogs, etc… il doit en avoir au moins une cinquantaine de type différents.

    Astro A40 (16)Fournis avec tout un tas de câble, l’A40 est un casque soigné au niveau des finitions, des matériaux et l’assemblage qui sont vraiment sympas. Il adopte un style assez discret avec un manque total de couleurs vives. Le casque est entièrement noir, les variations se fond au niveau des matériaux qui peuvent varier du mate au brillant.  

    Pour le design général, l’A40 d’Astro est assez simple mais contient pas mal de petits détails qui lui donnent un look très sympa. Il embarque un micro détachable à fixer directement sur le casque grâce à une prise Jack 3,5mm.

    Astro A40 (3) Performances :

    C’est là où ça devient vraiment intéressant. Grâce au MIXAMP PRO fourni avec, l’A40 offre un son génialissime. Directement on se rend compte qu’il offre beaucoup de profondeur au contenu ce qui nous procure une immersion instantanée. Les détails sonores sont très travaillés avec beaucoup de précision, le son général est très bien équilibré, il nous en met plein les oreilles et c’est tant mieux.  

    Le MIXAMP PRO vous permettra de régler le volume général et aussi le volume casque/micro lors de jeux en réseaux. De plus, vous avez aussi le choix entre les 4 équaliseurs et un bouton Dolby Surround. 

    Astro A40 (22)Les basses sont bonnes et profondes mais aussi parfaitement équilibrées avec les aigus qui sont justes. L’A40 offre une bonne puissance, le son englobe vraiment bien les oreilles. Les détails sont nickels, les sons sont nets et précis ce qui très appréciable. La stéréo fonctionne à merveille et la profondeur du son est très convaincante.  

    Musicalement, l’A40 c’est comme une grosse claque dans la tronche. Le casque nous offre une super qualité sonore avec un son super détaillé, net et très précis. L’équilibrage est très juste grâce à de bonnes basses bien ajustées sans être démesurées et des aigus nets et très généreux sans vous exploser les tympans. Le Dolby Digital reste essentiel pour en prendre plein les oreilles.

  •  Le son 
  •  Le micro détachable 
  •  Ses matériaux 
  •  Ses finitions 
  •  Le système des caches à personnaliser 
  •  Le MIXAMP PRO
  •   Rien
  • 04_asus_echelon

    Présentation :

    ASUS nous a concocté un petit casque fort sympathique qui rend hommage à l’un des genres les plus populaires : le FPS. Très stylé militaire et tout l’univers qui va avec, l’Echeleon adopte des graphismes du genre camouflage numérique.  

    Très généreux, il embarque des transducteurs de 50 mm et de (très) larges coussinets de 100 mm ce qui, sur le papier, permettra une immersion totale et rapide. Le casque est principalement composé de plastique, d’où son poids assez léger. 

    Asus Echelon (9)Pour les réglages, ils ne se feront uniquement en hauteur au niveau de l’arceau. Pour un meilleur maintien, les oreillettes peuvent pivoter de haut en bas. L’intérieur de l’arceau est composé de mousse recouverte de tissu noir, assez agréable au touché et plutôt confortable. 

    Le microphone est directement intégré dans l’oreillette gauche. Pour l’utiliser il vous suffira de tirer (doucement) dessus et inversement pour le remballer, principe plutôt ingénieux et simple. Petite et discrète, la télécommande est équipée d’une pince crocodile, très utile pour la fixer rapidement à ses vêtements. 

    Asus Echelon (7)Performances :

    Le casque procure un son est clair et très net mais un peu sec et manque de punch, voire de puissance. Le détail des sonorités est plutôt pas mal mais les aigus prennent le dessus sur les basses ce qui donne un rendu moins explosif et c’est un peu dommage.

    L’Echelon offre une immersion du jeu est très rapide et nous sommes plongé dans l’action en quelques secondes, pas le temps de s’échauffer, ça bastonne direct ! La profondeur du son quant à elle, est très convaincante, tout comme la stéréo qui est très efficace pour dynamiser l’ensemble.

    Asus Echelon (12)Les saturations sont bien supportées mais les coups de basses pourraient être un peu plus mis en valeur. A part ça le casque d’Asus offre une bonne immersion et nous coupe du monde extérieur. Il propose un volume très généreux que l’on pourra pousser assez loin. 

    Programmé pour vous aidez à fraguer comme un psychopathe sur des parties de Call of ou Battlefield, l’engin d’Asus s’en sort plutôt bien et reste très convaincant. Ce casque de gamer plaira aux fans du genre grâce à ses motifs originaux (que l’on aime ou pas) mais aussi par ses larges coussinets qui englobent vraiment bien les oreilles pour nous plonger en plein cœur de la bataille.

  •  Le micro « enroulable » 
  •  Ses motifs originaux 
  •  Son poids 
  •  Ses larges coussinets
  •  Ses aigus un peu trop prononcés 
  •  Trop de plastique
  • 05_astro_A50

    Présentation :

    L'A50 est un casque semi ouvert wireless pour gamer. Equipé d’un microphone, il dispose aussi, tout comme l’A40, d’un « MIXAMP ». Ce dernier est une version « ST » (et non « PRO ») et il servira d’émetteur et d’amplificateur. L’A50 propose aussi pas mal de réglage sonore tel qu’un équaliseur, un son Dolby 7.1 et une balance voix/jeu. Le gros point fort de ce casque est bien entendu le sans fil qui permettra une plus grande liberté de mouvement. 

    On peut facilement dire que coté design, l’A50 adopte les mêmes lignes que l’A40. Exceptés certains détails, ils se ressemblent très fortement. L’A50 ne dispose pas du système de cache sur les oreillettes qui permet de personnaliser son casque aux couleurs d’un jeu ou même d’un graphisme différent. 

    Astro A50 (3)Très sobre par ses couleurs, le casque d’Astro est entièrement recouvert de noir. Nous avons bien entendu des petites touches de rouge/orange et de blanc à certain endroit, mis à part ça, le reste est noir. L’assemblage général semble très correct et les finitions sont vraiment bien travaillées.

    Pour les matériaux, une grande partie du casque est en plastique mais il reste solide et ne fait pas « gnognote ». La mousse des coussinets est très douce et confortable, tout comme celle située à l’intérieur de l’arceau. Il y a une bonne cohérence entre les matériaux, tout fonctionne super bien. Enfin, l’A50 dispose de pas mal de commandes et de connexions directement intégrées au casque.

    Astro A50 (10)Performances :

    Tout de suite on se rend compte que ça pête dans tous les sens, et c’est tant mieux ! Les basses sont juste énormes, exactement ce qu’il faut pour faire vibrer les oreilles. La stéréo est très agréable et très efficace aussi, ajoutez à cela un son super travaillé, vous avez un environnement détaillé et très complet.

    Les basses sont excellentes, profondes et très dynamiques. Les aigus quant à eux sont très corrects, ils s’équilibrent parfaitement avec les graves pour nous offrir un son parfaitement équilibré. L’ambiance générale est très bien retranscrite ce qui donne une immersion totale et très rapide.

    Astro A50 (15)Inutile de préciser que l’option « Dolby digital » reste indispensable car elle embellie carrément le son et le rend plus sympa, sans oublier que l’A50 propose 3 équaliseurs différents. La stéréo joue parfaitement son rôle, le jeu droite/gauche est raisonnable sans être démesuré.

    Le son est très net et précis pour nous donner un résultat minutieux et détaillé. Il englobe bien les oreilles et nous offre une immersion assez rapide. Le casque offre une bonne puissance sans saturation avec un volume élevé qui ne grésille pas.

    alt alt
  •  Le son 
  •  Le sans fil
  •  Ses matériaux
  •  Ses finitions
  •  Le MIXAMP
  •  Rien
  • 06_steelseries_5Hv3

    Présentation :

    En mains, le casque respire la légèreté. Nous avons bien à faire à du Steelseries, tous les ingrédients sont présents : bons matériaux et belles finitions, un micro qui sort directement de l’oreillette, une petite commande plate ainsi qu’un bon style pas trop criard. Le 5H est pratiquement recouvert de plastique à 100% ce qui le rend assez léger. 

    L’assemblage et les finitions sont nickels malgré le plastique qui paraît fragile. Le casque embarque une mousse assez épaisse à l’intérieur de l’arceau et les coussinets en mousse sont recouverts de similicuir très confortable. 

    Steelseries 5Hv3 (8)

    Pour le style, cela reste sobre, très subtile mais plutôt efficace. Rien de super coloré, le tout est assez discret est simple, mais cela fonctionne à merveille. Il est entièrement recouvert de noir mat à l’exception d’une petite partie au niveau des écouteurs qui est brillante. En plus du tissu intérieur orange, les coussinets noirs possèdent des coutures orange, ce qui ressort plutôt bien.

    Il faut savoir que le 5H est un casque détachable. Faute de pouvoir le replier sur lui même, il est possible de le diviser en trois parties pour le transporter ou le ranger plus facilement. Malheureusement la marque n’a pas prévu de housse de rangement.

    Steelseries 5Hv3 (12)Performances :

    Du coté des performances, c’est malheureusement moins glorieux. Les basses manquent d’impact et les aigus sont trop présents. En ce qui concerne la stéréo et le détail sonore de l’univers, rien à redire, ça fonctionne parfaitement et enrichit l’activité du monde dans lequel on évolue.

    L’immersion est très rapide mais on regrette un manque de puissance. Le son manque un peu de saveur et de profondeur.

    Steelseries 5Hv3 (15)Il offre une puissance de volume très raisonnable mais ne gère pas trop les saturations, surtout avec un volume relativement élevé. Légère déception donc au niveau du son global. 

    De plus au bout d’un certain temps, les coussinets commencent à chauffer les oreilles, ce qui est surement du au similicuir. Malgré cela, l’écoute reste quand même agréable et l’immersion est totale.

  •  Le style
  •  Les finitions
  •  Le maintien
  •  Le confort
  •  Le manque de saveur dans la restitution
  •  Le manque de basses
  • 07_steelseries_3Hv2

    Présentation :

    Pour cette deuxième édition du 3H, Steelseries propose un casque pliable équipé de coussinets en cuir extra-rembourrés, d’un microphone rétractable et d’une télécommande directement intégrée au câble en caoutchouc souple. Il est compatible sur PC, Mac, Smartphone et tablette tactile.

    Le casque est très léger mais un peu fragile. Les finitions sont très correctes et l’assemblage est satisfaisant, ainsi que le choix des matériaux. Il est intégralement noir excepté l’intérieur des oreillettes et les câbles qui sont en orange (ce qui ressort vraiment bien) et les quelques logos gris qui se baladent.

    Steelseries 3Hv2 (2)Nous avons droit à un arceau dans le même style que celui du Siberia qui offre un très bon maintient. Le casque est réglable en hauteur au niveau de l’arceau et les oreillettes sont inclinables horizontalement. Les oreillettes sont de (très) petites tailles, on ne peut pas dire que ce soit très confortable et agréable. Les coussinets quant à eux, sont recouverts de similicuir.

    La forme du micro le rend difficile d’accès et c’est un peu la galère pour le sortir de sa cachette. Mise à part ça, il semble fragile, on a limite peur de l’arracher en tirant dessus. Une fois le casque sur le crâne, nous sommes parfaitement maintenus. Sa forme est sa taille le rendent assez léger par contre le format des coussinets ne joue pas du tout en sa faveur.

    Steelseries 3Hv2 (4)Performances :

    Au niveau du son, on ne se régale pas vraiment, même si il faut garder à l’esprit que nous avons à faire à un casque entré de gamme. Le 3H manque de richesse et offre un rendu un peu plat avec un manque de relief. Le détail des sonorités n’est pas trop mal, on sent que ça a été travaillé.

    Le son manque de saveur et de profondeur de plus les aigus sont assez justes à l’inverse des basses qui sont plutôt pauvres, ça nous laisse sur notre faim au niveau de la puissance que pourrait nous offrir le casque. On peut dire que la stéréo est plutôt efficace, même si cela n’est pas faramineux !

    Steelseries 3Hv2 (9)Pour de la musique, le son n’est vraiment pas terrible et on ne prend vraiment pas de plaisir à écouter les chansons qui défilent. C’est dommage car le format du casque fait qu’il pourrait être utilisé en « mode » nomade. En revanche les saturations sont assez bien supportées, même au niveau maximum du volume. 

    Je tiens à signaler que le casque devient très désagréable au fil des parties car les oreillettes sont vraiment petites. Au final, le casque laisse un gout amer, on s’attend à mieux de la part d’un fabricant tel que Steelseries.

  •   Le style 
  •   Les finitions 
  •   Le maintien 
  •   Son format ?
  •   Le manque de saveur dans le son 
  •   Les oreillettes trop petites 
  •   Le microphone
  •   Son format ?
  • 08_razer_kraken

    Présentation :

    Razer nous un livre un casque stéréo gaming pliable entièrement recouvert d’un vert made in Razer. Il embarque 2 galettes de 40 mm néodyme et ne dispose d’aucun microphone, ce qui est assez étrange pour un casque de gamer. 

    Les finitions sont bien mais le casque semble un peu « léger » niveau assemblage et matériaux. Par contre les coussinets sont très confortables et bien rembourrés, en revanche le Kraken est assez imposant par ses écouteurs très « mastoques ».

    Casque Razer Kraken (2)Les coussinets sont recouverts d’un similicuir très doux et très agréable. L’arceau quant à lui est un peu moins fun. Lorsqu’on le tâte, on sent différentes couches selon les endroits, ça donne une impression de travail mal fini. Au niveau du look, on aime ou on n’aime pas, mais en tout cas, ce casque a de la personnalité.

    Le Kraken peut se replier au niveau des écouteurs pour un transport et un rangement plus simple et plus optimisé. Dommage que la marque n’a prévu aucune housse de transport, une simple housse en tissu aurait suffit… 

    Casque Razer Kraken (3)Performances :

    Le son général semble pas mal avec des aigus assez efficaces et une profondeur de son très correcte. Les basses ont l’air bonnes mais manquent d’impact et de puissance. Le souci du détail a été bien travaillé, chaque son est bien distinct et précis. 

    L’ambiance générale est bien retransmise et l’immersion est pratiquement immédiate, la stéréo quant à elle, joue très bien son rôle, on se fait plaisir mais les aigus sont quand même supérieurs aux basses. 

    Casque Razer Kraken (10)Le casque en lui même se fait vite oublier, il est léger et confortable, de plus il recouvre parfaitement les oreilles. 

    Musicalement le Kraken s’en sort bien. Malgré le manque total de réglage, le son est retransmis tel qu’il est, sans vraiment l’améliorer mais sans le dégrader non plus. En gros c’est bien mais pas exceptionnel.

  •   Ses gros coussinets
  •   Son style simple et discret 😉 
  •   Son prix
  •   Ses aigus
  •   Ses détails sonores 
  •   Son maintien
  •   Le manque de microphone
  •   Le manque de housse de rangement 
  •   Les basses un peu faibles
  • 09_plantronics_RIG

    Présentation :

    Le RIG est un casque polyvalent dont l’atout majeur est de proposer un produit aussi bon en gaming qu’en nomade. Il est compatible PC, Mac, Xbox 360, PS3 et PS4, Smartphone et tablette tactile. 

    Les matériaux sont top et fonctionnent très bien ensembles, le noir marche à merveille avec le orange, l’assemblage est nickel, le style est fort sympathique et il intègre en plus un petit lot de détails qui font la différence même s'ils ne sont pas tous très utiles.

    Casque RIG by PLANTRONICS (6)Autre gros point fort du casque, c’est son « mixer », une sorte de commande qui gère le son entre le jeu et une autre source audio comme un Smartphone. Cet objet bien pratique embarque un amplificateur et 3 équaliseurs préprogrammés.  

    Il est donc possible de répondre à un appel tout en continuant à jouer, mais il sera possible de baisser un peu le son du jeu pour mieux entendre son interlocuteur. De plus, il est possible en pleine partie de passer du chat à un appel en un seul clic sur le bouton du micro correspondant.

    Casque RIG by PLANTRONICS (3)Performances :

    Le RIG nous offre une immersion rapide dans l’univers du jeu grâce à un son global très correct. La stéréo est très agréable et le souci du détail est fort bien travaillé ce qui enrichit pas mal l’expérience globale.

    Il offre une bonne profondeur et un son très riche, alimenté de plus par les 3 modes de son différents. Les basses sont justes et fournissent un son très agréable voire puissant quand il le faut. Les aigus sont aussi bien équilibrés pour un rendu top.

    Casque RIG by PLANTRONICS (16)Au niveau de la musique, ça cartonne bien aussi ! Le son est bien équilibré, l’ensemble fonctionne parfaitement et les 3 équaliseurs permettent de proposer différents modes pour plus de personnalisation. Le son est dynamique grâce à des aigus très justes et des basses puissantes comme il le faut. 

    On peut dire que le RIG s’en sort plutôt bien en mode nomade. Forcement il offre un son moins savoureux sans son pote le Mixeur, mais s’en sort très bien pour les petits voyages de tous les jours. De plus grâce à son coloris noir, il reste assez discret pour les transports.

  •   Ses matériaux
  •   Son style
  •   Ses détails
  •   Le son !!
  •   Le Mixeur 
  •   Sa polyvalence au niveau des plateformes
  •   Le look du micro perche

  • Les caractéristiques techniques :

    10_caracteristiques


    Les couleurs :

    11_couleurs

    Grand gagnant au niveau des couleurs, c’est bien sur l’A40 qui est disponible de base en plusieurs coloris. A cela, il faut ajouter toutes les versions « licence » (avec le système des caches) comme Assassin’s Creed, Metal Gear Solid, Watch Dogs, Battlefield, sans oublier les versions aux couleurs de Team dePROGAMERS.

    Le FREQ5 s’en sort plutôt bien aussi en proposant une couleur rouge bien pétante et 3 autres versions plus discrètes. Le ASUS ECHELON sort du lot grâce à son motif camouflage numérique assez particulier mais original. 

    Après il y certains casques comme le RIG, qui passent vraiment bien en noir et en blanc. Le choix de ces « coloris » fonctionne avec l’ensemble du produit qi se veut simple mais efficace. Il en va de même pour le 5Hv3 et l’A50.


    Les compatibilités :

    12_compatibiliteLe RIG l’emporte dans cette manche grâce à une compatibilité quasi-complète sur toutes les plateformes. De plus il se peut fortement qu’il soit très prochainement compatible sur la Xbox One.

    Les casques d’Astro Gaming marquent pas mal de point aussi, ils sont compatibles sur PC et sur toutes les consoles de salon.

     

    Les prix :

    13_tarifsAu niveau des prix, c’est assez variable. Forcement on ne compare pas un casque à 40€ et un casque à 300€, mais ça donne une idée des différences de prix et des catégories de casque.

    Encore une fois les casques d’Astro se démarquent par leur tarif assez excessif. Avec l’A40 et l’A50, on joue dans la cour des grands, on peut dire que nous avons du casque très haut de gamme, voire pro gamer…

    Le RIG reste le meilleur au niveau du rapport qualité/prix. Certes il est assez cher (pas autant que chez Astro) mais la qualité est au rendez-vous.

    Nous voilà arrivé au moment fatidique, celui que tout le monde attend : le classement des casques par catégories. Forcément, comme les casques varient au niveau du prix de 40 à 300€, nous avons dû les classer par catégories pour que le « match » soit plus équitable.

    Dans la catégorie « entrée de gamme », nous trouverons des casques dont le prix se situe entre 0 et 60€. En milieu de gamme, ils se trouvent entre 60 et 140€ et dans la catégorie haut de gamme se trouve les casques qui coutent plus de 140€.

     

    Dans la catégorie « entrée de gamme » :

    Le Kraken est le meilleur casque entrée de gamme que nous avons pu tester chez 59Hardware en 2013! Seul concurrent, le Steelseries 3Hv2 ne pouvait pas l’emporter face au casque de Razer. En comparant les deux, on se rend vite compte que le Kraken est largement supérieur, et pourtant il n’est que 10€ plus cher.

    14_best_of_entree

    Même dépourvu de microphone (dommage pour un headset gaming) le Kraken est un bon casque pour le jeu et la musique. Bon le son n’est pas exceptionnel, mais il reste tout de même très correct et on se fait plaisir, c’est le plus important !

    Le casque semble solide, les finitions sont top mais il est moyennement bien assemblé. Après le style et la couleur c’est à voir avec les gouts de chacun, mais dans tous les cas, il a du caractère et de la personnalité. 

    Avec un prix avoisinant les 50€, le Kraken offre un bon rapport qualité prix, surtout pour un casque gaming de ce style. Au final, on peut dire que le Kraken est un bon produit pas trop cher.

     

    Dans la catégorie « milieu de gamme » :

    Le RIG fut le dernier casque testé en 2013 et apparut comme une excellente surprise, un bon moyen pour bien terminer l’année. Dans la même catégorie on trouve l’Asus Echelon qui s’en sort bien et le Steelseries 5Hv2 qui dispose aussi de bons arguments.

    15_best_of_milieu

    Malgré cela, le casque de Plantronics l’emporte assez facilement sur ses compagnons. Certes un poil plus chère, le RIG un très bon casque, excellent sous tous rapports. Il est classe, moderne et très bien équipé.

    Au niveau des finitions et de l’assemblage c’est top, il est plutôt confortable et assez léger. Le style et les matériaux fonctionnent parfaitement, de plus le casque est beau et très agréable en tout point. Il ne faut pas oublier que c’est un headset multiplateforme compatible sur pratiquement toutes les consoles en plus des PC et Mac.

    Pour le son, c’est un régal ! Il est juste et très bien équilibré, on en prend plein les oreilles et on se fait plaisir que ce soit pour de la musique ou tout simplement pour jouer. Le Mixeur vient enrichir toute cette expérience et se veut très utile par ses multiples fonctions.

    Pour un investissement de 130€ environ, vous pourrez vous offrir ce super headset qui offre un excellent rapport qualité/prix et qui est, au passage, un très bon casque milieu de gamme.

     

    Dans la catégorie « haut de gamme » :

    Le casque Astro A50 est le meilleur casque haut de gamme testé durant l’année 2013. Directement en concurrence avec son pote l’A40 mais aussi le casque de Mad Catz, l’A50 est celui qui à le plus de qualité, même si l’A40 le suit de vraiment tout près.

    16_best_of_hautSon gros point fort, c’est son mode sans fil. A cela s’ajoute un son de malade, un excellent confort, un style sobre mais efficace, en gros il a tout ce qu’il faut, là où il faut. Le seul point négatif, c’est son prix qui est vraiment excessif. Mais bon quand on aime, on ne compte pas me direz-vous…

    Il dispose de commandes directement intégrées sur le casque qui sont très utiles et bien pratiques. Au niveau des performances, il est dans la même lignée que l’A40 avec un son juste et vraiment efficace. Excellent pour le jeu, et plus particulièrement les jeux d’actions, il se révèle très performant en écoute musicale mais aussi pour se mater un petit film. 

    En bref, l’Astro A50 est un casque gaming pour joueur expérimenté passant beaucoup de temps à jouer. C’est un investissement mais il vaut largement le coup. Eh oui, 300€ il faut les sortir mais il faut avouer que jouer dans son canapé bien pénard sans galérer avec les câbles, c’est vraiment le luxe… 

    Et enfin, juste pour le fun, nous avons choisit les 3 meilleurs casques 2013, toutes catégories confondues. Ce sont les casques qui nous ont le plus marqués et le plus impressionnés.

    17_podiumEn troisième position on trouve le 5Hv3. Le casque de Steelseries qui malgré un son pas toujours au top s’en sort plutôt bien. Il est sobre et discret mais reste stylé. Les matériaux et les coloris fonctionnent parfaitement et l’assemblage est nickel.  

    Vient ensuite le RIG de chez Plantronics qui vaut vraiment le détour. Il a vraiment de très bons arguments et mérite amplement cette seconde place.

    Et enfin, la crème de la crème, l’A50 et l’A40 qui sont ex aequo. Pour moi c’est relativement le même casque mise à part le coté wireless du A50. Ils sont (très) chers mais surpassent tous les autres casques que nous avons pu tester chez 59Hardware.

    Voilà, ce comparatif headset 2013 est terminé mais ne vous inquiétez pas, nous revenons très vite, et avec du lourd en plus. Pour bien débuter l’année, qui est d’ailleurs déjà bien entamé, nous allons commencer avec un test de la nouvelle perle de Steelseries, j’ai nommé le Siberia Elite. Ça fait plaisir nan ?!

    Commentaires
    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Loading…

    0