in

Crucial 550 512GB M.2 : Test et Avis

IMGP9586

Grâce à l'arrivée du chipset Intel Z97, le format M.2 se prépare à devenir le nouveau standard en termes de stockage interne et Crucial dévoile dès à présent son SSD M550 512GB M.2.

Avec cette nouvelle référence, Crucial contre attaque avec une nouvelle gamme de SSD dénommée M550.

La filiale de Micron Technology compte à son catalogue de produits une liste impressionnante de mémoires vive en plus des supports de stockage.

A ce jour nous retrouvons les SSD M500 remplacés très probablement par les M550 à court terme.

Crucial a régulièrement apporté de réelles innovations dans le domaine des SSD. Le C300 avait connu un succès fulgurant en étant le premier à assurer la compatibilité avec la norme SATA 6Gbps.

Dans un second temps, le M4 avait su s'accaparer toutes les attentions car en face, les SSD à base de Sandforce 2281 souffraient de sérieux problèmes de fiabilité.

Afin de faire perdurer cette réussite, Crucial passait à la vitesse supérieure en dévoilant la série M500. Mais à la même époque Samsung domina largement le marché avec ses fameux 840 Series.

La marque devait donc à tout prix rebondir et c'est désormais chose faite avec l'évolution du M500: le M550.

Le M550 512GB M.2. fait parti d'une large famille dont les capacités s'étendent de 120GB à 1024GB. Trois formats sont disponibles: 2.5 pouces, mSATA et M.2.

speci_gamme

Chaque modèle repose sur le standard SATA 6Gbps et les débits varient irrémédiablement en fonction des capacités. Les versions 256GB et 512GB sont celles présentant le plus de similitudes avec 550MB/s en lecture et 500MB/s en écriture sur des fichiers de 128KB.

Concernant le traitement des fichiers de 4KB, le 512GB gagne 5000 IOPS par rapport au 256GB en lecture soit 95 000 IOPS en lecture. En écriture, l'écart est également de 5000 IOPS avec 85 000 IOPS pour le 512GB.

Le modèle 128GB affiche des performances en écriture de 350MB/s sur les fichiers de 128KB et assurera respectivement 90 000 IOPS et 75 000 IOPS en lecture et écriture.

Se distingue un dernier produit: le MX 100. Celui ci se veut abordable sur le plan tarifaire sans réaliser de sérieuses concessions sur le plan des performances.

Le SSD Crucial M550 512GB M.2 de notre test se veut vingt fois plus rapide qu'un disque dur magnétique tout en étant plus économe sur la consommation électrique. Ce dernier point étant essentiel au sein des PC portables pour lesquels chaque watt gagné compte.

Concrètement ce nouveau modèle devrait permettre un démarrage du système d'exploitation ultra rapide ainsi qu'un chargement des applications pratiquement instantané.

Afin de répondre aux exigences des utilisateurs, Crucial emploie de nombreuses technologies:

flecheAccélération de l'écriture native

flecheTechnologie RAIN

flecheGestion Thermique

flecheEncodage matériel

flecheAlgorithme d'intégrité des données

Si de nombreux SSD sont incapables de traiter équitablement les fichiers compressés et ceux non compressés, le M550 512GB M.2 n'en favorise aucun et conserve donc une constance dans ses performances et le fabricant confirme bien les capacités de son produit à conserver 550Mo/s en lecture séquentielle dans toutes les circonstances.

En optant pour de la mémoire NAND Flash MLC (Multilevel cel) gravée en 20nm et à son contrôleur Marvell 88SS9189, le M550 512GB M.2 n'a plus besoin de faire appel à un cache ou même de compresser les données.

rain

La technologie RAIN (Redundant Array of independent NAND) permet de renforcer la sécurité des données. Elle reprend le principe du RAID 5 des disques durs classiques en l'appliquant aux puces mémoire.

Pour rappel, le RAID 5 répartit les données sur plusieurs unités de stockage en ajoutant une parité. Ainsi au cas où une partie de ces données serait altérée, la parité est en mesure de “retrouver” les données manquantes.

Dans le cas du M550 512GB M.2, si des données étaient présentes dans une ou des cellules défectueuses, RAIN serait en mesure de les récupérer en toute transparence.

Concrètement, les utilisateurs conservent leurs précieux fichiers même si une erreur survenait à ce niveau.

L'adaptive Thermal monitoring est un autre mécanisme visant à renforcer la fiabilité du M550 512GB M.2.

Le procédé est simple et connu puisqu'il est également présent dans nos chers processeurs. En cas de dépassement du seuil de température (78°C), les taux de transferts seront alors automatiquement revus à la baisse et tomber à 150MB/s.

Le M550 512GB M.2 supporte l'encryption matérielle AES 256bits afin de protéger la confidentialité des données, un point essentiel à tous les équipements mobiles. En respectant les normes Opal 2.0, IEEE-1667 et Microsoft eDrive, le nouveau SSD de Crucial évite qu'une personne mal intentionnée tente de récupérer des informations personnelles en le connectant à une machine non autorisée.

Et enfin quelques chiffres clés à propos de l'endurance de ce M550 512GB M.2:

fleche MTTF (Mean Time to Faillure): 1.5 millions d'heures

fleche TBW (Total Bytes written): 72TB

fleche Consommation minimale: 150mW

fleche Capacité formatée: 476Go

Le SSD Crucial M550 512GB M.2 est physiquement réduit à sa plus simple expression. Un PCB de seulement huit centimètres de long accueille principalement quatre puces mémoires ainsi que le contrôleur Marvell 88SS9189.

IMGP9587

La mémoire est également répartie sur chaque face. Chaque puce est donc d’une capacité de 128GB.

IMGP9586111

Un simple sticker couvre le dessus et contraste donc fortement avec les SSD classiques au format 2.5 pouces.

IMGP9592_1

Se démarque un dernier chipset ayant pour fonction le cache.

Nous ne serions pas étonnés si les prochaines versions étaient équipées de dissipateurs comme les modules de RAM afin d’améliorer leur esthétique et dans une autre mesure, booster les ventes.

 

Notre revue sur le M550 512GB M.2 est l’occasion idéale pour éventuellement lever quelques questions sur les caractéristiques de cette récente interface.

IMGP9585

Normalement, le standard mSATA est connu de tous. Apparu en 2009, il a permit la miniaturisation de grand nombre de cartes d’extension notamment au sein des PC portables.

Les plus populaires sont toujours les interfaces wifi mais les SSD se sont naturellement tournés vers ce format.

Le M.2 est l’évolution du mSATA. Aussi appelé NGFF (Next Gen Form Factor), ses premières apparitions datent de l’arrivée du chipset Intel Z87 il y a un peu plus d’un an.

IMGP9584

Limité à 6Gbps dans un premier temps, l’Intel Z97 permet d’étendre la bande passante à 10Gbps mais à une seule condition : disposer d’un périphérique communément dénommé SATA Express compatible à cette vitesse.

Une confusion peut naître car existe aussi le connecteur SATA Express. Si les supports de stockage tardent à être disponibles, les SSD au format M.2 sont bien au rendez-vous.

Une nouvelle fois, deux types de périphériques M.2 se distinguent : Ceux en SATA 6Gbps utilisant un pilote AHCI et les plus rapides à 10Gbps qui eux font appel à un driver NVMe.

Le port M.2 intègre soixante sept contacts et le standard englobe huit longueurs allant de 16mm à 110mm.

m2port

Pour ne pas simplifier les choses, deux variantes cohabitent : le « B key » et le « M key ». Un détrompeur permet de les dissocier mais fort heureusement, les SSD sont hybrides, c'est-à-dire qu’ils sont installables dans les deux cas.

IMGP9583_1

De plus, des adaptateurs M2. vers SATA existent et sont économiques car ils n’embarquent pas de contrôleurs ou bridges.

Nous récapitulons aussi synthétiquement que possible : le M.2. est l’évolution du mSATA qui accepte grand nombre de cartes d’extension.

En fonction du chipset de la carte mère et du type de SSD (SATA ou NVMe), le port M.2 accepte des vitesses de 6Gbps et 10Gbps.

Le slot M.2 existe en deux variantes « B » et « M » key mais les SSD au format M.2 sont compatibles avec les deux.

 Anvil's Storage utilies est une application complète dédiée aux SSD. Il est incontournable car il intègre de nombreux tests.

anvil_46

 En plus de mesurer les débits en lecture comme en écriture, Anvil's Storage renseigne les IOPS et les temps de réponse. Il prend en charge les fichiers d'une taille de 4MB, 4K, 32K et 128K.

Il donne donc un excellent aperçu des performances générales et pour aller plus loin, sont disponibles différents Queue Depth sur les fichiers de 4K: 4 et 16. Pour rappel le Queue Depth est le nombre d'opérations traitées simultanément et il est déterminé par le support de stockage.

Enfin un score général est aussi indiqué afin de comparer plusieurs SSD et sa particularité est de prendre en charge la compression des données.

Dans un premier temps, nous interprétons les résultats en lecture et en écriture pour les données non compressées, compressées à 46% puis à 100%. Dans un second temps, nous nous attardons aux IOPS soit le nombre d'entrées/sorties par seconde.

anvil1

anvil2

Une première analyse permet de constater que les résultats sont identiques quelque soit le taux de compression des données. En dépassant les 500MB/s en lecture et 460MB/s en écriture en séquentiel de 4MB, le Crucial 550 512GB M.2 est très rapide.

Si les 500MB/s sont courants en lecture, en écriture les SSD disponibles sur le marché sont loin d'être tous égaux et sont bien souvent limités à 300MB/s.

anvil3

anvil4

 En termes d'IOPS, le Crucial 550 512GB M.2 fait aussi très fort avec un socre de 85 000 en écriture et un tout petit peu moins en lecture avec un QD de 16. Aux vues des écarts constatés entre les QD1, 4 et 16, le nouveau SSD de Crucial montre tout son potentiel avec une valeur élevée.

 

AS SSD Benchmark a également retenu notre attention car il compte parmi les rares à mesurer les débits avec un Queue Depth de 64, la valeur maximale supportée par la majorité des lecteurs disponibles.

asssd_copy

 AS SSD mesure donc les débits séquentiels, le traitement des fichiers de 4K y compris en QD de 64 et donne les temps d'accès. Un score généraliste est là aussi disponible pour un comparatif plus aisé.

asssd

Les valeurs en Séquentiel comme en 4K sont vérifiées et surtout AS SSD montre bien les bénéfices d'un Queue Depth élevé.

Atto est un très ancien logiciel de mesure de débits et il compte parmi nos favoris. En plus d'une fiabilité exemplaire, il est le seul à mesurer une plage très large de fichiers traitées entre 0.5K et 8MB.

atto

 Il est aussi possible de définir la taille du fichier de test à utiliser. A noter que la dernière version prend en charge les lecteurs réseau.

atto1

atto2

Les résultats d'ATTO sont très parlants et nous remarquons immédiatement les excellentes performances en écriture notamment. Dès le traitement des fichiers de 64K, les débits sont à leur maximum avec plus de 510MB/s.

En lecture, il faudra “attendre” le traitement des fichiers de 256K pour dépasser les 550MB. Ainsi les débits sont plus réguliers en écriture mais montent plus haut en lecture.

CrystalDiskMark est probablement le plus populaire des benchmarks conssacrés aux périphériques de stockage. Il propose quatre mesures allant des débits séquentiels en passant par les fichiers de 512K pour finir par ceux de 4K avec un QD de 1 et 32.

crystal_copy

 CrystalDiskMark est également apprécié pour ses possibilités de réaliser des mesures en boucle, jusqu'à cinq passes par défaut. La taille du fichier de test est également configurable même s'il est d'un GB par défaut.

crystal

Bien entendu, les résultats coincident avec nos autres logiciels mais CrystalDiskMark montre de biens meilleurs résultats en traitement de fichiers 4K en écriture qu'en lecture. Les résultats quadruplent littéralement.

Concernant les autres tailles de fichiers, les débits sont équivalent en lecture comme en écriture.

 HDTach est un benchmark très intéressant à son tour car il permet de constater la régularité des performances des SSD. HD Tach se démarque en utilisant l'intégralité de la capacité du SSD.

hdtach

 HD Tach nous montre que le Crucial M550 démarre les 25 premiers GB à une vitesse assez basse inférieure à 200MB/s puis tient une moyenne de 400MB/s. Régulièrement nous observons aussi des pics à 450MB/s.

 

HD Tune Pro est le seul logiciel payant mais sa version d'essai permet de profiter totalement des fonctionnalités proposées.

hdtune_read

 Nous employons uniquement le benchmark en écriture puis en lecture. A noter que HD Tune Pro s'affranchit du système de fichiers dans son test en écriture. Il est donc obligatoire de laisser le disque sans partition.

hdtune

Nous remarquons dans un premier temps que l'écart entre la moyenne et les valeurs maximales sont faibles ce qui permet de déduire que le Crucial C550 M.2 conserve des performances élevées et régulières.

Dans les pires scénarios, notre SSD de test reste rapide avec des débits proches de 300MB/s.

Malgré son interface rustique, IOMeter est la référence absolue en termes de benchmark de système de stockage. Initialement développé par Intel, ses possibilités de configuration sont pratiquement illimitées.

iomete

Le rôle principal d'IOMeter est de mesurer les débits et les IOPS. Mais il est le seul à prendre en compte le traitement aléatoire des données en lecture comme en écriture.

La création de scénarios permet de définir des plages de tests en termes de durée et nous en profiterons donc pour observer la tenue des performances sur une durée de 120 minutes (2 heures) découpées en périodes de 5 minutes.

Nos mesures sont donc effectuées uniquement avec des données aléatoires plus lentes que des débits séquentiels mais bien plus représentatifs d'une utilisation réelle.

io1

io2

Tout d'abord la gestion des fichiers de 4K démontre que si dans les 25 premières minutes les débits sont à leur maximum, la moyenne passe ensuite à 80MB/s.

Concernant les IOPS, la courbe est bien sûr identique et si le Crucial M550 dépasse les 25 000 IOPS dans les 25 premières minutes, la moyenne passe à 20 000 IOPS en écriture.

A noter également que de forts écarts séparent les débits obtenus en lecture et en écriture.

 

io3 io4

 Le traitement des fichiers de 128K est le plus représentatif d'une utilisation concrête. Cette fois les débits sont équivalent en écriture comme en écriture et surtout nous n'obervons plus la baisse de performances après les 25 premières minutes.

 

io5 io6

Et enfin la gestion des fichiers de 2MB reprend des écarts entre la lecture et l'écriture. Si au démarrage du test nous obtenons bien 500MB/s en lecture et 250MB/s en écriture, les débits passent après 15 minutes à 450MB/s en lecture et 200MB/s en écriture toujours avec des accès aléatoires.

Notre dernier test se concentrera sur PCMark 08. Cette référence en la matière se distingue très largement des autres outils car il se charge de donner différents indices sur une utilisation concrête.

pcmar

 Ainsi PCMark 8 simule l'importation de PHoto, le démarrage d'un système d'exploitation, le chargement d'applications, le comportement du disque en jeu, l'antivirus de Windows et l'édition de vidéo. Le programme est donc très complet et pratique.

pcmark

C'est l'importation de photos qui domine les résultats avec pratiquement 150MB/s. La moyenne s'oriente à une valeur proche de 100MB/s dans la majorité des tests.

Enfin les taches les plus exigeantes sont l'analyse des fichiers par l'antivirus puis l'édition de vidéos et musiques avec des valeurs proches de 30MB/s.

Le SSD Crucial M550 512GB M.2 aura su nous prouver à travers nos différents tests de nombreux arguments des plus favorables.

IMGP9594

Tout d’abord le format M.2 est un réel progrès. Ultra compact, le M550 512GB M.2 est à peine plus grand qu’un supporte de stockage USB.

Il évite d’avoir recours aux vieux câbles SATA tant pour les données que pour l’alimentation notamment dans les configurations mini-ITX ou chaque centimètre carré est compté.

Dans les portables le M550 512GB M.2 consommera bien moins qu’un disque dur conventionnel et préservera d’autant la batterie, un composant dont le changement reste très coûteux.

Et grâce aux adaptateurs disponibles dans les meilleures enseignes, il sera enfantin de convertir son SSD M.2 en SATA si nécessaire.

Outre ces qualités reconnues en termes d’intégration, le nouveau SSD Crucial a de quoi séduire les amateurs de performances pures.

Si la génération précédente n’avait pas rencontré le succès escompté par la marque, cette fois la série M550 comblera les plus exigeants.

Les mesures sont unanimes. Le M550 512GB M.2 a su faire preuve de performances à tous les niveaux. Les débits séquentiels comptent parmi les plus élevés et le traitement de fichiers de 4K, qu’ils soient compressibles ou non sont impressionnants.

label 59hardware recommandeLa capacité de 512GB (476GB formatés) lève toutes les limites longtemps connues des SSD. Il est désormais possible d’installer toutes les applications sur son PC y compris de nombreux jeux volumineux. Le stockage des vidéos, photos hautes résolutions et musiques ne sera plus un problème.

Disponible dès deux cents quatre-vingt euros, le Crucial M550 512GB M.2 est à un tarif identique que la version 2.5 pouces ce qui le rend extrêmement compétitif.

Par conséquent le SSD Crucial a tout pour devenir un best seller dans sa catégorie et n’aura aucun mal à s’imposer.

fleche Les performances
fleche Le format ultra compact

 

Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0