Jeudi, 25 Avril

Dernière mise à jour25/04/2019 12:10:16 PM GMT

Vous êtes ici Articles Refroidissement Cooler master V6GT vs. Thermalright Silver Arrow

Cooler master V6GT vs. Thermalright Silver Arrow

Envoyer Imprimer
{menu Introduction}

Introduction

Nous poursuivons nos tests de ventirads processeur avec cette fois-ci « deux monstres ». Monstres de par leurs tailles, ils sont au format tour et présentent des mensurations imposantes.
Première avantage de leurs tailles, l’efficacité. En effet, plus la surface de dissipation est importante plus le transfert sera élevé. Par ailleurs l’utilisation de ventilateurs grands formats permet d’obtenir un flux plus puissant avec des vitesses de rotation moins importantes donc moins de bruit.
Tout cela ne représente que des avantages pour l’instant mais abordons le revers de la médaille, et oui il y en a forcément un. Tout d’abord l’encombrement, rentre t-il dans mon boîtier ? Est ce que l’environnement du socket de la carte mère est dégagé ? Nous pensons aux éventuels dissipateurs des barrettes mémoire bien sur. Le système de rétention est-il performant et surtout fiable ? Compliqué à installer ? Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre.

Les deux modèles de ce comparatif sont :
Cooler master V6, le « petit frère » du V8 et V10, nous les avons déjà testé il y a quelques temps. Cette marque nous propose des ventirads, des boîtiers, des alimentations du refroidissement en général de la mobilité et des souris en autres, le tout avec un succès certain.
Thermalright, un grand nom du refroidissement qu’on ne présente plus. Son best-seller l’Ultra 120 a fait couler beaucoup d’encre. Pour nous, souvenons-nous du dissipateur VGA Spitfire et son complément le VRM-R5 testés il y a quelques semaines. Le Silver Arrow sera notre produit du jour, c'est une nouveauté.
{mospagebreak}
{menu Protocole de test}

Protocole de test

La configuration du test

Plateforme de test:

arrow Processeur : Intel Core i7 920, 2666 MHz.
arrow Carte mère : Gigabyte  GA-EX58-UD5
arrow Carte graphique : Gygabit GTX 280
arrow Mémoire : 3 x 2 Go OCZ- Blade PC3 16000
arrow Disque dur : Maxtor DiamondMax 22 STM3500320AS 500 Go Sata.
arrow Alimentation : Enermax Liberty 625 Watts.
arrow Boîtier : Lian Li PC 8

Logiciels utilisés :
arrow Système d’exploitation : Windows XP
arrow OCCT

Protocole de test :

Trois configurations processeur pour ce test :
arrow 3 GHz, la configuration de base pour tous les ventirads avec toutes les mesures.
arrow 3.5 GHz, 1er palier d’indice de performance.
arrow 4 GHz, 2ème palier d’indice de performance.

Pour cette nouvelle série de tests, dans un premier temps nous allons tester le ventirad fourni par Intel, il nous donnera une base de comparaison.
Les tests seront pratiqués la plate-forme montée dans un boîtier. Le modèle retenu est le Lian Li PC 8, il comporte un circuit de refroidissement très classique basé sur un ventilateur de 120 mm en aspiration basse et un en extraction haute du même diamètre. Il est donc proche de la majorité des boîtiers et permet ainsi de se faire une opinion bien plus précise et fidèle que sur un banc de test totalement ouvert où il n'est point question de flux dans le boîtier.

Le protocole du test de refroidissement :

La mise en température sera effectuée via OCCT pendant une heure, les températures des cores seront relevées et une moyenne effectuée, la valeur la plus élevée sera retenue, une période de repos d’environ 15 minutes est observée entre chaque test.

Mesures sonores

Le sonomètre sera positionné à 15 cm du ventirad, pour ne pas que le souffle perturbe les mesures, il sera sur le côté de celui-ci, la valeur la plus importante sera relevée, elle ne se porte que sur lui seul. Une seconde mesure sera effectuée à 1 mètre. Ils s’effectuent panneau gauche enlevé car le rôle du boîtier au niveau de l’affaiblissement acoustique est énorme, difficile donc de généraliser. Il est évident que testé dans un boîtier performant, les résultats seront forcément bons, en tout état de cause très différents de ceux obtenus avec un boîtier entrée de gamme.

Le test du montage :

Nous nous mettons à la place de monsieur tout un chacun pour le montage de nos ventirads : examen des notices, application de la pâte thermique, identification des différents éléments correspondant à notre processeur. Pour un non initié, la tâche peut se présenter comme étant très ardue, celle-ci incluant, bien souvent, le démontage du support existant donc de la carte mère. La classification se fait du plus rapide et facile 5 clés, au plus long et compliqué 1 clé…

Intel Stock
Nous avons testé le ventirad fourni avec le processeur selon notre protocole, de façon à avoir un point  de comparaison.
Sa présentation est assez rustique mais proche de certaines productions « retail » proposées par certains constructeurs. En effet, ces ventirads sont bien souvent produits par de vrais fabricants de solution de refroidissement dans le cadre de marché OEM qui n’hésite pas à les re-proposer à prix  intéressant mais sur le marché grand public.

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Il est de forme circulaire, il mesure 100 x 100 x 70 mm, autrement dit il est très compact. Le ventilateur est un 92 mm, il comporte 7 pales très incurvées nous frôlons les 45°.
La base comporte un noyau en cuivre qui se charge ensuite de dissiper les calories dans les ailettes en aluminium. Le système de montage fait appel aux désormais classiques Intel Push Pin, logique, il en est l’initiateur.

Le ventirad d’origine affiche clairement sa position, inutile de le bousculer, tout au moins pour le  modèle en notre possession. Deux arrêts sont à signaler, le premier si la tension d’alimentation du ventilateur descend sous les 6 volts en 2666 MHz et 10 volts en 3000 MHz. Peu de chance que le cas se produise aussi bien en PWM que pour une gestion classique de la ventilation.

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

Résultats des tests.

Cliquez pour agrandir l'image

En bref un ventirad simple qui, il est bon de le rappeler est livré dans la package du processeur. Ses performances sont moyennes, il ne faut pas lui demander midi à quatorze heures, son rôle est de refroidir un processeur non overclocké.

Glossaire :

arrow Caloducs : Un caloduc se présente sous la forme d’une enceinte hermétique qui renferme un fluide en équilibre avec sa phase gazeuse et sa phase liquide, en absence de tout autre gaz. A un bout du caloduc, celui près de l'élément à refroidir, le liquide chauffe et se vaporise en emmagasinant de l'énergie provenant de la chaleur émise par cet élément. Ce gaz se diffuse alors dans le caloduc jusqu'au niveau d'un dissipateur thermique (ou d'un autre système de refroidissement) où il sera refroidi, jusqu'à ce qu'il se condense pour redevenir à nouveau un liquide, et céder de l'énergie à l'air ambiant sous forme de chaleur... Source Wikipédia.

arrow PWM : Pulse Width Modulation, c'est un concept de commande de ventilateur par un espacement de la durée d'alimentation. Reconnaissable à son connecteur 4 broches au lieu de 3, il se veut plus souple et plus rapide que le réglage par variation de tensions.

arrow CFM : Cubic Feet Minute, en le multipliant par 1,7 vous connaîtrez la capacité de déplacement d’air en m3/heure d'un ventilateur.

arrow HDT : Certains ventirads sont équipés de cette technologie, la surface utile en matière de refroidissement est constituée quasiment que par la jonction caloduc/processeur. L'aluminium présent sur la base jouant plus un rôle de support des caloducs et de montage.
De plus dans la plupart des cas, il n’est pas en contact avec la pièce à refroidir et en est éloigné de quelques dixièmes de millimètre.

arrow Pression statique : C’est une des composantes de l’évaluation d’un flux avec le débit (CFM). Il s’agit, pour simplifier, de la force de l’air. Elle est indispensable en refroidissement processeur dans la mesure où le débit doit rester important en sortie de radiateur pour évacuer les calories prélevées. Pour avoir une pression statique importante, plusieurs éléments entrent en ligne de compte, la géométrie des pales, (surface et courbures notamment), et la vitesse de rotation. Pour les courbures des pales, les ventilateurs « épais » sont nettement plus adaptés. A vitesse équivalente, un 120x32 sera forcement plus à l’aise qu’un 120x25 ou même un 140x25.
Donc 2 ventilateurs peuvent posséder des caractéristiques en termes de débit identiques mais des pressions statiques très différentes. Une forte pression statique est nécessaire partout ou la circulation d’air est difficile, petits orifices de ventilation, obstacles. Le radiateur d’un ventirad est assimilable à un obstacle.
Dans le cadre d’une ventilation boîtier et si ce dernier n'est pas trop encombré, la notion de pression statique est un peu moins importante, le débit et la discrétion sont à mettre en avant. Par contre, pour information, un boîtier vide réduit le débit d’environ 15 %, un boîtier bien rempli de près de 60 %, quand on vous dit de bien ranger vos câbles !
{mospagebreak}
{menu Cooler master V6GT - Présentation}

Présentation.

xwx5j8wbxh89i2uypneu.jpg

Les spécifications techniques :

azsx Modèle : Cooler master V6GT
azsx Dimensions : 131 x 120 x 165 mm (la x P x H)
azsx Poids : 942 g
azsx Matériaux : base en cuivre et, radiateur en aluminium.
azsx Caloducs : 6, diamètre 6 mm.
azsx Compatibilité : Intel Socket 1156, 1366, 775 , AMD Socket AM3, AM2+, AM2.

Les ventilateurs
azsx Dimensions : 120 x 120 x 25 mm
azsx Vitesse de rotation 800 à 200 Tr/min
azsx Débit d'air : 34.02 à 93.74 CFM
azsx Nuisance sonore: 15 à 38 dB(A)
azsx Compatible PWM

l2qotyhhy8qd53n2u91l.jpg zfhud16jm3mzsbqt4q6w.jpg

Composition du bundle :

azsx Le ventirad.
azsx Les 2 ventilateurs.
azsx Un cordon en Y.
azsx Les kits de montage.
azsx 1 seringue de pate thermique.

Prix moyen constaté : 59.90 euros*, garantie deux ans.
*à la date de la mise en ligne et hors transport

pi0ew51er6l58qm6b3dz.jpg j44bugdqto57yxu9it6t.jpg

Présentation :

Il mesure 131,5 x 120 x 165 mm pour un poids de 939 g.  Deux ventilateurs l’équipent, un en aspiration et l’autre en extraction, nous avons donc affaire à un montage en Push-Pull. Ils sont abrités dans un carénage individuel clipsé sur le radiateur. Ils portent tous deux la référence A12025-22CB-6AP-C1, ils sont compatibles PWM et affichent une vitesse de rotation de 800 à200 Tr/min. Le débit s’étend de 34.02 à 93.74 CFM par ventilateur, les nuisances sonores de15 à 38 dB(A). La forme des ailettes est un peu spécifique mais le guidage l’est tout autant avec le DynaLoop, procédé permettant de passer à 40 000 heures la durée de vie du ventilateur.

u3bvc0k0c9qggcatf84g.jpg sggg16nu5iahin5466nt.jpg

Sur le dessus un autre carter plastique avec un filet translucide qui mène à un bouton, ce n’est pas un réglage de vitesse mais tout simplement la couleur de l’éclairage de ce même filet. Par simple pression il est possible d’afficher trois couleurs, bleu, rouge et la combinaison des deux le violet. Une dernière pression éteint cet affichage, assez discret tout ça et pas désagréable du tout !

otbctsc2yqssb5efqmxy.jpg ay02jutzp4yayi3vj2up.jpg

La base est, dans notre version GT, nickelé et comporte bien six caloducs de 6 mm. Ils sont montés de telle sorte que les extrémités soient positionnées en V sur le radiateur. Selon le fabricant cela permet de favoriser une meilleure répartition de la chaleur à évacuer dans le radiateur et donc une augmentation du rendement.

xna47iq29mczqrfu6bqr.jpg 7g3io2rp7dbpk13d8n1v.jpg

Les différents carénages ôtés, nous apercevons la structure même du radiateur, de nombreuses nervures sont présentes.  A noter celle en forme de L en plein centre qui permet le passage du cordon de l’illumination du dessus du ventirad. Les encoches sur le côté permettent la fixation des deux carters supportant les ventilateurs. A noter que ces derniers possèdent des tampons en matières souples, ils permettent la limitation des vibrations.
{mospagebreak}
{menu Cooler master V6GT - Montage}

Le montage :

mro9ss9fqqkxqwpys0tx.jpg pzu3agqctxnkzg4gp6md.jpg

Comme la plupart des ventirads de cette taille, il est à décomposer en deux parties. Le premier est la pose du système de rétention, c'est-à-dire l’appareillage à fixer sur la carte mère pour recevoir le dissipateur en lui-même. Pour tous les types de socket, le démontage des ventilateurs s’imposent, il suffit d’ôter les caches de ces derniers, ces mêmes ventilateurs sont dedans.
Dans le cas des sockets Intel, l’affaire est assez simple, une contreplaque possédant des perforations suivant plusieurs entraxes selon le socket concerné. Sur le dessus de la carte, deux supports munis de plaquettes ajustables également à positionner suivant le processeur concerné, la notice est traduite et bien illustrée à ce niveau.

v9p68npy838qgv9c0x4r.jpg daqmodfk0f98otonmczh.jpg

Vient ensuite l’application de la pate thermique et la pose du V6GT en elle-même, une plaquette support munie de vis et de ressort repose sur la base du dissipateur avec des ergots de centrage. Ils assurent le positionnement du ventirad sur le système de rétention, il suffit de serrer les vis, à noter que ce sont des écrous classiques mais qui possèdent un emplacement six pans creux. Dans les deux cas, des outils spécifiques sont livrés, une douille avec empreinte cruciforme au bon format et une clé six pans.

ldcxlronrkgy4tl6itg4.jpg r1qz7hmms4t4mejwgnd4.jpg

Pour le montage sur AMD, deux orientations sont possibles, l’une vers le ventilateur du panneau arrière et l’autre vers le dessus du boîtier. Intéressant pour les possesseurs de CPU de cette marque qui ne sont plus limités à un seul sens de montage et peuvent enfin choisir une autre option.
Pour un montage « classique » orienté vers l’arrière, le montage est similaire à Intel. Le système de rétention comporte donc une contreplaque est un support recevant le ventirad et la plaquette support commune avec Intel.
L’autre option implique un montage du système de rétention directement sur le ventirad, il comporte des vis. Il faut ensuite le positionner sur la carte mère et poser une autre contreplaque. La fixation passe par des écrous à serrer en quinconce comme d’habitude.

Noctua NH-D14

Pour  la déco, les led colorées du capot supérieur, un cordon muni d’un connecteur PATA (Molex) est à brancher ou pas sur le connecteur correspondant.
Le bundle comporte un cordon en Y, il permet de brancher les deux ventilateurs du V6GT sur un seul connecteur PWM. Dans ce cas et si cette fonction est activée, ils adopteront la même vitesse de rotation. Pour les aficionados du peaufinage de réglages, pas de variateur livré comme sur le V8 pourtant bien pratique dans certains cas.
Pas grand-chose à redire sur ce montage, les pièces s’emboitent bien, comme précité la notice est assez clair. Le montage est très sécurisant.

cesl5dofm3lz6kp9xg7i.jpg ov1hrnk1b6dfqqx96x39.jpg

L'encombrement du V6.

azsx De la surface de la carte mère au dessous des carénages des ventilateurs il y a 42 mm.
azsx De l'axe du socket à la surface externe du carénage des ventilateurs il y a 61 mm.
azsx De la surface de la carte mère au sommet du ventirad il y a 169 mm.

Attention donc à la hauteur totale de vos barrettes, pour information, les notre mesure 45 mm, 4 mm de trop pour le slot situé sous le ventirad. Ceci est valable pour tous emplacements à moins de 61 mm de l’axe du socket (sur la longueur de la carte mère), même chose pour le refroidisseur des régulateurs de tensions de l’autre côté.
Pour le refroidisseur du chipset, s’il est à moins de 65 mm de l’autre axe du socket (sur la largeur de la carte mère),  il devra mesurer moins de 42 mm  de hauteur également.

Résultats du test montage :

Note du test de montage : 3/5
{mospagebreak}
{menu Thermalright Silver Arrow - Présentation}

Présentation

esgsxgrcnm127der0aeu.jpg

 

Les spécifications techniques :

azsx Modèle : Thermalright Silver Arrow
azsx Dimensions du radiateur : 160 x 147 x 123 mm (H x La x P)
azsx Poids : 860 g sans les ventilateurs, 1200 g avec.
azsx Matériaux : base en cuivre et, radiateur en aluminium.
azsx Caloducs : 4, diamètre 8 mm.
azsx Compatibilité : Intel Socket 1156, 1366, 775 , AMD Socket AM3, AM2+, AM2.

Les ventilateurs
azsx Dimensions : 150 x 140 x 25 mm
azsx Vitesse de rotation 900 à 1300Tr/min
azsx Débit d'air maxi: 69 CFM
azsx Nuisance sonore: 19dB(A)
azsx Compatible PWM

j77rw2m9ra9a90f5gv17.jpg 3nbzumgpv7ti0y7kl2xh.jpg

Composition du bundle :

azsx Le ventirad.
azsx Les 2 ventilateurs.
azsx Les patins antivibratoire.
azsx Les kits de montage.
azsx 1 seringue de pate thermique.

Prix moyen annoncé : 59.95 euros*, garantie 1 an
*à la date de la mise en ligne et hors transport

lmiwzuydo8nq9ypid53a.jpg p6v0k4cwqm6u1jz0vm6i.jpg

Présentation :

Le Thermalright Silver Arrow adopte le principe du push-pull, le concept est désormais connu. Un ventilateur qui pousse le flux et un deuxième qui le tire. Dans notre cas, le flux est généré au travers du premier radiateur puis est relayé par le second ventilateur qui pousse le flux vers le second dissipateur.

t2v8efsw4eskly0wqvch.jpg p76qokjoio4cgh41m07x.jpg

Découvrons-le plus en détails, donc deux radiateurs reliés par quatre caloducs de 8 mm, ils sont solidaires en leur centre de la base. Les ailettes des dissipateurs adoptent un profil un peu particulier, elles sont inclinées sur la longueur, vers le bas pour le flux entrant et vers le haut pour le sortant au droit des caloducs. Une série de perforations sur les côtés permet la fixation des ventilateurs par le biais d’épingles. Le tout est parfaitement symétrique et laisse donc le choix dans l’implantation des ventilateurs.

6vfvah2gk39rxh64qb2o.jpg nfx7r1id78nzil9kq8kq.jpg

Au niveau des ventilateurs deux 140 mm sont livrés, ils sont référencés TR-TY140. Ils sont donnés pour une vitesse de rotation de 900 à 1300 Tr/min, un débit de 69 CFM et 19 dB(A) en nuisances sonores. Ils sont compatibles PWM et sont livrés avec des tampons adhésifs pour isoler le radiateur des éventuelles vibrations.

ykrod009123vx0lmvx2b.jpg hjoxy4j03xk5v2zuo97z.jpg

xjzu2w34p8hmt1opjuo8.jpgLa base de notre Silver Arrow présente une surface bien usinée mais pas de finition miroir, elle est en cuivre nickelé intégralement tout comme les caloducs d’ailleurs. 

Cette base supporte le système de fixation qui comme nous allons le voir présente également certaines spécificités.

l9jqzig6jj9l1vzl5ihm.jpg wvzvm4y5aqhkn0pxl1ih.jpg

Une ressemblance certaine avec le Noctua NH-D14 ?

Oui bien sur, difficile de ne pas les comparer tant ils sont proches, même principe pour ces deux ventirads donc et pourtant sur certains points ils différent. Tout d’abord la taille des deux radiateurs est sensiblement identique, les ailettes sont plus larges pour le NH-D14, 50 mm contre 42 mm, par contre pour le Silver Arrow elles sont plus longues 147 mm contre 140 mm.
L’autre différence n’est autre que le nombre et la taille des caloducs, six de 6 mm de diamètre pour le Noctua contre quatre de 8 mm pour le Thermalright. Leur implantation est uniforme sur le Noctua, ils sont répartis sur toute la longueur du radiateur, plutôt excentrés sur le Thermalright.

kenzsup8r20i29wjqq5m.jpg

Bien qu’ayant la même taille, les ventilateurs du Silver Arrow sont annoncés comme étant plus rapides 1300 contre 1200 Tr/mn.
Le challenge s’annonce intéressant…
{mospagebreak}
{menu Thermalright Silver Arrow - Montage}

Montage :

Le montage des ventilateurs sur le radiateur passe par des épingles, montage désormais classique. La notice annonce une compatibilité pour du 120 mm.
Comme précité, des tampons en matière synthétique assure une isolation contre les vibrations au niveau des radiateurs.
A noter que le ventilateur central n’est pas accolé au premier radiateur, 12 mm les séparent, ce qui sous-entend que seule une partie du premier flux est reprise. Nul doute donc que l’autre partie est constituée par l’air ambiant, ce qui inclus une autre source d’air mais plus frais celui-ci.

hqawz297os12irdhd4y6.jpg nq8e9bdnj5310thevhxf.jpg

Pour les sockets Intel, la contre-plaque possède des vis ajustables au niveau de l’entraxe, cela permet de l’adapter au socket. A noter qu’il faut mettre en place une pièce en plastique dans le cadre d’un socket 775.
Des entretoises assurent la fixation sur la carte mère, vient ensuite une platine se positionnant sur ces dernière, des vis moletées assure la tenue de l’ensemble. Reste à positionner le ventirad démuni de ses ventilateurs mais avec les épingles de fixation, une plaquette se positionne par vissage sur cette platine. Cette dernière pièce est munie d’une vis permettant de centrer l’ensemble dans un premier temps et d’assurer par un vissage plus ou moins fort un bon contact avec le processeur. Pour cela une clé est livrée, à signaler que la majorité du montage s’exécute sans outil, il n’y a qu’à la fin ou un tournevis cruciforme facilite grandement la chose. Un montage simple et rapide.

028zaacs51b5lnm8ihvg.jpgydj1oz97sv7kpba3ple5.jpg

Pour les sockets AMD, il faut utiliser la contre-plaque livrée dans le kit, Thermalright conseille d’appliquer la pâte thermique sur le ventirad directement. Le système de rétention est à poser replié pour le glisser entre les caloducs puis il convient de le déplier pour l’ajuster sur les fixations de la contre-plaque. Les quatre vis sont à serrer alternativement et en quinconce, leur accès n’est pas aisé.

dnjzqbvxhny3wbup7u5l.jpgke5s0kcgzet63vyh9ggo.jpg

Et l’encombrement du Silver Arrow?
C’est un des ventirads les plus imposant que nous avons testé, les dimensions ventilateurs montés sont de 150 x 164 x 160 mm (La x H x P), nul doute que des concessions sont à prévoir.
La première est de taille, la hauteur des barrettes mémoire ! Exit les superbes dissipateurs proéminents, dans notre cas il ne nous reste que les deux slots les plus éloignés du socket. Nous avons donc monté des barrettes standards en taille, hauteur de 30 mm. C’est le problème de ce ventirad, la faible hauteur disponible pour les barrettes mémoire.

5cmvu68jcagavdl3hpkp.jpghcfgc6j18jxb2ec3nqz4.jpg

De la surface de la carte mère au dessous des ventilateurs il y a 32 mm.
De l'axe du socket à la surface externe du ventilateur d’entrée il y a 95 mm.
De l'axe du socket à la surface externe du radiateur côté panneau arrière, il y a 60 mm.
De la surface de la carte mère au sommet du ventirad il y a 170 mm.

pg3cnizcilp049t2wrgm.jpg1tf0mrripc79v1m5nrfm.jpg

Résultats du test montage :

Note du test de montage : 4/5

{mospagebreak}
{menu Les tests}

Les résultats des tests.

Comme précité, nous avons choisi trois configurations processeur pour ce test, nous avons préféré simplifier, notre Core i7 920, 2666 MHz  ayant une certaine souplesse de fonctionnement :
azsx 3 GHz, la configuration de base pour tous les ventirads avec toutes les mesures.
azsx 3.5 GHz, 1er palier d’indice de performance.
azsx 4 GHz, 2ème palier d’indice de performance.

qppc7ekazw8h4f3f42oc.jpg

Les tests de refroidissement.

Pour ces tests, nous avons calculé le delta par soustraction de la température relevée et de la température ambiante. Les relevés ont été effectués en 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11 et 12 Volts en usage intensif et en 12 volts au repos. La température ambiante est de 22.1 à 22.7°C.

Relevés à 3 GHz :

Relevés à 3.5 GHz :

Relevés à 4 GHz :

Sacré comportement de nos deux antagonistes en refroidissement, sur ce plan les performances sont exceptionnelles. Le V6GT possède une régularité rare du début jusqu’à la fin, il est donc exploitable sous tous les régimes.  
Pour le Silver Arrow, les résultats sont excellents. Il n’y a qu’à partir du 6 volts où il commence à chuter. A sa décharge, une vitesse de rotation à 619 Tr/min qui tombe à 221 Tr/min sous 5 volts, autrement dit quasiment du passif.

Niveau sonore

La pièce est à 33.8 dB(A), les 40.4 dB(A) constituent le seuil du «gênant » à 1 m..
Le sonomètre sera positionné à 15 cm du ventirad, pour ne pas que le souffle perturbe les mesures. Il sera sur le côté de celui-ci, la valeur la plus importante sera relevée, elle ne se porte que sur lui seul. Une seconde mesure sera effectuée à 1 mètre. Ils s’effectuent panneau gauche enlevé car le rôle du boîtier au niveau de l’affaiblissement acoustique est énorme...


Pour l’un d’entre eux, le V6GT, pas vraiment de surprise car en consultant les spécifications, deux ventilateurs de 120 mm annoncé à 2000 Tr/min forcément cela s’entend. Et bien nous ne sommes pas déçus car même à un mètre il est très très bruyant. Il n’y a que sous 9 volts (1500 Tr/min) ou il se calme pour devenir discret. A noter que même à ce régime il est performant car il ne perd que 2°C environ par rapport aux relevés en 12 volts.

Pour le Silver Arrow, il poursuit son circuit sans faute en affichant sa discrétion extrême d’entrée de jeu en 12 volts, c’est tout à fait remarquable.
Là aussi, les ventilateurs y sont pour beaucoup, 1250 Tr/min en vitesse maxi pour des 140 mm cela limite considérablement les nuisances sonores tout en maintenant un flux assez élevé.
{mospagebreak}
{menu Conclusion général}

Conclusion générale

Deux produits poursuivant le même objectif mais avec chacun leur propre démarche. Le V6GT se destine aux joueurs, il se montre assez compact pour sa catégorie mais il a besoin de deux ventilateurs de 120 mm pour parvenir à ses fins. Au niveau des performances en refroidissement elles sont très bonnes, avec une bonne linéarité des courbes. Cela permet de réduire la tension sans craindre un effondrement des performances. A noter l’absence de variateur, le V8 est livré avec alors pourquoi pas le V6 ?

2hxaf53n0l67yqc3w4f4.jpgLa contre partie de ce très bon rapport encombrement/dissipation est bien évidemment le niveau de bruit très important, le plus élevé que nous ayons relevé jusqu’à présent. Mais pourquoi faut-il que tous les produits catalogués joueurs soit aussi bruyants ?
La partie montage se passe sans encombre, une légère contrainte malgré tout la hauteur des barrettes mémoire limitée à 40 mm. Nous notons les deux possibilités d’orientation sous socket AMD, enfin les possesseurs de processeurs de cette marque pourront choisir un flux vers l’arrière ou vers le haut.

 Le design est intéressant, le tout-caréné apporte un cachet indéniable, l’ensemble est de bonne qualité tant dans sa finition que dans le choix des matériaux. La petite note de couleur apportée par le bandeau lumineux est très discret, pas désagréable du tout. De plus pour les amateurs de discrétion, il peut être éteint.

Un ventirad de bonne facture possédant de très bonnes performances en dissipation mais très typé, il faut faire des concessions. Label refroidissement pour le V6GT.

azsx Capacités de dissipation
azsx Orientations sockets AMD
azsx Design, finition

azsx Niveau sonore très élevé!
azsx Pas de variateur de vitesse

Pour son Silver Arrow, Thermalright a opté pour une grande surface de dissipation avec de grands ventilateurs tournant à faible vitesse, c’est un peu l’inverse du V6GT. Il s’en suit non seulement de très bonne capacité de dissipation mais aussi un silence de fonctionnement plus que certain. A tel que qu’il s’agit pour l’instant d’un des ventirads les plus silencieux et les plus efficace que nous ayons testé.

xxwtmxfg9hf3dx2e5221.jpgLe montage est relativement aisé, une grosse partie de cette opération est exécutée sans outils. Il n’y a qu’à la fin, lors de l’installation du ventirad en lui-même où un tournevis est utile. Nous apprécions également la vis centrale pour affiner la pression de la base sur le processeur. Pour les sockets AMD, une orientation possible, vers l’arrière.
L’énorme contrainte pour le Silver Arrow, n’est autre que la hauteur disponible pour les barrettes mémoire, 32 mm. Donc pas de modules de mémoire avec des dissipateurs qui soient trop encombrants.

 Le design est classique pour ce type de produit mais le Silver Arrow est bien fini. On aimera ou pas la couleur des ventilateurs, après tout pourquoi pas il y a des précédents pour des coloris spéciaux, Noctua par exemple.

Un dissipateur tout bonnement exceptionnel, alliant à la fois discrétion et performance ce qui est très rare. Nous lui décernons notre label Performance.

azsx Capacités de dissipation très élevées
azsx Discrétion exemplaire
azsx Montage aisée
azsx Finition

azsx Limitation de la hauteur des barrettes mémoires.

Liens vers les autres tests cités.

02-08-2010 - CoolIT eco-R120, le watercooling facile?
24-03-2010 - Test : Ventirad Cogage TRUE Spirit
06-05-2010 - Noctua NH-D14, un ventirad qui décoiffe?
12-04-2010 - Test ventirad Thermolab Baram
24-03-2010 - Test : Ventirad Cogage TRUE Spirit

Signaler une erreur : 59Hardware

Share