in

Corsair K70 RGB

Corsair_logo

Les claviers mécaniques sont assez anciens par rapport à ce que l’on pourrait croire. L’un des plus connus provenait d’IBM en … 1984. Un monstre de plusieurs kilos bruyant mais absolument increvable.

Pour Cherry, fabricant d’interrupteurs de toute sorte, c’est la même chose ! Depuis le milieu des années 80, la société fournit des interrupteurs mécaniques à travers le monde. Mais il aura fallu attendre la fin des années 2000 pour voir les fabricants de périphériques gaming se tourner vers Cherry et relancer le marché. Néanmoins il manquait une caractéristique importante sur ces interrupteurs : Le rétro-éclairage multicolore. Et c’est en 2014 que l’on voit débarquer ces switches… uniquement chez Corsair !

cherry-logo-x2

Car oui, Corsair a eu l’exclusivité des interrupteurs mécaniques RGB de chez Cherry et c’est avec le K70 que Corsair fait honneur à ces nouveaux interrupteurs. Encore aujourd’hui, aucun autre constructeur n’a pu fourni un clavier utilisant les nouveaux switches Cherry MX RGB.VENG_K70RGB_K_US_top_MULTI

C’est pourquoi d’autres fabricants de périphériques, voulant aussi s’engouffrer dans le clavier mécanique à rétro-éclairage multicolore, sont allés voir ailleurs, comme Razer ou Logitech qui se sont tournés vers un autre fabricant de switches mécaniques, Kaihl.

Mais au delà des débats sur qui fait les meilleurs interrupteurs, aujourd’hui nous allons nous attarder sur le travail qu’a fait Corsair sur son modèle phare, le K70. Parce que oui le clavier reste physiquement identique à la version originale. C’est du côté du logiciel qu’il faut se tourner pour voir tout le mal que s’est donné le fabricant américain pour transcender le K70.

Comme dit précédemment, le K70 RGB ressemble en tout point à son grand frère le K70. La seule différence visuelle “notable” vient du changement de logo. Vous noterez que ce n’est plus Corsair qui est affiché mais Corsair Gaming. La présentation du clavier va donc étrangement ressembler à celle du K70 !

 

 IMG_4870 IMG_4871 

On commence comme d’habitude avec le déballage du clavier, on découvre le nouveau logo Corsair Gaming en haut à gauche avec le descriptif rapide des caractéristiques techniques comme le rétro-éclairage multicolore, le toucher mécanique, et le type de switches Cherry utilisés.

La boîte est assez épaisse et c’est en partie dû au repose poignet qui est placé en dessous du clavier. A l’intérieur, le clavier est bien protégé par un emballage plastique et coincé dans une boîte en carton.IMG_4872

Ce clavier repose toujours sur un châssis en aluminium brossé et anodisé (résistance à l’usure, à la corrosion et à la chaleur).

IMG_4874

Le bundle est plus maigre que sur le K70 original, il ne comprend qu’un petit livret et le repose poignet. Vous l’avez compris, Corsair ne met pas un jeu de touches rouges et incurvées.

IMG_4877

Un pavé multimédia est présent sur le K70, il comprend une molette pour l’augmentation ou la diminution de la puissance sonore. A la gauche de cette molette se trouve un bouton Mute. Il y a également quatre touches côte à côte juste en dessous pour les fonctions Stop, Piste précédente, Play/Pause, et Piste suivante. 

IMG_4878

Le modèle reçu utilise un rétro-éclairage RGB. Pour faire varier l’intensité, et sans passer par le logiciel, il est possible de le faire varier selon 4 niveaux de puissance (0%, 33%, 66% et 100%). Le clavier comporte également un système anti-ghosting ainsi qu’un rollover complet en USB.

IMG_4884

Sous les touches du K70 RGB, nous trouvons des interrupteurs Cherry MX RGB Red. Ce sont les plus sensibles de la gamme avec une masse de seulement 45 grammes pour enfoncer la touche. De même, ces interrupteurs s’activent avec une distance de seulement 2mm pour une course totale de 4mm. Ils sont tout particulièrement recommandés pour le jeu-vidéo pour la rapidité d’exécution des commandes. En contrepartie, ils sont bruyants, ce sont d’ailleurs les plus bruyants de la gamme.IMG_4882

Pour arriver à un résultat optimal, Cherry utilise une coque transparente pour diffuser la lumière autour de la touche, ce qui offre également un rendu plus harmonieux.

IMG_4879 

Juste à côté du câble d’alimentation, on observe un switch à 4 positions qui gère le temps de réponse du clavier (1, 2, 4 et 8ms). Pour alimenter le clavier, le fabricant a prévu le coup avec un connecteur USB double en cas d’utilisation sur un PC n’étant pas équipés de ports USB assez puissant pour le rétro-éclairage du K70 RGB.

Et pour finir la présentation, passons sous le clavier. On peut y apercevoir quatre patins de surélévation (deux sur la partie supérieure et deux autres pour la partie inférieure du clavier) pour régler aux petits oignons la position de ses mains. Il lui manque cependant quelques rainures pour le passage du câble…

Nous voilà arrivé sur la partie intéressante, le logiciel ! N’étant pas livré dans le bundle du K70 RGB, il est obligatoire d’aller le télécharger sur le site du fabricant.Rglage_Profils_-_assignation

Ultra complet, il nous permet de faire vraiment tout ce qu’il est envisageable de faire avec l’éclairage, les macros, les profils ou encore les raccourcis.Editeur_dactions

En commençant par l’attribution des fonctions, on commence avec les macros. L’outil de création de macros fourmille d’options pour régler vos macros comme on peut le voir sur l’image ci-dessus.

 Editeur_d_action_-_texte_ Editeur_d_action_-_pression_de_touche 

Ensuite, on passe à la fonction texte qui permet d’insérer du texte en appuyant sur une touche. La seconde image vous laisse apercevoir l’attribution de fonctions bureautiques comme le copier/coller, le basculement entre les fenêtres (Alt + Tab), l’enregistrement (Ctrl + S), …

Editeur_d_action_-_raccourci  Editeur_d_action_-_DPI_ 

On continue avec la création de raccourcis vers un programme que vous avez défini mais aussi la calculatrice, l’éditeur de texte, l’explorateur de fichier ou l’ouverture de votre logiciel de lecture/d’envoi de mail. Le logiciel possède aussi une fonction de changement de DPI de la souris via le clavier pour utiliser, par exemple, la fonction Sniper si votre souris en est dénuée, ou si vous perdez en précision en appuyant sur le bouton dédié de la souris.

 Editeur_d_action_-_Minuterie_ Editeur_d_action_-_Souris_ 

On poursuit avec deux nouvelles pages qui donnent accès aux réglages de la fonction de minuterie et des fonctions souris (clics gauche/droit/molette, le défilement haut et bas, …)

 Editeur_d_action_-_Minuterie_ Editeur_d_action_-_Souris_ 

La dernière page vous laisse réattribuer des fonctions multimédias malgré que le clavier sois pourvu d’une zone dédiée au multimédia.Editeur_d_action_-_contrle_media_

Une fois l’attribution des touches effectuée, c’est le moment de créer votre profil de rétro-éclairage et là, on a de quoi se mettre sous la dent avec  4 modes de fonctionnement : Continu, ondulation, onde ou inclinaison.

Eclairage

A partir de là on choisit la couleur, l’intensité, la longueur d’onde lors d’un changement de couleur, la vitesse de l’effet ainsi que sa durée.onde

Toujours dans le réglages des profils, on passe à l’onglet Éclairage. Plusieurs effets de base sont inclus comme l’ondulation arc en ciel, l’impulsion de couleur, le changement de couleur, l’allumage du rétro-éclairage dès que l’on enfonce une touche ou l’ondulation qui démarre a chaque appui sur une touche.

Rglage_Profils_-_eclairage

Ensuite, on peut entrer dans les paramètres avancés et là vous pouvez créer des groupes de touches pour certains effets, alouer un rétro-éclairage touche par touche, …Reglages

Enfin, dernier onglet du logiciel, l’onglet Réglage. Celui-ci vous permet de vérifier les mises à jour du logiciel, de gérer l’OSD (transparence, couleur, taille, …), les différents lecteurs multimédias,… 

IMG_4875

label_gaming.jpg - 13.65 Kb

Le K70 premier du nom était déjà un excellent clavier mécanique, le fer de lance de Corsair. Le K70 RGB améliore la partie rétro-éclairage en lui offrant des interrupteurs mécaniques RGB. On aime particulièrement la solidité du clavier, le design sans carénage autour des touches pour un entretien limité dans le temps et le rendu visuel du clavier.

Pour les points à améliorer, nous ne voyons pas vraiment ce que Corsair devrait faire pour améliorer son clavier, il est tout simplement parfait tel qu’il est (et la rédaction promet qu’il n’y a pas eu de chèques passés sous la table !!). Sur la partie logicielle, nous la trouvons très riche, voir même un peu trop pour le neophyte, il nous a fallu un peu de temps avant de comprendre comment bien préparer les réglages des effets de lumière. On pourra aussi reprocher l’absence de fonction de sauvegardes des paramètres en ligne qui reste encore cantonnée chez Razer…

Léger bémol tout de même sur les interrupteurs Cherry MX RGB Red, qui sont plus bruyants que les autres. Pour jouer sans déranger votre entourage, préférez des switches Cherry MX RGB Brown.

label_c2c.jpg - 11.53 Kb

Pour le K70 RGB, nous attribuons un label coup de coeur car une fois le logiciel pris en main, on en fait vraiment ce que l’on veut et sans aucune limite. 

Les + alt

fleche Design, robustesse, qualité
fleche Logiciel ultra complet
fleche Qualité du rétro-éclairage avec plusieurs couleurs juxtaposés

 fleche Logiciel difficile à prendre en main.

Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0