Lundi, 24 Septembre

Dernière mise à jour24/09/2018 07:50:05 AM GMT

Vous êtes ici Articles Cartes mères Asus Rampage III Extreme

Asus Rampage III Extreme

Envoyer Imprimer
{menu Introduction}
59hardware

Introduction.

Avec  l’arrivée des EVGA Classified sur le marché, ASUS avait fini par perdre sa couronne dans le cœur des geeks, gamers et autres overclockers friands de cartes haut de gamme suréquipées.

La Rampage II Extreme, malgré toutes ses qualités, ne put faire face aux atouts et autres charmes de sa rivale made in EVGA, mais aujourd’hui sonne le gong annonciateur  d'un nouveau combat. Voyons ensemble dans cet article si ASUS aura su reconquérir cette première place avec sa nouvelle arme, j’ai nommé la Rampage III Extreme !
{mospagebreak}
{menu Protocole et configuration de test}

Protocole et configuration de tests.

Nous allons mettre à l’épreuve notre Rampage III Extreme à travers une série de tests. Ils nous permettront chacun à leur manière de mesurer les performances de la carte mère dans différentes conditions ; Overclocking, performances 2D & 3D, bande passante mémoire, débit disque dur, compression vidéo et compression de fichier, tout y passera !

Nous utiliserons pour ce faire les logiciels suivants :


arrow AIDA64 (test de bande passante mémoire et cache CPU)
arrow WinRAR 3.93 (test de compression de fichiers)
arrow HD Tune 2.10 (test de débit et temps d’accès disque dur)
arrow X264 HD Benchmark 3.0 (test de compression vidéo HD)
arrow Super Pi 1M/32M (test de performances axé mémoire et CPU calculant les décimales de π)
arrow Wprime 32M/1024M (test de performances axé CPU calculant des racines carrées en utilisant la méthode de Newton)
arrow Cinebench Release 11.5
arrow 3Dmark 2005 (test de performances graphiques)
arrow 3Dmark 2006 (même chose qu’au dessus)
arrow 3Dmark Vantage (même chose qu’au dessus)
arrow CPU-Z (logiciel regroupant des informations systèmes essentielles)
arrow Asus Turbo-V / Asus ROG Connect (Logiciel permettant un overclocking avancé sous Windows / Logiciel permettant un overclocking et un monitoring avancé depuis un autre PC connecté via le port USB dédié)

Afin de surmonter les rudes épreuves que nous lui infligerons pour vous, notre Asus Rampage III Extreme se verra épaulée des éléments suivants :

arrow Table de bench Cooler Master Lab v1.0
arrow Alimentation Antec True Power Quatro 1200w EC
arrow Processeur Intel Core i7 Gulftown 3.06Ghz ES
arrow Mémoire DDR3 Corsair Dominator GT 2000Cl7 & OCZ Reaper 1866Cl9
arrow Carte graphique Zotac GeForce GTX480 & EVGA GeForce GTX460 SSC FTW
{mospagebreak}
{menu Bundle & layout}

Bundle & layout.

Le package reprend le design de la série ROG devenu maintenant habituel sans rien y changer. Toutefois on note qu’en comparaison de sa devancière la Rampage II Extreme, la boîte a pris quelques centimètres d’embonpoint. Mais voyons plutôt ensemble ce qu’elle contient et son bundle, plutôt généreux :


arrow 1 x Câble USB (ROG Connect)
arrow 1 x Module Bluetooth V2.0/V2.1+EDR optionnel (RC Bluetooth)
arrow 1 x Set de câbles ProbeIt
arrow 1 x Ventilateur chipset optionnel
arrow 1 x Pont 3-Way SLI
arrow 1 x Pont SLI
arrow 1 x Pont CrossFire
arrow 1 x Kit ASUS Q-Connector 
arrow 3 x Câbles SATA 
arrow 1 x Câble SATA 6G
arrow 1 x Module supplémentaire 2 port USB2.0 + 1 port ESATA externes
arrow 1 x Cache E/S arrière
arrow 1 x Set de câbles senseurs thermiques
arrow 1 x Set d'attache-câble
arrow 1 x Autocollant ROG
arrow 1 x Plaquette d'étiquette ROG pour le marquage des câbles SATA

5bj662t6dqdfjs9c00uo.jpg

Petit récapitulatif des caractéristiques :

ktqa5df6w475fscyj85f.png
 

Prix moyen constaté, (hors transport) : 340.00 euros, prix catalogue : 365.90 euros, garantie de 3 ans.

Présentation

Tout comme sur l’EVGA X58 Classified, on retrouve ici le thème de couleur noir et rouge si cher à tellement de fabricants ces temps-ci. Et que l’on peut aussi retrouver sur une pléthore de produits allant de notre Rampage III Extreme ici présente aux alimentations, en passant par les cartes graphiques ou encore les kits mémoires…

xx258dm2eejfp9r002o6.jpg

Le caloduc arbore un design sobre et élégant qui forme un S pour aller recouvrir les phases d’alimentations digitales, les mosfets ainsi que le  chipset et le Southbridge. 

bv0s4nu52ivd3upwfsji.jpg

Un module de ventilation optionnel pour le chipset est fourni dans le bundle, je vous le recommande vivement en cas d’augmentation de la tension, le X58 ayant tendance à chauffer excessivement lors de nos tests sans ce module.   

2s1ptej12lopf2rxuf0k.jpganccs3qciaev87sflqwz.jpg

La Rampage III Extreme dispose de 8 phases d’alimentation analogiques que vous pouvez apercevoir sur la photo ci-dessous ainsi que de 16 phases digitales refroidies par les caloducs comme je le disais plus haut. Les condensateurs dédiés à l’alimentation, comme sur tout le reste de la carte mère, sont de type polymère solide en aluminium, gage de performances excellentes et d’une durée de vie accrue.

vnmgb4vm343td81zcdlj.jpg

L’Asus Rampage Extreme dispose d’un système de rétention des barrettes mémoire simplifié. En effet, ce système consiste à « clipser » les barrettes d’un seul côté (et non plus des deux comme c’était le cas auparavant) et les enficher de l’autre. Cela s’avère très pratique pour les overclockers lors de démontages fréquents de la mémoire. C’est pourquoi on commence à le retrouver sur les cartes mères haut de gamme de plusieurs fabricants. 

 53jaf26vq5yxw1kos1c5.jpg

Tout comme sa grande sœur la Rampage II Extreme, Asus nous offre la possibilité de lire les divers voltages inhérents à l’overclocking directement sur le PCB ou par le biais du jeu de câbles ProbeIT fourni. On retrouve les classiques boutons Power et Reset, un jumper activant ou non le « Ln2 Mode » permettant de reculer la température de coldboot sous refroidissement négatif, ainsi qu’un jeu de switchs servant à désactiver ou non les différents ports PCI-E. Deux fonctions qui avaient été introduites par EVGA avec sa Classified.

 1chh7o7f0dldlm1gd36t.jpg

Comme vous pouvez le voir ci-dessous, la carte mère dispose de 9 ports S-ATA internes, dont 3 sont compatibles avec la norme SATA III.

ptfy1j8lf290o1deeauz.jpg

La Rampage III Extreme a été à bonne école, puisqu’elle aussi tout comme son ainée et ces concurrentes actuelles, dispose d’un double bios. Il est switchable par un simple bouton placé à l’extrémité basse droite de la carte mère, tout prêt des EPROMS, qui sont quant à elles démontables. Point sur lequel je félicite Asus !

9901u0qfrxsdvbtnv0wy.jpg

Les 4 ports PCI-Express x16 présents sont suffisamment espacés pour permettre le Crossfire X avec quatre cartes Dual slot, sans que cela  affecte la taille de la carte qui reste au format XL-ATX . Cette configuration est une première sur une carte de cette taille mais l’utilisation de quatre cartes simultanément ne pourra se faire qu’au détriment des ports PCI-Express x4, PCI 2.2 et USB externes.

oo603gmf2wqcn0nlnxl9.jpg

Ces quatre ports PCI-Express x16 peuvent être épaulés si nécessaire par deux connecteurs Molex disposés de part et d’autre des ports, lors d’utilisation de Crossfire ou SLI avec des cartes gourmandes en énergie.

k208xwod2f3cqn74kmyv.jpg

On retrouve aussi deux connecteurs 8-pins dédiés à l’alimentation du CPU (dont un optionnel) pouvant ainsi répondre aux overclocking les plus poussés.

75iven7410nf1uanc74a.jpg

Le panneau E/S arrière est quand à lui assez fourni ; on y retrouve un port PS/2 pour clavier, 7 ports USB 2.0 (dont un dédié exclusivement au ROG Connect), 2 ports USB 3.0 soit un total de 8 ports USB utilisables. Sont présents un port IEEE 1394, un port E-SATA 3Gb, un port Ethernet GIGABIT, une sortie audio SPDIF ainsi qu’un panneau de 6 entrées/sorties audio.

bh2s41rezpxwqfeo5cnw.jpg

Sur le panneau arrière se trouvent aussi trois boutons poussoirs ; l’un sert au Clear CMOS, l’autre à l’activation du lien ROG Connect. C’est une technologie permettant un contrôle et un monitoring similaires à ceux de TurboV depuis un autre PC relié via le port USB dédié. Le dernier bouton appartient quant à lui au module Bluetooth optionnel. Il est dédié à la technologie Asus RC Bluetooth, permettant le contrôle des divers voltages et paramètres inhérents à l’overclocking depuis un Smartphone Android, Apple, Symbian ou Windows Mobile.

{mospagebreak}
{menu Bios & softwares}

Bios & softwares

Le bios est très complet comme vous allez pouvoir le constater sur les captures d’écran ci-dessous. On y retrouve les menus propres à la marque et à la série ROG avec notamment l’Extreme Tweaker et son mode CPU Level UP permettant un overclocking automatique pour les plus novices. Aussi, les O.C. Profiles, très pratiques pour sauvegarder les réglages Bios. Mais également de nouveaux menus et fonctions propres à la Rampage III Extreme comme l’Extreme Engine Digi+, incluant entre autre divers modes agissant sur les phases d’alimentations.

lkhpy0hcfknv2uwstapv.jpglwwok2411u3lycwck9n5.jpgvdyvb2wxfpp4j27sgpyw.jpg
lvbeyuz6vmexeiwdw3cu.jpg dyuhl822n114945j4xkt.jpg 20luq8n4t4019fvbwwgl.jpg
p5i6evr8gebbd4crnwnv.jpg aql1vjltd7fom9inm3em.jpg gq4qm5j7q18cxdqv8umd.jpg

Vous l’aurez compris, tous les réglages classiques comme le BaseClock, les coefficients multiplicateurs, les ratios Uncore, QPI ou RAM sont présents. Ainsi que tous les paramètres nécessaires aux overclockings les plus poussés, timings et subtimings détaillés ainsi que les fréquences. Mais aussi les réglages des diverses phases d’alimentation, monitoring complet, réglages voltages en tout genre… En conclusion, je ne vois rien qui manquerait à l’appel.

f8hxe4tubwyjlpcqewzc.jpg6gfk71j51mo21agcd9od.jpg9dgdkxf3nzn71qhkkqe3.jpg
826igmtk2nomy302abj3.jpg fnkll9g83h13oo6oe7l5.jpg vrozcup4ej215qep2c3e.jpg

{mospagebreak}
{menu Tests de performances}

Tests de performances

Les tests qui suivent seront notre point de comparaison pour les tests de cartes mères X58 que nous publierons prochainement, n’hésitez pas à nous faire vos suggestions concernant ce nouveau protocole.

Nous avons réalisé les tests aux fréquences suivantes :

arrow CPU à 4400Mhz
arrow BaseClock à 200Mhz
arrow Mémoire à 1000Mhz (réels)
arrow Uncore à 4000Mhz
arrow Ratio QPI au minimum


juo90nfpgxxfbtkgf0em.jpg
Wprime 1024 et 32M


7fnxzlqxuv95pkbyllvn.jpgi55rsewb5k460b5obtgb.jpg
3D Mark 2005 et 3D Mark 2006

lhe65segaapt8kmd825l.jpgcrve8c8kxkaywa0rgr6a.jpg
3D Mark Vantage et Cinebench Release 11.5

winrar.jpghdtune.jpg 
WinRAR et HD Tune 2.10

cpt6fri7ockut2jt81y0.jpgecu9t0pz3wghf4zbspxv.jpg
Super Pi 1M et 32M

aida64.jpgkff33xbjvhzbt9czner6.jpg
AIDA64 et X264 HD Benchmark 3.0

X264 HD Benchmark 3.0, ce benchmark se charge de tester les performances de la machine et plus particulièrement du CPU, en encodant un flux vidéo au format H264. Il a aussi l’avantage de tirer parti des processeurs multicores et du multithreading.
Comme vous le montrent les résultats ci-dessous générés par ce test, ce benchmark est réparti sur quatre runs qui chacun sont divisés en deux loops.

arrow 1er Run / Loop 1 : 1442 frames encodées, 111.37 fps, 3901.99 kb/s  
arrow 1er Run / Loop 2 : 1442 frames encodées, 110.44 fps, 3901.99 kb/s
arrow 2ème Run / Loop 1 : 1442 frames encodées, 110.97 fps, 3901.99 kb/s
arrow 2ème Run / Loop 2 : 1442 frames encodées, 110.18 fps, 3902.42 kb/s
arrow 3ème Run / Loop 1 : 1442 frames encodées, 58.36 fps, 3965.50 kb/s
arrow 3ème Run / Loop 2 : 1442 frames encodées, 58.88 fps, 3964.41 kb/s
arrow 4ème Run / Loop 1 : 1442 frames encodées, 58.91 fps, 3965.44 kb/s
arrow 4ème Run / Loop 2 : 1442 frames encodées, 59.03 fps, 3954.66 kb/s

{mospagebreak}
{menu Tests overclockings}

Tests overclocking

Dans cette partie, nous allons tester les différents aspects overclocking de la carte à savoir : 

arrow Fréquence MAX BaseClock
arrow Fréquence MAX DDR3
arrow Fréquence MAX Uncore
arrow Fréquence MAX CPU

Pour ces tests, nous limiterons volontairement les voltages par précaution. Une tension maximale de 1,55v sera appliquée au processeur tandis qu’un maximum de 1.48v sera appliqué au contrôleur mémoire. Tout ces voltages seront mesurés au multimètre, directement sur le PCB de la carte mère.

Commençons par le maximum en fréquence Baseclock :

pg9fsvfvy97huevzjrb1.jpgizi57zx6n8twi3ufzmae.jpg
Baseclock et maximum fréquence DDR3 


Pour ce test de fréquence, nous n’avons étonnamment pas pu dépasser les 228,5Mhz malgré toutes nos tentatives. Différents réglages et différentes versions de bios ont été essayés, ainsi que trois processeurs Gulftown différents : sans succès…
Mais ce résultat est toutefois à prendre avec des pincettes. En effet, tous nos confrères ayant testé la Rampage III Extreme, même s’ils ont connu quelques déboires du même genre au lancement de la carte, ont vite vu leurs problèmes réglés par les Maj. Bios disponibles sur le site d’Asus. D’ailleurs quelques jolis screens à plus de 260Mhz sont visibles sur la toile.

Maximum fréquence DDR3, un joli score côté mémoire, dans la moyenne haute, même si nous avons déjà enregistré une fréquence supérieure d’environ 30Mhz sur EVGA Classified 4 Way SLI (E762).

5i79onebvspufw1xztd2.jpg 3jcj317m37wsij3q5qw1.jpg
Maximum fréquence Uncore et fréquence CPU maximum 

Une jolie surprise pour l’Uncore (ou NB frequency = fréquence du contrôleur mémoire), puisque c’est notre meilleur résultat en air toutes cartes mères confondues et avec un écart de prêt de 100Mhz s’il vous plaît !

Et pour finir la fréquence CPU maximum, rien d’exceptionnel à noter pour ce maxscreen. Le résultat se tient au coude à coude avec ce que nous avons pu voir sur les concurrentes de cette Asus Rampage III Extreme.
{mospagebreak}
{menu L'offre logiciel d'overclocking}

L'offre logiciel d'overclocking

Nous allons maintenant nous attarder sur les logiciels destinés à l’overclocking inclus dans le bundle de la Rampage. En effet, Asus a, tout comme les autres constructeurs, développé ses propres logiciels d’overclocking, permettant un contrôle des fonctions et réglages d’overclocking du Bios sous Windows.
Mais voyons plutôt ce qu’Asus nous a concocté ici… 

Asus TurboV :

lobp7kxjel2vsn2ckasb.jpgsxcwdvzgk32qn021ad85.jpg

Dans ce logiciel-ci, nous sont proposés : Réglage du BCLK, changement du coefficient multiplicateur, vCore, voltage QPI/VTT, vDimm, voltage CPU PLL, et toute une pléiade de voltages pouvant influer sur votre overclocking. Un logiciel contenant l’essentiel donc, mais qui reste un peu lent lors de l’application des réglages à notre goût.

Asus ROG Connect :

uzezzehfyv9sac14gv38.jpgyaqxez2coxsy0vz3doyt.jpg

Comme vous pouvez le voir sur la capture d’écran ci-dessus à gauche, ce logiciel s’apparente fortement à TurboV à ceci près qu’il est beaucoup plus complet et rapide. Il comporte l’overclocking, les voltages, le monitoring des températures et des voltages, mise à jour des deux EPROM Bios… Et il faut bien sûr ajouter qu’il fonctionne depuis un autre PC ! Un gadget certes mais je dois avouer, qu’en bon overclocker un tantinet geek, c’est sur cette fonction tout particulièrement que s’est porté mon coup de cœur…

kvsy8zrxosrr7q873r83.jpgu6svynti11aa65tdyxir.jpg
p2igjt55k0gkgbpdnelh.jpg5ueh0pyffomgsjbri1k8.jpg

Autre fonction intéréssante : Ce logiciel permet entre autres la possibilité de générer des diagrammes en temps réel, assignables sur telle ou telle sonde de la carte mère, voltages et températures confondus.
{mospagebreak}
{menu Conclusion}
Conclusion 

Taillée pour l’overclocking et la performance brute, la Rampage III Extreme répondra aux besoins des users les plus exigeants. Un long chemin à été parcouru depuis la Rampage II. En effet, le constructeur aura bien appris de ses expériences passées et nous livre ici une carte mère qui, pour moi, frôle la perfection !
Digne héritière de la marque et de sa série ROG, ses aptitudes et sa docilité en overclocking aussi bien « conventionnel » qu’extrême nous on bluffé. La Rampage Extreme 3ème du nom reprend donc, certes non sans mal, son titre de reine dans notre cœur…

On regrette tout de même l’absence de NF200, fonction qui aurait réellement fait de cette carte mère une carte sans faille mais qui se serait sûrement répercutée sur le prix.
 Le SLI 4-Way reste tout de même possible via la carte additionnelle ROG X-Pander qui à ce jour n’a pas pour vocation d’être commercialisée.

La R3E de son petit nom est disponible depuis un moment déjà dans toutes les bonnes crémeries. Son prix moyen de 350 euros reste tout de même assez élevé, même s’il demeure dans la moyenne des cartes mères de ce segment.

arrow Performances.
arrow Overclocking
arrow Stabilité
arrow Fonctionnalités
arrow Pas de NF 200
arrow Prix
Share

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir