Vendredi, 24 Mai

Dernière mise à jour24/05/2019 08:09:02 AM GMT

Vous êtes ici Articles Stockage externe, USB Test : Boîtier externe Revoltec Alu Guard

Test : Boîtier externe Revoltec Alu Guard

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}

Introduction.

Revoltec Alu Guard

Les besoins en stockage sont devenus un sujet important de nos jours, un contenu multimédia en augmentation de volume constant avec son cortège de musiques et de vidéos. En bref tout le monde stocke beaucoup, et partage aussi, de plus en plus de foyers possèdent plusieurs PC quoi de plus tentant que de se monter un petit réseau ? Les Box internet autorisent et facilitent grandement cette opération alors pourquoi s’en priver. Le produit dont nous vous proposons le test s’inscrit tout à fait dans cette optique, transportable facilement, polyvalent grâce à son interface USB, et intégrable dans un réseau grâce à son connecteur Ethernet. 

Notre Alu Guard Sata to Lan + USB appartient à une bien belle lignée, très complète, 4 modèles en 3.5 pouces, tous embarquent une interface USB2.0.
fleche RS046,  IDE vers USB 2.0.
fleche RS047, Sata vers E-Sata et USB 2.0.
fleche RS048, Sata vers USB 2.0. 
fleche RS049, Sata vers Ethernet et USB 2.0, notre modèle.

Une gamme en 2.5 pouces existe également :
fleche RS053, Sata vers E-Sata et USB 2.0.
fleche RS054, Sata vers USB 2.0.

La rédaction de cet article  nous permet de nous pencher sur la gamme Revoltec au niveau des boîtiers externes. Une vingtaine de modèles est présente, avec des formes et des aptitudes particulières. 
Nous découvrons aussi des boîtiers gamers avec 4 modèles dont le Zirconium, mais aussi des périphériques, claviers et souris et du refroidissement. Une gamme de produits très cohérente, elle s’est considérablement élargie depuis quelques temps.

{mospagebreak}
{menu Présentation}

Présentation.

Revoltec Alu Guard

Spécifications :

fleche Modèle : Revoltec Alu Guard 3,5" SATA to LAN + USB 2.0.
fleche Dimensions: 205 x 129 x 41 mm (L x l x H).
fleche Poids : 0.792 Kg à vide, 1.33 Kg avec disque dur.
fleche Chipset USB et Sata : Sunplus SPIF215A
fleche Chipset : Starsemi-ST9104.
fleche Processeur : ARM 9, STR9104.
fleche Mémoire flash : 8 Mb EON, type EN29LV640H.
fleche Interface: externe, RJ45 (10/100 MBit) & USB 2.0, interne : SATA.
fleche Témoin : LED pour l’activité du disque
fleche Materiaux : Aluminium.
fleche Adaptateur secteur: AC-Adaptor, output: 12V / input: 100/240V.
fleche Compatibilité: Microsoft Windows 98/2000/XP/Vista, MacOS.

Revoltec Alu Guard Revoltec Alu Guard

Composition du bundle
fleche Revoltec Alu Guard 3,5" SATA to LAN + USB 2.0
fleche Un support vertical.
fleche Un pad thermique.
fleche Câble USB.
fleche Cordon RJ45.
fleche Adaptateur secteur 100-240 V/12V AC
fleche Manuel en français.

Prix moyen constaté, (hors transport) : 75.00 euros, garantie de 1 an.

Il est tout en aluminium noir pour le cadre et gris foncé pour les 2 joues. Ces dernières arborent  la marque Revoltec en incrustation, l’une possède des tampons en matière synthétique pour poser le boîtier à plat. L’autre est équipé de vis 6 pans creuses, visiblement pour le démontage c’est la porte d’entrée.
La façade comporte un voyant sur toute la hauteur  en son centre, il doit servir de témoin de fonctionnement. Le contour du boîtier est en aluminium et nervuré, voilà qui sur les côtés facilite sa préemption mais surtout doit contribuer à une bonne dissipation thermique du disque dur qui sera intégré.

Revoltec Alu Guard Revoltec Alu Guard

La face arrière accueille les 2 interfaces de sortie et donc les connecteurs USB et Ethernet. A proximité le bouton marche/arrêt et l’entrée de l’alimentation en 12 volts.

Une fois ouvert, nous découvrons les entrailles : un châssis acier est emboîté dans le cadre en aluminium. Ce dernier supporte le témoin lumineux en face avant et le PCB qui reçoit le disque mais aussi les connecteurs en face arrière.

Revoltec Alu Guard Revoltec Alu Guard

Le berceau est amovible est peut être ôté du cadre en aluminium, à cette occasion on s’aperçoit que la quasi-totalité du boîtier est démontable.
Le PCB occupe presque la moitié de la surface, il faut dire qu’il intègre beaucoup  de chose, traditionnellement mais sans en faire une règle absolue, en cas d’interface de type USB et Sata, le circuit imprimé est moitié moins encombrant.
Comme précité notre Revoltec Alu Guard possède une fonction NAS pour Network Attached Storage. Cette appellation n’est pas l’apanage des produits plus sophistiqués que vous avez l’habitude de découvrir dans nos colonnes, elle correspond à un stockage en réseau partageable, un point c’est tout.  Il n’est donc pas question ici de Raid ou autres fonctions plus sophistiquées équipant certains NAS plus spécialisés. Nous parlons d’un boîtier externe mobile, polyvalent grâce à son interface USB 2.0 mais pouvant intégrer un réseau local avec tout l’intérêt que cela suppose.

Revoltec Alu Guard Revoltec Alu Guard

L’installation du disque en lui-même  ne présente pas de difficultés insurmontables, le châssis acier comporte 2 guides latéraux, il suffit de poser le disque et de le pousser vers le PCB et ses connecteurs Sata. Des vis sont livrées pour solidariser le disque du châssis en acier, le pad thermique livré est à positionner sur le disque. Il permet de diffuser une partie de la chaleur émanant du disque vers  la joue du dessus pour une meilleure dissipation.

{mospagebreak}
{menu Interface du NAS}

Interface du NAS.

Attardons nous maintenant sur l’interface de gestion, eh oui, Nas oblige. Cette dernière passe classiquement par un explorateur web avec la frappe du sacro-saint 192.168. 0.1. L’interface de gestion est  simple, à gauche le menu au centre un tableau informations système. Elle est identique à celle d’un Nas testé auparavant, le Plextor NAS StorX.qui lui aussi ne comporte qu'un seul disque.

Revoltec Alu Guard

Pour aller plus loin, dans administration, il convient de se logger, admin en login et root en mot de passe le permettent par défaut.
La première série du menu permet de configurer les accès :
fleche Lan : Sur cette page, les paramètres réseau. Le mode DHCP, une adresse IP est attribuée  au boîtier ou le mode IP static, il convient d’en rentrer une.
fleche System : Le changement de nom est possible sous cet onglet, tout comme le fuseau horaire , même l’heure peut se régler automatiquement.
fleche FTP Server : le Ftp est supporté par ce NAS, c’est ici  que cela se passe. On l’active ou pas, le port est paramétrable tout comme les conditions d’accès en anonyme.

Revoltec Alu Guard Revoltec Alu Guard Revoltec Alu Guard

fleche Harddisk  Statuts : L’état du disque présent et son nom de partage
fleche Users : C’est ici que se créent les utilisateurs avec leurs mots de passe et leurs droits.
fleche Share : La liste des différents dossiers et leurs droits d’accés.

Revoltec Alu Guard Revoltec Alu Guard Revoltec Alu Guard

 

Ensuite le menu tools, il est propre au fonctionnement du NAS en lui-même.

Revoltec Alu Guard Revoltec Alu Guard Revoltec Alu Guard


fleche Scheduling : Permet de fixer l’heure et la fréquence de redémarrage.
fleche Restart :Pas trop besoin de détailler.
fleche Harddisk Utility : Utilisable pour formater le disque dur sous 2 formats, FAT32 ou XFX  mais aussi de tenter de réparer un disque avec Scandisk.

Revoltec Alu Guard Revoltec Alu Guard Revoltec Alu Guard

fleche FW Upgrade :Permet de mettre le firmware à jour.
fleche Save config :Cette option permet de sauvegarder et/ou de restaurer les paramètres du NAS.
fleche Factory Default :Rétabli les paramètres usine, une sorte de clear cmos.
fleche Login setting : Permet de modifier le nom et le mot de passe pour ouvrir une session.
fleche System log : Décrit les événements  survenus sur le NAS.

{mospagebreak}
{menu Résultats des tests}

Résultats des tests

Pour les mesures réseau nous reprendrons exactement le protocole de test des NAS, nous le comparerons également à quelques-uns pour situer les performances. Par contre premier point à signaler, le Revoltec Alu Guard utilise une liaison en 100 Mb/s, pas de Gigabit comme sur tous les autres NAS. Du coup les débits seront forcément inférieurs à 12.5 Mo/s, la limite théorique d'une liaison 100 Mb/s. Les relevés en lecture sont en bleu, en écriture en rouge.

Commençons avec les taux de transferts réseau de l'Alu Guard branché en Ethernet à travers les réseaux Windows. Les chiffres parlent d'eux-mêmes et le Revoltec n'est pas à la fête avec des débits largement inférieurs aux autres. Par contre rappelons que le Revoltec est un boîtier externe disposant en plus d'une connexion RJ45, mais quand même. Moins de 3 Mo/s que ce soit en écriture ou en lecture c'est vraiment peu, le moins performants des autres Nas fait toujours plus de 10 Mo/s...

Est-ce que le protocole FTP va mieux réussir au Revoltec Alu Guard ?

Pas franchement non, avec des débits quasiment identiques et toujours aussi bas. La lecture gagne un peu en passant à 3.2 Mo/s mais c'est toujours extrêmement faible. Reste que faible ou pas faible, le Revoltec a le mérite de disposer d'une connexion Ethernet et il faut avant tout le considérer comme tel : un boîtier USB pouvant éventuellement être branché en Ethernet.

Et les performances en USB.

En USB 2.0,  les performances sont dans la bonne moyenne, voilà qui rattrape un peu les résultats obtenus en branchement réseau.

{mospagebreak}
{menu Conclusion}

Conclusion.

Difficile de conclure sur ce genre de produits qualifiables d’hybrides, en effet notre boîtier externe Revoltec Alu Guard cumule des interfaces très éloignées l’une de l’autre.  L’USB 2.0 est présente, elle s’oriente vers la mobilité par excellence, sa polyvalence n’est plus  à démontrer, de l’autre côté, l’Ethernet, synonyme surtout de sédentarité et qui s’accommode en général assez mal d’un usage nomade. La cohabitation avec du E-Sata est compréhensible pour ce type de produit, l’Ethernet est nettement plus délicat, un sacré pari donc que se boitier,  allier des destinations quasiment opposées.

Revoltec Alu Guard


La qualité de fabrication du Revoltec Alu Guard est de très bon niveau, tout comme la finition générale et le bundle. La fonction NAS embarque une interface non traduite en français des plus basiques  par rapport aux produits habituellement rencontrés.  Le niveau de prix peut expliquer cette simplicité, il est certain qu’une interface Ethernet est nettement plus couteuse à implanter que l’USB…
Sur un point de vue performances, l’interface USB s’en tire très bien avec des taux de transfert largement dans la moyenne, pour l’Ethernet, il en va tout autrement, avec une lenteur rarement atteinte dans nos différents tests de NAS.  
Le Revoltec Alu Guard est affiché à 75 euros ce qui pour un NAS est plus qu’abordable et pour un boîtier externe USB extrêmement  couteux ! Au-delà, cela peut être un bon boîtier externe  pour qui est à la recherche de simplicité au niveau du réseau, avec des transferts de données du même genre.  

fleche Interface USB et Ethernet.
fleche Performances en USB
fleche Qualité de fabrication et de finition.
fleche Design.
fleche Prix pour un NAS

fleche Performances en Ethernet très réduites.
fleche Interface basique et non traduite.

Remerciements : Listan France

Signaler une erreur : 59Hardware

 Articles relatifs :

Test du Ve-Hotech VHS-4 : bien plus qu'un NAS, un Home Serveur très performant
QIl est enfin là et nous avons pu passer du (bon) temps avec lui, je parle du  Home Serveur de chez Vehotech : le VHS-4 ! Depuis son apparition au CeBIT il avait fait sensation et vous étiez nombreux à en attendre un test...

Test : Stardom SL3620 un NAS abordable et performant ?
Nous continuons notre tour des NAS du marché, aujourd'hui nous jetons notre dévolu sur un NAS de chez Stardom, le SL3620-2S-LB2. Il est intéressant sur plusieurs points, à commencer son prix : moins de 200€.
Test : BEMIPMP 463, boîtier externe multimédia et HDMI à moins de 70€
Encore un nouveau boîtier externe en provenance de chez Max In Power, le BEMIPMP463. Il ne s'agit pas ici d'un modèle très haut de gamme ; annoncé à un tarif de moins de 70€, il est parmi les premiers prix du marché..
Test : Netgear Ready Nas DUO, le compagnon de vos sauvergardes
Netgear est bien connu du monde des réseaux, que ce soit grand public ou professionnel. Nous avions déjà testé le SC101T, « Nas » qui était en réalité un Ndas : l’installation d’un logiciel sur le PC était indispensable pour y accéder.
Share