in

Boîtier Lian Li PC-Q01 : Test et Avis

lian_li

Bien conscients du succès des PC de petit format au détriment des tours de plus grande ampleur, nombreux sont les constructeurs à accorder une place croissante dans leur catalogue au format mini ITX, voire au format mini ITX seul.

Lian Li ne fait pas exception  à la règle et nous vous proposons aujourd’hui en test le PC-Q01, spécifiquement conçu pour les cartes-mères mini ITX, qui semble se destiner en priorité aux HTPC, clients bureautique légers et autres PC à faible dégagement de chaleur.

Bien sûr, ce test sera pour nous l’occasion de déterminer les possibilités de refroidissement du PC-Q01, sans oublier de mettre à l’épreuve la facilité avec laquelle on peut monter (ou on ne peut pas monter) une configuration à l’intérieur de ce dernier.

On aura aussi eu à cœur de tester les performances du PC-Q01 en ce qui concerne la suppression des nuisances sonores.

Ainsi qu’accessoirement de savoir si le PC-Q01 vaut la peine d’être acheté ou non, selon l’usage que vous comptez en avoir.

Et c’est précisément ce que nous avons fait avant d’en tirer les conclusions qui semblaient s’imposer avant que tout cela ne prenne tournure pour mieux vous être restitué au cours d’un test en bonne et due forme.

Et cela commence pas plus loin que la page suivante.

lian_lilian_li

Le Lian Li PC-Q01 est un boîtier exclusivement à l’usage des cartes-mères mini-ITX (17 cm sur 17 cm pour rappel) se composant intégralement d’aluminium, que ce soit son châssis ou sa partie latérale amovible. Il mesure 242 mm en profondeur sur 200 mm en largeur sur 275 mm en hauteur, pour un poids–plume à vide de 1.57 kg.

Il existe, comme vous pouvez le voir, en couleur argent mais aussi noire, Lian Li n’a apparemment pas prévu de version pourvue d’une fenêtre latérale.

D’un design assez similaire au boîtier Cooltek/Jonsbo U1que nous avons testé il y a quelques temps maintenant, il se rapproche en fait de son aîné l’U2, avec ses possibilités de stockage interne plus importantes et avec également la présence de deux emplacements PCI sur sa façade arrière, ce dont l’U1 est dépourvu.

lian_li

Le PC-Q01 s’avère également dépourvu de toute baie externe, 3.5 ou 5.25 pouces, mais propose en échange une façade avant minimaliste (un bouton Power qui fait aussi office de LED HDD, deux prises jack audio 3.5 mm pour casque et micro ainsi que deux ports USB 3) et, comme nous l’avons mentionné plutôt, des options de stockage plus variées.

lian_li

A savoir qu’il est tout à fait possible, dans la partie inférieure de la tour et dans sa partie avant interne, de loger soit deux disques durs de 2.5 pouces soit un de 2.5 pouces et un de 3.5 pouces.

lian_li

Malgré sa taille pourtant réduite, le Lian Li n’accepte que les alimentations ATX, que l’on peut monter dans deux sens différents ; alors que le format (en voie de sortir de la confidentialité) SFX s’y prêtait tout particulièrement, de même que le format Pico-PSU (encore très « exotique » en France).

Les deux emplacements PCI sont pourvus de vis à main plus fines que ce qu’on trouve d’ordinaire.

lian-li

On finira en faisant remarquer que le système d’ouverture/fermeture du PC-Q01 consiste dans un premier temps en trois vis à mains (comportant chacune un œillet en caoutchouc, le détail a son  importance), puis, dans un second temps, par deux vis au format bien particulier, très petites et au pas en forme d’étoile à six branches, problème que l’on aura pu contourner en se munissant d’un tournevis optique. A bon entendeur …

En tout dernier lieu, on signalera la présence de plusieurs évents sur le PC-Q01, notamment dans sa partie inférieure et sur sa façade arrière.

lian_li

On trouve le PC-Q01, pour l’instant assez difficilement, seuls LDLC et Matériel.net le proposent à l’heure de la rédaction de ces quelques lignes, entre 65 et 69.95 euros hors frais de port éventuels.

Comme souvent chez Lian Li, la qualité de fabrication est excellente, même si le PC-Q01se veut clairement orienté entrée de gamme,  à ceci près que la peinture possède une tenue assez mauvaise, les vis marquant particulièrement par exemple, écueil qu’avait évité Cooltek avec son U1 en distribuant généreusement les rondelles en caoutchouc, ce dont aurait également parfaitement pu se fendre Lian Li …

Ce qui est pourtant le cas des vis à mains mais pas de celles qui maintiennent en place l’alimentation …

lian_li

Il va sans dire qu’à cause de son petit format, le PC-Q01 ne dispose d’aucun artifice qui permettra de cacher des câbles disgracieux, pas plus qu’il n’y a d’emplacement pour ventilateurs.

Mais la compacité ne pose pas vraiment de difficulté, à condition de respecter un ordre de montage bien précis.

Tout d’abord, on commencera par fixer la carte-mère sur son support on ne peut plus simplement par le biais de vis, tout en louant la Fortune pour l’existence d’alimentations semi-modulaires, lesquelles permettent de brancher en amont de nombreux câbles sur la carte-mère,  une bénédiction dans le cas présent.

lian_li

Bref, on passera ensuite par la fixation des disques durs, un SSD de 2.5 pouces ici, système de fixation qui se veut très semblable pour les deux tailles standards d’unités de stockage : il s’agit de quatre vis à placer en dessous du disque, à compléter chacune par un œillet en caoutchouc pour amoindrir les vibrations produites par un HDD en fonctionnement (moins utile pour un SSD dépourvu de parties mécaniques).

lain_li

Une fois ceci fait, on pourra venir encastrer définitivement les disques dans les orifices prévus à cet effet.

Libre à vous ensuite de placer une carte d’extension, une carte graphique ou plutôt une carte-son par exemple, qui souffrira sûrement moins de la chaleur qui s’accumule à l’intérieur de la tour.

lian_lilian_li

D’ailleurs, à ce sujet, la longueur maximale de la carte sera de 21 cm (il restait 24 mm de long entre la paroi interne de la tour et le radiateur de la carte), privilégiez toutefois les modèles dont l’insertion de la prise PCI-Express 6/8 Pins se fait latéralement, comme dans notre cas par exemple.

Celle de l’alimentation ne devra cependant pas dépasser 21 cm.

Lian Li parle de 9 cm d’espace disponible en hauteur pour le ventirad, c’est d’ailleurs très précisément la distance entre l’alimentation ATX et la carte-mère, mais dans les faits, il restait 15 mm d’espace entre le sommet du ventilateur du LEPA LV-12 (26 mm d’épaisseur) monté sur le Samuel 17 (45 mm de hauteur), ce qui nous fait un total de 86 mm (et non 90 mm), détail qui peut avoir son importance.

lian_li

Pour finir, on placera l’alimentation dans le sens de son choix, c’est-à-dire le ventilateur orienté vers le CPU ou vers le panneau latéral et ranger tant bien que mal les câbles dans le peu d’espace restant.

En résumé, un boîtier au montage finalement assez simple mais qui est soumis à certaines limitations.

Configuration 1 :

Carte-mère Sapphire E350 IPC-E350M1W

Mémoire Kingston HyperX Blu 8 Go 1333 MHz

 SSD Corsair F120 120 Go

Carte graphique MSI Radeon HD 7790

Alimentation BeQuiet! Straight Power 680 Watts

Configuration 2 :

Carte-mère Asrock B75 MITX

CPU Intel Core i5-3550S

Mémoire Kingston HyperX Blu 8 Go 1333 MHz

 SSD Intel 510 120 Go

Carte graphique MSI Radeon HD 7790

Alimentation BeQuiet! Straight Power 680 Watts

+

Windows 7 64 bits Pro

OCCT

Furmark

OpenHardwareMonitor

Grâce à la liste de composants qui suit, ainsi qu’aux logiciels de benchmarking OCCT et Furmark, nous avons pu déterminer les possibilités en refroidissement du PC-Q01 de Lian Li, sans oublier d’établir sa capacité à étouffer les nuisances sonores, deux des fonctions premières d’un boîtier PC. Le logiciel OCCT, lancé dans une session de trente minutes, permettra de mesurer l’échauffement du CPU et Furmark servira à la même chose, mais se chargera de stresser la carte graphique pendant une minute.

Nous avons également effectué les relevés des émissions sonores à 15 et 100 cm, panneau latéral ouvert ensuite fermé, tout en sachant que le PC-Q01 n’autorise aucune « folie » du genre monter un ventilateur à l’arrière en mode extraction.

Notre première réaction concernant le PC-Q01 fut, outre de déplorer l’absence d’emplacement  pour un quelconque ventilateur, de douter de l’opportunité du montage de l’alimentation dans deux sens différents.

Nous avons donc orienté dans ce sens les tests de températures  pour lesquels nous avons relevé les températures au repos et en fonctionnement du CPU et de son cœur graphique, ainsi que de la carte-mère.

Et, au terme des benchmarks, il était alors clair qu’un modèle de placement prévalait largement par rapport à l’autre, l’orientation du ventilateur vers le CPU, les chiffres parlant d’eux-mêmes, résultats exprimés sous forme de deltas températures relevées moins la température ambiante.

lian_lilian_li

lian_lilian_li

lian_lilian_li

Nous sommes ensuite passés au test avec une carte-mère mini ITX 1155 pourvue d’un Core i5-3550S que nous avons soumis au même benchmark OCCT pendant une heure, afin de prouver si notre toute première impression était juste ou non.

Et … il s’avère que nous avions raison, le PC-Q01 s’est montré incapable de participer au refroidissement de notre Core i5-3550S de test, la chaleur s’accumulant sans aucun moyen de s’extraire de la tour, que ce soit de manière active ou par convection naturelle. Et ce quelque fût le ventirad employé, que ce soit le ventirad stock Intel, le Cooltek ITX30 ou le couple Samuel 17/ventilateur LEPA.

Le test d’une heure d’OCCT a échoué à chaque fois, que ce soit à 7.5, 9 ou 12 Volts, quel que soit le dissipateur utilisé. Il n’empêche que se dessine une hiérarchie certaine dans les résultats que voici, compilés en un tableau.

lian_li

Il apparaît clairement que le ventirad stock Intel s’est montré moins performant que le Cooltek ITX30, qui s’est à son tour montré moins performant que le couple Samuel 17/LEPA à notre test d’une heure d’OCCT.

lian_lilian_li

En ce qui concerne les tests sonores maintenant, vu que le PC-Q01 est vendu sans aucun ventilateur et qu’il ne peut de toute façon en aucune manière en accepter aucun, ils auront été rapides. Nous nous sommes contentés de mesurer les nuisances sonores produites par la configuration 1 à 15 cm et à 1 m, panneau ouvert ou fermé selon le cas et en avons tiré les conclusions qui semblaient s’imposer.

Et au regard des relevés effectués, avec au maximum de moins d’un dB(A) de différence dans le meilleur des scénarii, on ne peut vraiment pas dire que le PC-Q01 dispose d’une grande capacité à étouffer les nuisances sonores.

Cependant, à la décharge de ce dernier, celles-ci n’étant pas déjà pas très élevées au départ, l’impression de silence relatif est belle et bien là.

lian_liLian Li nous a, comme d’habitude, livré une tour à la finition soignée, au design non dénué de charme (et tout en aluminium, mais bon, rien de bien surprenant quand on s’appelle Lian Li …) mais qui n’est pas pour autant dépourvue de défauts.

Déjà, on pourra signaler que les vis marquent fortement le métal employé, notamment les pas de vis de l’alimentation par exemple, Lian Li ayant toutefois pourvu de caoutchouc les vis à main fixant le panneau externe au châssis. Une difficulté qu’avait su contourner Cooltek avec son U1, boîtier assez comparable, tout du moins dans son usage, au PC-Q01.

Et c’est d’ailleurs, à notre sens, le principal défaut du PC-Q01, l’absence d’options supplémentaires de ventilation le cantonne à des configurations à basse consommation, telle notre plus très jeune AMD E-350, pour qui les tests ont montré des températures de fonctionnement satisfaisantes, à l’inverse de celles relevées pour le Core i5-3550S, disqualifiantes pour un CPU relativement puissant mais au TDP pourtant contenu (65 Watts). Alors si on ajoute en plus à l’équation une carte graphique apte à cracher les FPS mais aussi à dégager une tonne de chaleur …

Difficile dès lors de vous recommander le PC-Q01 pour un autre usage que celui avec une configuration à faible dégagement de chaleur, tout en invitant à considérer d’autres options telles que l’U1 de Cooltek par exemple.

alt alt

flecheChoix de l'aluminium,
flecheMontage parmi les plus faciles,
flechePerformances satisfaisantes,

flecheSeulement dans le cas de cartes-mères à CPU intégré,
flechePeinture assez fragile

  Prix un peu élevé par rapport àla concurrence.

Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0