Vendredi, 19 Juillet

Dernière mise à jour18/07/2019 01:12:52 PM GMT

Vous êtes ici Articles Cartes mères Test : Carte mère ECS P55H-A

Test : Carte mère ECS P55H-A

Envoyer Imprimer

{menu Introduction  et protocole de test}
Introduction

Le lancement du H55 se précise de plus en plus, mais pour autant il n'enterrera pas le P55 ! Après avoir étudié des cartes P55 de chez Gigabyte, MSI, Intel, Asus, EVGA, DFI et ASRock nous passons maintenant à ECS. Assez peu répandue en France la marque a l'avantage de proposer des cartes à bas prix (cette P55H-A est vendue moins de 110€). Si elle n'a évidemment pas les prétentions de lutter avec les P55-UD6, Maximus III Formula ou EVGA P55 SLI elle peut néanmoins facilement se mesurer à une ASRock, P55-GD65 ou une P55-UD4. Assez bavardé, passons de suite aux tests de cette P55H-A de chez ECS !


Protocole de test

Pour mettre à l'épreuve les performances des différentes cartes, nous reprendrons une sélection de tests de notre protocole sur les CPU, nous avons également ajouté Sisoft Sandra pour mesurer précisément les latences et la bande passante de la mémoire sur la carte mère. En effet, même si le contrôleur-mémoire est intégré dans le CPU il n’en reste pas moins que c’est la carte mère (via le Bios) qui donne les timings à la mémoire. Dans les benchmarks seront donc présents les tests suivants :

Programme :
Sisoft Sandra
Cinebench et Blender (rendu 3D)
Compression DivX 6.8( Virtual Dub)
Compression X.264
Maple 12 (calcul mathématique)
Winrar et 7-Zip (compression de fichiers)
Déchiffrage de codes DES

Jeux :
3Dmark 06
Far Cry 2
Crysis Warhead

Pour les jeux, nous nous mettrons à chaque fois dans deux cas bien distincts : CPU limited et GPU limited. Pour le premier, la résolution sera au plus bas (640*480) avec des détails au minimum tandis que dans le second cas nous serons en 1600*1200 avec tous les détails au maximum.

Compartif carte mères P55

{mospagebreak}{menu ECS P55H-A – Layout et photos–}

Layout de la ECS P55H-A

ECS P55H-A ECS P55H-A ECS P55H-A

ECS fait dans le simple et le sobre avec un layout assez simple. La carte est équipée de trois radiateur, deux pour l’étage d’alimentation du CPU tandis que le troisième sert à refroidir le chipset P55.  La seule excentricité viendra des petits dragons en aluminium qui ornent les radiateurs.

ECS P55H-A ECS P55H-A ECS P55H-A
ECS P55H-A ECS P55H-A ECS P55H-A

Si la carte laisse une impression d’espace sur la majeur partie de son PCB ce n’est pas franchement le cas autour du socket qui semble un peu à l’étroit entre les radiateurs. Dommage de les avoir autant rapprochés alors qu’il y avait de la place partout ailleurs.  La carte est équipée à 100% de condensateurs solides et l’alimentation du CPU est à 6 phases (4+2). La carte ne possède par contre que 4 connecteurs ventilateurs et encore une fois un seul au format PWM.

ECS P55H-A ECS P55H-A ECS P55H-A

Deux ports PCIe 16x sont présents ce qui vous permettra de profiter des joies du Crossfire, mais seulement du Crossfire car la carte n’est pas compatible SLI. En fait pour être « compatible » avec le SLI de chez Nvidia il faut soit payer une licence, soit installer une puce NF200 (de chez Nvidia). En plus nous trouvons également deux ports PCI, un port PCIe 1x et un autre 4x.

ECS P55H-A ECS P55H-A ECS P55H-A

Quelques options supplémentaires sont disponibles comme un affichage numérique pour débugger la carte en cas de problème, des boutons on/off et reset directement sur le PCB ou encore un bouton Clear Cmos directement sur le backpanel !

ECS P55H-A

{mospagebreak}{menu ECS P55H-A – Bios et partie logicielle –}

{flv}ECS-P55H-A{/flv}

lu0yvstmw7t9vcjep96z.jpg

Récapitulatif des principales options proposées dans le Bios de la carte mère

Paramètres CPU et Northbridge :
CPU Host : 133 - 600Mhz
 CPU Ratio : 9 - 22
Nombre de Coeurs : 4
 Ratio QPI  : 32 - 36
 Fréq PCIe  : 100 - 200Mhz
Paramètres mémoires
Ratio DDR3 : 6 - 8 - 10 - 12
 Cas Latency : 3 - 15
 RAS To CAS : 3 - 15
 RAS Precharge : 3 - 15
 Commande Rate (CMD) : 1T - 2T

Tensions :
Tension CPU  par défaut (Paliers) : Vcore -> Vcore + 0.63Volt (0.01V)
 Tension CPU PLL  par défaut : Non modifiable
 Tension RAM  par défaut (Paliers) : Defaut (1.5Volt) -> Defaut + 0.63V (0.01V)
 Tension Northbridge  par défaut (Paliers) : 1.05 -> 1.35V (0.1V)
 Tension QPI/VTT  par défaut (Paliers) :Defaut -> Defaut + 0.63V (0.01V)

pfilghs588ezlfmeqdg2.jpg
99ngb9s163fsdquhwot9.jpg
d46hdv7xz0p9emekr9c6.jpg
 

Partie logicielle


Le seul logiciel fourni en bundle par ECS est eJIFFY. Il s'agit d'un système Linux réduit à sa plus simple expression et rapidement bootable. Asus et MSI proposent déjà depuis quelques temps maintenant ce genre de live OS. Petit différence tout de même, car chez ECS,  eJiffy doit être installé sur le disque dur de la machine (compter un peu moins de 400Mo) contrairement à Asus et MSI où l'Os est soit sur un SSD soit sur une clè USB.

Rien de bien exceptionnel donc que eJIFFY et nous regrettons l'absence de tout autre logiciel pour pouvoir overclocker ou monitorer la carte mère.

{mospagebreak}{menu Récapitulatif : Réglages du Bios}
Récapitulatif : Réglages du Bios

0oldo476p297fdk4zmgd.jpg

Quelques options de la carte de chez ECS ne sont pas modifiables (nombre de coeur du CPU à utiliser ou désactiver l'hyperthreading par exemple), mais dans l'ensemble et pour une utilisation de tous les jours rien de bien méchant ! Contrairement aux autres cartes la P55H-A de chez ECS me permet pas de spécifier une tension précise depuis le Bios, il s'agira toujours d'une augmentation de xxVolt par rapport à la tension par défaut. Le principal inconvénient sera qu'il n'est pas possible de diminuer les tensions, on ne peut que les augmenter. La carte permet de pousser les tensions assez haut avec, pour notre CPU Core i7 870 par exemple, un Vcore à plus de 1.7Volt et la tension de la DDR3 à plus de 2.1Volt !

{mospagebreak}{menu Récapitulatif : Connectique et Bundle}
Récapitulatif : Connectique et Bundle

Connectique

m18wqoio2amjjzdk8our.jpg 

La carte de chez ECS fournit la base nécessaire sans fioriture. Le Crossfire est supporté mais pas le SLI (qui rappelons le une ènième fois nécessité l'achat d'une licence ou d'une puce NF200 chez Nvidia) ; la carte propose 14 ports USB, un port IDE et un port série mais on regrette fortement l'absence de Firewire pourtant maintenant largement répandu. Seules les cartes ECS P55H-A et DFI P55 T3eH9 en sont dépourvues.
Dernière chose, la carte son intégrée à la P55H-A ne dispose "que" de 5 connecteurs jacks là ou les autres en proposent 6 ; pour autant pas de changement puisque la puce utilisée est une Realtek ALC888s compatible 7.1.

Bundle

  Le bundle de la carte est simple : quatre câbles Sata et une nappe IDE seulement.  En même temps il n'est pas forcément nécessaire de bourrer la carte jusqu'à la gueule pour le plaisir (et accessoirement augmenter le prix), je dirais même que ECS aurait pu se passer de fournir une nappe IDE qui ne servira pas dans la plupart des cas. N'oublions pas qu'un bundle simple est forcément plus écologique, à méditer...

{mospagebreak}{menu Indice de performances dans les applications}
Benchmark des applications

Pour plus de simplicité nous avons regroupé la totalité des benchs effectués sur chaque carte mère dans un seul tableau. A la fin du tableau la moyenne des tests est exprimée en pourcentage par rapport à la carte mère Intel.


  Tout comme les autres cartes de ce comparatif la carte de chez ECS obtient des performances quasi identiques dans les benchs. Seule la gestion de la mémoire permet de les différencier un peu. La P55H-A s'en sort ici pas trop mal sans être la meilleure elle n'est pas non plus à la traîne, bref circulez il n'y a rien à voir !

{mospagebreak}{menu Indice de performance dans les jeux}
Benchmark des jeux : Far Cry 2, Crysis Warhead et 3Dmark 06

Même traitement que pour les tests précédents, les résultats sont regroupés dans un tableau avec également un indice de performance , par rapport à la carte Intel, en fin de tableau.


Côté performances des ports Sata la P55H-A se révèle être plutôt bonne ! En effet, que ce soit en Crossfire ou en single elle obtient de très bons scores parmi les meilleurs. Un bon point pour cette carte qui tire un peu son épingle du jeu !

{mospagebreak}{menu Performances des entrés/sorties : Sata, réseau et audio}
Performances des entrés/sorties : Sata, réseau et audio

Ports Sata

Pour tester les ports Sata nous utilisons le logiciel HdTune avec un disque dur Hitachi de 500 Giga. Les différents débits sont reportés dans le tableau suivant. Si la carte possède un contrôleur supplémentaire pour les ports Sata nous mesurons également les performances de ce dernier.

wcys2ismzip2r7gzfeec.jpg

Rien à redire sur les ports Sata, ils font ce que l'on attend d'eux ni plus ni moins. Pas de puces additionnelles sur la P55H-A qui dispose uniquement des six ports fournis par le chipset.

Port réseau RJ45

vxfas5dpjkhkyxmz4fc2.jpg
rry2ozh5gg71hxtuyszz.jpg

Des résultats limites chez ECS, convenables certes mais limites. Les taux de transfert sont un peu en dessous des autres cartes et le taux d'utilisation du CPU un peu au-dessus en général. Rien de très grave pour autant dans le cadre d'une utilisation en "bon père de famille".

Périphériques audio

Nous avons utilisé le logiciel RMAA pour mesurer le rendement général de la carte son fournie avec la carte mère. Une seule propose du X-fi en bundle, la Maximus III Formula ; la DFI P55 T3eH9 propose elle une puce Realtek avec technology X-Fi qui améliore un peu les choses, de quoi bien situer les autres cartes !

fqd5whrtcc85dcf53y39.jpg

qiaaokfxo0rlwhobhgie.jpg

o4o20k9um1zjvqjp3vk0.jpg 

La qualité des entrées sorties audio n'est pas folichonne, la carte se retrouve en avant dernière position juste derrière la carte de chez EVGA. Elle reste tout de même toujours devant la carte ASRock qui est toujours relativement seule en retrait. La carte de chez ECS est dans le peloton, en queue de peloton certes mais dans le peloton tout de même. Elle montre tout de même quelques signes de faiblesse en 24 bits et 96Khz, les autres cartes gagnent en effet 2 à 3 Db là ou elle ne gagne à peine que 1 Db.

{mospagebreak}{menu Consommation électrique et overclocking}
Consommation électrique et overclocking

Pour ce test nous n'avons pas pu tester avec une tension fixe à 1.13125, le Vcore par défaut de notre CPU, car la carte de chez ECS ne permet que d'augmenter la tension pas de spécifier une tension précise. Le problème c'est que 1.13125 correspond au Vcore + 0.00 Volt, choix impossible avec la P55A-H. Rien de grave ou de gênant pour autant, juste qu'il n'y aura que trois prises de mesures : Défaut, 1.23125 et 1.33125Volt.

Autant jusque maintenant la carte s'était plutôt faite discrète, autant désormais elle se fait remarquer mais pas dans le bon sens du terme ! En effet, la consommation est très élevée, quasiment au niveau de l'Asus Maximus III Formula (mais cette dernière dispose de bien plus de périphériques). La P55H-A consomme même plus que l'ASRock P55M Pro alors même que nous la trouvions très énergivore ! Grosse déception de ce côté-là...

Overclocking.

Nous avons cherché à mesurer le FSB maximum qu'il a été possible d'atteindre sur nos cartes mères. Pour ce faire nous avons utilisé des réglages identiques sur toutes et monté simplement le FSB. Nous ne sommes pas là pour chipoter pour 2Mhz ; nous avons donc utilisé des pas de 10Mhz puis de 5Mhz afin de déterminer le FSB maximum. Dans tous nos tests d' overclocking nous recherchons un FSB maximum stable, pour ce faire chaque FSB mesuré a été validé avec 30 minutes de sessions OCCT.

{mospagebreak}{menu Conclusion}
Conclusion

ECS P55H-AECS signe là une belle carte d'entrée de gamme, vendue actuellement un peu moins de 110€ elle dispose de quelques arguments intéressants à commencer par les performances. Dans les benchs applicatifs elle fait aussi bien que les autres (la gestion de la mémoire est bonne sans être excellente) tandis qu'en 3D elle arrive à se placer dans le haut du panier. Bref dans tous les cas la P55H-A n'a pas à rougir face à toutes les autres cartes de ce comparatif !

Pour le reste la carte obtiendrait une mention passable, c'est-à-dire sans défaut mais sans gloire non plus. Que ce soit côté carte son, port réseau et port Sata elle s'en tient à des performances "classiques" ; du coup le rapport performance/prix est largement à son avantage.

ECS P55H-AMalgré tout deux gros points noirs sont à signaler ! Le premier concerne la Layout de la carte, les radiateurs de l'étage d'alimentation de la carte sont extrêmement près du socket, tellement près que le ventirad box Intel passe tout juste ! Même si la carte ne se destine pas aux overclockeurs les plus fous plus de place aurait été vraiment pratique. Le deuxième point, et le pire concerne la consommation électrique de la carte. C'est quasiment la plus grosse consommatrice en courant juste derrière la Maximus III Formula, c'est dire ! Même problème que la carte de chez ASrock et donc même sanction...


arrow Performance des ports PCIe
arrow Performances générale de la carte sans accroc majeur
arrow Prix : 110€
arrow Consommation très élevée !
arrow Très peu de place autour du socket
arrow Pas de Firewire
ECS P55H-A
Share