Vendredi, 16 Novembre

Dernière mise à jour16/11/2018 12:23:45 PM GMT

Vous êtes ici Articles Stockage réseau, NAS Test du Ve-Hotech VHS-4 : bien plus qu'un NAS, un Home Serveur très performant

Test du Ve-Hotech VHS-4 : bien plus qu'un NAS, un Home Serveur très performant

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}
Introduction

Il est enfin là et nous avons pu passer du (bon) temps avec lui, je parle du  Home Serveur de chez Vehotech : le VHS-4 ! Depuis son apparition au CeBIT il avait fait sensation et vous étiez nombreux à en attendre un test, c'est maintenant chose faite. Le VHS-4 est un NAS qui joue dans une autre catégorie, il transforme d'ailleurs la notion de NAS et devient autre chose : un Home Serveur.
Pour une fois les éléments limitant les performances ne devraient pas être le CPU et la ram, le VHS-4 est en effet équipé d'un Athlon LE-1150 à 2.0Ghz épaulé par 1Go de DDR2. Cela va-t-il suffir à décupler les taux de transfert ? Sans gâcher le suspens je peux déjà vous dire que oui, et même que le réseau Gigabits s'est retrouvé fort chargé et que nous ne sommes pas passés loin de la saturation ! Mais ce n'est pas le seul point positif du NAS, son interface, son silence, ses options sont autant d'atouts supplémentaires pour ce produit hors norme que je vous propose de découvrir dans ce test.

VHS-4

Glossaire :

DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol) : Protocole réseau qui permet d'attribuer automatiquement les paramètres IP d'un ordinateur (adresse IP, serveur de noms, masque, ...)
DNS (Dynamic Name System) : Serveur qui fait correspondre un nom de domaine à une adresse IP et vice et versa.
TCP/IP (Internet Protocol) : Protocole utilisé pour faire circuler des informations entre différentes machines.
FTP(s) (File Transfer Protocol ) : Protocole permettant l'échange de fichiers sur un réseau TCP/IP. Le FTPs est la version sécurisé du FTP.
HTTP(s) (Hyper Text Transfer Protocol) : Protocole de communication utilisé par le Web. Le HTTPs est également la version sécurisé du HTTP.
NFS (Network File Systeme) : Protocole permettant à un ordinateur d'utiliser des fichiers depuis un réseau.
NTP (Network Time Protocol) : Protocole permettant de synchroniser les horloges des ordinateurs depuis le réseau.
Share  : Signifie Partage en anglais, c'est un espace de stockage partagé des données.
RAID (Redundant array of independant/inexpensive disks) : Utilisation de plusieurs disques afin d'améliorer l'ensemble. Il peut s'agir d'améliorer les performances ou l'intégrité des données

{mospagebreak}
{menu Présentation extérieur et intérieur}

Présentation extérieur

VHS-4
VHS-4 VHS-4

Le VHS-4 ressemble à une petite tour d’ordinateur (normal puisqu’il, s’agit ici d’un ordinateur classique, ou presque) avec une porte en plastique opaque sur la face avant. L'ensemble est de bonne facture avec des matériaux qui semblent robustes. D'extérieur le VHS-4 inspire confiance et fait bonne impression.

VHS-4
VHS-4 VHS-4

Une fois la porte ouverte le VHS-4 propose bon nombre de connecteurs et de témoins. Deux emplacements pour cartes mémoires SD/Micro SD et MS/MS duo sont présents, un bouton power, un bouton de réinitialisation et un dernier pour couper l’alarme du serveur. Pour les témoins sont présents le classique Power, l’accès disques, la connections réseau (RJ45 1 et 2 alors qu’un seul port est disponible sur le NAS mais il ne s'agit pas d'un boîtier fait exclusivement sur mesure pour Ve-Hotech ceci expliquant cela) et enfin l’alarme.

VHS-4
VHS-4 VHS-4

Pour finir avec sans doute le point le plus important : les racks amovibles pour les disques durs. Evidemment les racks des disques durs peuvent être enlevés ou insérés à chaud sans avoir besoin d'éteindre le serveur. Chaque rack possède deux témoins : un pour la mise en marche et un autre pour les accès disque. Les racks sont aérés pour permettre une meilleure circulation de l’air. Là encore l'ensemble inspire confiance avec des matériaux solides et de bonne facture.

VHS-4
VHS-4 VHS-4

Des aérations sont faites sur les côtés, le dessus et le dessous du boitier pour permettre une bonne ventilation de l’ensemble. A l’arrière du Nas se trouve les prises USB et le connecteur réseau, le tout sur un backpannel « classique ». Une prise pour le transformateur d’alimentation complète la connectique arrière. Deux ventilateurs de 6 cm seront chargés d’évacuer la chaleur à l’extérieur, le choix de ventilateur pas trop petit devrait limiter le bruit du VHS-4, mais nous verrons cela lors de nos tests pratiques.

Présentation intérieur

VHS-4
VHS-4 VHS-4

Il est maintenant temps d'ouvrir le VHS-4, une manipulation qui n'annule pas la garantie ! Effectivement Ve-Hotech autorise cette opération afin de pouvoir augmenter la quantité de mémoire. L'ouverture est extrêmement simple : une vis à main à défaire et la plaque s'en va toute seule. Petite précision, de l'aveu même de Ve-Hotech l'ajout de mémoire vive n'augmentera pas les performances générale, le giga de base lui suffisant amplement, mais les machines virtuelles sont grosses consommatrices de mémoire et il sera ainsi possible de dédier jusque 1.5Giga à ces dernières.
Une fois le boîtier ouvert nous profitons de l'occasion pour observer de plus près le centre névralgique du VHS-4  : l'ensemble carte mère/processeur/mémoire.

VHS-4 VHS-4 VHS-4
Le ventirad de l'Athlon
Les quatres nappes Sata
Ventilo au format PWM

VHS-4 VHS-4
Une carte mère modifié pour le VHS-4

Il s'agit donc d'une carte de chez Albatron qui à été délestée des composants inutiles pour le VHS4. Sur le PCB l'inscription des composants supprimés est encore visible comme par exemples les sorties CGA, DBI et HDMI. L'idée étant d'économiser de l'énergie en enlevant le superflu. Même si ce n'est pas visible ici le Bios à également été modifié pour correspondre parfaitement aux attentes de Ve-Hotech.

VHS-4
VHS-4 VHS-4

Derrière la carte mère se trouve le convertisseur pour l'alimentation électrique des composants du NAS. C'est également là que se trouve les racks des disques durs.

VHS-4
Une petite photo de famille pour finir : 4*1To + Athlon LE-1150 à 2.0Ghz et son gigia de DDR2

{mospagebreak}
{menu Installation et premier démarage}

Installation et premier démarage

Le VHS-4 n'est vendu qu'avec des disques durs, deux au minimum pour être précis. De fait le VHS-4 est directement prêt à l'emploi le système du Home Serveur étant pré installé et configuré. En fait l'OS occupe environ 5 giga sur chaque disque dur installé , il est dupliqué sur chaque disque dans une configuration correspondant grosso modo à un RAID 1 avec 2, 3 ou 4 disques suivant ce qui est installé.

Par défaut le VHS-4 récupère son IP sur le serveur DHCP du réseau, s'il en existe un bien évidement. Dans le cas contraire il est  possible, via un petit utilitaire fourni sur la clé USB, de lui spécifier ses paramètres : IP, masque, passerelle et groupe de travail. Une fois la clè branchée sur le VHS-4 il récupère les paramètres réseaux précédemment définis Maintenant il ne reste plus qu'a se connecter au VHS-4 via son adresse IP ou son nom sur le réseau (un petit soft est également livré pour donner l'IP du VHS-4 et éviter de tatonner).

VHS-4

Rentrons maintenant directement au coeur de la bête pour voir ce qu'il s'y cache. Par défaut quatre menus sont disponibles avec les différents modules de gestion répartis. Chaque modules peut-être déplacé où l'on veut ; il est également possible de créer d'autres pages afin d'organiser le tout comme on veut. Avant de passer à l'étude de chaque module voici un rapide apercu des quatre pages par défaut. Tous les modules que nous allons étudier après y sont déjà prédisposés.

VHS-4
VHS-4
VHS-4
VHS-4

{mospagebreak}
{menu Modules administration avancée}

Modules administration avancée

VHS-4
VHS-4

Onglet configuration des disques

La gestion du niveau de RAID et la vérification de se dernier se passe ici. Véritable tour de contrôle du NAS le menu de configuration des disques permet de choisir les disques durs et le niveau de RAID à utiliser : Jbod, RAID 0, RAID 1, RAID 5 et RAID 10. Si la configuration demandée est possible le NAS demandera alors une confirmation, dans le cas contraire il affichera un message d’erreur (en essayant par exemple de faire un RAID 5 à deux disques.

Il faut noter qu’il n’est pas possible de supprimer un RAID depuis ce menu, il faudra passer par le bouton reset et différentes manipulations. Autant dire qu’il n’est pas possible de supprimer par erreur sa grappe RAID et de perdre ses données.

Onglet maintenance

La maintenance consiste à parcourir tous les secteurs des disques durs à la recherche de secteurs défectueux afin de les marquer et de déplacer les données sur d'autres secteurs sains. Cette opération est indispensable pour garantir une bonne sécurité des données et Ve-hotech semble l’avoir bien compris puisque la maintenance est obligatoire une fois par semaine, il est seulement possible de régler la date et l’heure de la maintenance des disques.

VHS-4
VHS-4 VHS-4

Onglet Configuration du réseau

Réglage standart de l’adresse IP et du groupe de travail. Evidement le NAS peut récupérer automatiquement son adresse, les DNS et la passerelle par un serveur DHCP.

Onglet Fonctionnalité

Par défaut plusieurs services sont activés, comme l’hébergement de site Web et la diffusion de média (UpnP, iTunes et SqueezeCenter). Evidemment il est possible d’activer le serveur FTP, mais il est également possible de forcer le passage en FTP sécurisé (FTPs), de même pour l’interface d’administration qui peut être forcé en HTTPs. Par contre aucune modification des ports n’est faisable, ce sera à chaque fois les ports par défaut.

VHS-4
VHS-4

Onglet Date / Heure

Inutile de s’attarder des heures inutilement, il s’agit simplement d’une horloge numérique. Il est par contre possible de spécifier un serveur NTP pour que le VHS-4 reste toujours à l’heure.

Onglet Mises à jour

La gestion des mises à jour de l’OS du NAS peut se faire de manière automatique et transparente ou bien de manière semi automatique ou encore entièrement de manière manuelle. Dans tous les cas il est préférable de maintenir son NAS à jour pour éviter ne serait-ce que les failles de sécurité.

VHS-4
VHS-4

Onglet Machine virtuelles

Grosse nouveauté et gros plus de ce VHS-4 : les machines virtuelles. Une machines virtuelles est une OS que le NAS va lancer lui même et sur lequel il va être possible de se connecter et travailler comme sur un vrai OS. Par défaut deux systèmes sont disponibles : Unbuntu Serveur et Ubuntu Desktop. Quelques options sont réglables comme le mot de passe ou la mémoire vive alloué a la machine virtuelle, elle peut varier entre 256, 384 et 512Mo. Dans une future mise à jour il devrait être possible de passer au delà de cette limite, cela sera surtout utile si vous installez davantage de mémoire vive sur le VHS-4 (il peut passer de 1x1Go à 2x1go). L'ajout d'une barrette de mémoire peut être fait sans perte de la garantie.

Une fois lancé il suffit de démarrer VNC pour se connecter sur la machine virtuelle et travailler comme sur un vrai PC. Evidemment la machine peut-être réinitialiser à sa configuration par défaut mais dans ce cas tous les travaux en cours de cet OS seront effacés.

VHS-4
Ubuntu est lancé directement sur le VHS-4

{mospagebreak}
{menu Modules administration}

Modules administration

VHS-4
VHS-4

Onglet Arrêt / Redémarrage

Dommage qu’il ne soit pas possible de programmer des arrêts et des allumages du NAS, il est seulement possible de le redémarrer ponctuellement ou de simplement l’arrêter.

Onglet Répertoire partagés

Là encore la simplicité est de mise puisqu’il suffit de donner un nom au dossier et de définir les utilisateurs qui auront accès à ce dossier. Par défaut le groupes administrateurs à évidement accès au dossier, il ne sera pas possible de modifier cette option. La gestion des droits est par contre très limitée puisqu'il n'existe que deux options : accès total (lecture/écriture/modification) ou accès interdit. Il manque au minimum un accès en lecture seul et, encore mieux, un accès en lecture et écriture mais sans pouvoir effacer ou supprimer des données.

Onglet information système

VHS-4

Un récapitulatif des composants du NAS sont disponibles comme la version du Firmware, le CPU (un Semprom LE-1150 par défaut) et la quantité de mémoire vive.

Onglet surveillance système

VHS-4

Plusieurs informations intéressantes sont visibles, à commencer par le taux d’occupation du CPU et de la RAM. En effet, les machines virtuelles peuvent rapidement devenir gourmandes en ressources et ralentir le NAS dans ses opérations. Il est également possible de monitorer les températures du CPU, de la carte mère et des quatre disques durs. Pour finir un graphique montre l’espace disque disponible et celui utilisé.

VHS-4 VHS-4
VHS-4

Onglet utilisateurs

Comme pour la gestion des dossiers partagés, le gestion des utilisateurs est très simple. En effet, les groupes sont prédéfinis (Administrateur, Utilisateur, Invité et Visiteur) et hormis le nom, prénom, identifiant et mot de passe rien d’autre n’est requis. Pour le mot de passe un petit feu tricolore vous donnera la qualité de votre mot de passe. Pour obtenir un feu vert il faudra combiner majuscule et minuscule ou ajouter des caractères spéciaux comme une virgule, un accent, … C’est toujours pratique de pouvoir voir le niveau de sécurité de son mot de passe. Un regret par contre puisque pour changer un utilisateur de groupe il faudra obligatoirement réinitialiser son mot de passe.

VHS-4
VHS-4

Onglet sites Web

Alors que la plus part des Nas proposant cette option se limite à un site Web, le VHS-4 en propose autant que besoin. Plusieurs type de sites sont proposés et  préinstallés comme Joomla, DotClear ou MyBB. Bien sur vous pouvez également installer vous-même votre propre site Web.

{mospagebreak}
{menu Modules Internet programmes et accessoires }

Module Internet

VHS-4
VHS-4

Onglet téléchargement

Le Nas peut se charger tout seul de télécharger des fichiers. Trois protocoles sont supportés par défaut : http, FTP et Torrent. N’oubliez pas que pour d’autres protocoles comme eMule, ou encore des sites de téléchargement RapidShare, Megaupload, … il suffit de passer par la machine virtuelle. C’est tout aussi simple et rapide.

VHS-4
VHS-4 VHS-4

Onglet recherche sur Google / sur Wikipédia / sur Pages jaunes

Il n’y a pas de piège, il suffit de cliquer sur rechercher pour lancer la recherche et l’afficher dans un nouvel onglet. C’est simple mais ça peut toujours servir, surtout si vous faites de la home du VHS-4 votre page par défaut du navigateur web.

Module accessoires

VHS-4
VHS-4 VHS-4
VHS-4
VHS-4 VHS-4

Les accessoires disponibles sont des gadgets qu’il est possible de mettre en place sur l’interface du VHS-4. Sont disponibles une horloge, une calculatrice, un bloc note, un agenda et un rappel des tâches à faire. Rien de bien exceptionnel donc, mais si vous en avez besoin c’est ici que cela se passe.

Module programmes

VHS-4 VHS-4

Six programmes de bases sont disponibles au téléchargement, ils sont tous sous licence GPL. Pour chaque programme une icône représentant l’OS permet un téléchargement direct depuis le NAS, trois Os sont disponibles à chaque fois : Linux, Mac Os et Windows. Les programmes disponibles sont à l’heure actuelle : 7Zip, Areca, Filezilla, RealVNC, VLC et xbmc.

{mospagebreak}
{menu Visualiser documents, photos, vidéos et musique}

VHS-4

Le Homer Server permet de visualiser directement depuis son interface différents types de contenu  classique  ou multimédia.

Documents

VHS-4

La partie document permet d’organiser tous les fichiers du NAS. Copier, coller, supprimer, uploader et downloader sont toutes les options disponibles et possibles. L’avantage est qu’il n’est pas besoin de passer les voisinages réseaux ou encore par le FTP, tout ce fait depuis l’interface d’administration. Pratique si vous n'êtes pas sur votre réseau local.

Photos

VHS-4 VHS-4

Pour les photos le VHS-4 utilise une prévisualisation des photos a l'aide de miniature, seuls les fichiers photos sont visibles. Ici encore une excellente surprise (enfin ce n'est pas une surprise si vous avez suivi notre couverture du CeBIT et du stand Ve-Hotech), le VHS-4 redimensionne à la volée les photos pour n'envoyer qu'un fichier de la taille nécessaire. Par exemple, l'image affiché sur la droite ne fait que 96Ko et mesure 1051*701 pixels (écran de 1680*1050) alors que l'original faisait 4.4Mo pour une taille de 3888*2592 pixels. La taille de la photo affiché s'adapte à la taille de l'écran. La visualisation des images depuis Internet est beaucoup plus fluide, pas besoin de charger une image de 4.4Mo, 96Ko suffisent dans notre cas, ça change la vie !

Cette technique permet de regarder des photos en dehors de son réseau local, depuis le Web sans devoir attendre pour afficher une photos. En effet, la plupart des liaisons ADSL sont limitées à 100Ko en upload, cela donne 1seconde pour la photo via le VHS-4 contre 44 secondes pour un transfert classique ! Le VHS-4 peut donc se transformer en véritable station photos sans pour autant ramer comme pas possible à cause des limitations de l'ADLS en upload (tout le monde n'est pas câblé ni même fibré).

Music

VHS-4 VHS-4

La partie musique est classique, elle permet d'écouter un MP3 stocké sur le VHS-4 directement depuis l'interface d'administration. Le petit player qui vient s'insérer juste à côté du menu continuera de fonctionner même si vous changez de menu, une bonne manière de travailler en musique ! Dommage par contre qu'il ne soit pas possible de lancer de play list depuis ce petit player. Cette fonction supplémentaire devrait faire son apparition dans une prochaine mise à jour d'après Ve-Hotech.

Vidéo

VHS-4 VHS-4

Jouer une vidéo est tout aussi simple que le reste, pour peu que VLC et ses plugins soient installés. Le VHS-4 peut lire directement une vidéo en streaming depuis son interface en utilisant le protocole RTSP. C'est simple et rapide, la lecture est fluide et nous avons également essayer avec un rip d'un de nos blue-ray de 9Giga : c'est passé sans soucis.

En plus du plugin il est possible de lire directement la vidéo depuis VLC, toujours avec le protocol RTSP, un lien est disponible sur l'interface de la vidéo. Dans ce cas le VHS-4 vous fait télécharger une playlist contenant l'adresse RTSP de la vidéo demandée, VLC lancant tout seul la vidéo.

VHS-4
regardez le fichier lu : directement depuis le VHS-4 en RTSP !

{mospagebreak}
{menu Definition des niveaux de RAID 0, 1, 5 et 10 et protocole}

Rappel  et définition sur les niveaux de RAID : 0, 1, 5 et 10

RAID 0.

En RAID 0 chaque fichier qui doit être écrit est découpé en autant de morceaux qu’il y a de disques sur la grappe. Pour simplifier, au lieu d’écrire (ou de lire) un fichier de 100Ko, on écrit deux fichiers de 50Ko ; le temps d’écriture est ainsi divisé par deux alors que le temps d’accès sera calé sur le plus long à répondre. Un RAID 0 se compose d’un minimum de deux disques, mais on peut très bien en mettre deux, trois, dix, …

Lorsqu’on crée un RAID 0, le contrôleur nous propose le plus souvent un choix concernant la taille des bandes (ou strip en anglais). Cette taille correspond en fait à la taille minimale d’un bloc sur les disques. De grandes tailles de bandes favorisent les performances sur de gros fichiers alors que de petites bandes favorisent les petits fichiers. Un choix cornélien qu’il conviendra de faire en fonction de vos besoins. Si vous ne savez pas, laisser sur l’option par défaut qui propose souvent le meilleur rapport de performances. Quelle que soit la taille choisie, la sécurisation des données est la même : inexistante !!! Un disque dur lâche et TOUTES les données sont perdues.

Facile à retenir, en RAID 0 on n'a aucune sécurité ; en cas de panne de l’un des disques toutes les informations contenues dans les deux disques seront perdues. Aucune donnée ne pourra être récupérée. La taille du RAID est égale au nombre de disques multiplié par la taille du plus petit d’entre eux.

C’est un niveau de RAID offrant de bonnes performances mais aucune sécurité.

Thecus N3200 Thecus N3200

RAID 1.

En RAID 1 chaque fichier est dupliqué pour être copié sur les disques composants le RAID. Le temps d’écriture et de lecture est donc le même qu’un système sans RAID, mais avec une sécurisation des données. Un RAID 1 comporte au minimum deux disques, mais comme pour le RAID 0 il n’y a pas de limite.

Le RAID 1 permet une bonne sécurisation des données puisqu’elles sont toutes copiées en double sur les disques de la grappe. La taille du RAID est égale à la taille du plus petit disque qui le compose. Les données sont certes en sécurité, mais l’espace disponible en pâtit énormément.

Thecus N3200

RAID 5.

Le RAID 5 est un très bon compromis puisqu’il, enfin en théorie, permet de sécuriser ses données tout en conservant une capacité de stockage intéressante. En RAID 5 un fichier est découpé en deux (ou n-1 morceaux si on a n disques), puis l’ordinateur crée un bit de contrôle à partir des deux (ou n-1) morceaux. Ce bit de contrôle est écrit sur un autre disque, ainsi en cas de panne d’un des disques du RAID il est possible de récupérer les données, mais également de continuer à y accéder. Le RAID 5 se compose d’un minimum de trois disques et n’a pas non plus de limite max. La place disponible est égale à n-1 fois la taille du plus petit disque (n est le nombre de disques utilisés par le RAID).

Le RAID 5 permet donc de sécuriser les données contre la perte d’un disque (et d'un seul !), tout en gardant une grosse capacité de stockage. Les performances d’un RAID 5 augmentent avec le nombre de disques qui le compose ; par contre, les calculs nécessaires sont lourds et demandent beaucoup de ressources.

Attention toutefois, le RAID 5 à besoin d'être régulièrement vérifié, car si des secteurs défectueux n'étaient pas repérés et déplacés à temps le risque de perte de données devient de plus en plus grand.

Thecus N3200

RAID 10.

Un RAID 10 n'est ni plus ni moins qu'un RAID 0 (pour commencer) suivi juste après d'un RAID 1. En fait les données sont d'abord divisée en deux (RAID 0) puis sont dupliquées (RAID 1). Il faut donc un minimum de quatre disques, la tolérence de panne est d'un disque par grappe. Il peut y avoir deux disques HS s'ils sont dans deux grappes RAID 1 différentes, par contre si les deux disques de la grappe RAID 1 sont HS les données sont perdues.

Dans le cas des RAID 10 à quatre disques durs la taille totale disponible est égale à deux fois la capacité du plus petit disque, contre trois fois la capacité du plus petit pour un RAID 5 à quatre disque.

Protocole de test

Nous allons utiliser la configuration suivante :

Processeur : Intel Core2Duo E6750
Carte mère : Gigabyte EP35C-DS3R
Mémoire : 2*1Go DDR3 OCZ
Disque dur : Hitachi 80Go Sata dans le PC et 2*500Giga dans le NAS (Seagate et Hitachi)

Pour tester les performances en lecture et écriture des NAS nous avons transféré un fichier de 1864 Mo et avons mesuré le débit moyen lors de ce transfert. Les mesures ont été faites dans plusieurs cas de figure. Pour chaque configuration, nous avons fait des relevés à tour de rôle en utilisant le protocole FTP et ensuite le protocole Samba (Réseau Microsoft Windows). Chaque mesure a été refaite trois fois et nous avons gardé la moyenne des deux.

VHS-4Nouveauté du protocole de test.

Le VHS-4 de chez Ve-Hotech nous à obligé à mettre à jour notre protocole de test, en effet cet Home Serveur depasse largement les performances des autres NAS et quelques problèmes sont survenus.

Tout d'abord les débits élevé nous a obligé à passer sur un RAID pour tester les performances en lecture/écriture, notre disque de test n'étant pas capable de tenir les 100Mo/s en écriture du VHS-4. Nous sommes donc passé à un RAID de 2*500Giga. Nous avons re-testé quelques NAS qui étaient encore en notre possession et les résultats obtenus étaient les mêmes.

Ensuite le problème est venu de Windows XP. Le VHS-4 en partage de fichiers Windows bloquait invariablement entre 50 et 55Mo/s quelque soit le niveau de RAID et le style de transfert effectué : lecture/écriture. Nous avons donc décidé de passer sous Vista afin de tirer pleinement partie des performances du VHS-4. Nous avons laisser les anciens Nas testés qui n'étaient pour aucun limité car en dessous de 50Mo/s, là aussi nous avons refait les tests avec des résultats identique pour les NAS encore en notre possession.

Des modifications donc nécessaires mais au moins maintenant nous sommes à même de tenir les 125Mo/s (125*8 -> 1000Mbits/s du réseau ethernet) en lecture/écriture sur notre machine de test.

Une autre nouveauté fait son apparition à la demande de plusieurs d'entre vous, les performances suivant les tailles de fichiers. Pour cela nous avons gardé notre gros fichiers pour obtenir les débits maximum atteignables, puis nous avons mesuré le transfert de fichiers de moyennes tailles pour un total de 1782Mo en 496 fichiers, soit une moyenne de 3.6Mo par fichier. Enfin les fichiers de petites tailles avec un ensemble de 3496 fichiers pour un total de 13.1Mo, soit 3.74Ko par fichier.

{mospagebreak}
{menu Taux de transferts : RAID 0}

RAID 0 en FTP

Comme le diraient certains présentateurs sportifs : c'est une belle branlée ! Le VHS-4 explose les compteurs avec des taux de transfert de 102.7Mo/s en lecture et 97.6Mo/s en écriture, ça se passe de commentaire. Petit détail intéressant des graphiques : le réseau gigabits est capable de transférer au maximum 1000Mbits/s, soit 125Mo/s (1000/8 car 8 bits = 1 octet). Le VHS-4 approche donc très près de la limite.

Taux RAID 0 en Samba

L'utilisation des partages Windows fait légèrement baisser les taux de transfert qui perdent une dizaine de Mo/s que ce soit en lecture ou en écriture. Cela n'empêche pas les résultats d'être excellents avec des taux plus de deux fois supérieurs au meilleur des NAS précédents. La comparaison est même difficile à faire, le VHS-4 est très largement (c’est peu de le dire) au dessus, il se situe dans un autre monde.

RAID 0 et différentes tailles de fichiers

En faisant varier les tailles de fichiers transférés le VHS-4 n'est pas spécialement en difficulté, la chute de débit est très raisonnable sauf en lecture avec le protocole CIFS de chez Microsoft où le taux passe de 92.9 à 49.9Mo/s ! Les taux de transfert avec des petits fichiers est tout à fait normal (entre 0.4 et 0.66Mo/s). Le VHS-4 est même plutôt rapide à cet exercice-là !

{mospagebreak}
{menu Taux de transferts : RAID 1}

RAID 1 en FTP

Pas grand chose à dire, le VHS-4 dépasse largement ses concurrents. Le VHS-4 monte à plus de 74Mo/s en lecture et à presque 60Mo/s en écriture, c'est tout simplement exceptionnel ! Il suffit de comparer aux autres NAS pour s'en rendre compte. Nous verrons que ce n'est pas fini, les autres niveaux de RAID donnant des résultats encore meilleurs. Alors que la vitesse en écriture est toujours le parent pauvre des NAS, le VHS-4 est excellent !

Taux RAID 1 en Samba

Le VHS-4 garde largement l'avantage avec 15Mo/s de plus que le déjà très bon DS209+. En écriture c'est encore mieux avec une très légère perte en utilisant le protocole CIFS sur le protocole FTP, le VHS-4 reste à plus de 54Mo/s.

RAID 1 et différentes tailles de fichiers

En plus des taux de transfert sur des gros fichiers nous avons fait des tests sur des fichiers de plus petites tailles comme des photos et des documents textes. Les résultats sont encore une fois bons, le NAS réagissant très bien au transfert de fichiers de tailles moyennes (des photos par exemple), la perte de performance est très peu importante. Pour les fichiers de petites tailles c'est beaucoup plus lent mais c'est normal et attendu.

{mospagebreak}
{menu Taux de transferts : RAID 5}

RAID 5 en FTP

En RAID5 le VHS-4 peut s'exprimer vraiment et arrive même à dépasser une barrière mythique : les 100Mo/s ! C'est le tout premier que nous testons capable de charger autant le réseau Gigabyte : 105.5Mo/s !!!

. En écriture il monte à 79.6Mo/s, des débits vraiment excellents ! Difficile même d'oser comparer les autres NAS à celui-ci ; alors que le M3800 était au-dessus des autres il est ici complétement dépassé avec un VHS-4 faisant deux fois mieux en lecture et presque 4 fois mieux en écriture !

Une remarque sur le NAS en cours de reconstruction : la lecture comme l'écriture n'est pas possible pendant la reconstruction de la grappe RAID. Une protection sans doute pour éviter des corruptions, nous ne pouvons pas en vouloir à Ve-Hotech sur ce point. Un peu de patience donc si vous avez besoin d'écrire sur le VHS-4 pendant la reconstruction.

RAID 5 en Samba

Là encore le VHS-4 s'impose comme LE nas avec des débits toujours aussi élevés. La lecture se fait à plus de 80Mo/s et plus de 70Mo/s en écriture. Un RAID 5 endommagé ne change quasiment rien aux performances.

RAID 5 et différentes tailles de fichiers

Comme pour le RAID 1 nous avons mesuré les performances du NAS avec différentes tailles de fichiers. Si la lecture en FTP est toujours excellente (99Mo/s ) avec des fichiers moyens l'écriture prend un petit coup en descendant à "seulement" 56.6Mo/s (ce qui reste meilleur que tous les autres NAS).

En utilisant le protocole CIFS, des baisses de débits sont à noter avec des fichiers moyens mais les débits restent très bons.

Les fichiers de petites tailles sont toujours parfaitement bien gérés par le VHS-4 qui ne plante pas ou ne bloque pas des heures avec les milliers de fichiers.

{mospagebreak}
{menu Taux de transferts : RAID 10}

Taux de transfert RAID 10 (4 disques durs)

Les taux de transferts sont toujours aussi bon, rien à redire. La lecture est légèrement en baisse à 88.7Mo/s quand même ; tandis que l'écriture est en hausse et passe à un peu plus de 81Mo/s.

En utilisant les partages de réseau Windows l'ordre est inversé, le VHS-4 est plus rapide en écriture qu'en lecture. La lecture se fait à 72.2Mo/s contre 76.5Mo/s pour l'écriture de gros fichiers. Avec les fichiers de tailles moyennes la tendance est la même, les débits ne perdent qu'une dizaine de Mo/s.

Une remarque intéressante entre le RAID 5 et le RAID 10 : de manière générale la lecture est plus rapide en RAID 5 alors que l'écriture est plus rapide en RAID 10, la raison est donnée sur le forum de Ve-Hotech : la gestion des pilotes RAID de Linux.

{mospagebreak}
{menu Bruit, consommation et ports USB}

Bruit généré par le NAS

Pour ce qui est des taux de transfert le VHS-4 à fait parler la poudre et à littéralement clouer sur place ses concurrents. Et bien il se permet en plus de ne pas ébruiter l'évènement en étant plus que silencieux. Il est un tout petit peu au dessus du DS209+ de chez Synology mais plus silencieux que la plupart des autres. Par contre pas de passage en Spin Out des disques, mais il ne sont pas spécialement bruyants et ne se font entendre que par de petits "grattages " de temps en temps, un bruit classique de disque dur en somme.

Peu bruyant, performant, pleins d'options et conviviale ! Des défauts ? Pas pour le moment, regardons du côté de la consommation électrique.

Consommation électrique

Ha enfin un domaine dans lequel le VHS-4 ne dépose pas sur place les autres ! Il est, et de loin, le moins économe ! Le fait de ne pas passer les disques durs en veille le pénalise largement plus que sur le bruit, la consommation en devient deux fois plus élevée. Lorsque les disques durs tournent mais sans transfert la fracture se réduit pour revenir à 10-15Watts, c'est plus raisonnable.

En burn par contre le VHS-4, équipée d'un VRAI cpu, est quasiment le double de celle des autres NAS. La faute au CPU bien sur qui consomme bien plus qu'un ARM ou un Freescale. Avec deux disques la consommation reste en dessous des 60 Watts pour l'ensemble ce qui est finalement correct, surtout quand on pense à tout ce qu'il est capable de faire. La virtualisation pourrait éventuellement éviter de laisser tourner un autre PC par exemple.

Taux de transfert en USB

La encore le VHS-4 obtient de très bon résultats, c'est le boîtier qui doit limiter les débits (la plus part bloquent en effet aux alentours des 30Mo/s). Seul bémol la vitesse de copie en utilisant les réseaux Windows du PC vers le disque USB sur le VHS-4 ; au début du transfert il reste figé pendant environ 1 minute pour ne commencer qu'après. Le temps de copie sans ce blocage serait lui aussi dans les 28Mo/s, mais nous ne pouvons pas l'ignorer.

{mospagebreak}
{menu Conclusion}

Conclusion

Ve-Hotech VHS-4Il arrive certaines fois, pas très souvent malheureusement, de tomber au détour d'un test sur un produit innovant et surprenant, c'est le cas ici avec le VHS-4. Nous nous attendions déjà à de très bons résultats après la démonstration du CeBIT, mais de là à arriver à plus de 100Mo/s de taux de transfert en lecture (RAID 5) et plus de 80Mo/s en écriture(RAID 10), c'est tout simplement exceptionnel !

Les performances sont largement au-dessus des autres NAS et il est même difficile de parler de concurrents vis à vis du VHS-4, il évolue dans un autre monde.
Un petit tableau récapitulatif des taux de transferts :

VHS-4
Taux de transferts en Mo/s protocole FTP

VHS-4
Taux de transferts en Mo/s protocole CIFS

Mais le VHS-4 n'est pas seulement très performant, il est aussi innovant avec les machines virtuelles qui permettent de tout faire ou presque. Utilisant Qemu et Kemu, la virtualisation intégrée au VHS-4 permet de lancer un OS directement depuis le serveur. Deux OS sont pour le moment disponibles avec Ubuntu Desktop et Ubuntu Server. Une fois la machine démarrée il est possible de s'y connecter depuis son réseau local et même de l'extérieur si vous configurez correctement votre routeur. Les possibilités de cette implémentation décuplent les possibilités du VHS-4. Par exemple vous regrettez qu'il n'y ait pas tel ou tel programme ? Il suffit de l'installer sur la machine virtuelle et le tour est joué. La version Desktop d'Ubuntu vous permettra d'accéder de n'importe où à un environnement de travail identique, mais aussi à tous les documents de votre réseau. Une excellente idée, qui pourrait être poussée plus loin avec peut être le support d'image ISO pour installer n'importe quel OS virtualisé !

VHS-4
Virtualisation : Ubuntu lancée directement depuis le VHS-4

L'interface du Home Serveur est elle aussi une belle réussite avec une configuration entièrement modifiable. Chaque module et même chaque page peut-être déplacé ; et, avec son agenda, la recherche Google et les favoris il est possible de se faire une belle page d'accueil personnalisée pour remplacer l'éternelle "Google" utilisé par un énorme pourcentage d'internautes. Les autres constructeurs comme Qnap ou Synology travaillent aussi particulièrement bien leur interface, mais le point fort du VHS-4 réside dans sa flexibilité puisque les modules et les pages peuvent être réorganisés à votre guise très facilement. Point négatif par contre : la gestion des droits des utilisateurs trop stricte et pas assez personnalisable.

VHS-4

Forcément le VHS-4 pêche sur un point comparé aux autres, la consommation électrique qui est au-dessus des autres NAS précédemment testés. Contrairement aux autres, le VHS-4 est basé sur une "vraie" architecture de PC avec un Athlon LE-1150 (2.0Ghz) comme CPU, 1Go de DDR2 et une carte mère Albatron modifiée pour Ve-Hotech. Forcément il consomme donc plus que les autres, mais cela reste raisonnable puisqu'avec deux disques il reste à 40Watts en Idle et 59Watts en burn.

VHS-4Ve-Hotech a fait le choix, et l'assume, de ne pas faire passer les disques en spin out, à aucun moment, afin d'avoir un NAS toujours disponible qui répond immédiatement. Par contre ils ont soigné le choix des disques avec des disques Green Edition de chez Western Digital, les WD10EADS pour être précis dans la version 1To (notre version de test). Pour en finir sur la consommation électrique, le VHS-4 ne peut pas s'éteindre et s'allumer automatiquement en fonction d'une programmation. Dommage de ne pas laisser le choix aux utilisateurs sur ces options-là. Pour autant Ve-Hotech semble soucieux de ces points-là, pour preuves les sujets abordant ces points sur leur forum et pour le moment aucune option n'est exclue...

Ve-Hotech VHS-4VHS-4Dernier point sur le VHS-4 : le bruit. Et bien c'est simple, il est vraiment silencieux et se fait facilement et totalement oublier. Il se paye même le luxe d'être moins bruyant qu'une bonne partie des NAS à deux disques que nous avions déjà testés, alors qu'il est équipé de quatre disques. Les deux ventilateurs de 8cm à l'arrière et le ventilateur du CPU ne se font quasiment pas entendre, tandis que les disques durs émettent un petit bruit de grattement lors de phase de lecture/écriture mais rien de bien méchant, le choix de Ve-Hotech concernant les disques durs se révèle payant. Silencieux, rapide (très rapide), performant et innovant, le VHS-4 vous l'aurez compris nous a complètement et totalement conquis.

VHS-4Reste donc maintenant un dernier point : le prix, c'est souvent un élément déterminant dans le choix d'un NAS ou d'un Home Serveur. Comme on peut s'y attendre il est loin d'être donné et le modèle le moins cher est à 849€ pour la version 2*1To, et il faudra débourser 100€ de plus pour la version 3*1To et 1049€ pour la totale à 4*1To ; à titre d'information le prix d'un VHS-4 nu peut-être estimé entre 650 et 700€. Dans la catégorie des NAS Ve-Hotech VHS-4à quatre baies il n'est donc pas le moins cher, mais pas non plus le plus cher.

En tout état de cause, si vous êtes à la recherche d'un NAS ou d'un Home Serveur, le VHS-4 est clairement LE produit à avoir, nous lui attribuons les labels performance et silence ainsi que le tout nouveau "Recommandé par 59Hardware.net".


Des performances époustouflantes (plus de 100Mo/s) !
Les machines virtuelles
Une maintenance automatisée et obligatoire du RAID
Le silence même avec 4 disques
Redimensionnement automatique des photos pour visualisation
Système sécurisé
Une interface propre, intuitive et
personnalisable
Le dépannage à distance possible en SSH par Ve-Hotech (via clé USB)


Gestion des droits en lecture/écriture pas assez souple
La consommation supérieure aux autres NAS
Pas de spin out des disques durs (un choix fait par Ve-Hotech)
Forcément vendu avec au moins deux disques durs
Le prix dans une certaine mesure

Remerciement : Toute l'équipe de Ve-Hotech pour le prêt du VHS-4 et particulièrement Brigitte pour sa patience et sa disponibilité !

En vente directement sur le site de Ve-Hotech, dans leur boutique

VHS-4
 Articles relatifs :
Test : Stardom SL3620 un NAS abordable et performant ?
Nous continuons notre tour des NAS du marché, aujourd'hui nous jetons notre dévolu sur un NAS de chez Stardom, le SL3620-2S-LB2.
Test : Ready Nas duo, le compagnon de vos sauvegardes !
Netgear est bien connu du monde des réseaux, que ce soit grand public ou professionnel. Nous avions déjà testé le SC101T, « Nas » qui était en réalité un Ndas...
Test du Thecus M3800 : NAS et lecteur multimédia HD, l'ensemble parfait ?
Thecus est le premier à dégainer un NAS couplé à un lecteur multimédia audio/vidéo HD. Le M3800 est en fait un N3200 Pro couplé avec une carte PCI qui lui permet de faire ...
Test : DS209+, le tueur !
Annoncé le mois dernier, le DS209+ semble très intéressant sur le papier ; il reprend en effet la base du DS207+ avec la même coque, le même gestionnaire Disk Station Manager 2.0...
Test : QNAP TS209 Pro II, la grande déception ?
Aujourd’hui nous allons continuer à faire le tour des différents NAS en nous intéressant pour la première fois à QNAP. Pour cela, nous nous sommes procuré le dernier TS 209 Pro II ...
Nas Synology DS207 Plus : un gros Plus ?
Aujourd’hui nous continuons notre tour des NAS en nous intéressant au Synology DS207+. Grand frère du DS207 ...
Test : NAS Thecus N3200, performant le RAID 5 ?
Qui n’a jamais perdu un jour ses données car un disque dur était tombé en panne ? Cette mésaventure est arrivée à quasiment tout le monde, et pour les autres, ça pourrait bien vous arriver un jour, ma...
Nas Synology DS207 : Polyvalent et efficace ?
l y a quelques semaines nous vous avions proposé le test du IB-NAS 4220 de chez Icy Box. Dans la même optique nous nous sommes penchés sur le DS207, un Nas de chez Synology. Si la gamme de prix n’est ...
Test : IB-NAS 4220 performant et pas cher ?
Dans un monde où tout devient numérique : musique, vidéo, message, photos, … la pérennité et l’accessibilité des données deviennent de plus en plus préoccupants. Dans ce cadre-là les NAS (network aera storage)...
Test : Netgear SC101T Le NAS par Netgear
Les réseaux domestiques sont en plein essor et de plus en plus d’éléments se retrouvent "en ligne" ; si on ajoute la numérisation des données : photos, documents, vidéos, musique, …
 
Share

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir