Jeudi, 25 Avril

Dernière mise à jour24/04/2019 01:20:02 PM GMT

Vous êtes ici Articles Cartes mères Comparatif : 5 cartes mères P55 pour Core i7 et Core i5

Comparatif : 5 cartes mères P55 pour Core i7 et Core i5

Envoyer Imprimer

{menu Introduction  et protocole de test}
Introduction

En parallèle aux tests des nouveaux Core i7 et Core i5 nous avons pu préparer un comparatif de plate-forme P55. Pour ce comparatif nous avons réussi à réunir cinq plates-formes en provenance de quatre constructeurs différents, de quoi bien appréhender le marché.

Compartif carte mères P55


Au menu donc la carte de référence Intel DP55KG, deux cartes Gigabyte avec la P55M-UD4 (micro-ATX) et la P55-UD6, la P55-GD65 de chez MSI et enfin la Maximus III Formula de chez Asus. Que du beau monde ! Performance, consommation, bundle, Bios, … tout ceci va être analysé et décortiqué pour chacune des cartes du jour.

Compartif carte mères P55


Protocole de test

Pour ce comparatif nous avons repris le protocole mis au point pour le précédent  de deux cartes mères AM3.
Pour mettre à l'épreuve les performances des différentes cartes, nous reprendrons une sélection de tests de notre protocole sur les CPU, nous avons également ajouté Sisoft Sandra pour mesurer précisément les latences et la bande passante de la mémoire sur la carte mère. En effet, même si le contrôleur-mémoire est intégré dans le CPU il n’en reste pas moins que c’est la carte mère (via le Bios) qui donne les timings à la mémoire. Dans les benchmarks seront donc présents les tests suivants :

Programme :
Sisoft Sandra
Cinebench et Blender (rendu 3D)
Compression DivX 6.8( Virtual Dub)
Compression X.264
Maple 12 (calcul mathématique)
Winrar et 7-Zip (compression de fichiers)
Déchiffrage de codes DES

Jeux :
3Dmark 06
Far Cry 2
Crysis Warhead

Pour les jeux, nous nous mettrons à chaque fois dans deux cas bien distincts : CPU limited et GPU limited. Pour le premier, la résolution sera au plus bas (640*480) avec des détails au minimum tandis que dans le second cas nous serons en 1600*1200 avec tous les détails au maximum.

Compartif carte mères P55


{mospagebreak}{menu Asus Maximus III  Formula – Layout, Bundle et photos– }
Asus Maximus III  Formula – Layout, Bundle et photos–

Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula

Il s'agit du très haut de gamme de chez Asus avec une carte de la série ROG pour Republic Of Gamer. La Maximus III Formula reprend donc les couleurs de guerre des ROG : noir et rouge. La carte dispose de trois ports PCIe 16X qui seront utilisés en 16X avec une seule carte, en 8X-8X avec deux cartes et enfin en 8X-8X-4X pour les plus fortunés d'entre vous. La carte dispose de 16 phases pour l'étage d'alimention, 3 pour le VTT (d'où les 19 phases autour du CPU) et trois pour la mémoire. Une répartition impressionnante dépassée uniquement par la carte P55-UD6 de chez Gigabyte et ses 24 phases.

Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula
Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula

Juste devant le connecteur d'alimentation ATX 24 points il y a des points de mesure à contrôler précisément la tension de divers composants. Il est ainsi possible de mesurer directement la tension du CPU, CPU PLL, PCH, IMC et de la DDR. En cas d'erreur lors de l'initialisation de la carte des voyants s'allument en fonction de l'élément bloquant le démarrage. Ainsi d'un coup d'oeil il est possible de savoir d'où vient le problème : CPU, mémoire, boot device, ou encore carte graphique ; mais nous verrons un peu plus loin qu'une autre méthode est disponible.

Le système de refroidissement de la carte est loin d'être excessif avec quatre radiateurs de petite taille répartis sur la carte mère. Les trois autour du CPU sont reliés ensemble par un caloduc. Pour les ventilateurs la carte dispose de 8 connecteurs et, détail très important, ils sont tous au format PWM ! Comme le PWM est rétro-compatible avec les ventilateurs 3-pins c'est parfait, voilà enfin une carte capable de gérer plusieurs ventilateurs en PWM de manière native. Trois des connecteurs disposent également d'un connecteur 2 points pour brancher une sonde de température extérieure. Vraiment côté refroidissement la Maximus III Formula impressionne.

Asus Maximus III Formula Compartif carte mères P55 Asus Maximus III Formula

La carte propose un nombre remarquable de ports Sata : 10 ! 6 viennent directement du chipset et les quatre autres sont fournis par deux puces Jmicron JMB363. Un bouton Power et Reset est également présent sur le PCB tandis que le clear Cmos sera à aller chercher sur le backpanel.

Pour finir la partie audio n'est pas gérer par une puce Realtek intrégée mais par une carte son PCIe X-Fi de chez Créative. La carte dispose d'une sortie en 7.1 et de deux entrées : ligne et micro. Nous verrons plus tard les avantages de la X-fi sur les circuits Realtek intégrés. Enfin le backpanel semble bien dépouillé, mais l'absence de la partie sonore laissés à une carte fille PCIe permet d'avoir plus de place. 8 ports USB sont tout de même présents : 1 eSata, 1 RJ45 (les haut de gamme en ont en général 2 mais bon), un seul PS2 pour clavier et enfin le ROG connect. Il s'agit d'un port USB qui, une fois relié à un autre ordinateur, permet de contrôler à distance les fonctions de la Maximus III Formula. Le contrôle s'exerce sur les options du Bios comme la tension, les fréquences, les températures, les vitesses de rotation, ...

Compartif carte mères P55

Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula
Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula
Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula
Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula

{mospagebreak}{menu Asus Maximus III  Formula – Bios et partie logicielle – }
Asus Maximus III  Formula – Bios et partie logicielle –

Toujours des Bios à part chez Asus, on aime ou on n'aime pas mais personnellement j'ai toujours du mal à retrouver mes marques dessus. Passons sur l'aspect pour entrer plus en profondeur, et là la Maximus III Formula surprend agréablement avec toutes les options disponibles. Les différentes tensions par exemple administrables à la carte et au CPU peuvent monter assez haut avec un réglage toujours très fin, série ROG oblige.

Il est bien sûr possible d'enregistrer des profils du Bios et la Maximus III Formula propose pas moins de 8 slots pour ce faire. En plus des profils la carte est munie d'un Go Button, il s'agit en fait d'un booster de tension pour le CPU, PCH, Ram, ... mais aussi pousser le FSB. Lorsque vous appuyez sur le bouton la carte chargera ses paramètres afin de donner plus de jus au système.

{flv}maximus_III_formula.avi{/flv}

Récapitulatif des principales options proposées dans le Bios de la carte mère

Paramètres CPU et Northbridge :
CPU Host : 80 -> 500 (1Mhz)
 CPU Ratio : 9 -> 22 puis 24
Nombre de Coeur : 1 - 2 - 4
 Ratio QPI  :  32 et 36
 Fréquence PCIe : 100 -> 200 (1Mhz)
Paramètres mémoires
Ratio DDR3 : 6 - 8 - 10 - 12
 Cas Latency : 3 -> 11
 RAS To CAS : 1 -> 15
 RAS Precharge : 1 -> 15
 Commande Rate (CMD) :1T 2T 3T

Tensions :
Tension CPU  1.13125V par défaut (Paliers) : 0.5 -> 1.9 (0.00625V)
 Tension CPU PLL  1.802 par défaut : 1.60325 -> 2.50425 (0.01325V)
 Tension RAM  1.55025 par défaut (Paliers) : 1.3515 -> 2.50425 (0.01325V)
 Tension Northbridge 1.06 par défaut (Paliers) : 1.007 -> 1.35150 (0.01325V)
 Tension QPI/VTT  par défaut (Paliers)

La partie logicielle

La Maximus III Formula ne vient pas seule, elle est livrée avec toute une panoplie de logiciels pour exploiter au mieux les options de la carte.

Nous allons de suite commencer par la le ROG connect, un logiciel qui permet de contrôler les tensions, les températures et les fréquences de la carte mère depuis un autre PC ! Il suffit de relier les deux grâce au port USB dédié sur la Maximus III Formula, d'installer le soft idoïne et c'est parti ! De plus pour ne rien gâcher le soft est simple et clair et l'installation ne demande rien de plus que de connecter le câble et appuyer sur le bouton à l'arrière de la carte mère.

Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula
Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula

Une petite vidéo valant souvent plus qu'un long discours, voilà la chose en direct. J'ai utilisé la fonction loupe de Windows afin de zoomer sur la partie intéressante et voir en direct les changements.

{flv}rog_connect{/flv}

Continuons ensuite avec le logiciel AI qui regroupe plusieurs logiciels annexes comme l'EPU, Fan Expert ou encore CPU Level Up. Le tableau de bord donne quelques informations, mais rien de vraiment exceptionnel. Le logiciel EPU est déjà bien plus intéressant, il s'agit de définir des overclocking et underclocking pour gagner soit en puissance, soit en consommation d'énergie. Nous ne rentrerons pas plus dans les détails, cela à déjà été fait lors du test du P45 de chez Asus. Fan Expert quant à lui permet de régler et réguler les ventilateurs branchés sur la carte mère.

Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula
Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula

En plus de tout cela la Maximus III Formula est livrée avec PC Probe II, un logiciel permettant de monitorer plein de tensions et de températures de la carte. ROG GameFirst pour sa part se concentre sur la partie réseau en permettant de définir des priorités sur les programmes nécessitant une connexion réseau. Des règles de priorité peuvent être mises en place mais le logiciel peut également se calibrer tout seul. Notez qu'il ne s'agit pas d'une fonction hardware puisque le programme à bien voulu démarrer sur d'autres cartes mères.

Asus Maximus III Formula
Asus Maximus III Formula

TurboV EVO est le logiciel d'overclocking de la carte. Les tensions et le BCLK peuvent par exemple être modifiés. Un mode automatique propose de chercher tout seul l'overclocking max du CPU. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'il ne s'est pas foulé avec un joli score à ... 3264 Mhz : 24*136, super ma grand mère pourrait certainement faire mieux !

Asus Maximus III Formula

Asus Maximus III Formula
Asus Maximus III Formula Compartif carte mères P55

Compartif carte mères P55Finissons avec un petit renommage, fini le DriveXpert et bienvenue au Speeding HDD. Même fonction, même principe. Il s'agit de configurer simplement un RAID avec deux disques installés sur les ports Sata dédiés sur la carte. Il est intéressant de remarquer que MSI propose exactement le même logiciel avec juste une apparence différente.

Comme nous venons de le voir, la partie logiciel de la Maximus III Formula est loin d'être anecdotique, la carte est relativement bien fournie.

Compartif carte mères P55Asus Maximus III Formula (225€) - Le prix de la singularité

Carte son X-fi
Coefficient en mode Turbo disponible dans le bios (24 pour le Core i7 870)
Rog Connect
Suite logicielle
Capacité en overclocking
10 ports Sata
8 connecteurs PWM


Prix de l'excellence
Performance du port RJ45
Consommation électrique

 

Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula
Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula
Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula
Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula
Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula
Asus Maximus III Formula Asus Maximus III Formula  


{mospagebreak}{menu Gigabyte P55-UD6 – Layout, Bundle et photos–}
Gigabyte P55-UD6 – Layout, Bundle et photos–

P55-UD6
P55-UD6 P55-UD6

C’est la carte qui nous a servie de plate-forme de test pour le Core i7 8xx et le Core i5 750, vous pouvez trouver un chrono sur cette carte ici et le test des CPU ici aussi.

P55-UD6
P55-UD6

Lz P55-UD6 pourrait être définie comme la carte de tous les superlatifs avec, pour commencer, son étage d’alimentation à 24 phases ! Le deuxième gros point marquant c’est les emplacements DDR3, ils sont six et non pas quatre comme sur toutes les autres cartes. Pas de triple channel ici mais bien du dual mais avec six emplacements disponibles. Pour finir dans les superlatifs, la carte dispose de 10 ports et 2 ports eSata supplémentaires.

P55-UD6
P55-UD6 P55-UD6

Niveau gestion des cartes graphiques la P55-UD5 est évidement compatible SLI et Crossfire. Pour ce faire trois ports sont disponibles, le premier en 16X (ou 8X avec deux ou trois cartes), le deuxième forcément en 8X et enfin le troisième en 4X seulement (même si nous verrons dans les tests qu'il n'est câblé qu'en 1X et ne sera pas compatible CrossfireX ou 3-Way SLI).

P55-UD6
P55-UD6 P55-UD6
P55-UD6
P55-UD6 P55-UD6
P55-UD6
P55-UD6 P55-UD6
P55-UD6
P55-UD6 P55-UD6

{mospagebreak}{menu Gigabyte P55-UD6 – Bios et partie logicielle – }
Gigabyte P55-UD6 – Bios et partie logicielle –

Dès le premier coup d'oeil le Bios de la P55-UD6 sent le changement ! A y regarder de plus près ce n'est pas tant un changement complet mais plutôt une réorganisation des options disponibles. Nous parlons évidemment ici du centre névralgique de la carte (et donc du Bios) : le M.I.T. (Motherboard Inteligent Tweaker). La réorganisation se fait donc en trois chapitres : Fréquences, Mémoire et Voltage ; inutile d'en dire d'avantage vous avez bien compris ce que comprenait chaque partie !

Compartif carte mères P55

Compartif carte mères P55

Peu de changement dans les options du BIOS qui sont sensiblement les mêmes que celles proposées par les autres cartes ; à ceci près que sur les Gigabyte le Bios ne permet pas de sélectionner le coefficient avec Turbo (sur quatre Cores) directement depuis le Bios. L'Asus Maximus III Formula et la MSI P55-GD65 le permettent par exemple en laissant le choix du coefficient 24 pour notre Core i7 870. Dommage pour une carte haut de gamme comme la P55-UD6.

Comme d'habitude je vous laisse une petite vidéo des divers menus du Bios, si vous avez besoin de revoir en détail une page les photos sont là pour ça, elles sont juste en suivant.

{flv}p55-ud6.avi{/flv}

Récapitulatif des principales options proposées dans le Bios de la carte mère

Paramètres CPU et Northbridge :
CPU Host : 100 -> 1200 (1Mhz)
 CPU Ratio : 9 -> 22
Nombre de Coeur : 1 - 2 - 3 - 4
 Ratio QPI  :  32 ou 36
 Fréquence PCIe  : 90 -> 150
Paramètres mémoires
Ratio DDR3 : 6 - 8 - 10 - 12
 Cas Latency : 6 -> 15
 RAS To CAS : 1 -> 15
 RAS Precharge : 1 -> 15
 Commande Rate (CMD) : 1T 2T 3T

Tensions :
Tension CPU  par 1.13125 défaut (Paliers) : 0.5 -> 1.9 (0.00625V)
 Tension CPU PLL  1.8V par défaut : 1.5 -> 2.580 (0.002V)
 Tension RAM  1.5V par défaut (Paliers) : 1.3 -> 2.6 (0.02)
 Tension Northbridge  1.05V par défaut (Paliers) :  0.85 -> 2.080V (0.02V)
 Tension QPI/VTT  1.1V par défaut (Paliers) : 0.8 -> 1.940 (0.02V)

La partie logicielle

Gigabyte fournit le logiciel EasyTune 6 pour ses cartes mères, il s'agit d'un logiciel à tout faire. Il peut afficher des informations sur le CPU et la mémoire, un peu dans le genre de CPU-Z, mais il peut également overclocker la carte de manière automatique ou manuelle et il est même possible de tuner la carte graphique. Une petite centrale à tout faire en somme. Voici quelques images d'Easytune en fonctionnement.

P55-UD6 P55-UD6 P55-UD6
P55-UD6 P55-UD6 P55-UD6
P55-UD6 P55-UD6 P55-UD6

 

Compartif carte mères P55Gigabyte P55-UD6 (220€) - La carte de tous les superlatifs

6 Ports DDR3
Capacité en overclocking
Présentation du Bios
Backpannel très complet
10 ports Sata
Reste un port Com


3ème Port PCIe 16X inutilisable
Prix de la carte

 

P55-UD6 P55-UD6 P55-UD6
P55-UD6 P55-UD6 P55-UD6
P55-UD6 P55-UD6 P55-UD6
P55-UD6 P55-UD6  

{mospagebreak}{menu Gigabyte P55M-UD4 – Layout, Bundle et photos–}
Gigabyte P55M-UD4 – Layout, Bundle et photos–

P55M-UD4 P55M-UD4 P55M-UD4

Ce n'est pas parce qu'elle est au format micro-ATX qu'elle n'a pas les même atouts qu'une carte ATX, la preuve avec la P55M-UD4 de chez Gigabyte qui propose un Layout digne d'une carte ATX. Pour commencer sachez qu'elle est compatible SLI et CrossfireX avec ses deux ports PCIe 16X, et que vous pourrez même faire un SLI ou un CrossfireX avec deux cartes double slots ! Un chrono de cette carte est également disponible.

P55M-UD4 P55M-UD4 P55M-UD4

Sur le PCB la carte dispose de plusieurs boutons directement intégrés : Power, Reset et Clear Cmos : bien utiles pour les bidouilleurs/overclockeurs/testeurs.Ce n'est pas tout, la P55M-UD4 est bien équipé en ports Sata puisqu'elle en posséde 8 : 6 viennent directement du chipset et deux autres sont présents grâce à un contrôleur supplémentaire. Sur notre exemplaire de test il est fait mention de Sata 6Gb/s mais des problèmes avec les puces Marvell ont obligé Gigabyte à changer de politique et les P55M-UD4 d'aujourd'hui ne proposent pas de Sata 6Gb/s mais un classique Sata II (3Gb/s).

P55M-UD4 P55M-UD4
P55M-UD4 P55M-UD4 P55M-UD4

Sachez pour finir que cette carte fait partie de la série Ultra Durable 3 (avec 100% de condensateurs solides comme les autres constructeurs, sauf Intel) mais aussi d'une couche de cuivre de 2Oz sur le PCB. Nous avions pu tester cette technologie et je vous renvoie vers ce test pour plus d'informations.

P55M-UD4 P55M-UD4 P55M-UD4
P55M-UD4 P55M-UD4 P55M-UD4
P55M-UD4 P55M-UD4 P55M-UD4

{mospagebreak}{menu Gigabyte P55M-UD4 – Bios et partie logicielle – }
Gigabyte P55M-UD4 – Bios et partie logicielle –

Le Bios de la P55M-UD4 ne reprend pas la même organisation que celui de la P55-UD6. Dommage car comme précisé avant le Bios de la P55-UD6 était particulièrement réussi avec une réorganisation des options par thème.Le fonctionnement interne reste sensiblement le même avec des réglages quasiment identiques entre les deux cartes, même si la P55M-UD4 est souvent derrière de quelques "pouièmes" de volt. De même la P55-UD6 et ses 24 phases propose deux niveaux de "load line calibration" (correction de la tension du CPU pour être la plus linéaire possible) là où la P55M-UD4 ne propose que Oui ou Non.

Compartif carte mères P55

En tout état de cause le Bios de la P55M-UD4 est un Bios "classique" de chez Gigabyte sans gros défaut apparent et avec une bonne marge de manoeuvre pour réglèr et personaliser les paramètres de la carte, du CPU et de la mémoire. Pour terminer la classique vidéo du Bios de la carte afin de se rendre compte en direct des options disponibles.

{flv}p55m-ud4.avi{/flv}

Récapitulatif des principales options proposées dans le Bios de la carte mère

Paramètres CPU et Northbridge :
CPU Host : 100 -> 1200 (1Mhz)
 CPU Ratio : 9 -> 22
Nombre de Coeur : 1 - 2 - 3 - 4
 Ratio QPI  :  32 ou 36
 Fréquence PCIe  : 90 > 150
Paramètres mémoires
Ratio DDR3 : 6 - 8 - 10 - 12
 Cas Latency : 6 -> 15
 RAS To CAS : 1 -> 15
 RAS Precharge : 1 -> 15
 Commande Rate (CMD) : 1T 2T 3T

Tensions :
Tension CPU  1.13125V par défaut (Paliers) : 0.5 -> 1.9 (0.00625V)
 Tension CPU PLL  1.8V par défaut :1.6 -> 2.540V (0.02V)
 Tension RAM  1.5V par défaut (Paliers) : 1.3 -> 2.6V (0.02V)
 Tension Northbridge 1.05V par défaut (Paliers) : 0.95 -> 2.00 (0.02V)
 Tension QPI/VTT  1.15V par défaut (Paliers) : 1.050 -> 1.990 (0.02V)

La partie logicielle

C'est la même que pour la P55-UD6, il s'agit toujours d'EasyTune en version 6. Je vous remets tout de même les photos du logiciel d'overclocking et de tuning de la carte mère.

P55-UD6 P55-UD6 P55-UD6
P55-UD6 P55-UD6 P55-UD6
P55-UD6 P55-UD6 P55-UD6

 

Compartif carte mères P55 Gigabyte P55M-UD4 (155€) - format mini mais pas sur tout

SLI et Crossfire et micro-ATX
Backpanel très complet
Consommation électrique
Capacité en overclocking


Port Sata gourmand en utilisation CPU

 

 P55M-UD4  P55M-UD4  P55M-UD4
 P55M-UD4  P55M-UD4  P55M-UD4
 P55M-UD4  P55M-UD4  P55M-UD4
 P55M-UD4  P55M-UD4

 
{mospagebreak}{menu Intel DP55KG – Layout, Bundle et photos–}
Intel DP55KG – Layout, Bundle et photos–

Intel P55 Intel P55

Les cartes Intel sont souvent simples et relativement dépouillées au niveau du Layout, la DP55GK ne fait pas exception à la règle.

Intel P55 Intel P55 Intel P55

La carte de chez Intel n’est pas entièrement équipée de condensateurs de type Solid, seuls ceux autours du CPU ont cette chance. L’étage d’alimentation du CPU comporte six phases, ce qui est un minimum actuellement comparé aux autres cartes. Le chipset P55 n’est refroidi que par un petit radiateur, aucun Caloduc ou autre excentricité sur cette carte.

Intel P55 Intel P55

Pour la partie graphique la carte de chez Intel accepte jusque trois cartes graphiques PCIe, le premier 16X est classique tandis que les deux seconds sont raccourcis. Aucune inquiétude à avoir pour autant les cartes graphiques PCIe 16X rentrent dedans et le bout de slot à l’air libre n’est pas utilisé. De toute façon le deuxième slot est forcément en 8X, le troisième en 4X ; les parties de slot non utilisées ne sont pas utiles pour un branchement en 8X ou 4X. Un slot complet n’est utile que pour des cartes graphiques en 16X@16X. Ca marche mais cela fait tout de même bizarre la première fois au démarrage !!!

Intel P55 Intel P55
Intel P55 Intel P55

Pour finir sachez que la carte propose 8 ports Sata et deux ports eSata supplémentaires, un module Bluetooth, un bouton Power directement sur le PCB et un Bios extractible ! Comble du geek la DP55GK est livrée avec une tête de mort dessinée qui peut même s’allumer en bleue et faire clignoter ses yeux en rouge comme témoin de disque dur.

Intel P55

Intel P55 Intel P55 Intel P55
Intel P55 Intel P55 Intel P55

{mospagebreak}{menu Intel DP55KG – Bios et partie logicielle – }
Intel DP55KG – Bios et partie logicielle –

La DP55KG de chez Intel propose une petite nouveauté intéressante et plutôt bien pensée révolutionnant la méthode d'entrer dans le saint Graal qu'est le Bios. Fini la touche à presser pile au bon moment, maintenant il suffit de presser le petit bouton rouge à l'arrière de la carte, de booter et vous arrivez directement dans le Bios. C'est simple, rapide et efficace que demander de plus ?

Compartif carte mères P55

Eh bien un Bios qui sache s'adapter ! Il nous a été complétement impossible de booter la carte mère avec notre kit de barrettes mémoire OCZ. Celles-ci demandaient 1.8Volt tandis que la carte mère refusait de délivrer plus, à croire que les profils n'étaient pas correctement interpretés ( les autres cartes n'ont pas posé de problèmes). Résultat... obligé de sortir une vieille barrette fonctionnant à 1.5Volt, de renter dans le bios, passer la DDR3 à 1.8Volt, sauvegarder et changer de kit. Après ces opérations le boot n'a plus posé le moindre soucis !

Compartif carte mères P55

Le Bios ensuite ressemble à un Intel dans toute sa splendeur, pas des plus pratiques ni des plus intuitifs, mais on ne les changera plus maintenant. La tension administrable au CPU peut monter extrêmement haut avec 2.3Volt ! C'est plus que toutes les autres cartes de ce comparatif, même la Maximus III Formula ne monte pas à plus de 2.2Volt.

Sans proposer plusieurs profils pour enregistrer ses choix la DP55KG propose tout de même d'en sauvegarder un en tant que profil customisé. Une option bien pratique pour récuperer ses préférences en cas de crash et de clear Cmos. Comme d'habitude une petite vidéo vaut mieux qu'un long discours :

{flv}DP55GK.avi{/flv}

Récapitulatif des principales options proposées dans le Bios de la carte mère

Paramètres CPU et Northbridge :
CPU Host :  133 -> 240
 CPU Ratio : 9 -> 22
Nombre de Coeur : 1 - 2 - 4
 Ratio QPI  :  32
 Fréquence PCIe  : 100 -> 110
Paramètres mémoires
Ratio DDR3 : 6 - 8 - 10 - 12
 Cas Latency : 5 -> 16
 RAS To CAS : 5 -> 16
 RAS Precharge : 5 -> 16
 Commande Rate (CMD) : 1T 2T

Tensions :
Tension CPU  par défaut (Paliers) : 1.0 -> 2.3 (0.0125V)
 Tension CPU PLL  par défaut :
 Tension RAM  par défaut (Paliers) : 1.3 -> 2.05 (0.01V)
 Tension Northbridge  par défaut (Paliers) :  1.03 -> 1.5 (0.01V)
 Tension QPI/VTT  par défaut (Paliers) : 1.0 -> 1.8V (0.01V)

 

La partie logicielle

 DP55KG

Intel fourni un soft qui permet de tuner directement depuis Windows la carte mère. Il ressemble à d'autres logiciels d'autres constructeurs et propose sensiblement la même chose. Les réglages peuvent être sauvegardés et trois slots sont disponible pour cela. Côté CPU la tension est réglable, le coefficient et la fréquence ; pour la mémoire nous avons droit aux timings, tensions et le ratio CPU. D'autres réglages sont disponible comme la tension du PCH, de l'uncore ; il est également possible d'activer ou non le mode Turbo et l'EIST. Pour finir le Desktop Control Center fait aussi un monitoring de la carte mère. Le logiciel est efficace bien qu'il soit peut-être regrettable qu'il demande souvent un reboot.

 DP55KG  DP55KG
 DP55KG  DP55KG

 

Intel DP55KG (190€) - Sobre, simple et efficace : Intel est dans la place

Bouton Back2Bios
Trois slots entre les deux PCIe 16X
Pas de floppy ni d'IDE


Ports Sata supplémentaires bridés
Prix par rapport à la concurrence.
Pas d'IDE ni de floppy

 

 DP55KG  DP55KG  DP55KG
 DP55KG  DP55KG  DP55KG
 DP55KG  DP55KG  DP55KG
 DP55KG  DP55KG  DP55KG
 DP55KG  DP55KG  DP55KG
 DP55KG  DP55KG  DP55KG

{mospagebreak}{menu MSI P55-GD65 – Layout, Bundle et photos–}
MSI P55-GD65 – Layout, Bundle et photos–

MSI P55-GD65 MSI P55-GD65 MSI P55-GD65

La carte de chez MSI est relativement simple comparée aux excentricités auxquelles la marque nous avait habitué avec les Circupipes. Comme pour les Gigabyte un chrono de cette carte à déjà été publié, vous pouvez le retrouver ici même également.

MSI P55-GD65 MSI P55-GD65 MSI P55-GD65

L’étage d’alimentation du CPU est refroidi par deux radiateurs reliés par un gros caloducs (Superpipe), ils rappellent également que cette carte utilise le DrMos de chez MSI introduit pour le lancement du P45.

Comme toutes ses consœurs la P55-GD65 est compatible à la fois avec le SLI et le CrossfireX et elle dispose pour cela de deux ports PCIe 16X. L’espace est suffisamment grand pour pouvoir disposer de deux cartes occupant chacune trois slots !  Deux slots PCI ancienne génération sont également présents, ça peut toujours être utile aux nostalgiques des anciennes cartes.

MSI P55-GD65 MSI P55-GD65 MSI P55-GD65

MSI propose une fonction d’overclocking dynamique directement depuis le PCB, l’OC génie. Une fois activé (le bouton de gauche) il suffit d’appuyer sur le bouton + ou – pour faire varier le FSB mégahertz par mégahertz. D’après nos premiers essais cela fonctionne parfaitement bien mais la carte a tendance à changer lorsque le FSB souhaité s’éloigne de plus 15-20Mhz du FSB de boot. Tant qu'on est du côté overclocking de la carte, la P55-GD65 dispose de point sde vérification des tensions. Utile aux overclockeurs pour vérifier en direct la tension de différents élements.

MSI P55-GD65 MSI P55-GD65 MSI P55-GD65
MSI P55-GD65 MSI P55-GD65 MSI P55-GD65

Sachez enfin que la carte dispose de 7 ports Sata et d’un port eSata. De l’USB, du FireWire et les traditionnels ports FDD et IDE sont toujours bien présents.

Compartif carte mères P55

MSI P55-GD65 MSI P55-GD65 MSI P55-GD65
MSI P55-GD65 MSI P55-GD65 MSI P55-GD65


{mospagebreak}{menu MSI P55-GD65 – Bios et partie logicielle – }
MSI P55-GD65 – Bios et partie logicielle –

Le Bios de la P55-GD65 ressemble aux autres Bios de la marque, pas de surprise de ce côté là. Le Cell menu, centre de réglage de la tension, des fréquences et autres est toujours en place comme sur les cartes précédentes. La carte de chez MSI possède quelques atouts, à commencer par les tensions qui peuvent être descendu très basses. La DDR3 par exemple peut descendre jusque 0.9Volt, 0.87Volt pour le CPU et 0.451 pour le PCH. La P55-GD65 tout comme la Maximus III Formula propose une option intéressante : passer le coefficient du CPU à 24 (mode Turbo du CPU avec quatre cœurs actifs). Cela fait plaisir d'avoir un Bios exempt de bug et avec de bonnes options.

Compartif carte mères P55

Comme pour les autres cartes une petite vidéo vaut mieux qu'un long discours ! Voici donc en image le Bios de la carte de chez MSI.

{flv}p55m-ud4.avi{/flv}

Récapitulatif des principales options proposées dans le Bios de la carte mère

Paramètres CPU et Northbridge :
CPU Host : 100 -> 600
 CPU Ratio : 9 -> 22 puis 24
Nombre de Coeur : 1 - 2 - 3 - 4
 Ratio QPI  :  32 ou 36
 Fréquence PCIe  : 90 -> 150
Paramètres mémoires
Ratio DDR3 : 6 - 8 - 10 - 12
 Cas Latency : 4 -> 15
 RAS To CAS : 3 -> 15
 RAS Precharge : 3 -> 15
 Commande Rate (CMD) : 1T - 2T - 3T

Tensions :
Tension CPU  par défaut (Paliers) : 0.870 -> 2.07 (0.00625V)
 Tension CPU PLL  par défaut : 1.0 -> 2.400 (0.05V)
 Tension RAM  par défaut (Paliers) : 0.906 -> 2.405V (0.00625V)
 Tension Northbridge  par défaut (Paliers) : 0.451 -> 1.953 (0.00625V)
 Tension QPI/VTT  par défaut (Paliers) : 1.050 -> 1.990 (0.02V)

La partie logicielle

MSI pour sa part a également opté pour un logiciel regroupant les principales fonctions de la cartes. Le Control Center affiche donc des relevés et des informations, mais il est également possible de modifier certaines tensions et certains réglages.

P55-UD6
P55-UD6
P55-UD6
P55-UD6
P55-UD6
P55-UD6
P55-UD6
P55-UD6

Enfin pour finir avec la partie logicielle de chez MSI il y a le Driver Booster. Il s'agit du même logiciel que la Maximus III Formula qui permet de configurer un RAID sur deux ports Sata spécifiques de la carte mère, l'idée étant la simplification et la facilité d'utilisation.

P55-UD6 P55-UD6 P55-UD6

Petite note sur le label Coup de Cœur ! Les performances en lecture/écriture/copie mémoire relevé sous Sandra et Everest sont assez catastrophiques pour la P55-GD65, mais les résultats de tous les tests pratiques montrent des résultats normaux et dans la moyenne de ce que l'on peut attendre. C'est le plus important au final : les performances en pratique de la carte.

Compartif carte mères P55MSI P55-GD65 (160€) - Une carte avec un génie à l'intérieur

Coefficient en mode Turbo disponible dans le bios (24 pour le Core i7 870)
Réglages complets dans le Bios
Consommation en burn
Bundle fourni
Reste un port com


Performance mémoire !!
Carte son légérement en dessous
Consommation en Idle
Seulement 6 USB sur le backpanel
Seulement 4 connecteurs ventilos

 

P55-UD6 P55-UD6 P55-UD6
P55-UD6 P55-UD6 P55-UD6
P55-UD6 P55-UD6 P55-UD6
P55-UD6 P55-UD6 P55-UD6
P55-UD6 P55-UD6

 

{mospagebreak}{menu Récapitulatif : Réglages du Bios}
Récapitulatif : Réglages du Bios

Compartif carte mères P55

Compartif carte mères P55Des différences apparaissent dès le début du tableau avec deux cartes, la MSI et l'Asus, capables de passer le coefficient multiplicateur à 24 au lieu des 22 par défaut.Il s'agit en fait de passer le coefficient multiplicateur à sa valeur en mode Turbo avec tous les cores utilisés. Une bonne idée qui permet de gagner en puissance et d'overclocker avec un coefficient plus élevé. Dommage que la P55-UD6, carte haut de gamme, ne le permette pas.

Au niveau du FSB la carte Intel est le parent pauvre de ce comparatif avec des valeurs allant de "seulement" 133 à 240Mhz, c'est peu. Les autres descendent au moins à 100Mhz (80 pour la Maximus III Forumula) et monte largement assez haut. 500Mhz comme l'Asus suffitsent les 1200Mhz de la Gigabyte sont peut-être un rien prétentieux...

Passons maintenant aux tensions, et si les hautes tensions sont utiles aux gros overclockeurs, les économmes eux aiment bien baisser la tension et gagner des Watts. La carte de chez MSI semble la plus intéressante, elle descend souvent parmis les plus basses tensions (sauf pour le CPU Vcore ou les gigabyte sont intouchables) et monte aussi assez haut. La DDR3 peut par exemple n'être alimentée qu'en 0.9Volt contre 1.3v mini pour les autres.

{mospagebreak}{menu Récapitulatif : Connectique et Bundle}
Récapitulatif : Connectique et Bundle

Connectique

Si toutes les cartes utilisent le même jeux de composants (chipset P55) et le même socket LGA 1156 il demeure des différences plus ou moins importantes. Commençons par ce qui ne change pas sur toutes les cartes de ce comparatifs : les ports PCIe. Une seule carte et ils sont en 16X, deux cartes et ils passent en 8X.

Compartif carte mères P55

Trois cartes proposent un troisième port PCIe 16X : la Gigabyte P55-UD6, la Maximus III Formula et l'Intel DP55KG. Parmis les trois seules deux sont réellement utilisables en CrosffireX ou 3-Way SLI : l'Intel et l'Asus, la P55-UD6 ne fait fonctionner son troisème port en 1X et les drivers refusent d'activer le Crossfire. Pour les deux autres ce sera du 8X-8X-4X.

La gestion des ventilateurs et ici encore différente suivant les cartes. Intel et Asus ne proposent que du PWM tandis que les autres se contentent de 1 vers 2 connecteurs PWM. La Maximus III Formula est vraiment une reine dans ce domaine : 8 connecteurs PWM (qui est rappelons-le rétro-compatible avec le 3-pins), suivie par l'Intel avec 4 PWM mais seulement quatre connecteurs. MSI aussi ne propose que 4 connecteurs, c'est relativement peu pour une carte ATX ; la P55-UD6 en propose 6 par exemple avec deux PWM.

Attention si vous avez encore des périphériques en IDE, deux cartes ne possèdent plus de ports IDE et de port Floppy : l'Asus et l'Intel. Dommage c'est toujours utile d'avoir au moins un port IDE. Toujours dans l'old school sachez que seules les P55-UD5 et la MSI P55-GD65 proposent un port série, certain apprécieront !

Compartif carte mères P55

Bundle

Compartif carte mères P55

 

{mospagebreak}{menu Récapitulatif des benchs applications}
Benchmark des applications

Pour plus de simplicité nous avons regroupé la totalité des benchs effectués sur chaque carte mère dans un seul tableau. A la fin du tableau la moyenne des tests est exprimée en pourcentage par rapport à la carte mère Intel.

Compartif carte mères P55

La plupart des scores sont ralativement serrés voir à égalité, il reste tout de même un groupe (de deux certes mais un groupe quand même) de deux applications pour déroger à la règle : Everest et Sisoft Sandra.

trois cartes en font particulièrement les frais : la P55-GD65 de chez MSI, la P55-UD6 et la Maximus III Formula. Mais même dans ce trio une carte se singularise furieusement : la MSI. Nous avons fait, refait, re re re  re ... re re ... fait les mesures tant elles sont surprenantes ; mais au final à chaque fois le même résultat. La P55-GD65 est toujours 40% en dessous des autres en moyenne ! Sisoft Sandra et Everest sont toutes deux d'accord : la bande passante mémoire est largement inférieure à ce qu'elle devrait être. Pour autant dans le reste des tests la carte est au coude à coude avec les autres, espérons qu'il ne s'agisse donc que d'un bug dans ce test précis, à voir avec les futures mises à jour.
Sans ce problème la moyenne de la carte de chez MSI remonte en flèche pour atteindre 99.1%, une note largement plus honorable et finalement plus en adéquation avec les résultats des autres tests.

Compartif carte mères P55

Sinon le classement est intéressant puisqu'on retrouve en tête et à égalité les trois grosses cartes de ce comparatif : la P55-UD6, la Maximus III Formula et la DP55KG.  Collèes juste derrière arrivent la P55M-UD4 de chez Gigabyte et la P55-GD65 de chez MSI. Dans tous les cas, et si on fait abstraction des tests sous Sandra et Everest pour la carte MSI nos trois cartes se tiennent dans un mouchoir de poche (le petit modèle avant l'arrivèe de la grippe A, pas le gros actuel).

{mospagebreak}{menu Récapitulatif des Jeux}
Benchmark des jeux : Far Cry 2, Crysis Warhead et 3Dmark 06

Même traitement que pour les tests précédents, les résultats sont regroupés dans un tableau avec également un indice de performance , par rapport à la carte Intel, en fin de tableau.

Compartif carte mères P55

Une carte sort légérement du lot, la Maximus III Formula de chez Asus. Celle-ci obtient de bon résultats avec une seule carte mais prend le pas dans le cas d'un CrossfireX. Les autres cartes ne sont pour autant pas à la rue avec des performances une fois encore assez proches.

Compartif carte mères P55

Comme on peut le voir le troisème port PCIe 16x (câblé en 4X) ralenti tde manière significative les performances du couple. Cela n'a rien de surprenant mais montre clairement que les 16 lignes PCIe du Core i7/i5 ne sont pas suffisantes pour un triple SLI ou CrossfireX, il faudra dans ce cas vous rabattre sur une carte avec une puce NF200 qui vient ajouter 32 lignes PCIe supplémentaires.

Un petit mot sur la P55-UD6 et son troisième port PCIe : celui-ci ne semble pas câblé en 4X comme annoncé mais en 1X d'après GPU-Z. Les Catalyst ont catégoriquement refusés de proposer et d'activer le Crossfire bien que les deux cartes soient parfaitement reconnues par ces derniers.

Compartif carte mères P55

{mospagebreak}{menu Performances des entrés/sorties : Sata, réseau et audio}
Performances des entrés/sorties : Sata, réseau et audio

Ports Sata

Pour tester les ports Sata nous utilisons le logiciel HdTune avec un disque dur Hitachi de 500 Giga. Les différents débits sont reportés dans le tableau suivant. Si la carte possède un contrôleur supplémentaire pour les ports Sata nous mesurons également les performances de ce dernier.

Compartif carte mères P55


Pour faciliter la lecture nous avons colorié les cases : vert tout va bien et les résultats sont conformes aux attentes, orange pour des résultats quelque peu insuffisants tandis que le rouge sera réservé aux cas handicapants.

La Maximus III Formula de chez Asus s’en sort plutôt bien ; les ports gérés par le chipset ne posent aucun problème. Les autres ports Sata ont des débits toujours aussi bons mais avec une limitation sur le burst mode.

La carte P55M-UD4 au format micro-ATX de chez Gigabyte est relativement gourmande en CPU, mais les débits moyens restent toujours dans de bonnes valeurs. La P55-UD6 ne pose pas ce problème d’utilisation de CPU élevé
La P55-GD65 de chez MSI fait un parcours parfait, aucune limitation n’étant à retenir sur les ports gérés par le chipset, tandis que les ports Sata supplémentaires ne souffrent que d’une  légère baisse du burst mode.

Bizarrement la carte qui nous a posé le plus de problèmes est celle en provenance de chez Intel. Le plus catastrophique vient des ports Sata gérés par la puce additionnelle, en écriture le débit n’a jamais pu dépasser les 48Mo/s ! Pour tous les ports il y a une grosse baisse du burst mode qui ne dépasse jamais les 90Mo/s…

Compartif carte mères P55

Port réseau RJ45

Petit problème sur la carte réseau de la P55M-UD4 : elle est H.S. et n'a jamais voulu focntionner, nous n'avons donc pas de résutlats la concernant. Les puces étant les mêmes que celles de la P55-UD6 on peut espérer qu'elle ait le même genre de résutlats

Compartif carte mères P55
Compartif carte mères P55

La Maximus III Formula est à la traîne que ce soit en lecture  ou en écriture. Pendant ce temps là la P55-UD6 et la P55-GD65 respectivement de chez Gigabyte et Asus prennent la tête du classement avec les plus gros débits et le moins de consommation CPU. C'est d'ailleurs un des soucisde la carte Intel DP55KG qui a une utilisation du CPU bien élevée comparée aux autres cartes

Périphériques audio

Nous avons utilisé le logiciel RMAA pour mesurer le rendement général de la carte son fournie avec la carte mère. Une seule propose du X-fi en bundle, la Maximus III Formula, est-ce vraiment meilleur ?

Compartif carte mères P55

Dès le début la Maximus III Formula et sa carte X-fi prennent le dessus avec quelques points d'avance et un rendement supérieur aux autres. La P55-UD6 suit juste derrière, puis l'autre Gigabyte à égalité avec Intel et la carte MSI termine la marche.

Compartif carte mères P55

Toujours en 16 bits mais en 96Khz cette fois les choses s'améliorent pour toutes les cartes sauf l'Intel qui nous a systématiquement fait planter le logiciel sans raisons apparentes... Asus et Gigabyte toujours très proches et la cartes X-fi ne parvient pas à réellement faire la différence.

Compartif carte mères P55

C'est chose faite en 24 bits ou la carte X-fi monte jusque  97Db là où la P55-UD6 bloque à 94.7Db. Notez que la différence s'accentue avec la fréquence et le nombre de bits. Et mettez ceux-ci en balance avec les résultats en 16 bits 44Khz (qualité CD) !

{mospagebreak}{menu Consommation électrique et overclocking}
Consommation électrique et overclocking

Compartif carte mères P55

Pour mesurer la consommation electrique des cartes nous avons installé une configuration en tout point identique sur toutes nos cartes mères. A partir de là nous avons trois séries de mesures pour chacun des quatres tests suivants. Nous avons en effet utilisé quatre configurations différentes : tension par défaut dans chacun des Bios, tension du CPU à 1.13125 puis 1.23125 et enfin 1.33125.

Dans notre premier test, avec une tension automatique réglée par la carte mère, la carte de chez Intel est la plus économe en Idle. Suivent les deux Gigabyte la carte P55-GD65 de chez MSI ; la Maximus III Formula de chez Asus est, et de loin, la plus grande consommatrice en energie.

Une fois le CPU en burn la carte mère Intel devient bien moins intéressante, elle passe en avant-dernière position. La Maximus III Formula reste fidèle au premier test en consomment toujours autant. Elle est 20 Watts minimum au-dessus des autres cartes. L'ordre des trois restantes change légérement puisque la carte MSI prend la deuxième position devant la P55-UD6 qui est à 18Watts de plus. La P55M-UD4 remporte cette manche avec une consomation en Idle et en Burn parmi les plus basses.

Avec une tension fixée à 1.13125Volt et en Idle l'odre reste le même : Intel suivi de près par les deux Gigabyte, puis la P55-GD65 à une quinzaine de Watts de plus et enfin la Maximus III àaencore 15 Watts supplémentaires. En burn l'ordre reste le même que précédemment. La carte Intel redescend dans le classement tandis que la P55-GD65 remonte à la seconde place. La P55M-UD4, au format micro-ATX, reste la plus économe.

Encore une fois l'ordre reste dans le même dans nos deux autres tests. Une tension de 1.23125 et 1.33125 ne change pas l'ordre établi précédemment. En Idle Intel et Gigabyte sont les meilleures avec une sacrée marge d'écart avec les deux dernières cartes. En burn la situation change par rapport à l'idle et la carte P55M-UD4 devient la plus econome suivie par la P55-GD65 de chez MSI. La P55-UD6, la DP55KG et la Maximus III Formula montent sur le podium des cartes les moins économes.

Overclocking.

Nous avons cherché à mesurer le FSB maximum qu'il a été possible d'atteindre sur nos cartes mères. Pour ce faire nous avons utilisé des réglages identiques sur toutes et monté simplement le FSB. Nous ne sommes pas là pour chipoter pour 2Mhz ; nous avons donc utilisé des pas de 10Mhz puis de 5Mhz afin de déterminer le FSB maximum. Dans tous nos tests d' overclocking nous recherchons un FSB maximum stable, pour ce faire chaque FSB mesuré a été validé avec 30 minutes de sessions OCCT.

La Maximus III Formula prend la tête avec une belle fréquence de 200Mhz qu'il a été possible d'atteindre de manière stable.La Gigabyte P55-UD6 suis de très très près à 195Mhz suivi eelle aussi par la P55M-UD4 également de chez Gigabyte. La carte de chez MSI, la P55-GD65 monte elle à 180Mhz tandis que l'Intel se contente de 170Mhz.

Nos deux cartes haut de gamme sont en tête mais de manière générale toutes les cartes montent relativement bien. 180Mhz par exemple avec un Core i7 870, et un coefficient de 22, ça lui permet de prendre dans les 4Ghz ! Des performances relativement hautes sachant qu'en plus les cartes et les Bios sont très jeunes, des Bios plus mûrs pourraient certainement permettre aux cartes de monter encore plus haut.

Compartif carte mères P55

{mospagebreak}{menu Conclusion}
Conclusion

Compartif carte mères P55

Les prix des cartes

Nous voici arrivés à la conclusion de ce comparatif de cartes mères P55, mais alors finalement existe-t-il de grandes différences entre les cartes ? Au niveau du prix oui puisque nos modèles varient entre 150€ et plus de 220€ ; c'est la Gigabyte P55M-UD4 (micro-ATX) la moins chère de ce comparatif suivie de très près par la MSI P55-GD65. La carte mère Intel vient au milieu avec un tarif d'environ 190€ tandis que les deux cartes très haut de gamme sont vendues quasiment au même prix aux alentours des 220€.

Et niveau performances ca donne quoi ?

Du point de vue des performances pures et dures les cartes restent toutes dans des ordres de grandeurs semblables, aucune carte ne se détache du groupe dans un sens ou dans un autre. Seule exception à nos constatations, la carte de chez MSI, la P55-GD65, sur les tests de bandes passantes mémoire : la carte est très loin à la traîne, à plus de 50% des premières ! Il faut tout de même signaler que même si les performances dans ce test synthétique sont catastrophiques, les performances dans les autres tests pratiques sont piles dans la moyenne . Peut-être la faute à un Bios encore jeune ou un bug, nous essayerons de suivre cette histoire de près.

Pour ce qui est de la connectivité de nos cartes sachez qu'elles sont toutes les cinq compatibles 2Way-SLI mais aucune ne fait de 3Way-SLI. De plus, toutes les cartes présentes aujourd'hui dans ce comparatif ne font du SLI ou Xfire que sur deux ports PCIe 16X-16X @ 8X-8X., pour faire mieux il faudra se rabattre vers une carte équipée d'une puce NF200 et de ses 32 lignes PCIe salvatrices. Les performances, encore une fois ici, sont semblables . Attention bien qu'équipée de trois PCIe 16X la P55-UD5 ne peut s'en servir pour du Xfire que de deux : les deux premiers. Le troisième, sur notre carte de test et d'après GPU-Z, n'était câblé qu'en 1X et le Crossfire refusait inlassablement de se lancer depuis les Catalyst.

Et la consommation électrique ?

Et pour le reste ? La carte de chez MSI a quelques atouts en main avec la possibilité de descendre ses tensions plus bas que les autres sur plusieurs points comme la DDR3, le VTT ou encore le PCH. Seul le Vcore n'est pas le plus bas avec "seulement" 0.87Volt là ou les cartes Gigabyte descendent à 0.5Volt, mais c'est déjà bien suffisant. Question consommation électrique la carte micro-ATX P55M-UD4 se révèle la plus économe en Idle et en burn, la plus gourmande en idle et en burn c'est la Maximus III Formula de chez Asus qui dépasse toutes les autres, et largement en plus. La position de la carte de chez MSI est plus mitigée avec une consommation en Idle assez elevèe tandis que la consommation en Burn redevient très raisonnable, un peu plus que la P55M-UD4.

Haut de gamme et LGA 1156 fàce à du LGA 1366, une bonne idée ?

Une carte haut de gamme à plus de 200€ a-t-elle un intérêt face au Core i7 sur socket LGA 1366 ? Oui, dans le futur le socket LGA 1366 sera réservé au très haut de gamme avec des CPU qui devraient commencer au Core i7 950 (ou 960 suivant les décisions d'Intel). Fini donc les CPU à 250€ sur socket LGA 1366, il faudra compter minimum 500€. Vu l'orientation de ses cartes, le LGA 1156 sera bien plus accessibles avec, pour le moment une gamme qui commence à 180€ pour le Core i5 750 et des performances de l'ordre d'un Q9550. Mais les performances ne seront pas limitées à cela puisque, toujours pour le moment, sur socket LGA 1156 il est possible de monter jusqu'au Core i7 870 et des performances au-delà du Core i7 920 (pas très loin du Core i7 950). Tout cela pour dire qu'investir dans une carte LGA 1156 haut de gamme n'est pas abérant compte  tenu du fait que le LGA 1366 risque de devenir ciomplétement inaccessible pour le commun des mortels.

Compartif carte mères P55

Share