Dimanche, 21 Octobre

Dernière mise à jour19/10/2018 12:20:23 PM GMT

Vous êtes ici Articles PC de bureau, multimédias SEDEA Box internet TV ANDROID

SEDEA Box internet TV ANDROID

Envoyer Imprimer

Depuis quelques mois pointent sur le marché, avec des fortunes diverses, des boîtiers Android dédiés au Home Cinéma, dérivés des marques de disques durs et passerelles multimédia. SEDEA Electronique, distributeur français installé à Lesquin (59) de produits multimédia, et surtout de terminaux satellites et TNT. 

Aussi fonctionnelles qu’elles puissent être, ces dernières sont rarement satisfaisantes lorsqu’il s’agit de sortir de leurs usages de lecteurs médias pour devenir plus généralistes. La faute souvent à des SoC encore peu matures, et une intégration d’Android peu maîtrisée.

59hardware

Le boîtier nous intéressant dans ce test est labélisé Android TV, rappelant à notre bon souvenir l’arrivée de télévisions connectées, plus ou moins riches en services, face aux boxes internet, légion chez les FAI français. Là encore, les offres sont disparates, et peu de solutions sur le marché permettent d’accéder au store Android Play de la même manière que les Smartphones équipés de l’OS de Google.

alt

alt

Disons-le d’emblée, Google Play est le centre névralgique de l’offre de SEDEA. Architecturé autour d’un SoC ARM A9 Amlogic 8726M fonctionnant à 800 Mhz, et épaulé de 512 Mo de RAM, il dispose à son bord d’un Android 2.3 Gingerbread (une section d’upgrade du firmware est prévue dans l’hypothèse d’une mise à jour du boitier, et de l’OS) avec un launcher maison, le dispositif offre une compacité remarquable, capable de se fondre dans n’importe quelle pièce et derrière n’importe quel diffuseur de la maison. Si tant est qu’il soit équipé d’une entrée HDMI libre.

Bien qu’offrant une offre de connectique complète, le bundle n’a en revanche, aucun câble vidéo fourni. Le format des sorties sont loin d’être standard, hormis celle en HDMI 1.3, et grève du coup l’utilisation aux téléviseurs les plus récents, à moins de faire œuvre du fer à souder en tâtonnant la configuration de chaque sortie analogique (YUV et composite). C’est décevant, car même un câble court aurait suffi à garantir une universalité de connectivité pour un boitier upgradant les capacités des diffuseurs « non-connectés », et se met ainsi à dos les quelques téléviseurs cathodiques, plasma, ou LCD ayant quelques années, et peu ou pas de port HDMI. Mieux vaut donc être prévenu : n’oubliez pas d’acheter votre cordon HDMI !

SEDEA_Android_TV2

En termes de ports, on trouve deux ports USB 2.0, un lecteur micoSD compatible SDHC. Côté réseau, un traditionnel port Fast Ethernet, et un support du wifi b/g/n intégré, sans antenne extérieure.



Share

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir