Lundi, 24 Septembre

Dernière mise à jour24/09/2018 07:50:05 AM GMT

Vous êtes ici Articles Refroidissement Comparatif : Ventirads Heat-Pipe de grandes dimensions

Comparatif : Ventirads Heat-Pipe de grandes dimensions

Envoyer Imprimer
 Articles > Ventirads processeurs
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Suivante
 

Introduction

Et voici notre second volet de nos comparatifs de ventirad Heat-Pipe, celui-ci s’adresse aux dissipateurs équipés ou équipables de ventilateurs de plus de 100 mm.

Ce type de ventirad s’adresse principalement à des boitiers de tailles que nous qualifierons de confortables. En effet ils adoptent très souvent le format tour et leur hauteur se situent aux environs des 15 cm. D’autres adoptent le format horizontal, leurs largeurs sont également proches des 15 cm, par contre leurs hauteurs sont inférieures à 12 cm.
Comme précité, ils sont encombrants, il convient de prendre quelques précautions. La première s'assurer que son boitier accepte une telle taille de refroidisseur. La seconde, que les environs du socket ne soient pas trop encombrés pour accepter les départs des caloducs de la base.

Cliquez pour agrandir l'image

Nous commençons le premier volet de notre comparatif par 6 modéles :

L’Iceage 120 de 3RSystem.
L’Hyper 212 de Cooler Master.
Le Silentator de Coolink.
Le NH-U12F de Noctua.
Le Nitrogon NT06 de Silverstone.
Le Ultra X d'Enzotech.

{mospagebreak}

 Articles > Ventirads processeurs
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Suivante
 

Protocole

La configuration du test

Plateforme de test:
Processeur : Intel Core 2 Duo E6700.
Carte mère : MSI P975X Platinum.
Pâte thermique : Arctic Cooling MX2.
Carte graphique : Palit Radeon X1950GT.
Mémoire : 2 x 1GB Mushkin XP2- 6400 DDR2.
Alimentation Fortron Zen 400.

Protocole de test :

L’objet de ce test est des ventirads Heat-pipe. Nous nous devons donc de les pousser dans leurs derniers retranchements, d’où l’overclocking du processeur, le Vcore n’est pas poussé à outrance comme dans un test d’alimentation car, selon nos observations, le dégagement calorifique n’est pas à l’avenant. Dans le cadre de ce comparatif, le processeur est cadencé à 3500 Mhz, mais la tension d'alimentation est de 1.47 Volts.


Le logiciel utilisé

CPU Burner, un processus par core, pour faire chauffer le processeur.

 

Le protocole du test de refroidissement :

Relevés des températures par le biais de la sonde socket sur une période d’une heure pour chaque tension, la plus élevée sera retenue, une période de repos d’environ 15 minutes est observée entre chaque test.
Nous réaliserons nos relevés de températures sur  la plateforme montée dans un boîtier. Pour juger du comportement de nos ventirads en situation, le boitier est un boitier standard, muni d’un ventilateur en extraction, la circulation du flux est très classique. Pour corser le test nous avons monté notre FSP Zen 400, notre alimentation passive, également dans le boitier. Elle déverse donc des calories supplémentaires dans le boîtier. Bref les ventirads sont soumis à dure épreuve.

Mesures sonores

Le sonomètre positionné à 15 cm du ventirad, pour ne pas que le souffle ne perturbe les mesures, il sera sur le côté de celui-ci, la valeur la plus importante sera relevée. Une seconde mesure sera effectuée à 1 métre. Ils s’effectuent le panneau gauche du boitier ouvert. 

Le test du montage :

Cliquez pour agrandir l'image Montage à blanc.
Si vous n’êtes pas un initié au changement de refroidisseur, nous vous conseillons un montage à blanc du ventirad de façon à bien assimiler l’ordre et le sens d’installation.

Nous nous mettons à la place de monsieur tout un chacun pour le montage de nos ventirads : examen des notices, application de la pâte thermique, identification des différents éléments correspondant à notre processeur. Pour un non initié, la tâche peut se présenter comme étant très ardue, celle-ci incluant, bien souvent, le démontage du support existant donc de la carte mère. La classification se fait du plus rapide et facile 5 clés, au plus long et compliqué 1 clé…

Cliquez pour agrandir l'image La pâte thermique.
La mise en œuvre de la pâte thermique est une opération souvent mal détaillée, tout dépend de la pâte à appliquer et de sa consistance. Certaines présentent une fluidité permettant une application très facile, le lissage s’opère à l’aide d’une carte de crédit ou similaire de façon à ne laisser qu’une simple pellicule sur le processeur.

Pour d’autres pâtes thermiques, leur consistance interdit le lissage, il faut donc positionner un volume équivalent à un petit poids au centre du Cpu. L’étalement se fait lors de la mise en place du ventirad qui reparti le produit sur la surface. Souvent cette opération n’est pas parfaite et nous nous retrouvons avec l’équivalent d’une pièce de 1 euros sur le corps du processeur qui est plutôt carré. Nous vous conseillons de procéder par le dépôt de plusieurs petits tas sur l’intégralité du processeur, y compris en périphérie. De cette façon vous êtes certains que cette partie sera correctement recouverte de pâte thermique.

Résumé des spécifications des modèles:

Cliquez pour agrandir l'image

{mospagebreak}

 Articles > Ventirads processeurs
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Suivante 
 

Iceage 120 de 3RSystem

3RSystem est une société Coréenne née en 2000, sa gamme est composée de boîtiers, d’alimentations. Du refroidissement est également au catalogue, 4 kits watercooling mais aussi 2 ventirads, l’Iceage 90 et le 120. Le premier embarque un ventilateur de 90 mm, le second de 120 mm. Nous testons aujourd’hui le 120 mm.

Cliquez pour agrandir l'image

Les spécifications techniques :

Socket : Intel LGA 775, AMD socket 754, 939, 940 et AM2.
Dimensions du radiateur : Profondeur 75 mm, largeur 126 et hauteur 150 mm.
Hauteur sous radiateur : 35 mm
Matériaux : Cuivre et aluminium.
4 caloducs de 6 mm.
Types de ventilateur et dimensions : Hydraumatic, 120 x 25 mm.
Vitesse de rotation ventilateur: 1000-2200 T/min.
Débit : 53.5-78.5 CFM.
Nuisances sonores : 19-35 dB(A).
Connecteur 3 broches.
Poids : 590 g.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Le conditionnement, les accessoires :
L’ Iceage 120
Les kits de montage LGA 775 et AMD 754, 939 et AM2
Pâte thermique, notice, visserie
Un variateur sur bracket PCI

La garantie est fixée à 1 an, le prix moyen de vente est de 35 euros.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Présentation :

Il adopte le format tour, 60 lamelles de 125 x 50 mm constituent le radiateur. Des encoches situées sur les cotés permettent le montage du ventilateur par le biais d’agrafe.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Les 4 caloducs sont en forme de U, ils sont solidaire de la base par une pièce en aluminium. Les caloducs sont en contact direct avec le processeur. Chez 3RSystem, cette technique se nomme DTH, (Direct Touch Heatpipe), chez d’autres fabricants HDT . Ce procédé offre moins de résistance thermique et est censé favoriser une évacuation rapide des calories vers le radiateur. Nous l’avons rencontré sur le Xigmatek HDT-S963.

Cliquez pour agrandir l'image Le contact direct caloducs / CPU
Certains ventirads sont équipés de cette technologie, la surface utile en matière de refroidissement est constituée quasiment que par la jonction caloduc /processeur. L'aluminium présent sur la base jouant plus un rôle de support des caloducs et de montage.
De plus dans la plupart des cas, il n’est pas en contact avec la pièce à refroidir et en est éloigné de quelques dixièmes de millimètre.


Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Le ventilateur livré est du type translucide, 4 diodes Led éclairent les 4 coins du ventilateur. Il est étiqueté Hydraulic Bearing, il s’agit en fait d’un guidage du rotor sur un bain d’huile. Ce concept apporte une plus grande longévité au ventilateur. 3Rsystem annonce 30000 heures, ne prenez pas vos calculettes, cela fait 10 ans en fonctionnant 8 heures par jour …
Son montage s’effectue par le biais d’agrafes se positionnant sur les cotés du radiateur. Elles se rabattent ensuite dans les fixations d’origine du ventilateur. A noter que sur notre modèle, le ventilateur repose directement sur le radiateur au risque d’engendrer des vibrations. Sur les modèles plus récents, des tampons silicones isolent le ventilateur.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Le variateur présent autorise un réglage de 5 à 11.8 Volts soit de 1100 à 2000 T/min. Un système d’alarme est présent dans le variateur qui se déclenche s’il n’y a pas de consommation électrique du coté du ventilateur. Très pratique en cas de défaillance de ce dernier, à noter que le signal d’alerte est très très aigu et puissant. On ne peut pas le louper ni le couper, même en tournant le variateur, la seule solution est de couper l’alimentation. Malgré le variateur, la fonction monitoring est conservée.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

La finition de l’ensemble est correcte, sans plus.

Le montage :

Pour les sockets AMD, il se positionne sur le système de rétention d’origine, pas de gros soucis particuliers.

Pour le LGA 775 un support se pose sur la carte mère, les ergots en plastiques blancs se placent dans les trous des fixations d’origines. Attention, il convient de bien réfléchir au sens du flux, vers l’alimentation ou vers le ventilateur d’extraction haut pour la mise en place de ce support, les deux ergots présents sont dans le sens du flux du ventirad. Quatre goupilles plastiques verrouillent le montage.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Ce système de montage sur la carte mère nous rappelle les kits livrés avec les ventirads de tailles moyennes, l’attache plastique se s’écarte sous l’action d’une tige. Ce ventirad étant « léger », 590 g, cela ne pose pas de problèmes.

Résultats du test montage :

Si le support se monte facilement sur la carte mère, il n'en va pas de même avec le levier à rabattre pour la pose du ventirad en lui même. Mais enfin ceci compense cela.

Note du test de montage 4/5

Résultat des tests

Cliquez pour agrandir l'image

 

Conclusion

Un ventirad très discret, doté de performances moyennes en termes de dissipation. Que dire de la technologie DTH, (Direct Touch Heatpipe) dont l’Iceage est équipée, nous avions déjà rencontré ce concept sur le comparatif des ventirads de tailles moyennes et avions émis les mêmes réserves. Car bien que le contact direct soit évident avec les caloducs, cette surface ne couvre pas l’intégralité du processeur.
Sur un point de vu montage, il est relativement simplifié avec un montage direct sur socket AMD, ce qui est appréciable. Sur socket Intel la dépose de la carte mère est obligatoire. Il est bien équipé, le bundle comporte un variateur de très bonne facture car sécurisé.
Reste son prix, c’est le ventirad le moins coûteux de notre comparatif, 35 euros.

- La discrétion de fonctionnement
- Le prix
- Le montage simplifié

- Ses performances moyennes en dissipation.

{mospagebreak}

 Articles > Ventirads processeurs
Pages :1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Suivante 
 

L'Hyper 212 de Cooler Master

Société multi produits, boîtiers, boîtiers externes, alimentations, accessoires en tous genres font partis de leurs gammes de produits. Mais surtout le refroidissement, il s’agit du produit historique chez Cooler Master. Au menu, des ventilateurs, des refroidisseurs VGA mais surtout du refroidissement processeurs. 11 ventirads avec une accélération dans les nouveautés ces derniers mois, citons le GeminII, l’Hyper TX2, le Sphere, le Vortex 752 et l’Hyper 212.
C’est ce dernier que nous allons tester, pour information il y a déjà 3 produits portant l’appellation Hyper chez Cooler Master, le TX, TX2 et le 48. Nous avons déjà testé le TX et le 48, ils se caractérisaient surtout par une grande discrétion, qu’en sera t-il de la version 212 ? C’est ce que nous allons voir.

Cliquez pour agrandir l'image

Les spécifications techniques :

Socket : Intel LGA 775, AMD socket 754, 939, 940 et AM2.
Dimensions du radiateur : Profondeur 100 mm, largeur 120 et hauteur 160 mm.
Hauteur sous radiateur : 37 mm
Matériaux : Cuivre et aluminium.
4 caloducs de 6 mm.
Types de ventilateur et dimensions : Sleeve Bearing, 120 x 25 mm.
Vitesse de rotation ventilateur: 2000 T/min.
Débit : 69.69 CFM.
Nuisances sonores : 19 dB(A).
Connecteur 3 broches.
Poids : 710 g.

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Le conditionnement, les accessoires :
L ’Hyper 212
Les kits de montage LGA 775 et AMD 754, 939 et AM2
Pâte thermique, notice (17 langues…), visserie
Un support pour un 2e ventilateur en extraction

La garantie est fixée à 1 an, le prix moyen est de 40 euros.

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Présentation :

Format tour pour notre Hyper 212, mais 2 tours serait le terme le plus approprié. En effet les radiateurs sont solidaires des 2 extrémités des 4 caloducs et rien au milieu. Les lamelles adoptent une forme très particulière et ne sont pas symétriques, cette forme permettrait de maximiser le contact du flux avec le radiateur et d’en augmenter l’efficacité. …

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Le ventilateur livré est étiqueté A12025-20RB-3BN-F1, c’est un 2000 T/min possédant 9 pales très recourbés, l’effet principal est de centrer le flux sur les 2 radiateurs et d’augmenter la pression statique. Amateur de lumière bleue soyez heureux, 4 Leds sont présentes aux coins du ventilateur. Sur le coté opposé il est possible d’installer un 2 e ventilateur et donc de les faire travailler en push pull, (un qui pousse et l’autre qui tire le flux). Sa fixation sur le radiateur s’effectue au moyen de 2 plaquettes supports qui se visse sur le sommet et la base du dissipateur.

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Les 4 caloducs sont montés en quinconce mais se rejoignent d’une façon uniforme sur la base. Cette dernière, en cuivre, présente une finition miroir. Une pièce en aluminium assure le sertissage et le support du kit de montage des différents sockets. L’ensemble a belle allure et est de bonne qualité

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Le montage :

Pour les sockets AMD 754, 939 et AM2, il faut installer le support sur la base et la contre plaque au dos de la carte mère. La fixation générale se fait par un système vis et écrous, 2 pour les 754, 939 et 4 pour l’AM2.Dans tous les cas de montage il faut intercaler une rondelle anti-vibration entre les vis de montage et la carte mère.
Pour le LGA 775, 2 joues à monter sur la base. Pas de contre plaque au dos de la carte mère par contre des rondelles à intercaler entre cette dernière et les écrous.
Dans tous les cas le serrage doit s’exécuter symétriquement et progressivement.
Les 35 mm de hauteur sous radiateur lui permettent d’échapper aux composants de la carte mère. Cooler Master recommande un montage orientant le flux vers le ventilateur d’extraction haut, pour une meilleure évacuation.

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Résultats du test montage :

Le montage est relativement classique, on apprécie fortement celui du LGA775 permettant de bien doser le couple de serrage.

Note du test de montage : 4/5

Résultats des tests  :

Cliquez pour agrandir l'image

Ce ventirad est conçu pour accueillir un 2e ventilateur, dans ce cas le montage est en push pull. Pour information, nous avons donc réalisé un essai en installant un ventilateur Coolink 1202 ( 1600 T/min, 53 CFM). Le gain est de 1°C au repos et 2 °C en 12 volts, donc le bilan est relativement positif au premier abord. Par contre il convient de réguler les 2 ventilateurs de façon à réduire les nuisances sonores qui sont importantes.

Conclusion

Au niveau du refroidissement ces performances sont dans les normes, il fait presque jeu égal avec le NH-U12F jusqu’aux 8 volts. Sa discrétion est très bonne, il fait parti du lot des 3 ventirads discrets de notre comparatif. Son montage n’appelle pas de grandes critiques et serait même plutôt assez facile.
Le bundle est relativement complet, peut être pourrions nous regretter l’absence de variateur quoique son niveau sonore soit très faible. La qualité est la finition sont de bonnes, rien à redire à ce niveau. Son prix de 40 euros est totalement justifié..
L’Hyper 212 constitue le coup de cœur de ce comparatif.

- Sa discrétion
- Son montage
- Ses performances en refroidissement
- Evolution possible avec 2e ventilateur.

- Absence de variateur

{mospagebreak}

 Articles > Ventirads processeurs
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Suivante 
 

Silentator de Coolink

Kolink international est une société née en 1996, un gros spécialiste des ventilateurs, fournissant certaines marques comme Noisebloker, entre autres... Relativement inconnue du grand public car travaillant essentiellement en sous-traitance (OEM), elle a décidé de se lancer avec sa propre marque, Coolink, sur le marché du retail.
Sa gamme de produit est très homogène, ventilateur, bien sur, mais aussi VGA, disques durs, Chipset et un ventirad, le Silentator. Kolink n’a pas eu à aller bien loin pour les études du radiateur puisqu’il est associé à Rascom (un distributeur de matériel informatique) et ÖIWV (Institut Autrichien du transfert thermique et de la technique des ventilateurs) dans le cadre d’une société nommée Noctua. Cette dernière est particulièrement connue pour le désormais légendaire ventirad NH-U12F. La boucle est bouclée…

Cliquez pour agrandir l'image

Les spécifications techniques :

Socket : Intel LGA 775 ou AMD socket 754, 939, 940 ou AM2.
Dimensions du radiateur : Profondeur 60 mm, largeur 126 et hauteur 153 mm.
Hauteur sous radiateur : 35 mm
Matériaux : Cuivre et aluminium.
3 caloducs de 6 mm.
Types de ventilateur et dimensions : Double Ball Bearing, 120 x 25 mm.
Vitesse de rotation ventilateur: 900-1600 T/min.
Débit : 31.8-53 CFM.
Nuisances sonores : 14-24 dB(A).
Connecteur 3 broches.
Poids : 640 g.

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Le conditionnement, les accessoires :
Le Silentator
Le kit de montage choisit
Un variateur sur bracket PCI
Un adaptateur connecteur 3 points vers Molex sur 2 points
Un support pour un 2e ventilateur en extraction
Pâte thermique, notice, visserie

La garantie est fixée à 3 ans, le prix moyen est de 40 euros.

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Présentation :

Du fait de ses origines, il a une petite ressemblance avec le Noctua NH-U12F. Il adopte le même format tour et la même base cuivre. Lorsqu’on les détaille il y a malgré tout quelques nuances, la forme des lamelles du radiateur n’est pas identique. Leurs largeurs est de 50 mm pour le Silentator contre 70 mm pour le Noctua.

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image
A gauche le Coolink, à droite le Noctua

Le montage du ventilateur est assuré par 2 épingles se positionnant dans une nervure présente sur les cotés du ventirad. L’amortissement des vibrations est confié à 2 bandes de silicones qui se placent dans l’épaulement réservé au ventilateur. A noter qu’un 2e ventilateur peut être adapté sur l’autre face, la fixation est identique.

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Trois caloducs se chargent de la transmission des calories de la base tout cuivre au radiateur. C’est sur cette même base que se fixent les kits de montage.

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

La partie ventilation est confiée à un Cooling SWiF 1202, ventilateur bien connu prélevé dans la gamme du fabricant. Nous l’avions testé il y a quelques temps, il nous avait impressionné. Le variateur livré sur bracket PCI permet de moduler la tension de 7.2 à 11.8 Volts soit de 850 à 1600 T/min. Le monitoring du ventilateur est possible si vous le connecté directement sur la carte mère ou un rhéobus, si vous utilisez l’adaptateur Molex joint, ce n’est pas possible.

Le montage :

Pour rappel, le Silentator est livré avec un seul kit de montage, il convient donc de bien le choisir lors de l'achat. Pour le test, notre modèle était livré avec tous les kits de montage

Pour le socket 775 et le socket AM2, une plaquette support sous la carte mère, et 2 étriers à poser sur la carte mère. Ces derniers se vissent sur la plaquette par l’intermédiaire de 4 petites vis. Deux languettes se posent sur le ventirad, selon l’orientation retenue. Le ventirad se monte par 2 vis munie de ressort, il est nécessaire de forcer un peu, un tournevis long est livré pour traverser toute la hauteur du radiateur, si besoin est.

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Pour les sockets K8, le ventirad se fixe par le biais de 2 longue vis munies de ressort venant se monter dans une plaquette sous la carte mère.
Dans certains cas, il faut monter le NH-U12F sans le ventilateur, car une des vis de fixation se positionne sous le radiateur. Pas très pratique surtout quand il faut le poser après l’installation, les épingles sont assez difficiles à remettre surtout en partie basse

Résultats du test montage :

La partie montage est strictement identique à celle de son grand frère le Noctua NH-U12F, elle hérite donc de son coté un peu tortueux...

Note du test de montage : 1/5

Résultats des tests  :

Cliquez pour agrandir l'image

Lui aussi peut recevoir un 2e ventilateur, nous l’avons donc équipé avec un Coolink 1202 ( 1600 T/min, 53 CFM). Le gain est de 1 à 2°C, mais ici aussi prévoir une régulation des 2 ventilateurs pour limiter les nuisances sonores.

Conclusion :

Le voici donc le petit frère du NH-U12F, il hérite d’un processus de montage pas très facile et relativement long. En matière de performances, ses prestations en refroidissement sont assez moyennes par rapport à ses confrères. Sur un plan sonore, le Silentator se rattrape plutôt bien en intégrant le groupe des ventirads silencieux. Le bundle est bien fourni puisqu’il comporte un variateur de tensions bien qu’il soit très discret. La finition est bonne.
Il s’agit clairement d’un ventirad orienté silence qui sait se montre discret sous toutes les tensions. Son prix de vente de 40 euros nous semble très justifié.

 

- Sa discrétion
- Le variateur livré.
- Evolution possible avec 2e ventilateur.
- Bon rapport qualité prix

- Le montage complexe et long

{mospagebreak}

 Articles > Ventirads processeurs
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Suivante


NH-U12F de Noctua

 

Ce ventirad a déjà été testé par nos soins il y a 1 an. A l’époque nous l’avions confronté à d’autres ventirads, il s’était distingué particulièrement bien grâce avec son rapport efficacité/ bruit. Il nous parait intéressant de le confronter à des produits plus récents, pour mesurer l’évolution parcouru. Bien sur nous utiliserons le protocole en cours.

Rappel :

Noctua est une marque d’origine autrichienne, c’est en fait le résultat d’une collaboration entre 3 entités:
La société Rascom Computer distribution G.m.b.h qui comme son nom l’indique est une société de distribution de matériel informatique.
Kolink International Corporation, société que nous connaissons par le biais de ses ventilateurs Coolink et surtout de ses productions pour le compte de Noiseblocker.
ÖIWV (Institut Autrichien du transfert thermique et de la technique des ventilateurs), qui apporte dans la corbeille son savoir-faire en matière de refroidissement.
Nous n’avons donc pas affaire à un débutant. La gamme est constituée par 2 dissipateurs processeurs, un radiateur chipset mais également 2 ventilateurs 12 cm.

Cliquez pour agrandir l'image

Les spécifications techniques :

Socket : Intel LGA 775, AMD socket 754, 939, 940 et AM2.
Dimensions du radiateur: 155 x 126 x 70 mm.
Hauteur sous radiateur : 34 mm
Matériaux : Cuivre et aluminium.
Caloducs : 4 de 6 mm
Type de ventilateur et dimensions : SSO bearing, 120 x 120 x 25 mm.
Vitesse de rotation : 800-1200 tours/min.
Débit 81 m3/H (environ 47 CFM)
Nuisances sonores : 17 dB(A).
Puissance : 1.44 W (0.12A)
1 cordon ULNA
Connecteur 3 broches avec monitoring
Poids : 790 g

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Le conditionnement, les accessoires :

Le dissipateur NH-U12
Le ventilateur HF-S 12-1200
Les kits d’adaptation des différents sockets.
Une pochette d’accessoires communs aux différents montages incluant de la pâte thermique, 2 x 2 agrafes de fixation pour le(s) ventilateur(s).
Un adaptateur sous forme de rallonge 3 connecteurs, il inclut une résistance permettant de réduire la tension d’alimentation du ventilateur donc son régime de rotation et, par voie de conséquence ses nuisances sonores.
Une notice traduite en français et un tournevis coudé.

La garantie est fixée à 6 ans, le prix moyen est de 50 euros.

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Présentation :

Son socle est entièrement en cuivre, exit donc la contreplaque en alu que nous rencontrons bien souvent pour sertir les caloducs. Ils sont au nombre de 4 doublés, c'est-à-dire que le point chaud se trouve au centre. Ils traversent la partie dissipation qui comporte 38 plaques aluminium représentant 5000 cm2 de surface de dissipation.

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Sur chaque face, deux emplacements pour ventilateur sont prévus, pour du 92 et 120 mm, sur le côté du dissipateur nous trouvons 2 encoches permettant le maintien des agrafes de montage du ou des ventilateurs. C’est un point intéressant du NH-U12, il autorise le montage de 2 ventilateurs, les agrafes supplémentaires sont fournies, au préalable deux patins antivibratoires doivent être positionnés sur la surface de contact avec le ventilateur. Il reprend les couleurs beige/brun chères à la marque mais son aspect est très inhabituel, c’est le moins que l’on puisse dire. Les pales sont plus courtes, moins incurvées, et donc offrent une surface de contact avec l’air beaucoup moins importante. Noctua nomme ce système le Straight Blade Design, ce procédé consiste en une parfaite adéquation entre vitesse de rotation et efficacité, le débit est au minimum identique aux ventilateurs traditionnels avec le silence en plus.

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

L’originalité du HF-S 12-1200 ne s’arrête pas la : SSO bearing. Sous cette appellation se cache un système de guidage du rotor basé sur la création d’un champ de pression qui centre notre rotor par le biais d’un lubrifiant, mais surtout, un palier magnétique accélère cette opération. L’usure et les frottements sont donc moindres comparés au sleeve, ball et double bearing, cela se traduit par une longévité accrue et des nuisances sonores en moins. Le cordon livré, nommé ULNA (Ultra Low noise Adaptor) est en fait composé d’une résistance montée sur le 12 volts est qui limite la tension d’alimentation du ventilateur à 7.30 Volts ce qui donne 980 tours/min pour le ventilateur.

Cliquez pour agrandir l'image

Le montage :

Pour le socket 775 et le socket AM2, une plaquette support sous la carte mère, et 2 étriers à poser sur la carte mère. Ces derniers se vissent sur la plaquette par l’intermédiaire de 4 petites vis. Deux languettes se posent sur le ventirad, selon l’orientation retenue. Le ventirad se monte par 2 vis munie de ressort, il est nécessaire de forcer un peu, un tournevis long est livré pour traverser toute la hauteur du radiateur, si besoin est.

Pour les sockets K8, le ventirad se fixe par le biais de 2 longue vis munies de ressort venant se monter dans une plaquette sous la carte mère.
Dans certains cas, il faut monter le NH-U12F sans le ventilateur, car une des vis de fixation se positionne sous le radiateur. Pas très pratique surtout quand il faut le poser après l’installation, les épingles sont assez difficiles à remettre surtout en partie basse

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Avec ventilateur supplémentaire et sans

Comme pour le Coolink et le Cooler master nous avons monté un Coolink 1202 ( 1600 T/min, 53 CFM) en sortie de radiateur. Le gain est de 1 à 2°C, mais ici aussi prévoir une régulation des 2 ventilateurs pour limiter les nuisances sonores.

Résultats du test montage :

Depuis notre dernier test, la partie montage n’a pas été amélioré, toujours aussi complexe et difficile. Beaucoup de piéces à installer à visser...

Note du test de montage : 1/5

Résultats des tests  :

Cliquez pour agrandir l'image

Comme pour le Coolink et le Cooler master nous avons monté un Coolink 1202 ( 1600 T/min, 53 CFM) en sortie de radiateur. Le gain est de 1 à 2°C, mais ici aussi prévoir une régulation des 2 ventilateurs pour limiter les nuisances sonores.

Conclusion :

Notre conclusion sur le NH-U12F sera identique à notre précédente, toujours aussi silencieux et efficace. Son montage est malheureusement toujours aussi compliqué et long par rapport à ses concurrents.
Le bundle est bien fournis, il comporte un cordon réducteur de tensions faisant fonctionner le ventilateur en 7 volts. Un des meilleur compromis efficacité / nuisances que nous ayons rencontré. Son prix de 50 euros reste un peu élevé, mais la qualité est au rendez-vous.
C’est notre roi du silence!

- Ses performances.
- Sa finition.
- Evolution possible avec 2e ventilateur.

- Son montage.
- Son prix élevé ?

{mospagebreak}

 Articles > Ventirads processeurs
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Suivante
 

Le Nitrogon NT06 de Silverstone

Silverstone est une société multi produits, des boîtier, alimentations et accessoires composent leur gamme. Au niveau du refroidissement et depuis notre dernier test de ventirad, la gamme s’est étoffée. Au NT01, NT01 V2, NT02 et le NT03 ce sont rajoutés les NT 04, 05, 06 et 07. Les NT04, 05 et 07 se destine plutôt a du refroidissement pour boîtier HTPC du fait de leur relative compacité. Reste le NT06, l’objet de notre test, il est décliné sous 2 versions, l’une sans ventilateur, la Lite est la version standard qui est accompagnée d’un ventilateur de 120 mm

Cliquez pour agrandir l'image

Les spécifications techniques :

Socket : Intel LGA 775, 478, AMD socket 754, 939, 940 et AM2.
Dimensions du radiateur: 150 x 125 x 120 mm.
Hauteur sous radiateur : 50 mm
Matériaux : Cuivre et aluminium.
Caloducs : 3 de 8 mm
Type de ventilateur et dimensions : FM122, Dual Ball bearing, 120 x 120 x 32 mm.
Pression statique : 5.68 mm H²O
Vitesse de rotation : 800-2400 tours/min.
Débit : 107.13 CFM
Nuisances sonores : 21- 42.2 dB(A).
Puissance : 7.8 W (0.65A)
Connecteur 4 broches molex avec monitoring
Poids : 570 g

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Le conditionnement, les accessoires :

Le dissipateur NT06
Le ventilateur FM122
Les kits d’adaptation des différents sockets.
Un variateur pour le FM122
Une notice

La garantie est fixée à 1 ans, le prix moyen est de 52 euros.

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Présentation :

Notre Silverstone NT06 adopte la forme à plat, le radiateur est en aluminium, les lamelles mesurent 30 x 122 mm, ce qui donne au final une surface de dissipation relativement réduite par rapport à ses confrères. Une ceinture en métal noir cercle le radiateur, elle est utilisée également pour supporter le monstrueux ventilateur FM122. La base est en cuivre, les 3 caloducs sont sertis par un profil en aluminium de couleur noire. Ce profil possède des nervures qui lui permettent de jouer le rôle de dissipateur également, en profitant du flux du ventilateur. Les éléments à proximité du socket bénéficient également de ce flux, c'est un des grands avantage de ce type de ventirad.

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

La partie ventilation est assumée par le FM122 étiqueté Everflow. Il adopte un format peu courant en informatique, au lieu des sacro saint 25 mm, le FM122 mesure 32 mm de hauteur. Cette hauteur importante lui permet d’avoir des pales très incurvées, par voie de conséquence la pression statique est privilégiée, il s’agit donc d’un ventilateur orienté refroidissement processeur.

Cliquez pour agrandir l'image Un mot sur la pression statique : C’est une des composantes de l’évaluation d’un flux avec le débit (CFM). Il s’agit, pour simplifier, de la force de l’air. Elle est indispensable en refroidissement processeur dans la mesure où le débit doit rester important en sortie de radiateur pour évacuer les calories prélevées. Pour avoir une pression statique importante, plusieurs éléments entrent en ligne de compte, la géométrie des pales, (surface et courbures notamment), et la vitesse de rotation. Pour les courbures des pales, les ventilateurs « épais » sont nettement plus adaptés. A vitesse équivalente, un 120x32 sera forcement plus à l’aise qu’un 120x25 ou même un 140x25.

Donc 2 ventilateurs peuvent posséder des caractéristiques en termes de débit identiques mais des pressions statiques très différentes. Une forte pression statique est nécessaire partout ou la circulation d’air est difficile, petits orifices de ventilation, obstacles. Le radiateur d’un ventirad est assimilable à un obstacle.
Dans le cadre d’une ventilation boitier et si ce dernier n'est pas trop encombré, la notion de pression statique est un peu moins importante, le débit et la discrétion sont à mettre en avant. Par contre, pour information, un boîtier vide réduit le débit d’environ 15 %, un boîtier bien rempli de près de 60 %, quand on vous dit de bien ranger vos câbles !


Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Il est l’un des plus gros ventilateurs de notre comparatif avec une vitesse maximale de 2400 T/min et un indice CFM de 107.13. Son niveau de bruit est à l’avenant, il ne doit pas faire dans la discrétion, mais cette notion nous l’aborderons dans nos tests.
Un variateur est livré sur bracket PCI, il permet de moduler la tension du FM122 et de calmer ses ardeurs sonores si besoin est. La finition de l’ensemble est correcte, soignée..

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Le montage :

Cliquez pour agrandir l'image

Le principe de montage est le même quelque soit le socket. La plaquette universelle se positionne au dos de la carte mère, 4 vis se montent par les emplacements concernés au travers de la carte mère. Des écrous entretoises fixent la plaquette de rétention sur la carte mère. Il convient d’équiper le Nitrogon avec les joues adaptées à son socket, ensuite il faut le poser sur le processeur en faisant coïncider les trous des platines avec les vis dépassants de la carte mère.

L’épreuve délicate est de serrer uniformément les écrous moletés, pour ceux coté départ des caloducs, ils sont accessibles. Par contre, pour ceux dissimulés sous le radiateur, l’opération est nettement moins aisée.

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Résultats du test montage :

Le serrage des écrous situés sous le radiateur est très difficile. Nous aurions préféré un système de montage prévoyant les vis non pas sur la plaquette de rétention mais sur le support du ventirad, le serrage s’effectuerait sous la carte mère. L’installation serait nettement simplifiée...

Note du test de montage 2/5

Résultats des tests  :

Cliquez pour agrandir l'image

Conclusion :

Son montage n’est pas des plus rapide, plaque de rétention, vis, entretoises, un peu long à assembler… Son niveau de finition est très élevé, fidèlement à la marque. Son bundle est bien pourvu, nous notons la présence d’un variateur fort utile pour réduire le régime de rotation du ventilateur et ainsi les nuisances sonores.
Son niveau de prix est à l’échelle du bruit qu’il émet, relativement élevé, 52 euros. C’est le prix à payer pour un gros ventilateur taillé pour un usage de refroidissement processeur. C’est le ventirad des extrêmes, très typé.

- Performance en refroidissement.
- Refroidissement des alentours du socket.

- Nuisances sonores très élevés.
- Prix élevé?

{mospagebreak}

 Articles > Ventirads processeurs
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Suivante 


Ultra X d' Enzotech

C’est une société issue du refroidissement serveur avec une clientèle OEM et en ventirad pour AMD et Intel, elle est née en 1982. Tout en poursuivant ses activités principales, Enzotech développe une gamme retail axée sur le refroidissement. Le maitre mot chez Enzotech, c’est le cuivre forgé. L’intégralité des produits est fabriquée avec ce procédé de mise en forme. Cela se traduit par une structure du matériau beaucoup plus homogène et une absence totale d’interface, il en découle donc une meilleure conductivité thermique.

Deux grandes catégories de produits :
Le water cooling, un waterblock CPU, le SCW-1 et un pour le Northbridge, le SNBW-SLI
L’air cooling, 4 refroidisseurs Northbridge, 2 refroidisseur pour modules mémoire de cartes graphiques et un dissipateur de barrette mémoire. Mais surtout un ventirad, l’Ultra X que nous allons tester ce jour.

Cliquez pour agrandir l'image

Les spécifications techniques :

Socket : Intel LGA 775, AMD socket 754, 939, 940 et AM2.
Dimensions du radiateur: 145 x 125 x 115 mm.
Hauteur sous radiateur : 55 mm
Matériaux : Cuivre et aluminium.
Caloducs : 4 de 8 mm
Type de ventilateur et dimensions : ADDA, Ball bearing, 120 x 120 x 25 mm.
Pression statique : 4.48 mm H²O
Vitesse de rotation : 2500 tours/min.
Débit : 98.6 CFM
Nuisances sonores : 43.3 dB(A).
Puissance : 6 W (0.5A)
Connecteur 3 broches avec monitoring
Poids : 835g

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Le conditionnement, les accessoires :

L’Ultra X
Les kits d’adaptation des différents sockets.
Un variateur pour le ventilateur
Une seringue d’Artic Silver 5
Une notice non traduite

La garantie est fixée à 1 ans, le prix moyen de vente est de 69 euros.

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Présentation :

Il adopte le même format, (à plat), et sensiblement la même présentation que le Silverstone NT06. La base à elle seule est un véritable bijou, tout cuivre et surface de contact finition miroir. Elle est circulaire 2 languettes en périphérie assure le support des kits de fixation sur le socket, l’ensemble est en un seul bloc. Le sertissage des caloducs est parfait, un radiateur en aluminium noire coiffe les caloducs au dos du support. Il récupère le flux en sortie de radiateur pour refroidir directement la base. Les piéces à proximité du socket sont également refroidis, un bon point. Là ou ses confrères sont équipés de 3 ou 4 caloducs diamètre 6 mm lui en embarque 4 de 8 mm.

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Le radiateur est constitué de 58 lamelles aluminium de 125x30 mm, la surface de dissipation est assez faible par rapport au ventirad format tour, les espaces entrent lamelles sont de 1.6 mm. Le radiateur est ceinturé par un bandeau métallique noir marqué Ultra –X. Il sert en même temps de support au ventilateur.

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

C'est ADDA, modèle AD1212UB-A73GL ayant un régime de rotation de 2500 tours/min, ca risque de décoiffer ! Les nuisances sonores annoncées sont de 43.3 dB(A), c’est plutôt élevé. Une grille chromée protège l’entrée du ventilateur. L’ensemble est de très bonne qualité.

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Le bundle est très complet, un variateur est livré monté sur un bracket PCI, la pâte thermique livrée est de l’Artic Silver 5, joli geste. La notice est en anglais mais relativement détaillée.

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Le montage :

Attention au sens du montage, la faute incombe au départ des caloducs débordant très largement le socket. Le site Internet d’Enzotech fait état d’une incompatibilité avec la carte mère Asus M2N32 SLI. Sur notre carte mère de test, une MSI P975X Platinum sur les 4 possibilités de montage une seule était réalisable. Les caloducs étant gênés par les condensateurs proches du socket ou le refroidissement du Northbridge.

Pour le Socket Intel, une plaquette de rétention munie de vis se positionne sous la carte mère. Le ventirad vient coiffer le processeur. Des écrous moletés munies de ressorts viennent serrer l’Ultra X sur le processeur. Les deux écrous cotés départ caloducs sont accessibles au serrage, les 2 autres beaucoup moins, car placé sous le radiateur.

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Pour les sockets AMD, le système de rétention ressemble beaucoup à une monte d’origine. Mais il faut malgré tout le remplacer car incompatible avec le levier venant plaquer la base du ventirad sur le processeur.

Résultats du test montage :

Le serrage des écrous situés sous le radiateur est mal aisé. Nous aurions préféré un système de montage prévoyant les vis non pas sur la plaquette de rétention mais sur le support du ventirad, le serrage s’effectuerait sous la carte mère. L’installation serait nettement simplifiée…

Note du test de montage 3/5

Résultats des tests  :

Cliquez pour agrandir l'image

Conclusion

Il est très proche du Nitrogon NT06 de par son comportement. Un refroidissement de tout premier ordre mais un niveau sonore très élevé. Il est important mais moindre par rapport au NT06. Son montage est classique pour un ventirad à plat, toujours autant de difficulté à serrer les écrous moletés sous le radiateur.
Son bundle est exceptionnel, tout y est, jusqu’au tube d’Artic Silver 5, rien à redire à ce niveau. Ni pour la finition d’ailleurs qui est de premier ordre.
Vaut-il les 69 euros de son prix de vente ? La question est délicate, il remplit très bien la première partie de la mission, refroidir, par contre il faut mettre la discrétion de coté. Au final, nous le jugerons malgré tout comme très/trop coûteux. A réserver aux refroidissements extrêmes dénués de confort auditif.

- Performances en refroidissement.
- Refroidissement des alentours du socket.
- Fintition et bundle de haut niveau.

- Nuisances sonores élevés.
- Prix élevé.

{mospagebreak}

 Articles > Ventirads processeurs
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Suivante 
 

Les tests de refroidissement

Résumé des spécifications des modèles:

Cliquez pour agrandir l'image

Pour ces tests, nous avons calculé le delta par soustraction de la température relevé et de la température ambiante. Les relevés ont été effectués en 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11 et 12 Volts en usage intensif et en 12 volts au repos.

3 grands groupes se dégagent. Le refroidissement extrême est constitué par l’Ultra X et le NT06, nous nous y attendions du fait de leurs spécifications. Un groupe composé du NH-U12F et de l’Hyper 212. Enfin le Iceage 120 et le Silentator.

{mospagebreak}

 Articles > Ventirads processeurs
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Suivante 
 

Les tests sonores

Résumé des spécifications des modèles:

Cliquez pour agrandir l'image

La pièce est à 34.4 dB(A), les 40.4 dB(A) sont le résultat d’une âpre discussion, ils constituent le seuil du «gênant », tout le monde y est passé pour tenter de définir une limite cohérente

 

Deux grands groupes se dessinent, le Silverstone NT06 et dans une mesure un peu moindre l’ Enzotech Ultra X et l'Iceage 120 constituent les plus bruyants de se comparatif. Les plus discrets sont composés des Noctua NH-U12F, Cooler Master Hyper 212 et Coolink Silentator, dans un mouchoir de poche.

{mospagebreak}

 Articles > Ventirads processeurs
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
 

Conclusion générale

Résumé des spécifications des modèles:

Cliquez pour agrandir l'image

Nos sommes parvenus aux termes de notre comparatif, nous avons donc réalisé un tableau résumant les différentes valeurs relevées. En bleu, les moyennes des températures et en orange celles des nuisances sonores relevées. Les chiffres en rouge correspondent aux résultats les plus élevés, en verts les moins importants.

Et le montage ?
An niveau du montage beaucoup de disparité, l’Iceage 120 de 3RSystem est le seul à s’installer sans démontage de la carte mère selon le socket, sa simplicité est un atout considérable dans le cas d’un processeur AMD. Il faut admettre que la compatibilité des ventirads vers le socket AMD est plus importante que dans le cas d’Intel
Son système de montage repose sur le concept de fixation révélé lors de notre comparatif de ventirad de taille moyenne. Mais dans notre cas, processeur Intel, ce n’est pas d’une énorme utilité car en tout état de cause, il faut démonter le système de rétention d’origine donc démonter la carte mère.

Sinon, les systèmes rencontrés font appels à 3 grands principes :
Le premier, la contre plaque est munie de vis traversant la carte mère, la fixation s’effectue par le dessus au moyen d’écrous, pratique surtout en fonction de l’accès. Dans ce cas les ventirad « à plat » sont handicapés car les écrous sous le radiateur sont difficilement accessibles.
Le second, il n’y a pas de vis, il faut donc les monter et là c’est forcement plus long, jusqu’à devenir « chemin de croix ». Le Coolink Silentator et son grand frère le Noctua NH-U12F illustre parfaitement ce procédé, le Silverstone NT06 combine les deux, pas de chance…
Enfin le dernier, de loin le plus simple à notre avis, le support propre du ventirad est équipé de vis traversant la carte mère. Une rondelle à poser avant l’écrou et le serrage peut être effectué de manière très uniforme. Second intérêt, ce procédé peut s’appliquer au format tour et à plat, le Cooler Master Hyper 212 embarque ce procédé.

Nous allons donc procéder à notre traditionnelle classement, d’une injustice totale et tellement subjectif… Pour se comparatif, pas trop d’hésitations, les modèles testés étant très typés.

Le roi du silence : Noctua NH-U12F

Une fois de plus le Noctua NH-U12F remporte la palme, un excellent compromis entre performance et nuisances sonores. Son montage n’est pas à l’abri de critiques, loin de là, son prix est également élevé. Il a pourtant plus d’un an mais conserve dans une certaine mesure l’avance technologique qu’il avait mais pour combien de temps ?

Le refroidissement extrême : Aucun

Alors NT06 , UltraX, ce dernier possède de sérieux atouts. Très bonne prestation en générale, le bundle est parfait, nous apprécions l’artic Silver 5 livré, que du bon… Mais, et oui il y a un mais, le prix moyen est de 69 euros, très/trop élevé pour en faire notre sélection. Le Nitrogon NT06 pourrait être nominé, ses performances en refroidissement sont excellentes. Son prix de vente est de 52 euros, un peu élevé mais son équipement est de très bon niveau, mais que de bruit….

Notre coup de coeur : Cooler Master Hyper 212

Le Cooler Master Hyper 212, une bonne discrétion, des performances en refroidissement correctes. Le bundle est de bon niveau, le montage est très rationnel.

Remerciements

Innova pour Iceage
Coolermaster pour l'Hyper 212 .
Coolink pour le Silentator
Sysone pour le NH-U12F
Silverstone pour le Nitrogon NT06

Signaler une erreur : 59Hardware

 Articles relatifs :

Articles > Ventirads processeurs

Akasa Revo : Le watercooling sans eau  12-10-2007
Nous allons nous pencher sur un nouveau concept de refroidissement nommé SilentFux et ce par le biais d’un test de l’Akasa Revo. Un tout nouveau produit ayant en charge le refroidissement processeur q...
Comparatif : 5 ventirads Heat-Pipe de 92 mm 20/08/2007
C’est l’été. A ce titre, bon nombre de sujets récurrents reviennent sur le tapis. Le premier, suivez mon regard, le refroidissement processeur. Depuis notre dernier comparatif, qui date de mars 2006, les choses ont changé. Notamment les processeurs sont censés moins chauffer.
Comparatif : Défilé de mode chez ZEROtherm 02/07/2007
La jeune société ZEROtherm est, comme son nom l'indique, spécialisée dans le refroidissement de composants. Elle est en fait la vitrine de la société APACK située en Corée, créée en 1999 et spécialisée dans le refroidissement par caloducs. Elle possède une gamme de ventirads...
Test : : Gemin II, refroidir le CPU et le reste ... 10/04/2007
Les ventirads pour CPU ont maintenant adopté depuis longtemps les ventilateurs de 120mm pour refroidir mieux et avec moins de bruit. Même si certains acceptent deux ventilateurs installés l’un en face de l’autre, le Geminne II est le premier à avoir deux emplacements pour...
Comparatif : 10 ventirads Heat-Pipe 22/03/2005
Les différentes augmentations de cadencement de nos processeurs entraînent inéluctablement des besoins en dissipation calorifique en hausses. Il fut un temps où le processeur se contentait d'un simple radiateur en alu, qu'elle est loin...
Share

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir