Lundi, 24 Septembre

Dernière mise à jour24/09/2018 07:50:05 AM GMT

Vous êtes ici Articles Alimentations Comparatif : Alimentation de moins de 500W

Comparatif : Alimentation de moins de 500W

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}

c5femftbxp4d54djjx2u.jpgIntroduction

C’est un nouveau comparatif d’alimentations que nous vous proposons, il couvre le niveau de puissance des moins de 500 Watts. Longtemps délaissées au niveau des dernières innovations technologiques, elles commencent à peine à en profiter, il est temps… Mais c’est sans doute le segment qui représente les plus gros volumes de vente, il est donc très fortement concurrentiel, ce qui fait que nous sommes susceptibles de rencontrer le pire comme le meilleur.
Seront présentes dans ce groupe des alimentations de marque, mais aussi des no-name dès l’instant que leur niveau de puissance est inférieur à 500 Watts, voilà qui nous permettra de sans doute mieux anticiper un achat d’un bloc de ce niveau de puissance.

59hardwareLes alimentations de notre notre comparatif  :
fleche Enermax Eco 80+ 400 Watts, 55.00 euros.
fleche SilverPower 400W, 48.00 euros.
fleche NesteQ ASM Xzero 500W, 104.99 euros.

Mise à jour :
fleche Corsair 400CX 45.00 euros.
fleche Be quiet Straightpower 400, 66.00 euros.
fleche Seasonic Xserie 400 Fanless, 143.00 euros. 

Spécifications des alimentations testées

59hardware

{mospagebreak}
{menu Protocole de test}

Protocole de test 

SLI

Labels :

SLI et Crossfire : Ce sont des agréments remis par les fabricants de cartes graphiques, indiquant ainsi que les blocs labellisés sont aptes à alimenter une machine équipée d’un duo de cartes graphiques.

Pour nVidia, il y a 16 niveaux de SLI, selon la nature des cartes à alimenter :

fleche 3 x GeForce 8800 Ultra/GTX 2 x GeForce GTX 285
2 x GeForce 8800 GTX 2 x GeForce GTX 295
2 x GeForce 8800 Ultra SLI 7900 GTX/ 7800 GTX
2 x GeForce 9800 GTX SLI 8800 GTS/ GT/ 7950GX2
2 x GeForce 9800 GX2 3 x GeForce 9800 GTX
2 x GeForce GTX 260 3 x GeForce GTX 260
2 x GeForce GTX 275 3 x GeForce GTX 280
2 x GeForce GTX 280 3 x GeForce GTX 285
2 x GeForce GTX 285 3 x GeForce GTX 470
arrow 2 x GeForce GTX 295 3 x GeForce GTX 480
arrow 2 x GeForce GTX 460 3 x GeForce GTX 480
arrow 2 x GeForce GTX 470  
arrow 2 x GeForce GTX 480  

Plus d’informations : Alimentations certifiées nVidia

CrossFire

Pour ATI, c’est le même principe avec également plusieurs niveaux de certification .

Plus d’informations : Alimentations certifiées ATI

A noter que qui peut le plus peut le moins, il est évident qu’une alimentation ayant un agrément pour un Crossfire de X1900 l’a également pour un duo de X1800 ou X1300.

WEE

WEEE et RoHS, ces 2 directives régissent la composition même des produits et leur traitement post-utilisation.

Pour la 1ère, en français DEEE (Déchets d’équipements électroniques), le recyclage et l’élimination des équipements électroniques, obligation de reprise et de traitement des déchets, mais de façon spécifique.
Pas de mélange avec les rebuts ménagers. Reconnaissables à une petite poubelle barrée.

RoHS

La seconde limite l’utilisation de certaines substances dangereuses pour la santé et l’environnement telles que le plomb, le mercure, le cadmium… Il faut noter qu’il s’agit de directives donc, au niveau européen, une obligation d’application mais en tenant compte des différentes législations…


80 Plus

80 Plus, Un label spécifique aux alimentations : 80 Plus. Il est basé sur le rendement et, comme son nom le laisse présager, il labellise les alimentations ayant un rendement de plus de 80 % à 20, 50 et 100 % de charge.

D'autres classifications sont apparues, beaucoup plus exigeantes :

Label /Charge du bloc
20%
50%
100%
80 Plus
80%
80%
80%
80 Plus Bronze
82%
85%
82%
80 Plus Argent
85%
88%
85%
80 Plus Or
87%
90%
87%
80 Plus Platinum
90%
92%
89%

Bien d’autres normes existent, CECP (Basé sur le rendement énergétique), PC Green (fabrication, utilisation et recyclage)…

Glossaire :

CFM, Cubic Feet/Minute : Volume d'air déplacé par le ventilateur. En francais, m³/h, mètres cubes par heure, 1 CFM = 1.699 m³/h.

Protocole :

MaxInPower Premium II
Antec Signature

Plateforme de test:

arrow Processeur : Intel Core i7 920, @ 3500 MHz..
arrow Carte mère : Gigabyte  GA-EX58-UD5.
arrow Carte graphique : CrossFire ou solo de MSI 3870X2, et GeForce 9600 GT.
arrow Mémoire : 3 x 2 Go OCZ- Blade PC3 16000.
arrow Disque dur : Maxtor DiamondMax 22 STM3500320AS 500 Go Sata.

Logiciels utilisés :
arrow Système d’exploitation : Windows 7
arrow OCCT

Avant chaque série de mesures, et dans les 2 configurations, une période de 1 heure sera consacrée à la mise en température de l'alimentation par le biais du test OCCT. A l'issue de cette période, et pour les mesures, ce même test est relancé. Chaque test sera exécuté 3 fois, une moyenne sera établie.

Trois  séries d’alimentations, 3 plates-formes.
La première, les moins de 500 Watts, bénéficie d’une plate-forme assez légère. Le Cpu est cadencé à 3500 MHz, point question de Crossfire de HD 3870X2, le test se fera avec une carte en solo, mais…
Tout est question de connecteurs Pci-E et dans cette gamme de puissance, ils ne sont guère nombreux, cela va du simple connecteur 6 broches au couple  Pci-E 6 et 6+2 broches en passant par le 2 x 6 broches, il faut donc trouver des cartes graphiques compatibles avec tous les blocs.

Dans notre cas présent, une GeForce 9600 GT et une ATI Radeon HD 3870X2 à 850/900 MHz et surcadencée à 878/955MHz

Mesures électriques
Nous porterons notre attention sur le 12 volts, les valeurs 5 et 3.3 volts ne fluctuant quasiment pas quelque soit le modèle testé… Un voltmètre sera branché sur une ligne 12 volts, la valeur mini sera relevée au repos, juste après la période de mise en température et en utilisation intensive. Parallèlement, un Wattmètre est positionné sur l'alimentation du bloc, la valeur de consommation maxi sera prise en compte.

Mesures sonores

Le sonomètre positionné à 15 cm du bloc, impossible de dégager des nuances significatives. Nous le placerons donc à 5 cm sur le côté de celle-ci, suivant un angle de 30°, la valeur la plus importante sera relevée. Une nouvelle mesure sera effectuée à 1 mètre.

Spécifications des alimentations testées

59hardware

{mospagebreak}
{menu Enermax Eco 80+ 400 Watts}

Enermax Eco 80+ 400 Watts

2r56pv897net6csjjz6x.jpg

Une marque que nous retrouvons assez souvent dans nos tests, les alimentations étant l’activité principale d’Enermax. Le bloc du jour appartient à la série Eco 80+, c’est la toute dernière série de blocs lancée par la marque en début d’année. Incontestablement elle surfe sur l’écologie, avec  le leitmotiv « love our earth » de couleur verte. L’accent est donc mis sur l’éco, un rendement sanctionné par un label 80 Plus, un niveau sonore incroyablement bas, 9 dB(A)  et un niveau de puissance raisonnable 350, 400, 500 et 620 W pour la gamme. Serait-ce le bloc idéal ? Pour l’instant nous lui accorderons le bénéfice du doute, mais sur le papier cela paraît intéressant.

ibs6nou20ya1hrkmhwmc.jpg
du9merlh4ipx2hvvdisp.jpg 0eiif62kstdranarsc4m.jpg

Présentation :
Carrosserie gris foncé et grille dorée, elle reprend les canons de la marque. La face arrière est perforée façon nid d’abeille, en somme une présentation des plus classiques pour ce petit  bloc. Je dis petit car il ne mesure que 140 mm de profondeur, ce qui en fait un bloc idéal pour les petits boîtiers.

frqf7wwd8b1uq2o5c6c5.jpg h28zxx6fvcg4ya9iq83v.jpg

Il comporte 2 rails en 12 volts de 22 A pour cette version 400 W, 17 pour le 350, 24 pour le 500 W et 30 pour le 620 Watts, à noter que le modèle 620 Watts possède également 2 rails.
Les puissances de sortie du 3.3 et +5 volts cumulés font état de 120 Watts maxi, là où habituellement les 130 Watts sont atteints. L’intérêt principal est de pouvoir fournir 384 Watts maxi en continu sur le 12 volts au lieu des 350 à 360 watts couramment rencontrés sur des modèles de puissance similaire. Pour rappel, le 3.3 Volts est dédié au chipset, la mémoire, le 5 volts plutôt aux périphériques, DVD et disque dur.

90088jz0h1t3r37ec81c.jpg c0jpzb0nakcc2796iica.jpg

L’ECO 80 Plus 400 W ou EES400AWT est labellisée 80 Plus ce qui atteste d’un rendement supérieur à 80% à 20, 50 et 100% de charge. Elle intègre les protections d’usage, OCP, OVP, UVP AC, UVP DC, OPP, OTP, SCP & SIP. Elles correspondent à l’anti-surcharge, surtension, court-circuit…
L’airGuard est intégré, c’est un concept propre à  Enermax qui se traduit par une réduction des turbulences à l'entrée du ventilateur. Le SpeedGuard s’occupe du ventilateur de 120 mm Advanced Fuzzy Logic pour un refroidissement optimal avec un minimum de nuisance sonore.

Les connecteurs :

A noter un cable mixte Molex et Sata, deux de chaque sont présents sur la même ligne. Cela fait en tout, 4 x Molex et 4 x Sata. La dotation en connecteur Pci-E est exceptionnelle, 1 x 6 broches et 1 x 6 + 2 broches, un nombre de connecteurs assez inhabituel par rapport au niveau de puissance du bloc. L'intégralité des cordons est gainée.

L’intérieur est habituel pour cette marque et reprend la disposition habituelle. Le circuit d’entrée d’un côté et de sortie de l’autre, au centre le transformateur principale, à côté celui du – 5VSB. L’ensemble est propre, les cordons de sortie sont soigneusement liés. Le PCB rappelle largement celui des Pro 82+ et Modu 82+ de la marque.

hx5dzkwyn79i6cokd2ny.jpg rp8mv6e3iyd57e9y6mtm.jpg

Intéressons-nous au ventilateur, Enermax insiste beaucoup dessus. Il se nomme Magma et présente certaines singularités, tout d’abord son guidage qui se nomme Twister, sa durée de vie serait le double d’un double roulement à billes classiques. Sa tenue dans une ambiance très chaude a été testée, il semblerait que le Magma fonctionnerait à 85°C.
Les pales de ce ventilateur sont incurvées à 2 endroits, cela se nomme Batwing Blades, cela induit un flux très concentré.
Son autre particularité est d’offrir un niveau sonore très bas puisqu’il est annoncé à 9 dB(A) selon Enermax.

uzmniycewgaormx8a31x.jpg specoe44wuxnzon1khtx.jpg

Conclusion :

WEE

Ses performances sont très bonnes, une bonne stabilité est au rendez-vous. Notre test Conf3, le plus dur, s’est déroulé sans souci. La consommation demeure mesurée, les nuisances sonores sont particulièrement réduites. Au plus fort des tests, nous n’avons pas noté d’augmentation du niveau de bruit à l’oreille, c’est le sonomètre qui l’a relevé. Le ventilateur Magma n’est sans doute pas étranger à un tel résultat.
La finition est très bonne, tout à fait conforme au standard de la marque. Les connecteurs sont en nombre, surtout les Pci-E qui en 6 et 6+2 broches, voilà qui permet de voir venir…
Le prix est correct, il est assorti d’une garantie de 3 ans, rassurant sur ces petits blocs.
Nous lui décernons notre label Performance, il se justifie par son niveau de performances électriques et d’équipement.

arrow Stabilité.
arrow Consommation.
arrow Discrétion.
arrow Connecteurs complets.
arrow Garantie de 3 ans.
Certains cordons un peu courts.

{mospagebreak}
{menu Silver Power SP-SS400}

Silver Power SP-SS400

0r6byxbq4ri0qwo0p231.jpg

Un nouveau venu, oui et non, la marque est nouvelle mais la société à l’origine ne l’est pas vraiment puisqu’il s’agit de MaxPoint. Cette entité est présente dans l’hexagone par le biais de Nanopoint. Quand on sait que Nanopoint est distributeur Tagan, Seasonic et Etasis, on imagine assez facilement que la mise sur le marché d’un bloc est grandement facilitée.
Les blocs Silver Power auraient été conçus par Tagan pour investir un marché différent avec une gamme de prix qui l’est également. La gamme Silver Power s’est un peu simplifiée depuis notre dernier examen.
Elle se compose de 6 produits :
Les Green Power, de 400, 500 et 650 Watts, une 600 et 850 Watts éclairées et une seconde 400 Watts.
C’est la SP-SS400, la version 400 watts que nous testons ce jour, elle appartient à la gamme Green Power. Elle affiche elle aussi ses prétentions, une consommation mesurée.

y0yx705mzxkujumj7pwv.jpg 8cmc8ucldpiiy1fni327.jpg
k5ebggxbff0zs1lzj441.jpg
zo132v2ef6lnxfhpsoys.jpg y4k33eagxqqm7z2b8jg9.jpg

Présentation :
Une présentation très classique, carrosserie gris foncé et grille de ventilateur chromée.
Le bloc intègre 2 rails 12 volts de  17 A,( 360 W maxi) pour cette version 400 W, 2 rails 12 volts de  17 A,( 360 W maxi)  pour la 500 Watts. La version 650 Watts est très différente 4 rails 12 volts de 18 A, (624 W maxi).  Notre SP-SS400 est donc dans la moyenne de ce que l’on rencontre habituellement à ce niveau de puissance.

hl76rv226jp9bkz1lbem.jpg p3m6petm9t7ykx7etzix.jpg

Le bloc est de petite dimension, sa profondeur est de 140 mm, de quoi faciliter son intégration dans un boîtier de dimension modeste.

Les connecteurs :

Passons aux cordons, ils sont de bonne longueur, aussi bien ceux de la carte mère que les Pci-E. Avec 550 et 600 mm, ils autorisent un montage dans un boîtier de grand format.
L’intégralité des cordons est gainée, et cela jusqu’à l’intérieur du bloc.
Le nombre de connecteurs est dans la norme vue la puissance développée, le 2ème connecteur Pci-E 6 broches est un plus.

61ags93mtkivcs8gcrll.jpg jne9nhxlpdyj7sfq981f.jpg

L’intérieur ne laisse aucun doute sur la provenance du bloc, c’est du Seasonic. La disposition des principaux éléments est traditionnelle, l’entrée d’un côté et les sorties de l’autre. Au centre les transformateurs, le PCB est très court, ce qui se traduit par un ensemble très aéré. L’ensemble fait preuve d’une bonne propreté, pas de fils volants à signaler.

8wg72ccn17h819blomhx.jpg 9fwj9jnekpomgozt7k0d.jpg


Le refroidissement est confié au très courant ADDA AD1212MB-A71GL que nous retrouvons bien sûr chez Seasonic mais chez d’autres fabricants également. Il est donné pour 2050 tr/min, un indice CFM de 83 et 38 dB(A) en nuisances sonores, il se régule via la tension et n’est donc pas compatible PWM.

n4ajvc2dzaitty6kqcys.jpg e11hmxof5svyhiwtphfq.jpg

Conclusion :


Un bon petit bloc qui affiche des performances très intéressantes, c’est une base Seasonic, nous n’en attendions pas moins. La consommation est mesurée, la stabilité plutôt bonne, 0.19 et 0.22 V en Conf 1 et 2.
Les nuisances sonores sont correctes, sans plus, l’essentiel étant qu’à un mètre elle se montre discrète.
La finition est classique mais un ton en dessous de l’Enermax, cela s’explique par le fait que c’est une série d’alimentation qui se veut simple, inutile de créer un 2ème Seasonic et de s’auto-concurrencer.
Par contre, ce qui est appréciable n’est autre que la longueur des cordons, 550 mm pour la carte mère et 600 mm pour les Pci-E. Voilà qui risque de faciliter la gestion des cordons dans une implantation dans un grand boîtier.

Les connecteurs sont en nombre largement suffisant, dommage de ne pas avoir livré un 6 + 2 au lieu d’un 6 broches pour la carte graphique. Son niveau de prix nous paraît correct, il faut tenir compte du fait qu’il ne s’agit pas d’un bloc " no name".

arrow Stabilité.
arrow Discrétion.
arrow Connecteurs complets.
Niveau sonore un peu élevé.

{mospagebreak}
{menu NesteQ ASM Xzero 500W}

NesteQ ASM Xzero 500W

59hardware

NesteQ est une société assez récente implantée Outre-Rhin. Ses productions sont pour l’instant axées vers des boîtiers mini ITX des accessoires disques durs, des rhéobus et des alimentations. C’est cette dernière gamme qui nous intéresse aujourd’hui.
Deux séries sont présentes
X-Strike déclinée sous 6 versions,  400W, 500W, 600W, 750W, 850W et 1000W. Il s’agit de la gamme standard.
ASM Xzero, 400W, 500W, 600W, 700W et 1000W. La série haute performance, au menu cordons modulaires et surtout 0 dB(A) sont annoncés en nuisances sonores. De quoi nous surprendre et nous intriguer…

59hardware 59hardware

Nous avons reçu l’ASM Xzero en 500 W, elle intègre donc notre comparatif  0 à 500 Watts. Un bloc atypique, terriblement séduisant sur le papier affichant sans vergogne un 0 dB(A), très intriguant.

59hardware

Présentation :
Une alimentation qui ne passe pas inaperçue, une carrosserie noir satiné, quelques touches dorées, comme la grille du ventilateur. Une des faces du bloc revêt un autocollant reprenant l’appellation Xzero.  Sur la face opposée, un autocollant indique que le bloc peut être monté sous 2 orientations.
C’est un bloc de type semi-modulaire, seuls les cordons carte mère sont natifs à savoir le 20/24 broches, l’EPS 8 broches et sa déclinaison P4 en 4 broches.

59hardware 59hardware

La face avant du bloc laisse apparaître les différents connecteurs, c’est avec joie et surprise que nous découvrons 4 connecteurs repérés Pci-E, rien que ça ! Pour un bloc donné pour 500 Watts, c’est une sacrée surprise.
La face arrière recèle également certaines originalités, nous passons outre le connecteur d’alimentation et son bouton marche/arrêt pour nous consacrer à ce qu’il y a au-dessus ou au-dessous selon le sens du montage.
Pour ce dernier, NesteQ a prévu 2 types d’installation, l’une classique, ventilateur en dessous et l’autre un peu moins, ventilateur au-dessus. Détaillons cette installation, elle se nomme Stack Effect Cooling Solution et ASM Mode, elle va de mise avec le mode passif de ce bloc. Encore faut-il avoir un boîtier qui possède sur son sommet un dispositif d’extraction pour créer un flux suffisant.
L’ASM Mode consiste en un arrêt pur et simple du ventilateur d’origine, pour cela direction le panneau arrière.
Il est plutôt bien fourni, tout d’abord le gros bouton doré, à proximité des voyants indiquant la bonne santé des 4 tensions principales, + 3.3, +12, + 5VSB et +5 volts par la présence de diode de couleur verte. Quand une de ces tensions passe au rouge, c’est qu’il y a un problème.

59hardware 59hardware


La commande principale est constituée par le bouton central, il permet sur simple pression de passer d’un mode à un autre.
En mode manuel, la rotation du bouton contrôle la vitesse du ventilateur avec 65°C au cœur du bloc en limite  maxi pour passer en mode automatique du ventilateur, en sécurité.
En mode passif, le ventilateur est à l’arrêt mais bien sur les 65°C de sécurité sont encore présents et enclenchent le ventilateur automatiquement.
Très sympathique tout cela, mais comme pour toutes les fonctions de ce type liées aux alimentations, elles sont bien souvent implantées sur le bloc en lui-même. Ce qui complique l’accès aux réglages ou la consultation des alarmes l’alimentation montée dans un boîtier.

59hardware

La seconde particularité est le +12V Power Plus, ce concept boosterait les lignes EPS  8 broches, P4 4 broches et surtout Pci-E. Pour notre modèle 30 A sont disponibles pour chacun, pour information cela monte à 40 à 48 A sur le modèle 700 watts. Une fonction pouvant être intéressante même si il est hors de question de l’utiliser simultanément sur toutes les lignes concernées. Pour rappel la puissance maxi combinée est de 35 A sur le + 12 volts. En tout état de cause, c’est une valeur figée et pas extensible ou alors sur une durée très très courte.

Les connecteurs :

Les connecteurs sont en nombre, 6 Sata et 6 Molex mais aussi 2 Pci-E en 6+2 broches, la longueur des cordons est largement suffisante pour une intégration soignée.  A noter une sortie monitoring du ventilateur du bloc, elle se branche sur la carte mère et permet de suivre sa vitesse de rotation.
Deux cordons ventilateurs sont également fournis, ils comportent tous deux  3 connecteurs ventilateurs 3 broches. L’un les alimente en 12 volts, l’autre en 5 volts, une façon de temporiser l’ardeur de certains ventilateurs de boîtier très bruyants.
Pour terminer avec la connectique, revenons sur cette particularité de pouvoir mêler Sata et Molex sur un seul cordon, en bref monter son cordon comme on le souhaite. Il y a même la possibilité d’utiliser des rallonges de 440 mm si le cordon est trop court. Des bouchons sont prévus pour isoler les connecteurs terminaux non utilisés.

59hardware 59hardware

Passons à l’examen de l’intérieur du bloc, nous allons sans doute découvrir comment le mode 0 dB(A) fonctionne sur le refroidissement.
Tout s’éclaire dès le démontage du capot, en fait les sommets des dissipateurs sont occupés par des caloducs qui aboutissent à de petits radiateurs situés derrière la façade arrière. Le flux généré par le ventilateur ne refroidit donc pas directement les dissipateurs mais ses radiateurs.

59hardware 59hardware

Le mode 0 dB(A) peut donc se concevoir, pour peut qu’il y est un léger flux circulant dans le bloc, ingénieux.  Les radiateurs nous paraissent de petites dimensions mais le fabricant les a conçus comme cela, ils doivent donc être de taille jugée suffisante. Le ventilateur est un désormais classique ADDA AD1212MS-A73GL, il est donné pour 2050 tr/min et 80 CFM pour 38.5 dB(A), il n’est pas compatible PWM, enfin il équipe bon nombre d’alimentations sur le marché.

59hardware 59hardware

Le PCB est agencé de façon classique avec l’entrée d’un côté et les sorties de l’autre, au centre le transformateur principal et son pendant en  5VSB. Ils sont encadrés par les dissipateurs des transistors de découpage et du pont redresseur.
Derrière le bouton figure le PCB qui supporte la régulation du ventilateur, la sonde thermique est également présente. Côté cordons de sortie, belle pagaille, certains câbles sont bien trop tendus, comme ceux alimentant le PCB de la régulation du ventilateur par exemple, aucun collier à l’intérieur du bloc pour canaliser le toron, le seul présent c’est nous qui l’avons mis…

Conclusion :

WEE

Un bloc doté d’un équipement hors norme vis-à-vis de sa puissance, il est semi-fanless et embarque des cordons modulaires et certains combinables, les Molex et les Sata.
Le semi-fanless est appréciable car dans notre cas, le ventilateur ne s’enclenche qu’à partir d’une charge assez importante, ce qui sous entend que dans le cadre d’une utilisation modérée, bureautique, internet, la Xzero 500W est passive et donc inaudible. Mais tout dépend bien sûr de la ventilation du boîtier et de la position du bloc car en tout état de cause, le ventilateur s’enclenche à partir d’une température interne du bloc de 65 °C. Si le boîtier est bien ventilé cette température peut être atteinte plus tardivement, mais c’est le lot de tout système de refroidissement passif ou semi-passif, c’est au boîtier d’évacuer la chaleur.

En utilisation intensive, avec le ventilateur donc, le niveau sonore est très contenu, en tout état de cause bien inférieur à notre limite de nuisance.
Avant de passer aux résultats de nos tests, précisons que 100 watts, voir plus, séparent ce bloc de certaines alimentations présentent dans ce comparatif. A ce niveau de puissance, c’est considérable bien sûr, il faut en tenir compte dans l’interprétation des résultats.
La stabilité des tensions est au rendez-vous avec de très bons deltas notamment en conf1.
La consommation est également mesurée voire très mesurée mais attention, pour rappel le ventilateur est coupé au repos, voilà qui permet de gagner quelques Watts.

Le sujet qui fâche, le prix ! Elle est annoncée à 105 euros, pour un bon bloc 100% passif il faut compter 140 euros environ, son prix peut paraître logique  pour une alimentation semi-passive. Mais rappelons que ce type d’alimentation demeure encore  marginal et peine à décoller, de plus les blocs classiques ont gagné en efficacité et en discrétion.  

arrow Stabilité.
arrow Consommation.
arrow Discrétion.
arrow Concept de refroidissement
arrow Cordons modulaires et combinables.
Prix très élevé.

{mospagebreak}
{menu Be quiet Straightpower 400 E7}

Be quiet Straightpower 400 E7

8lyb4sf74a3gn6lc6uug.jpg

Un constructeur atypique qui a fait de bons choix techniques, au bon moment. Les tendances du marché sont bien suivies, une évolution de la quasi intégralité de la gamme alimentation vers le haut rendement est programmée avant la fin d’année. Le mois de novembre va être chaud chez Be quiet.
La gamme Straightpower E7 se décompose pour l’instant en six modèles de 400 à 700 Watts, elles sont labélisées 80 Plus Bronze. A partir de 450 Watts elles possèdent l’agrément SLI et CrossFireX. Des variantes sont présentes, la gamme E7 CM (pour cordons modulaires), 480, 580 et 680 Watts avec les mêmes labels et agréments que la série E7.

dmjspbt8x092s6iierg4.jpg 6xmwz0f3xzeuwc8eqca8.jpg
Les spécifications techniques
Le conditionnement
arrow 400 Watts PFC Actif arrow Le bloc
arrow Agrément : Label 80 Plus Bronze arrow Un cordon d'alimentation
arrow Rend max annoncé de 86.05 % arrow Notice traduite
arrow Charge maximale +3.3 volts : 24 A
arrow Charge maximale +5 volts : 20 A
arrow Charge maximale +12 Volts 1 : 18 A
arrow Charge maximale +12 Volts 2 : 18 A
arrow Charge maximale +12 Volts 3 : 18 A
arrow Charge maximale -12 volts : 0.3 A
arrow Charge maximale +5VSB : 3 A
arrow Protections : OVP / UVP / OCP / OPP / OTP / SCP
arrow Type Filaire. Conditions :
arrow Ventilateur de 120 mm Prix moyen constaté : 66.00 euro
arrow Dimensions : 150 x 86 x 160 mm. Garantie de 3 ans, 1 an sur site

Présentation :

Notre Straightpower 400 E7 arbore la même finition que la 680 E7 CM. Couleur gris foncé pour la carrosserie, le panneau du ventilateur est en plastique dans le même ton. Il est recouvert de petites tiges métalliques jouant le rôle de protection vis-à-vis du ventilateur.

0ltz0xac9yz2yc42jozw.jpg vv57frpv06j3p5dx4plt.jpg

La face arrière arbore une finition classique avec une structure en nid d’abeille, le panneau avant présente une aération haute.
Le logo Be quiet est embouti sur le panneau droit du bloc, le gauche est occupé par les spécifications du bloc.
Rien à redire sur la finition extérieure, elle est de bonne qualité.

11xbz7pdfzyjx7h2nt6p.jpg 81dlvrpt0nzmaw2s6f0o.jpg

C’est un bloc multi-rail, il en embarque trois de 18 A soit 30 A en combiné, c’est un ampérage courant pour les alimentations de cette puissance. Il possède toutes les sécurités du moment, OCP, UVP, OVP…
Au niveau du rendement, c’est un label 80 Plus Bronze qui lui a été décerné, cela sous-entend un rendement minimum de 82, 85 et 82% à 20, 50 et 100% de charge.

Les connecteurs :

Une dotation dans le ton, quatre SATA et quatre MOLEX,  pratique l’alternance de SATA et MOLEX sur le même cordon. Cela peut favoriser un câble-management correct dans un boîtier. Nous aurions souhaité le cordon EPS quatre et huit broches un peu plus long, pour les grands boîtiers.
Le connecteur Pci-E est constitué d’un 6 + 2 broches, un seul c’est un peu dommage…

L’intérieur :

is7opf0gy7b0gbc6g6ab.jpg duasygnr4r0n5a3a68ez.jpg

Le ventilateur est un Silent Wing issu de la gamme de Be quiet, il est référencé Be quiet BQT T12025-LF. Il est donné pour 1500 Tr/min maximum, un débit de 85.8 m3h et 28.9 dB(A) en nuisance sonore. Il est Thermo-régulé mais pas PWM.
L’intérieur est propre, le PCB est personnalisé pour Be quiet et pour la gamme BQT. L’implantation des composants est classique, les transformateurs au milieu et l’entrée en  courant secteur d’un côté et les sorties de l’autre. Les refroidisseurs sont de tailles moyennes pour ce niveau de puissance.

96j38t8ygcair3wrco16.jpg 5o3bdpq4xyded8nhy1ck.jpg

A noter la présence de potentiomètres sur le PCB, ils servent à ajuster les tensions de sortie, à manier avec une précaution extrême.

Conclusion :

 Un bloc doté de bonnes performances, la chute de tension en 12 volts est raisonnable. Au niveau de la consommation elle est très mesurée, son label 80 Plus Bronze en est une belle preuve.
La discrétion est de mise mais à un niveau assez inattendu, elle est inaudible.  La qualité du ventilateur n’y est pas étrangère ,de plus il ne tourne ne pas beaucoup plus vite en charge qu’au repos. Voila qui confirme l’excellent rendement de cette alimentation.

La finition est de très bon ton, par contre comme bon nombre de ses collègues, la dotation en cordons Pci-E  est assez faible. Avec un seul Pci-E 6+2 là ou deux Pci-E en 6 broches seraient bien plus intéressants.
Par rapport à ses prestations le prix nous semble correct, de plus la garantie d’un an sur site est un plus indéniable.

Label Performance pour cette alimentation.
arrowConsommation très mesurée.
arrow Discrétion.
arrow Fintion.
arrow Garantie d’un an sur site.
Connectique Pci-E faible.

{mospagebreak}
{menu Corsair 400CX }

Corsair 400CX

w655zqz0tx6ml6nkkk7f.jpg

La référence dans sa catégorie, en tête des ventes chez bon nombre de E-commerce, Corsair s’est forgé une certaine réputation en quelques années seulement dans ce domaine. La recette ? Une stratégie commerciale bien affutée, un marketing à l’avenant et une provenance des alimentations plutôt de bon aloi, Seasonic.
Corsair possède 23 alimentations réparties sur six gammes de produits. Dix sont modulaires dont les HX et les toutes nouvelles AX le solde est constitué de blocs filaires. Comme la série VX et la VX450 que nous avions testé il y a quelques temps.

La série CX correspond à l’entrée de gamme de chez Corsair, elle est composée de quatre modèles, 400, 430, 500 et 600 Watts. Nous avons reçu deux blocs de chez Corsair dont cette 400CX, nous l’anticipons assez bien reste à confirmer.

1j84tvclo3f8a6qjkuw0.jpg p13cal4rb1lrbewafe7z.jpg
Les spécifications techniques
Le conditionnement
arrow 400 Watts PFC Actif. arrow Le bloc.
arrow Agrément : Label 80 Plus. arrow Un cordon d'alimentation.
arrow Rend max annoncé de 83.54 %. arrow Notice traduite, colliers.
arrow Charge maximale +3.3 volts : 20 A.
arrow Charge maximale +5 volts : 20 A.
arrow Charge maximale +12 Volts 1 : 30 A.
arrow Charge maximale -12 volts : 0.8 A.
arrow Charge maximale +5VSB : 2.5 A.
arrow Protections : OVP / UVP / OCP / OPP / OTP / SCP.
arrow Type Filaire. Conditions :
arrow Ventilateur de 120 mm. Prix moyen constaté : 45.00 euro
arrow Dimensions : 150 x 86 x 140 mm. Garantie de 3 ans.

 

Présentation :

La grande simplicité, un alimentation noire sans fioritures, tout juste le logo Corsair embouti sur les flancs du bloc. Une grille noire protège le ventilateur, les spécifications prennent place sur le dessus de l’alimentation. Il affiche des dimensions modestes au niveau de la profondeur, 140 mm pratique pour les mini-boîtiers.
Le panneau arrière est occupé par le connecteur d’alimentation et l’interrupteur marche-arrêt. Une étiquette précise la puissance du bloc.

qig66vficy9s1nt7vgnc.jpg rqb2eh5lxlly94qejp1v.jpg

Rien à dire de plus, la simplicité à l’état pur, mais n’est ce pas le but de ce bloc ?
C’est un des seuls blocs mono-rails de notre comparatif, rares sont les alimentations de ce type dans cette gamme de puissance. Un rail donc de 30 A, qui correspond assez bien à la Silver Power qui propose deux rails de 17 A pour 30 maxi en combiné

Les connecteurs :

Ils sont nombreux vue sa catégorie, six MOLEX et SATA mais aussi deux FDD, les Pci-E n’ont qu’un représentant en 6+2 broches. Nous aurions souhaité deux en 6 broches pour une meilleure compatibilité, sachant qu’au niveau puissance disponible, un Pci-E 8 broches = deux Pci-e 6 broches.
La longueur des cordons, notamment ceux de la carte mère, est idéale pour une implantation dans un moyen-tour et pourquoi pas dans certains grand-tours.

L’intérieur :

apilz2lyoao2szhjthjz.jpg 8tg14hq20fymls20wn5i.jpg

Un PCB avec un design connu, déjà vu sur Corsair VX450W, Silver Power SP-SS400 et Arctic Cooling Fusion 550RF, entre autres. L’implantation des composants est classique, le circuit primaire à droite avec son module PFC, au centre les deux transformateurs pour les 12 et 5 Volts et le 5 Vsb. Le circuit secondaire pour finir, avec ses départs de cordons et ses condensateurs et selfs de filtrage. L’ensemble est propre, rien à redire.

gpowwpz2i83m1g023hb9.jpg o8nndekx1hm804ociipb.jpg

Le refroidissement est assuré par l’éternel ventilateur Adda AD1212HS-A71GL. Il est donné pour 2200 tours/min, un CFM de 80.5 et 39.1dB(A) en niveau de nuisances sonores, il est thermo régulé.

Conclusion :

 Un bloc étonnant à plus d’un titre, surtout qu’il s’agit d’un des moins couteux de notre comparatif. La chute de tension est assez moyenne, par contre au niveau de la consommation, il rivalise avec certains autres modèles plus couteux. Les nuisances sonores demeurent largement sous la limite acceptable.
Au niveau des connecteurs, ils sont nombreux et leurs longueurs peuvent permettre une intégration facilitée.
C’est une alimentation de marque, nous retrouvons donc une garantie de trois ans très sécurisante vue son niveau de prix.

Label recommandé par 59hardware pour cette petite Corsair 400CX.

arrow Consommation mesurée.
arrow Longueur des cordons.
arrow Nombre de connecteurs.
Chute de tension moyenne.
Un seul Pci-E.

{mospagebreak}
{menu Seasonic Xserie 400 Fanless}

Seasonic Xserie 400 Fanless

f09qvpi57w2mhxwilinm.jpg
C’est la petite de la gamme Xserie, finalement c’est un peu la vitrine technologique de Seasonic. Le savoir faire de la marque est déployé dans cette ligne de produit. Cinq blocs la composent, 400 et 460 Watts fanless, sans ventilateur donc, et 500, 600, 760 , 850, 100 et 1200 Watts semi-fanless. Pour ces dernières le procédé consiste en un arrêt du ventilateur sous un certain taux d’utilisation du bloc, une démarche intéressante nous l’avons expérimenté lors d’un test

C’est un bloc 400 Watts fanless, pas de surprise cela fait quelques années que d’autres constructeurs tel que Fortron, une marque réputée, ainsi que ses dérivés commerciaux proposent un produit de ce type.
Les alimentations plus anciennes comme la FSP Zen 400, que nous avons testé il y a quelques années déjà est désormais labélisée 80 Plus Bronze. La Seasonic Xserie 400 possède un label également mais un 80 Plus Or.
Rares sont les constructeurs commercialisant ce type de bloc car très couteux à la fabrication et d’autant plus à la revente. Ils bénéficient d’un excellent rendement, forcément il n’y a pas de ventilateur donc les composants sont de premier choix et présentent un échauffement limité.
C’est donc avec un plaisir extrême que nous allons nous pencher sur ce bloc qui représente sur le papier un certain aboutissement

wltd6km87lnc8gckczkp.jpg 15duvxuuq814n8z0n47x.jpg
Les spécifications techniques
Le conditionnement
arrow 400 Watts PFC Actif. arrow Le bloc et les cordons.
arrow Agrément : Label 80 Plus Or. arrow Sac et sacoche..
arrow Rend max annoncé de 91.69 %. arrow Notice traduite, colliers.
arrow Charge maximale +3.3 volts : 20 A.
arrow Charge maximale +5 volts : 20 A.
arrow Charge maximale +12 Volts : 33 A.
arrow Charge maximale -12 volts : 0.5 A.
arrow Charge maximale +5VSB : 2.5 A.
arrow Protections : OVP / UVP / OCP / OPP / OTP / SCP.
arrow Type modulaire. Conditions :
arrow Pas de ventilateur. Prix moyen constaté : 143.00 euro
arrow Dimensions : 150 x 86 x 160 mm. Garantie de 5 ans.

Présentation :

C’est un bloc très atypique que nous découvrons, il est ouvert quasiment sur toute les faces dissipation oblige. Il n’y a que le dessous du bloc qui soit totalement occulté, là ou est posé le PCB.
Elle doit être montée impérativement avec le panneau perforé au dessus, Ce dernier est nervuré, les perforations sont légèrement en retrait par rapport à la surface. Les côtés possèdent également une structure nid d’abeille mais uniquement dans le bas du panneau pour permettre à l’air ambiant de pénétrer dans le bloc.

owenw3kgktlxg6szdgy4.jpg s5wsi2wa1gqirpqnwsgs.jpg


Le panneau supportant les connecteurs de sortie abrite également une ouverture mais sur la droite. Tous les cordons sont modulaires, y compris ceux de la carte mère et de la carte graphique. Pourquoi sont-ils amovibles car indispensables ? Toujours difficile à expliquer, peut être une commercialisation prochaine de cordons plus courts en option ?
Elle adopte les mêmes couleurs que sa grande sœur comme la X750 que nous avons testée il y a quelques mois. La carrosserie est donc noire et les inscriptions Or, la X400 reprend également le même bundle, elle possède un petit sac en velours et une sacoche de rangement pour les cordons. Des colliers sont également livrés.

l5galcrlwqnldi2q3apg.jpg 823ykmtfii0jkazxoqph.jpg

C’est une alimentation mono-rail comme toutes la gamme X, il est de 33 A sous 12 Volts dans notre cas. Elle embarque le DC to DC, c’est une technique permettant de ne fabriquer que du 12 volts, le 5 et le 3.3 Volts en découlant. A l’inverse de la solution classique où deux tensions sont fournies à la base, le 12 et le 5 volts, le 3.3 est dérivé du 5 volts. Le DC to DC augmente le rendement du bloc.

Les connecteurs :

ero4fud27exmw727p2x5.jpg qs7j6cyyupveqfsnk3nn.jpg

La longueur des cordons est suffisante pour une intégration facilité en moyen-tout et pourquoi pas en grand tour. Six MOLEX et six SATA sont présents, c’est une bonne dotation pour ce niveau de puissance.
Par contre le seul connecteur Pci-E est un 6 +2 broches, il faut passer à la 460 Watts pour bénéficier d’un six broches supplémentaire. Voila qui pose une interrogation, pourquoi ce choix d’un 6 + 2 qui peut fournir 150 Watts alors que deux connecteurs de 6 broches fournissent la même puissance. Voila qui permettrait une plus grande compatibilité vis-à-vis de certaines cartes graphiques sans risquer la surcharge du bloc.

L’intérieur :

z329jrswt8o20sth9jt1.jpg

Le capot supérieur ôté, nous découvrons une implantation différente avec surtout une absence de cordons. La série X comporte un PCB spécifique au DC to DC qui supporte les connecteurs de sortie. Il est donc monté directement sur le panneau arrière avec quelques cordons livrant le 12 Volts.

3m70y4e4mzzfqpc353ug.jpg lcos5wjwp4l86vuqoa8k.jpg


Le premier étage de filtrage est implanté dans le connecteur d’alimentation, d’où sa taille, le second est sur le PCB juste en dessous. Une grande partie du circuit secondaire se situe sur le PCB vertical.
Les dissipateurs sont proéminents et très proches du capot supérieur pour une meilleure dissipation. L’ensemble est très propre avec un nombre de cordons interne très limité.

hn7kxjkyvpwcnptv2td0.jpg 5olmndrx9bi1h0h3fs6e.jpg

Conclusion :

Un bloc de moins de 500 Watts labélisé 80 Plus Or, ce n’est pas chose courante car de mémoire il doit y en avoir deux ou trois et je ne suis même pas sur qu’ils soient tous commercialisés. Si de surcroît l’alimentation est totalement passive, il n’en reste plus qu’une, la Seasonix X 400 Fanless.

Pour être franc les résultats étaient attendus, en excellente position sous tous nos tests. Une chute de tension mesurée, un très haut rendement et bien sur un silence de fonctionnement inégalable.  C’est toujours avec certain plaisir nous examinons ce type de bloc car ils ne sont pas très courants ou alors ils sont en provenance d’un seul et même fabricant, FSP. La  ZEN 400 a été lancé il y a environ deux ans avec le label 80 Plus, à l’époque il n’y avait rien d’autre. Elle est désormais labélisée 80 Plus Bronze.
 Le prix est sans doute l’élément le plus récurant et admettons le, le plus dissuasif. Mais ne nous méprenons pas, ce type de d’alimentation est très couteuse, des composants de premier choix, des études forcément très poussées et surtout des volumes relativement limités. Le marché des «passives» se situe entre 140.00 et 170.00 euros pour une puissance de 400 Watts et un label 80 Plus Bronze. Notre Seasonic X400 affiche un prix de 143.00 euros avec de l’Or à la clé, elle est donc plutôt bien placée sur ce marché.

Après reste le choix, passive ou pas ? Sur un point de vue financier, l’investissement est impossible à rentabiliser via les économies EDF réalisées. Reste le désir de limiter les émissions de CO² et/ou la recherche du silence absolu dans le cadre d’un HTPC.  

 Le portrait pourrait être idyllique, il faut admettre que nous n’en sommes pas loin mais… Un petit point limite nos ardeurs, un seul et unique connecteur Pci-E en 6+2, deux connecteurs en 6 broches seraient plus judicieux.

Label performance et innovation pour cette alimentation.

arrow Rendement excellent.
arrow Stabilité des tensions.
arrow Silence de fonctionnement.
arrow Finition et bundle.
Un seul connecteur Pci-E.
Prix dans l’absolu.

{mospagebreak}
{menu Résultats des tests}

Résultats des tests

Les plates-formes de tests :

59hardware
59hardware
59hardware
1 x Pci-E 6 broches
2 x Pci-E 6 broches
1 x Pci-E 6 et 1 x 8 broches

Processeur à 3500 MHz

GeForce 9600 GT

Processeur à 3500 MHz

MSI HD 3870X2
850/900 MHz

Processeur à 3500 MHz

MSI HD 3870X2
OC 878/955MHz

12 Volts mini relevés
Les premiers résultats sont constitués par les tensions 12 volts minimales relevées lors des tests en Conf1, 2 et 3.

Les baisses de tension
Nous allons maintenant quantifier la chute de tension en cours de test, c’est une indication importante car elle atteste de la bonne tenue de l’alimentation face à une contrainte importante. Le calcul est simple, la différence entre la tension au repos et en charge. Il convient de relativiser, le delta idéal est bien sûr 0 mais au-delà des valeurs les écarts entre les Conf1, 2 et 3 sont très intéressants et se doivent d’être cohérents 0.06/0.07 par exemple ou 0.21/0.22.

Puissance consommée :
Elle se mesure directement sur la prise de courant, elle est le reflet du rendement du bloc. La 1ère valeur à gauche des barres en jaune correspond à la consommation en veille. En vert la valeur au repos, la valeur au centre des barres au surcroît de consommation pendant le test et à droite la consommation maximale relevée.

Coût annuel et équivalent rejet de CO² :
Un nouveau tableau dans nos comparatifs alimentations, il s'agit des coûts et des équivalents rejet de CO². Il faut vivre avec son temps, l’énergie est chère à tous les niveaux que ce soit sur notre pouvoir d’achat qu’à celui de la pollution de notre planète.
Nous sommes partis sur le scénario suivant : Le PC en veille pendant 20 heures et en utilisation très intensive pendant 4 heures par jour.
Indice EDF : 45 g/ Kw de rejet CO² et 0.1085 € TTC/Kw

Nuisances sonores :
Le tableau reprend les relevés effectués à 5 cm et à 1 m. Quelques explications s’imposent, en vert les valeurs au repos, en orange les nuisances sonores ajoutées pendant la charge à 5 cm et en bleu à 1 m.

 

Spécifications des alimentations testées

59hardware

{mospagebreak}
{menu Conclusion}

Conclusion

zrtqbbznrp117gz7fytb.jpg

C’est le terme de notre comparatif, un certain nombre de blocs sont présents et d’autres sont à venir, difficile donc de généraliser notre conclusion pourtant certains points reviennent avec régularité pour l’instant.

Tout d’abord une certaine disparité dans la connectique, certaines alimentations embarquent plus de connecteurs PATA et SATA que d’autres cela varie de quatre à six pour chacun. Mais la plus flagrante se porte sur la connectique Pci-E, là où certains modèles comportent plusieurs connecteurs d’autres se contentent d’un seul. Un choix difficilement explicable sur un point de vue technique, peut être le souhait d’éviter les risques de surcharge ou plutôt un choix stratégique ou économique.  Quoiqu’il en soit, un Pci-E 6 + 2 broches peut fournir 150 Watts, un connecteur 6 broches fournit 75. Pourquoi donc ne pas livrer deux connecteurs 6 broches en lieu et place d’un 8 broches, cela permettrait une plus grande compatibilité vis-à-vis de certaines cartes graphiques. Et de concrétiser certains de nos tests…

La notion de prix est également prépondérante, cela varie du simple au triple sur la plage 400 à 500 Watts. Certaines nuances s’expliquent assez facilement, rendements différents car labellisations différentes, stabilité, niveaux d’équipement, bundle et garantie. Tous ces points sont à bien appréhender lors de son choix.

Pour finir cette conclusion partielle, sachez que dans 60 à 70% des cas nul besoin d’un bloc surpuissant pour alimenter votre PC. Regardez avec attention nos configurations de test.

Nous attribuons notre label performance à l’Enermax Eco 80+ 400 Watts, ses performances motivent très largement ce choix, avec un équilibre rarement atteint dans nos comparatifs entre performances et nuisances sonores. Un coup de chapeau également pour l’intégration d’un ventilateur Magma qui assurément lui confère cette discrétion. Nous apprécions également la diversité des connecteurs qui lui permet de faire face à n’importe quelles cartes graphiques.

WEE

Le niveau de performances de la NesteQ ASM Xzero 500W la place en tête de ce comparatif, elle affiche le niveau de puissance maximale de ce plateau, il faut le rappeler. Son niveau d’équipement est plus que complet avec des cordons modulaires et adaptables pour les Molex/Sata. Mais surtout, elle est semi-passive, c’est bien là sa particularité, elle hérite de 2 positions de fonctionnement au niveau de son ventilateur.

WEE
Un très bon niveau de discrétion pour cette Be quiet Straightpower 400 E7, de plus elle se classe parmi les meilleures au niveau de la consommation. Rajoutons à cela une finition de très bon ton.
Le prix est correct pour ce niveau de prestation, de plus la garantie d’un an sur site est un atout.
WEE
La Corsair CX400 est une des bonnes surprises de ce comparatif. Tout d’abord son prix, c’est un des blocs les moins couteux de notre plateau, pourtant il affiche des performances très correctes.
La dotation en connectique est assez complète avec de bonnes longueurs de cordons qui plus est.
Le bloc est garanti trois ans, par rapport à son prix c’est plus que correct.
WEE

La Seasonic Xserie 400 Fanless est une des révélations de ce comparatif, elle était attendue, nous n’avons pas été déçus. Les performances sont de premier plan aussi bien au niveau de la stabilité que de la consommation électrique. Que dire de sa discrétion ?
La finition est de premier plan, le bundle très complet, le nirvana ? Oui presque…

WEE WEE

Spécifications des alimentations testées

59hardware

Remerciements : Enermax, Nanopoint, NesteQ, Corsair, LDLC, Be quiet, Seasonic

Share

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir