in

Corsair CX500M & CS550M : Test et Avis

CX500M (1)

C'est donc deux blocs en provenance de Corsair que nous allons examiner, ils sont proches en terme de puissance mais évoluent sur des créneaux différents. La CX500M est proposée à 60 euros environ contre 83 euros pour la CS550M, donc l'une flirte avec l'entrée de gamme et l'autre s'oriente plus vers les segments supérieurs.

La CX500M appartient à la gamme CX, elle se destine à intégrer des configurations simples, dixit Corsair. Deux finitions sont présentes filaires et modulaires, pour les premières, 4 puissances sont disponibles 430, 500, 600 et 750 Watts.
Les versions modulaires (M) sont au nombre de 4, elles sont disponibles sous les mêmes puissances. Elles sont labélisées 80 Plus Bronze.

Les versions CS sont plus élaborées, tout d'abord elles sont toutes modulaires et sont labélisées 80 Plus Or, 4 blocs sont présents, 450, 550, 650 et 750 Watts. Elles s'orientent plus vers des intégrations milieu de gamme, Corsair met l'accent sur la thermorégulation, gage d'efficacité et de discrétion.

Nous avons testé il y a quelques semaines la RM550, elle représente une des séries haut de gamme de ce fabricant, de quoi comparer avec les 2 modèles en présence…

Comme vous pouvez le constater, ces 2 séries présentent un niveau de puissance raisonnable et l'une comme l'autre peuvent alimenter des configurations simples à plus élaborées.

Tout d'abord, la plateforme de test :

fleche Processeur : Intel Core i7 970, @ 4000 MHz.
fleche Ventirad : Noctua NH-D14
fleche Carte mère : Gigabyte  GA-X58A-OC
fleche Carte graphique : PNY GTX 660 Ti et Manli GTX 295

  • Mémoire : 3 x 2 Go OCZ- Blade PC3 16000
    fleche Ecran Iiyama Prolite B2409HDS

    Les relevés se feront après 30 minutes de mise en chauffe via OCCT en position “Power Supply” et une période de repos de 15 minutes, trois environnements représentant une utilisation standard seront alors lancés :
    fleche Le premier au repos sous Windows.
    fleche Le deuxième sous OCCT en position “Linpack”, c'est un logiciel de stress orienté processeur.
    fleche Le troisième OCCT en position “Power Supply”.

    L'intégralité des mesures sera effectuées trois fois de suite, une moyenne sera réalisée.

    Les relevés

    Pour les tensions nous nous attacherons au trois valeurs représentatives, le 3.3, le 5 et le 12 volts, cette dernière tension fera l'objet de deux mesures, une sur le connecteur ATX/EPS dédié au processeur, mais aussi sur un connecteur Pci-E de la carte graphique. Les autres tensions seront relevées sur le connecteur 24 broches de la carte mère.

    Le rendement

     Nous nous pencherons ensuite sur le rendement en mesurant la puissance réelle. C’est la partie dédié au 80 Plus, dans le cas d’un bloc labélisé Or cela sous-entend un rendement de 87, 90 et 87 % à 20, 50 et 100 % de charge.
    La meilleure valeur se situe à 50 %, l’idéal est donc d’évoluer dans cette zone le plus possible, cela sous-entend une machine qui consomme de 300 à 400 Watts en aval (environ 333 à 444 Watts en amont*) pour un bloc donné pour 700 Watts.
    Pour la position repos, la bonne valeur serait une consommation en aval de 140 Watts (155 Watts environ en amont*) car n’oublions pas que sous les 20 % de charge, rien n’est encadré par le label 80 Plus.
    *Puissance consommée à la prise sur la base d’un rendement de 90 %.

    Un rappel sur le label 80 Plus, il est basé sur le rendement et comme son nom le laisse présager il labellise les alimentations ayant un rendement de plus de 80 % à 20, 50 et 100 % de charge. D'autres classifications sont apparues, beaucoup plus exigeantes, valeur sous 115 Volts, alimentations standards :

    82%
    85%
    82%
    85%
    88%
    85%
    87%
    90%
    87%
    Label /Charge du bloc
    20%
    50%
    100%
    80 Plus
    80%
    80%
    80%
    80 Plus Bronze
    80 Plus Argent
    80 Plus Or
    80 Plus Platinum
    90%
    92%
    89%

    Sous 230 Volts, alimentations redondantes pour serveurs :

    81%
    85%
    81%
    85%
    89%
    85%
    88%
    92%
    88%
    Label /Charge du bloc
    10%
    20%
    50%
    100%
    80 Plus Bronze
    80 Plus Argent
    80 Plus Or
    80 Plus Platinum
    90%
    94%
    91%
    80 Plus Titanium
    90%
    94%
    96%
    91%

    Nous en profiterons pour relever le PFC. Le correcteur de facteur de puissance est une obligation en Europe, sa valeur pour les alimentations labélisées doit être supérieure à 0.9. Plus le PFC est petit, plus l’alimentation génère de perturbations (déphasage et harmonique) et elle consomme « moins bien ». L’idéal est donc 1 bien sur pour éliminer la puissance réactive, mais aussi les effets des harmoniques.

    La température

    C'est une nouvelle notion que nous introduisons, un sonde placée à 15 cm du bloc nous donnera la température ambiante, une seconde sonde sera positionnée sur le dissipateur le plus chaud à l'intérieur du bloc.
    Nous analyserons le delta, (température intérieure moins température externe), sachant que les différents composants préfèrent une certaine stabilité à ce niveau. Cela nous permettra de mieux appréhender la stratégie de refroidissement du fabricant, démarrage tardif du ventilateur ou anticipé.

    Le sonore

    Trois relevés suivant les trois environnements du test, le sonomètre sera positionné à 5 cm du bloc puis à un mètre. Les nuisances sont générées à partir du ventilateur, elles sont croissantes puisqu'il est thermo régulé et est donc indexé sur la charge du bloc.

    CX500M (1)

    Un bundle simpliste, une boîte de petit format assez basique, à l'intérieur le bloc et son cordon secteur, un sachet abrite les cordons modulaires, de la visserie et quelques colliers sont également livrés.

    CX500M (3)CX500M (4)

    C'est un bloc peut profond, 140 mm pour la carrosserie, à cela il faut rajouter 9 mm pour les connecteurs femelles. L'alimentation est de couleur noire satinée, un seul panneau est ajouré celui abritant le connecteur d'alimentation secteur et le bouton marche / arrêt.
    Le côté opposé embarque la connectique, il s'agit d'une alimentation semi-modulaire, il faut comprendre donc que les cordons destinés à la carte mère sont fixes, dans notre cas il y a un 20/24 broches et un EPS/ATX pour le processeur en 8 broches.
    Le ventilateur est protégé par un grille noire, elle est encastrée dans le panneau et affleure la surface.

    CX500M (9)CX500M (8)

    Ce sont des cordons plats qui équipent ce bloc à l'exception bien sur du 20/24 broche qui lui est d'une présentation classique et gainé. Les cordons plats font leurs apparitions, il permettent souvent un câble management plus soigné, voila qui autorise une meilleure circulation du flux d'air dans le boîtier. La modularité des cordons joue un rôle important dans cette limitation des pertes de charge, car il permet de ne monter que les cordons nécessaires, d'où moins d'encombrement.

    CX500M (2)CX500M (6)

    Détaillons la connectique

    connecteurs-cx500m

    Une connectique en accord avec son niveau de puissance, si les cordons cartes mères et cartes graphiques sont de bonnes tailles, ceux réservés aux périphériques sont peut être un peu courts, mais tout dépend du boitier dans lequel elle doit être montée.

    specifications-CX500M

    C'est une alimentation de type mono-rail, celui dédié au 12 Volts est de 38 Ampères, c'est tout à fait dans les normes actuelles, même chose pour les autres tensions.
    La CX500M embarque les protections suivantes :
    Protection contre les surintensités (OCP),
    Protection contre les surtensions (OVP),
    Protection contre les sous-tensions (UVP),
    Protection contre les courts-circuits (SCP)

    Elle affiche un label 80 Plus Bronze, son rendement est de 78.40 % à 10 % de charge, 84.04 à 20 %, 85.86 à 50 %, et 83.93 % en pleine charge. Si elle est juste dans la norme bronze pour les 50 % de charge elle la dépasse sous les autres mesures.

    CX500M (10)CX500M (11)

    Un coup d'œil à l'intérieur nous révèle la provenance de ce bloc, CWT pour Channel Well Technology, c'est un des fournisseurs principaux de Corsair au même titre que Seasonic d'ailleurs.
    Un PCB propre, les cordons sont bien rangés, rien à redire à ce niveau. On aperçoit nettement le PCB supportant les connecteurs modulaires, c'est le second intérêt de cette technologie, elle limite les cordons non utilisés dans le boîtier mais aussi à l'intérieur du bloc. Finalité, une alimentation moins encombrée, plus propice à un bon refroidissement.

    CX500M (12)CX500M (14)

    Trois dissipateurs principaux sont implantés, avec celui du centre qui reçoit la sonde de température pour la thermorégulation, nous placerons notre sonde à proximité pour les tests.
    Le ventilateur en charge de la dissipation est un Yateloon D12SM-12, il est annoncé pour 1650 tr/min, un débit de 70 CFM et un niveau sonore maxi de 33 dB(A).
    Passons à nos tests.

    Nous débuterons par les tensions, elles sont au nombre de trois, 3.3, 5 et 12 Volts, si les deux premières sont beaucoup moins sollicitées qu'auparavant le 12 V est essentiel.
    Les graphiques reprennent à gauche l'intégralité des relevés pendant les trois modes qui constituent notre test, à droite la synthèse qui affiche le relevé mini, moyen et maxi sous les 3 tests.

    12 Volts Processeur sur ATX EPS 8 broches

    cpucpus

    Des résultats corrects et convaincants, deltas de 0.03 V et 0.11 V repos/test 1 et repos/ test 2 en moyenne.

    12 Volts Carte graphique sur Pci-E 6 ou 8 broches

    cgcgs

    Des deltas très cohérents, 0.01 V repos/test1, ce test ne fait pas appel à la carte graphique. Le test 2 l'implique beaucoup plus, 0.12 V a été mesuré en moyenne.

    3.3 et 5 Volts sur connecteur ATX 24 broches

    35

    Des deltas conformes aux prescriptions ATX.

    Penchons nous sur le rendement de notre bloc via la puissance consommée et le facteur de puissance.
    Les graphiques reprennent à gauche l'intégralité des relevés pendant les trois modes qui constituent notre test, à droite la synthèse qui affiche le relevé mini, moyen et maxi.

    Puissance consommée

    wattwatts

    Consommation supérieure à la Corsair RM550 testé précédemment, logique l'une est labélisée 80 PLus Bronze et l'autre Or. Par rapport à sa catégorie, nous sommes dans les carats…

    Facteur de puissance

    fpfps

     

    Nous allons ici nous intéresser à la température interne de l'alimentation et donc à son système de refroidissement.
    Les graphiques reprennent les relevés des températures internes au point le plus chaud, diminués de la température ambiante, ils sont donc exprimés en delta en bleu ici, en rouge les tensions relevées aux bornes du ventilateur.

    Températures

    temp

    Nous sommes très éloigné du refroidissement embarqué par la Corsair RM550, c'est donc un concept plus basique qui équipe cette CX500M. Le but est de contenir la température interne tout en restant dans des limites acceptables au niveau sonore.

    Nuisances sonores

    db

    La discrétion est de mise, en aucun cas le ventilateur n'est alimenté au delà des 6.3 Volts, le résultat était plus ou moins attendu.

    Une alimentation très équilibrée par rapport à sa catégorie. Le bundle est simple mais conforme à ce que nous trouvons d'habitude dans cette classe, n'oublions pas que cette CX500M se positionne sur un marché d'entrée de gamme.

    CX500M (7)CX500M (5)

    label 59hardware recommandeLa stabilité des tensions est correctes que ce soit sous le test CPU ou carte graphique, la consommation est également conforme à son positionnement.

    Niveau sonore elle est assez discrète avec une tension d'alimentation du ventilateur qui n'excède pas 6.3 Volts.

    La tarification est justifié, il est possible de la trouver à moins de 60 euros, la garantie est de 3 ans, nous vous la recommandons.

  •  Stabilité des tensions
  •  Discrétion
  • Cordons modulaires
  • Faible profondeur
  • Certains cordons un peu courts
  • CS550M (1)

    Le bundle est identique à la CX500M si ce n'est le nom du bloc bien sur sur l'emballage. Nous retrouvons donc notre petite boite en carton et le même bundle, le bloc, les cordons modulaires et celui de l'alimentation secteur, on rajoute une notice et le tour est fait.

    CS550M (2)CS550M (3)

    Elle arbore une carrosserie noire mat légèrement granuleuse, elle ne mesure que 140 mm de profondeur et peut donc facilement trouver sa place dans un petit boîtier.

    CS550M (4)CS550M (6)

    Le panneau avant supporte les cordons fixes, et les connecteurs modulaire. L'arrière le bouton marche arrêt et le connecteur secteur.

    CS550M (7)CS550M (8)

    Les câbles fixes sont au nombre de 2, un 20/24 pour la carte mère et un EPS/ATX 8 broches pour le processeur. Ce dernier est plat et de couleur noire, celui dédié à la carte mère est rond, multicolore et gainé.
    L'intégralité des cordons modulaire est plat, cela facilite le rangement et la circulation du flux de refroidissement dans le boîtier.

    Passons à la connectique

    connecteurs

    5 SATA et 4 MOLEX, conforme à la moyenne pour sa puissance, la longueur des cordons est bonne.

    specifications

    C'est un bloc labélisé 80 Plus Or, il affiche un rendement maxi de 90.58 % et de 89.42 % en moyenne, il dépasse les spécifications Or sur toutes les charges selon les mesures effectuées pour la labellisation.

    La CS550M embarque les protections suivantes :
    Protection contre les surintensités (OCP),
    Protection contre les surtensions (OVP),
    Protection contre les sous-tensions (UVP),
    Protection contre les courts-circuits (SCP)

    CS550M (9)CS550M (10)

    Un intérieur bien rangé, le coté modulaire du bloc minimise les cordons internes. Nous reconnaissons le module DC to DC sur une petite carte, il permet de générer le 3.3 et le 5 Volts directement à partir du 12 Volts.

    La ventilation repose sur un 120 mm de la marque Ong Hua référencé HA1225L 12S-Z, sa vitesse de rotation maxi est annoncée à 1200 Tr/min, pas d'autres informations à fournir ce ventilateur étant pratiquement inconnu.

    CS550M (11)CS550M (12)

    Nous débuterons par les tensions, elles sont au nombre de trois, 3.3, 5 et 12 Volts, si les deux premières sont beaucoup moins sollicitées qu'auparavant le 12 V est essentiel.
    Pour cette tension nous avons tout résumé sur un seul graphique, en bleu celles relevées sur l'EPS/ATX et en rouge sur la carte graphique, en dessous les synthèses, mini, moyen et maxi suivant les 3 tests.

    Pour les autres tensions, les résultats sont présentés sous forme de synthèse.

    12 Volts

    12v

    scgscpu

    Des deltas de 0.03 Volts repos/ test1 et de 0.04 Volts repos/test2, des résultats très bons pour le processeur, les deltas de 0.03 Volts repos/ test1 et 0.11 Volts repos/test2 pour la carte graphique sont très bons également.

    3.3 et 5 Volts sur connecteur ATX 24 broches

    3v5v

    Les tensions sont conformes aux prescriptions ATX

    Penchons nous sur le rendement de notre bloc via la puissance consommée et le facteur de puissance.
    Les graphiques reprennent à gauche l'intégralité des relevés pendant les trois modes qui constituent notre test, à droite la synthèse qui affiche le relevé mini, moyen et maxi.

    Puissance consommée

    wattsswatt

    Par rapport à sa collègue la CX500M elle se montre légèrement plus économe, logique la classification 80 Plus étant plus élevé.

    Facteur de puissance

    fpsfp

    Conforme à la réglementation.

    Nous allons ici nous intéresser à la température interne de l'alimentation et donc à son système de refroidissement, nous mesurerons les nuisances sonores qui en découlent.
    Les graphiques reprennent les relevés des températures internes au point le plus chaud, diminués de la température ambiante, ils sont donc exprimés en delta en bleu ici, en rouge les tensions relevées aux bornes du ventilateur.

    Températures

    temp

    Le graphique présente une courbe beaucoup plus linéaire que pour la CX500M, le rendement est plus élevé avec donc beaucoup moins de nécessité de refroidissement. La preuve en est l'augmentation beaucoup plus tardive de la tension d'alimentation du ventilateur.

    Nuisances sonores

    db

    Une grande discrétion du fait de la faible tension d'alimentation du ventilateur et visiblement de sa qualité.

    Corsair nous propose via cette CS550M un bon bloc, il se positionne bien dans sa catégorie des alimentations dotés d'un haut-rendement à prix contenus.
    Les tensions sont d'une très bonne stabilité, la consommation est conforme à ce qu'on relève sur des alimentations ayant le même label 80 Plus or donc pas trop de concessions sur un point de vue technique.

    CS550M (5)CS550M (15)

    Du fait de son haut rendement et de ses besoins moindres en matière de dissipation, elle se montre très discrète.
    Sa faible profondeur permet de la monter sans problème dans les petits boitiers très à la mode en ce moment.

    Son niveau de prix est à moins de 80 euros en moyenne, elle est affichée à 75 euros sur certains sites de E-Commerce soit un prix très très intéressant dans sa catégorie, les labélisées 80 Plus or modulaires.

    Nous terminerons par son niveau de garantie qui est fixé à 3 ans, correct.
    Label Budget pour ce bloc qui le mérite bien.

  •  Stabilité des tensions
  •  Consommation électrique
  •  Discrétion
  • Cordons modulaires
  • Prix
  •  

    Passons à notre comparatif, nous avons inclus les relevés de la Corsair RM550 testée il y a quelques mois, elle correspond au haut de gamme de la marque, sans la comparer directement à nos deux modèles ici présents elle nous servira de référence.

    Nous débuterons par la tension principale, le 12 Volts.

    synthese-deltas-12V-cpu

    synthese-deltas-12V-gpu

    Au niveau du processeur, les RM550 et CS550M sont à égalité et présentent une excellente stabilité, la CX500M n'est pas loin mais marque le pas en test2.
    Au niveau de la carte graphique, c'est la CX500M qui s'en sort le mieux en test1 et se maintient plutôt bien en test2.

    synthese-conso-moyennes

    Les consommations, le sujet qui fâche?
    Une certaine légitimé est de mise, les labélisées Or sont très proches, la CX500M labélisée bronze est un peu derrière.

    synthese-dba

    Une discrétion certaine sur ces 3 modèles, la RM550 est inaudible la CS500M arrivent en deuxième position et enfin la CX500M ferme la marche.

    Une grande logique dans ces 3 alimentations, elles se distinguent de par leur positionnement tarifaire, la RM550 offre à notre avis les meilleures performances mais affiche environ 95 euros, c'est le prix de sa très grande discrétion.
    La CX500M offre le prix le plus bas avec un tarif proche des 60 euros, son rapport qualité prix est excellent.
    La CS550 nous parait être le meilleur choix du trio, du haut de ses 70 à 80 euros elle représente un bon compromis entre ces 3 alimentations, mais tout dépend de votre utilisation bien sur.

  • Commentaires
    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Loading…

    0