Vendredi, 23 Août

Dernière mise à jour22/08/2019 11:14:52 AM GMT

Vous êtes ici Articles PC de bureau, multimédias Barebone Shuttle XPC SZ77R5

Barebone Shuttle XPC SZ77R5

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}
Introduction

Si l’été est généralement une période peu propice aux nouveautés, Shuttle nous a malgré tout proposé de tester le nouveau barebone XPC SZ77R5. Un modèle haut de gamme supportant les processeurs Ivy Bridge au format socket LGA1155 grâce au chipset Intel Z77, et capable d’accueillir des cartes graphiques dual slot.
S’il offre en théorie la possibilité d’assembler un PC Gamer performant et compact, ou encore une station de travail puissante, qu’en est-il de la qualité du boitier ?

Sur un marché du barebone abandonné par la majorité des constructeurs pour ne pas dire tous, Shuttle a-t-il fait preuve d’audace en proposant de nouvelles et réelles innovations ?

59hardware

{mospagebreak}
{menu Présentation}
Présentation

On ne présente plus Shuttle qui fabrique depuis des années, des barebones pré-équipés d’une carte-mère, d’une alimentation et d’un système de refroidissement. Il est d’ailleurs étonnant de voir qu’aucun constructeur n’a vraiment osé lui emboiter le pas depuis l’ère des barebones Qbic de Soltek. A peine Asus, Aopen et Zotac essaient-ils d’exister, mais bien trop timidement pour inquiéter Shuttle qui a acquis au fil des années, un savoir-faire indiscutable.

ga5ozqhzrg4hmgue8v0r.jpg 7v4og9i1rvrek0s8hknv.jpg

Mais ne tournons pas plus longtemps autour du pot et découvrons ensemble les caractéristiques principales du XPC SZ77R5
fleche Châssis en aluminium
fleche Dimensions : 332(L) x 216(W) x 198(H) mm
fleche Alimentation 500 Watts certifié 80 Plus Bronze
fleche Socket LGA1155 supportant les processeurs Intel Sandy Bridge et Ivy Bridge Core i7, Core i5 et Core i3 (TDP max 95 Watts)
fleche Chipset Intel Z77 Express avec gestion du RAID 0, 1+0, et 5
fleche 4 slots mémoire DDR3 1333/1600 MHz supportant un maximum de 32 Go (4 x 8 Go)
fleche Système 7.1 High Definition Audio Realtek ALC888S
fleche Controleur Realtek RTL 8111E compatible 10Mb/s, 100Mb/s, et 1Gb/s

 

Côté bundle, Shuttle offre le strict nécessaire : guide d’installation rapide, DVD comprenant les pilotes et le manuel d’utilisation complet, un adaptateur 3 pouces ½ vers 2 pouces ½ pour l’installation de disques SSD (adaptateur PHD3 permettant d’installer deux SSD en option), deux câbles SATA, un tube de pâte thermique, un câble d’alimentation et quelques vis de rechange.

Le tour du propriétaire

aaxrtidd97w2srq0e8ap.jpg 0j5dpqi7f1gc00gatiek.jpg

Niveau esthétique, rien de révolutionnaire puisque Shuttle a choisi de rester fidèle à ses habitudes acquises depuis des années. Le barebone offre une robe ainsi qu’une façade avant en aluminium noir brossé à la fois sobre et classe, avec néanmoins quelques pièces de plastiques (barre glossy en façade, boutons, articulations des caches). Un matériau très léger qui confère au châssis une remarquable légèreté (environ 3,5 Kg), et au reste du barebone une finition très soignée et insensible aux traces de doigts.

sscztl8qbso785mexgkc.jpg 28bavfwrdqeo68ywdphv.jpg

On retrouve donc en façade le classique volet en aluminium noir brossé abritant l’emplacement 5 pouces ¼ prévu pour le lecteur optique, doté en plus d’un bouton d’ouverture/fermeture du plateau disque perfectible comme la plupart des barebones que nous avons pu avoir entre les mains. Un deuxième volet juste en dessous basculant d’une simple pression du doigt et abritant cette fois un emplacement 3 pouces ½, suivi d’une bande en plastique « miroir » estampillée Shuttle dissimulant les voyant de mise sous tension et d’activité des disques durs. Le dernier volet en contrebas dissimule quant à lui, une série de ports :
fleche 2 ports USB 3.0 dont un avec la fonction chargeur USB (900 mA contre 500 mA pour l’USB 2.0)
fleche 2 ports USB 2.0
fleche Une entrée mini-jack pour le micro
fleche Une sortie mini-jack pour les écouteurs

vy2unfijaxh5n2hggg5m.jpg umqesj47b6zdz87aigdh.jpg

L’arrière n’offre également aucune réelle surprise avec la partie grille ajourée abritant le système de refroidissement I.C.E. (Integrated Cooling Engine). Un radiateur et son habitacle renfermant un ventilateur 90 mm vissé sur la partie arrière du châssis à l’aide de vis à main. Côté connectique, vous pourrez profiter de :
fleche 1 port DVI-I et 1 port HDMI pour les processeurs embarquant une solution graphique intégrée
fleche 4 ports USB 2.0
fleche 2 ports USB 3.0
fleche 1 port eSATA
fleche 1 port Ethernet RJ45 10/100/1000 Mbps
fleche 5 entrées/sorties audio 7.1
fleche 1 sortie SPDIF
fleche Et un bouton de réinitialisation du bios
{mospagebreak}
{menu L'intérieur}
L'intèrieur, un agencement bien pensé

cppk5s14ou0dogzy1u6y.jpg bg5gl9cjh8yccb3yestc.jpg

Une fois le capot maintenu par trois vis à main ôté, on découvre rapidement une première cage amovible en aluminium, maintenu par deux vis, offrant un emplacement 5 pouces ¼ pour le lecteur optique ainsi que deux baies 3 pouces ½ pouvant accueillir n’importe quel disque dur. Comme d’habitude, le montage est très facile.

x1dsm8ybcsmhd0av2anc.jpg y4rmuz6dfhpp0p6zjczc.jpg

Ensuite, le système de refroidissement I.C.E. est à peu de chose près, identique aux précédents modèles de barebone Shuttle que nous avons pu tester. Ce dernier est composé d’une base en cuivre reliée à un radiateur surmonté d’un ventilateur 90 mm de type PWM à l’arrière via trois tubes caloporteurs ou caloducs si vous préférez. Une taille réduite qui ne reflète en rien la réalité puisque le système I.C.E. accompli parfaitement son travail en dissipant la chaleur de notre processeur Intel Core i7-3770K qui n’a ainsi jamais dépassé les 59 °C en charge (après plus d’une heure intensive de Battlefield 3 et avec comme voisin une GeForce GTX 580).

45hf7xj97jlvav20kvra.jpg od02t68r47k4z465ddr4.jpg

Avec la solution graphique embarquée, le niveau de nuisances sonores du système I.C.E. reste dans la moyenne avec environ 39 dBA. Un niveau qui présente au final bien peu d’intérêt si vous comptez utiliser le XPC SZ77R5 à des fins de jeu puisque suivant la carte graphique que vous souhaitez utiliser, le niveau sonore est capable d’atteindre entre 45 et 50 dBA. Un phénomène qui s’explique aisément par le fait que la coque extérieure du XPC SZ77R5 n’a pas été judicieusement pensée pour des cartes graphiques double slot de grand calibre. Cette dernière n’étant pas suffisamment ajourée/percée pour laisser la carte graphique respirer de manière optimale alors que l’agencement intérieur a été étudié pour permettre d’installer une Radeon HD 7970 ou une GeForce GTX 670/680. D’autant plus que le bloc d’alimentation 500 Watts certifié 80 Plus Bronze est capable de subvenir aux besoins de telles cartes (deux connecteurs d’alimentation PCIe 6 broches et 6+2 broches).

a18flhot6rb022f6k8o7.jpg m8swfwukbnaqk5ib41k0.jpg

Notez pour finir que Shuttle recommande de ne pas utiliser des modèles de processeurs dont le TDP excède les 95 watts avec son système de refroidissement I.C.E. Et n’imaginez pas pouvoir franchir cette limite en utilisant un système de refroidissement alternatif plus performant, puis que l’agencement du barebone ne le permet pas.

4gza71erwncd39gzdbg2.jpg zern2vm4uhab9a9bvkjm.jpg

La carte-mère

Conçu par Shuttle, la carte-mère au format mini-ITX s’appuie comme nous l’avons précédemment dit, sur le chipset Intel Z77. Refroidit passivement, ce dernier caractérise le chipset le plus haut de gamme à l’heure actuelle du socket LGA1155, supporte nativement l’USB 3.0 (4 ports maximum), gère le PCI-express 16x dans sa version 3.0 (16 Gb/s de bande-passante) à condition d’utiliser un processeur Intel Ivy Bridge, et supporte en prime la technologie Smart Response. Une technologie permettant d‘utiliser un SSD en tant que mémoire cache d’un système d’exploitation installé sur un disque dur conventionnel.

3g5s8c5gf47jyrhtt0gk.jpg ka843bf4yxtsigprmr0o.jpg

En plus de gérer jusqu’à trois écrans simultanés sous certaines conditions puisqu’en plus de devoir être connectés directement au processeur sans passer par un GPU externe, vous devrez utiliser au moins deux écrans Display Port dans la chaine. Notez enfin le « Z » qui caractérise tout simplement la prise en charge de l'overclockingdes processeurs dont la référence se termine par un K.

bqvofxatziwzz0uw6cnr.jpg lssvxvrzjrmokwntt6uw.jpg

Pour le reste, la carte-mère Shuttle propose des connecteurs tout ce qu’il y a de plus classique : 2 ports SATA 6 Gbps, 2 ports SATA 3 Gbps, connecteur CIR, connecteurs USB, connecteurs audio en façade, connecteur SPDIF, 2 connecteurs PWM, port PCIe 4x. Mais aussi deux ports mini-PCIe 1x permettant pourquoi pas de connecter un adaptateur WLAN, des emplacements pré-percés étant disponibles à l’arrière du châssis pour fixer l’antenne, ou encore un SSD ultra compact. Plutôt pratique, même si l’emplacement de ces deux ports mSATA/mPCIe est sensible à la chaleur puisque placé juste en dessous de la carte graphique, dans le prolongement du port PCIe 16x.

tmuh0r1csxptryq6k9ln.jpg r56dtqbfkls4ipga34vt.jpg

{mospagebreak}
{menu Le verdict de la rédaction}
Le verdict de la rédaction

x5zbaapa3jw181slvj2g.jpgAu final, Shuttle reste fidèle à ses habitudes en proposant avec ce XPC SZ77R5, un barebone à la finition et à la conception quasi parfaites. Un barebone qui satisferait aussi bien ceux qui cherchent à assembler une machine de jeu à la fois performante, séduisante et compact pour les éventuels déplacements en LAN party, que les utilisateurs souhaitant profiter d’une station de  travail puissante et discrète.
Aucun problème n’a ainsi été rencontré lors du montage, même si nous aurions aimé voir un châssis 100% alu, c’est-à-dire sans la moindre pièce de plastique à la manière des meilleurs boitiers Lian-Li. 

nehytvq3uus3pcuxopte.jpgBien sûr, barebone oblige, une fois les composants montés, vous n’aurez guère d’accès pour d’éventuelles opérations de maintenance. Si vous souhaitez par exemple changer de disque dur, vous n’aurez d’autre choix que de démonter la cage. Un démontage également conseillé si vous souhaitez ajouter ou changer vos barrettes mémoire.
L’oubli d’un câble est aussi à proscrire sous peine de devoir re-démonter certaines parties, surtout une fois la carte-graphique montée.

Bien que nous soyons de vrais adeptes de la marque Shuttle, nous avons malgré tout quelques regrets à faire valoir. Pour commencer, si le système de refroidissement I.C.E. remplit parfaitement sa tâche, il aurait été plus qu’appréciable de découvrir un nouveau système plus performant, plus silencieux et englobant pourquoi pas le refroidissement du chipset pour réduire d’avantage la chaleur à l’intérieur du barebone. 

44cz2uhcu47q2e5flv4t.jpgN’aurait-il pas été également judicieux de proposer un système d’aération plus adapté aux puissantes cartes graphiques double slot ? Peut-être la taille du barebone en l’état actue l ne le permet tout simplement-il pas.

Nous regrettons pour finir, le manque « d’innovation » de la part de Shuttle d’un point de vue esthétique. Les barebones du constructeur se ressemblent en effet tous et un peu trop. Ce n’est bien sûr que notre opinion, mais un petit rafraichissement serait pourtant le bienvenu.

alt

fleche Compact
fleche Finition
fleche Look
fleche Système de refroidissement I.C.E.
fleche Alimentation 500 Watts certifié 80 Plus bronze
fleche Agencement intérieur
fleche Ports mSATA/mPCIe

alt

fleche Système d’aération limité de l’emplacement GPU double slot 
fleche Bouton d’ouverture/fermeture du lecteur optique perfectible

Share